Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 21:06

PDF - 1.3 Mo

 

Communiqué de Presse du 5 juillet 2017


Les voies sur berges à Paris

 

Rendre la sortie du « piège diesel » socialement, écologiquement

et économiquement acceptable

 

Des études qui montrent l’impact de la pollution de l’air sur la santé publique en France et à l’échelle mondiale se multiplient. Elles publient des chiffres de plus en plus inquiétants qui appellent à l’action immédiate.

Le transport routier dont notamment le parc de véhicules qui roulent au diesel est une des sources majeures à l’origine de cette pollution.

Les scandales autour des tricheries ou « des optimisations » de la mesure des émissions des véhicules diesel ont réveillé́ les gouvernements et l’opinion publique. Des signaux politiques se multiplient (annonce du rattrapage de l’écart entre les taxes sur le diesel et l’essence, mise en place de zones à circulation restreinte, et certificat crit’air, Programme Villes Respirables en 5 ans) pour mettre un frein à ces pratiques frauduleuses et pour rompre avec la politique de soutien historique au diesel, mais le temps de réaction n’est pas adapté à l’urgence du sujet.

 

La France est très impactée par les dépassements d’émissions « réelles » car son parc de véhicules est particulièrement « dieselisé ». Cette situation est clairement le résultat d’un choix politique : l’émergence du diesel a été soutenue pendant de longues années par des dispositifs fiscaux d’importance (un avantage scal par rapport à l’essence, des remboursements de TVA etc.). En conséquence, il appartient maintenant au gouvernement de corriger cette mauvaise orientation et de rendre la sortie du diesel socialement et économiquement acceptable.

 

Autopartage à Strasbourg

 

Si la « dédiesélisation » du parc automobile s’impose, il ne faut pas oublier que l’essence est considérée comme cancérigène probable par l’OMS et a un impact très néfaste sur le climat. Sortir du piège du diesel passe donc nécessairement par une remise en cause de l’hégémonie du mode routier dans les déplacements de personnes et le transports de marchandises et par des solutions moins polluantes et plus économes en carburant, notamment pour les ménages à faibles revenus dépendants d’un véhicule diesel. En n, il est grand temps d’accompagner les reconversions nécessaires des constructeurs automobiles français qui ont suivi et influencé la logique gouvernementale de l’incitation au diesel.

 

Aussi faut-il assurer que cette transition du diesel soit compatible avec les engagements climatiques de la France. Il ne s’agit pas uniquement de remplacer des voitures polluantes par des voitures plus efficaces mais aussi de créer des réelles alternatives à la voiture « solo ».
Cette note se penche sur les leviers qu’il est possible d’activer au niveau des politiques publiques nationales pour éviter que la transition en cours ne fragilise davantage les ménages pris dans ce qu’on pourrait appeler « le piège du diesel ».

Le Réseau Action Climat et la Fondation pour la Nature et l’Homme publient des recommandations pour Rendre la sortie du « piège diesel » socialement, écologiquement et économiquement acceptable.

 

voir site:

Contacts :

 

Lorelei Limousin
Réseau Action Climat
Responsable Transport et climat

lorelei@rac-f.org

 

 

Marie Chéron
Fondation pour la Nature et l’Homme
Responsable Mobilité

m.cheron@fnh.org

 

Rendre la sortie du « piège diesel » « piège diesel » socialement, écologiquement et économiquement acceptable RAC 2017

 

L’AEE a publié fin novembre son rapport sur l’impact des transports dans la pollution atmosphérique en Europe. https://www.eea.europa.eu/fr/pressroom/newsreleases/la-pollution-due-a-la

 

Repost 0
7 juillet 2017 5 07 /07 /juillet /2017 15:30

Photo les actu

 

Gare de La Ferté Bernard : une motion votée contre la fermeture du guichet le week-end

 

Décidément au delà d'une certaine latitude, les gares seraient elles maudites?

 

Un guichet dans le collimateur de la SNCF ... dans le Nord Sarthe !

La Sarthe dispose de 5 gares ouvertes à la vente des billets. La Ferté Bernard en fait parti, même si on peut faire confiance à la SNCF pour réduire ce chiffre. Car la nouvelle convention et la SNCF annoncent le recourt à l'internet  pour la vente des titres de transport (au moins 50 % des ventes de billets TER). En tout cas si un objectif peut être atteint par la SNCF, à défaut de faire arriver les trains à l'heure  ce sera bien celui là quitte à employer "les forceps" pour cela.

 

La gare ferme donc au moment de la semaine où les usagers peuvent y aller...

La fermeture complète du guichet d’accueil de la gare de La Ferté,  le week-end a donc été annoncé par la SNCF à partir du dimanche 2 juillet... mais pour la SNCF c'est expérimental ... dans la durée.

 

 

La SNCF compte sans doute sur ses économies de bout de chandelles pour réduire son déficit..

Le Maire de la Ferté Bernard, fraichement réélu Député : Jean-Carles Grelier (contre l'ancien Président de l'AVUC, willy COLIN entré en politique pour En Marche) a donc proposé de voter une motion contre cette fermeture le samedi et le dimanche. Car le Maire, pas né de la dernière pluie a commenté l'expérimentation à la manière SNCF: une fermeture "à titre expérimental mais on sait où cela peut mener. Le titre expérimental qui devient définitif"...

 

Encore un Collectif de mécontent

Déjà le collectif d’usagers de la ligne 23 des TER qui s'était constitué en mars, avait déjà commenté la décision en la condamnant du faite de l'absence de consultation et surtout parce que les étudiants qui reviennent passer le week-end à La Ferté ne pourront plus accomplir les formalités comme les renouvellements d’abonnement. Non seulement cela compliquera les démarches mais le chiffre d’affaires de la gare diminuera...

 

Voir le Maine Libre 

http://www.lemainelibre.fr/actualite/la-ferte-gare-une-motion-votee-contre-la-fermeture-du-guichet-le-week-end-13-06-2017-192773

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire
commenter cet article
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 02:21

LA 52éme édition du salon internationale de l’aéronautique et de l’espace se tient au Bourget du 19 au 25 juin.

 

 

Dans cette grande foire autour du mode de transport le plus polluant, personne ne parle de l'incompatibilité profonde entre l'aviation et les objectifs de la transition écologique.

 

Sous l’angle climatique, l’avion est le moyen de transport le plus nuisible pour le climat alors qu’il bénéficie le plus d’aides publiques directes et indirectes. Pour rester dans l’esprit de la COP 21, il est nécessaire de supprimer au plus vite les niches fiscales dommageables au climat et d’utiliser les nouvelles recettes pour développer les solutions de mobilité durables permettant de diminuer le recours à l’avion pour des trajets en France métropolitaine.

 


Il est aussi utilisé par ceux qui disposent davantage de moyens pour prendre des vacances et voyager. Ces aides publiques bénéficient donc aux ménages qui en ont moins besoin que d’autres.


Dans un souci de fixation des priorités pour l’argent public, une réorientation s’impose.


Mais les compagnies aériennes françaises ne se portent pas bien.
Année après année, elles perdent des parts de marché au profit d’entreprises étrangères et doivent licencier. Air France vient à peine de sortir de quatre années de déficit et propose des stratégies de restructuration très contestées par des syndicats.


Dans ce contexte tendu, comment faire pour mettre en œuvre des politiques climatiques ?


Voici les recommandations du Réseau Action Climat :

 
 
https://www.rac-f.org/IMG/pdf/transition_juste_-_transport_aeI_rien_rac_2017.pdf
 
Les aides au transport aérien - dommageables au climat et injustes - RAC 2017


Pour plus d’informations :
Meike Fink
Chargée de mission "Transition climatique juste"
Réseau Action Climat France
0180899956
e-mail : meike@rac-f.org

Repost 0
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 07:09

 

 

Quelques usagers de la ligne de TER Le Mans - Tours sont inquiets par les futures changements d'horaires. Regroupés sous forme d'un collectif, ils ont fait des propositions d'améliorations.  

 

Les propositions de modifications des horaires de TER

de la ligne 25 Le Mans - Tours.

 

il y si peu de trains en circulation sur cette ligne que le moindre changement d'horaire peut avoir des conséquences dramatiques sur le quotidien. des usagers. Pour les lycéens et collégiens, les nouveaux horaires semblent acceptables mais il n'y a pas eu d'échos négatifs. En revanche, pour les personnes travaillant au Mans ou bien prenant le TGV pour aller à Paris, les modifications sont beaucoup plus problématiques. Il est d'ailleurs à noter que, contrairement à ce qu'affirment la Région et la SNCF, les correspondances avec le TGV (en gare du Mans) sont dégradées avec les nouveaux horaires de notre ligne de TER...

 

Voici donc les propositions:

 

1) Dans le sens Tours vers Le Mans

- Avancer le TER arrivant au Mans à 7h49, afin d'assurer la correspondance avec le TGV partant vers Paris à 7h51. Nous proposons que ce TER soit avancé d'au moins 3 minutes et arrive au Mans à 7h46 au plus tard, ce qui laisserait 5 minutes de correspondance.

- Avancer le TER arrivant au Mans à 8h56, afin de permettre aux personnes embauchant entre 9h00 et 9h30 de ne pas être en retard au travail. Nous proposons que ce TER soit avancé d'au moins 6 minutes et arrive à 8h50 au plus tard.

 

2) Dans le sens Le Mans vers Tours

- Ajouter un TER entre celui de 17h17 (au départ du Mans) et 18h17. C'est un horaire de pointe : 1 train toutes les heures n'est pas suffisant. Pour respecter le cadencement, nous demandons donc un TER au départ du Mans à 17h51 et qui irait jusqu'à Tours. Il pourrait être semi-direct en ne s'arrêtant qu'à Ecommoy et Chateau-du-Loir.

- Faire circuler le samedi le TER de 18h17 (au départ du Mans). Pour les personnes travaillant le samedi, il n'y a aujourd'hui aucun TER au départ du Mans entre 16h50 et 19h17 !!!

- Avancer le TER de 19h17 au départ du Mans à 19h07, comme aujourd'hui. Pour les personnes sortant du travail à 18h00, le TER omnibus précédant est trop tôt (il est à 18h17). Il n'y a aucune raison de les faire attendre le TER suivant 10 minutes de plus qu'aujourd'hui.

- Remettre un TER après 20h (au départ du Mans) et omnibus jusqu'à Tours. D'une part pour assurer la correspondance avec le TGV qui arrive de Paris à 20h09 mais aussi pour tous les étudiants, lycéens et autres qui empruntent beaucoup ce train. Aujourd'hui nous avons un dernier TER omnibus jusqu'à Château-du-Loir à 20h17 et ce train est très utilisé. Nous ne comprenons pas les raisons de sa suppression ! Celle-ci est d'autant plus pénalisante que, dans les nouveaux horaires, le dernier TER omnibus jusqu'à Château-du-Loir sera à 19h17, soit 1 heure plus tôt qu'aujourd'hui !! C'est absurde...

Dossier présenté par Pascal Gaulin.

Pour le collectif

 

Plus d'informations sur le blog historique: http://tertourscaen.blogspot.fr/ et, plus récemment, sur la page Facebook: https://www.facebook.com/TERLeMansTours/

 

En document joint la feuille Excel présentant les propositions :

En rouge ce qui ne convient pas, en vert ce qui est proposé en échange.

 

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 07:51

Infographie Ouest France

 

Le 1er juillet : inauguration officielle de la LGV Ouest

 

Comme cela a été dit précédemment sur ce Blog, c'est à Angers le samedi 1er  juillet 2017, que sera célébré l'inauguration de la ligne à Grande Vitesse et en particulier du tronçon "Pays de la Loire" puisqu'une autre cérémonie a lieu le même jour à Rennes.

En Pays de la Loire le tronçon parcourt la Sarthe de Connerré  (Est du Mans) à Sablé où la LGV rejoint la ligne classique. C'est aussi un tronçon commun avec la LGV Bretagne qui file à partir de Sablé vers Rennes en contournant Laval par le Nord pour rejoindre l'Ille et Vilaine. Pour desservir Rennes, la LGV parcoure

Le rendez-vous est fixé à l’Accueil TGV ATLANTIQUE situé sur le parvis de la GARE d’Angers, à partir de 15h15.

Bien évidemment l’accès au site est réglementé et sécurisé.

 

 

Programme des célébrations de mise en service du TGV Atlantique 2017

 

  • 15h15 : Accueil en gare d’Angers

  • 16h00 : Cérémonie d'inauguration de TGV Atlantique 2017

  • 17h30 : Goûter des territoires Atlantique

  • 18h30 : Fin de la cérémonie

 

L'anecdote liée à cette inauguration est à noter dans les annales : pour aller à cérémonie, SNCF Mobilité proposait aux participants invités d'être pris en charge gratuitement soit à partir de Nantes, de Paris, de Le Mans... et c'est tout ! 

Et le Président de la FNAUT Pays de la Loire qui habite Laval, Il fait comment pour aller à l'inauguration...  Et bien il va prendre l'autocar ... à ses frais ... en toute bonne logique SNCF ... Inoui  !

 

Pour en savoir plus sur les horaires :

http://blog-tgvatlantique.sncf.com/feedbacks/149930-decouvrez-projets-horaires-2017-bretagne

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 07:16

 

Alors que la LGV Atlantique et le cadencement des TER vont se mettre en place prochainement, la FNAUT revient sur la "pseudo" concertation qu'il y a eu en Pays de la Loire et se plait à rêver du possible qu'il aurait pu se produire en prenant connaissance du Bilan de la Consultation qui a été produit en décembre 2016, par la Région Bretagne. 

 

La SNCF en dessous de tout

Les Pays de la Loire n'ont pas été à la hauteur des attentes des usagers... D'ailleurs aucun chiffre ne peut être produit pour l'illustrer, mettant en avant l'absence d'échanges, de  transparence ...et de concertation avec les usagers...

Comment en serait-il autrement puisqu' aucune réunion avec les associations de consommateurs n'a lieu avec la SNCF en Région et ce depuis des années...

 

 

Bilan de la consultation TER 2017

Parallèlement à la mise en service de la nouvelle Ligne à Grande Vitesse (LGV), tous les horaires TGV et TER Bretagne seront nécessairement modifiés, à partir de septembre 2017. Après plus de deux ans d’une démarche d’information et d’échanges autour du projet Bretagne à Grande Vitesse, la Région avait invité, en juin dernier, tous les usagers à consulter et à émettre un avis sur la nouvelle offre TER.

En 2017, tous les horaires changeront

En juillet 2017, les lignes à grande vitesse Le Mans – Rennes et Tours – Bordeaux vont être mises en service. Les horaires seront cadencés à Montparnasse modifiant les grilles horaires TGV et TER de tout le grand ouest. Il n’était pas possible de conserver l’offre TER actuelle.

Ce moment historique a été saisi afin de bâtir une nouvelle offre TER en Bretagne qui soit au service de la diffusion de la grande vitesse à tous les territoires et au service des usagers quotidiens ou occasionnels du réseau.

À partir de juillet 2017, ce sont donc tous les horaires TER qui vont changer. Impliquant d’inévitables réorganisations dans le quotidien des usagers, ces évolutions peuvent générer lors de leur mise en place des insatisfactions compréhensibles. Pouvant être perçues à court terme comme une somme de difficultés individuelles, elles deviendront une chance pour la Bretagne et les Bretons.

Une consultation pour accompagner les inévitables changements dans le quotidien des usagers du TER Bretagne.

Frise consultation BGV

Pour accompagner ce changement, la Région Bretagne a engagé depuis 2014, une large démarche d’information et d’échanges. En juin 2016 une large consultation sur ces nouveaux horaires TER a été mise en place. Avec 6 000 personnes ayant consulté les horaires sur près de 700 trajets différents (13 400 recherches de fiches horaires effectuées), la mobilisation a été forte et a permis à la Région et à SNCF d’apprécier le niveau de satisfaction sur les changements induits. Un quart des consultations a ainsi donné lieu à des commentaires négatifs. Les remarques émises par téléphone, mail, courrier ou voie de presse ont également été prises en compte.

Des demandes prises en compte

Le Conseil régional et SNCF ont alors pu identifier 27 blocs de problèmes (pour plus de la moitié sur l’axe sud Rennes – Quimper) qui ont tous été remis à l’étude. Des solutions ont pu être apportées dans 75 % des cas. Suite à cette consultation, ce sont ainsi 150 arrêts supplémentaires qui ont été créés par semaine (dont 20 arrêts en car TER) et qui seront ajoutés dès la mise en place de la nouvelle offre en 2017.

A partir de septembre 2018, après des travaux entre Rennes et Redon, la situation s’améliorera sur l’axe Rennes-Vannes.

L’offre complète connue au printemps

Cette consultation ne portait que sur les horaires TER en semaine – du lundi au jeudi – hors période estivale, la SNCF n’ayant pas dévoilé les horaires TGV des vendredis, week-end et périodes estivales.

Les horaires définitifs pour toutes les semaines de l’année vont être produits par SNCF. Il faut donc attendre la fin du processus technique piloté par SNCF avant de pouvoir accéder aux nouvelles grilles horaires à partir d’avril 2017.

Dès le début de l’année 2017, la Région Bretagne reprendra le rythme de ses comités de lignes qui lui permettent d’aller à la rencontre des élus, associations et usagers. Pour chaque ligne, elle pourra présenter et expliquer les évolutions de l’offre, les questions soulevées par la consultation et les suites données.

Bilan de la concertation en Bretagne

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 11:00

 

 

 

 

Communiqué

Le 26 juin 2017

 

La « virgule » de Sablé : l’exploitation

 

La « Virgule » : Un aménagement au service des usagers

  • La « Virgule » comme la LGV, sera réservée au trafic "voyageurs".
  • Mais pour la première fois en France du matériel TER va rouler sur une LGV. En effet des trains appelés services régionaux à grande vitesse (SRGV) circuleront entre Sablé et Laval. Il s’agit de ZTER (Z 21700).
  • Les usagers du TER seront les principaux bénéficiaires de cet aménagement (tarification TER et temps de parcours améliorés).
  • Huit allers et retours étaient initialement programmés pour assurer cette desserte dès juillet 2017 mais 5 seulement seront mises en service à l’ouverture de la ligne prochainement à ce à la demande de la SNCF.
  • Dès août 2012, la FNAUT préconise des circulations en unités multiples (plusieurs rames) qui pourraient être coupées à Laval (sens Rennes/ Le Mans) afin de desservir Le Mans et Angers simultanément et à Sablé pour l’autre sens vers Le Mans ou Rennes. Cette organisation permet de gérer les sillons ferroviaires (et a l’avantage de ne pas «dépouiller » Le Mans de ses dessertes ferroviaires). Cette technique sera retenue seulement pour Sablé...

 

 

Des liaisons régionales améliorées

 

Les liaisons régionales, Rennes - Angers (avec arrêts Vitré / Laval / Sablé-sur-Sarthe) ou Laval - Nantes (avec arrêts Sablé-sur-Sarthe / Angers) se feront avec des temps de parcours de l’ordre d’une heure et quart environ (au lieu de deux heures et quart actuellement) et la liaison Laval - Angers se réalisera en 45 minutes, par TER.

 

Il faudra presque le même temps de parcours pour rejoindre Paris (1h10) ou Nantes au départ de Laval. Les trafics ferroviaires sur ces relations vont ainsi se développer. 

 

 

Au final les temps de parcours sont annoncés : 1h35 pour Nantes - Laval, 1h30 pour Angers - Rennes et 52 minutes pour Angers – Laval.

 

Des temps qui sont très élastiques et qui s'étirent, alors qu'il faut 20 minutes pour parcourir Laval -Sablé, les horaires des trains "virgules" indiquent 12 minutes d'attente à Sablé pour assurer les manoeuvres d'accroches et de décrochages des rames qui circuleront en unités multiples entre Sablé et Nantes ...

 

Ces horaires sont aussi pensés plus pour Nantes et Rennes alors qu'a l'origine la "virgule " est imaginée pour améliorer les relations des villes intermédiaires... de Laval et Angers...

 

 

ZTER 21500, celles qui rouleront sur la LGV sont les ZTER 21700

 

http://www.prefectures-regions.gouv.fr/pays-de-la-loire/Documents-publications/Salle-de-presse/Communiques-de-presse/2016/Projet-de-LGV-Bretagne-Pays-de-la-Loire-et-de-virgule-de-Sable-sur-Sarthe-le-planning-est-tenu

 

 

 

Repost 0
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 08:00

 

 

 

 

Communiqué

Le 26 juin 2017

 

 

La « virgule » de Sablé : de la décision à la réalisation

 

 

Une idée qui se concrétise un peu plus  à chaque étape...

 

Depuis les études préliminaires (1996 - 2001), la FNAUT a suivi le dossier de la LGV Ouest. A Chaque étape dans l’élaboration de la ligne à grande vitesse, l’Association a accompagné les débats, par ses interventions pour faire la promotion de la « Virgule ». Articles de presse, conférences, présentations et courriers aux élus afin de faire connaître le projet pour que le raccordement « province - province soit intégré au projet de LGV.

 

C’est la FNAUT qui lui trouve le nom de « virgule » ce qui participe grandement à sa popularité...

La réunion de Redon

 

Un tournant la Réunion de Redon

 

C’était le 26 juin 2004, la FNAUT Pays de la Loire organisait à Redon  un samedi matin une réunion débat sur les relations Bretagne et Pays de la Loire et l’amélioration des relations ferroviaires interrégionales.

 

En effet cette réunion a été marquée par la présence du directeur de RFF : M. Serge MICHEL . Une première pour la FNAUT !
 

Serge Michel, au premier plan et Jacques Michaud, le Président de la FNAUT Pays de la Loire   

 

Pour la première fois RFF marquait son intérêt pour ce dossier.  

 

Par la suite, Réseau Ferré de France ayant vérifié la faisabilité technique, des études ont ensuite été lancées par le Conseil Régional des Pays de la Loire auquel se sont joints l’Etat et les collectivités concernées (Agglomérations et Conseils Généraux). La Région des Pays de la Loire a fait un travail important pour que le dossier « virgule » soit accolé au dossier de la LGV.

 

 

Quelques caractéristiques de la "Virgule"

  • Un raccordement à voie unique d’environ 3,6 km de long ainsi que d’une voie d’évitement permettant une bonne insertion des trafics,

  • Un raccordement qui s’inscrit dans le fuseau TGV retenu en 2001 (B4),

  • Les travaux de la virgule ont été concomitants de ceux de la LGV Bretagne-Pays de la Loire alors qu’elle ne faisait pas partie du projet initial du TGV Ouest. Le projet a été intégré sous forme de tranche conditionnelle. Elle sera mise en service en même temps que la LGV. Elle a été très utile lors de la phase travaux.

  • Cette liaison sera équipée de deux signalisations : système "European Railways Traffic Management System" (ERTMS) niveau 2, assurant l’interopérabilité, et la signalisation TVM 300, qui seront en service sur la LGV.

  • Un coût financier de 36,3 millions d’€ (au regard du coût total du projet TGV : 3,4 milliards d’euros courants). Clef de répartition : Etat via l’AFITF : 8,335 M€ (23 %), RFF: 8 M€ (22 %), Région PDL: 9,075 M€ (25 %), Bretagne : 3,63 M€ (10 %),  Angers Loire Métropole: 3,63 M€ (10 %), La Mayenne : 1,815 M€  (5 %) et Laval Agglo : 1,815 M€ (5 %).

  • Un maillon assurant une amélioration globale du réseau TGV en cas de perturbation des circulations de/vers Paris (raccordement supplémentaire à la ligne classique).

  • Une amélioration du réseau grâce au rétablissement d’une liaison ferroviaire qui existait par le passé (Rennes / Châteaubriant / Segré / Angers) et rétablissement  d’un lien ferroviaire entre Laval et Nantes,

  • Une alternative durable à la route en terme de protection de l’environnement et de déplacements,

  • Perspectives de relations interrégionales nouvelles (Rennes / Angers et nouvelles dessertes entre la Bretagne Nord et le Val de Loire).

 

http://nostalgiesarthe.canalblog.com/archives/2012/08/29/24985867.html

http://www.lgv-bpl.org/caracteristiques-projet/virgule-sable-sur-sarthe

http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-les-travaux-de-la-virgule-de-sable-ont-commence-officiellement-109517101.html

 

Dans le même temps le dossier n'échappe pas à la polémique, liée à la proximité d'un homme politique proche de Sablé. 

http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-la-verite-sur-la-virgule-de-sable-sur-sarthe-par-fran-ois-fillon-81508816.html

https://abp.bzh/22906

 

A suivre

 

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 08:00

 

 

 

Communiqué

26 juin 2017

 

C'est sans doute l'une des actualités importantes du moment, puisque à mesure que l'on s'approche de l'inauguration de la LGV Bretagne et Pays de la Loire, un autre sujet associé à la LGV attire l'attention : c'est celui de la "Virgule de Sablé".  

 

La "Virgule de Sablé" est une expression qui est reprise maintenant, très régulièrement, depuis plusieurs années, aussi bien par les élus, les techniciens, les citoyens ainsi que les journalistes, surtout quand il est question du TGV Ouest. (Elle a même occulté l'appellation officielle donnée pour l'Enquête Publique :  Liaison Rapide Angers - Laval - Rennes).

 

La FNAUT Pays de la Loire n'est pas étrangère à cette notoriété puisqu'elle est à l'origine de cette idée qui a tracé sa voie en complémentarité parfaite avec le dossier du prolongement du TGV Bretagne-Pays de la Loire. 

 

C'est même le trait d'union entre le TGV Bretagne et le TGV Pays de la Loire.  Les deux branches figurent comme deux parties distinctes dans le dossier du prolongement du TGV Ouest .

Au commencement  : une idée basée  sur la géographie

L’idée prend forme en Mayenne et se concrétise alors que la FNAUT PdL a fait plusieurs constats :

  • La Mayenne et sa préfecture n’ont plus de liens ferrés avec la Métropole Régionale : Nantes, même constat entre Rennes et Angers...

  • En 1999 le réseau ferroviaire Régional s’est déjà contracté (disparition de Lignes ferroviaires… )

  • Des itinéraires ferrés ont été retranchés dans les années 1990 (ex : Laval - Craon - Renazé – [Pouancé – Chateaubriant]). Pourquoi ne pas profiter de l’opportunité du projet de la nouvelle LGV pour recréer des itinéraires ?

  • La FNAUT Nationale et Pays de la Loire réfléchissent dans le même temps à déposer des contentieux contre les retranchements abusifs de RFF, mais ne montrent pas d’oppositions à la nouvelle LGV et participent à toutes les phases de consultation.

Paradoxalement le désenclavement va passer par un aménagement en Sarthe. Est-ce l'illustration des nouvelles solidarités régionales ?

L’opportunité va se présenter avec le choix du fuseau B4 par l'Etat.

Plan RFF

 

La « virgule » de Sablé : au commencement

 

L’idée d’une liaison supplémentaire au niveau de Sablé-sur-Sarthe, permettant de relier directement la ligne Nantes - Angers - Sablé à la LGV en direction de Laval et Rennes, a été proposée par la FNAUT Pays de la Loire, dès 1999 au moment des phases de concertation et de consultation dans le cadre des Etudes préliminaires LGV Bretagne – Pays de la Loire (1995 - 2000).

 

Avant même le choix du fuseau final en avril 2001, l’Association Régionale se prononçait pour un passage au plus près de Sablé. (il y avait plusieurs options de tracés dans le cadre du débat).

 

Plan FNAUT 

 

Pour la FNAUT, la virgule n’était pas qu’une idée, c’était aussi un dossier qui étayait la proposition à l’exemple du plan ci-dessous qui présente la « Virgule » dans son environnement à comparer avec le document RFF.

 

A suivre...

 

Pour en savoir plus :

http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-la-virgule-de-sable-c-est-quoi-au-juste-20150971.html

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sable-sur-sarthe-72300/sncf-la-virgule-de-sable-pour-les-nuls-5091660

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 06:45

18 JUIN 2017

En introduction  :

 

Vous avez été nombreux à nous contacter du fait de problèmes de fonctionnement du TER et encore plus du fait de désaccords avec les nouveaux horaires annoncés, liés à la mise en place du cadencement, début juillet.

 

Nous rencontrons habituellement la Région tous les semestres, ce qui ne donne pas lieu à des prises de décision spectaculaires, mais permet au moins de faire remonter les inquiétudes, des demandes, et d’être mieux informé.

 

Grâce à vos interventions directes, à la transmission de vos messages à la Région, grâce aussi à Ouest France, qui a fait paraître un long entretien de notre président régional (pièce jointe), la Région nous a reçu dans l’urgence, vendredi 16 juin. Deux « correspondants » (non adhérents à la Fnaut, mais voisins de Nantes) ont pu se joindre à nous.

 

Vous lirez le compte rendu de la réunion. Une réunion a été demandée pour cet automne, qui permettra de tirer les premières leçons de la mise en place du cadencement. La Région compte tirer un bilan d’étape après 6 mois, correspondant au 2ème semestre 2017.

 

Notre position est la suivante :

 

Le cadencement engagé est plus une rationalisation des horaires qu’un vrai cadencement qui exige une grande régularité et une bonne fréquence. Or celle-ci est généralement faible, les moyens manquent, les irrégularités restent nombreuses, tout comme les trous horaires de desserte. Dans les conditions actuelles, un changement d’horaire important ou un train, une correspondance loupée entraînent du stress et perturbent les conditions de vie.

 

Cette réorganisation a été basée d’abord sur les horaires TGV. Or les voyageurs en correspondance sont très minoritaires dans le TER par rapport aux usagers de proximité et du quotidien, d’où les problèmes rencontrés et les nombreuses manifestations de rejet de ces horaires.

 

Si l’on doit admettre étant donné la rigidité du système ferroviaire (disponibilité des sillons, des places à quai, contraintes de rotation du matériel, structures pyramidales, etc…), qu’il va être difficile de modifier à court terme substantiellement les horaires, des aménagements immédiats sont possibles : ajouts de cars, arrêts nouveaux, horaires modifiés sur des voies peu encombrées, etc… Nous allons transmettre à la Région les cas que vous avez soumis, ce qui ne doit pas vous empêcher d’insister de votre côté. Plus la pression est forte, émanant de nombreuses personnes regroupées, plus il sera possible de faire évoluer les choses

 

 

A terme, la Région doit être ambitieuse pour aboutir à un vrai cadencement avec une fréquence au moins horaire, et à la demie heure en heure de pointe sur les grands axes et étoiles ferroviaires des grandes villes, comme cela a déjà été fait sur Nantes Nort sur Erdre (ligne de Châteaubriant) et Nantes - Clisson, que cela se fasse en TER ou en tram-train. C’est à cette condition que le ferroviaire pourra être une alternative à la voiture, aux embouteillages et pollutions induites, tout en sauvegardant le budget des ménages.

 

Pour cela, la pression doit rester forte. La pression au niveau Région doit être complétée par vos relances, et de préférence la constitution de collectifs ou d’associations locales, ligne par ligne, qui peuvent agréger les demandes et les relayer auprès des élus et média locaux. Vous pouvez également adhérer à la FNAUT Pays de la Loire. Nous avons besoins de relais pour avoir l’information la plus précise et nous pouvons mettre en relation les uns et les autres pour une plus grande efficacité et engager des actions communes.

 

 

F. Eymon, président            D. Romann, secrétaire             J.B Lugadet, trésorier

 

 

 

Bref Compte Rendu de l’entrevue avec la Région

16 juin 2016Durée 2h

 

Région : Roch Brancour, Vice Président en charge du ferroviaire, (qui est longuement intervenu) assisté de M. Legris, (Directeur Transport et Mobilité) + Mme Colombo (TM), M. Gareau (Attaché)

Fnaut : F. Eymon, président, D. Romann, secrétaire, J.B Lugadet, trésorier, Gérard Gautier, ancien président Fnaut PL, et deux usagers qui s’étaient manifestés du fait des nouveaux horaires, Patrick Pithon sur l’axe Nantes la Roche sur Yon, Cyril Fleury, représentant de salariés utilisant l’axe Nantes St Nazaire (travail à STX, MAN, Airbus).

 

Du fait du temps disponible, il a fallu se concentrer sur les thèmes généraux, que l’on s’est efforcé d’illustrer à partir des informations reçues.

 

Qualité du service

La Région attend beaucoup de la nouvelle convention en négociation avec la SNCF, qui devrait être opérationnelle avant la fin de l’année.

  • Niveau d’exigence relevé, grâce à l’amélioration des compétences à la Région et à plus d’information obtenues, difficilement, de la SNCF (coûts, organisation, etc…)

  • Amélioration du plan de transport, grâce à une meilleure productivité (obtenue partiellement par le cadencement). Mise en place d’un terminus technique à Ancenis.

  • Amélioration de la qualité, par un renforcement des pénalités (sans exclure les conditions climatiques habituelles – cf problème des patinages dus aux feuilles l’automne), la réintégration des trains supprimés dans la qualité de service (mise en place d’un indice de « conformité »), qualité des relations avec les usagers…

 

Des échanges ont eu lieu sur différents sujets à la demande des représentants Fnaut et usagers:

 

Cadencement

Le cadencement, efficace dans les réseaux les plus dynamiques en Europe, sera mis en œuvre en même temps que les mises en services des LGV Sud Ouest et Ouest, qui permettra aussi avec la virgule de Sablé, de nouvelles liaisons Rennes, Laval, Sablé, Angers, Nantes.

La nouvelle équipe régionale a signé dès son arrivée, sans pouvoir analyser tous les sillons. Le cadencement avait été proposé par la SNCF en 2013 et aurait fait l’objet de 9 réunions en 2015, en présence des collectivités locales et des associations. Les territoires qui se sont mobilisés auraient obtenu des modifications. La Fnaut a souvenir d’avoir assisté à une réunion au Mans.

Pour la Fnaut, il s’agissait plus de réunions de présentation que de concertation (pas de fourniture de documents préalables, pas de documents écrits à amender). La Région Bretagne avait mis en place par contre un système de concertation performant en direction des voyageurs. Mais il est vrai que la Fnaut, par insuffisance de militants actifs, ne peut être présente partout. D’où notre appel à des correspondants de ligne, à des collectifs/associations locales.

Des échanges ont eu lieu sur :

  • L’information nouveaux horaires, actuellement mal référencée. La Région regarde, mais signale que les nouveaux horaires devraient bientôt arriver en gare. Des horaires auraient encore été modifiés récemment, ce qui expliquerait une publication tardive, très dommageable du fait de l’ampleur des changements.

  • L’information sur les Comités de ligne. Les abonnés qui laissent leurs coordonnés téléphoniques à la SNCF ne sont pas informés. La Région devrait en parler à la SNCF. (Rappel Fnaut : CL 9 pour Sud Vendée à Fontenay le Comte le 14 sept., CL 8 pour Angers le Mans Nogent le Rotrou à Etriché (49) le 9 nov., CL 6 pour Nantes la Roche, les Sables Bressuire à Olonne sur Mer le 21 déc – Voir site de la Région).

  • L’accès au TGV pour les abonnés régionaux. Il est actuellement possible dans quelques cas limités. La Région aurait la volonté d’étendre l’accès, mais doit négocier avec la SNCF la compensation. La Fnaut redemande un accès général et fait valoir que ceci permettrait d’accroître l’offre et le nombre de clients potentiels, car l’offre régionale est bien souvent insuffisante. Elle remet à la Région la présentation de l’abonnement combiné UZUEL + TGV breton (avec 2 tarifs adultes et jeunes), très simple (accès à tous les TGV au-delà de Rennes), moyennant un abonnement complémentaire.

  • Les modifications d’horaire : La Région va examiner toutes les demandes, mais il est probable que rien ne bougera même à la rentrée du 28 août. Grâce à une forte mobilisation pour le maintien d’un train, des angevins ont obtenu la mise en place d’un car direct Angers Cholet (en essai sur 6 mois), en plus du service train futur mais sans pour autant avoir le retour du collectif concerné par la situation. La Fnaut transmet à la Région l’ensemble des requêtes reçues.

  • Interloire. Les nouveaux matériels (automoteurs) arriveront dans un an. De plancher plus bas, des places seront libérées en été pour les vélos. La Fnaut attire l’attention sur la nécessité d’élargir considérablement (au moins à partir de mai) ce dispositif.

 

fnaut Pays de la Loire : Association Régionale des Usagers des Transports

Siège social : Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES

Site internet : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

entretien paru dans O. F. du 14 06 2017 du président régional de la FNAUT

Repost 0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques