Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2020 1 11 /05 /mai /2020 16:40

TER Pays de la Loire et ALEOP communiquent 

 

"Dans les circonstances exceptionnelles de la crise sanitaire qui a conduit à adapter fortement les services de transport, la Région des Pays de la Loire, autorité organisatrice du transport TER opéré par SNCF, vous adresse un message d’information quant aux modalités de reprise des circulations visant à accompagner le déconfinement" : ainsi commence le message de la Région à destination des usagers et abonnés afin de préparer au mieux le retour à la reprise ...

 

Un rappel au civisme et des messages clairs , comme "en train, tous responsables"...

 


 

Dans les circonstances exceptionnelles de la crise sanitaire qui a conduit à adapter fortement les services de transport, la Région des Pays de la Loire, autorité organisatrice du transport TER opéré par SNCF, vous adresse un message d’information quant aux modalités de reprise des circulations visant à accompagner le déconfinement :

Madame, Monsieur,
 
La Région Pays de la Loire s’organise, avec SNCF, pour mettre en place un service de transport TER qui permette de répondre à vos besoins de déplacements dès le début du déconfinement, soit le lundi 11 mai, sous réserve de nouvelles mesures gouvernementales. Ainsi, la Région a demandé à SNCF un retour à la normale des circulations TER sur le réseau Aléop, le plus rapidement possible. Compte tenu des contraintes de remise en circulation inhérentes aux matériels et infrastructures, SNCF envisage la possibilité d’un retour progressif à la normale dans les prochaines semaines.
 
Dans ce contexte, dès le lundi 11 mai : une moyenne de 62% des circulations du réseau TER Aléop sera assurée en heure de pointe et environ 50% sur le reste de la journée.  Ces circulations se feront majoritairement en train et quelques liaisons s’effectueront en car.
Les horaires précis seront disponibles à partir du 8 mai à 17h00 sur
paydelaloire.ter.sncf.com et l’ensemble des sites internet et applications mobiles.
 

L’ensemble des lignes TER qui étaient fermées vont rouvrir le 11 mai, puis le 14 mai pour la branche Sainte-Pazanne – Saint-Gilles-Croix-de-Vie. Seule la ligne La Roche-sur-Yon – Bressuire ne pourra pas être rétablie à cette échéance, la SNCF envisageant une réouverture au plus tôt en juillet.
Par ailleurs, les TGV seront accessibles pour les abonnés Tutti illimité sur les lignes desservies en Pays de la Loire et sur réservation à 1,5€/trajet (Oui.sncf.fr) ou à partir des Bornes de Libre Service en gare.

En concertation avec les élus locaux, et en cohérence avec les directives gouvernementales sur les accès aux plages, les gares du littoral ne seront pas desservies le week- end jusqu’au 1er juin 2020.
 

À compter du 2 juin, le service de transport TER devrait être porté à 80% en journée et à 84% en heure de pointe. Cette montée en charge progressive des circulations TER est adaptée aux évaluations des besoins de transport sur le territoire. La reprise de circulation normale du service TER est prévue au plus tard pour le 5 juillet prochain au moment de la mise en place du service d’été.
 
Pour assurer votre sécurité et respecter l’ensemble des mesures sanitaires nécessaires à la reprise du service de transport régional :
  • Le port du masque sera obligatoire pour tous les passagers dans les trains et dans les gares. L’entrée dans le train vous sera refusée en cas de non port du masque
  • Seul un siège sur deux pourra être occupé (côté fenêtre) ; pour les espaces à 4, les sièges accessibles seront en quinconce.
  • La Région a demandé à SNCF de faire circuler au maximum les matériels les plus capacitaires (deux niveaux) pour respecter plus facilement la distanciation physique.
En gares, des marquages de distanciation seront déployés. Il  en sera de même au niveau des DBR les plus utilisés.
 
Une charte sanitaire vous est transmise en pièce jointe, vous rappelant l’ensemble des mesures de sécurité prises en gares et dans les trains, invitant voyageurs et agents SNCF au strict respect des règles sanitaires.
 
La Région et SNCF vous invitent à privilégier dans la mesure du possible des déplacements échelonnés, en dehors des heures de pointe, afin de faciliter la fluidité des circulations et le respect des mesures de distanciation physique.
 
Je vous confirme l’entière mobilisation de la Région, de nos équipes régionales de transport et de SNCF pour vous assurer le meilleur service possible.
 
Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire.

 
 
Les équipes TER Pays de la Loire

Partager cet article

Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 15:21

 

 
Pour la reprise des circulations TER en Pays de La Loire le 11 mai, suite aux décisions de déconfinement, l'information arrive de la SNCF 
Ainsi les usagers, abonnés sont destinataires des informations suivantes :
  • Circulation prévue à 50% à partir de lundi et qui va progressivement monter en charge jusqu'à fin juin
  • Les horaires peuvent être consultés tous les soirs à partir de 17h
  • Le port du masque est obligatoire en gare et dans les trains et des agents seront présents pour faire de la pédagogie
  • Les guichets ouvrent dès lundi
  • Les mesures commerciales ont été mises à jour pour prendre en compte les abonnés ayant suspendu leur abonnement en mai : ceux-ci pourront voyager gratuitement. Voir les modalités, ici : https://www.ter.sncf.com/pays-de-la-loire/offres/tarifs-et-abonnements/mesures-commerciales-coronavirus
A noter sur ce même site que la réservation sur TGV est possible pour les abonnés Tutti, à l'intérieur de la région, pour 1€50 par trajet.

 

Partager cet article

Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 09:25

 

Pour une relance dynamique

des transports régionaux

 

Communiqué du 27 Avril 2020

 

Des transports très réduits en réponse à l’épidémie

 

Depuis la mi-mars, le transport public a été réduit à quelques liaisons entre grandes villes. La protection des voyageurs était assurée par leur faible nombre, la réduction des contacts avec le personnel, les précautions prises. Les offres privées (cars Macron, covoiturage) ont disparu ou quasiment, démontrant l’intérêt des services de transport conventionnés avec les collectivités.

 

Après le 11 mai, le retour des voyageurs pourrait être lent : méfiance, télétravail, développement du vélo et retour à la voiture, décroissance durable de déplacements touristiques, évènementiels, etc…Le transport public garde cependant tout son intérêt pour accéder aux emplois et aux services, pour les liaisons intervilles et pour répondre aux défis du changement climatique.

 

Les conditions pour la relance

 

Des pays asiatiques montrent que le transport public peut fonctionner en période d’épidémie, avec des risques très limités pour les voyageurs. Tant que le virus menace, nous demandons l’application de mesures, telles  nettoyage des rames, embarquements et débarquements sans bousculade, disponibilité de masques dans les gares (guichets, boutique Relay, distributeurs automatiques, à défaut commerces proches, etc…), installations sanitaires fonctionnant dans les gares et les trains.

 

Pour réduire la densité de voyageurs, différentes solutions sont à développer : offre élargie, rames multiples, tarifs réduits en heure creuse, étalement des heures d’embauche, etc….

 

Une relance pour tout le monde

 

La SNCF promet de mettre en service 50% des trains au 11 mai et 100% début juin. Dans cette période mouvante, les voyageurs devront être informés plusieurs jours à l’avance des nouveaux trains remis en service. La Région a logiquement pris en charge le prélèvement de mai des abonnés, qui avaient déjà eu un service très partiel dans les mois précédents

 

La liaison La Roche-sur-Yon Saumur que les Régions ont décidé de réactiver, doit être rouverte avec les autres ; elle est très demandée l’été. Par ailleurs, les différentes modes d’information et d’achat de billets doivent refonctionner : guichets, affichages et fiches horaires et services, pour ne pas éloigner définitivement les exclus d’internet du transport public.

 

Les différentes évolutions esquissées sont à poursuivre : trains supplémentaires promis en heures creuses, création de pôles mobilité dans les gares, en partenariat avec les collectivités locales, complémentarité à développer des ex réseaux de cars départementaux avec le TER. L’intermodalité train vélo est à renforcer en lien avec une politique vélo régionale nécessaire, pour inciter au changement des pratiques, qui est une tendance de fond.

 

Le transport public, ferroviaire et routier, doit participer à la reprise, regagner la confiance des voyageurs, et être ainsi un élément essentiel de la réponse au défi climatique, qui impose une réorientation de la politique des transports.

 

 

Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

Président : Fabrice Eymon – St Denis de Gastines - 07 68 11 62 48 fabrice.eymon@fnaut-paysdelaloire.org

Secrétaire : Dominique Romann – Saint Herblain - 02 40 38 01 06 dominique.romann@wanadoo.fr

Trésorier : Jean Bernard Lugadet – Saint Sebastien - 06 20 54 10 57 lugadet-stemler@orange.fr

 

Partager cet article

Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 17:54

 

                                                                                                        Communiqué – 4 mai 2020


 
                         Déconfinement : ce que dit la FNAUT


 
Le Premier ministre a présenté dans le cadre du plan d'action gouvernemental les propositions relatives au transport. Certaines sont précises, d'autres renvoyées à concertation.
 
1. La sécurité des voyageurs reste la première préoccupation de la FNAUT. Favorable à l'obligation du port du masque, la FNAUT souhaite qu'il soit conseillé sur l'espace public afin de ne pas stigmatiser les transports publics. La verbalisation doit être conditionnée à la possibilité effective de s'en procurer.
 
Les voyageurs doivent être protégés et aidés dans leurs pratiques de déplacements : - Distributeurs de gel hydro alcoolique installés dans un maximum de véhicules (trains, bus, tramway) - Ouvertures/fermetures automatiques de toutes les portes du véhicule, à tous les arrêts - Marquage sur les quais afin de faciliter les entrées/sorties - Messagers systématiques de se disséminer dans le véhicule et de ne pas stationner devant les portes. - Désinfection très fréquente des véhicules - Isolement total du conducteur - Edition d'un guide des bonnes pratiques
 
Des mesures incitant au respect de la distanciation physique sont nécessaires. Elles devront être adaptées en fonction des situations locales.
 
2. La FNAUT se félicite de l'adaptation des dispositifs selon les villes et les réseaux de transport. L'association de la FNAUT à la concertation autorités organisatrices/opérateurs est une bonne nouvelle et pour notre fédération un espoir et une exigence.
 
3. La remontée de 30 à 70% puis 100% de fonctionnement des services est la première exigence pour faciliter la distanciation. Il faut que l'offre précède la demande. Cette montée en puissance doit être rapide, d'ici à fin mai. Pour cela, les enfants des salariés des réseaux de transport doivent très vite être accueillis dans les établissements scolaires au même titre que les enfants des soignants.
 
4. L'accroissement de l'offre passe aussi par la vitesse commerciale des bus en surface.  Les collectivités doivent impérativement profiter du confinement pour allouer davantage d'espaces aux couloirs de bus, aux pistes cyclables et aux cheminements piétons. La priorité aux carrefours est nécessaire. Un bus avec une place sur deux occupe moins d'espace que 25 voitures. Le développement de pistes cyclables ne doit pas être fait au détriment des transports en commun. Le développement des réseaux de surface efficaces, plus faciles et plus rapides à organiser, respectueux plus aisément de la distanciation physique, allégera d'autant le réseau souterrain. Ne peut-on prévoir, dans la limite des moyens disponibles, des lignes de bus à très forte fréquence pour doubler les lignes de métro et tram. Les horaires de vacances doivent être annulés, les amplitudes doivent tenir compte des métiers à horaires atypiques.
 
5. La régulation de la demande exige la poursuite intense du télétravail, l'aménagement des horaires pour alléger les pointes, mais sans doute aussi la réservation des transports publics dans certaines tranches horaires à ceux qui doivent travailler. (Les contraintes peuvent réduire de moitié la fréquentation des transports publics.) Cela passe par une concertation avec les établissements scolaires, les services publics et les entreprises.
 
 
6. S'agissant plus spécifiquement des TER, la FNAUT demande que sur chaque ligne régionale, circule dans l'immédiat au minimum un train aller et retour, chaque jour, et que sur les lignes très fréquentées, l'offre soit maximale pour permettre d'étaler les pointes. La FNAUT demande que les plans de transport soient au moins hebdomadaires et affichés le samedi au plus tard. La FNAUT ne croit pas possible aisément, ni souhaitable la réservation obligatoire dans les TER, mais pense que le renforcement du personnel aux arrêts et en gare pour gérer les flux est nécessaire.
 
7. Le report vers le transport individuel ou collectif en voiture n'est pas la solution. Qui acceptera le retour de la pollution et des maladies respiratoires. Qui acceptera le défaut de distanciation dans les voitures, espace très confiné ? Qui acceptera les pertes de temps et les coûts liés à la congestion du trafic ?
 
8. Le versement mobilité sera réduit de 2 milliards d'euros. La FNAUT souhaite sa compensation par l'État sans laquelle les services de transport, les autorités organisatrices et les entreprises seront fragilisés voire mis en danger.
 
9. La mobilité a son coût et ses exigences. La mobilité collective est une réponse avec tous ses modes. Elle est la plus adaptée aux exigences économiques et au développement durable. Elle doit redevenir prioritaire dans les choix budgétaires et dans l'aménagement des villes.
 
Contacts presse :

- Bruno Gazeau, président de la FNAUT, tél. 06 76 73 31 09

- Anne-Marie Ghémard, présidente de la FNAUT Auvergne-Rhône-Alpes, tél. 06 76 08 62 47

- Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT, tél. 06 19 09 78 89

- Christian Broucaret, président de la FNAUT Nouvelle-Aquitaine, tél. 06 52 69 63 49
 

Partager cet article

Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 11:43

Communiqué de Presse du 2 mars 2020

 

« Petites lignes » : leur rénovation est essentielle
pour l’aménagement du territoire et l’environnement "


La publication partielle du rapport Philizot sur les « petites lignes » ferroviaires inquiète les usagers du TER car la question majeure de l’absence de financement par l’Etat et les Régions reste posée.

Depuis 1938, de nombreuses petites lignes, régionales et même interrégionales, ont été supprimées sans tenir compte des besoins des usagers et des territoires, au coup par coup, sans étude globale d’impact, et sans pour autant rétablir la santé financière du rail.

Le gouvernement propose aujourd’hui une répartition du financement des lignes régionales entre l’Etat, SNCF Réseau et les Régions. Cette démarche de régionalisation est justifiée après le succès de la gestion des trains TER, mais elle masque l’absence de ressources financières nouvelles de l’Etat et des Régions alors qu’un effort massif et ambitieux d’investissement et de renforcement de l’offre est indispensable.

Des risques contre-productifs pour l’aménagement du territoire et l’environnement

Le maintien d’une desserte ferroviaire (voyageurs et fret) est nécessaire aux activités économiques des zones fragiles. Sa disparition pénalise les villes moyennes et petites, centres administratifs dotés d’établissements d’enseignement, villes touristiques ; elle renforce la concentration des activités dans les grandes villes.

Quand une ligne ferroviaire est fermée, environ 40 % des usagers reprennent la voiture, suivant une expertise du cabinet Trans-Missions : le bilan carbone est négatif, même si le TER est à traction diesel. La dépendance automobile est alors renforcée malgré l’urgence climatique.

Une leçon à retenir : la suppression puis la redécouverte du tramway

Le tramway a disparu de la plupart des agglomérations françaises dans les années 1950. Pendant ce temps, nos voisins européens ont modernisé leurs réseaux et maîtrisé ainsi la croissance du trafic automobile urbain. Modernisé, le tramway a dû être réintroduit dans une trentaine d’agglomérations françaises à partir des années 1980 : un retour plébiscité par le public.

Le succès du tramway - rapide, confortable, de grande capacité - s’est accentué avec l’ouverture récente de nouvelles lignes à Annemasse, Avignon, Bordeaux, Caen, Lyon, Nice, Saint-Etienne, en Ile-de-France. Des projets existent également à Angers, Nancy, Nantes, Strasbourg, Tours et en Ile-de-France.

Les petites lignes ont un avenir

Il ne faut pas reproduire avec les petites lignes, menacées de disparition pour cause de sous-investissement, les erreurs commises dans le passé avec le tramway. On doit les rénover, améliorer leur exploitation souvent indigente en introduisant une concurrence régulée entre opérateurs, et donner aux Régions les moyens de les prendre en charge.

Pour les villes moyennes et les territoires ruraux, l’urgence n’est pas le désenclavement routier ou aérien. En Allemagne, 1200 km de voies ferrées ont été rouverts depuis 1994. Économe en espace et en énergie, le train est, de loin, le mode de transport le plus écologique.

Contacts presse :
  • Bruno Gazeau, président de la FNAUT, tél. 06 76 73 31 09 
  • Jean Lenoir, vice-président de la FNAUT, tél. 06 19 09 78 89
  • Michel Quidort, président de la FEV, tél. 06 12 22 35 54
  • Jean Sivardière, vice-président de la FNAUT, tél. 04 76 75 23 31

Partager cet article

Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 17:55

ASSOCIATION REGIONALE DES USAGERS

DES TRANSPORTS DES PAYS DE LA LOIRE

Antenne Mayennaise

19 Rue du Maine

53500 ST Denis de Gastines

St Denis de Gastines, février 2020

Objet : Questionnaire municipale 2020

A Madame, Monsieur

Candidat(e) aux Municipales de Laval

Madame, Monsieur,


La FNAUT, association d’usagers et de consommateurs agit pour défendre les droits des usagers, pour un urbanisme et des transports plus proches des réalités et des besoins des citoyens. Face aux enjeux climatiques et environnementaux, mais aussi sociaux la FNAUT souhait que la question de la mobilité soit au cœur du débat politique et des élections prochaines.

 

La diversité de l'offre de transport revêt en effet un enjeu pour l'attractivité des territoires, notamment vis à vis des jeunes, des personnes âgées ou pour l'accueil de nouveaux habitants. Dans cette perspective et celle d'un développement plus durable, les collectivités doivent s'engager pour proposer à tout habitant des solutions pour une vraie alternative à la voiture dans l'ensemble des déplacements (urbains, interurbains) en développant une offre diversifiée (transports en commun, mode doux...). Notre action s'inscrit dans le développement durable pour soutenir et développer des transports moins polluants et répondant mieux aux besoins de mobilité de tous les habitants.

 

Vous êtes candidat(e) aux prochaines élections municipales. Notre association souhaite savoir dans quel état d’esprit vous abordez la problématique de la mobilité et des transports collectifs en particulier sur votre territoire. C’est, de notre point de vue, une question cruciale pour la vie quotidienne des habitants, pour leur bien-être, mais aussi pour l'attractivité. Nous n’oublions pas non plus l’impact environnemental quotidiennement évoqué. Les transports constituent le premier émetteur de gaz à effet de serre. 

Vos réponses (ou votre silence) comme candidat(e) permettront d'enrichir le débat public. Elles seront examinées avec soin et feront l'objet d'une communication via Internet à destination de la presse et du public par l’intermédiaire du blog de la FNAUT.

Nous serions donc satisfaits de recueillir vos réponses aux questions jointes avant le 1er tour de l’élection. 

Nous avons retenu quatre questions qui nous semblent assez représentatives et vous avez la possibilité de préciser certains points de votre programme que vous souhaitez mettre en avant.

Dans l'attente de vos réponses, nous vous souhaitons une bonne campagne électorale.

 

Pour le Président FNAUT Pays de la Loire

Le secrétaire

 

 

Questionnaire municipale 2020

LAVAL

 

1/ La Loi Energie Climat, votée le 8/11/2019 a fixé comme objectif la neutralité carbone d'ici à 2050. Le Code de l’Énergie fait référence à l'urgence écologique et climatique. Comment envisagez-vous la question de la mobilité sur l'ensemble de l'agglomération et les déplacements Est/Ouest en particulier en intégrant cette loi?

Comment allez-vous y parvenir alors que le secteur du transport est le premier émetteur de gaz à effet de serre en France avec 31 % des émissions*?

 

2/ Quelle est votre position par rapport à la gratuité dans les transports?

 

3/ Quelles sont vos projets en matière d'intermodalité? de transports collectifs? Pensez-vous revoir l'aménagement de la place du 11 novembre avec cet objectif?

 

4/Que proposez-vous pour améliorer l'attractivité de la gare de Laval, seule gare du département de la Mayenne et ce afin de pérenniser les arrêts TGV? 

 

5/ Quels sont les points de votre programme que vous souhaitez mettre en avant et qui n'ont jamais été abordés?

 

Vous êtes invité à transmettre vos réponses à l'adresse courriel : fnautpl@gmail.com

Dans la logique de sa contribution au débat de cette campagne électorale, notre association se fera le relais de votre réponse en portant à la connaissance des médias, du public, des citoyens intéressés par ces questions, notamment via le site internet:

Site Internet de La FNAUT Pays de la Loire : http://fnautpl.over-blog.com

 

 

 

Note

* Plus de la moitié de ces émissions sont rejetées par les voitures individuelles, le reste étant réparti entre le fret routier, l’avion, les deux-roues motorisés, et dans une moindre mesure le transport fluvial, ferroviaire et maritime. Les voitures des particuliers sont responsables de près d’un sixième de la contribution française au changement climatique (15,7 %). A elles seules, elles polluent plus que l’ensemble des poids lourds (6,3 %) et des véhicules utilitaires qui sillonnent les routes de France (5,8 %).

Le transport est donc un secteur primordial pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les collectivités territoriales sont les chef de file pour mettre en œuvre la mobilité de demain.

 

Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

Courriel : fnautpl@gmail.com

Président : Fabrice Eymon – 19 rue du Maine -- 53500 St Denis de Gastines - 07 68 11 62 48 fabrice.eymon@fnaut-paysdelaloire.org

Secrétaire : Dominique Romann – Saint Herblain - 

Partager cet article

Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 17:44

 

ASSOCIATION REGIONALE DES USAGERS

DES TRANSPORTS DES PAYS DE LA LOIRE

Antenne Mayennaise

19 Rue du Maine 53500 ST Denis de Gastines

St Denis de Gastines, février 2020

Objet : Questionnaire municipale 2020

A Madame, Monsieur

Candidat(e) aux Municipales de Mayenne

Madame, Monsieur, 

 

La FNAUT, association d’usagers et de consommateurs agit pour défendre les droits des usagers, pour un urbanisme et des transports plus proches des réalités et des besoins des citoyens. Face aux enjeux climatiques et environnementaux, mais aussi sociaux la FNAUT souhait que la question de la mobilité soit au cœur du débat politique et des élections prochaines. 

La diversité de l'offre de transport revêt en effet un enjeu pour l'attractivité des territoires, notamment vis à vis des jeunes, des personnes âgées ou pour l'accueil de nouveaux habitants. Dans cette perspective et celle d'un développement plus durable, les collectivités doivent s'engager pour proposer à tout habitant des solutions pour une vraie alternative à la voiture dans l'ensemble des déplacements (urbains, interurbains) en développant une offre diversifiée (transports en commun, mode doux...). Notre action s'inscrit dans le développement durable pour soutenir et développer des transports moins polluants et répondant mieux aux besoins de mobilité de tous les habitants. 

 

Vous êtes candidat(e) aux prochaines élections municipales. Notre association souhaite savoir dans quel état d’esprit vous abordez la problématique de la mobilité et des transports collectifs en particulier sur votre territoire. C’est, de notre point de vue, une question cruciale pour la vie quotidienne des habitants, pour leur bien-être, mais aussi pour l'attractivité. Nous n’oublions pas non plus l’impact environnemental quotidiennement évoqué. Les transports constituent le premier émetteur de gaz à effet de serre. 

 

Vos réponses (ou votre silence) comme candidat(e) permettront d'enrichir le débat public. Elles seront examinées avec soin et feront l'objet d'une communication via Internet à destination de la presse et du public par l’intermédiaire du blog de la FNAUT.

Nous serions donc satisfaits de recueillir vos réponses aux questions jointes avant le 1er tour de l’élection. 

Nous avons retenu quatre questions qui nous semblent assez représentatives et vous avez la possibilité de préciser certains points de votre programme que vous souhaitez mettre en avant.

Dans l'attente de vos réponses, nous vous souhaitons une bonne campagne électorale. 

 

Pour le Président FNAUT Pays de la Loire

Le secrétaire

 

 

 

Questionnaire municipale 2020

MAYENNE

 

1/ La Loi Energie Climat, votée le 8/11/2019 a fixé comme objectif la neutralité carbone d'ici à 2050. Le Code de l’Énergie fait référence à l'urgence écologique et climatique. Comment envisagez-vous la question de la mobilité sur l'ensemble de votre territoire en intégrant cette loi?

Comment allez-vous y parvenir alors que le secteur du transport est le premier émetteur de gaz à effet de serre en France avec 31 % des émissions*?

 

2/ Quelle est votre position par rapport à la gratuité dans les transports?

 

3/ Quelles sont vos projets en matière d'intermodalité? de transports collectifs? d'attractivité de votre territoire? 

 

4/ La question posée par le Député UDI, Yannick Favennec à l'Assemblée Nationale à l'occasion de la semaine de contrôle de l'action du gouvernement a replacé la question du retour du train entre Laval et Mayenne au coeur de l'actualité. Quelle est votre position? 

 

5/ Quels sont les points de votre programme que vous souhaitez mettre en avant et qui n'ont jamais été abordés?

 

Vous êtes invité à transmettre vos réponses à l'adresse courriel : fnautpl@gmail.com

Dans la logique de sa contribution au débat de cette campagne électorale, notre association se fera le relais de votre réponse en portant à la connaissance des médias, du public, des citoyens intéressés par ces questions, notamment via le site internet:

Site Internet de La FNAUT Pays de la Loire : http://fnautpl.over-blog.com

 

Note

* Plus de la moitié de ces émissions sont rejetées par les voitures individuelles, le reste étant réparti entre le fret routier, l’avion, les deux-roues motorisés, et dans une moindre mesure le transport fluvial, ferroviaire et maritime. Les voitures des particuliers sont responsables de près d’un sixième de la contribution française au changement climatique (15,7 %). A elles seules, elles polluent plus que l’ensemble des poids lourds (6,3 %) et des véhicules utilitaires qui sillonnent les routes de France (5,8 %).

Le transport est donc un secteur primordial pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et les collectivités territoriales sont les chef de file pour mettre en œuvre la mobilité de demain.

 

 

Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

Courriel : fnautpl@gmail.com

Président : Fabrice Eymon – 19 rue du Maine -- 53500 St Denis de Gastines - 07 68 11 62 48 

Secrétaire : Dominique Romann – Saint Herblain -  

Partager cet article

Repost0
1 mars 2020 7 01 /03 /mars /2020 17:34

ASSOCIATION REGIONALE DES USAGERS

DES TRANSPORTS DES PAYS DE LA LOIRE

 

Le retour du train entre Laval et Mayenne : les collectivités seront-elles à la hauteur des enjeux de mobilité?

 

Communiqué du 12 Février 2020

Laval - Mayenne : il faut le Fer 

La question posée par le Député UDI, Yannick Favennec à l'Assemblée Nationale à l'occasion de la semaine de contrôle de l'action du gouvernement aura le mérite de réveiller un serpent de mer : celui du retour du train entre Laval et Mayenne.

Pour la FNAUT cela fait 20 ans que la question se pose. Après avoir réussi à protéger l'emprise, suite à des multiples contentieux auprès du tribunal Administratif de Nantes et auprès du Conseil d'Etat qui ont tous été gagnés. La ligne a même été réintégrée au réseau ferré nationale ! La SNCF l'a de nouveau refermé à l'été 2017, après une procédure d'un mois et demi alors que l'association avait mis 17 ans à la protéger juridiquement...

 

Constat de régression constante

Et pourtant les raisons de remettre le train entre les deux villes ne manquent pas : la crise climatique, la crise des gilets jaunes qui a mis en évidence la demande d’une moins forte dépendance à la voiture pour se déplacer, la fracture territoriale (Mayenne n'existe pas sur une carte du réseau TER), le désenclavement du Nord Mayenne, l'aménagement du territoire, l'accès aux services publiques (la gare de Mayenne a été fermée en 2016), le renforcement de l'attractivité de la gare de Laval etc.

Toutes ces questions se posent avec plus d’acuité maintenant car il y a urgence !

Le constat est sans appel : le réseau ferré dans l'ouest de la France est à peine plus développé que celui de la France du second empire en 1870 !

Et en Mayenne : c'est le vide car la SNCF a démantelé les dernières lignes ferroviaires : il n'en reste plus qu'une ouverte aux voyageurs TER : Paris –Brest et la LGV sur le même axe.

 

Un train pour faire face aux enjeux climatiques

Pourtant la neutralité carbone est affichée en 2050 comme objectif. Comment y parvenir alors que les émissions moyennes de Co2 sont respectivement de 104 gr/ km parcourus pour la voiture (*) alors qu’ils ne sont que de 14 gr/km parcourus et par voyageurs pour le train si les choix routiers pour se déplacer sont toujours entérinés ?

Le train est la seule alternative à la voiture et c’est la seule manière de casser la logique routière et routinière des décideurs. 

 

Les conditions du dialogue doivent changer

Encore faut-il que la question de la mobilité ne soit pas confisquée par les élus et les techniciens.

Si le dossier du retour du train se pose de nouveau il ne peut se préparer dans les mêmes conditions que celles des précédentes études entre 2008 et 2012 où les usagers avaient été écartés systématiquement. Les usagers doivent se faire entendre Ils veulent une solution aussi performante en temps de transport que ce qui existait en 1970. Ils ne veulent pas de solutions gadgets, à la mode comme lorsque l'idée du tram train a été proposée en 2012 où maintenant avec un busway dont le coût serait aussi onéreux que le retour du train et moins fiable techniquement ! 

Rétablir les 20 km de lignes reviendrait à moins cher que de coût de l’actuel viaduc sur la Mayenne à Château Gontier (41 millions d’Euros). Entre Laval et La Chapelle Anthenaise la ligne est en tronc commun avec un tronçon de la ligne Paris Brest, dégagée de tous les TGV où les vitesses sont de 160 km/h.

La FNAUT va interpeller les candidats aux élections municipales et elle va être à l’initiative prochainement d'une association de promotion pour promouvoir le retour du train sur l’axe Laval / Mayenne.

Pour la FNAUT

F EYMON

 

Site de la FNAUT Pays de la Loire / http://www.fnaut-paysdelaloire.org/2017/09/en-2017-on-ferme-encore-des-voies-ferrees-en-pays-de-la-loire.html

 

(*) les voitures des particuliers sont responsables de près d’un sixième de la contribution française au changement climatique (15,7 %). A elles seules, elles polluent plus que l’ensemble des poids lourds (6,3 %) et des véhicules utilitaires qui sillonnent les routes de France (5,8 %).

 

Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

Président : Fabrice Eymon – St Denis de Gastines - 07 68 11 62 48 fabrice.eymon@fnaut-paysdelaloire.org

Secrétaire : Dominique Romann – Saint Herblain - 02 40 38 01 06 dominique.romann@wanadoo.fr

 

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2020 2 21 /01 /janvier /2020 14:01

Ligne Saumur la Roche sur Yon :  une desserte plus fréquente  est indispensable
 
Communiqué du  26 Novembre  2019

 

Une cause d’arrêt de la circulation qui « interpelle » : pas assez de circulations !

 

 La ligne entre Chantonnay et Bressuire a été fermée par SNCF Réseau. Les circulations insuffisantes ne permettraient pas d’assurer la sécurité. Nous demandons une réouverture rapide, et une meilleure desserte, ce que nous avons déjà rappelé à de multiples occasions. Ne rien changer dégrade la fiabilité,  première condition de la fréquentation.
 
Pour que les habitants prennent le train, il faut qu’il y en ait.
 
Cette liaison,  qui a le malheur d’être à cheval sur plusieurs régions,  a toujours eu une desserte squelettique. Le seul train journalier actuel ne permet pas de faire un aller-retour dans la journée vers une autre ville de la ligne, et donc ne répond qu’à très peu de besoins de déplacements. 
 
Pour mieux rentabiliser cette infrastructure, en complément du fret, des liaisons d’été et des liaisons existantes aux deux extrémités (La Roche sur Yon à Chantonnay et Bressuire à Saumur, voir Tours), Pays de la Loire et Nouvelle Aquitaine doivent développer une offre permanente et fiable entre la Roche sur Yon et Saumur, si ce n’est Tours. Cette offre permettrait de disposer de correspondances dans chaque ville d’extrémité, et de passer quelques heures dans chacune des villes de la ligne. 
 
L’amélioration attendue du nombre de trains sur l’axe Nantes  la Roche sur Yon la Rochelle est une opportunité pour accroître la fréquentation de la ligne vers Saumur.
 
La ligne dessert des territoires loin des métropoles, et donnerait aux habitants une alternative à la voiture.
 
L’affectation à la ligne de seulement deux rames assurerait 3 allers retours par jour, garantissant une liaison vers les villes voisines, matin, milieu de journée et soir. Un appel à concurrence de ce Service Public  pour recruter un opérateur pourrait être l’occasion d’obtenir plus de circulations, avec un personnel multitâche, pouvant s’occuper de la maintenance courante : 6AR/j (un train toutes les 2 h) permettraient encore plus de développer des trafics journaliers pour écoles, travail et autres besoins.  
 
Loin des métropoles, les territoires desservis centrés sur de petites villes : Chantonnay, Pouzauges, Cerizay, Bressuire, Thouars, mais aussi Montreuil Bellay en Pays de la Loire, pourraient accéder à Tours et à la Roche sur Yon, élargir leur bassin d’emploi sans forte production de gaz à effet de serre et sans nouvelle infrastructure, servir leurs habitants.

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2020 2 21 /01 /janvier /2020 13:08
 
Le Samedi 25 janvier de 10 à 13 heures aura lieu à Chantenay en Vendée (85) une manifestation pour défendre  la Gare de Chantonnay et la ligne menacée de fermeture.
 
Venez participer à la Manifestation pour le maintien de la gare de Chantenay et à la ligne
 
La FNAUT Pays de la Loire apporte son soutien à cette manifestation. La mobilisation est essentielle car notre expérience nous montre que, pour être durable, le maintien de la liaison Chantonnay la Roche sur Yon doit s'appuyer sur une liaison la Roche Saumur complète.
 
La ligne ne sera maintenue que si les 2 Régions concernées (PL et NA) y font rouler plus de trains. Une desserte régulière plus dense de la Roche à Saumur, en plus des omnibus Chantonnay la Roche et Bressuire Tours, motiverait plus  les maires pour soutenir la ligne.
De même un guichet ne pourra être maintenu que s'il y a plus de trains.
 
Connaissant les réactions des habitants aux fermetures, SNCF Réseau pourrait être tenté de procéder en deux temps :
Dans un 1ere temps: non entretien, puis fermeture Chantonnay-Bressuire,
Puis dans un 2eme temps: fermeture quelques années après de Chantonnay-la Roche.
 
Voilà aussi les enjeux de la mobilisation !
 
 

Partager cet article

Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques