Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 03:00

Place-au-v--lo.jpgimages eelv

 

La prochaine réunion publique des Jeudis de l'Ecologie, organisée par le groupe local Europe Ecologie - les Verts de Nantes,  aura lieu le :


jeudi 18 avril, à 20h30, à la Manufacture des Tabacs de Nantes, sur le thème :

 

Les déplacements à Nantes, ça roule ou pas ? 

 

 En présence de:

 

+ François de Rugy, député de Loire-Atlantique et ancien vice-président de Nantes Métropole délégué au Plan de Déplacements Urbains

+ Hugues Frioux, ancien président de l'association Plein Centre (Association des commerçants du centre-ville de Nantes)

+ Jean-Paul Berthelot, président de l'association de cyclistes urbains Place au Vélo

 

 

 

2006_coueron_bus_91.jpg2006-08-22-vertou-73500-1w.jpg2006-08-22-navibus-malakoff-1w.jpgP1040454.jpg

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Les brèves de la FNAUT (l'actualité)
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 07:00

Le collectif fléchois de défense des services publics annonce de nouvelles actions

 

 

Les membres du collectif fléchois de défense des services publics se sont réunis jeudi 11 avril 2013 pour analyser les informations récentes et réagir en concéquence concernant la fermeture du guichet SNCF et la réouverture de la ligne La Flèche - La Suze.

Les informations faisaient suite à la réunion du 25 mars organisée par la Mairie et à laquelle aucun représentant de la SNCF ne s’est présenté et suite au comité de ligne du 28 mars.

 

Plaque symbolique pour gare en devenir  ...

Les membres du collectif ont pris la décision d'apposer prochainement une plaque symbolique indiquant "Emplacement future gare ferroviaire".

 

Cette action est envisagée le samedi 18 mai à 11h. Le panneau serait implanté sur un poteau près du passage à niveau de la route des Mollans après Carrefour. Cette annonce coïnciderait avec l'annonce de la réunion avec M. Bontemps qui devrait avoir lieu fin mai ou début juin.

 

Sur ce même lieu voilà maitenant quelques semaines, plusieurs militants s'étaient retrouvés pour procéder à un débroussaillage symbolique de l'ancienne ligne SNCF La Flèche - La Suze. Ligne dont le collectif réclame la réouverture, bénéficiant du soutien de la population et de certains élus.

 

Une étude qui se fait désirée

 

Au passage, le Collectif soulignait par la voix de Martial Chateau "Nous sommes toujours en attente de l'étude de faisabilité diligentée par la commission transport de la Région".

 

P1020396 L'ancienne gare ne semble pas être l'emplacement retenu pour le lieu de la future halte...

 

Autre action emblématique du collectif : la défense du guichet de la gare

 

"La fermeture du guichet à la fin du mois de juin 2013 a été confirmée par les représentants de la SNCF, reste à savoir quelles solutions peuvent se mettre en place pour les usagers", rappelle Martial Chateau, membre du collectif.


Le Collectif reste mobilisé pour le maintien de ce service public. Les usagers fléchois doivent garder la possibilité d'accéder à un local pour la billetterie. Il plaide également afin que les chauffeurs d'autocars conservent un local réglementaire, notamment sanitaire, qui leur est attribué.

 

Rassemblement de protestation contre la fermeture du guichet


Un appel à la population est envisagé ce que confirment les représentants du Collectif :  "Nous programmons début juin un rassemblement public contre la fermeture du guichet et l’exigence d’une solution permettant le maintien du service public de vente de billets à La Flèche". Ce rassemblement  de protestation   pourrait se faire le samedi suivant la réunion avec M Bontemps, le vice président de la Région en charge des Transports.

 

P1020411.JPG

"Force est de constater qu'à La Flèche, en termes de services publics, tout s'en va mais rien ne revient."(Martial Chateau)

 

Repost 0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 06:30

En témoigne, la lettre de cette usagère régulière de la ligne ... qui nous transmet ce courrier ...

 

logo2

 

Bonjour,

 

Je prends le TER tous les jours entre Bouaye et Rezé Pont Rousseau sur la ligne Nantes Pornic et Nantes Saint Gilles. Je ne vous apprendrais rien sur les difficultés que nous avons en tant que voyageurs pour avoir des ter présents et à l'heure.

 

Jusqu'à aujourd'hui (me semblait-il) ces ter étaient à classe unique aux heures de pointes, or il s'avère que maintenant 1 seul train le serait celui de Nantes Saint Gilles N° 859111 départ à 17H26 de Nantes.

 

Les anciennes fiches horaires précisaient bien que tous les TER du matin jusqu'à 8H30 et tous ceux du soir à partir de 17H30 étaient à classe unique.

 

Nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser ce mode de transport mais la voiture de 1ère classe est TOUJOURS vide si nous ne le remplissons pas avec des passagers comme nous le sommes avec un titre TAN. Devons-nous voyager debout et laisser une voiture vide ?

 

La SNCF n'a t-elle rien de mieux à faire que de changer ce type de choses ?

 

On nous supprime des trains, la SNCF est incapable de faire circuler ses TER à l'heure quand elle ne les supprime pas MAIS elle a la capacité de ne plus faire circuler ses TER en classe unique sur les heures d'embauche et de débauche et là elle prend le temps de modifier ça (ce qui n'est qu'un détail pour elle). Voilà toute l'aberration !

  pont_rousseau.jpg

 

Ce matin nous nous sommes faits jetés de la 1ère classe par un contrôleur zélé qui préférait nous voir debout plutôt qu'assis en 1ère sur un trajet de 10 min (20 min maximum pour certains). La voiture est restée vide...

 

Je sais que les difficultés de ces lignes sont énormes en matières de rénovation et que vous avez beaucoup à faire ne serait-ce que pour les TER fonctionnent correctement mais je me dis que si en plus la SNCF fait tout pour nous supprimer le reste de service que l'on a c'est vraiment inacceptable. J'espère que d'autres usagers feront la démarche de vous contacter et que l'on retrouvera des TER à classe unique en semaine. Si vous avez la possibilité de lancer un pétition je serai la 1ère à la relayer.

 

J'ai aussi porté une réclamation à la SNCF mais je ne suis pas sure que cela aboutisse.

 

Vous remerciant par avance de votre aide,

Cordialement

 

Isabelle Y.

Résidante à Bouaye

Usager journalier des transports en commun depuis 6 ans

 

Avec l'aimable autorisation de cette usagère

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article
15 avril 2013 1 15 /04 /avril /2013 06:30

vba 831

Communiqué de Presse

 

 

Collectif "pour l'abandon du projet autoroutier A 831" VS Conseil Général de Vendée

 

"Vivre Bien en Aunis" et le collectif "pour l'abandon du projet autoroutier A 831" vous communiquent un mémorandum :

 

Ce livret est une réponse de circonstance au mémorandum écrit par la Vendée à destination du gouvernement en général et de la "commission mobilité 21" en particulier. Il existe beaucoup plus de dix bonnes raisons de ne pas poursuivre ce projet mais nous avons désiré répondre point par point aux " 10 principales raisons" inscrites dans le dossier vendéen.

 

2005-voie-ferree-nantes-vers-bordeaux-1v.jpg

Et si on mettait l'argent sur les voies ferrées ?(ex : Nantes / Bordeaux)

 

Les dix bonnes raisons d'abandonner le projet A 831

 

1. Il n'y a pas de " logique d'itinéraire" de Dunkerque à Bayonne à laquelle il ne manquerait que les 63 km du projet A 831.

 

2. Pour désenclaver, il faut être enclaver !(définition : enfermer à clef). Les itinéraires entre le sud Vendée et le nord Charente-Maritime ne manquent pas : vers le Nord, trois itinéraires départementaux de 1ère catégories, RD 137, RD10/RD9a et RD 938. Vers l'Est la RD 11, future A 810 gratuite pour rejoindre A10. Vers le Sud, RD 137 pour rejoindre l'A10 à Saintes par Rochefort.

 

3. La desserte du port Atlantique. Les dirigeants du port autonome de La Pallice tablent essentiellement sur le rail et la liaison avec Niort dans une bonne politique de report modal. La A 831 arriverait à 30 km.

 

4. Écrire que la création de l'autoroute amélioreraient la sécurité des vendéens et charentais est faux. La sécurisation, le bon entretien et la sécurisation des routes existantes atteindraient ces objectifs. La dépense publique liée à la création de l'autoroute assècherait ces budgets pour plusieurs années.


5. Dire que l'on va améliorer la qualité de vie des uns en oubliant que l'on va détruire la qualité de vie des autres est d'un cynisme !


6. Pas besoin de commenter cette " bonne raison" selon le mémorandum vendéen :"... préserver l'environnement en créant une infrastructure" de bitume et de béton, il faut oser, ils l'ont écrit.

 

7. Le respect des engagements de l’État, 17 années après les premières études ..." Il n'y a que les idiots qui ne changent pas d'avis" dit le proverbe et Monsieur le ministre des transports partage cet adage.

 

8. Le soutien indéfectible des collectivités territoriales est assorti ....d'un refus indéfectible de la région Poitou- Charentes! et contrarié par des avis contraires ou plus modérés d'élus de plus en plus nombreux.

 

9. Annoncer une forte rentabilité socio-économique de ce projet  en citant 3 autres autoroutes récentes qui battent de l'aile voire sombrent dans le marasme, nous entrons dans un monde parallèle, la cinquième dimension peut-être ? ou un microclimat peut-être ?

 

10. Pour finir, ce mémorandum annonce un contexte économique favorable au lancement....mais ils habitent où ceux qui affirment cela ? Tous ces points sont développés dans le dossier joint.

 

En conclusion, nous voudrions que les élus concernés cessent de vouloir faire notre bonheur malgré nous. Il y a d'autres priorités, d'autres défis, d'autres décisions, d'autres options qui deviendraient possibles avec le redéploiement des sommes que ces messieurs et dames veulent investir dans ce projet du siècle dernier pour un mode de vie non soutenable.

stopautoroute

Lien vers le mémorandum de Rétailleau :
http://www.vendee.fr/Media/Files/Territoire-Environnement/Transports/Transports/Memorandum

 

Lien vers notre argumentaire :
http://non-a831.chez-alice.fr/dossier/memo%20mob%2021.pdf

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Vendée (AUT 85)
commenter cet article
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 09:00

 

Il y a des arrivées de train qui sont célébres comme celle de la Ciotat ... Le retour du train à Château-Gontier même si  ce n'est pas sur le tronçon où on l'attendait signe quand même un renouveau...

 

logo-ouest-france

 

Le quotidien régional s'y intéresse au point de demander l'avis des gens sous la forme d'un forum ... 

Arrivée du train à Château-Gontier : Réagissez !

 

P1100330

A château- Gontier : il y a deux gares...

 

Lundi 8 avril, le train fait son grand retour en gare de Château-Gontier après plus de 40 ans d'absence. Vous souhaitez donner votre avis sur l’arrivée et l’ouverture de la nouvelle gare de fret ?... A suivre dans le journal.

 

Déjà le journal a consacré plusieurs pages sous forme d'articles ou de reportageà ce dossier....

 

Attention au départ !

 

100-3322.JPG100-3328.JPG

C'était il y a queques années...

Repost 0
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 10:00

images


Avec 10 500 billets vendus en 2012, le forfait Tribu atttire de plus en plus d'usagers et en particulier les moins de 25 ans qui constituent 50 % des utilisateurs du forfait.

 

"Comme chaque année désormais, la Région renouvelle son offre tarifaire qui permet aux ligériens de voyager pendant 2 jours sur tout le réseau de transports régional avec le forfait Tribu.

 

Concrètement, pour 45 €, l’ensemble du réseau de transports régional trains (hors TGV) et autocars est accessible sur 2 jours, pour 1 à 5 personnes.


2006_forfaiter_w.jpgaffiche-Forfaiter2009_tcm8-61213.gifforfait tribu 453

Affiche de promotion en  2006, en 2009 et depuis sa nouvelle appelation ...  le forfait Tribu s'appelait Forfait TER

 

Nouveauté de l’année, le forfait Tribu est disponible du 19 avril au 30 septembre 2013 et lors des vacances scolaires (zone A), donc dès les vacances de printemps cette année !

 

Il est également valable pour des trajets au départ des Pays de la Loire jusqu’aux gares limitrophes de la région (Redon, Vitré, Alençon, Nogent-le-Rotrou, Château-du-Loir, Bressuire, Niort et La Rochelle), ainsi que sur l’ensemble de la ligne Saumur -Thouars - Bressuire - La Roche-sur-Yon."

 

infos pratiques sur

 paysdelaloire.fr ou ter-sncf.com/paysdelaloire

 

pays de la loire

 

 


 

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 15:30

 

Bourse-velo-5-04-08-151.JPG

 

Communiqué de presse du Club des Parlementaires pour le Vélo

représenté par Denis Baupin - 11 avril 2013

 

 

 

Le Club des Parlementaires pour le Vélo obtient la création de stationnements vélos sécurisés

dans les gares nouvelles ou réaménagées

 

 

Ce jeudi 11 avril, les Députés ont adopté un amendement pour la création d’aires de stationnement sécurisés pour les vélos dans les gares du réseau ferré. J’ai défendu cette mesure dans le cadre de l’examen du projet de loi « infrastructures et services de transports », porté par le Ministre des transports qui a donné un avis favorable.

 

Cet amendement prévoit la création de stationnements vélos sécurisés dans les nouvelles gares mais aussi lors de réaménagements de gares existantes.


P1040948.jpg

Le stationnement vélo en gare de Laval

 

Comme le démontrent les expériences dans d’autres pays d’Europe, le développement des parkings sécurisés près des gares a un effet très incitatif sur la pratique du vélo. Il favorise fortement l’inter-modalité vélo et transports collectifs. La sécurisation du stationnement est par ailleurs une attente forte des industriels du vélo qui plaident à juste titre que l'acheteur de vélo neuf sera d'autant plus incité à l'achat s'il ne risque pas de se faire dérober son vélo.

 

C’est un signal important en faveur de la mise en œuvre d’une véritable « politique nationale vélo ». Et je me réjouis que le Ministre ait pris l'engagement d'élaborer et mettre en œuvre une telle politique dans les années qui viennent, citant notamment les incitations à l'usage, le code de la rue, l'intermodalité.


L’essor de la pratique du vélo est un enjeu important pour la politique des transports. Le vélo est une composante essentielle d’une mobilité durable et est désormais reconnu pour son utilité et son efficacité économique, environnementale et énergétique. Il est aujourd’hui le mode de locomotion le plus rapide et le moins cher de la maison au travail sur des distances inférieures à 7 km.


P1010185.JPG

A Rennes, le parking sécurisé en gare nord

 

L’amendement était porté par les Député/es membres du Club des Parlementaires du Vélo (CPV), que je coordonne depuis juin 2012.

Le CPV qui, rassemble 95 députés et sénateurs de toutes tendances politiques, travaille à l’élaboration de mesures pour encourager la pratique du vélo en France.

Depuis sa création, le Club des parlementaires pour le vélo a avancé un certain nombre de propositions, notamment à l’occasion de l’examen des projets de loi de Finances pour 2013 et de financement de la Sécurité sociale, en faveur d’incitations économiques pour les entreprises qui mettent des vélos à la disposition de leurs salariés, participent à leurs frais de déplacement avec une indemnité kilométrique, ainsi que pour le cumul du remboursement des abonnements transports publics et location de vélos.

 

 

Denis Baupin, vice-président de l’Assemblée Nationale

 

 

Voir également le site :

http://blog.velib.paris.fr/blog/2012/12/05/des-parlementaires-pour-le-velo-perspectives-2013/

 

http://denisbaupin.fr/files/2012/10/121025-Denis-Baupin-velo.jpg

Denis Baupin à Velib (http://denisbaupin.fr/des-parlementaires-pour-le-velo/)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 15:00

fnaut logo pdl

 

Premières réactions sur la Commission de Dialogue Notre Dame des Landes

 

La Commission a fourni son rapport le 9 avril 2013. Il est disponible comme le rapport de la Commission Agricole (qui constate la forte consommation de terre et le peu d’impact –actuel ?- des politiques de maîtrise), celui de la Mission d’experts évaluant les modalités d’application de la loi sur l’eau (sévère vis-à-vis du projet du fait d’une étude insuffisante, de valeurs optimistes quant aux mesures de compensation, quant à l’absence d’engagement sur les résultats, …) sur le site de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile).

 

La Commission de Dialogue dit avoir rencontré autant d’opposants que de partisans, et que chacun est resté sur ses positions. Autant dire que la Commission n’a pas fait bouger les lignes, ni amorcé le dialogue, mais qu’elle s’efforce de mettre en avant les points à améliorer pour faciliter l’explication du projet.


pubndl les echos net

Les questions d'environnement sont-elles réellement prise en compte par le gouvernement Ayrault ?

 

Bien que s’en défendant, elle se mue parfois en « expert » en donnant son avis sur le dossier lui-même, sans avoir de compétence particulière. Nommée par le Gouvernement de M. Ayrault, promoteur du projet, la Commission abouti à des conclusions « balancées », qui ne sont pas toutes sans conséquence, ni sans contradictions.

 

Sur la croissance des besoins, elle confirme que l’aéroport n’a pas de vocation intercontinentale, mais que les besoins de vols nationaux et européens sont importants, en comparant Nantes à Lyon ? Les bassins de chalandise, les connections ferroviaires, ne sont pourtant pas les mêmes. Très peu de questions sur l’avenir du transport aérien (du fait des contraintes de pollution et de raréfaction de la ressource), et de mention des possibilités de transférer les déplacements à moyenne distance sur le fer. Les évolutions sont plus analysées en trafic passager qu’en mouvements d’avion, l’augmentation du taux de remplissage des avions devant se réduire … Voilà qui arrange bien les promoteurs du projet, mais qui n’est guère étayé.

 

La commission reprend aussi les affirmations gratuites sur la nécessité d’un nouvel aéroport pour développer l’Ouest, sur le changement d’échelle d’aéroport qui offrirait davantage de lignes. Est-ce pour faire plaisir aux mandants ?

 

Le bruit fait l’objet d’une analyse spécifique, en recommandant la mise à jour du PEB (Plan d’Exposition au Bruit), en s’efforçant d’analyser l’impact sur l’urbanisation (mais elle demande qu’une étude confirme les possibilités d’urbanisation). Elle affirme qu’il n’est pas possible de supporter plus de 50 000 mouvements/an. Rappelons que depuis toujours Nantes est resté en dessous de ce chiffre, qui évolue peu et que l’aéroport de Toulouse Blagnac, qui perturbe nettement plus de riverains, accueille 85 000 mouvements ; on vient pourtant d’annuler le projet de transfert vers un nouveau site, en s’appuyant sur l’arrivée prochaine de la LGV, qui ne devrait pourtant pas supprimer 35 000 mouvements par an ! Elle évoque l’intérêt de transférer sur les aéroports voisins (les plus proches étant Ancenis et St Nazaire) l’aviation de tourisme et de loisir, bruyante, mais encore importante à Nantes.


carte ndl nw

Aucune piste pour une solution alternative n'est recommandée par la Commission

 

La Commission affirme que le risque d’accident, même s’il est plus ressenti que réel, est à prendre en compte. Elle évoque l’amélioration possible des trajectoires et de leur suivi, mais sans se prononcer (ce qui n’est pas son rôle). Une étude spécifique serait évidemment utile.

 

Il y a donc bien plusieurs solutions, à creuser, pour faire baisser la gêne à Nantes Atlantique : éloignement de vols non prioritaires, transfert de vols commerciaux à moyenne distance sur le fer, modification et sécurisation des approches.

 

La desserte de l’aéroport est « à clarifier », la Commission entérinant que le tram train ne se fera pas (trop cher pour le trafic à attendre), que la nouvelle ligne Nantes Rennes ne se fera au mieux qu’à long terme, et du bout des lèvres, qu’un nouveau pont serait nécessaire pour les Vendéens. Elle souhaite donc que l’impact de ces non réalisations ou réalisations sur la croissance du trafic à Notre-Dame des Landes soient étudiées. Elle s’étonne que, vu le trafic attendu, aussi peu de places de stationnements soit prévu à Notre-Dame des Landes. Le bus cadencé ne semble la rassurer qu’à moitié. Peu importe, le nouvel aéroport sera « plus accessible que l’ancien » du fait que la zone de chalandise serait plus importante et plus proche. Aucune mention de la facilité de raccorder l’aéroport actuel au fer.

 

Outre la croissance des besoins, l’impact du bruit et la difficulté à réaménager sur place l’aérogare de Nantes Atlantique semblent être pour la Commission les éléments principaux justifiant le transfert.


ndl presse ocean

NDDL a 2 pistes c'est déjà du passé ...

 

En bon serviteur de l’Etat, la Commission écarte l’intérêt de faire intervenir de l’expertise neutre, pour lever les points litigieux par des études complémentaires. Il y a pourtant de bonnes raisons de douter de la neutralité de certains services publics sur ce dossier.

 

Elle confirme de fait la mauvaise préparation du dossier (étude insuffisante sur les possibilités de développer Nantes Atlantique, absence de décision sur la desserte en transport collectif, sur les choix pour Nantes Atlantique en cas de transfert, sur les impacts sur l’urbanisation), recommande de revoir toute l’architecture du projet Notre-Dame des Landes (une solution à 2 pistes est inutile), de réduire les surfaces consommées, d’instruire l’ensemble du dossier globalement (soit l’aéroport Notre-Dame des Landes, ses accès, y compris vers le Sud ?, l’avenir de Nantes Atlantique et des zones environnantes). Toutes choses que la FNAUT avait fait apparaître.

 

Le rapport de la Commission comporte des contradictions et des affirmations gratuites, mais soulève des questions qui nécessiteraient une remise à plat. Qu’en fera (ainsi que celui sur l’application de la loi sur l’eau) le Gouvernement ?

 

La détermination des opposants est une des clefs. Prochaine manifestation le samedi 11 mai à 14 h à Notre Dame des Landes (voir le site acipa.free.fr).

 

le-changement-passe-aussi-par-notre-dame-des-landes

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 07:00

images eelv

 

Notre-Dame-des-Landes : les rapports rendus publics condamnent de fait le projet  

          

La commission de dialogue, le collège d’experts scientifiques et la mission agricole viennent de remettre leurs rapports au Ministre des Transports, M. Cuvillier.

     

Si la commission de dialogue estime, sortant ainsi de sa feuille de route initiale, que le projet est « justifié », ses observations, recommandations et conclusions démontrent surtout que le projet est aussi fragile que mal formaté.

     

En effet, tant sur le dimensionnement de l’aérogare et de la piste, que sur le plan des dessertes routières et ferroviaires, ainsi que sur l’impact agricole et l’emprise foncière, le projet témoigne d’un nombre considérable de failles.

     

En ce qui concerne l’impact environnemental, la conclusion du collège d’experts est sans appel. La méthodologie proposée est invalidée à l’unanimité d’un point de vue scientifique. D’un point de vue juridique, sauf à s’affranchir de la loi sur l’eau et du droit communautaire, le projet ne peut être autorisé en l’état actuel.

     

Pour Europe Ecologie Les Verts, la copie est bien à revoir intégralement. Toutes les interrogations posées depuis des années par les opposants sont aujourd’hui confortées et légitimées.

     

En l’état, la mise en œuvre de toutes les recommandations formulées dans ces rapports relève de la mission impossible et reporte sine die le projet.

 

Julie LAERNOES

Coordinatrice du groupe Europe Ecologie Les Verts

Conseil régional des Pays de la Loire

Tel : 02 28 20 61 29 Port : 06 80 40 15 00

 

 

Fresque 2006 06 25 07

NDDL : c'est toujours non pour les écologistes !

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 06:30

La FNAUT qui a participé à un atelier dédié aux « Voyageurs et associations » pour redynamiser la ligne interrégionale La Roche sur Yon - Bressuire, a produit un compte rendu qui fait le point du projet.

 

fnaut logo pdl

ASSOCIATION REGIONALE DES USAGERS

 DES TRANSPORTS DES PAYS DE LA LOIRE

Site : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/ 

 

 

Redynamisation de la ligne interrégionale la Roche sur Yon - Bressuire



Les Régions ont chargé le bureau ITER de faire des propositions d’action. A cet effet plusieurs ateliers ont été organisés dont l’un dédié aux « Voyageurs et associations » le 3 avril 2013 à St Laurent sur Givre.

 

St Laurent de Givre en Mai n’est pratiquement pas desservi par les transports publics. Réunion le mercredi après-midi, très adaptée aux usagers ! Résultat pratique : une petite assemblée composée  de représentants de collectivités, à l’exception de 2 anciens cheminots, d’une responsable de lycée, des 2 représentants Fnaut (Pays de Loire et Poitou Charentes). Seule une enquête auprès des usagers, en gare, aux arrêts ou dans le train aurait permis d’avoir un avis « de terrain » élargi. Trop cher ?

 

Le projet de relance est un projet à l’économie : + 20% de desserte (ou de budget ?), bénéficiant d’une aide européenne. L’offre restera mixte (train et car). La Région justifie cette approche par le manque, réel, d’argent. Notons que par ailleurs elle finance Notre Dame des Landes, et que la travaux de la 2X2 voies Cholet Bressuire avancent à grand pas, que les départements financent sur le même axe 11km de contournement routier de Brion sur Thouet (26 m€), etc…..Ce n’est manifestement pas encore l’heure de la transition énergétique, mais c’est toujours l’incohérence entre les différents niveaux de collectivité.

 images-hors-pl 0738

 

Le bureau d’étude ITER indique que la fréquentation (estimée d’après les déplacements tous modes actuels) pourrait doubler jusqu’à 500 passagers/jour, mais que le potentiel reste faible.

 

Ceci est basé sur des hypothèses réductrices : pas de prolongation des liaisons jusqu’à Tours qui est le « grand » pôle alors que Saumur est limité, pas d’étude d’impact à long terme d’une amélioration significative de l’infrastructure et de l’offre sur les transferts entre modes de transport : ainsi la demande de transport est actuellement faible entre Bressuire et la Vendée car peu de Bressuirais vont chercher un travail à la Roche sur Yon, ou vice versa, parce qu’on ne peut se déplacer économiquement ; idem dans le domaine scolaire. Les communautés de commune restent closes sur leur marché du travail, leurs établissements scolaires. Et ce n’est pas une offre cars sur moyenne distance qui peut changer cela.

 

Il a donc été demandé à l’assistance de réfléchir uniquement aux mesures d’accompagnement : gares, multimodalités, coordination avec autres AOT, valorisation de la ligne, etc…Est ressorti aussi l’intérêt de mettre les scolaires dans les trains, et les difficultés de l’exercice : prise en compte difficile d’un groupe par la SNCF, …

 images-hors-pl 0765

La voie ferrée aux environ de Thouars

 

La nouvelle offre reflète les « ambitions » du moment : l’usager doit s’adapter au transport disponible plus que les transports répondre aux besoins de l’usager : les nouvelles circulations sont prévues principalement en WE,  car il doit être plus facile de trouver du matériel en WE ?.  L’accent ne serait pas mis sur les vendredi et lundi, jour de plus grande affluence. L’arrêt de Montreuil Bellay est sauté pour que le train ait de bonnes correspondances : pourquoi Montreuil Bellay avec une gare bien située alors que celle de Pouzauges est à 4 km de la ville ? Ne faudrait-il pas améliorer la ligne pour plutôt augmenter les vitesses ? Espérons que cela viendra après.

 

L’élément positif est, outre la nouvelle collaboration entre régions,  que les moyens envisagés vont permettre d’éviter provisoirement la fermeture.  La réunion montre que la revitalisation de la ligne ne sera pas évidente avec les moyens proposés, et quelques modifications d’horaires. La revitalisation reste un objectif lointain, qui n’est pas encore vraiment pris en compte par toutes les collectivités, dont la coordination serait utile.

 

 

Voir les propositions de la FNAUT  


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Politique régionale des transports
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques