Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 10:09

 

 

 

 

 

 

Harcèlement sexiste dans les transports : la FNAUT lance une nouvelle enquête


La FNAUT lance une nouvelle enquête en ligne auprès des femmes sur le harcèlement sexiste dans les transports routiers de personnes (taxis, VTC, autobus, autocar, covoiturage), les espaces d'intermodalité ainsi que sur l’efficacité des dispositifs de prévention et d’alerte.

Le harcèlement sexiste est toujours une question d’actualité. Selon notre enquête de l’an dernier, 87% des usagères des transports publics auraient déjà été victimes de harcèlement.

Lutter contre le harcèlement sexiste pour faciliter la mobilité des usagères est d’autant plus indispensable que les usagers des transports collectifs sont majoritairement des femmes.

Les préconisations de la FNAUT concerneront les femmes elles-mêmes, les témoins des agressions, les agresseurs, les entreprises de transport et les collectivités.

Objectifs de l’enquête :

  • Compléter l’étude de 2016 sur le harcèlement sexiste dans les transports publics.
  • Elargir le champ de l’étude à l’ensemble des transports routiers et aux lieux de correspondance.
  • Mesurer l'efficacité des dispositifs de prévention et d’alerte déjà en place
  • Evaluer la connaissance et la mise en œuvre des solutions proposées dans l’enquête de 2016 pour améliorer la sûreté dans les transports.


Contenu du questionnaire :

  • Harcèlement sexiste au sein des transports routiers de personnes.
  • Harcèlement sexiste au sein des lieux d’intermodalité (cheminements d’accès aux différents modes de transports et cheminements de correspondance).
  • Connaissance et efficacité des dispositifs de prévention et d’alerte (alarme, présence humaine, signalement dans les applications associées aux services considérés).
  • Connaissance et évaluation des mesures de prévention (formation des agents, marches exploratoires etc.).

 

Le questionnaire est disponible sur le site : https://tinyurl.com/hctsexiste2017

 

La FNAUT invite les femmes à répondre nombreuses à ce nouveau questionnaire et à le relayer dans leur entourage. L’amélioration des dispositifs de prévention et d’alerte est un objectif de première importance pour assurer des déplacements confortables et sécurisés.

Contact presse :

Christiane Dupart, vice-présidente de la FNAUT, 06 80 64 05 60

 
 
 
 
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire
commenter cet article
3 mai 2017 3 03 /05 /mai /2017 07:04

http://a137.idata.over-blog.com/500x375/0/11/17/04/bretagne/ter-bretagne-v-170709-20h05-P1050198.JPG

Pour une offre de trains adaptée aux besoins des usagers quotidiens de la gare de Redon

 

 

Contexte : la Région et la SNCF ont présenté de nouveaux  projets d'horaires à compter du 2 juillet 2017 qui risquent d’entrainer une détérioration  de la vie professionnelle et personnelle pour un grand nombre des usagers quotidiens du TER.

Les horaires SNCF seront décalées par rapport aux horaires de travail augmentant  alors,  de près d’une heure en moyenne, le temps passé en dehors du domicile. Conséquences : 50-60 % des usagers pensent se reporter sur la voiture (axe Redon - Rennes).

Une offre de train adaptée, cela signifie :

Sur l'axe Redon -Rennes : 

  • le matin dans le sens Redon -> Rennes : demande de 2 trains de durée de trajet correcte (< 40 minutes) pour permettre aux usagers d'arriver en gare de Rennes vers 7h30-7h45 et 8H30-8h45 (pour les usagers-travailleurs ou étudiants commençant à respectivement 8h et 9h)

  • le soir dans le sens Rennes -> Redon : demande de 3 trains de durée de trajet correcte (<40 mn) au départ de Rennes à 17h35/17h 40, 18h/18h15 et 19h/19h15.

Sur l'axe Redon - Vannes :

  • le matin dans le sens Redon -> Vannes : demande de trains sensiblement identique à l'actuelle, dont le dernier doit arriver en gare de Vannes avant 9h00

  • le soir dans le sens Vannes -> Redon : demande de  trains autour de 16h30/16H40 -17h15/17h30 et  18h30/18h40

                                                               

Cette pétition sera remise à:

 

  • Chargé des transports et des mobilités en Bretagne et à la SNCF
  • La région Bretagne et la SNCF

Pétition des usagers de la gare de Redon

 

http://www.ouest-france.fr/bretagne/redon-35600/entre-redon-et-rennes-le-casse-tete-des-horaires-et-des-dessertes-ter-4956377

Repost 0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 07:01

http://decodeurs.blog.lemonde.fr/files/2014/03/LesDecodeurs-LogoBaseline.png

 

A l'occasion des élections présidentielles, le journal Le Monde se penche sur les fractures françaises à travers plusieurs thématiques.. Le domaine des transports en fait partie.

 

Les fractures françaises (3/5) : les transports, ou comment le modèle ferroviaire fait débat.

 

En quelques 12 diapositives, le tour d'horizon est effectué avec toujours autant d'efficacité et de pédagogie : On en redemande !

 


http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/portfolio/2017/04/19/les-fractures-francaises-3-5-les-transports-ou-comment-le-modele-ferroviaire-fait-debat_5113385_4355770.html

L'infographie du journal Le Monde en PDF

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2017 : Année électorale
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 12:58

 

"Refusons le repli sur soi et l’intolérance, défendons la solidarité, l’égalité, les libertés et les droits pour tou.te.s" : 61 ONG se rassemblent pour signer un appel à voter contre le Front National.

 

http://www.francenetinfos.com/wp-content/uploads/2017/03/Election-Pr%C3%A9sidentielle-2017.jpg

 

Dans quelques jours, nous élisons un.e président.e de la République.

Pendant cinq ans, il ou elle aura le pouvoir de changer les choses. Pour le meilleur… ou pour le pire.

 

A la veille de cette élection aux enjeux majeurs, nous, organisations de la société civile, souhaitons lancer un cri d’alarme pour défendre les valeurs qui nous animent et qui constituent le socle de la société dans laquelle nous voulons vivre. Ces valeurs sont celles de notre devise nationale : la liberté – de critiquer, de manifester, de penser autrement, de proposer des alternatives –, l’égalité – bien réelle entre toutes et tous, face à l’emploi, aux aides sociales, à l’accès aux soins et au socle de droits–- et la fraternité – c’est-à-dire la générosité et l’humanité envers tous comme le respect de notre environnement partagé.

Beaucoup d’entre nous, beaucoup d’entre vous, observent avec effroi la mise à mal croissante des solidarités. Si la protection sociale assure toujours pour partie les solidarités à tou.te.s, elle ne permet plus à certains d’accéder à l’indispensable.

Nombreux se voient bafoués, ici, de leurs droits à l’emploi, au logement, à l’éducation, à la santé... et, plus loin, d’autres endurent la famine, la guerre, les dérèglements climatiques dans l’indifférence que nos solidarités internationales contribuent à combattre.

Notre société n’assure pas une vie digne à tou.te.s.

Nos organisations côtoient toutes celles et tous ceux qui peuvent être tentés par le découragement, la colère, l’indifférence ou l’opposition aux politiques qui n’ont pas répondu aux inégalités et à l’injustice que beaucoup ressentent. Elles constatent le foisonnement des initiatives, des propositions et alternatives que portent les citoyennes et citoyens, une citoyenneté active à laquelle elles participent pleinement.

 

C’est pour nous, organisations de la société civile, autant de raisons de repenser lors du prochain quinquennat nos interventions pour mieux interagir avec toutes celles et tous ceux qui ne croient plus à l’action collective et à la défense de nos idéaux. Protéger les valeurs universelles – liberté, égalité, fraternité –, c’est agir pour nos combats quotidiens, c’est choisir un modèle de société auquel le plus grand nombre aspire. C’est aussi promouvoir et accompagner la transition vers un autre modèle de développement, plus respectueux des impacts sociaux et environnementaux : un modèle de développement qui ne laisse aucune partie de la société au bord de la route.

Avec l’expérience des dernières décennies, la tentation est forte de considérer que nos combats ne se gagneront pas par le vote, qu’il n’y a pas grand-chose à attendre de ce qui sortira des urnes.

 

Pourtant, si le meilleur n’est pas forcément garanti, le pire reste malheureusement possible. Le pire, ce sont nos valeurs mises à sac. Le pire, c’est une remise en cause des droits qui ne seraient pas les mêmes pour tou.te.s, de la solidarité qui ne s’appliquerait pas à tout le monde et, pour garantir notre sécurité, le renoncement à nos libertés et l’affaiblissement de notre démocratie.

Nous ne pouvons pas rester spectateurs. Mobilisons-nous face à celles et ceux qui prônent le rejet de l’autre et le repli sur soi. Il en va de la défense de nos valeurs les plus universelles, un enjeu majeur de cette élection.

 

61 organisations cosignataires

ActionAid France - Peuples Solidaires, Aides, Alofa Tuvalu, Alternatiba, Animafac, ANV-COP 21, Association des Paralysés de France, ATTAC, CCFD Terre Solidaire, Centre Primo Levi, Ceras, Concordia, Coordination Sud, CRID, Emmaüs France, Etudiants et Développement, FADEAR, Fédération des acteurs de la solidarité, Fédération des associations de marocains en France, Fédération Loisirs Solidarité retraités, Fondation Abbé Pierre, Fondation Energies pour le Monde, Foodwatch, FORIM, France Libertés, France Nature Environnement, France Terre d'Asile, Générations Futures, Greenpeace France, Hôtel social 93, JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), L'Auberge des Migrants, La Cimade, La Ligue de l'Enseignement, La Main Tendue, Les Amis de la Terre France, Ligue des Droits de l'Homme, LVN - personnalistes et citoyens, Maison des Potes, Médecins du Monde, MIRAMAP, Mountain Wilderness France, MRJC, Noé, OMPE, ONE, Osez le féminisme !, Oxfam France, Pas sans Nous, Place to B, Planning familial, REFEDD, Réseau Action Climat, Réseau CIVAM, Secours Islamique France, Sherpa, Solidarité Laïque, SOS Racisme, Utopia 56, WWF, Zero Waste France.

Repost 0
29 avril 2017 6 29 /04 /avril /2017 11:30

Comme cela a déjà été évoqué, sur ce Blog, le domaine du Transport n'a pas été au coeur des préoccupations des candidats.

Pour la FNAUT, par la voix de son président, Bruno Gazeau « les candidats sont restés sur des voeux pieux et ne sont pas rentrés dans le détail de mesures concrètes. il serait temps que les candidats à la présidentielle s’engagent plus en amont, en proposant par exemple, une TVA à 5, 5 % pour le prix des transports en commun, et en précisant le niveau des investissements qui doit être fait sur les infrastructures ou sur la manière dont ils pourront développer les véhicules autonomes dans les zones peu denses en population ».

https://en-marche.fr/images/couverture-programme.png

Mobilité :

https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/mobilite

Environnement et transition écologique :

https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/environnement-et-transition-ecologique

 

 

https://www.marine2017.fr/wp-content/uploads/2017/04/affiche-officielle_bd-724x1024.jpg

https://www.marine2017.fr/programme/

 

Quelques comparatifs ont été fait sur la toile :

https://www.actu-environnement.com/ae/news/resultat-election-environnementale-macron-lepen-28868.php4#xtor=EPR-1

Une analyse récente sur les français et les transports.

http://www.mobilicites.com/011-6140-Une-France-peripherique-en-mal-de-transports.html

 

Les deux candidats ont eu l'occasion de détailler leurs différences durant la campagne, notamment dans leur réponse au questionnaire transports du think tank TDIE.

 

Concurrence dans le rail

Pro-européen, le candidat d’En Marche ! propose en matière d'application du quatrième paquet ferroviaire de se passer de l’expérimentation pour l'ouverture à la concurrence de certaines lignes de TER par des Régions candidates. Emmanuel Macron préconise d'adopter directement une loi d’ouverture permettant à toutes les Régions d'utiliser ou non ce cadre. De quoi remettre en cause le consensus auquel sont parvenus l'exécutif sortant et Régions de France.

A l'inverse anti-européenne, la candidate du Rassemblement bleu Marine rejette toute perspective de libéralisation imposée par Bruxelles. Elle n'envisage donc pas d'ouverture du TER à la concurrence.

Elle dénonce également les autocars Macron, parlant d'échec et de course au profit à court terme.

Gouvernance de la mobilité

Emmanuel Macron s'inscrit dans la continuité des lois votées (NOTRe, Maptam, etc.) durant le quinquennat Hollande qui désignent la Région comme chef de file de la mobilité organisant le TER et les lignes d'autocars conventionnées, et font émerger la Métropole.

Marine Le Pen propose un grand chambardement. Elle supprimerait la Région, l’échelon distingué par l’Europe, pour repartir ses compétences entre le triptyque – État, département, commune. La candidate de l'extrême droite n'en détaille pas les conséquences sur la gestion du TER qui – on l'imagine – serait centralisée au niveau étatique.

Grands travaux

Les deux candidats convergent sur la nécessité de donner la priorité à l'entretien des réseaux ferroviaires et routiers existants.

Pour autant, il ne s'agit pas de stopper tous les grands travaux lancés avec des fonds européens. Emmanuel Macron prône la poursuite du Canal Seine-Nord et du Lyon-Turin. Peut-être parce qu'elle est élue des Hauts-de-France, Marine le Pen défend la réalisation du Seine-Nord, ne "crachant" pas sur le cofinancement européen de 40%. En revanche, si elle était élue, elle arrêterait le Lyon-Turin dont elle estime le coût à 50 milliards d'euros.

Autoroutes et financement des infrastructures

C'est un autre point de divergence. Elue présidente, Marine Le Pen affirme qu'elle renationaliserait les autoroutes sans chiffrer le coût de la mesure, et affecterait les dividendes à l'entretien des routes via l'AFITF. Toutefois, la candidate d'extrême droite laisse planer le doute sur le maintien de l'AFITF. Surprise, elle cite la Cour des comptes hostile à cet instrument.

Pas question d'une nationalisation des autoroutes pour Emmanuel Macron. Au contraire, le candidat d'En Marche !, qui envisage de vendre certaines participations de l'État ou de vendre certaines sociétés publiques, pourrait continuer le mouvement amorcé dans les années 2000. Ce n'est pas écrit dans son programme mais, selon nos informations, les "tunnelières" SFTR (Fréjus) et l'ATMB (Mont-Blanc), les deux seules concessions autoroutières alpines encore publiques pourraient faire l'objet d'une vente, le scénario ayant été évoqué sous ce quinquennat. Plusieurs investisseurs sont sur les rangs.

Financement du transport public

Pour le leader d'EM et pour Marine Le Pen, pas question de toucher au versement transport (VT), une mesure qui fonctionne selon les deux candidats.

Sur la question du rétablissement de la TVA à 5,5% (au lieu de 10%) pour les transports publics, le secteur ne peut pas fonder grand espoir sur l'arrivée de l'un ou l'autre candidat.
Emmanuel Macron esquive la question et Marine Le Pen affirme être opposée à une baisse du taux au nom de la stabilité fiscale pour les entreprises.

Régimes de retraite spéciaux

Emmanuel Macron promet de mettre fin aux régimes spéciaux comme ceux des cheminots et des agents de la RATP. Mais comme l'a précisé son allié François Bayrou au lendemain du premier tour, ce chantier de taille s'étalerait sur dix ans.

Marine Le Pen promet aussi de s'attaquer aux régimes spéciaux tout en considérant que certains se justifient malgré tout.

 

 

Repost 0
27 avril 2017 4 27 /04 /avril /2017 00:05

https://webmail.laposte.net/service/home/~/?auth=co&loc=fr&id=25603&part=2.2

Le prochain Congrès de la FUB se tiendra du 28 au 30 avril 2017 à Nantes.

La Journée d’Etude, 28 avril 2017

Elus, techniciens, experts et chercheurs, dirigeants et militants associatifs seront invités à croiser regard et expérience avec une perspective commune : favoriser l’usage quotidien du vélo, qui est l'une des réponses aux problèmes de plus en plus préoccupants de pollution de l'air et de santé publique.

Organisée en collaboration avec l'association Place au vélo Nantes, et accueillie par l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Nantes, cette journée reçoit le soutien national du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, de la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières, de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie ; et au niveau local de la Ville de Nantes, de la Communauté d’Agglomération de Nantes, du Département de la Loire Atlantique et de la Région Pays de la Loire.

Le vélo façonne et fascine la ville

Le vélo façonne et fascine la ville tant sur le plan architectural et urbanistique que par son appropriation par les usagers. La réussite de politiques cyclables est intimement liée à la capacité des villes ou collectivités à co-construire des politiques publiques avec les associations, experts d’usage.

Le matin, la table ronde d’ouverture traitera de cette collaboration partenariale, clé d’une ville cyclable cohérente et fascinante, suivie de trois sessions sur l’efficacité énergétique dans l’habitat social grâce au vélo, les partenariats catalyseurs d’une culture vélo partagée et l’outil de l’enquête pour concevoir de meilleures politiques cyclables. Plusieurs ateliers permettront l’après-midi d’approfondir la réflexion sur ces thématiques et d’élargir les échanges aux questions de la santé et de la qualité de l’air.

Un espace d’exposition permettra également de rencontrer et d’échanger avec des professionnels et en profiter pour faire marquer votre vélo. 

Des évènements festifs ponctueront enfin le congrès, notamment une balade à vélo commentée dans les rues de Nantes à l’issue de la journée d’étude.

Télécharger le programme complet.

 

L'Assemblée générale FUB ordinaire et extraordinaire, 29 et 30 avril 2017

La FUB vous donne rendez-vous à Nantes les 29 et 30 avril pour son Assemblée générale ordinaire et extraordinaire ainsi que pour le forum des associations. 

Extraordinaire car ce samedi 29 avril, nous souhaitons vous proposer d’adopter les nouveaux statuts de la FUB. 

Suite à la réflexion engagée en assemblée générale le 9 avril 2016 à La Rochelle sur l’accueil de nouvelles catégories de membres adhérents à la FUB, le comité directeur FUB a travaillé à définir les modalités d’accueil de deux nouveaux collèges de membres associés et membres partenaires. 

Notre Fédération, et plus globalement le plaidoyer vélo français, doit s’adapter à une réalité qui change très vite, doit savoir s’interroger, doit savoir prendre du recul, tout ceci pour être pertinents, efficaces, malgré nos faibles moyens.

Nous vous invitons à débattre de ce projet de statuts disponible sur l'espace adhérent du site FUB et en téléchargement afin de recueillir l’avis de vos membres en vue du vote.

Un temps d’échanges et de débat sera organisé samedi après-midi, et pourra se poursuivre dimanche matin lors du speed-cycling. Tout d’abord, un coup de projecteur sur quelques grands projets engagés par la fédération, puis un débat ouvert
« Plus nombreux, plus forts, quels leviers ? ». Quelles actions mener pour répondre aussi bien aux attentes des usagers cyclistes que pour convaincre de nouveaux usagers à choisir le vélo ? Comment élargir le rayonnement du réseau FUB et son influence pour développer efficacement la pratique du vélo au quotidien ?

Avec le concours de Place au vélo Nantes, vous êtes également invités, samedi 29 avril, à un dîner croisière à la découverte de l'Erdre et de ses châteaux. Une animation musicale sera proposé tout au long de la soirée. 
Au programme, dimanche 30 avril, participez à la balade à vélo avant de partager ensemble un pique-nique.

Télécharger le programme complet de l'Assemblée Générale.

Télécharger le plan des lieux.

data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAOAAAADgCAMAAAAt85rTAAAA/1BMVEX///+Yvwz///0Ap9T//v////wAptSSuwCWvgCQugAAotKXvgCQuwCXvwsAotMAn9Dg7MLO6fTB14SO0Oj4/f9ev98ysdkkrNba8Pekxj/o8M/P4J5xxeLY5rWs2u16yONTuNud1urq+PrF5fSfwzMAms3c6LixzWC+1Xzr8tWgwQCdwh75/PLz9+ZetH7j7cmpyErS4afJ3ZXx9+G30m8Op8nY8fQAmNAApN610Gax3+0gqb3F2o2nx0e24uzt+vh7zuKt4OtFuNqb1OxKtN8oqrSJvCliwufT344zrarR5/PJ6+54w6tatX1wt2iGuz9GrIhRr5V4uVSHv2dNtsqUFFU4AAAeGElEQVR4nO1di3viSHIXjVoPJCHzMMgvbAtkmwHWYDv2mLVnLjNzt7k4m+SS/P9/S6r6ISTREgLDePc+ar/12CC1+tdVXa+ubmnanva0pz3taU972tOe9rSnPe1pT3va05729E9GlCg/JuqP/4Skk+GJoLsFXdGP7tfWiI4dl5OZIHsw+eiObY3GZkVB1hGI6Ud3bTs0tlQAK/ZQ/+cGaL58dMdAPegrriijCsnYWQLnoYwOPpyBhAyPi2lcQsr0sWk5jCxJHKR9/xMwFFPTNt1CmuYYuSRR7WUAdHR09CpoYP1RZPRaPXtickYbmet7G0XUcwYfrkafLU8JzPMqlmMBB183a1ew0L3/aIQPCoCWBVbaNiuvD3ezg/FmDteLyRSNe/fRpvDB4gqP4eK/WUcPd2fH92NxxWYAhy5vc6AJJUXISoW9E0KAjunCf95gOmJy5Txso2HeVsVeyOjH+N4ntl2Z3giOvQiPa0OxTBDRmrwt8+SjJ+E4/g1iAptNHPtqC+0e21xGQUkx2RxfXc8+GCuwjcuV9ay9O9LRKdejnom2nt4+VFx7+tHMJEJGPfP9kVxCRod3144NGsy6/mgOgu6zmSK1D97blk61W1t43K5pediqc/3xMT4ZONgV8+b9LenaqJI2sdYfAKB2I/ToFrIN90fOHxDgkMuVfbt5XwihoDWPp3bWy/1DiCgd8Xlzs3FfCAXpvF+G98cAqEndN6KbJht0XaNNO+PhsgBxBwApp3VuueU+5IZ6VEeH83aQTUFZg+a1aW7dTIyno9FABKJl6fWIJx+sm41sPU6/k4V0CjaaQ/hqeGNvG2DTFXmE8mTJvnmmtonvT/Tx1I6l0xKcNM9QcLX1RKkE3aQlxfPQ3HoLSn/Hfi5G3T5e/4EAYDyKH2q50yaXdwd9NLLRiBUDzAnWS5HZXPt5oEHuRyK95ln24FbTbC6o5nj13RvQuwA6gw0E6t6RjzSdM/T9MNrEuP5s++i0dwKs2MP1VAKoz0nFERLuXk8YRw9MniN43okFFADtNShhnVFG12Ai+C/jkbzdllGuTAib411YeA7QnV0dlKXbRBLRGq1lKGgcAMKtt+JWIrOSWwmhVQC9irVOlDlxY3wwccrLKLPvD6bI11cSN16JuP553c6XIQYQ3eayN9CjpGExX0rfSWCGnYjwz3IWq4JErqt5lV3IKIqo9aqVdyrvRB8dKaNlCWzcMLbv9wt7B2GvlNF3h9AKQoDQcEn9BUaMq7yKKTs1LPskQjGb44mbEosZRDtzmftgbSUVmaEb13Snpdmna1OOy5pSIaN3Ze+NEzDeEqfGYpFiC2meJbq/aTZLr5ITbSY0jHmvPfME8FHp0RmKyeveLTlkU4fNwZ3IqKbIJvMEOkG9QMSygc5m6UQIKK4mnHGsuHJSZvmTAPMZn8xrsjTjz4Stf/hZixQ03WfACXOGLAT0CE22K7HS1R4yNHcmNIw50ZdQTBxhHcc/bW2Cjo8Prs5ms7MDucICjz6zxSRiawlczSxWTooIjOCIIfDsmaZgkxg5+/b92eQiEsM3uWpOHfDJ2OIt/GuOnu9uAaXgmee+wCSiCxktJVUnLndgpkqJnglbvws9uiBMsZDhy8B1TStVMOBYpmtOr64ZIs8ZsC6S8RorJ4SOrHzXh+oTU5jVEmvh76Hx7Mh11evVlmVLp/iY9ZEKuQI3oUSnBLvNB00d0y5kdCfEFx4nTRPRJeN4L/kv/wERBNOtRMqVW8bMCCfbnqgkFD6ZcT3K0+VyNZTF+NsJogDf+MVU1lplyHOoBCjkiqmNIgLJv+Uq1MpN90/EBQ7mTBNM1hnOd2seUPRnIzcd+nqW5cTFLElZhTiV8G4LGZ2uap0Ir4Avk6npSLCYuX7je9DhVwe3izXy9xDKweQ6Ecd6gM02ncHr9fX19Ghk2m4q7LfcE7wJBkX4Neak2D5DvGCzZBUERGozp6OM8lF9OLg5spgKF+H19d3BhLeyMUCqXcV5EojULNt6vTu4Fwk8Mh4PZw+DFHftKR/YCZ+E5mwVwBMhzAVZuHvhBMLQpoTGskzbeT2ZvGsiviyk0zHt6ys+YoTPNcxWxut48SjwIOIo1qNFs0TXXpkCxoqfPEeFcH9UTZbl2tPZhhMRZO06jtEtd3Q3jtHp3BkF87jIpAghtmyWAxN61J4UO1gixnJnaqeHfTZ8zS2n4urHNV82mZBUo1NT8s+s5AxTU8qPGYsyyxkJuTJXVA6c8IIfW2lPmIUaXitWmrJkOi90faNBXyX/HPtmrK4dPxb2w74aDkxpJQEhyCiTq1UrJkcislJ/S9hKUxoL6G/HsRwvo9jNytlaygan2JFIA3nmYKjpdDl00rBeh1vhZ/jzLtYBaP+49vDcfOEhKKG8dwp7yaKxg4qZAmK6tjMavE6PBiPHNK2ECvc8VxipkgB17dkUUm4/50xiqr2IIMJkInYbdwfiU6FH3XxbD88QOlRlBHGON+2kevEq1t3V/Zh1hoIGP7sZ2O6ilAwUzsEaGTJoXDQLti1PUYiqCo/pFVCX49cY4Vh7XWXrdaoNuBwrSxKp9uxWkuTxAlnCiGlw7X42tRNOll2yvhSHQQahnnkGj1JrOHokotxr/gFcJ/rkmXcsCsIvc2090Y9jLi8PIdGHsQGyhDBBNCacQYIagSmFyYuUGw9z/qUsBoxPnMN1c9iOTo6AgLaAyE+vbZliuBe9v8oFiIsrrOxkorQRs9jAD2Z8JB3lRoPxnQkQRVLgtUQSAYdT2FYUvhwLTMi9jOJTpuCajTaqGRYmeKhHc54pQ71n1RVElquBhYoLZBWTFZXf+CbWteaghEmkMHgihXSS54mAlExF/6aLYdXh4wH4p+YIPrlzmdzAdMyx4U0uWzlFJ4S+IoPtZ+zxizCrd0tt8fTXcbywbx6tllIZkVfc/DxBHPNBHEBSn49vHOcBU+2Cw/aVCiBmqzg+JzcFPnkFj5olauR8tI7y9CR9toVpNKerF4PF6rUzIvl6916a+HReQkZsKDlCRz6o0kXw9V1h0MiYOhnyPBvRxIJAXlRFsHRVIHRvVlmLe1kHN8zb+abF9fYw79Magqlcwn6+8EDOUa2cEF0s/jmjvEkTR+/pAln1tdCJq9iwFcfZlDMQlHLuOvsiKeG5uSsQNC7sUq/uiS67iWmlP7aWqc0sZqJANq9T2oFcwTHvlxOsietkknqUO1vhGu4Mem7+AgSNC2SVM1mIOPJ3MWUaT1UjRXUjCjVefBinbgoQip5bgwLPm88NNJr5S/8EjYHzyXGcApWFrpawZCohFMky1ItxX0jDN6opgj9DLqw3+W6r7FQsV6j9CzrP53OuciMQ0IOf8+mv/wLUrXZzqBqAJRMJ4OzKCaH6lXAI0pWXDGDMvir+Vwv5VyKwdqYFGW6i3UhPqiCfd8tLyzGSU7IZs4gwBp9+ZX2pZoY8plpAEjKabglsychTqVAOsCYJmo8BUlFDYxbEDITGayTZRyZIVjiN82wE1R7civfp17rBwBlqqgfgNDW5rTeXAD6LdH1GxBs+wGuFAafwsL4AKPtlF4TQoEtFoI05uJyFETFSZsFawAHymHEQhWiJOFNrwcLbspMOLf4Wz5XjdG8bUbVa78WfnSY4KAsZ8209J7GQDh5ijrkXut3Nz5RTFmcygPVvnW+dJfoWA6SxrV8QCEZsaLMmmQH8rgII8i43Fa5wNmWmPG9fF/fhHSt/KnNZ4RxUu5mtGgcIk55PwtTKCaEDHoo7oF4zIpoLUBZ28VRkPsX2Xp0qJ0REA2ZOZQqJzemnXwGFoR4lCZDGBbK3iwbixVJveT3lDefgZSxcSQ5q8sGr0uVUJOE8FadhXg7kMKnDQF2UZYOSqa4ECGAcKzWcaNQfhHUETyk7TYoAUlHc4BUWHwIHRKyudKCIWDKu5HlgBAWUc7BTXwlwYZhGcUQs8zjobixRPkDs+YPzt08yQZJHELDxQfVEniHbf6lj4h1kGWN4bIL/gk+5+mGsBqgJ74lLI1uKa8a5yIlIrySoUcufg7p28I/Pv38qsYFCeLnOWFdcx0wAOBgx5KCRpLf//R+gvznOs9ZZPQfhV8r9IlYgC/Id57KYml66uUiLkvBHvfr5H5+ANysKu4auDKQVppAv5TgD+XR6EdX8BH1G+gX1X6cUB4Xu85jjBxIb45tp/d4StcCG5nCQPuLzqp//WrHMs8LiBiIsBVbLLedyeRSakILDZWes/osJ06DDzITSmiQBHgg9iivw41dZXIeh2GlUyxI2qZiDuB5yWWOud7Ve/S9HNbsWpEvjNFVxUABc1N0oAaLHWw4goRX+NEB0HJecs6D7vK52YhUAqXboV+scoWH8p1OYOotNoaP6lm8BtBYuBgOYHuP6LxMY05IAhYw6A/Jiy+1WNrMa5QFqIU74brXeRTGtf/7vYluvy2zQcn6DLADKnh9ik5fxLDkHiPVLvLLcHCRCbYGlEOzzEB/KDjZVrdUzUhpF3+N2EKAR6uRLtYbI/cs2MNLoVj//X7tIj+IWKo9rmQIRXXAQhGJxLwY0td4aAAlNJ+Ar8eZ4AGjUev0lCuN6EgRYD7WWD6yrG90GtNZiolrvhPmpMxg87syYywZTLiknjCSKqN+WhgpN8ZoAM6clOO6ZpkuA2H1lH2OAEHZdRExyO222827OZokR9fPwsYUjDnA5nwJ+jjQTSQ7W2vEVjTUBAl2lKp1HcdHZeQ1aVgPUFgCrbN5V/XN+G9EeDQYxahWYe+5NOMtRr9w66zkJLfpegMnTYrBIQSaZSgGES1AJwCNFQEK0rxeo67q1w/zA8M7FSag4soDIZJc72R7A+MgSz8K0Jt/iWRogE88u5j/EuEDYjsINqqCTe/OJlQOQkrEn3RxtawCv5CrNNKW3z/GqsMgnOeVpn/phO+PWzY1aF5MJjRwp5eteqnylzLcvMshLANfToho78AefZo8y8Us5gNWq3yKZDaWUNECXIhfb6huXbEGCHhyxaX1rADGINu2jGcmwoSQHa19IO2MSdEK/dpiqaatv50kH9Xb3mYibZVS5LKKG0UMF9q0sQApt3igqmcrMQaPeDXlONwsRB9hQpkyILIAzX1TGUhT3uVKeljkI1hkfWZ6D+lgZg68GeG7UTnN4RLSLPIAQlPH1W+XSuEZ4rBGbepWSOZ0DdVanLOLOKE0WF9EigKf+Jck1drkAQU3z1Kd9oHR3mmIRYMLbVgBkvnfdKA1QU6/Sl5iDBe5KPkAqS1hyMofCFTfFJg0VwMXaSFmAKkJrVgiQFJRpFwCM7VI2oS7vHPDiGpPr5kKAOQ/YFsB8+SzmIFeiOVsD4006Yp9NGiBpRMkERl29ANBaObuQIB5coWQK9l0IgKoLiMZXdkCJqqJVnYyFY8WXoCCaSHLwazq0ocrYGgHmLjst5HulFi2gIhEtPjKEoKsq9wYvA0xLTY4MMYB8WYb/uwRXfrcTgPHhWWoRxX2XYv3iQFsS0TTD9OXdVDFAYyUL0Q3bNkDMT7FMpVd0uIfYb2qZY5pVMqUe3qoneCf4pRBR/GLrHCRyH1XRjjy5mupMyUYAL5eX1PKo0A4WPSOXg+SI9125+CLpQFYxPWi/rQ9wHdp0R1IuQO1KVH0VHCxFKdv0zfj8b78ZOwW4KeUDFNJnF2w3AE1CRTG99+mvfy6AskCssFgclQ/b9+153qe/1//IADNKnIKj6fA67OGqDZU8vVb5QwPMZtapTo/4duDV+ymJ9lL59MlxPv39TyWiTQc7DZRTCES1+WVMvyD9/quKg0srlyTrGGPZOCmqGGM+gtITKmo2DbBqXGbo999Zr3/5D/5nkC0lphc+Xyuo1+t+nZGhMBNqfMn1VMIPW9Fz54HOYyHFPvZ1AMZLG9BR/lMS/F77bPiNjBl6rBmxr1iVhUybiCg2Ox4XTHP23MIrVj3gwqguXHrhOcV/in/q2eRwUMsuaTE/ub4ACBZkePLSVNLL3cEYmUYJaLPmyLTNQVMdVKOafhk4NlzxIre24s/x8VLbLy8ns9sJ5c9OtoUAa4WOLuA9zRwNTE79+hLVfH/hbGtXA9s1+XHmpmnxNyew3/Ev27lDhLgKZzpY6m+qCxuJdic2A8KNJ5yfgOFuhNu8eYPW4sUMru2OpndDLZn5IFpnuasLKWUzzferQUZESabmgNO/vy2uunEz26JShEXyrMBJbiupWLbiXBncuWstbjlhJybomnqfmcf2RFiYWU0INKGPip5m6K29dARh/i4+TjO7AB6Psa7iiFPs+5koSgFOEitOnjlmYnTCd7vmkuVWzuLOlHNhyZrHJ8jNx0WETu4suWBmL++dSQOUK7FTZ8Xg4T6x3Z5oIStcCwE2tXT3FaXRWYBsZ4U4XraIPNy6s0uAmgqglzgVsMIPAkp131zeuZgBKEqelQCzQms+r3EI09oUxyK5Q2yxgtxtABTnQS49QiHxuwLo8UPlxMkk8L/rOs/Mid8GwBGniu2mQVpHuzt3hWQ4aLF3ggyH8VtD8HQCdobYhgCT+Mbi+NbJ2SBdprHD14jg9oxkJ5zcpNUmANNKJrHhh8jzzATAHR1LoikA5snKVgESkj7qdEdnVYpHpUV0SwBtxRxMAIz3Cqeu3gXpDODiUVsHmPhsAVBfbOXjV684XOEdpO+ag0qAMDFeEldbO3zRzQqA7CBe8h6ACeFIbn2bJZXMykN43kMZO5itxyQyjZt11VYBZPUARA1wfDBN4PPMKXn/KUBlAVZms7ME3U40kbV4P0CvMuA0slJn8rhH73/fSmmA8LgU2ea1KBZZV0QlwAS+inxZWOI6z7SbOQUNOwKYJUtMkI0AppWMqvXBCd2lp10CoDxZajcAvdHzbMdve1MCTJ+H0twEYEG4lHqS5dqvZ7uU0ZUc3AxgUTyYJcs+2uGrQVcD5K7+DgHirpwdhhMZgNkO5SmZZVoNME4aLh1QZw3ojjIzmWgCs54pMq/FmtVqDt6t9GTid/I2r0eZVB7mGX8GwErl7CpJw7Hs/ioOyp2hssPDLEAvdYzV+KyS4qKz3insawAkxQGvWCkhSefRq1jLRybp6fSjPWFXJDnoDMQijEjpH6UQ7iyoLxtN3CaTDIrCYrmZU1xQ4QOT4mBm9+R9OqjfVUhYFmAqflOd7XqV7K/c6pZ01TIAaZrlK44b2ZjKxoNYsJhQC/YsPvGUB1Ryg58AA90lGRHNACTxFuyfAXB1RK+jkkxEBuZQi0/l5uelJQ8sjTfGp7Ro6hRyeHBKzewqLVM6otcnqQPtrPSIT66T8BdnLqQAZl6i3EylDjd5ZU4pKgkQ5txLskNexXaaB/eT8Xg8uZ9dp9+LtTg4JA0w2eDkOn0Er70rfHpJDmqytD3BJ9e0KiP0TzJfxIdvJOJBr+INMKGMdHw7u04fMewVHTXykwDiHihF3KF4TQ479jELkAEXJ91CHG1mbjOXVxx/NkDo81CBcBkyO79fCXD5wOsY+u7e7FpWyTCajOID+fLgecmDL0usD3J8738/ZS6+tQBq44fis109M33GcSmAnt3cXV6UZFZ4c9cmJN0OciFCKGI/xGk4RqvejM7GxDnTdgrwJjbRHuqHVY8iZwMsF1nijGXa5s195nB7tgJRWIVgsqN4d0g6GQ/iwzyx4G0FQPY2z+YAV0cty+Iv8LMwvzi4uaKalt1UduXmnjiPdTP24G68hbPfCwgbH09NfC+uZdmv96tzeOLtDAezl+frKb6BcXr98DK7HRNNHoK6IIrvDBiZy8TeOTbgGbWd4mM9ZiyxzMHDbiIWen98K+h48dtwKwfbl6JF8Z++gxdcqHdh8K+2/rCc52DZJGU7qekOnszfIpH+RNMLd2mt+QC95Ftb4TI8DZYWHEC6pR7x4j7+UC41pKAMdXV7/e9vq7tM6NcwBITB9/mO38SC4iL3E8GIfrlsUBzW7K7lNej86bJEl9uG3wdZ7UedHb/cWKe90zA+Xko7jVowrq3WOx567l+ueiY87zya46sKGv6PzZ+0gghlJiH0AVMM8Nz/rml9/6mxuYyWAag1ohaKzU4BapcXWIZLDquPkl8cIA273feI6EqAoNWCPs703QIMn7rsYaQdc4sDLKhUX02EA4TxCb/0+l8p9xbJYxBS5nwEj9h42J/38UgeANjhZ2sH8znOfhHYUbiiNw/Yn2HwlX30GEgbB6qw0euHJHyENsIAZxjRgwDUMgzZIzT0FY94Dht+9xE/fQzYozR4RMBFtA29gPlBtQY8RON3E9LAPq3MeHOAoLku/ch/MvrCCrT8C4Z0Hv2Avy/rURRV5wIgXNzoRNGTX+1LgNop3B35p/jnYYQSQcKn6lc5kxpduN/vf3t607TveBWIux/hSYHh4ZMfPVXxjnpUNaLI0Ej36Q1UafvCf4r8c8bB0PBxVIMOPCQ6BF3wtd4NoQu+8WUlZzlAorWib0E4NyK2sQJGz+cn91z4c0Ja0Y8g/FKNgJkIEL+NzoPg3AfFyhshh61G8Nb1Wxrb688A+oY80iDw/cMvjcOaET1q5DI6ZyG9YQRU+9r1LxrBZQ1mOJlf1qu9Xo+Sjt8Apv3wO/Pgu1+tAQfDeh3uCKu1XhgcRjBAbTyHdz7/VjNK7EZEgDTwu8jtvv8bGxKdfMPzOWjoV2H+4Xd4ht2F4CDp4phQYEY1Hie8LfCrRAIEZdgVlfvkW/QX/KdV8wOQBv+cTapaLSD0HASFj0AAvfbZHNQQIFzcwYFu+AZysFaDOy78L+jLd/xHrd2tfcNHduolTBybg+fRF8bOrsEmkE568Giq9WrnyNweQ12thnwONvwqZSejy3OW+IpJu131Q5IFCPyuG0w7fq1nAKJxRYnRyW8+GDp+B2EAta7/hWmWbzUJMIwYZBjWSwDoN7C8/tI/XYmPi+iP2uk5UpftIQaL/tWAzoK0wET5UeXfVaE3DOB36CNzIg9r4sAwnT62OkbdqId0mYNz/4KNAPQqAxBlg41dz/+G4rIAGOJmZlQsfA4CQJCuTgu7cQigYCgfMfbCpssB7Io9Mt2qFGrsZ8hmXFfsO+4aocbMREseH3Vea3EOQiP1w1aPHbkl52C9Kjh4yZUPITFAJAMA9kFM2OP6tQ5NcTCo1fFzqi0A9mpVA3fpdI1zBBjgCM9hYEoBhEaDNhKVO17Q4oFC6MHzOzBb2JdtTQAEwWXa+dAXHJxHXVT+7BSA00hwkAMEaa8fMhSkGnNQx2u5PGBDpGdcoFpKcNBnu6eSHJwj50Q/1gd4iNqSkTzoAMQz7ODBE+TU74mlScIB9kGy0MYR8E/5xXA7WhUG8JzpUvIYcRHVccoyDoKyD1C+2fapdoTDVqs/8vNB4J4UQBiMBmP/Yg4+gh9Axaa3tQGSfgRWi737Tq72k0v/L6CRoS/9qMtMBgcIc/BrN0LLAldUhTxfoKeqvfm4Sb4H8KEjh/VumyvkdgefgGKMvQK9CMymLRRRcghoqUYbtc8B8tz4ylQjYjuvwawEB8GvXSJAEFjU3VybEQ5Q19YAqF3Uur3HoH8exI586Nd9PAOLar/53V7w+NYKBAfJF7/eCsOWHwk7CLOyE7TnoGQC1puLt/4FTGdm6GG855Fx/tY4rWGvQNUYnX7j1O8gwNCIDoOwZzCmgwCcN8CpZhwEdl/0G5e1H7UWa5Lg9Kifv4XBvKVR1Fcc4MVqgKcRenv6aYT0JF0D6NdFxHQc/H8O3sZT9NSjyE1kxrwKl0bdNzkatANuR3R5+ITuW9+Hy7vgdnB9BS308BP/DXtFaKOOLlPjED0ZGnSg3cjg1uxfwU8BAek+NUAtB1X466nVf4IpG0YR6kxwiOApT12IDmtPAb6naP7UWYmPBG9MALVwftn7kjwhMWyEMTfhu3mITmnjkem9dv+y10g0Qt4ue6H2yO+Aq7/grrY4AoD7v39pa0yLwr3wdZsGb0yCwUuFv/hVNIBGqf74xrztdv97LyDhG3K90eCvO4aL52xuNhpt3BofNoKVUYYuXGZF1ancasiyJjivKF+O1mR2ML6QXcBecsc28rK8SjLyp2wCd6NAXs2cZJJMaTGE+KcuQwf+OkyWaiQyUSIfz5IauurI4iUQ8iq2Ized/YkHhw0C9l30QbyuLzF4lEUI/LQ+XeNNxQj5ej2RHERVjUOF91N2KY0vo3wbM7as4/t9dV41TUWlExFnIkGnddHl1QiVv25AJPv7Ar9AiO56zg35TSmKprbY6a1Su1MLSoz4n5do9r3h/4T0s15Pvqc97WlPe9rTnva0pz3taU972tOe9rSnD6D/B4belM7CnkdWAAAAAElFTkSuQmCC

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 23:38

https://img.over-blog-kiwi.com/1/43/53/93/20170414/ob_34ecdf_fnautpll-image.jpg

 

 

Compte rendu comité de lignes du 3 avril 2017 à Montbizot

Ligne Alençon le Mans Château du loir et Le Mans La Flèche  Saumur

 

Accueil par le maire de Montbizot commune de 1800 habitants, elle fait partie de la communauté des rives de Sarthe avec des haltes à Neuville, la Guierche, Teillé, Montbizot.

Ouverture par le conseiller régional : Roch Brancour (Vice-Président Ferroviaire de la commission Transports, mobilité, infrastructures). Il annonce l’ouverture le 30 mars 2017 du simulateur horaire en ligne «www.nouveauxhorairester.paysdelaloire.fr », il l’annonce comme un comparateur écologique.

Tarifs événementiels : Groupes jeunes  de moins de 20 ans 1 accompagnateur pour 8 jeunes forfait de 150€.

SNCF Réseau :

Travaux envisagés sur le Mans Château du Loir, régénération de nuit traverse et rail  à partir de mai 2017.

Entre Alençon et le Mans, ralentissement à 60km/H V1 suite problème traverses béton bi bloc corrodées, le dernier renouvellement a eu lieu en 1975, il est envisagé un ralentissement sur 40 kilomètres à 100 km/h au lieu de 140 km/h à partir de 2018.

Exposé par la SNCF de la desserte vers Paris 16 trains et 15 en retour desservant le Mans.

Il existe des problèmes avec les SMS des abonnes et il souhaiterait que la migration se fassent vers  twitter TER Pays de la Loire.

 

La séance des questions est ouverte par la FNAUT Pays de la Loire concernant la ligne d’Alençon avec la suppression sur le premier train du matin  vers Alençon des arrêts aux  petites haltes, en particulier La Hutte Coulombiers (Nord Sarthe), pour une arrivée encore plus tardive à Alençon après 8 heures du matin (Lycéens et Travailleurs sont concernés). Réponse région, il existe moins de 10 voyageurs qui montent dans ce train. Suivi d’une question sur le dernier train au départ du Mans vers Château du Loir dont on supprime les arrêts aux haltes périurbaines, acquis du dernier service et dont le départ est avancé à 19 h 51, rupture de correspondances en venant de Nantes en TER.

Ces questions sont reprises par différents usagers de La hutte et élus d’Arnage qui appuient notre demande, réponse identique de la région moins de 10 voyageurs utilisent ces arrêts.

Un certain nombre d’horaire de trains  créé sur la ligne d’Alençon,  ne permettent pas d’arriver aux lycées à l’heure en utilisant ensuite la Setram : demande de réflexion sur les horaires des établissements scolaires (lycées de la région).

Les lignes de car TIS et TER et train TER sont à mixer (billettique).

Les deux futures haltes de Moncé et de l’hôpital au Mans, les dossiers sont reportées suite à nouvelles études lié à SNCF Réseau.

 

La FNAUT Pays de la Loire pose la question de la convention TER et de sa promesse faite à Champagné le 28/04/2016 de nous tenir informés des négociations concernant la NOUVELLE CONVENTION SNCF-REGION.

Réponse région : Il s'en souvenait, il dit qu'il était un peu tôt mais qu'il trouve qu'une rencontre  sur ce sujet, avec la FNAUT et avec d'autres associations de consommateurs (demande associative) avant l'Eté serait une bonne chose. De nouveaux critères sur la ponctualité et la prise en compte des retards seront inscrits dans les indicateurs, y compris la suppression des trains.

 

La FNAUT Pays de la Loire signale les correspondances désastreuses  à Saint Pierre des Corps  pour les trajets depuis le Mans , vers Poitiers , Bordeaux, Hendaye : très souvent , « on » nous fait passer par Paris ! La réponse de la SNCF fut lénifiante.

 

Les élus de la Flèche sont mécontents de la ligne 26 exploité par la région, au dernier service, l’information des maires a eu lieu après la mise en service sans concertation avec l’exploitant, desserte du premier car du samedi matin vers est supprimé. Une navette est crée  entre la gare PEM et le zoo à la Flèche et une information par tableaux lumineux est installé.

Les emprises délaissées de la SNCF des gares de la Guierche, la Hutte sont trop chères à la vente pour les communes, comment la région peut aider. La gare de Vivoin Beaumont est en ruine, la traversée des voies est dangereuse : problème de sécurité dans le sens Alençon Le Mans avec une mauvaise implantation des abris en fonction de l’arrêt du train.

 

L’association de la ligne Alençon Le Mans a lancé une expérience Nova'ter dans un super U, vente de billets en zone rurale à Saint Jammes, l’expérience se poursuit malgré quelques difficultés.

Sur la desserte Intercités, la convention avec l’état continue jusqu’en 2020, à cette date la région Normandie sera responsable de ces dessertes : pas de concertation.

 

 

Le comité de ligne se clôture vers 20 h 40, de nombreuses questions n'ont pas pu être posées par l'assistance.

 Jean François HOGU et Daniel TURBAN

Repost 0
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 00:46

https://www.preventionroutiere.asso.fr/wp-content/themes/apr_main/img/logo.png

 

Avril 2017

 

 

Election présidentielle : et la prévention routière ?

Vous êtes sans doute curieux de savoir ce qu’a prévu "votre" candidat pour lutter contre l’insécurité routière. A tous, nous leur avons soumis 6 mesures fortes et, à la veille du premier tour de scrutin, nous dévoilons leurs réponses à nos propositions.

 

L’association Prévention Routière a écrit aux 10 candidats à l’élection présidentielle pour leur demander « de se prononcer sans ambiguïté » sur leurs intentions en matière de sécurité routière.

 

Dans cette lettre, elle rappelle aux candidats que sa conviction principale « est que répression et prévention sont complémentaires. La répression et les contrôles ont un effet à court terme sur les comportements. Mais si l’on veut changer ceux-ci sur le long terme, il est absolument indispensable de faire comprendre les risques, d’expliquer la nécessité de règles et l’intérêt de les respecter ».

Par ailleurs, l’association Prévention Routière insiste sur le fait que les dernières années ont montré que tout signal d’une baisse de la volonté politique se traduisait immédiatement et inéluctablement par une remontée du nombre de tués et de blessés.

 

L’association a posé également 6 questions aux candidats :

  1. Vous engagez-vous, si vous êtes élu(e), à donner un nouvel élan à la politique de sécurité routière et à fixer un objectif chiffré de réduction du nombre de tués et de blessés d’ici à la fin de votre quinquennat ?
  2. Vous engagez-vous à rendre obligatoire un module d’éducation routière au lycée, seul moyen selon notre association pour que l’ensemble des jeunes de cette tranche d’âge bénéficient d’une sensibilisation aux risques des déplacements ?
  3. Quelles solutions proposez-vous pour rendre le permis de conduire moins cher, moins difficile  à obtenir et plus efficace en terme de sécurité routière ?
  4. Quelles mesures mettrez-vous en œuvre afin de réduire considérablement le nombre d’accidents mortels dus à l’alcool ?
  5. Etes-vous déterminé(e) à interdire totalement l’usage du téléphone en conduisant, que ce dernier soit tenu en main ou utilisé avec un kit mains libres ?
  6. Vous engagez-vous à mettre en place un contrôle technique obligatoire périodique pour les cyclomoteurs ?

Les réponses des candidats sont rendues publiques sur le site internet de l’association Prévention Routière.vec 3 469 personnes tuées sur les routes de France, l’année 2016 s’inscrit comme la 3e année consécutive de hausse de la mortalité routière … du jamais vu depuis 1972 !

Ces mauvais résultats montrent la nécessité de continuer à agir sur des facteurs bien identifiés (alcool et conduite, téléphone…). C’est pourquoi, à quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle 2017, l’association Prévention Routière dévoile les réactions des candidats aux 6 mesures proposées pour lutter efficacement contre l’insécurité routière.

L’ensemble des candidats a reçu les mesures de l’association par mail. Par ailleurs, l’association a été reçue par les équipes de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen, François Fillon et Emmanuel Macron. Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et Benoît Hamon ont fait part de leurs retours par mail ou courrier tandis que François Asselineau, Jacques Cheminade et Jean Lassalle n’ont pas répondu.

A suivre ...

 

L’association Prévention Routière a écrit aux candidats à l’élection présidentielle et publie leurs réponses...

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2017 : année électorale
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 07:13

http://a397.idata.over-blog.com/500x375/0/11/17/04/P1010998.jpg

Notre-Dame-des-Landes :

Ce qu'en pensent les candidats à la présidentielle ?

 

Une majorité de candidats pour un aménagement de Nantes Atlantique.

Sur onze candidats, seuls trois assurent vouloir respecter le résultat de la consultation du 26 juin 2016..

L'astrophysicien Hubert Reeves a demandé, pour Sciences et avenir, aux onze candidats à la présidentielle s'ils reviendraient sur l'autorisation de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Seul Philippe Poutou ne lui a pas répondu mais il donne sa position sur le site de la Ligue de protection des oiseaux.

Nathalie Arthaud (LO)

« [...] Je soutiens le combat de ceux qui s'opposent à sa construction ».

François Asselineau (UPR)

« [...] L'UPR s'engage à organiser un nouveau référendum local, [...]. Le périmètre du référendum inclura l'ensemble des habitants finançant le projet. Le vote sera précédé d'études indépendantes et contradictoires. Des alternatives au projet initial pourront être proposées. [...] ».

Jacques Cheminade

« [...] Je suis partisan de réduire au maximum les vols continentaux de moins de 1 500 kilomètres grâce aux transports terrestres à grande vitesse. C'est pourquoi j'ai toujours défendu l'idée de revenir à l'aérotrain de Jean Bertin [...] pour connecter Rennes à Nantes en moins de 20 minutes [...] »

Nicolas Dupont- Aignan (DLF)

« [...] Cet aéroport représente un coût financier [...] et écologique exorbitant, alors que des investissements moins pharaoniques mais plus nécessaires pourraient être réalisés en réaffectant les fonds dégagés : je pense notamment au développement de l'aéroport de Nantes et au renforcement des lignes de TGV qui desservent la ville ».

François Fillon (LR)

« Le projet de construction de l'aéroport a été décidé dans le respect de toutes les procédures légales, il a fait l'objet des soutiens de toutes les majorités de droite et de gauche, tous les recours ont été rejetés. Je ferai donc appliquer la loi ».

Benoît Hamon (PS)

« [...] Je mettrai en œuvre une conférence de consensus destinée à étudier, dans le respect du légitime développement urbain de Nantes, toutes les alternatives au projet de Notre-Dame-des-Landes, dont le site actuel serait abandonné ».

Jean Lassalle

« Je respecterai le choix des habitants de la région, ceux qui l'aiment tellement qu'ils ont choisi d'y vivre ».

Marine Le Pen (FN)

« [...]. Nous sommes pour une modernisation de l'aéroport Nantes-Atlantique [...]. Cependant, nous nous devons de respecter le résultat du référendum local [...]. Nous ne reviendrons donc pas sur l'autorisation de construction par respect de la démocratie [...] ».

Emmanuel Macron (En Marche !)

« [...] Il y a eu une consultation qui a été faite de la population. Je crois que c'est faux de dire qu'elle était trop restreinte par rapport aux nuisances, parce que les nuisances elles sont quand même dans le bassin qui a été consulté. [...] », a déclaré le candidat d'En Marche ! en février à Sciences et avenir. Le 6 avril, sur France 2, il a annoncé qu'il nommerait un médiateur sur le sujet : « Si au bout de six mois, je n'arrive pas à convaincre, je prendrai mes responsabilités et je ferai évacuer la zone ».

Jean-Luc Mélenchon (FI)

« Nous stopperons le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes tout comme l'ensemble des grands projets inutiles ».

Philippe Poutou (NPA)

Interrogé par la Ligue de protection des oiseaux, le candidat du NPA a déclaré : « Les grands projets publics d'aménagement inutiles (dont l'aéroport de Notre-Dame des Landes et tous ceux que vous citez) seront abandonnés ».

L'intégralité des réponses sur sciencesetavenir.fr et lpo.fr

notre-dame-des-landes-ce-quen-pensent-les-candidats-a-la-presidentielle-

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans 2017 : Année électorale
commenter cet article
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 12:05

 

 

 

 

 

1 rue d’Auvours 44000 NANTES

 

Avis Fnaut Rapport Duron Caen le Mans Tours- Oct 2015

 

Concertation sur l’avenir des TET

Avis sur les recommandations du rapport Duron

Caen – le Mans - Tours

 

Un rôle important, des fonctions multiples

La ligne remplit au moins 3 fonctions, dont 2 justifient pleinement une desserte d’intérêt national :

  • Cette ligne de 260 Km relie 3 régions, quatre préfectures et 3 agglomérations importantes (Aires Urbaines entre 340 et 400 000 habitants chacune), parmi les 28 plus grandes en France, entre lesquelles les liens historiques, universitaires, sociaux et économiques sont réels
  • Ces trois villes sont des nœuds de correspondance ferroviaire de tout premier plan, en particulier le Mans (entre la péninsule armoricaine et Paris), et Tours qui donne accès à la vallée de la Loire, au Centre et à l’Est (VFCEA, Lyon), et au Sud vers Bordeaux, la vallée de la Garonne et Toulouse, le Piémont pyrénéen et la péninsule ibérique. Ces deux villes donnent accès à la grande vitesse, aux liaisons longue distance (Strasbourg, Lille, Lyon, Marseille).

La ligne est un élément indispensable d’une grande rocade du bassin parisien à valoriser, nécessaire pour désengorger les abords de Paris et pour éviter aux voyageurs l’inconfort et la perte de temps de passer par les gares parisiennes très chargées et de payer des surcoûts de km et de trajet en TGV .

Le projet de ligne rapide Paris – Normandie (qui intègre l’amélioration de Caen Rouen) renforcera le rôle de Caen et permettra de prolonger cette grande rocade du bassin parisien qui depuis la vallée de la Saône vers Nevers, Tours, le Mans, rejoindra Rouen.

Pour les ports de la Basse Seine (le Havre, Rouen), cette ligne sera nécessaire à la croissance de la part ferroviaire des trafics portuaires. C’est une ligne à vocation mixte, voyageurs et fret, qui devra être électrifiée à terme comme il en a déjà été question entre les régions en 2009.

  • Le TER relie des villes secondaires à la grande ville voisine, alors que les Intercités permettent d’élargir leur horizon au-delà, en limitant les correspondances. Citons les arrêts principaux des IC : Château-du-Loir (6000 hab.) seul arrêt à mi-chemin entre Tours et le Mans, Alençon (AU de 65 000 hab., et chef- lieu de l’Orne), Argentan (AU de 27 000 hab. et correspondance vers Paris et Granville), Mézidon à 25 km de Caen, qui permet la correspondance avec les lignes de Paris et Rouen. Alençon souhaiterait des liaisons beaucoup plus fréquentes avec le Mans, à défaut d’avoir un terminus TGV. Les IC mettent en relation directe Alençon avec Tours et ses correspondances.

La ligne joue donc un rôle important de maillage du territoire national, d’articulation avec les LGV. A terme, son rôle de ligne périphérique au Bassin Parisien saturé sera appelé à croître.

http://a141.idata.over-blog.com/0/11/17/04/sarthe/chateau-du-loir/P1020676.jpg

X72500 arrivant à Château du Loir

Une desserte très insuffisante et de faible qualité

Chacune des trois régions a ses priorités et la ligne ne dispose pas d’une offre cohérente, malgré des échanges réguliers entre régions, comme le montre l’exemple suivant :

Pour un jour donné (20 octobre), de bout en bout, il n’existe que 3 trains directs de Tours à Caen (dont 2 Intercités, un 3ème ayant été supprimé en 2005). Il est toujours possible d’utiliser 2 TER en correspondance au Mans, mais les temps d’attente sont élevés : ces correspondances relèvent du hazard !

Pour preuve, dans l’autre sens, la desserte est meilleure (2 Intercités, 1 TER direct, 2 TER en correspondance satisfaisante au Mans)

 

Il y a donc très peu d’offre et une offre dissymétrique.

  • L’utilisation du matériel n’est pas optimisée. Le potentiel de la ligne (140 km/h, plus pour un automoteur) n’est en effet pas exploité au mieux par le X 72500, dont la vitesse théorique (160 km/h) est bridée ; d’autre part, une rame IC ne fait qu’un aller retour/jour, soit 6 h/jour de parcours, alors que elle pourrait faire 3 et même 4 fois le trajet dans la fenêtre « utile » de 15 h entre 6h et 21h.
  • Pour 260 km, la liaison est pour les meilleurs parcours, assurée en moins de 3h. Le recours au TER, peu fréquent et qui joue plusieurs rôles (liaison inter villes et omnibus) entraîne un allongement significatif du voyage : Tours – le Mans en 1 h 30 min au lieu d’une heure possible, et Caen – Tours en 1h 50 min contre 1 h 38 min.

Dans chaque sens, il n’y a aucun départ avant 9h05 et donc aucune possibilité d’arriver à l’autre extrémité avant 12h. Les derniers départs sont avant 17h. Autant dire que les journées disponibles sont courtes si l’on veut aller de Caen à Tours ou réciproquement.

  • Les 3 régions se sont concertées pour homogénéiser le matériel utilisé sur la ligne (autorails X 72500, qui est au standard de confort TER). D’un point de vue d’usagers, le standard Intercités, au sens du confort, se justifie par le temps de parcours Caen – Tours, très supérieur à 1 h, mais aussi par les voyages Normandie – Centre et Sud-Ouest sans passer par Paris.

 

Les « au-delà » de Caen – Tours sont quasiment ignorés.

Entre Le Mans et Bordeaux par exemple, il n’y a, selon le sens, qu’une ou deux correspondances possibles par Saint-Pierre-des-Corps/Tours, alors qu’un minimum de trois est indispensable. Tous les autres horaires sont proposés par Paris-Montparnasse ou Massy-TGV.

Pour un Caen Bourges (ou Vierzon, Nevers,… vers Clermont et Lyon), on ne trouve par jour à l’aller comme au retour que deux possibilités via Tours, avec toujours départ le matin, avec de longues correspondances à Tours. Le coût par Paris est pourtant 75 % plus élevé.

 

Sur cette ligne, la confusion est donc nette entre le trafic potentiel et le trafic constaté.

Malgré cette offre de faible qualité, la Commission constate qu’il y a 160 voyages par IC, avec une occupation moyenne de 100 voyageurs, dont 30 « passe le Mans ». Ce n’est donc pas un trafic local et loin d’un trafic d’autocar.

La concurrence de l’autoroute existe, mais payante, l’autoroute est coûteuse et peu pertinente de centre à centre. Les voyageurs privilégient de plus en plus le faible coût, l’intermodalité très forte dans les gares principales, des fréquences régulières et bien réparties, ce qui n’est pas le cas.

 

Les propositions de la Commission Duron, qui ne prend pas en compte la faible qualité de l’offre, sont donc étonnantes, alors que le gouvernement dit vouloir renforcer les lignes classiques, limiter le recours aux énergies fossiles et les pollutions induites, renforcer le pouvoir d’achat :

  • Le passage au tout TER, qui a des arrêts supplémentaires à desservir, reviendrait à allonger sérieusement les temps de trajet (entre une demi-heure à ¾ h suivant la politique d’arrêts) et à réduire le nombre d’usagers.
  • L’offre TER est considérée comme suffisante pour absorber la clientèle des Intercités, alors qu’elle est squelettique, en particulier le week-end, et qu’on est loin d’un cadencement, même aux 2 heures, susceptible d’attirer une large clientèle.
  • Le recours évoqué au car avec arrêt médian au Mans (en ignorant donc les autres villes intermédiaires) demanderait 3 h 40 min (selon le site Mappy pour un car 2 essieux), loin des moins de 3 heures possibles actuellement. Il y aura peu de clients prêts à passer 3 h 40 min sanglés sur un siège. D’ailleurs, lorsqu‘on propose un car à la place d’un train, au moins 30% des voyageurs abandonnent le transport public (suppression du déplacement ou surtout retour vers la voiture), et sans doute plus avec une telle différence de durée et de confort.

 

Les propositions de la Commission ne font que supprimer le service IC pour ne pas analyser le service actuel et les possibilités d’amélioration, ce qui revient à accroître l’isolement des territoires, à mettre une bonne part des voyageurs sur la route, et à augmenter les budgets transport des ménages.

 

Propositions de la Fnaut : il faut déjà améliorer l’offre, très perfectible

  • Maintenir au minimum les 2 offres Intercités, éventuellement en clarifiant le rôle des Intercités (à rendre plus rapides) et des TER, quant à la politique des arrêts intermédiaires. On notera qu’avec seulement 2 ensembles, basés chacun à une extrémité de la ligne, on pourrait assurer 3 voire 4 AR /j, et une fréquence IC à 3h30ou 4h, tout en permettant un départ matinal.
  • Mieux coordonner les offres TER entre elles et avec les TET, pour avoir une répartition plus régulière des offres bout en bout en cours de journée et approcher un cadencement aux 2 heures. Du fait de la faiblesse globale de l’offre, les TER doivent aussi permettre des trajets longue distance, au besoin en mettant bout à bout certains services ou en améliorant les correspondances. Manifestement ici, les 4 AOT devraient mieux se concerter pour mieux développer le trafic. A partir de 2017, une plus grande disponibilité des quais au Mans est un opportunité à saisir.
  • Améliorer le service : 1) Correspondances au Mans mieux conçues 2) Proposer des offres de déplacement de bout en bout plus tôt le matin (de préférence en direct, sans correspondance au Mans - 3) Réexaminer la desserte de l’agglomération tourangelle et les possibilités de correspondance : ne faut-il pas amener tous les IC à St Pierre des Corps, qui est la plate-forme de correspondance grande ligne, directement ou via Tours ? D’autant que l’offre Nantes Lyon via St Pierre des Corps devrait être renforcée.
  • Améliorer infrastructure et équipement : La ligne mériterait un matériel plus fiable, confortable et performant qui permettrait de meilleurs temps de parcours. Des équipements (évitements à réactiver, signalisation) devraient aussi améliorer la fiabilité, ce qui sera nécessaire avec la mise en œuvre du « RER sarthois »
  • Améliorer l’offre tarifaire entre les 3 régions pour limiter le recours au covoiturage, par exemple en étendant le bénéfice des cartes régionales de réduction à l’ensemble de la ligne.
  • Baisser les coûts et améliorer le service en recourant à un appel d’offres pour sélectionner l’opérateur ferroviaire le plus performant.

Il serait paradoxal et incompréhensible de fermer un service alors que l’on n’a pas essayé d’en améliorer le rapport qualité prix.

http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

Repost 0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques