Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 06:00

Communiqué de Presse du 26 03 2017

 

 

 

La SNCF continue sa politique de suppression des gares sans tenir compte des territoires

 

Et de trois ! Tous les 6 ans environ la SNCF ferme une gare ou un point de vente en Mayenne.

Après Ernée en 2004, Château-Gontier en décembre 2010 voici venir le tour de Mayenne dont la fermeture est annoncée pour juin 2017 ! Beau palmarès pour la SNCF qui clame à qui veut l’entendre qu’elle est là pour vous faire aimer le train… Encore faudrait-il que les voyageurs occasionnels ou abonnés puissent acheter, retirer leurs billets, leurs abonnements, se renseigner, être conseillé, trouver des réponses à leur questions. Que ces Pôles d’Echanges Multimodaux en devenir puissent proposer une offre de services, outre l’information sur les Transports Collectifs et touristique, la billetterie, la location et les services vélos, le covoiturage, les prises voitures et vélos électriques, les services en gare (poste, colis, commerces, appels taxis, bureaux…) comme cela se fait déjà dans des gares de la Région. Cette présence des services publics de proximité est essentielle afin que sur les territoires d’un département fort de 300 000 habitants il y ait de véritables points d’informations sur la mobilité.

Car au rythme où vont les choses il n’y aura bientôt plus que deux gares « survivantes » en Mayenne : Laval et … Evron qui, selon le programme méthodique de la SNCF devrait avoir des soucis à se faire d’ici 5 ou 6 ans… ou même avant !

 

La SNCF fait ce qu’elle veut !

Pour justifier la fermeture de la gare de Mayenne, comme pour ces consœurs ici ou ailleurs l’annonce de la baisse du chiffre d’affaire, contrecoup de l’émergence d’internet, est imparable; c’est un prétexte tellement facile puisque la SNCF ne jure que par l’internet … Encore faudrait- il,

  • d’une part que la gare soit correctement référencée sur internet ! : Mayenne ne figure même pas sur la carte du réseau TER Pays de la Loire et la gare de Mayenne n’est même pas recensée sur le site SNCF-TER Pays de la Loire comme gare alors qu’elle est conventionnée ! Un comble qui s’apparente à un véritable sabotage en ligne !
  • et que d’autre part il n’existe pas de fracture numérique qui pourtant est bien réelle en Mayenne tant spatiale que générationnelle…

 

La Région a –telle été consultée ?

Cette annonce de fermeture par la SNCF est d’autant mal venue car à partir de septembre 2017, la Région devient autorité organisatrice des transports pour l’ensemble des lignes d’autocars, gérées anciennement par les Conseils départementaux. Que Mayenne, même sans trains, reste une étoile routière (au moins 5 lignes) à défaut d’être ferroviaire et qu’il serait bien étonnant que ces nouvelles compétences n’amènent un travail supplémentaire de la part des usagers nouveaux TERriens (utilisateurs des transports Express Régionaux).

Cela est encore plus mal venu de la part de la SNCF pour la gare de Mayenne car celle-ci, à la différence de la gare de Château-Gontier fermée par la SNCF en décembre 2010, déjà pour les mêmes raisons, est une gare conventionnée TER / SNCF : c’est-à-dire que la SNCF est payée par la Région pour assurer le bon fonctionnement. Quand on voit comment elle assure le référencement sur le net de cette gare !

 

La SNCF hors sol ! Déménagement en règle du territoire …

Depuis des années, la SNCF ferme gares et guichets, supprimant le seul contact qui reste entre l’entreprise publique et ses clients. Sans doute que la décision était dans l’air depuis un certain temps et pour faire des économies : la SNCF supprime comme à son habitude les postes de proximité et favorise l’éloignement vis à vis de l’usager… alors que l’entreprise pâtit d’une hypertrophie de son encadrement …et une hyper concentration sur Nantes et les gros pôles urbains !

Tout comme elle privilégie les TGV au détriment des trains du quotidien, la SNCF préfère l’internet au guichet, le « yied managment » aux tarifications régionales, les autocars Ouibus aux trains intercités. Elle triche et joue de sa position de quasi-monopole pour imposer ses choix aux collectivités qui sont bien souvent abusés.

 

Au final : c’est l’usager qui trinque

Car l’usager en fait les frais immédiatement car la gare c’est aussi un bâtiment ouvert qui pouvait accueillir des voyageurs en attente. Cette seule caractéristique est à noter car dans le paysage de la Mayenne les lieux sont rares où les usagers des transports collectifs peuvent bénéficier d’un confort de « base ». Il suffit pour s’en convaincre de voir l’état des conditions d’accueil de la gare routière à Laval (où les conditions n’ont cessé de se dégradé depuis plus de 15 ans) et devrait sans doute s’améliorer avec le PEM de Laval.

Il en va de l’image des transports publics qui pâtissent régulièrement du sous-investissement chronique par les collectivités dans les équipements… et dont « souffrent » les usagers bien souvent modestes ou simplement captifs.

 

Acharnement de la SNCF sur Laval Mayenne, tous les prétextes sont bons pour la Direction de la SNCF pour fermer des gares.

Pour Mayenne cette annonce de la fermeture de la gare coïncide avec la date anniversaire du début des contentieux concernant le retranchement de la voie ferrée Laval-Mayenne qui avait débuté en mars 2000. Dix sept ans plus tard, la FNAUT Pays de la Loire a obtenu l’abrogation du décret de retranchement par le Conseil D’Etat et tout dernièrement depuis novembre 2016 l’annulation du contrat de vente de l’emprise entre la SNCF et le Conseil Général. Faut-il en conclure que le « hasard » fait bien les choses et que la fermeture de la gare clos un peu plus ce dossier ?

Sans doute le nord Mayenne va devenir une « réserve d’indiens » comme Château-Gontier est devenu au dire de son Maire, Philippe HENRI une zone blanche de transports collectifs.

La fermeture si elle se confirme, fragilise un peu plus la chaine des transports publics dans le nord Mayenne en contribuant une fois de plus à l’isolement. La FNAUT avait déjà regretté l’abandon du projet de réseau de bus urbain sur Mayenne par les élus qui venait renforcer pourtant le pôle de la gare…après l’absence de soutiens politiques dans le dossier du retour du train.

 

La FNAUT s’élève donc contre cette décision qui est préjudiciable et contraire aux intérêts des habitants du nord Mayenne et du sud de l’Orne.

 

La FNAUT dénonce encore la perte d’un service public de proximité qui rayonnait bien au-delà de Mayenne et qui rendait service aux usagers.

 

Elle dénonce une lecture et analyse purement comptable des gares par la SNCF qui ne prend pas en compte les évolutions futures du réseau régional, ni les populations sur le territoire.

 

Enfin la FNAUT souhaite que le rôle des gares soient renforcés par une réelle politique régionale de mobilité et de services où les gares auraient toutes leurs places, dans le cadre de convention entre l’autorité organisatrice de Transport (la Région), les collectivités territoriales et les transporteurs.

Elle regrette également que dans le cadre de la réforme ferroviaire, les gares soient restées dans le giron de la SNCF et n’aient pas été rétrocédées aux collectivités.

    Peut-être serait-il pertinent enfin, que les élus arrêtent de prendre le train « en marche » et s’imposent dans le dossier de la mobilité afin qu’ils se soucient un peu plus des besoins de leurs concitoyens, et pour que la SNCF, seule entreprise de transport ferroviaire de voyageurs, soit autre chose qu’un TGV fugace qui passe dans le paysage de la Mayenne… et qui s’arrête ou pas en gare de Laval.

    La FNAUT profitera des prochaines échéances législatives pour interpeler les candidats sur ces questions et questionnera les élus régionaux sur cette décision qui semble unilatérale.

     

    Fabrice EYMON

    Président de la FNAUT Pays de la Loire

    http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-la-sncf-n-est-pas-le-pere-noel-pour-la-ville-de-chateau-gontier-63723887.html

    Repost 0
    27 février 2017 1 27 /02 /février /2017 06:26

     Sauvez le service public ! ! !

    Sauvez la gare de l’Hermitage ! ! !

     

     

     

    Vous voulez le maintien du service public de proximité ? Au service de tous, accessible à tous?

    Vous voulez un monde où l’ordinateur ne se substitue pas à l’Homme ?

    Vous voulez pouvoir questionner et être entendu ? Sans taper sur des touches de téléphone?

    Résistez au traitement de l’humain en termes de rentabilité.

    Refusez la logique comptable.

    Gagnez la bataille contre les chiffres.

    Signez cette pétition pour empêcher la fermeture du guichet de gare de l’Hermitage-Mordelles (35) avant qu’il ne soit trop tard.

     

     

    Cette pétition sera remise à :

    • Direction générale TER Bretagne

     

    Signez la pétition

     

     

     

    Pour en savoir plus

     

    La gare de L'Hermitage - Mordelles est une gare ferroviaire de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, mise en service en 1863 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest. Elle est située à onze kilomètres à l'ouest de la gare de Rennes, sur le territoire de la commune de L'Hermitage, canton de Mordelles, en région Bretagne.

    C' est à la fois une gare voyageurs desservie par des trains express régionaux TER Bretagne et c'est aussi une gare marchandises. (voir site  wikipédia)

     

    Gare - Boutique SNCF de L'hermitage


    Repost 0
    23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 13:54

    Pour le retour des trains sur la ligne NANCY-MERREY

     

    Pour la réouverture de la ligne 14 Jarville/Mirecourt/Merrey/Culmont à l’exploitation ferroviaire et ceci même à vitesse réduite;

    Pour la planification et la mise en œuvre des travaux de renouvellement voie-ballast;

    Pour qu’un COREST (Comité de desserte) spécial ligne 14 soit tenu dans les plus brefs délais;

    Cette pétition sera remise à :

    A monsieur Philippe RICHERT, Président du Conseil Régional Grand Est, STRASBOURG

     

    Signez cette pétition :

    https://www.change.org/p/a-monsieur-philippe-richert-pr%C3%A9sident-du-conseil-r%C3%A9gional-grand-est-strasbourg-pour-le-retour-des-trains-sur-la-ligne-nancy-merrey

     

    Voir aussi : https://fr-fr.facebook.com/ADLF.NANCY.MERREY/

     

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
    commenter cet article
    18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 07:00

    Pour gare (Bahnhof) TGV–TER Vandières Lorraine

    Pour une gare TGV – TER à Vandières au coeur de la Lorraine.

    Für einen TGV - Regionalbahn Bahnhof in Vandières im Herz von Lothringen  

     

    Je suis né en Lorraine et j’y ai vécu 50 ans. J’habite aujourd’hui en Champagne, qui fait partie de la même Région Grand-Est. Je n’adhère à aucun syndicat ni à aucune association d’usagers. C’est en simple citoyen que je vous demande de signer la pétition pour la réalisation de la gare TGV – TER de Vandières, au cœur de la Lorraine, sur le TGV Est européen. La Lorraine et les régions transfrontalières limitrophes doivent être raccordées au TGV de la façon la plus efficace possible.  

    Pierre DEBANO    Contacter l'auteur de la pétition

     

    Pour signer la pétition :

     

    https://www.petitions24.net/pour_gare_bahnhof_tgv-ter_vandieres_lorraine

     

    Ce qui est demandé dans la pétition  

     

    MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉGION GRAND-EST  

    Suite à une gestion lamentable du dossier par l’ancien conseil régional de Lorraine, il n’y a toujours pas de gare TGV-TER à Vandières, alors que tout était prêt pour sa construction.

    La Lorraine est la seule de la Région Grand-Est à ne pas avoir, sur la ligne à grande vitesse, de gare connectée au TER permettant une diffusion optimale de l’effet TGV.

    La Lorraine est en crise, faut-il lui ajouter un handicap supplémentaire ? Les contribuables ont tous payé pour la réalisation du TGV Est. Est-il normal que les Lorrains soient privés d’une gare connectée au TER sur le TGV Est ?

    Cette gare est nécessaire : elle raccourcira notablement, pour tous les Lorrains, les temps de trajet vers l’Allemagne, l’Ouest et le Sud Ouest de la France. Pour nombre de Lorrains, de Luxembourgeois, de Belges, et d’Allemands de Rhénanie Palatinat, elle offrira soit des relations plus rapides, soit de nouvelles relations avec Paris et Strasbourg.

    Tout est en place pour que cette gare TGV-TER de Vandières se fasse. Il ne manque plus que votre décision formelle, Monsieur le Président. Alors, s’il vous plait, faites ce geste pour les Lorrains, pour tous les habitants du Grand-Est et pour de nombreux frontaliers.    

     

    SEHR GEEHRTER HERR PRÄSIDENT DER REGION GRAND EST  

    Durch eine nachlässige und fehlerhafte Behandlung des Projektes durch die letzte  Führung der Region Lothringen ist leider der TGV-TER (RB) Bahnhof in Vandières nicht erstanden. Dennoch waren alle Verhältnisse erreicht um diesen Bahnhof zu bauen.

    Lothringen ist nun das einzige Gebiet im Grand Est ohne Verbindung zwischen der RegionalBahn TER und dem TGV.

    So kann keine optimale Verbreitung des TGV Effektes hergestellt werden. Lothringen ist schon seit vielen Jahren von der Krise schwer getroffen worden; eine zusätzliche Behinderung ist sicher nicht notwendig. Die Einwohner der alten Region Lothringen haben viel Bezahlt für die Herstellung der Neubaustrecke; es ist nicht gerecht sie ohne Verknüpfungsbahnhof zu lassen.

    Ja, dieser Bahnhof ist notwendig; er wird die Reisezeiten in alle Richtungen verkürzen: nach Deutschland, West und Südwest Frankreich, zum Pariser Gebiet… Er wird vielen Lothringer, Belgier, Deutscher Einwohner aus der Rheinland-Pfalz neue oder schnellere Verbindungen herstellen. Der TGV-TER (RB) Bahnhof könnte schon heute fertig sein. Die Durchführung und die dazu nötigen Mittel sind da.

    Fehlt nur noch Ihre Zustimmung, Herr Präsident. Würden Sie bitte Ihre Entscheidung zu Gunsten der "Lothringer", Bewohner der Region "Grand Est" und Nachbarländern treffen.  

     

    Carte_pétition_vandières1.jpg  

     

     

    Repost 0
    14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 06:41

    Ne remplaçons pas les trains par des cars, optons pour la complémentarité !

    Mieux organiser et développer l’offre de transport régional !

    Le 2 février, à l’occasion des assises régionales des transports, le Président du Conseil régional a indiqué que quatre axes, Aix-Pertuis, Avignon-Orange, Tende-Breil et Gap-Briançon, sont concernés par des études en vue d'un éventuel transfert du train vers le car.
     
    Il n’est pas acceptable de réduire le nombre des trains régionaux ou d’envisager de fermer certaines lignes ferroviaires, sur lesquelles de lourds investissements d’infrastructure ont été faits ou vont l’être pour faire des économies au profit d’autres politiques régionales.

    Les associations et collectifs de défense des usagers signataires demandent au Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur de :

    • faire le choix du développement des transports collectifs sur tout le territoire régional, en n’opposant pas le car au train

    •  ne pas transférer les trains vers les cars sur les axes, Aix - Pertuis, Avignon - Orange, Tende - Breil et Gap - Briançon

    • faire des gares ferroviaires et routières de véritables pôles d’échanges multimodaux (trains, cars, transports urbains, voitures, vélos, piétons, …)

    • mettre en œuvre une harmonisation des tarifications des différents moyens de transport ;

    • faire le nécessaire, avec la SNCF, pour mettre en œuvre toutes les solutions qui permettront d’améliorer immédiatement les conditions de transport des usagers (TER supprimés, régularité, correspondances, capacité des trains adaptée à la fréquentation, …) ;

    • faire le nécessaire, avec la SNCF, pour remettre en place les trains et les arrêts supprimés (Gap / Briançon, Aubagne / Marseille, gare de Carnoules, …) dans le service annuel 2017...."

    Déjà plus de 1500 personnes ont signé la pétition " Ne remplaçons pas les trains par des cars, optons pour la complémentarité !"

    Ne remplaçons pas les trains par des cars, optons pour la complémentarité ! est le titre de la pétition portée par 28 associations et collectifs de défense des usagers, et vient de franchir la barre des 1500 signataires.
    Il faut continuer à la faire connaître, la partager et la faire signer ... l'objectif : être entendu !

    https://www.change.org/p/ne-remplaçons-pas-les-trains-par-des-cars-sur-la-région-paca


    Les associations et collectifs à l’origine de cette pétition : Collectif Briançonnais de Défense de la Desserte Ferroviaire du Val de Durance

    • Comité Franco-Italien pour la sauvegarde de la Nice-Cuneo-Ventimiglia
    • AAR (06)
    • ADAVA (Pays d’Aix)
    • NOSTERPACA
    • RAMDAM (Métropole AMP)
    • Comité de Comité Ecologique Comtat – Ventoux (84)
    • VSP (13)
    • ADSP (05)
    • ALAS (04 /05)
    • ASDEL (Aubagne)
    • Action Vélo (Aubagne)
    • LVDE (13)
    • Comité de Développement du Grand Briançonnais
    • Briançon Italie Ferroviaire (BIF)
    • ADUGARE (Arles)
    • CLCV PACA
    • MNLE PACA
    • VRN (84)
    • REN (06)
    • Eco-relais Côte Bleue
    • AF3V PACA
    • Carrefour Citoyen (13)
    • AUGAD (83)
    • Place Publique (83)
    • collectif de l’étoile ferroviaire de Veynes
    • Association pour la promotion de la ligne SNCF Grenoble Veynes Gap
    • Toulon Var Déplacements (83)

     

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
    commenter cet article
    9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 07:26

    Avec le soutien de la FNAUT

     

    Il faut le "fer " aussi en Bretagne !

    Depuis le 13 décembre 2015, l'état de la voie ferrée entre Morlaix et Roscoff impose aux trains de réduire leur vitesse à 40 km/h, doublant quasiment le temps de trajet et laissant craindre un abandon à court terme de la ligne.

    Est il concevable, à la veille de l'inauguration de la ligne à grande vitesse "Bretagne" mettant Morlaix à moins de 3 heures de Paris, après la construction d'un pôle d'échange multimodal (P.E.M) futuriste, d'abandonner l'axe ferroviaire "Morlaix-Roscoff"? Que deviendrait l'association "À fer et à flots"?

    Nous demandons aux pouvoirs publics d'organiser une véritable concertation afin de conserver et développer cette ligne. Cette relation, bien exploitée, a un avenir écologique et économique.

     

    Signer la pétition

    https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRmRFoa4tMOKT74mEcvD1Q1a4sBT40O8aamgBPZGaf9-KMZ1_oeSw

     

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
    commenter cet article
    6 juillet 2015 1 06 /07 /juillet /2015 08:00

    Enfin la raison l'a emporté !

     

    François Hollande s’est « finalement » prononcée contre la prorogation de la déclaration d’utilité publique du projet d’autoroute A 831 qui arrivait à échéance le 12 juillet prochain.

    Le projet d’autoroute devait relier Fontenay-le-Comte (Vendée) à Rochefort (Charente-Maritime) en passant à travers le marais poitevin, est donc « enterré ».

    Ségolène Royal, l'actuelle ministre de l’Ecologie, et ancienne présidente du conseil régional de Poitou-Charentes a toujours manifesté de l'opposition au projet autoroutier long de 60 km de l’A831. En refusant de lancer le dossier de consultation des entreprises elle s'était attirée les foudres de grands élus de droite et de gauche de la Région Pays de la Loire.

     

    Une autoroute dans un milieu sensible

     

    Les « conséquences de la traversée du Marais poitevin », parc naturel régional et les difficultés d'intégration étaient  des élèments qui cristalisaient les oppositions, principalement écologistes...

    Autre facteur déterminant : le coût du projet etait estimé à 900 millions d’euros (presque un milliards !). Même si l’Etat ne prenait en charge que 137,5 millions d’euros, la dépense paraissait  exorbitante quand dans le même temps l'axe ferroviaire Nantes - Bordeaux à l'abandon depuis presque 30 ans ne bénéficiait pas des mêmes largesses financières.

    Investir dans le domaine routier c'était à coup sur envoyer un mauvais signal à quelques semaine de l'ouverture de la COP 21...

    Les écologistes viennent de gagner une victoire... Il reste encore d'autres dossiers marqués par des oppositions à des projets d'infrastructure (on pense à NDDL)...

    A suivre...

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
    commenter cet article
    13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 07:25

    logofnaut2012

     

    Communiqué de Presse

    12 janvier 2015

     

    DUP Poitiers-Limoges :

    la FNAUT va déposer un recours auprès du Conseil d'Etat

     

     

    Un décret déclarant d’utilité publique la réalisation de la LGV Poitiers-Limoges a été signé le 10 janvier 2015 par le Premier ministre et la ministre de l’Ecologie. Pourtant le projet avait été sévèrement critiqué par la commission Mobilité 21, le Conseil d’Etat et la Cour des Comptes, et l’Etat stratège affirme vouloir privilégier le réseau ferré classique.

     

    Si la FNAUT est favorable à une extension raisonnable du réseau des LGV, elle a désapprouvé de longue date le projet Poitiers-Limoges dont l’impact environnemental élevé ne serait pas compensé en termes de rentabilité pour le système ferroviaire ou d'utilité collective. Elle va donc déposer un recours contre la déclaration d’utilité publique auprès du Conseil d’Etat.

     

    Le projet n’est pas techniquement justifié


    Contrairement à la LGV Tours-Bordeaux en construction, le barreau Poitiers-Limoges ne concernerait qu’un bassin de population restreint et ne permettrait de transférer que de faibles trafics aériens et routiers sur le rail. Sa mise en service ne désengorgerait aucune ligne classique parallèle et surchargerait au contraire la LGV Atlantique entre Paris et Poitiers. 

     

    NON LGV PL


    Le projet est dangereux pour l’aménagement du territoire


    Le barreau Poitiers-Limoges assècherait et fragiliserait la ligne classique Paris-Orléans-Limoges-Toulouse (POLT). Selon RFF, il faudrait en effet, pour le rentabiliser, ramener de 11 aujourd’hui à 4 le nombre des relations quotidiennes qui subsisteraient sur la ligne POLT, ce qui pénaliserait le Centre et la Creuse de manière inadmissible et induirait un report de trafic sur la route.

     

    Une alternative plus pertinente existe


    Une desserte TGV de Limoges de performances comparables peut être obtenue par la poursuite de la modernisation de la ligne POLT puis, ultérieurement, par un branchement sur la future LGV Paris-Lyon passant par la région Centre (projet POCL), ce qui renforcerait la rentabilité du POCL.

     

    Des choix rationnels sont nécessaires


    Le financement de nouvelles LGV est suffisamment difficile pour que l’Etat, RFF et les régions se concentrent sur des projets utiles, techniquement bien conçus, bénéfiques à l’aménagement du territoire et économiquement viables : le projet Poitiers-Limoges n’en fait manifestement pas partie.

     

    Après Montluçon-Ussel et Clermont-Ussel, de nombreuses lignes régionales et interrégionales vont disparaître faute de travaux de rénovation d’un coût bien plus modeste : au moment où l’argent public est rare, faut-il donner la priorité à un projet de prestige au détriment d’investissements indispensables pour éviter un enclavement ferroviaire de tout le centre de la France ?


    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
    commenter cet article
    9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 07:20

    logofnaut2012

    Communiqué de Presse du 21 novembre 2014

    La FNAUT soutient le projet de tramway du Grand Avignon

     

    Le tramway n’est pas une mode, c’est un investissement d’avenir. Choisir le tramway, c’est faire le choix d’un vrai développement durable.

     

    Le tramway n'est pas un luxe pour une ville, c'est une nécessité

     

    Depuis 1984, le tramway a été adopté par 26 agglomérations françaises : en région parisienne et, en province, par de grandes agglomérations (Lyon, Nice, Montpellier,…) comme par des agglomérations de taille plus modeste telles que le Grand Besançon, qui ne compte que 180 000 habitants. Il y connaît systématiquement un succès commercial supérieur aux prévisions.

     

    Le tramway constitue l’ossature efficace d’un réseau de transport urbain. Accompagné d’une restructuration du réseau d’autobus, il améliore considérablement la qualité du service public de transport. Non seulement il facilite les déplacements des habitants non motorisés, mais il attire de nombreux automobilistes par sa fiabilité, sa vitesse commerciale élevée et son confort.

     

    Il réduit ainsi les embouteillages et les difficultés de stationnement. En fluidifiant le trafic routier, en facilitant les déplacements domicile-travail, les déplacements professionnels et les livraisons, il contribue au dynamisme économique.

     

    Avignon Cité des papes...oui mais le tramway aussi...

     

    Il permet de limiter les nuisances subies par les habitants – bruit, pollution de l’air, stress - et, grâce aux aménagements urbains qui accompagnent sa mise en place, d’améliorer fortement le cadre de vie urbain et l’image de la ville. Le commerce central en bénéficie directement.

     

    Le tramway est la technique de transport collectif à privilégier pour répondre aux besoins de mobilité, aux impératifs économiques et aux exigences environnementales des habitants de l’agglomération d’Avignon.

     

    Bien conçu techniquement, le projet de tramway d’Avignon répond à ces objectifs beaucoup mieux que ne pourrait le faire un simple bus en site propre (BHNS). Il serait particulièrement regrettable qu’il soit abandonné alors qu’il offre une occasion unique de modernisation du réseau de transport collectif, d’activité économique et de rénovation urbaine.

     

    La FNAUT apporte donc tout son soutien à l’association AtoutsTram et à l’ensemble des forces économiques et sociales qui se battent pour la réalisation rapide de ce projet structurant, pour lequel des sommes importantes ont déjà été engagées et qui est rendu encore plus urgent par le chômage que connait l’agglomération d’Avignon.

     

     

    Source : http://www.francebleu.fr/infos/le-projet-de-tramway-du-grand-avignon-sur-les-rails-921084

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
    commenter cet article
    9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 08:00

    200px-A8

     

    Promesse non-tenue du directeur des Intercités, pas de train direct pour début 2015

     

     

    A mesdames et messiers les usagers et sympathisants de la ligne de train directe Bordeaux-Limoges-Lyon...

     

    La SNCF a mis à, jour ses nouveaux sillons et horaires pour les premiers mois de 2015, et la ligne directe que nous défendons n'est pas revenue !


    Monsieur le directeur des Intercités nous aurait-il donc fait une fausse joie lors de son dernier passage à Limoges ?
    Il faut tant et plus mettre la pression sur nos élus pour que les choses changent !

     

    Faites signer la pétition autour de vous. Nous devons arriver à 10 000 signatures et plus pour revenir en force dans les médias régionaux et nationaux ! Je compte sur vous.


    http://www.change.org/p/urgence-r%C3%A9ouverture-de-la-ligne-de-train-transversale-bordeaux-limoges-lyon

     

    https://d22r54gnmuhwmk.cloudfront.net/photos/5/os/uk/QTOSukiIyrmUECx-556x313-noPad.jpg

     

    Urgence ! Réouverture de la ligne de train transversale Bordeaux-Limoges-Lyon

    Pétition soutenue par :

     

    - Association Logistique TRansport Ouest (ALTRO)

    - Association pour le développement des transports en commun, voies cyclables et piétonnes de la région grenobloise (ADTC Grenoble)

    - Collectif POLLT

    - COmité de DÉfense et de Développement du RAIL de la région montluçonnaise (CODERAIL)

    - Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT)

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Il faut sauver ... Agir avec la FNAUT
    commenter cet article

    N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

    Vous Cherchez ?

    La FNAUT sur scoop.it

    Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

    En Ligne Hier...

    Nos Rubriques