Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 10:30

SNCF logoHD

 

Depuis le 17 octobre vous pouvez acheter vos billets de train pour Noël

 

Pour voyager moins cher en train ... il faut prendre son billet à l'avance et  pour avoir le meilleur prix pour la période de Noël, il faut acheter son billet sur le site de la SNCF. Depuis le 17 octobre il est donc possible de réserver des billets pour la période du 15 décembre au 17 janvier 2014.

 

Noël n'est pas une période "normale" pour la SNCF !

 

Des bonnes affaires ... seulement 2 mois à l'avance contrairement aux autres périodes où il est possible de se les procurer trois mois avant... 

 

Mais cette offre n'est valable que pour les trajets réalisés sur les TGV et les trains Intercités. La période de Noël est le moment de prédilection pour les déplacements privés et les chassées croisés vers les stations de ski. En 2012 le réseau avait absorbé presque 4 millions de voyageurs avec en particulier de très forte fréquentation au départ et à l'arrivée des gares parisiennes

 

Voyagez malin... redécouvrez le train !

Pour se rendre sur le site SNCF: c'est ici !

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 09:00

Le détail de l'intervention de Michel Perrier, Conseiller Régional EELV contre une ligne budgétaire... de trop !

 

images eelv

Monsieur le 1er vice-président,

 

Mes chers collègues,

 

Cette DM2 propose dans son rapport Commission infrastructures, transports et déplacements, un investissement ambitieux pour l’aménagement du territoire et la mobilité des ligériens. En effet, un peu plus de 200 Millions d’euros sont consacrés à la modernisation du matériel roulant par l’achat de 13 automotrices électriques Régio2N. Achat que nous approuvons tant le développement, la sécurisation du réseau ferroviaire et la qualité de services pour les usagers sont des préoccupations réelles pour les écologistes et nous l’espérons, pour tous les groupes de cette assemblée. Dans la période budgétairement difficile  que chacun connaît, nous nous reconnaissons dans ce volontarisme politique qui représente aussi un volume d’heures de travail conséquent pour l’industrie ferroviaire. La région mêle ainsi, concrètement, mobilité durable et développement économique, Bombardier produisant son matériel dans l’hexagone

.

Mais – provocation ou simple obstination entêtée – une autre ligne budgétaire, et non des moindres, propose une autorisation de programme de 40 Millions d’euros pour l’achat de 9 trams-trains fléchés expressément pour la desserte ferroviaire entre Nantes et le très éventuel Aéroport du Grand Ouest !


Ce montant en fait résonner deux autres :


+ D’une part, l’avance remboursable de 40 Millions consacrée au l’aéroport à NDDL que nous avions combattue en 2011.  Pour nous, au vu de la convention entre l’Etat et Vinci, c’était déjà une subvention déguisée, qui ne sera pas remboursée.  Et là, clairement, c’est encore la Région qui va payer pour cette éventuelle desserte… Chacun peut ainsi constater que le coût pour la Région ne sera pas négligeable ! Et je n’ose même pas évoquer le coût d’une nouvelle ligne ferroviaire entre Nantes et Rennes et celui d’un nouveau franchissement routier de la Loire,


+ Ensuite, le montant dérisoire - 4 000 euros - pour un projet de documentaire que le président Auxiette n’a pas souhaité faire voter en Commission Permanente parce que ce film avait le défaut de donner une parole libre aux habitants de NDDL opposés au projet d’aéroport…Mon collègue et ami Daniel Ramponi a d’ailleurs démissionné de son poste de Président du comité technique cinéma, et de nombreux professionnels de l’audiovisuel et du cinéma ont interpellé  publiquement la Région sur la liberté de création


tram train 055

Dès qu’il s’agit de Notre Dame des Landes, la raison semble s’égarer…

 

Pour le groupe EELV, il est totalement aberrant de pouvoir proposer au vote, un achat par anticipation pour les dessertes d’un aéroport dont on ne connaît objectivement ni le calendrier ni l’issue…


Si l’aéroport ne se fait pas – et nous nous battons et nous nous battrons toujours et sans relâche pour cela dans cet hémicycle et sur le terrain- vous nous indiquerez sans doute que l’option d’achat pourrait être abandonnée ou que ces 9 nouveaux trams-trains pourraient être utiles pour des nouvelles dessertes périurbaines…


Mais dans ce cas,  il aurait été bien préférable de surseoir et de faire un choix en toute connaissance de cause !

 

Une proposition pour terminer. Une partie de ces 40 Millions pourrait être utilisée dans la création de dessertes entre la gare de Nantes et un aéroport de Nantes Atlantique optimisé et au service des usagers.

 

Ainsi, le groupe EELV votera pour les 13 Régio2N et contre les 9 Trams-Trains

 

Merci

Michel Perrier



M PERRIER laval 17 03 2012

Michel Perrier à l'occasion d'une intervention lors d'un débat sur les transports organisé par la FNAUT

 


http://elus-pdl.eelv.fr/dm2-intervention-de-michel-perrier-sur-les-transports-et-lachat-de-materiel-roulant/

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 07:29

Réponse à la question posée : il semble que la cohérence finit par s'imposer !

  images eelv

 

La délibération sur les tram-trains pour NDDL est rejetée!

 

Aujourd’hui une délibération concernant l’achat de matériel ferroviaire était soumis au Conseil régional, réuni en assemblée plénière. Une ligne concernait 200 millions d’euros affectés à l’achat de 13 automotrices électriques Régio2N, l’autre 40 millions pour 9 tram-trains visant à desservir l’hypothétique aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

 

L’assemblée a rejeté à 47 voix contre 46 la ligne concernant les tram-train. Elle s’est toutefois prononcée favorablement à l’achat du matériel devant rouler sur des lignes existantes.

 

« Nous nous réjouissons de la cohérence des décisions prises », se félicite Jean-Philippe Magnen, président du groupe Europe Ecologie Les Verts au Conseil régional des Pays de la Loire. Son collègue Michel Perrier, Conseiller régional EELV membre de la Commission transport, avait en effet rappelé l’absurdité de voter par anticipation « un achat pour les dessertes d’un aéroport dont on ne connaît objectivement ni le calendrier ni l’issue… »

 

P1100634

 

 

Voir aussi ici et le détail de l'intervention de Michel Perrier

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 07:31

  DEBILE2 t

 

La pollution de l'air extérieur classée comme cancérigène par l'Organisation mondiale de la santé

 

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (IARC), une agence spécialisée de l'Organisation mondiale de la santé, a annoncé jeudi 17 octobre qu'elle classifiait la pollution de l'air extérieur comme cancérigène.

 

"Les experts ont conclu (...) qu'il existe des preuves suffisantes pour dire que l'exposition à la pollution de l'air extérieur provoque le cancer du poumon. Ils ont également noté une association positive avec un risque accru de cancer de la vessie".

 

Telles sont les conclusions auxquelles sont parvenus les experts, réunis pendant plusieurs jours à Lyon pour analyser des études portant sur des milliers d'hommes et de femmes suivies pendant plusieurs décennies...

 

Et pour le ministre des transports "le routier n'est plus tabou"

 

Le même jour, Frédéric Cuvillier, le ministre français des Transports venait conclure le Congrès de la FNTV, en affirmant son soutien aux transporteurs routiers, en précisant « La stigmatisation du mode routier a eu des conséquences malheureuses sur votre activité. Il faut réhabiliter la mobilité par la route. Le ferroviaire n’aura jamais réponse à tout..."

 A cette occasion "notre expert" a précisé que les contrats Etat-régions qui seront discutés dès la fin de l’année réintégreront les infrastructures routières dans leur volet mobilité, puisque « le routier n’est plus tabou ».  

 

En effet il est même annoncé une relance de près de 3 milliards pour le plan autoroutier... Le changement c'est maintenant...

 

 


Partager cet article
Repost0
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 07:31

fnaut logo pdl

 

RFF et l'Etat aime les voyages rétros...

 

C'est en effet la question légitime que nous sommes en droit de nous poser car avec une voie datée des années 1900 (voir plus ancienne), la machine à vapeur ne constituerait pas un anachronisme notoire et serait certainement plus adaptée pour rouler à la vitesse imposée sur cette ligne que les automoteurs ultra modernes rendus poussifs à cause de l'infrastructure hors d'âge...

 

 

P1060393

Faudra-t-il attendre l'automne prochain pour partir à la collecte des "doubles champignons"?

 

 

Travaux sur les voies ferrées Ste Pazanne-Pornic/St Gilles Croix de Vie ? Non ralentissement !

 

Les usagers viennent en effet d'apprendre qu'un nouveau ralentissement à 60 km/h était programmé sur ces lignes.

 

Il y a peu, la FNAUT Pays de la Loire exprimait l'exaspération des usagers face à un éventuel report des travaux de modernisation sur ces lignes. Il faut savoir que tout nouveau report implique pour les services ferroviaires une détérioration du confort, de la régularité et des temps de parcours ...

Pour des questions de sécurité, et en fonction d'observations répétées de cheminots, les vitesses autorisées sont régulièrement réduites et la dernière décision en ce sens sera effective à partir du 4 novembre.

 

L'Etat ne répond plus !

 

Le Conseil Régional vient de décider d'avancer la part de l' État dans le financement des travaux. Nous approuvons cette démarche et nous veillerons à ce que les travaux soient engagés dès 2014.

 

P1060388

Bifurcation Pornic/St Gilles Croix de Vie à la sortie de la gare de Ste Pazanne. Vous avez dit rétro ? Comme c'est rétro !

Partager cet article
Repost0
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 17:30

Urgence ! Réouverture de la ligne de train transversale Bordeaux-Limoges-Lyon   Gare-de-limoges-la-nuit-88

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pétition pour la réouverture de Bordeaux-Limoges-Lyon

 

 

Pétition organisée par Sylvain Guyot sur www.change.org avec le soutien de la FNAUT.

 

Je suis un utilisateur régulier de la ligne directe Limoges-Lyon, bien pratique pour voyager entre les régions Aquitaine, Limousin, Auvergne, Rhône-Alpes et même PACA avec la correspondance TGV à Lyon Part-Dieu. Mais depuis sa fermeture en décembre 2012, c'est devenu cher et compliqué de traverser la France.

 

Le direct mettait 4h50 entre Limoges et Lyon pour 50 Euros maximum. Maintenant il faut compter près de 6h et un changement de gare à Paris pour 130 Euros, le changement à Vierzon n'étant même pas proposé.

 

Les familles avec enfants, les jeunes, les étudiants, les personnes âgées doivent-ils tous devenir des adeptes du covoiturage?

 

Cette ligne transversale est-ouest est vitale pour desservir par le train un grand nombre de territoires français mal reliés par ailleurs.

 

Elle a été fermée en décembre 2012 pour cause de travaux d'amélioration sur la ligne. Une fois ces travaux terminés nous exigeons la remise en service de cet axe structurant - qui n'est hélas plus d'actualité d'après le président de la SNCF Guillaume Pépy (voir Radio SNCF).

 

Ce train évite de passer par Paris, et permet donc de réduire considérablement le prix du billet. C'est à la fois une ligne territoriale mais aussi sociale, très empruntée par les jeunes, les personnes âgées et les familles.

 

Le premier ministre a dit vouloir réinvestir dans les lignes classiques. Nous le prenons donc au mot ! Réouvrez la ligne intercités interrégionale Bordeaux-Limoges-Lyon dès la fin des travaux !

 

 

Créé le 23 septembre 2013

 

 

Pétition adressée à :

Frédéric Cuvillier, Ministre des Transports

Guillaume Pépy, Président de la SNCF
Urgence ! Réouverture de la ligne de train Bordeaux-Limoges-Lyon

 

Signer la pétition

 

 

Avec le soutien de la FNAUTimage001-copie-1

Partager cet article
Repost0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 07:30

 

Le Comité d’Etablissement Régional (CER) de Nantes de la SNCF avait organisé un colloque le 4 Octobre à Nantes autour de 2 tables rondes, la première sur le recensement des besoins, avec en particulier Gilles Bontemps, Président de la Commission Transports et Infrastructures de la Région, la seconde sur les Perspectives de Développement et de Financements, avec Jacques Auxiette, Président de Région, de Rugy, élu EELV.

Les syndicats étaient évidemment très bien représentés que ce soit parmi les participants à la table ronde, ou dans l’assistance et le dialogue a été principalement entre eux, partisans du Service Public assuré par la SNCF, et les politiques.

Le CER avait préparé un document (diapositives) rappelant la situation du ferroviaire, très mauvaise pour le fret. Et citant des propositions FNAUT (franchissement de la Loire au bout de l’île de Nantes, ….)

La FNAUT a pu rappeler ses positions : le manque de cohérence dans les investissements publics (du matériel moderne sur des voies hors d’âge, des lignes structurantes comme Nantes Bordeaux abandonnées, etc…), un éclatement du secteur entre de trop nombreux acteurs (état, région, département, agglos ), le succès de la régionalisation, mais ses limites : un coût de fonctionnement plus élevé qu’ailleurs, la nécessité d’investir dans la modernisation des lignes et d’en rouvrir, pour que la majorité de la Région ait accès au transport ferroviaire.

La Région a confirmé sa volonté d’engager les travaux entre Ste Pazanne et Pornic St Gilles, son abandon de la ligne Niort Fontenay au coût indiqué par RFF, a indiqué que 65 % de ses investissements iraient au ferroviaire, mais n’a pas répondu quand elle a été questionnée sur son intérêt pour la A 831 Fontenay la Rochelle traversant le marais poitevin, alors qu’elle ne se manifeste pas pour la modernisation de la voie ferrée Nantes Bordeaux, qui coûterait trois fois moins chère, pour un linéaire beaucoup plus important.

Les Verts ont confirmé leur demande de recettes pérennes pour le ferroviaire régional (Versement Transport, taxes poids lourds, ….)

Au final, peu de révélations, des inquiétudes persistantes du fait de moyens insuffisants, et insuffisamment orientés vers le les besoins des usagers et du développement durable, la confirmation qu’une bonne part des syndicats ne remet guère en question le fonctionnement de l’institution SNCF.

 

http://www.cer-sncf-regionnantes.com/le-cer/colloque-cer-13-juin-2013

 


Partager cet article
Repost0
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 07:30

logofnaut2012

 

Paris, le 8 octobre 2013

 

 

Communiqué : Projet de réforme ferroviaire : la FNAUT critique la grève du 9 octobre

 

 

La FNAUT exprime son incompréhension face au mouvement de grève du 9 octobre. En effet, la création d’un gestionnaire d’infrastructure unifié est le point fort – et urgent - du projet de réforme ferroviaire, l’introduction de la concurrence dans le secteur ferroviaire n’est pas prévue, et le statut des cheminots est garanti par l’Etat.

 

1 - La création d’un gestionnaire d’infrastructure unifié (GIU) regroupant RFF, la Direction des Circulations Ferroviaires de la SNCF et la branche infrastructure de la SNCF fait l’objet d’un très large consensus depuis les Assises du ferroviaire qui se sont tenues fin 2011 à Paris.



De la création du GIU, on attend en effet une clarification des responsabilités respectives de RFF et de la SNCF, d’importantes économies (500 millions d’euros par an), une gestion plus efficace du réseau ferré et une amélioration de la qualité des services offerts aux voyageurs et aux chargeurs.

 

2 – Comme on a pu le constater dans plusieurs pays européens, l’introduction de la concurrence dans le secteur du transport ferroviaire régional et interrégional engendre un cercle vertueux :


+ une diminution sensible des coûts ;


+ un renforcement de l’offre ;


+ une croissance du trafic ;


+ et même un développement de l’emploi cheminot.


Ainsi, en Allemagne, 500 km de lignes régionales ont été rouverts au trafic voyageur depuis 2000.

 

La FNAUT regrette donc vivement que l’ouverture du rail à la concurrence dans le cadre de délégations de service public (services TER et Intercités) soit, de manière incompréhensible, ignorée dans le projet de réforme ferroviaire: bien loin de le casser, une concurrence maîtrisée permettrait d’améliorer le service public.

 

 

Contact presse :

• Jean Sivardière, président de la FNAUT,

• Jean Lenoir, vice-président,

 

butoirgarelaval1105.jpg

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 07:30

 

Ces assises pour l'avenir du monde rural sont des rencontres ouvertes à toutes et à tous. Leur objectif est de dégager des pistes d'actions concrètes et des propositions afin que le monde rural de demain soit dynamique, agréable et non pas un lieu de relégation délaissé par les plus jeunes. 

 

Ces assises sont organisées par Europe Ecologie Les Verts.

Assises pour l'avenir du monde rural



Flyer - assises monde rural v3

ASSISES-DEFINITIF-verso-Back-Flyer.jpg

 

Au programme :

10h15. Accueil avec Pierrick Esnault (maire de Pouancé), Romain Laveau (coordinateur EELV 49), Henri-Claude Houssais (EELV Segré)
 

 

10h30. Le monde rural aujourd’hui. Discussion avec Christophe Dougé (maire de La Boissière-sur-Evre), Brigitte Allain (députée de Dordogne, sous réserve), Jean-Philippe Magnen (porte parole EELV), un représentant EELV du monde rural, un représentant de Méta Bio Energies, présentation du scénario Virage-Energie-Climat pour 2050.
 

 

12h30. Apéritif. Pique-nique ou repas possible sur réservation (tél : 02 41 92 62 82).

14h. Trois ateliers :
 

Economie et emploi – Marie-Pierre Cesbron (épicerie solidaire de Rablay-sur-Layon), AMAP La Manne au Panier, un chef d'entreprise, Daniel Cottineau (paysan bio CIVAM), Jean-Philippe Magnen.
 

 

Transports – Michel Perrier (conseiller régional), Charles Esmenjaud et Jérôme Solard (Virage Energie Climat), Matthieu Orphelin (fondation Nicolas Hulot), Ludovic Bu (consultant mobilités), Tom SALLES (FNAUT), Régine Bruny et Patrick Warin (Conseil de développement de l'Anjou Bleu).
 

 

Vie locale – Brigitte Allain (députée), la Compagnie Cosnet, un professionnel de santé, Corinne Oppenlander (FCPE), collectif d'artistes Centrale 7, Philippe Lépicier (SUD Education), un représentant syndical de La Poste.


17h à 19h. Quel avenir pour le monde rural? Compte-rendu des ateliers et débat avec Pascal Durand (secrétaire national EELV) et Corinne Bouchoux (sénatrice de Maine-et-Loire).
 

 

20h. Repas possible sur réservation.
 

 

22h. Spectacle Compagnie Cosnet « Samedi en huit ».


100-0222.jpg

Parlera-t-on de la fermeture de la voie ferrée Château-Gontier - Segré - Châteaubriant 

(cf photo du deferrement illégal à La FERRIERE DE FLEE)

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 08:00

Après notre compte rendu sur le vif, voici la communication officielle de la Région... Les photos sont de la FNAUT.

 

images

 

 

Comité de ligne des axes Le Mans-Laval-Vitré (vers Rennes) / Laval-Nantes / Laval-Angers

 

La Région des Pays de la Loire, autorité organisatrice du service régional de transport de voyageurs, a mis en place depuis plus de 8 ans des Comités de ligne sur l’ensemble du réseau régional. L’idée est simple : améliorer la qualité des lignes en sollicitant ceux qui les connaissent le mieux, l’ensemble des partenaires, les usagers eux-mêmes, les organisations syndicales…

 

La 7ème réunion du comité de ligne « Le Mans-Laval-Vitré (vers Rennes) / Laval-Nantes / Laval-Angers » s’est déroulée jeudi 26 septembre à Sillé-le-Guillaume, sous la présidence de Gilles Bontemps, Vice-président de la Région, président de la Commission « Infrastructures, transports et déplacements » (la précédente s’était déroulée le 1er mars 2012 à Saint-Pierre-La-Cour).

 

P1080716

Gare d'Evron

 

Une ligne sur laquelle la fréquentation est en hausse

 

En 2013 (janvier à juin), la fréquentation sur la ligne progresse de 0,8% par rapport à la même période en 2012 (582 830 voyages TER en cumul à fin juin). Cette progression est liée à une augmentation du nombre de voyages sur la section Le Mans/Laval (+1,8%).

 

La Région veille sur la qualité de service

 

Devant la dégradation ces 3 dernières années de la qualité de service sur la ligne et l’augmentation importante du nombre de trains supprimés, en raison de défaillances, d’indisponibilité de matériels (45%)…, la Région a demandé à la SNCF de mettre en œuvre un plan d’actions fin mars 2013. Ce plan d’actions s’est concrétisé notamment par : un renfort en ressources humaines et en compétences à l’atelier de Rennes, des transferts de charges vers d’autres ateliers, des substitutions par d’autres séries de matériel sur certaines lignes.

 

P1020885.jpg

Station  Neau

 

Un avenir prometteur

 

Un comité de pilotage réunissant la Région, le Conseil Général de la Sarthe, Le Mans Métropole et le Syndicat mixte du Pays du Mans va élaborer plusieurs scénarios à l'horizon 2017/2020 concernant l’étoile ferroviaire du Mans. Parmi les projets : la création d'une nouvelle halte ferroviaire à "Le Mans-Hôpital", située à 2,5 km au nord de la gare centrale, en intermodalité avec la ligne 1 du tramway et près de l’université et l’hôpital. Les travaux sont estimés à 5,5 M€. Ce projet renforcera le réseau de transports collectifs au bénéfice des Manceaux et Ligériens qui se déplacent dans l'agglomération mancelle.

 

P1010269.JPG

Emplacement probable de la nouvelle halte ferroviaire à "Le Mans-Hôpital" devrait se situer à proximité de l'accès au grand parking voiture accessible par la passerelle qui enjambe la voie ferrée (à gauche) et au contact de la voie du tram. L'hôpital se situe derrière la haie d'arbres...

 

 

Autre innovation, la mise en service de la LGV Bretagne Pays de la Loire en 2017 permettra de libérer la ligne classique au profit des trains régionaux sur l'axe Le Mans-Rennes. Il s'agit d'une innovation car la Région Pays de la Loire sera la première de France à faire circuler des TER sur une ligne à grande vitesse.

 

 

 

 

 

Qui fait quoi ?

La Région … Définit et finance les dessertes, décide de certaines tarifications, achète les trains, définit le niveau de qualité du service.

La SNCF… Exploite le réseau des trains et cars régionaux (TER) pour le compte de la Région, assure la qualité du service, la circulation des trains, la commercialisation, la sécurité des voyageurs, l’entretien des trains et des gares.

Réseau Ferré de France (RFF)… Gère l’infrastructure ferroviaire, entretient et aménage le réseau ferré.

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques