Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 06:30

 

fnaut logo pdl

 

Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports

Association agréée de consommateurs

Communiqué de presse,

Mardi 8 janvier 2013

 

Ligne La Roche-­Thouars : la FNAUT Pays de la Loire répond à la Région

 

 

Dans une intervention publique récente, la FNAUT a mis en évidence les risques qui pèsent sur de nombreuses lignes régionales et même inter-­régionales, fragilisées par une exploitation déficiente et, souvent, une dégradation de l’infrastructure. La ligne La Roche-sur-Yon-Thouars figure sur la liste de ces lignes, ce qui a provoqué une réaction de la Région Pays de la Loire.

 

La FNAUT reconnaît volontiers les efforts de la Région, illustrés en particulier par la réouverture prochaine de la ligne Nantes-­Châteaubriant (sur laquelle il y a cependant Beaucoup à dire).

 

Quant à la ligne La Roche-sur-Yon-Thouars-Saumur, elle est la seule de la Région sur laquelle aucune initiative significative n’a été prise depuis la régionalisation du TER : le service quotidien est réduit à sa plus simple expression, privant les villes riveraines d'un service de qualité, et le trafic stagne depuis longtemps. La faute en incombe au manque de volonté et de coordination des deux régions concernées, Pays de La Loire et Poitou Charentes, qui ne s'occupaient que des extrémités de la ligne, avec des résultats mitigés.

 

P1070667P1040734.jpg

De Saumur à la Roche-sur-Yon

 

La FNAUT a donc suivi avec beaucoup d'intérêt l'expérience positive du train des plages, qu’elle avait elle-­même suggérée depuis de nombreuses années. Cependant ce ne sont pas quelques trains en week-­ends d'été qui peuvent garantir la pérennité de la ligne.

 

La FNAUT demande donc la transformation des deux offres régionales tronçonnées en une offre de bout en bout de services interrégionaux quotidiens, permettant au moins de faire des allers-retours avec séjour d’une demi­journée à destination et de bonnes correspondances à Saumur et à la Roche­-sur-Yon.

 

Cette ligne, qui peut jouer un grand rôle dans le désenclavement «durable» de plusieurs «pays», qui aussi un potentiel fret (carrières, céréales), ne sera définitivement sortie d’affaires que lorsque les 2 régions mettront en place au moins une dizaine de circulations interrégionales par jour, en cohérence avec toutes les Autorités Organisatrices de Transport (y compris Départements et Communautés de Communes) et lorsque sera programmé financièrement un plan de modernisation d’une infrastructure très ancienne, propriété de Réseau Ferré de France, qui ne fait pour le moment que le minimum pour garantir la sécurité.


 

Contact presse : Jacques Michaux -­ 02 40 82 02 24

Dominique Romann -­ 09 79 17 14 89

 

 

FNAUT Pays de la Loire - 1 rue d’Auvours 44000 NANTES - www.fnaut-paysdelaloire.org -

 

images-hors-pl 0762

Cette ligne qui aussi un potentiel fret (Thouars)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Pays de la Loire
commenter cet article
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 07:30

fnaut logo pdl

 

 

Voici l'article qui a mis le feu au poudre et suscité l"ire" de la Région. Cet article est publié dans la revue FNAUT INFOS n° 221 de janvier - février 2014 sur la thématique les lignes TER faiblement fréquentées, les 5.000 kilomètres dont la question de la fermeture est régulièrement évoquée... 

 

La Région réagit au quart de tour ...

 

La FNAUT "apparemment en mal de sensationnel" rien de moins,"a décidé de faire sa rentrée sur la base de fausses informations" dixit le communiqué de Presse Régional... qui, excusé du peu, renchérit par la voix de Gilles Bontemps, Président de la Commission Transport «Agiter des chiffons rouges et crier au loup en colportant des informations erronées est un comportement tout à fait irresponsable de la part de la FNAUT ». Nous voilà couvert pour l'hiver... cool !

 

Une tempête dans un verre d'eau

Il n'y a pourtant rien de faux dans ce que la FNAUT avance. Si la Région, cet été a mis en place avec la Région Poitou-Charentes, entre le 7 juillet et le 25 août dernier, le " train des plages" entre Saumur et les Sables-d'Olonne, cette initiative a été saluée par les FNAUT régionales depuis son annonce, un an avant sa mise en service...


La FNAUT soutient cette ligne depuis longtemps et si nous tirons la sonnette d'alarme c'est parce que le danger est réel... Et ce n'est pas le Vice Président en charge des transports qui nous fera changer d'avis ... même s'il peut jurer que cette ligne n'est pas menacée... ce qui est vrai à l'heure qu'il est. Pour autant, il ne dirige pas non plus la SNCF ... Depuis que la FNAUT existe elle a vu aussi pas mal d'élus "manger leur chapeau"...

 

Les élections régionales futures ne porteront pas forcement les mêmes décideurs à la tête de la Région et l'avenir est loin d'être radieux pour le ferroviaire surtout que des engagements politiques régionaux n'ont pas toujours été respectés (le devenir de certaines lignes fermées notamment) et que les déboires perturbent les projets régionaux actuels...

 

Si la ligne a connu un regain d'activité cet été, on le doit aux concours des crédits européens ... Bel exemple d'action régionale pardon j'allais dire d'opportunisme régional. En effet, la Région n'est pas si regardante quand il s'agit de dépenser les crédits régionaux pour Notre Dame des Landes par exemple... alors que l'argent public est rare... et que se projet est parfaitement inutile et climaticide... Que des solutions existent...

 

Au concours de l'irresponsabilité et du sensationnel je pense que la FNAUT n'a pas sa place sur le podium... on ne peut pas en dire autant d'une partie de la classe politique...

 

Fabrice EYMON

 

 

images-hors-pl 0738

  Intermodalité route -rail en gare de Thouars

 

Extrait de  FNAUT iNFOS n°221

 

Des relations interrégionales menacées...

 

Beaucoup de lignes ferroviaires ont des trafics limités parce que les régions privilégient leur pré carré, c’est-à-dire les liaisons entre leurs grandes villes et les petites villes situées à la frontière régionale, en négligeant la demande qui est importante entre villes principales ou noeuds de communication situés dans deux régions adjacentes.


Ainsi on trouve beaucoup de liaisons TER entre Nantes et la-Roche-sur-Yon, et très peu de liaisons entre Nantes et la Rochelle, ce qui amène certains à préconiser la mise à une voie de la section la-Roche-sur-Yon - la Rochelle.

 

La ligne Saumur-la-Roche-sur-Yon n’a pas connu de hausse de trafic depuis la régionalisation...


Il existe donc, pour de nombreuses lignes, des gains possibles de trafic, sans surcoûts importants grâce à une meilleure productivité du matériel et du personnel, simplement par une meilleure concertation entre régions.

La ligne Saumur- la-Roche-sur-Yon est un autre exemple significatif. C’est la seule ligne TER qui n’ait connu aucune hausse notable de trafic depuis la régionalisation.

 

...à cause d'une exploitation très réduite en fréquence...


Elle a le tort de chevaucher deux régions, en zone rurale, avec une exploitation très réduite en fréquence et en tronçons desservis, et limitée essentiellement aux deux extrémités : Chantonnay - la-Roche sur-Yon à l’ouest pour les Pays de la Loire (3 AR/jour, dont l’un est un peu plus long car il part tôt le matin - vers 5h 30 ! - du dépôt de Thouars en desservant Thouars, Bressuire,... jusqu’à la Roche sur Yon et revient le soir), et Bressuire-Saumur à l’Est, à l’initiative de la région Poitou-Charentes.

 

images-hors-pl 0750La gare de Thouars

 

Seul un car journalier assure l’ensemble du trajet, mais il ne permet pas de faire un AR dans la journée et n’a pas fait la preuve de son attractivité.

 

Une évolution récente de l'offre ferroviaire régionale grâce ... aux crédits européens


Comme le demandaient depuis longtemps les FNAUT régionales, une offre d’été Saumur - la-Roche-sur-Yon – les Sables-d’Olonne a été mise en place les fins de semaine, sur un crédit européen, permettant d’aller passer un jour au bord de la mer. Elle a rencontré un tel succès (170 voyageurs par train) qu’il a fallu doubler l’automoteur X 73 500.


Une modification de l’exploitation du train (liaison allongée entre villes et pôles de correspondance, abandon d’arrêts ruraux, horaires adaptés à une demande bien identifiée, offre conjointe de deux régions, tarification et promotion adaptées) a permis cet essai réussi, à transformer.


Une offre interrégionale permanente, démarrant dans l’idéal à Tours permettrait de répondre aux besoins et de redonner vie à cette ligne menacée par l’offre éclatée actuelle.

 

Dominique Romann

 

 

N. B ./ Intertitres (caractère droit) et illustrations ne viennent pas de l'article d'origine

image001

 

Pour en savoir plus : voir l'article sur ce BLOG du 22 juin 2012 : "Une étude pour redynamiser..."

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 07:30

nv logo fnaut

 

Editorial de la Revue FNAUT Infos N°221

 

Une politique calamiteuse

 

La situation des transports publics - urbains, départementaux et ferroviaires - n’a jamais été aussi préoccupante qu’aujourd’hui. Le gouvernement accumule en effet les décisions qui les fragilisent face à la voiture.

 

Ce constat n’est pas seulement celui de la FNAUT : lors des récentes Journées du Transport Public organisées à Bordeaux par le GART (Groupement des autorités organisatrices de transport) et l’UTP (Union des transports publics et ferroviaires), l’inquiétude des élus gestionnaires des transports et des transporteurs sautait aux yeux.


Comment, en effet, financer les nouvelles infrastructures de transport si l’Etat réduit de 350 millions d’euros sa dotation à l’AFITF (Agence de financement des infrastructures de transport de France) et, dans le même temps, la prive du revenu de l’écotaxe poids lourds, soit 800 millions par an ?


Des lignes ferroviaires vont fermer, ce qui amènera la disparition de liaisons régionales et même interrégionales : l’aménagement du territoire n’est plus qu’un slogan. Même les TCSP qui viennent de faire l’objet d’un 3ème appel à projets sont menacés.


Et comment maintenir l’offre de transport public et la développer, alors que les ressources provenant du versement transport des entreprises stagnent, que l’Etat réduit ses dotations aux collectivités territoriales, et qu’il porte de 7 % à 10 % le taux de TVA sur les transports publics, y compris de proximité ?

 

images-hors-pl 0738

L'offre TER est menacée


L’offre TER est la plus menacée, mais l’élagage de l’offre urbaine et départementale a commencé discrètement.

 

La situation du transport ferroviaire de fret n’est pas plus brillante que celle des transports publics : après avoir autorisé, en décembre 2012, la circulation des poids lourds de 44 tonnes sur 5 essieux et reporté l’écotaxe, l’Etat va réduire de 135 millions d’euros sa subvention permettant à RFF d’alléger les péages exigés pour la circulation des trains de fret, tout en relançant l’extension du réseau autoroutier, ce qui facilitera encore la circulation des camions.

 

Comme pour la sécurité routière, les solutions sont connues, mais impopulaires puisqu’elles passent par une réduction des avantages fiscaux accordés à la route : on verra plus tard...

 

 

Jean SIVARDIERE

Président dela FNAUT

FNAUT Infos N°221

(janvier -février 2014)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 08:00

nv logo fnaut

 

 

Cet article fait le point, avec du retard, sur l’intéressant jugement du Tribunal Administratif de Grenoble du 5 novembre 2013 relatif à la ligne Rives-St Rambert, sans trafic, mais non juridiquement fermée ni déclassée.

 

Rappel de l'historique des actions juridiques

 

En octobre 2009, le Tribunal administratif de Grenoble avait ordonné à RFF de constater les infractions (dites « contraventions de grande voirie ») commises par le Département sur cette ligne, lors de la réfection ou de la construction de routes (passages à niveau ).

Loin d’exécuter cette injonction, RFF avait alors conclu des « conventions d’occupation temporaire » avec le Département pour tenter de « régulariser » la situation. Car en effet, avec RFF, la situation de fait prévaut  toujours sur les obligations du droit !

 

doc-fnaut-008.gif


Des conventions illégales pour 3 raisons selon le T.A.

 

Ces conventions ont donc fait l’objet d’un recours de la FNAUT devant le T.A. de Grenoble, lequel déclare ces conventions illégales pour trois motifs :

 

1°) Les aménagements routiers ont vocation à demeurer, et ces conventions ne sont donc pas précaires ni temporaires (conditions de leur légalité). Le Tribunal a écarté l’existence d’une clause limitant ces autorisations d’occupation à 5 ans. La manœuvre de RFF pour tenter de faire croire à la précarité de ces autorisations a échoué. (non régularisable)

 

2°) Ces occupations routières sont incompatibles avec la vocation du domaine public ferroviaire et compromettent sa conservation, elles sont donc illégales en raison de leur objet. (non régularisable)

 

3°) L’illégalité la plus cinglante pour RFF est la qualification du recours à ces autorisations de « détournement de procédure » , autrement dit de manœuvre fautive, dont le seul but est d’obtenir les effets d’une fermeture (dépose des voies) sans en respecter la procédure, notamment la consultation de la Région.

 

Un jugement dont la portée nationale, est une leçon de droit !

 

Ce jugement est donc extrêmement positif et riche même si les passages à niveau ne seront pas rétablis tout de suite.

Mais ce jugement donne une excellente leçon de droit à RFF et devrait mettre fin à une pratique jusqu’alors courante :


1 - Autorisations d’emprunts routiers dans la plus grande discrétion


2 - Prétexte de l’existence de ces emprunts routiers (discontinuité ferroviaire) pour justifier ensuite la fermeture et le déclassement et mettre les régions devant le fait accompli.

 

Nul doute que des infractions du même type sont commises sur le territoire national... La FNAUT Pays de la Loire va mener son enquête.

 

500-c-1 05 01 00aIl n'est pas impossible que certaines coupures récentes du réseau, soient le fait d'actes que la justice administrative condamne (illustration carte du réseau ferré en Mayenne)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Contentieux et actions juridiques fnaut
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 07:00

carte-de-voeux-FNAUT-2014.png

 

La FNAUT Pays de la Loire vous adresse ses meilleurs voeux pour 2014 ...


Transportez-vous bien...

 

 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Vie associative
commenter cet article
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 09:30

  Ancienne-config-de-la-place-du-11-11-annee-50-094.jpg

Laval, l'ancienne configuration de la place du 11 novembre...

 

Pouce c'est dimanche, l'occasion d'utiliser nos cerveaux dans un contexte autre que celui du travail... Et pourquoi pas celui de réfléchir au futur de nos villes...

 

De nombreuses enquêtes publiques sont en cours de réalisations. Elles sont essentielles à l'élaboration des projets et pour les Associations c'est un des moyens pour "peser" et aux citoyens d'apporter des contributions constructives, en provenance du terrain et non "hors sol" comme certaines propositions d'élus (on en connait)...

 

Tenez, prenez l'exemple de Laval qui depuis le 23 décembre 2013 jusqu'au 27 janvier 2014 est en enquête publique pour l'adoption de son SCOT (schéma de cohérence territoriale Laval-Loiron).

 

Il y a quelques mois la ville avait mis en ligne une concertation sur le net intitulée Laval 2021 en utilisant l'outil Carticipe ... Les citoyens avaient la  parole pour faire des propositions et en particulier sur les transports. L'aménagement de la gare de Laval, le renforcement des TUL , la réouverture de la voie ferrée Laval - Mayenne ...  ont ainsi fait l'objet de votes, de contributions constructives qui doivent être intégrées aux projets municipaux.


 

carte carticipe laval

Le retour du Train entre Laval et Mayenne a recueilli l'adhésion de 27 personnes ce qui en fait une des plus fortes adhésions à laquelle il faut rajouter les commentaires...

 

Le bilan de l'opération a été réalisé à l'occasion d'une réunion publique avec le Maire le 9 décembre 2013 qui a présenté les grands projets d'urbanisme du «Laval de 2021», avant qu'ils ne soient soumis au conseil municipal.


Et certains dossiers ont mêmes reçu une adhésion réelle au point de figurer sur le bilan (voir l'article de Ouest France du 11 décembre). Le site Internet a fait l'objet de près 1 000 contributions et 3 000 expressions. Ce qui n'est pas négligeable pour une "première" en France et par rapport à la taille de la ville.

 

L'application Carticipe a été élaborée à Laval et appliquée à Strasbourg (Strasbourg2028) [plus de 6 000 votes], comme l'évoque un intéressant article de "Rue 89" (voir) d'ou il ressort que les transports sont la préoccupation première des Strasbourgeois.

 

La phase de la concertation Laval 2021 est désormais achevée sur Carticipe.

Il est possible de retrouver les archives des propositions et débats sur http://archive-laval.carticipe.fr

 

Voir le dossier "Laval 2021" dans LAVAL LA VILLE n°46 - mars 2013

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 09:00

 

http://www.pascalcanfin.fr/wp-content/uploads/2013/09/Canfin-Europe-11.jpeg

pascalcanfin.fr

 

C'est en quelques mots le résumé des propos de Pascal Canfin, le ministre délégué au Développement, à l'occasion de son interview sur Europe 1, le jeudi 02/01/2014. L'écologiste d'EELV,  a été questionné sur la question de NDDL par les journalistes après avoir abordé les sujets sur la Centrafrique, la transition énergétique et la participation des écologistes au gouvernement socialiste. Pour en savoir plus, écoutez l'intégralité.

 

Extrait de l'interview d'après le site Europe 1

 

D'accord, alors autre question qui vous concerne, et qui sera un sujet test pour 2014 : l'aéroport de Notre-Dame des Landes, sa construction. Irez-vous manifester en février contre sa construction ?

"Vous savez, nos désaccords sont connus, entre socialistes et écologistes. Nous considérons qu'il est possible de réaménager l'aéroport actuel de Nantes. Mais construire un nouvel aéroport alors que, par ailleurs, nous allons accueillir la grande conférence internationale sur le climat en décembre 2015 à Paris, et que nous devrons y trouver un accord international sur le climat, c'est un peu contradictoire."


Oui mais la question, c'est de savoir si vous irez manifester en février.

"Je n'irai pas manifester en tant que ministre, ça va de soi. En revanche..."

 

"Puisque l'argent public est rare, il doit être bien utilisé et nous pensons aujourd'hui qu'il peut être mieux utilisé que pour faire un nouvel aéroport alors qu'il en existe déjà un"

 

Vous en avez envie ?

"En revanche, il y a un soutien d'Europe Ecologie Les Verts à tous ceux qui aujourd'hui s'opposent à la construction de cet aéroport, parce que c'est un choix de développement. L'argent public est rare, ça ne vous aura pas échappé. Et quand il est rare, il doit être bien utilisé. Nous pensons qu'aujourd'hui, il peut être mieux utilisé qu'à la construction d'un nouvel aéroport, alors qu'il en existe déjà un dans l'agglomération de Nantes."

 

L'approche des élections municipales devrait décourager Jean-Marc Ayrault de lancer la construction de NDDL

 

Si cet aéroport est construit, c'est la fin du contrat ?

"Je ne fais pas de politique-fiction mais je ne pense pas qu'aujourd'hui, à quelques semaines des élections municipales, le Premier ministre se lance dans la construction de cet aéroport."

 

Il y a une dizaine de jours, Najat Vallaud-Belkacem, invitée sur Europe 1, confirmait que l'aéroport de Notre-Dame des Landes serait réalisé.

"C'est le point de vue de Najat Vallaud-Belkacem et c'est le point de vue du gouvernement. Mais sur ce sujet, nous ne sommes pas d'accord. Ce n'était d'ailleurs pas dans l'accord que nous avons passé avant de rentrer au gouvernement, donc nous avons sur ce sujet une liberté de parole totale."

 

le-changement-passe-aussi-par-notre-dame-des-landes

images eelv

 

Communiqué de l'agence Reuters

 

http://www.lepoint.fr/politique/notre-dame-des-landes-une-depense-inutile-une-bevue-politique-selon-canfin-02-01-2014-1776139_20.php

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 08:00

voeux2014.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
2 janvier 2014 4 02 /01 /janvier /2014 14:45

nv logo fnaut

 

Paris le 2 janvier 2014


Communiqué

 

 

La FNAUT dénonce la hausse très importante du prix des transports publics et

les contradictions consternantes de la politique des transports

 


La FNAUT dénonce la hausse, qui atteint généralement 3 %, du prix des transports publics, conséquence directe de celle de la TVA que le gouvernement vient de porter de 7 % à 10 %.


Cette hausse intervenue au 1er janvier 2014, très supérieure au taux de l’inflation, est inacceptable. Elle pénalise fortement les usagers les plus modestes, souvent captifs du transport collectif qui est pour eux un service de première nécessité.


Par ailleurs les entreprises de transports publics, ne pouvant répercuter sur les prix simultanément la hausse de la TVA et celle de leurs coûts de production liée à l’inflation, se trouvent fragilisées économiquement. Les réductions de services urbains, départementaux et ferroviaires, déjà perceptibles, risquent de s’accentuer.


Ces réductions inciteront d’autant plus à l’usage de l’automobile que la sous-taxation du carburant diesel reste inchangée en 2014 et n’évoluera que marginalement en 2015 et 2016.


Ainsi, alors que le Chef de l’Etat lui-même fait de la transition énergétique une priorité pour 2014, la politique fiscale du gouvernement conduit à des résultats opposés.
 

Les contradictions de la politique des transports sont consternantes et incompréhensibles.
 

    Contacts presse :
 Jean Sivardière, président
Jean Lenoir, vice-président

 

 

  Autocar TER Hôtel de RégionP1040293

 

Signez la pétition sur la TVA réduite .

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article
31 décembre 2013 2 31 /12 /décembre /2013 19:20

 

fnaut logo pdl

 

À Laval et à La Roche sur Yon, ses réseaux de transport proposent un service de soirée flexible pour les vendredis et samedis soir.

 

Pas de "Flexo" de soirée à Laval et La Roche sur Yon pour le soir de la Saint-Sylvestre

 

Seulement, pour la Saint-Sylvestre, ces villes n'ont visiblement pas jugé utile de faire rouler leurs bus.

 

Alors que d'un côté la sécurité routière incite les gens à ne plus prendre le volant en ayant consommé de l'alcool, si les réseaux de transports en commun ne sont pas adaptés, les messages deviennent contradictoires.

 

Dommage car même pour des petites villes, il est possible de voir qu'il existe une demande et des services, comme le service Noctambus de Saint-Nazaire ou Chambéry pour laquelle son réseau de soirée fonctionne normalement ce soir.

 

Voir l'étude de la FNAUT sur les circulations des T.C. les jours de fête.

 

P1070882

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Peut mieux faire !
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques