Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 07:30

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTbatS5CbkIAzS66u-Bh1-GYcIic9U1r0Tfy6mlUb--usxca7Gx

 

Quand l'Ecologie s'en mèle...

 

Le rapport que le collège d'experts scientifiques a rendu public il y a peu a été très peu commenté et même ignoré par les promoteurs du Projet de NDDL. Pourtant le rapport est très sévère sur le volet environnemental du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Non seulement il a émis douze réserves majeures qui mettent en pièces la méthode de compensation des dégâts causés à l'environnement.

Et en plus les travaux ne pourront pas commencer tant que cette méthode n'aura pas été validée.

 

Le Conseil national de protection de la nature (CNPN) enfonce le clou.

 

Son comité permanent fait sienne les douze objections. Ainsi il recommande des inventaires complémentaires des espèces "sur au moins deux années". Et relève "le manque de justifications et l'inopérance de la méthode".

 

Le CNPN est une commission rattachée au ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer. Il donne son avis sur tous les projets et textes qui touchent les espèces sauvages et les espaces naturels.

Ors le site du projet d'aéroport recèle une richesse écologique insoupçonnée que vient de mettre en lumière le collège d'experts scientifiques. Paradoxalement c'est l'existence du projet depuis 40 ans qui est à l'origine de cette richesse puisque le Bocage a été préservé. Le site qui se situe sur la ligne de partage des eaux entre les 2 bassins versants (Loire et Bretagne) lui confére une biodiversité exceptionelle. Plus de 100 espèces protégés en France s'y trouvent et 25 le sont au niveau européen...

 

Nouvel éclairage pour le CNPN

 

Le rapport des scientifiques vien éclairé le CNPN, qui s'était prononcé l'été dernier pour le transfert d'espèces protégées alors qu'il ne disposait pas de toutes les informations à son grand regret. Les conclusions du rapport  modifie donc l'avis du  CNPN qui revient sur sa décision précédente.

 

Le CNPN demande de reconsidérer les précédentes dérogations avec la nouvelle méthode. Quand celle-ci aura été mise au point, et validée.

 

Des procédures à revoir ici et ailleurs...

 

Dépassant le cas de Notre-Dame-des-Landes, l'instance du ministère de l'Environnement demande à l'État de revoir l'instruction des projets d'aménagement du territoire.

 

Ainsi, à Notre-Dame-des-Landes, l'application de la loi sur l'eau, qui pose une difficulté majeure, arrive en tout dernier dans la procédure.

 

Voir l'article de breizhjournal

 

Fresque 2006 06 25 07


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 08:00

... mais c'est seulement les samedis !

 

 

Le samedi, voyagez à 2 avec un seul ticket 24h

 

 

Si vous venez à Nantes un samedi au mois de mai, utilisez la TAN car elle propose une offre les samedis depuis avril  :

 

Vous pouvez ainsi voyager à 2 pendant 24h avec le même billet journée pour 4,40€. Il est disponible au distributeur .

Une bonne affaire...

 

Voir le site TAN sur les tarifs...

Repost 0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 06:00

http://www.terraeco.net/local/cache-vignettes/L195xH273/arton49312-3a5ed.jpg

Le mirage Notre-Dame-des-Landes

« En arrière toute ! » En toute rigueur, cet ordre aurait dû être inscrit dans le rapport de la commission du dialogue sur le projet d’Aéroport du Grand Ouest. Mais la tour de contrôle a décidé de jouer la montre. Le vol sera-t-il finalement annulé ? « Terra eco » vous dit tout.

 

C'est avec cette accroche que le journal Terra Eco, aborde le dossier de Notre Dame des Landes. A travers plusieurs sujets, se basant également sur des analyses économiques variées, l'enquête met à mal le projet...  

 

 

DÉCRYPTAGE  : Aéroport du Grand Ouest : la contre-enquête

 

REPORTAGE : A Notre-Dame-des-Landes, l’espoir germe au printemps

 

INTERVIEW  : « L’analyse économique du projet est partielle et fragile »

 

DOCUMENTS  : Notre-Dame-des-Landes : des archives inédites pour comprendre

 

QUIZ  : Aviation : le crash-test

 

 

A lire dans Terra Eco N°47, mai 2013


 

P1010998.jpg

Il n'y aura jamais de gros porteur à Notre Dame des Landes (cf : 747 )

 

N° 47 - mai 2013

Le mirage Notre-Dame-des-Landes
Terra Eco, N°47 ? MAI2013

 

N° 4

N° 47 - mai 2013

Le mirage Notre-Dame-des-Landes

7 - mai 2013

Le mirage Notre-Dame-des-Landes

N° 47 - mai 2013

Le mirage Notre-Dame-des-Landes

N° 47 - mai 2013

Le mirage Notre-Dame-des-Landes
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 12:15

  fnaut logo pdl

 

 

Une base logistique rail - route sur l’espace gare à Château Gontier :

une réalisation qui va dans le bon sens…

 

 

L'ouverture de la base logistique rail - route sur l’espace gare à Château Gontier est le résultat de la volonté des collectivités publiques (Communauté du Pays de Château-Gontier, Région des Pays de la Loire) et de l'opérateur RFF de s’engager dans la création d’une base multimodale embranchée sur le site de la gare.

 

La décision avait été accueillie favorablement par la FNAUT Pays de la Loire, son ouverture l'est tout autant.

 

Mais cette réouverture d'une partie de la ligne (Sablé - Châteaubriant) ne doit pas faire oublier tout de même que le transport collectif de voyageurs dans le secteur a de nets progrès à faire après les décisions passées qui lui ont été bien souvent défavorables au grand regret de la FNAUT :

 

+ La destruction de la voie ferrée pour faire la place à la Rocade Sud

 

+ La disparition de l’espace vente à la « gare » SNCF et la fermeture de la gare SNCF…

 

+ L’absence de réseau de transport collectif à Château Gontier

 

+ Les aménagements de la voie verte sur le site de la gare qui se font au détriment d'une possible réouverture commerciale...

 

touche pas à ma gare

 

Si le ferroutage est une bonne chose, ainsi que le développement du fret ferroviaire dans son ensemble, la FNAUT préfère une exploitation mixte dans le cadre d'une réouverture au trafic des voies ferrées ré-ouvertes.

 

La combinaison  des flux de marchandises et de voyageurs permet une optimisation des voies ferrées. Dans le cas de Château Gontier, les décisions politiques antérieures handicapent toute reprise commerciale voyageur.

  P1100321.JPG

 

Pour le Fret, la solution OFP (Opérateur Ferroviaire de Proximité) qui est une solution préconisée par la FNAUT, a été retenu. C'est une bonne chose dans la mesure ou la SNCF ne peut pas proposer une offre comparable par désintérêt stratégique ou pour des raisons de coûts d'exploitation.

 

Combiwest a été choisi pour cette mission. Cet exploitant intervient déjà en Pays de la Loire. Cela marque également une évolution « politique » sur la question de la part de la Région.

 

Cette opération bénéficiait jusqu'à récemment du seul concours financiers des collectivités. Il est heureux que les transporteurs participent financièrement à la réalisation maintenant . 

 

 

100-3322.JPG

Quand la gare était en activité et que la SNCF assurait les trains de marchandises...

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 07:30

 

 

A propos des liaisons ferroviaires en Mayenne...

  27 avril 2013

 

 

Liaisons ferroviaires en Mayenne ?

 

 

À compter du lundi 29 avril, le 1er train régulier de fret entrera sur la plateforme de Château-Gontier. En termes de développement durable, le bilan carbone du train est entre 6 à 8 fois moins élevé que celui du camion. Des industriels de plus en plus nombreux font ce choix face à une route de moins en moins concurrentielle : hausse des carburants, redevance poids lourds, impact climatique, … La seule du département, cette plateforme présente donc, pour l’instant, une démarche innovante. « Le train retrouve sa pertinence », explique P. Henry, le président de la communauté de communes du Pays de Château-Gontier.

 

« La Virgule de Sablé va révolutionner le transport du quotidien dans les Pays de la Loire. Les Lavallois pourront aller à Nantes (1H15) et à Rennes en TER, un mode de transport plus sûr, plus confortable et moins cher que la voiture » déclare JC Boyer, le président de laval Agglo.

 

A Mayenne, démarre, la 2ème tranche de la déviation qui contournera principalement Moulay. En mettant à niveau route et ex-voie ferrée/voie verte vers Laval, cette route express, si elle devait rester dans sa configuration actuelle, barrerait quasi définitivement le possible retour d’un train fret et/ou voyageurs sur Mayenne. A noter qu’il en serait de même pour les usagers actuels de la voie verte.

 

Sans une réaction rapide des élus, Mayenne et son territoire vont se trouver coupés irrémédiablement du réseau. Ils risquent de laisser passer cette opportunité dont les Présidents des communautés de communes de Laval et Château-Gontier ont bien saisi les enjeux et intérêts futurs, pour leur territoire.

 

  communiqué de presse du groupe

de la minorité de Mayenne

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Laval - Mayenne : il faut le fer
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 06:00

 

P1020920

  Le Parlement a définitivement adopté le projet de loi mettant en place une écotaxe poids-lourds.

 

 

L'éco-taxe poids-lourds a été définitivement adoptée dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 avril

 

Le texte a été voté par 59 voix pour rassemblant celles du PS, des écologistes et des radicaux de gauche, alors que les 14 contre réunissaient celles de l'UMP et du Front de gauche ; les centristes quant à eux préférant l'abstention (3 voix).

 

Avec ce vote l’ecotaxe poids-lourds est définitivement adoptée. Les sénateurs avaient déjà approuvé le 18 avril dernier le texte qui était issu du compromis trouvé entre l'Assemblée et le Sénat en Commission mixte paritaire afin de mettre en oeuvre une des mesures les plus emblématiques du Grenelle de l'Environnement, proposée par l'ancienne majorité, en 2009.

 

L'éco-taxe poids-lourds c'est quoi :


C'est une taxe que les camions de plus de 3,5 tonnes circulant sur certaines routes non payantes devront s'acquitter à partir du 1eroctobre. La taxe sera modulable selon un barème qui sera appliqué en fonction de la catégorie du poids lourd et de son niveau de pollution : entre 8 et 14 centimes du kilomètre.

Cette écotaxe sera la contrepartie de l'usure des chaussées et des coûts externes que provoquent le transport routier de marchandise ce qui devrait rapporter environ 1,2 milliard d'euros chaque année à l'État

 

La route ne paye pas les coûts qu'elle engendre...


L’objectif de cette taxe est d’inciter les professionnels à délaisser le réseau routier à faire appel à d'autres modes de transport, principalement au profit de transport de marchandises plus durable. L'éco-taxe fait payer d'une manière plus équitable l'utilisation des infrastructures . .

 

 

P1110785.JPG

L'éco-taxe comment cela marche ?


Techniquement les camions devront être équipés de boîtiers GPS  qui signaleront régulièrement leur position, Une facture sera . Pour contrôler 173 portiques installés sur les principaux axes de toute la France vont surveiller les poids lourd non équipés et qui tenteraient d'échapper au contrôle. Le contrevenant sera « flashé » et il recevra un PV.

 

Seul ombre au tableau c'est le le clien qui paye car la taxe sera facturée par le transporteur à ses «donneurs d'ordre», c'est-à-dire ses clients...

 

La France une et indivisible... sauf pour l'echo-taxe

 

A la suite de l'amendement déposé par des députés, le transport de lait  en sera  totalement exonéré, partout sur le réseau routier français.

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 18:00

Dans chaque département il est organisé des actions en soutien et notamment des conférences par les Comités de soutien constitués d'associations. Voir le site de l'ACIPA pour connaitre le calendrier. Le lundi 29 avril ce sera à Laval.

 

!cid 731094BD4F904E1C8ECCF6E410E235D5@JeanBernard

 

 

Notre Dame des Landes : faire le point sur le projet d'aéroport

Ces dernières semaines ont été riches en nouveautés sur le projet de second aéroport nantais à Notre-Dame-des-Landes. Trois commissions ont remis leurs rapports qui vont entrainer de nouvelles études et, pour le moins, un report du chantier durant deux ans. Le projet n'en reste pas moins toujours sur la table.

 

Pour faire le point le collectif NDDL53 organise une réunion publique de soutien qui aura lieu :

 

salle du Palindrome, Centre Multi-Activité de Saint-Nicolas,

25 rue Albert Einstein

à Laval

le lundi 29 avril à 20h30.


Cette conférence/débat se déroulera en présence d'acteurs majeurs de ce combat contre ce projet d'aéroport dont :

 

+  Françoise Verchère, Conseillère générale de Loire-Atlantique

 

+  Julien Durand, porte-parole de l'ACIPA

 

+  Vincent Peslier, membre de l'ACIPA

 

+  Dorian Piette, universitaire, juriste du dossier

 

+  Cyril Bouligand, paysan, animateur du Copain 44

 

+  et d'un jeune occupant de la Zad.



L'Entrée est libre

mais chaque participant a la possibilité de manifester son soutien aux opposants en lutte de la ZAD en apportant symboliquement 1kg de denrées non périssables (riz,conserves, sucre, farine)  qui seront remises dès le lendemain à Notre-Dame-des-Landes.

 

le-changement-passe-aussi-par-notre-dame-des-landes

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 09:00

Une information transversale ....

 

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 17:40

 

fnaut logo pdl

 

Rappel de dernière minute !

 

 

L'assemblée générale de la FNAUT Pays de la Loire se réunira comme prévue le samedi 27 avril à 10h00.

 

  A la Manufacture

 

10 boulevard de Stalingrad, à Nantes


 

 

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans La FNAUT Pays de Loire pratique
commenter cet article
26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 10:30

 

nv logo fnaut

 

Communiqué de Presse

Paris, le 25 avril 2013
 

 

La FNAUT souligne l’approche pragmatique et les apports positifs du rapport Auxiette

sur la gouvernance ferroviaire

 

 

 

La FNAUT approuve le diagnostic sans concessions présenté dans le rapport Auxiette, conforme à celui qu’elle fait elle-même de longue date :


+ une défaillance de l’Etat dans le pilotage politique et financier du système ferroviaire ;


+ un décalage croissant entre l’offre de la SNCF et les attentes des voyageurs et chargeurs, et le manque de transparence comptable de l’opérateur historique) ;


et les orientations politiques, volontaristes et souvent précises, qui en découlent :


+ une reprise en main du système ferroviaire par l’Etat à travers une loi d’orientation positionnant clairement les différentes offres - TER, Intercités mais aussi TGV - dans une stratégie de développement et non de lente régression ;


+ un engagement financier pluriannuel de l’Etat et des contrats de performance passés avec la SNCF et le gestionnaire d’infrastructure unifié (GIU) ;


+ la recherche de gains de productivité « substantiels » par tous les acteurs du système ferroviaire, dans le cadre de niveaux de dessertes définis ;


+ un renforcement du rôle des Régions, «autorités coordinatrices de l’intermodalité» dotées de nouvelles ressources fiscales « notamment écologiques » ;


+ la pérennisation des services ferroviaires régionaux.


P1040293
Le dispositif institutionnel proposé est simple et pragmatique :


+ une structure légère, aux compétences limitées et clairement définies, harmonisant les stratégies de la SNCF et du GIU tout en respectant l’autonomie du GIU ;


+ un renforcement du régulateur ferroviaire, l’ARAF, sans création de structure nouvelle de coordination des différents acteurs ;


+ un transfert de la gestion des gares au GIU, responsable des circulations ferroviaires, car elles font partie du patrimoine national.

 

Comme le souhaite la FNAUT, de nouvelles mesures de décentralisation sont envisagées, en particulier la participation des régions à la gestion des gares régionales ou locales.


P1080741

 

La FNAUT regrette cependant :


+ que toute expérimentation de l’exploitation des trains TER et Intercités en délégation de service public soit écartée alors que l’ouverture à la concurrence peut être source de réduction des coûts et d’amélioration de la qualité du service offert (y compris pour l’opérateur historique) comme on l’a constaté en Allemagne, et que son anticipation est souhaitable puisqu’elle doit intervenir en 2019 ;


+ qu’un transfert des compétences transport des départements aux régions, permettant seul de mettre en place une offre intermodale cohérente train + car, n’ait pas été envisagé ;

 

+ que le transport local de fret n’ait pas été abordé alors que les opérateurs ferroviaires de proximité peuvent jouer un rôle crucial et contribuer à la pérennité de lignes voyageurs.

 

La FNAUT s’interroge par ailleurs sur la liberté tarifaire totale des régions, proposée dans le rapport : cette liberté ne peut que déboucher sur une simple hausse des tarifs TER, c’est-à-dire un encouragement à l’usage de l’automobile, en l’absence d’une contrainte forte de maîtrise des coûts de production du TER par la mise en concurrence de la SNCF avec d’autres opérateurs.

 

Il convient aussi de conserver la cohérence tarifaire nationale, d’exclure toute augmentation des prix maxima des Intercités (et dans leur suite des TER interrégionaux) et de favoriser des augmentations du trafic occasionnel hors période de pointe.

 

 

Contact presse :

+ Jean Sivardière, président de la FNAUT, tél. : 04 76 75 23 31
+ Jean Lenoir, vice-président, tél. : 01 48 73 84 81

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques