Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 21:29

La FNAUT PAYS DE LA LOIRE dans sa fonction d'association de consommateurs a besoin des remarques des usagers.

Nous avons mis au point des fiches de dysfonctionnement que vous pouvez réclamer par courriel en commentant la présente annonce (en fournissant votre adresse électronique) ou par la poste à notre siège: 1 rue d'Auvours à Nantes ou encore directement sur le BLOG.

Nous comptons sur vos informations.

                                                                                                                                                                                                                                                  

J B LUGADET (secrétaire)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Consommateurs
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 08:31

Fermeture des guichets de la gare Sud : une décision unilatérale de la SNCF !

Depuis le 9 avril 2009, date à laquelle le Directeur de la SNCF des Pays de la Loire a confirmé la décision de "transférer l'activité des guichets dans le nouvel espace de vente situé au nord de la gare" en 2010, la grogne n'a fait que monter.

 

Actuellement, trois guichets sont disponibles en gare sud, offrant les services aux usagers dont la vente des billets essentiellement pour les "départs du jour".

 

Dans le cadre de la restructuration de la gare, principalement au nord, l'espace vente  des guichets a bénéficié d'un nouvel aménagement dans l'ancien  hall de départ.

                                                             Le PEM, côté Nord en 2010.


La décision de réduire les services proposés 
par la SNCF en supprimant les trois guichets, condamne les quelques 15 500 voyageurs quotidiens de la gare du Mans (source SNCF pour 2008) à faire la queue sur un seul et même lieu de billetterie et enlève de l'attrait à la gare sud .

La Mairie du Mans a réagit publiquement en faisant voter en Conseil Municipal, une motion demandant à la SNCF de revoir sa décision...

Le matin même du Conseil, les associations d'usagers dont l'AVUC ont recueilli sur place 250 signatures d'une pétition visant à obtenir de la SNCF le retrait de cette décision.

"Depuis plus de vingt ans, pour accompagner et optimiser l'arrivée du TGV au Mans en 1989, les Collectivités Territoriales réalisent de lourds investissements pour le développement de l'activité économique et l'accessibilité en gare sud"  (extrait de la motion voté au Conseil Municipale) .

La gare sud débouche sur le pôle tertiaire international, qui aujourd'hui avec 80 entreprises et 3 000 salariés constitue l'une des premières zones d'emplois tertiaires de la ville du Mans. Avec 85 000 m² et une potentialité de 100 000 m² de bureaux et d’équipements tertiaires supplémentaires sont envisagés.

                                                                                           
                                                                          (source)  d'après la motion du Conseil Municipal

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Sarthe
commenter cet article
3 mai 2009 7 03 /05 /mai /2009 10:50

                 
Suite aux annonces de la Communauté urbaine concernant les évolutions du PDU et les augmentations des tarifs de la SEMITAN prévues au 1° avril le Collectif Transport et l'ANDE (association représentant la FNAUT à Nantes) ont réagi: communiqué de presse, interview dans "Ouest-France", création de la  boîte aux lettres internet collectif-transport.nantes@laposte.net....

Au bout d'un mois il apparaît intéressant de faire le point sur cette dernière initiative et de donner aux lecteurs du blog de Fnaut Pays de la Loire matière à s'informer.

Les témoignages qui vont suivre ont été anonymés et pour certains édulcorés! Souvent écrits par des usagers jeunes ils traduisent un grand malaise face aux augmentations qui au contraire des années précédentes font un"grand bon en avant". Ils sont  classés selon des thèmes qui nous interpellent et avec lesquels nous pouvons aussi  ne pas être d'accord.

Nous les livrons ,au risque d'être très longs à la lecture des lecteurs du blog et des responsables des transports urbains à Nantes et ailleurs. Ils seront suivis les prochains jours par des témoignages plus techniques ou plus politiques.Ils sont pour nous matière à réflexion alors que nous déplorons que Nantes ait été oubliée dans le très récent  plan de relance des transports urbains.

Ils sont surtout pour l'ANDE un encouragement à ne pas baisser la garde: nous reprendrons très vite l'initiative pour que soient modulées les augmentations (la disparition du billet "duo" nous semble particulièrement malheureuse) et que les propositions de Nantes-Métropole sur l'amélioration du réseau autobus soient mises en place dès le ...1er juillet.
                                                                             

                                                                                                                          J B LUGADET (ANDE)

                                         
                                                                         


1) L'augmentation pénalise surtout les abonnés captifs


Je trouve regrettable que pour aider certaines personnes, on ne trouve pas d'autre solution que de faire payer encore plus ceux qui payent déjà.

Je suis pour une entraide envers ceux qui en ont besoin mais contre cette augmentation car les gens (étudiants en particulier) ne peuvent pas forcément faire face à toute les augmentations pendant leurs études .

Il faudrait revoir cette augmentation et trouver d'autre alternatives qui ne forceraient pas les personnes à payer plus car à la bas les transports en commun était prévus pour polluer moins et avoir accès à des endroits à moindre coûts. (Vanessa)

En tant qu'utilisateurs des transports en commun, avec 4 enfants qui les utilisent aussi, et en ces temps de crise, il nous parait inadmissible de subir cette augmentation (en plus de bien d'autres!)alors que le smic n'a pas bougé.

Nous nous sentons pris en otage, cela ne peut pas durer...

Soyez compréhensifs, et attendez au moins la relance pour les familles.(Une mère de famille (bien en peine!)

Un message pour exprimer ma colère, bien que les services de la TAN n'ont pas à être mis en cause pour les services qu'ils proposent (avec l'assurance d'un service minimum notamment pendant les grèves), je trouve cela exagéré d'augmenter les tarifs ainsi. Où va t-on ? Le prix du ticket était raisonnable (bien qu'il augmente chaque année) mais alors là pour une augmentation c'en est une!

 

Que les responsables de cette hausse ne se plaignent pas d'entendre des contestations sur le prix du ticket, avec l'augmentation, les étudiants ou même futurs jeunes diplômés auront bien du mal à se payer un abonnement ou même un ticket si cela tend à se reproduire bien souvent (Stéphane)

 

Nous nous opposons à l'augmentation du ticket qui est déjà très cher pour des parcours courts.(Yolaine)


Voici un message pour décrire mon mécontentement sur la forte augmentation de vos tarifs. Nos revenus n'augmentent pas d'autant! Je suis déjà dans la tranche d'âge qui n'a droit à rien alors votre stratégie actuelle est bien sûre la mal venue. Pensez aussi aux étudiants et personnes en difficultés financières qui n'ont que ce moyen là pour se déplacer. Et quel moyen! Déduisez-donc de vos tarifs les préjudices liés à vos grèves à répétition et tout ira mieux.

                   Merci pour votre compréhension  (Une citoyenne en colère)

               

En tant que parent de collégien usager des bus et tram , je ne peux que m’associer aux réclamations concernant ces hausses de tarifs . De combien l’augmentation du billet annuel (pass rapido) est-elle prévue ????   (Joëlle)



2) Plusieurs usagers l'associent à une exigence de qualité des services


 Je tiens à manifester ma colère après l'annonce d'augmentation des titres de  transport . J'ai souscris un abonnement pass-partout en 2002 ou 2003 et jusqu'à présent j'en étais plutôt satisfaite .Quelle mauvaise surprise quand j'ai lu dans le 20 mn que Nantes métropole avait décidé d'augmenter de plus de 15 % certains titres dont le pass-partout . Plus de 60 euros en plus par an ! J'ai immédiatement envoyé un mail à la Présidence de Nantes Métropole et à la mairie de Nantes. Je n'ai eu aucune réponse à ce jour!

 

Je suis vraiment scandalisée ! Je pense que la plupart des usagers ne vont pas avoir la chance de voir leur salaire augmenter en 2009 de 15 % !


Lorsque l'on voit le comparatif que 20 mn a fait sur les tarifs des différentes villes de France, Nantes est  derrière Paris à 55 euros les deux zones et Lyon ! Nantes a t elle le même réseau de transports en commun ! Non loin de là ! Alors pour justifier l'augmentation , on ose nous "vendre"  la mise en place sur plusieurs années de bus à voie rapide! en attendant ce que je vois moi c'est que certains bus continue à être menacés ( ligne 33) .


Je trouve cette attitude honteuse ! en 2008 la ville de Nantes se vantait de ne pas augmenter ces tarifs ( comme la taxe d'habitation par exemple ) mais c'était pour mieux les augmenter en 2009 une fois les élections passées  (Sabine)


De plus, le même jour je reçois un courrier du maire qui me prévient que si nous ne sommes pas plus nombreux à utiliser la ligne de bus n°33, celle-ci ne sera pas maintenue (pourtant la TAN justifie, entre autres, ses nouveaux tarifs par la réorganisation des lignes de bus...).

 

C'est vrai que c'est par plaisir que je suis obligée de prendre 2 trams et 1 bus 2 fois par jour (2 trams au lieu d'1 depuis la "réorganisation" de la desserte du sud Loire, encore une amélioration du réseau sans doute !).  Cette annonce en période de crise, alors que jamais la TAN ne s'est permis de telles augmentations, frôle le cynisme. (Pascale)     Je viens de lire dans "20 minutes" que vous comptiez organiser la réplique des usagers en colère contre les augmentations scandaleuses des tarifs de la Tan.

 

Que pouvons-nous faire, maintenant que Nantes métropole a avalisé ces nouveaux tarifs ? 

La TAN  met en avant le fait que les employeurs prennent en charge une partie des abonnements, mais cela ne justifie en rien une telle augmentation :  combien de temps nos salaires mettront pour "absorber" cette hausse, sans parler de l'augmentation des impôts locaux qu'on nous promet sur tous les tons ?


 
3) D'autres pensent que les augmentations vont faire fuir les usagers et développer l'incivisme
 

 

Si ces hausse continuent, le covoiturage serait encore plus bénéfique que de payer des abonnements à la TAN.      (Vanessa)      

                                                 

Je regrettais les personnes qui se permettaient de profiter de ce service sans payer mais avec cette augmentation, je les comprends et on risque bien de se multiplier!!!
(Stéphane)

 

Je trouve qu'il y a un abus à augmenter les prix de la sorte, les temps sont durs pour tout le monde .En tout cas pour l'année prochaine ne comptez pas sur moi pour prendre un abonnement, je frauderai ca me reviendra toujours moins cher d'éviter les contrôleurs et de payer les amendes les rares fois ou je me ferais avoir.


Certes, La ville de Nantes possède l'un des réseaux de transports en commun les plus efficace et les moins cher de France mais ce n'est pas une raison!    (David)



C'est inadmissible en cette période de crise où chacun doit se priver encore un peu plus! Nantes veut elle que les habitants reprennent leurs voitures ?


Apprendre aussi que les écologistes ont voté pour faire plaisir au Maire ! ( cf. article aussi du 20 mn) On se demande vraiment si la protection de l'environnement est si importante que ça à Nantes !  (Sabine)

 


 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 11:18





                                                   

 

Mauricette RINGUET
, vice-présidente de l'AUT 85 et correspondante de la FNAUT à La Roche sur Yon  a noté:

-que les travaux sur la ligne Les Sables-La Roche sur Yon ont interrompu la circulation  des TGV plusieurs jours  jusqu'au 14 avril.
 
- que le samedi 24 avril  la circulation a été totalement interrompue,

- que maintenant c'est au tour des TER  d'être arrêtés l'après-midi du 27 avril au 7 mai notamment à cause des travaux de  construction d'un passage souterrain à la Haye-Fouassière.
 

                                                          
                                                 armoiries de La Haye-Fouassière   

FNAUT Pays de la Loire , comme toujours en avance, avait organisé une réunion en octobre 2005 à La Roche sur Yon pour demander la modernisation de la voie Nantes-Bordeaux en même temps que son électrification (limitée à La Roche).

Si nous ne pouvons que nous féliciter de la suppression des passages à niveau, de la préparation de l'arrivée du tram-train sur Nantes-Clisson en 2010 tout cela fait un peu désordre et nous savons que les interruptions de service (même de mieux en mieux expliquées par la Région et la SNCF) refroidissent les usagers....

FNAUT Pays de la Loire réclame une relance du rail encore plus forte dans la région et insiste pour qu'en Vendée soient pris en charge:
-  la modernisation de  la ligne interrégionale Nantes-Bordeaux avec la création d'un vrai service Intercités cadencé,
-   la réouverture au service voyageurs de Fontenay-Niort dont le retard est scandaleux,
- le potentiel de La Roche-Chantonnay-Bressuire-Saumur en liaison avec le rétablissement de la voie Cholet-Poitiers.

Le plan de relance de l'économie néglige trop le chemin de fer dans notre région. Tout est rattrapable quand on analyse les besoins et l'urgence environnementale.

                                                                                                             J B LUGADET

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Vendée (AUT 85)
commenter cet article
27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 08:00

Depuis le 13 janvier 2009, les régles ont changé en matière de recours contentieux. Les conditions de Saisine du médiateur de la SNCF sont dorénavant directe.


Depuis le 13 janvier la SNCF a annoncé les changements par voix d'affichage...

 

Le médiateur reste la personne incontournable à saisir en cas de litige ....

Le médiateur de la SNCF est une personnalité indépendante chargée de résoudre les litiges non réglés par les services clientèle. Les litiges de sa compétence sont liés à une mauvaise exécution du contrat de transport (retards, difficultés liées aux commandes sur internet, ...) ou relatifs à une infraction à la police des chemins de fer (contraventions de classes 1 à 4 uniquement).

 

Mais pour le saisir d'un litige, choisir une association de consommateurs n’est plus obligatoire.

Depuis le 13 janvier 2009, le Médiateur de la SNCF peut être saisi directement par les voyageurs. Si le passage par une association agréée de consommateurs telle la FNAUT n’est plus obligatoire, il reste cependant fortement conseillé.

 

Il est plutôt conseillé de saisir une association agréée de consommateur ...

En effet (FNAUT Infos n°148) :


+ la FNAUT permet au voyageur d’avoir un contact direct avec un interlocuteur défendant ses intérêts ; elle lui adresse un accusé de réception de son dossier et lui fait savoir si ce dernier a été transmis ou non au Médiateur (certains dossiers n’ont aucune chance d’aboutir) ; elle peut le renseigner tout au long de l’étude du dossier par le Médiateur, car elle connaît bien le fonctionnement de la médiation à la SNCF ;


+ elle exploite des procédures de transmission des dossiers établies avec l’équipe du Médiateur, avec laquelle elle entretient des liens privilégiés ;


+ si le litige concerne une infraction, elle demande au Médiateur de suspendre les poursuites à l’encontre du voyageur (une contravention relève du droit pénal, elle est automatiquement transmise au Ministère public si elle n’est pas réglée par le voyageur ou classée sans suite par la SNCF dans un délai de deux mois après l’infraction et le Médiateur ne peut plus intervenir) ;


+ elle peut apporter son soutien au voyageur, quand il demande notamment l’annulation d’un procès-verbal, le remboursement d’un billet inutilisé ou une indemnisation pour un retard ;


+ de nombreux litiges étant portés à sa connaissance, elle a accumulé une grande expérience et est en mesure d’aider efficacement les voyageurs à obtenir l’application des droits auxquels ils prétendent ; depuis de nombreuses années, le taux des avis favorables rendus par le Médiateur est plus élevé sur les dossiers soumis par la FNAUT que sur l’ensemble des dossiers qu’il étudie;


+ enfin il est important pour la FNAUT de pouvoir continuer à traiter un grand nombre de litiges, c’est un moyen de connaître les difficultés auxquelles sont confrontés les voyageurs et de mieux les aider à les résoudre.


Marc Debrincat, Anne-Sophie Trcera

courriel : mediation@fnaut.org

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Consommateurs
commenter cet article
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 08:12

Un plan de relance est en deça des attentes liées aux engagements du Grenelle...


"Un rond point c'est bien, un tramway c'est mieux".
Les travaux routiers, parce que plus facile a mettre en oeuvre sont une fois de plus favorisés. Bien qu'il  s'agisse du rattrapage des engagements antérieurs non tenues dans le cadre des contrats de plan.


Travaux routier sur la "future" Rocade sud de Château-Gontier

 

La Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports, par son Antenne Régionale insiste sur  les insuffisances du plan de relance de l'Etat qui peuvent se décliner dans chacun des 5 départements des Pays de la Loire avec la non prise en compte de dossiers porteurs de mobilité :

 

Loire Atlantique : pas d'aide à la Communauté urbaine de Nantes alors que celle ci est contrainte à un renvoi d'équipements structurants (liaison des lignes de tram 1 et 2 dans le nord de l'agglomération)

 

Maine et Loire : pas de signe de suivi de la modernisation de la liaison ferrée Clisson-Cholet que commence à appuyer le Conseil régional

 

Mayenne : retards inadmissibles de la gare routière de Laval, pas de prise en compte de la ligne Laval / Mayenne. 

 

Sarthe : rien sur la "virgule de Sablé", rien sur l'étude d'une deuxième ligne de tram au Mans

 

Vendée: retards sur la réouverture  de Fontenay-le-Comte / Niort, aucune annonce sur la modernisation de la liaison ferrée  (Nantes)-La Roche sur Yon-La Rochelle-(Bordeaux)  etc...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 22:26

Le titre combiné "Métrocéane" permettait sur l'axe Nantes-Le Croisic d'accéder aux réseaux SNCF-TAN-LILA-STRAN avec un seul ticket quotidien, hebdomadaire....

La FNAUT a toujours souhaité la coordination tarifaire et technique des services de transport public en Loire Atlantique réclamant même pour mieux assurer cela une autorité organisatrice unique.

L'extension aux dessertes Nantes-Pornic et Nantes-Machecoul ne peut que nous réjouir et nous félicitons le Conseil régional, le Conseil Général, Nantes Métropole et la CARENE pour cette sage décision qui concernera plusieurs centaines d'usagers. 

Il faut maintenant développer l'information sur cette bonne mesure et améliorer les correspondances: horaires,information,services.

Et notre association prend rendez-vous avec les usagers d'Ancenis, Clisson....pour la 3° étape de cette extension salutaire.


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 08:13

 

La ligne a été fermée en 1974 et déposée en bonne part entre Cholet et Parthenay.

 

Depuis, la situation n’est guère brillante : un bus, certes de qualité !, mais qui ne permet même pas d’aller passer à partir d’une ville une journée dans l’autre, tellement ses passages sont peu fréquents.

 

La Région assure qu’il n’y a pas de demande. Ce serait étonnant entre deux capitales régionales, permettant de nombreuses correspondances et reliant des agglomérations significatives : Clisson, Cholet, Bressuire, Parthenay. Il suffit pourtant de regarder d’autres liaisons transversales de ce type, comme Amiens Rouen, Dijon Nancy, pour voir que des trains y roulent et que les Régions sont dans une démarche d’amélioration de l’offre.

 

La vraie raison de ce déni de la réalité est peut-être financière, les Régions Pays de la Loire et Poitou Charentes ne souhaitant pas se lancer dans le chantier de la réouverture. Mais il est sûr que si l’on ne pose pas correctement le problème, il n’y aura pas de solution.

 

L’amélioration de Poitiers Limoges en cours, ainsi que les projets de Ligne à Grande Vitesse Sud Atlantique (Tours Poitiers Bordeaux) et Poitiers Limoges montrent pourtant l’urgence de profiter de ces investissements pour raccorder le Grand Ouest et lui donner accès au centre de la France et à la péninsule ibérique.

 

Les perceptions évoluent : Ne voilà t’il pas que Jean Marc Ayrault place au sein des priorités la nécessité de connecter Nantes, mais aussi Rennes, au réseau ferroviaire européen, ce qui passe par la nécessité de relier Nantes à Poitiers ? (Ouest France du 17 mars 09). Espérons que les Régions prendront le dossier à bras le corps.

Voir le site de la FNAUT Poitou-Charentes sur le sujet :
http://www.fnaut-pc.asso.fr/2006/11/11/la-liaison-intercites-nantes-poitiers-limoges/

 

  

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 22:16
Alors que dans les autobus de la TAN  on n'observe plus que rarement des  "bugs" dans l'affichage des stations l'usager serait en droit d'attendre à la station Gréneraie  un meilleur rendement des panneaux lumineux à la sortie du "busway" . Quel est l'intérêt de signaler dans les affichages au dessus des escaliers vers les correspondances les temps d'attente vers Pirmil (à une station sur le "tapis roulant" formé par 7 lignes) alors que ce qui intéresse la quasi totalité des usagers ce sont les horaires des lignes 27,28,29,39... vers Saint Sébastien,Basse Goulaine,Vertou ?

L'ANDE invite les services commerciaux et informatique de la TAN a étudier ce problème qui doit être facile à analyser ( flux des voyageurs) et à résoudre (inversion des données).

Le surplus d'électronique n'est pas mauvais en soit. Encore faut-il qu'elle soit utilisable....

A la décharge de la TAN signalons que les chauffeurs  des lignes en cause ont des procédures d'attente des usagers quittant le "busway"...

J B LUGADET (ANDE)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
12 avril 2009 7 12 /04 /avril /2009 22:01

Le conseil communautaire de Nantes Métropole a adopté  le 20 mars les grandes lignes des projets de développement des transports en commun à l’horizon 2013 et les tarifs applicables par la TAN au 1° juillet 2009.

 

 

Les militants favorables au transport public et les représentants des usagers regroupés dans le Collectif Transport ont été préalablement et correctement  informés des tenants et aboutissants de la politique de mobilité menée par la communauté urbaine.

 

Dans le cadre d’une critique argumentée et ferme  de ces mesures le Collectif Transport  souhaite mettre en avant la responsabilité de l’Etat :

    +  qui n’a pas aidé directement depuis 2004 le réseau nantais à améliorer ses infrastructures,
    +  qui n’a rien prévu en faveur du transport public pour  notre agglomération dans le plan de relance,
   +  qui  complique la tâche des communes et des agglomérations en leur  retirant  sans préavis ni compensation les bénéfices de la taxe professionnelle.

 

Toutefois les décisions prises par  Nantes Métropole  nous semblent inquiétantes. Elles se traduisent de fait par un abandon  des projets de nouvelles infrastructures :

    +  liaison lignes 1 et 2 et prolongement de celle-ci vers Atlanpole via  St Joseph de Porterie ,
    +  ligne 5 à travers l’île de Nantes,
    +  prolongement de la ligne 4.

 


Notre ville va perdre l’avance qu’elle gardait dans le pays quant à la promotion des transports innovants et respectueux de l’environnement.

 

Le choix du report prioritaire des crédits sur les dépenses de maintenance ou de création de services d’autobus plus performants  apparaît difficile à justifier. D’une part, l’entretien des voies et du matériel  n’est qu’une donnée constante  de tous les réseaux. D’autre part  la vitesse, la ponctualité et la régularité des services étant liées à la création de couloirs-bus impliquera une politique résolue de restriction du stationnement que l’on sait difficile face au lobby de l’automobile.

 

Les décisions de développement d'axes structurants bus dans les années à venir ne doivent pas servir de prétexte à différer les améliorations qui s'imposent dès aujourd'hui :aménagement des horaires, meilleur cadencement, meilleur service du dimanche et des jours jaunes .

 

Le Collectif Transport soutiendra avec vigilance les avancées proposées dans ce domaine.  Face au gel prévisible, pendant 2 ou 3 ans, des projets prévus sur le réseau, il regrette  l’augmentation généralisée, brutale (11% en moyenne) et anticipée des tarifs des abonnements et des tickets. D’autant plus que les précédentes augmentations, égales aux taux d’inflation sont désormais présentées comme insuffisantes (pour ne pas dire électoralistes !).

 

 

Cette politique qui a le mérite de maintenir voire de développer des tarifs en faveur des plus démunis et des familles  sera par contre particulièrement pénalisante  pour :           

      +   les abonnés salariés ne bénéficiant (momentanément on l’espère)  d’aucune compensation par leurs  employeurs,
   les retraités imposables dont le titre annuel fait un bond de 29%.
  les usagers des services  suspendus jugés « marginaux »   qui  ne seront remplacés que par des solutions aléatoires et coûteuses (transport à la demande) dépendant des communes.
+    les utilisateurs du ticket « duo » qui, supprimé, fait passer le voyage aller-retour de 2,20 à 3€.

 

On peut craindre que, face à ces augmentations, les  catégories d’usagers  « non captives »  renoncent   à l’usage raisonné et civique du transport public surtout si le coût d’usage de l’automobile continue de stagner voire de diminuer (avec la politique des primes à la voiture neuve). On peut craindre aussi un « bilan C02 » désastreux de ces mesures, inversant une tendance jusqu’ici plutôt favorable du report modal à Nantes.

La spécificité nantaise (tarifs raisonnables pour des services reconnus parmi les meilleurs du pays et partant les mieux fréquentés par le public) n’est plus. Les associations du Collectif Transport le regrettent amèrement.

 

 

 Les associations du Collectif Transport ont décidé de se mobiliser :

            +   pour dénoncer les mesures prises qui leur semblent les plus contestables dans les médias directement ou en partenariat avec d’autres associations et syndicats,
                +  pour demander la suspension ou l’atténuation des mesures tarifaires les plus contestables (rétablissement du ticket duo, atténuation des augmentations de certains abonnements)
             +   pour organiser dans un sens non démagogique la réplique des usagers qui sont invités à faire part de leurs observations et de leur soutien au moyen de la boîte postale  

collectif-transport.nantes@laposte.net

Elles demandent  à l’Etat :

                +   une redéfinition des modalités du plan de relance contre la crise économique pour le rendre compatible avec les promesses du Grenelle de l’Environnement (aide massive aux réseaux urbains et aux constructeurs de matériels de transport public, extension en urgence du chèque transport à tous les  salariés de l’Etat)
            +   une fiscalité  adaptée à l’urgence de la situation (versement de la TIPP  à un fond d’aide au transport public, redéfinition et extension du versement transport).


Elles accentueront leur vigilance quant à l’application des promesses de Nantes Métropole en matière de Plan de déplacement urbain :
             +   en demandant une accélération des projets  d’amélioration des lignes de bus structurantes
             +   en refusant tous les compromis avec le lobby routier notamment quant aux places de stationnement empêchant la réalisation de sites propres accentuant la vitesse commerciale et la sécurité du service d’autobus
          +   en sollicitant leur participation aux comités de suivi (stratégiques et sectoriels) de la politique des transports.

Communiqué de Presse du Collectif Transport de Nantes 
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques