Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 06:58
 

Du changement en perspective sur la ligne Clisson– Cholet

 

Le déplacement de la halte ferroviaire de Torfou s’inscrit dans le cadre du projet de modernisation de la ligne Clisson – Cholet, inscrit au Contrat de Plan État/Région 2015-2020 (CPER).
 

La halte ferroviaire sera déplacée sur le site de "La Colonne" à l'emplacement de la gare historique Torfou - Tiffauges.

En effet, le site actuel ne permet pas techniquement les aménagements nécessaires à l'augmentation de la capacité de la ligne. Une concertation visant à informer le public et recueillir son avis, est organisée du 30 janvier au 3 mars 2017 et une réunion publique aura lieu le 8 février 2017.

 

 

Les informations sur le projet :

 

Télécharger le dépliant distribué en boîtes aux lettres : concertation du 30 janvier au 3 mars 2017, calendrier du projet...

Une exposition sera présentée aux habitants et un registre d'observations mis à la disposition du public dans les communes de Tiffauges et de Sèvremoine : hôtel de ville (St Macaire en Mauges) et mairie annexe de Torfou.

Informez-vous et donnez votre avis sur : www.sncf-reseau.fr/pdl

Une réunion publique  eu lieu le mercredi 8 février 2017 à 18h30 à la salle polyvalente de Torfou

Plus d'infos :


halteforfou@reseau.sncf.fr
www.sncf-reseau.fr/pdl

http://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/concertation-publique-portant-sur-le-deplacement-a3999.html

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 00:26

Communiqué de Presse

Pays de la Loire

Association Régionale des Usagers des Transports

Laval, le 04/02/2017

Les nouveaux horaires des TER : première analyse de la FNAUT

 

A l’occasion de la présentation des nouveaux horaires TER, la FNAUT Pays de la Loire donne un début d’analyse n’ayant pas l’ensemble des horaires en sa possession.

Le cadencement en Pays de la Loire était attendu depuis qu’il avait été repoussé en raison des travaux de la LGV Bretagne –Pays de la Loire. Mais si le cadencement, (départ et arrivée des trains à horaires fixes) est paré de toutes les vertus, ce mode d’exploitation n’est valable que s’il existe de la fréquence. C’est-à-dire si les trains sont nombreux et circulent à intervalle régulier sur un axe. Ceci afin que usagers ne se préoccupent plus des horaires, vécus comme une contrainte mais comme une facilité pour se déplacer.

En ce qui concerne les nouveaux horaires, la FNAUT n’a pas été consultée comme l’ensemble des associations d’usagers, et elle les découvre lors de leur présentation dans les comités de lignes. Les offres TGV d’une part et TER de l’autre ne facilitent pas une vision globale puisque elles ne sont pas présentées comme complémentaires mais comme parallèles.

L’accent aurait été mis sur le périurbain en renforçant des axes lourds mais où les premiers trains du matin et derniers trains du soir sont parfois sacrifiés. L’axe Laval / Le Mans ne voit aucun train supplémentaire TER par rapport à 2006. Il y a eu quelques ripages d’horaires de quelques minutes mais cela n’en fait pas un axe cadencé pour autant d’autant qu’il n’y a aucun train régional entre 8h20 et 12h17 et même chose entre ce dernier et celui de 16h41 par exemple sur l’axe Le Mans – Laval. Même constat dans le sens contraire et sur d’autres axes ferroviaires.

Presque 8 heures sans circulation sauf celle du midi, le cadencement apparait plus comme un effet de manche ou de langage …

La nouveauté  pour 2017, réside dans la mise en place de la virgule de Sablé, dont l’existence n’a rien à voir avec la présence de F. Fillon à  Sablé, mais avec l’insistance de la FNAUT, qui l’a « imposé »  dans le débat sur la LGV Bretagne - Pays de la Loire à partir de 1999 en bénéficiant d’une bonne écoute de Réseau Ferré de France (SNCF Réseau maintenant).

La Région et les collectivités territoriales se sont appropriées ensuite le dossier pour que la virgule soit réalisée au moment des travaux de la LGV.

Pourtant alors que la Région a fait transformer 8 rames ZTer 21500, pour leur permettre de rouler sur la LGV entre Laval et Sablé, la SNCF ne fera rouler que 5 allers retours pour les horaires 2017 au lieu de 8 prévus. Le compte n’y est pas

L’offre régionale 2017 s’applique à répondre aux besoins constatés. Pas étonnant que les fluxes existants sortent renforcés, mais  le cadencement est incomplet. Il ne permettra pas d’attirer de nouveaux voyageurs sur plusieurs axes alors qu’une nouvelle gamme tarifaire se prépare  à la Région pour capter des usagers qui n’étaient pas tributaires du train.

Les derniers épisodes de pollution atmosphérique démontrent bien pourtant l’importance de développer des alternatives au mode routier.  Pour cela il faut sortir de la logique de l’ajustement des moyens, investir dans de nouvelles circulations  et s’émanciper un peu plus de la tutelle de la SNCF…

Fabrice EYMON

Président de la FNAUT Pays de la Loire

 

fnaut Pays de la Loire : Association Régionale des Usagers des Transports

Président : Fabrice EYMON / LAVAL /  07 68 11 62 48  Secrétaire : Dominique ROMANN : ST HERBLAIN / ' 02 40 38 01 06

Siège social : Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES

Repost 0
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 08:01
Pour Sud Rail, "Touche pas à mon contrôleur" lundi...

Suppression des contrôleurs et des contrôleuses : avec la SNCF, c’est possible !

 

Suite à la décision de la Direction SNCF de la région des Pays de la Loire de lancer des trains sans contrôleurs , le Syndicat Sud a décidé de lancer une campagne contre la suppression des contrôleurs. Une distribution de tract destiné aux usagers, sera effectuée dans les gares de la région le lundi 27 avril au matin.

 

Plusieurs lignes touchées

 

Dans les prochains mois, les premières lignes touchées seront Nantes-Cholet, Angers-Cholet, Nantes-Pornic et Nantes-St Gilles croix de vie.

Pour le Syndicat, le conseil régional qui est l’autorité organisatrice des transports et donc des TER n’a pas pris la mesure d’une telle décision et a accepté le choix inconscient de la SNCF.

 

Une pétition est en ligne :

Le lien pour signer la pétition en ligne est le suivant.

http://www.mesopinions.com/petition/social/veux-garder-controleur/14126

 

 

 

 

Commentaire de la FNAUT

La FNAUT relaie cette information mais elle fait  observer qu'il est quand même paradoxal que sur beaucoup de voyages, il a été constaté que :

  • les contrôleurs, pourtant présents dans les TER  sont "invisibles" aux yeux des usagers ;
  • ils n'assurent pas l'information voyageurs de base par annonce au micro (parce qu'il y a les bandeaux lumineux?) ;
  • ils ne contrôlent pas les billets (la SNCF ne se plaint sans doute pas assez du manque à gagner par la fraude ?).

Dans ces conditions, la demande des syndicats semble moins fédératrice car il n'y a pas systématiquement de "valeur ajoutée" par la présence d'un contrôleur dans les TER. Ce qui est certain c'est que la dirction de la SNCF ne mettra pas plus de personnel dans les gares pour autant et le billet de train n'en coûtera pas moins cher ... Entre "logique corporatrice" et "logique industrielle made in SNCF", l'usager a du mal a se positionner ... et pour ce faire il faut d'abord qu'il y trouve son intêret ...

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 13:00

fnaut logo pdl

 

30 octobre 2014

 

 

La FNAUT se félicite de cette décision qui permet la réciprocité des tarifs régionaux et la suppression d'une barrière tarifaire entre les deux régions limitrophes. C'est une mesure qu'elle a eu l'occasion de réclamer dans le cadre des Comités de Ligne.

 

Enfin pour les jeunes, une mesure de bon sens qui s'applique.

 

Les usagers des TER bénéficient  enfin de la réciprocité des taris entre la Bretagne et les Pays de la Loire.

Jusqu'à présent les usagers des Pays de la Loire et en particulier les Mayennais étaient pénalisés, notamment ceux qui voulaient se rendre via Rennes à Nantes. Les jeunes bénéficient dorénavant d'un tarif réduit aussi en Bretagne.


Les jeunes ligériens et bretons vont désormais bénéficier de la réciprocité tarifaire totale pour voyager en train dans les deux régions.


Avant cette décision, les détenteurs de la carte Tiva,  ne pouvaient bénéficier des réductions habituelles les vendredis et dimanches, entre 16 h et 19 h quand ils se rendaient en Bretagne. La Région des Pays de la Loire avait obtenu la réciprocité partielle, mesure qu'elle finançait jusqu'alors.

 

Le renouvellement de la convention de réciprocité tarifaire entre les Régions a permis de faire sauter cette interdiction que la Région Bretagne avait demandée. Dorénavant  les détenteurs de la carte Tiva en Pays de la Loire et Pelmël jeunes en Bretagne peuvent désormais voyager sur les liaisons interrégionales, toute la semaine et à toute heure, avec un tarif réduit.

 

Cette facilité de déplacement va sans doute améliorer l'usage des TER pour se rendre aux festivals comme la Folle journée de Nantes, le Festival interceltique de Lorient et les Transmusicales de Rennes... 


Reste la question de la fréquence des TER et de l'offre qui ne pourra que très peu évoluer d'ici 2017. Des tarfs réciproques c'est bien mais s'il n'y a pas de trains... c'est moyen...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 08:30

fnaut logo pdl

 

octobre 2014

 

 

 

La fréquentation du TER Pays de la Loire en baisse sensible en 2013

 

 

La fréquentation a baissé de 2,4%, avec a priori plusieurs causes : activité économique stagnante, et des ménages en  difficulté, recours croissant au covoiturage, travaux sur le réseau, carburant à un niveau tel qu’il ne pousse pas à la recherche systématique du recours au transport public.


Le nombre de cartes de réduction délivrées aux jeunes pour leurs déplacements non scolaires baisse depuis 2011, ce qui pourrait venir du covoiturage.


Cette baisse de fréquentation est inégalement répartie. Elle touche très faiblement  les 3 plus importantes liaisons, soit Nantes vers Angers, St Nazaire et la Roche sur Yon, avec des pertes au pire de 0,5%. Le poids des trajets domicile travail effectués à tarif très subventionné, la difficulté d’accéder en voiture au centre de Nantes, de bonnes fréquences peuvent expliquer ces résultats.


Ces arguments devraient pouvoir encore s’appliquer aux 2  liaisons suivantes, Angers Saumur et Angers le Mans, même si la baisse y est un peu plus sérieuse.

pays de la loire

Ces 5 liaisons (toutes à plus de 1200000 voyages par an ou 3350 voyages/jour) qui assurent un peu plus de la moitié du trafic régional, ne baissent que globalement de 1%.


La fréquentation des liaisons ferroviaires moins fréquentées, et trois fois plus nombreuses,  baisse par contre de 4% en moyenne. La faible fréquence des trains, et  donc un plus faible pourcentage de déplacements domicile travail, des vitesses pas toujours élevées, les rendraient plus sensibles à la concurrence de la voiture et du covoiturage.


Les recettes directes (billets) ont baissé de 7% et couvriraient encore 30 % des charges.


En 2014, la Région table sur une poursuite de ces tendances avec une prévision de près de 5% de baisse des recettes, et une augmentation des charges d’autant, dues à Nantes Châteaubriant, et à la croissance des versements à RFF. Le taux de recouvrement descendrait à moins de 29%.


La crise et le covoiturage mettent les TER sous pression. Des solutions sont connues :


  • le cadencement en 2017, qui devrait attirer de nouveaux usagers, à condition de réduire les « trous  horaires » de desserte
  • une meilleure coordination entre les différentes AOT, sous pilotage région
  • des liaisons mutualisées et plus longues dépassant les frontières régionales, entre agglomérations principales (exemple récent de Saumur / la Roche sur Yon / les Sables d’Olonne) 
  • Un service meilleur et plus fiable
  • L’amélioration des infrastructures, pour plus de rapidité et de fiabilité
  • Une tarification plus adaptée aux nouvelles demandes
  • La taxation accrue du gas-oil, pour qu’il couvre mieux ses effets externes

 

P1040293

rame TER en gare d'Angers

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 07:09

pays de la loireimages

 

Nouvelle  réunion du comité de ligne Angers - Nogent-le-Rotrou

 
La 7ème réunion du comité de ligne SNCF Angers-Le Mans-Nogent-le-Rotrou aura lieu jeudi 24 avril, à 18 h, à Sablé, en présence de Gilles Bontemps, vice-président de la Région.

Et comme à chaque Comité de Ligne il sera question du fonctionnement des dessertes, des travaux prévus, de la situation actuelle en terme de qualité de service...

 

Si vous avez des remarques, vous pouvez vous adresser à la FNAUT Pays de la Loire... qui fera remonter les informations...  

 

 

7ème réunion du comité de ligne SNCF Angers - Le Mans - Nogent-le-Rotrou


jeudi 24 avril 2014, à 18 h

 

salon Théophile-Plé, rue Théophile-Plé à Sablé sur Sarthe 


 

P1020633.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 08:30

logo2

 

Un comité d'accueil pour les usagers du TER 57376

 

Lundi 3 février, lors de la prise de son train quotidien au départ de Nantes, une usagère, qui prenait le TER 57376 de 17h25, a eu la surprise de trouver un comité d'accueil sur la voie 53. Un comité "musclé" composé d'une dizaine de contrôleurs renforcés par des agents de police.

 

Pour accéder au train il fallait montrer son titre de transport. Et bien entendu, l'accueil était plutôt tiède voir froid (effet climatique oblige?) sans compter que l'explication était aussi peu avenante que possible...

 

Un accueil glacial pour les usagers du TER

 

Les contrôleurs étant là pour contrôler et les policiers pour assurer la sécurité, l'intransigeance était de mise. Et gare à celle ou celui qui ne pouvait fournir le sésam au contrôle. Même en cas d'oubli d'abonnement, c'était le premier jour du mois, l'infraction était relevée. Notre usagère a pu le constater de visu pour une passagère située à côté d'elle qui a écopé de 4 euros de surplus...

 

L'air n'était pas à la franche rigolade ... Et le rafraichissement certain. Cet accueil glacial a d'autant été mal ressenti par les usagers quotidiens qui encaissent les retards quotidiens... sans broncher !

Des contrôles plus policés
...

Au vue de la situation, les contrôles pourraient être un peu plus policés ... "Cela ne mange pas de pain" mais rendrait les vérifications plus agréables pour tous...

 

Plus de 11 heures de retards cumulés depuis janvier 2013

 

Depuis janvier 2013 notre usagère a pris l'habitude de noter tous les retards sur son trajet. Depuis cette date, elle a pu constaté plus de 11 heures de retards cumulés soit 10% de la totalité de son temps de déplacement  dans ce transport...

 

Un peu de bien vivre ensemble ne serait pas de trop... 

 

La FNAUT ne s'oppose pas à ces contrôles pour lutter contre la fraude mais il y a la manière de le faire qui pourrait être plus diplomate...

 

P1100629Gare nord à Nantes

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 07:30

fnaut logo pdl

janvier 2014

 

 

C'est encore une trouvaille de la SNCF, qui a défaut de solutions adéquates pour répondre à un problème donné, sort de son chapeau une solution qui ne répond pas au problème mais en créer de nouveaux... Bref la SNCF devrait travailler dans le domaine de l'énergie car c'est vraiment une usine à gaz...

 

« Je me permets de vous écrire pour attirer votre attention sur une question concernant les billets de TER. Je dispose d’une carte de réduction FIFTI, je fais 2 à 3 voyages par semaine entre Nantes et Angers et j’achète mes billets soit à la Gare dans les bornes (validité 15 jours), soit par Internet , mais là la validité n’est que d’un jour. J’ai écris à la SNCF pour avoir des précisions sur cela, et leur réponse m’a inquiété, car ils envisagent de généraliser cette politique de billet valable pour une journée, comme si le TER était un TGV avec réservation… »  

C’est  avec ce type de message que des usagers nous ont interpellé sur les nouvelles pratiques de la SNCF TER Pays de la Loire …


La SNCF toujours aussi bien à l'écoute de ses clients ?

 

C'est une situation en effet bien préoccupante et une situation qui nous interpelle depuis quelques temps car c'est la souplesse de l'usage du train qui disparait pour l'usager et une contrainte supplémentaire que la SNCF fait peser... sans contrepartie.

La SNCF a déjà commencé par réduire la durée de validité des billets TER... pour réduire la fraude...semble-t-il...

 

Pour limiter la fraude, la SNCF rigidifie les conditions d'accès au train au risque de perdre des clients et des recettes : elle met en place une stratégie du "client au service de la SNCF" qui ne fait que s'accentuer depuis plusieurs années.

 

Les billets de trains TER valable ...une journée !

 

Il est courant que des usagers habituels du TER mais pas quotidiennement prennent des billets à l’avance. Cette pratique se justifie afin qu'ils s'évitent le stress liée à l'absence de billets en arrivant à la gare et également le temps d'attente devant une machine pour acheter le sesam TER à la dernière minute ... Ils échappent de la sorte à l'appréhension et au risque de "rater" leur train... Qui pourrait les blâmer ? Surtout qu'ils voyagent en règle...

 

Cette démarche permet, avec un ou deux billets d’avance, de voyager tranquillement... 

 

Or, depuis quelques temps, il a été constaté par les usagers que les billets TER vendu sur internet étaient valable une journée uniquement. Renseignement pris auprès de la SNCF TER Pays de La Loire, non seulement la validité des billets TER pendant une journée est en cours d'expérimentation mais en plus la généralisation sur les autres billets TER achetés en gare soit aux guichets soit aux automates est envisagée à très court terme.

 P1000982.JPG

 

Généralisation de la politique du billet valable pour une journée, comme si le TER était un TGV avec réservation !

 

Mais loin d'être une expérimentation isolée c'est  l'ensemble de l'offre TER que ce soit les billets TER régionaux, (FiftI, TivA, ActI…) mais aussi les billets TER nationaux (tarif normal, carte jeune, senior+…) qui ne seront valables qu'une journée, d’ici "quelques mois ou années..."


Une régression dans la prestation commerciale, une moins grande souplesse pour les usagers

On peut comprendre que la SNCF puisse avoir des avantages au niveau de sa gestion … elle qui n’arrive toujours pas a présenter des coûts analytiques… On peut se demander si cela va faire avancer le « schmilblik »

 

Du point de vue de l’usager c’est une régression liée au manque de flexibilité.

 

Il y a quelques années les billets de train (et pas seulement des TER) étaient valables deux mois après la date d’achat, le consommateur s’y retrouvait surtout que déjà les gares se raréfiaient. Ce qui l’est encore plus maintenant …

Alors que les billets des autres transports collectifs routiers peuvent être achetés à l’avance, la SNCF réduit drastiquement la durée de validité. Une incohérence à une époque ou les politiques de transport prône la multimodalité. La SNCF grand-opérateur-de-la- mobilité devrait savoir cela…

 

P1060737

 

Rendre le train moins attractif ? Le pari fou de la SNCF ?

 

Cette stratégie est plus que contestable car le train n’est pas bon marché : le train est « cher ». Les conditions de remboursement sont déjà très pointilleuses. La réservation obligatoire pour les TGV a été un surcoût déguisé surtout quand le TGV roulent sur les voies classiques à la vitesse des TER ! Ce système n’évite pas et ne garantit pas le consommateur de la pratique du « Surbooking » !

 

Si l'usager ne rentre pas en train pour différentes raisons, du fait de la durée limitée son billet est perdu... Ce qui, il faut en convenir, loin de favoriser l'usage contribue plutôt à le réduire....

Mais comme la SNCF devient restrictive, les usagers pourront peut être réclamer des places assises dans les trains TER systématiquement ?

 

En tout cas merci la SNCF de nous empêcher d'aimer le train ...

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
26 novembre 2013 2 26 /11 /novembre /2013 07:34

 

  fnaut logo pdl

 

 

Compte rendu de la réunion cadencement sud-Loire mardi 19 novembre à Montaigu
Une faible participation ... en raison de l'absence d'une communication efficace ?

Il y avait peu de monde à la réunion sur le cadencement sud-Loire à Montaigu, environ une vingtaine de personnes.
1er constat : Le cadencement n'est pas possible à mettre en place tant que les travaux de la gare de Clisson ne sont pas terminés.
Les 3 trains en premiers départs du matin sont supprimés arguant que la fréquentation est faible, seul le TGV est maintenu.
Un usager, M. Herbreteau fait remarquer qu'il n'y a plus de train en soirée pour redescendre sur La Roche sur Yon et les Sables d'Olonne après 21h30. Le dernier TER de 21h35 au départ de Nantes est supprimé dans la nouvelle grille horaire ainsi que celui du vendredi à 22h33.

Les usagers ont demandés que pendant l'été soient maintenues les horaires d'hiver, tout le monde ne part pas en vacances en même temps et il y a plein de gens qui travaillent et se retrouvent plus que pénalisés …
Cela rappelle une histoire  déjà vu (ici)… en Sarthe et en Mayenne  
 
Les représentants de la FNAUT font remarquer que renvoyer les voyageurs sur les TGV c'est vite oublier les tarifs... En effet les tarifs régionaux ne sont pas valables sur les TGV …

Gilles Bontemps indique alors que les titres TER sont valables sur les TGV s'il n'y a pas de TER 30 mn avant ou après. Sans préciser s' il s'agit de l'ensemble des titres TER ou juste les abonnements domicile-travail...
Les titres TER sont valables sur TGV selon Gilles Bontemps

C'est une première nouvelle mais cela était déjà connu avant À priori cela existe sur les lignes Nantes - La Roche sur Yon - Les Sables d'Olonne et Nantes - Sainte-Nazaire - Le Croisic. La région étudie la possibilité de pouvoir l'étendre à d'autres lignes.
Une usagère se plaint d'avoir 4 heures de trajet pour se rendre à Angers, elle travaille dans un commerce et trouve qu'en 2013 c'est abusé de ne pas pouvoir proposer de trajets plus rapides au départ de Montaigu !
Il y a un constat général d'un manque flagrant de trains le samedi

Nicolas Poinot demande la réflexion à la mise en place d'un service de soirée vers 22H00 et minuit car le service s'arrête bien trop tôt pour les gens qui voudraient sortir par le train. La région précise qu'elle a déjà essayé sur Nantes - Vertou et que cela ne marche pas.
Sauf que sur cet axe il y a déjà le service de soirée de transports en commun et comme les gares de Saint-Sébastien et Vertou ne sont pas desservies par un service de soirée digne de ce nom et pas en correspondance avec les TER, il y avait peu de chance que cela fonctionne surtout sur un trajet aussi cours où la demande n'est justement pas forcément ici, mais sur le péri-urbain …

Autre intervantion de Nicolas Poinot qui demande également si la Région, avant de mettre en place le candencement actuel a déjà prévu l'avenir en préparant une augmentation de service, car dans le cas contraire il serait nécessaire de recommencer complètement les études pour un nouveau cadencement ce qui semble compliqué.
La Région répond qu'elle a effectivement mené des prospectives pour être en mesure de pouvoir doubler l'offre. Mais cela dépendra du budget. Mais c'est déjà intégré dans le PDRV adopté en 2007 (Plan de Déplacement Régional des Voyageurs).
Quid des Tram-trains ?

Nicolas demande ce qu'ils ont prévu pour faire à la surchage des tram-trains ?
La Région explique que les missions ont justement été triées pour que les trains fassent le ramassage avant le passage des tram-trains. Il est même prévu de les exploiter en UM 3 …
C'est déjà difficile à deux  mais à trois c'est ... Question coût cette solution Tram-train est plus cher qu'un TER a capacité équivalente …
Un étude est en cours pour permettre de double la voie vers Cholet, reste à savoir où. En 2017, une fois la voie doublée, il sera possible de doubler le nombre de TER vers Cholet.
Le cadencement entre Nantes et Saint-Nazaire est prévu pour 2017.
Gilles Bontemps présente ensuite une explication sur le budget régional et le financement des TER, disponible dans les données ouvertes sur la Région.
Il en profite, au passage, pour faire comprendre que la Région fait un cadeau au client puisqu'il ne paye "que" 32% du cout total.
Paul Edom répond, à juste titre, qu'il n'y a pas de cadeau puisque c'est financé par les impôts du contribuable.
En rappel, l'analyse que Jean-Yves a faite pour Nantes-Cholet.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 07:30

Mais l'information pour la concertation avec les usagers a commencé en toute discrétion ! Hormis le texte du communiqué de la Région Pays de la Loire qui suit ... La Presse n'en a pas fait l'échos à la hauteur des enjeux... 

 

images


TER Sud Loire, nouveaux horaires 2015

 

La concertation avec les usagers a déjà commencé ...

 

En 2015, les horaires des lignes Nantes/Clisson, Nantes/La Roche-sur-Yon/Les Sables-d’Olonne, Nantes/La Roche-sur-Yon/La Rochelle et Nantes/Cholet seront cadencés. Le principe du cadencement ? C’est la circulation à intervalles réguliers des trains et autocars, par exemple toutes les heures. Objectif : faciliter les déplacements, permettre d’avoir des horaires fixes, à intervalles réguliers, et assurer des correspondances, elles aussi régulières.

 

La Région propose aujourd’hui aux usagers de ces lignes de réagir à une proposition de grille horaire, à travers un site internet et 2 réunions publiques les 7 et 19 novembre prochains.

 

En juin 2011, la Région a mis en service le tram-train Nantes-Clisson. En 2015, l’offre sera renforcée sur cette ligne à raison de 2 circulations par heure en période de pointe. Ces horaires plus réguliers entre Nantes et Clisson constituent l’occasion de modifier également les horaires des 3 lignes Nantes/La Roche-sur-Yon/Les Sables-d’Olonne, Nantes/La Roche-sur-Yon/La Rochelle et Nantes/Cholet.

 

La réalisation de travaux d’infrastructures ferroviaires, dont la fin est programmée début 2015, va permettre de cadencer les horaires de circulation de trains.

 

Cadencer les horaires de circulation, c’est installer une circulation à intervalles réguliers des trains et autocars. Cette circulation à heures fixes va faciliter l’usage des transports, grâce à des horaires plus réguliers, plus faciles à mémoriser, et des correspondances mieux organisées.

 

D’octobre à décembre 2013, les voyageurs sont invités à s’exprimer sur le projet de grille horaire :

 

En février 2013, la Région avait tenu deux réunions d’information pour présenter les principes du cadencement. Elle poursuit sa logique participative, avec deux réunions publiques prévues les 7 et 19 novembre à Clisson et à Montaigu pour soumettre aux usagers, élus et acteurs locaux le projet de grille horaire sur une journée.

 

+ Le 7 novembre à partir de 18h00 à Clisson (salle du Champ de Foire, route de Saint-Hilaire de Clisson).

 

+ Le 19 novembre à partir de 18h30 à Montaigu (salle Henri Ratouit, Place de la Mairie).

 

En parallèle chaque ligérien peut exprimer ses préférences et donner son avis sur le site internet www.cadencement.paysdelaloire.fr  en répondant au questionnaire en ligne.

 

Grâce à cette concertation en prenant en compte les retours des usagers, une grille horaire définitive devrait pouvoir être établie au printemps 2014. Elle sera effective en 2015.

 

 P1100634

Le Tram-Train qui dessert Clisson

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans TER en Pays de la Loire
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques