Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 07:00

Pour gare (Bahnhof) TGV–TER Vandières Lorraine

Pour une gare TGV – TER à Vandières au coeur de la Lorraine.

Für einen TGV - Regionalbahn Bahnhof in Vandières im Herz von Lothringen  

 

Je suis né en Lorraine et j’y ai vécu 50 ans. J’habite aujourd’hui en Champagne, qui fait partie de la même Région Grand-Est. Je n’adhère à aucun syndicat ni à aucune association d’usagers. C’est en simple citoyen que je vous demande de signer la pétition pour la réalisation de la gare TGV – TER de Vandières, au cœur de la Lorraine, sur le TGV Est européen. La Lorraine et les régions transfrontalières limitrophes doivent être raccordées au TGV de la façon la plus efficace possible.  

Pierre DEBANO    Contacter l'auteur de la pétition

 

Pour signer la pétition :

 

https://www.petitions24.net/pour_gare_bahnhof_tgv-ter_vandieres_lorraine

 

Ce qui est demandé dans la pétition  

 

MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉGION GRAND-EST  

Suite à une gestion lamentable du dossier par l’ancien conseil régional de Lorraine, il n’y a toujours pas de gare TGV-TER à Vandières, alors que tout était prêt pour sa construction.

La Lorraine est la seule de la Région Grand-Est à ne pas avoir, sur la ligne à grande vitesse, de gare connectée au TER permettant une diffusion optimale de l’effet TGV.

La Lorraine est en crise, faut-il lui ajouter un handicap supplémentaire ? Les contribuables ont tous payé pour la réalisation du TGV Est. Est-il normal que les Lorrains soient privés d’une gare connectée au TER sur le TGV Est ?

Cette gare est nécessaire : elle raccourcira notablement, pour tous les Lorrains, les temps de trajet vers l’Allemagne, l’Ouest et le Sud Ouest de la France. Pour nombre de Lorrains, de Luxembourgeois, de Belges, et d’Allemands de Rhénanie Palatinat, elle offrira soit des relations plus rapides, soit de nouvelles relations avec Paris et Strasbourg.

Tout est en place pour que cette gare TGV-TER de Vandières se fasse. Il ne manque plus que votre décision formelle, Monsieur le Président. Alors, s’il vous plait, faites ce geste pour les Lorrains, pour tous les habitants du Grand-Est et pour de nombreux frontaliers.    

 

SEHR GEEHRTER HERR PRÄSIDENT DER REGION GRAND EST  

Durch eine nachlässige und fehlerhafte Behandlung des Projektes durch die letzte  Führung der Region Lothringen ist leider der TGV-TER (RB) Bahnhof in Vandières nicht erstanden. Dennoch waren alle Verhältnisse erreicht um diesen Bahnhof zu bauen.

Lothringen ist nun das einzige Gebiet im Grand Est ohne Verbindung zwischen der RegionalBahn TER und dem TGV.

So kann keine optimale Verbreitung des TGV Effektes hergestellt werden. Lothringen ist schon seit vielen Jahren von der Krise schwer getroffen worden; eine zusätzliche Behinderung ist sicher nicht notwendig. Die Einwohner der alten Region Lothringen haben viel Bezahlt für die Herstellung der Neubaustrecke; es ist nicht gerecht sie ohne Verknüpfungsbahnhof zu lassen.

Ja, dieser Bahnhof ist notwendig; er wird die Reisezeiten in alle Richtungen verkürzen: nach Deutschland, West und Südwest Frankreich, zum Pariser Gebiet… Er wird vielen Lothringer, Belgier, Deutscher Einwohner aus der Rheinland-Pfalz neue oder schnellere Verbindungen herstellen. Der TGV-TER (RB) Bahnhof könnte schon heute fertig sein. Die Durchführung und die dazu nötigen Mittel sind da.

Fehlt nur noch Ihre Zustimmung, Herr Präsident. Würden Sie bitte Ihre Entscheidung zu Gunsten der "Lothringer", Bewohner der Region "Grand Est" und Nachbarländern treffen.  

 

Carte_pétition_vandières1.jpg  

 

 

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 14:30

Le site du débat public sur le projet de Voie Ferrée Centre Europe Atlantique (VFCEA) permet de s'informer sur un dossier très important  pour le développement du ferroviaire et en particulier pour les Pays de la Loire !

La FNAUT soutient ce projet depuis longtemps car la VFCEA c'est aussi l'un des 3 axes transversaux  ferroviaires nationaux. Les quelques cartes suivantes illustrent parfaitement la localisation du projet qui depuis des années se construit (électrification, mise au gabarit...). Nous en avons déjà parlé sur ce site.

 

https://vfcea.debatpublic.fr/sites/debat.vfcea/files/styles/slideshow/public/images/carte_situation_du_projet.png?itok=fidSNWYr

Le débat se tient du 15 décembre 2016 au 20 mars 2017. Il a pour but de permettre de s'informer et de débattre de l'opportunité, des objectifs et des caractéristiques du projet VFCEA.

 

https://vfcea.debatpublic.fr/sites/debat.vfcea/files/styles/slideshow/public/images/carte_du_depliant_bis.png?itok=9euaqikq

La FNAUT Pays de la Loire a déjà déposé sa contribution (voir). D'autres contributions régionales devraient suivre .

 

https://vfcea.debatpublic.fr/sites/debat.vfcea/files/styles/slideshow/public/images/carte_trafic_de_marchandises_2025.png?itok=4h4-v_LK

L'avis de la FNAUT sur la VFCEA

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 13:33

Dans le cadre de la modernisation de la ligne Clisson - Cholet, une concertation a démarré depuis le 30 janvier au sujet du déplacement de la halte Ferroviaire de Torfou sur le site de « la Colonne ». l'objectif des travaux est la pérennisation de la ligne et augmenter sa capacité,

 

 

https://img.over-blog-kiwi.com/1/43/53/93/20161119/ob_ccf429_fnaut-logo-pdl.png

Avis sur le déplacement de la halte de Torfou

et la desserte locale

le 14 février 2017

Tout en comprenant la nécessité de créer une voie d’évitement à Torfou, nous déplorons :

  • Malgré les efforts faits pour la réduire, la durée de la fermeture de la ligne ; les utilisateurs demandent une bonne qualité des dessertes par cars de substitution
  • L’éloignement des urbanisations de la halte future. La halte actuelle était proche de Torfou, et facilement reliable à Tiffauges.

La priorité doit être d’améliorer la fréquentation et l’accès à la future halte de la Colonne. Or il ne semble envisagé que des accès voiture. Des accès de proximité, absents du dossier, sont à créer :

  1. aménagements piétonniers et cyclables sûrs, qui peuvent être communs, mais doivent être isolés des voitures (par piste accolée séparée ou utilisation de cheminements secondaires), jusqu’aux centres proches de Torfou (2km), de Tiffauges (3km), et du Longeron (3km).
  2. accès piéton vélo vers le Nord-Est (quartier du Censivier) évitant le passage au rond-point

Quant à l’équipement :

  • Les rampes adaptées aux PMR, solution plus sûre que les ascenseurs, seront appréciées.
  • Les usagers souhaitent pouvoir acheter à la halte un billet, disposer d’informations papier (plans locaux avec indication des cheminements et services à proximité, plans régionaux, horaires) et écran (information en temps réel), de sièges, etc…..
  • Des boxs vélos individuels doivent être disponibles sur chaque quai, en complément aux abris vélos qui protègent moins bien des intempéries et du vol, et ne permettent pas de laisser des accessoires ou des vêtements de pluie sur le vélo. Si la fréquentation vélo se développe, un abri vélo réservé aux abonnés sera à envisager.

Desserte du Choletais entre Torfou et Cholet

 

Dans une zone peuplée, il n’y a aucune halte sur 20 km entre Torfou et la gare de Cholet située au Nord Est de l’agglomération.

 

Une halte nouvelle est nécessaire pour desservir Mortagne (6000 habitants) St Christophe du Bois (3000 hab.) et le Sud-Ouest de Cholet, halte qui pourrait être située soit au lieu-dit la Pommeraie, soit au Passage à Niveau de St Christophe, où l’emprise d’une double voie existe et où la halte serait dans le périmètre urbain choletais, avec la possibilité d’accès au train avec un titre urbain.

Protection d’extension ou de raccordement :

 

L’embranchement vers Mortagne est à préserver du fait de son potentiel (les Herbiers 15000 hab., le Puy du Fou), ainsi que la possibilité d’un éventuel raccordement de Mortagne vers Nantes.

 

L’emprise ferroviaire vers Maulévrier, Neuil les Aubiers est aussi à préserver (entrée d’agglomération, possibilité de raccordement pour activités, etc…)

 

 

Contacts : Président : Fabrice Eymon, fabrice.eymon@fnaut-paysdelaloire.org

Secrétaire D.Romann : dominique.romann@wanadoo.fr Trésorier : JB Lugadet : lugadet-stemler@orange.fr

Fnaut pays de la Loire Association régionale des usagers des Transports

Siège social : Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES

Site internet : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

 

 

 

Repost 0
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 06:58
 

Du changement en perspective sur la ligne Clisson– Cholet

 

Le déplacement de la halte ferroviaire de Torfou s’inscrit dans le cadre du projet de modernisation de la ligne Clisson – Cholet, inscrit au Contrat de Plan État/Région 2015-2020 (CPER).
 

La halte ferroviaire sera déplacée sur le site de "La Colonne" à l'emplacement de la gare historique Torfou - Tiffauges.

En effet, le site actuel ne permet pas techniquement les aménagements nécessaires à l'augmentation de la capacité de la ligne. Une concertation visant à informer le public et recueillir son avis, est organisée du 30 janvier au 3 mars 2017 et une réunion publique aura lieu le 8 février 2017.

 

 

Les informations sur le projet :

 

Télécharger le dépliant distribué en boîtes aux lettres : concertation du 30 janvier au 3 mars 2017, calendrier du projet...

Une exposition sera présentée aux habitants et un registre d'observations mis à la disposition du public dans les communes de Tiffauges et de Sèvremoine : hôtel de ville (St Macaire en Mauges) et mairie annexe de Torfou.

Informez-vous et donnez votre avis sur : www.sncf-reseau.fr/pdl

Une réunion publique  eu lieu le mercredi 8 février 2017 à 18h30 à la salle polyvalente de Torfou

Plus d'infos :


halteforfou@reseau.sncf.fr
www.sncf-reseau.fr/pdl

http://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/concertation-publique-portant-sur-le-deplacement-a3999.html

Repost 0
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 14:58

 

Il y a quelques jours un cycliste lillois a fait une remarque à une automobiliste effectuant un dépassement dangereux au volant d'une voiture de la Ville de Lille. L'incident a été filmé par une camera embarquée ... ainsi que la suite ....

 

Scène de la vie quotidienne d'un cycliste qui va au taf en vélo...

La scène se passe à Lille près du Grand Palais, une rue, en sens unique, dispose de deux voies, dont une pour tourner à gauche. Alors que le feu est au rouge, une automobiliste qui conduit une voiture de la Ville double un cycliste par la droite pour se rabattre rapidement devant lui.

Le cycliste, frôlé de près, toque à la glace latérale pour faire remarquer la conduite imprudente et entame le dialogue : "Ça sert à quoi de me doubler si c'est pour me serrer au feu rouge ?", lui demande-t-il calmement. "C'est bon, vous me prenez la tête", lui répond rapidement la femme au volant avant de redémarrer.

 

La cavalerie arrive...

L'incident aurait pu s'arrêter là, reflétant une scène assez familière du quotidien des cyclistes. Mais quelques secondes plus tard, c'est un véhicule de la police municipale qui force le cycliste à mettre pied à terre.

Tout de suite, le cycliste est pris à partie par les municipaux : "On va se calmer, un petit peu, à vélo", indique l'agent qui poursuit : "La prochaine fois, vous n'avez pas à vous appuyer sur une voiture. C'est un bien privé une voiture", pendant que la femme dans sa voiture vocifère contre le cycliste. "On ne s'appuie pas dessus et on ne fait pas de grands gestes comme ça." reproche encore le policier. Rien que cela.

Scène ubuesque, alors que le comportement de l'automobiliste est dangereux, la police municipale préfère arrêter un cycliste pour lui reprocher ses "grands gestes".

Cette situation a fait l'objet d'un reportage et a donné lieu à de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

Mais il est quand même hallucinant de constater que le cycliste, protégé parce que vulnérable par la loi Badinter, est considéré comme en faute et qu'a aucun moment, les policiers ne tiennent compte de ses observations. L'automobiliste a une conduite dangereuse et son comportement n'est nullement remis en cause par les forces de l'ordre. Circonstances aggravantes, le fait que ce soit un véhicule de la ville donne une mauvaise image de la collectivité ... et de la police qui est partiale...

 

Voir la vidéo originale : https://www.youtube.com/watch?v=2xmjAt109-c

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-pas-calais/nord/lille-metropole/lille/lille-cycliste-manque-se-faire-renverser-voiture-se-fait-alpaguer-police-1196681.html


 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette Peut mieux faire !
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 14:13

Document de la FNAUT Pays de la Loire présentant les propositions de l'Association pour dynamiser la liaison Nantes - Rennes par Châteaubriant

Comment assurer la continuité ferroviaire de l'axe Nantes - Rennes via châteaubriant ? A partir d'un constat la FNAUT tente d'apporter des solutions...

Nantes - Châteaubriant est desservi par les tram-trains récents mais lents de la Région Pays de la Loire, tandis que la vieille ligne Nantes - Rennes est toujours parcourue par des  TER trop peu fréquents de la région Bretagne.

Les 2 Régions continuent ici de s’ignorer : des butoirs les séparent et malgré une seule gare, le  système  d’information, basée sur 2 gares sans relation entre elles, écarte toute
possibilité de trajet continu !

C'est en ces termes que commence le document...

 

Repost 0
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 22:12

 

 

 

Avis sur les travaux Voie Ferrée Centre Europe Atlantique (VFCEA)

 

Février 2017

 

La Fnaut Pays de la Loire se réjouit de voir un projet structurant et très ancien en voie de concrétisation. Elle déplore qu’à l’heure du réchauffement climatique, du quasi-monopole de la route sur le transport du fret et des voyageurs avec son cortège de pollutions, de morts, il faille encore plusieurs CPER pour mettre en œuvre cet investissement. Les investissements ne prennent toujours pas en compte la nécessité de changer de priorités dans le transport, pour une baisse rapide des Gaz à Effet de Serre.

 

La Fnaut PL juge utile, s’il faut maintenir un phasage, pour la réalisation prioritaire de l’électrification complète de Nevers Chagny.

 

Elle se prononce pour la possibilité de mettre en œuvre l’ensemble des fonctionnalités envisagées pour le projet. Il est donc impératif de préserver toutes les possibilités de raccordement, les meilleures dispositions technniques, pour maximiser à terme les possibilités de cette infrastructure existante et donner des capacités d’adaptation au réseau. La première phase envisagée a les avantages suivants :

  • Meilleure rentabilité
  • Développement et moindre coût d’usage d’un itinéraire voyageurs Est-Ouest jusqu’à Dijon : TER Nevers Dijon, liaison directe Nantes Dijon, mise en avant par l’étude Rail Concept financée par RACO, qui prévoyait 2AR/j d’une unité multiple scindée à Nevers pour assurer Nantes Dijon et Nantes Clermont.
  • Utilisation après mise au gabarit GB1 pour le fret en traction électrique continue, très compétitif par rapport à la route sur un long itinéraire (ports atlantiques/vallée de la Saône/France Comté/Alsace). La Cour des Comptes vient de rappeler que la desserte ferroviaire des Ports doit être prioritaire.
  • Possibilité de mettre ultérieurement en œuvre les fonctionnalités autres du projet, dont le transfert sur l’itinéraire des TGV Nantes Lyon. Cet itinéraire bien que moins rapide que celui par Massy présente l’intérêt de bénéficier de péages moins coûteux (billets moins chers), d’éviter le passage saturé par la banlieue parisienne, de relier des zones mal desservies du centre de la France. La possibilité du raccordement dit de Nantes doit être préservée (acquisitions foncières, etc…)

Cette première phase doit donc intégrer les raccordements futurs de façon à diminuer les coûts et éviter la coupure de la ligne pour travaux.

 

 

Fnaut Pays de la Loire Association régionale des usagers des transports

Siège social : Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES

Site internet : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

 

Fichier en PDF de l'avis de la FNAUT PDL sur la VFCEA

Repost 0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 06:41

Ne remplaçons pas les trains par des cars, optons pour la complémentarité !

Mieux organiser et développer l’offre de transport régional !

Le 2 février, à l’occasion des assises régionales des transports, le Président du Conseil régional a indiqué que quatre axes, Aix-Pertuis, Avignon-Orange, Tende-Breil et Gap-Briançon, sont concernés par des études en vue d'un éventuel transfert du train vers le car.
 
Il n’est pas acceptable de réduire le nombre des trains régionaux ou d’envisager de fermer certaines lignes ferroviaires, sur lesquelles de lourds investissements d’infrastructure ont été faits ou vont l’être pour faire des économies au profit d’autres politiques régionales.

Les associations et collectifs de défense des usagers signataires demandent au Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur de :

  • faire le choix du développement des transports collectifs sur tout le territoire régional, en n’opposant pas le car au train

  •  ne pas transférer les trains vers les cars sur les axes, Aix - Pertuis, Avignon - Orange, Tende - Breil et Gap - Briançon

  • faire des gares ferroviaires et routières de véritables pôles d’échanges multimodaux (trains, cars, transports urbains, voitures, vélos, piétons, …)

  • mettre en œuvre une harmonisation des tarifications des différents moyens de transport ;

  • faire le nécessaire, avec la SNCF, pour mettre en œuvre toutes les solutions qui permettront d’améliorer immédiatement les conditions de transport des usagers (TER supprimés, régularité, correspondances, capacité des trains adaptée à la fréquentation, …) ;

  • faire le nécessaire, avec la SNCF, pour remettre en place les trains et les arrêts supprimés (Gap / Briançon, Aubagne / Marseille, gare de Carnoules, …) dans le service annuel 2017...."

Déjà plus de 1500 personnes ont signé la pétition " Ne remplaçons pas les trains par des cars, optons pour la complémentarité !"

Ne remplaçons pas les trains par des cars, optons pour la complémentarité ! est le titre de la pétition portée par 28 associations et collectifs de défense des usagers, et vient de franchir la barre des 1500 signataires.
Il faut continuer à la faire connaître, la partager et la faire signer ... l'objectif : être entendu !

https://www.change.org/p/ne-remplaçons-pas-les-trains-par-des-cars-sur-la-région-paca


Les associations et collectifs à l’origine de cette pétition : Collectif Briançonnais de Défense de la Desserte Ferroviaire du Val de Durance

  • Comité Franco-Italien pour la sauvegarde de la Nice-Cuneo-Ventimiglia
  • AAR (06)
  • ADAVA (Pays d’Aix)
  • NOSTERPACA
  • RAMDAM (Métropole AMP)
  • Comité de Comité Ecologique Comtat – Ventoux (84)
  • VSP (13)
  • ADSP (05)
  • ALAS (04 /05)
  • ASDEL (Aubagne)
  • Action Vélo (Aubagne)
  • LVDE (13)
  • Comité de Développement du Grand Briançonnais
  • Briançon Italie Ferroviaire (BIF)
  • ADUGARE (Arles)
  • CLCV PACA
  • MNLE PACA
  • VRN (84)
  • REN (06)
  • Eco-relais Côte Bleue
  • AF3V PACA
  • Carrefour Citoyen (13)
  • AUGAD (83)
  • Place Publique (83)
  • collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes
  • Association pour la promotion de la ligne SNCF Grenoble Veynes Gap
  • Toulon Var Déplacements (83)

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 07:39

Pas né de la dernière pluie...

Si l'information vous parait suspecte, c'est que vous êtes d'un naturel méfiant ou tout simplement vous ne prenez pas pour argent comptant ce que l'on vous annonce .... Car un usager avertie en vaut deux !

La SNCF n'a pas augmenter ses prix ... c'est une bonne blague !

Même si en 2017, année de promesses et de cadeaux (élections obligent), la SNCF a annoncé l'absence d'augmentation de ses prix, rien ne prouve qu'au moment de l'achat, le prix du billet ne sera pas plus élevé pour autant. Tout simplement et c'est la FNAUT qui a levé le lièvre car même si ce sont les prix des billets les plus chers qui n'augmentent pas, ce n'est pas le cas pour tous ! Exemple a l'appui, si un trajet Paris-Lyon fait au maximum 100 €, ce tarif ne va pas changer.

En revanche, rien n'empêche la SNCF, qui pratique le yield management,(l'entreprise fait varier ses prix en fonction de la demande), de proposer en 2017 davantage de billets à 80 € plutôt qu'à 70 €. Au final, les prix des billets auront augmenté.

La stratégie tarifaire de la SNCF loin d'être transparente 

Comme le dit Jean Lenoir, le vice-président de la FNAUT « La stratégie tarifaire de la SNCF est gardée secrète » et il quasi impossible de connaître la clef de répartition tarifaire dans une rame de TGV. L'usager peut toujours se tourner vers la concurrence quand bien même il soit   « Difficile pour la compagnie ferroviaire de maintenir des prix trop hauts ». Encore une chance pour voyager en train !

Le statu quo tarifaire a été imposé par la tutelle de l'Etat. Il peut cacher des rattrapages insidieux effectués par l'entreprise ferroviaire sur ses tarifs minimum ou intermédiaires ou bien sur le quota de petits prix mis en vente. Le yield management insidieusement, permet en effet de nombreuses astuces pour faire varier le prix moyen acquitté par les voyageurs.

Un gel des tarifs annoncé officiellement

C’est l'Etat, le Ministère de tutelle qui a annoncé le gel tarifaire, le deuxième depuis 2016. Même si l'annonce a été faite officiellement que "les tarifs SNCF n'augmenteront pas au 1er janvier 2017, il est difficile de se défaire d'une réalité car depuis le début de la décennie, l’entreprise publique – avec l’accord de l’Etat – a trop souvent sollicité le pouvoir d'achat de ses clients-usagers : +2,85% d'augmentation en 2011 ; +3,2% en 3012 , +2,3 % en 2013 ; +3%  en 2014 ; +2,6 % en 2015

La SNCF a assumé seule une politique tarifaire sans aucun contrôle de l'Etat, autorité de tutelle, avec comme conséquence, le sentiment qui se développe au sein des usagers que le TGV est hors de prix aux horaires et aux périodes les plus prisés et si on ne réserve pas des semaines à l’avance. Et ce n'est pas une campagne de publicité qui pourra effacer ce sentiment profond...

La SNCF ce n'est pas elle qui devait nous faire préférer le train...

 

 

Repost 0
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 07:29

https://www.rac-f.org/IMG/_perso/css/logo.png

Réaction du Réseau Action Climat

Communiqué du 8 février 2017

 

La Cour des comptes déplore le « gâchis » de l’écotaxe

   
 

Outre son coût financier, pointé du doigt par la Cour des comptes, l’abandon de l’écotaxe poids lourds représente également un gâchis environnemental et sanitaire dont les conséquences en matière de financements entravent la transition énergétique dans le secteur des transports, premier contributeur aux émissions de gaz à effet de serre en France (dont les camions représentent environ un quart).

Le gouvernement s’est privé d’un dispositif efficace qui continue de faire ses preuves à l’étranger, sans fournir de solution de remplacement adéquate pour réduire l’impact du fret sur les émissions de gaz à effet de serre et la pollution de l’air.

La décision d’abandonner l’écotaxe poids lourds a été prise en contradiction avec les objectifs de la loi Grenelle d’accélérer le report modal du transport de marchandises visant à opérer 25% du fret par voie fluviale et ferroviaire d’ici à 2022 et celle de la loi de transition énergétique d’améliorer l’efficacité énergétique de tous les modes de transports. De manière très inquiétante, les émissions des transports ont augmenté en 2015 et l’emploi dans le ferroviaire a décliné, le chantier de la transition énergétique dans les transports reste donc entier.


 

Contact presse : Lorelei Limousin, Responsable des politiques de transports, Réseau Action Climat France, lorelei@rac-f.org / 07 70 31 09 19

 

 

Repost 0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques