Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2005 5 07 /10 /octobre /2005 00:00
Depuis plusieurs années, la région des Pays de la Loire multiplie les initiatives pour que les usagers puissent circuler accompagnés de leurs vélos à bord des trains. Faisons le point sur la situation en cette rentrée 2005.

La Loire sans vélo

Depuis septembre, encore plus de TER acceptent les vélos, hormis sur l'axe ... St Nazaire – Nantes – Angers – Tours. Sur cette ligne, de nombreux omnibus et le TER 200 INTERLOIRE, qui relie 3 fois par jour sur Nantes à Angers et Orléans, n'acceptent pas les vélos. Or, ces trains longent l'itinéraire de "La Loire à vélo", et offrent à Nantes d'excellentes correspondances vers la côte atlantique, riche d'itinéraires cyclables. Cette année encore, pour un cycliste angevin, il est malaisé en semaine (et impossible le dimanche) d'aller pédaler grâce au train le long de la Loire et sur la côte. Notons cependant que la modernisation à venir des voitures Corail qui composent les rames INTERLOIRE prévoit des espaces pour les vélos. Idem pour les TER omnibus. Patience, donc.


La gare d'Angers envahie de vélos

Le succès actuel de l'acceptation gratuite des vélos dans les TER qui les acceptent se confirme chaque jour : l'ambiance matinale en gare d'Angers est désormais très "nordique". En effet, des dizaines de vélos montent ou descendent de rames d'une capacité d'accueil théorique de ... 5 bicyclettes. Dans les rames bondées, les cyclistes accompagnés de leurs montures passent pour des gêneurs encombrants auprès des usagers n'ayant que leurs pieds pour se déplacer. Espérons que ce spectaculaire engouement n'entraîne pas une restriction d'accès des vélos dans les TER. Ce serait contraire à toute politique d'intermodalité, car les usagers emportent leurs vélos pour se rendre à leur travail non par plaisir, mais par besoin, en raison de réseau de transports publics soit inadaptés (Saumur, ...), soit inexistants (Tiercé, ...).

L'exemple alsacien

En Alsace, où le succès du vélo dans les TER a été tout aussi fulgurant, la région et les collectivités locales ont mis en place des parkings vélo sécurisés dans les gares (grandes et petites) des lignes TER "saturées" de vélos, pour que ceux-ci puissent passer la nuit sans risque de dégradation. C'est déjà le cas à Angers (Parkings St Laud et Marengo, renseignements au 02 41 20 31 34), mais pas au Mans, et encore moins dans les gares comme Ancenis ou Saumur.

Co...cyclage ?

D'autres pistes restent à imaginer pour accompagner ce succès : on peut notamment envisager la mise à disposition de vélos "publics" dans les grandes gares, avec garantie de disponibilité pour les abonnés TER, du lundi au vendredi. Le week-end et l'été, tout ou partie de ce parc cyclable serait disponible pour les touristes...

Frédéric Guimier – FNAUT Pays de la Loire

Article paru dans "la bicyclettre", revue de l'association des usagers du vélo Angevins. Retrouvez l'AUVA sur le WEB : http:www.fubicy.org/angers-auva
Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans A bicyclette
commenter cet article
6 octobre 2005 4 06 /10 /octobre /2005 00:00

L’augmentation des tarifs de la TAN de cet été était prévisible, puisque annuelle mais pas excessive (1,84%) eu égard aux services rendus par les Transports en commun nantais …

Il faut noter 3 améliorations appréciables, lors de ce changement de tarifs :

- Les billets "24h" sont de nouveau en vente chez les dépositaires, comme nous l’avions réclamé à Nantes Métropole l’an dernier ; ça tombait sous le sens !

- Les billets "7 jours" sont désormais valables 7 fois 24 heures, ce qui permet de commencer à les utiliser quand on veut dans la journée sans y perdre.

- Les ex-billets "week-end", devenus "4 personnes", sont valables n’importe quel jour de la semaine, pendant 24 heures pour 1 à 4 personnes + le dimanche si on les commence le samedi et pour 4€ au lieu de 4€40 : c’est moins cher, plus souple et très incitatif à l’utilisation des T.C. … bien qu’il soit dommage de réduire leur portée de 5 à 4 personnes.


Quelques pistes d’améliorations cependant pour les élus :

- Fusionner les billets "24 h" et "4 personnes" au prix du billet "24h" (3€ 30).

- Les vendre dans le bus, ce qui ferait 3 titres à vendre pour les conducteurs avec le "duo" et le billet "unité" et serait suffisant : utilisation facile par les usagers et le personnel de conduite et lutte indirecte contre la fraude.

- Une vente généralisée de tous les autres billets par les dépositaires (sauf les "pass" annuels biens sûr !) et de tous les billets hors abonnements par tous les distributeurs.

Utilisation possible de "Monéo" dans les distributeurs acceptant les CB.

Francis MAÎTRE (FNAUT Pays de la Loire), membre du collectif transports de l'agglomération Nantaise ( ANDE, CFDT Transports, CLCV, CSF, Clémentine, FNAUT, Place au Vélo)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Nantes Métropole
commenter cet article
5 octobre 2005 3 05 /10 /octobre /2005 00:00

Lundi 3 octobre, la FNAUT Mayenne organisait une conférence débat sur les perspectives de renouveau du rail en Mayenne, au Lycée Lavoisier de Mayenne.

La FNAUT et l'association TRACES ont pu exposer leur projet de réouverture de la ligne SNCF Laval Mayenne.

L'axre est en partie en service, car De Laval à la bifurcation de La Chapelle Anthenaise, les TER emprunteraient la ligne Laval Le Mans, à double voie.

Seul le tronçon reliant cette bifurcation à Mayenne serait à réactiver.

Si les réticences de certains élus sont fortes, le soutien de la population va grandissant. Il en va de l'avenir de ces territoires périphériques de la région des Pays de la Loire, qu'il est difficile d'atteindre par transport public et desquels l'accès aux services des grandes agglomération régionales est problématique pour qui ne possède pas de voiture.

Ce n'est pas une rocade de plus qui sauvera Mayenne de la désertification...

seule l'amélioration significative de l'offre de transports publics pourra changer la donne, en commançant d'ailleurs par l'amélioration de l'offre "car" dans l'attente de la relance ferroviaire de l'axe.


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Laval - Mayenne : il faut le fer
commenter cet article
4 octobre 2005 2 04 /10 /octobre /2005 00:00

Depuis plus de 10 ans, l'expérience d'un TER interrégional rapide et confortable existe dans notre région. INTERLOIRE relie trois fois par jour Nantes, Angers, Tours, et Orléans.


Si le succès est officiellement au rendez-vous, il ne faut pas se leurrer. Il reste beaucoup à faire pour offrir une réelle alternative à la route entre les deux capitales régionales.

Les trois aller-retour sont insuffisants et ne permettent pas de choisir, matin et soir, entre au moins deux solutions.

Le matin, un départ plus tardif d'Orléans nous apparaît indispensable, de même qu'un départ plus précoce... de Nantes, permettant d'atteindre Orléans avant 9h00.

Même problème en soirée, où un départ plus précoce de Nantes et un plus tardif d'Orléans ne seraient pas de trop.

Les 5 aller-retours constitueraient une trame attractive, complétée des solutions existantes, avec correspondance à Tours ou St Pierre des Corps, mais beaucoup trop lentes pour des trajets de bout en bout.

Tout cela permettrait de transformer l'essai tout en déchargeant l'INTERLOIRE de ses surcharges chroniques.

Mais l'INTERLOIRE est pris en otage dans le bras de fer entre état et régions, car ce TER est finalement fort comparable à ... un TIR, (Train Inter Régional), sujet à forte polémique en ce moment (voir notre rubrique Sauvons les trans CORAIL)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article
3 octobre 2005 1 03 /10 /octobre /2005 00:00

Depuis quelques temps, pour pallier à la saturation des rames de la ligne 1 entre les stations Gare SNCF et Commerce, la TAN a mis en place un service de bus direct entre ces deux stations (notre photo).

Ces navettes sont fort prisées des étudiants qui doivent rejoindre la ligne 2 de tram, qui les emmènera vers les facultés et écoles du nord de l'agglomération.

Un autre solution existe pourtant, prônée par la FNAUT Pays de la Loire depuis plusieurs années : la création, aux heures de pointe, de services tram directs (à nommer ligne 12 ?), entre les stations Manufacture (ligne 1) et Ecole centrale Sup de Co (ligne 2, Nord).

Le raccordement entre les deux lignes, électrifié et à double voie, existe à Commerce. A la station Sup de Co, un tiroir de retournement permet de mettre en oeuvre un terminus intermédiaire (il sert d'ailleurs en cas de problèmes sur le réseau).

Enfin, compte tenu de l'exiguïté de la station Gare, il semble plus simple de créer une voie de tiroir à la station Manufacture, en rognant sur les installations SNCF voisines. Dans l'attente de ce seul investissement, le service pourrait être créé avec une origine à la station Moutonnerie, les installations voisines du dépôt de tramway pouvant alors servir de lieu de retournement des rames. A l'heure de pointe, elles sont forcément disponibles...

Ce service éviterait aux rames de la ligne 2 des temps d'attente dus aux très fortes montées de voyageurs à Commerce et offrirait un meilleur confort aux usagers (pas de rupture de charge à Commerce et meilleure capacité dans les tram que dans les bus, entre Gare et Commerce).

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Nantes Métropole
commenter cet article
2 octobre 2005 7 02 /10 /octobre /2005 00:00

Les élus et les associations dont l'AUT 85 voient enfin leur projet de réouverture de la ligne SNCF Fontenay le Comte – Niort se concrétiser. En 2007 ou 2008 plus probablement, les autorails modernes (73500) devraient permettre aux habitants du Sud Vendée de rejoindre Niort et son bassin d'emplois en train. De là, le TGV direct les attend pour Poitiers et Paris.

Si certains s'interrogent encore de la future fréquentation des rames, rappelons-leur que les réouvertures de lignes, avec du matériel moderne, des horaires adaptés et des temps de parcours de centre à centre inférieurs à l'alternative routière, sont actuellement couronnées de succès et dépassent les prévisions toujours timides lisibles dans les interminables études préalables (Nantes Pornic, Cannes Grasse). Avec le carburant à 1,50 Euros le litre, ces prévisions de trafic n'en apparaîtront que plus timorées.

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Vendée (AUT 85)
commenter cet article
1 octobre 2005 6 01 /10 /octobre /2005 00:00

Le report du terminus de la future ligne 4 (Busway = Bus en site protégé intégral) à la place Foch est :

- une bonne idée pour les correspondances

- mais il manque des liaisons avec les lignes 2 et 3 et dans l’île de Nantes vers l’ouest

Le report du terminus de la ligne de "Busway" n° 4 à la place Foch (au lieu de la station "Bouffay", annoncé comme probable par le Président de Nantes – Métropole) semble judicieux à la fois pour :

- Ne pas interférer avec les travaux de démolition et reconstruction du "Neptune" car il n’est pas souhaitable de faire une station au milieu des échafaudages

- Offrir une correspondance avec 5 lignes de bus (11, 12, 21, 22, 23) d’orientation générale est – ouest qui sont desservies actuellement à "Commerce" par les lignes 26, 27, 28, 29 remplacées par la 4 depuis le Sud-Loire

- Ne pas faire doublon avec la station "Duchesse Anne" qui dessert, comme Bouffay, la ligne 1

Mais il manque des liaisons :

- Avec la ligne 3 pas encore prolongée à "Pirmil" où arrivera le couloir réservé ligne 4 – ligne 2.

- Dans l’île de Nantes vers les lignes 2 & 3 pour les usagers venant des 3 nouvelles stations du "Busway".

Nous proposons donc pour y palier :

- une augmentation de fréquence et …

- un prolongement de la ligne de bus 58 (venant de Doulon et Malakoff via le palais des sports) depuis son terminus actuel "Vincent Gâche" jusqu’à la Maison des Syndicats, la Maison des Hommes et des Techniques et le Palais de Justice, tous bâtiments encore non desservis.

 

Francis MAÎTRE (FNAUT Pays de la Loire), membre du collectif transports de l'agglomération Nantaise ( ANDE, CFDT Transports, CLCV, CSF, Clémentine, FNAUT, Place au Vélo)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Nantes Métropole
commenter cet article
30 septembre 2005 5 30 /09 /septembre /2005 00:00

Dans son édition du soir, France 3 Pays de la Loire a consacré son dossier du 29 septembre à l'avenir des trains CORAIL menacés de disparition.

Sur la base d'interviews d'usagers du corail Nantes – Lyon notamment, les journalistes ont présenté des cas concrets qui ternissent l'image de la SNCF et du TGV, en appuyant l'idée que la SNCF vide ses propres Corails en vendant du TGV.


Le Corail plus économique pour l'usager …

Le reportage commençait par démontrer que la combinaison de trains corail et TER est systématiquement moins coûteuse pour l'usager que l'usage forcené du TGV, car la distance kilométrique est plus courte. Dans certains cas, comme Nantes Lyon, le TGV permet certes de gagner du temps, mais avec un tarif incompatible avec de nombreux budgets de voyageurs… (près de 100 Euros de gagnés sur un billet plein tarif aller retour, sur Nantes – Lyon, en prenant le Corail).

Plus confortable …

Sur certains trajets, le TGV oblige à des correspondances à Paris, car il faut par exemple passer de la gare Montparnasse à la gare St Lazare, ce qui complique la correspondance, là où la combinaison TER / Corail offre un meilleur confort de voyage par des correspondances quai à quai.

Plus rapide que le TGV …

France 3 Ouest enfonce ensuite le clou : sur certaines relations, le TGV est non seulement plus cher, mais aussi … plus long ! Chiffres à l'appui, Nantes Cherbourg (via Le Mans et Caen) et Nantes – Clermont Ferrand (via Tours et Bourges) s'avèrent plus rapide avec le Corail que la relation via Paris avec usage du TGV au départ de Nantes. Et bien sûr, à moindre coût pour l'usager.

Vendre du TGV à tout prix !

Le coup de grâce que porte France 3 à la SNCF est cruel pour l'opérateur public. Certains usagers dégottent eux-même ces intéressantes solutions sur le site INTERNET de la SNCF. En effet, voyages-sncf.com promeut (enfin !) quelques unes de ces solutions CORAIL, grâce à son comparateur de prix. Mais quand l'usager se rend au guichet pour acheter son billet, l'agent lui propose, aux horaires concernés, … du TGV. Et quand l'usager insiste et demande à son interlocuteur d'aller vérifier sur INTERNET, la réponse est étonnante : "on n'a pas INTERNET, et notre logiciel ne propose pas (par défaut) le trajet avec le CORAIL".

Pour voyager en France, renseignez-vous… en Allemagne

Rappelons pour mémoire, que pour des trajets province – province, la FNAUT Pays de la Loire conseille à ses sympathisants internautes de faire une première recherche horaire sur le site INTERNET des chemins de fer allemands (langue française disponible), puis, muni du détail de la solution trouvée, de se rendre à un guichet où le vendeur SNCF vous établira votre titre de transport. Il faut en effet savoir que le logiciel des vendeurs SNCF donne la priorité à la vitesse et au nombre de correspondances réduite et non au tarif le plus serré.

"Grâce au TGV, vous n'avez qu'une correspondance… à Paris !"

De plus, la correspondance quai à quai en province y est mise au même niveau qu'une correspondance à Paris avec changement de gare, ce qui est pour le moins anormal.

Merci à France 3 pour ce reportage qui se concluait par un interview d'un cadre de la SNCF, à Nantes. Celui-ci, pas gêné, osait affirmer que la SNCF ne laissait pas tomber les Corails et allait même investir pour leur permettre de se développer.

Sans commentaire !

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article
29 septembre 2005 4 29 /09 /septembre /2005 00:00

La SNCF déclare tout faire ce qui est de son ressort pour maintenir les trains CORAIL sur les lignes qu'elle juge déficitaire. Ah bon ? La FNAUT vous propose un exemple vécu ce mardi 28 septembre 2005.


 

L'énoncé

Le webmaster de ce blog avait à réaliser un aller – retour Angers / La Roche sur Yon dans la journée. Le trajet se fait en moins d'une heure 45, ce qui est équivalent au temps de trajet par autoroute annoncé par le site INTERNET d'un célèbre fabricant de pneumatiques.


Trajets prévus
:

Aller : Angers (8h05) – Nantes (8h41) par TGV 8901 puis correspondance sur le TER 58873 Nantes (8h57) – La Roche sur Yon (9h42).

Retour : La Roche sur Yon (17h21) - Nantes (18h34) par Corail 3854 puis correspondance sur le TGV 5288 Nantes (18h34) – Angers (19h08).

 

Les faits

Premier écueil : réserver un billet de train sur INTERNET. Le système refuse obstinément de fournir une réservation sur le train CORAIL 5288 (Le service technique de www.voyages-scnf.com a répondu dans un temps record (1h30 !) à mon courriel de réclamation à ce sujet : "nous sommes conscients de la gêne occasionnée, …"). La SNCF pourra toujours annoncer ainsi que personne ne voyage sur ce train, au regard du faible niveau de réservations !


 

Jour J : le TGV 8901 est annoncé avec 30 minutes de retard à Angers. Faisons le compte : il arrivera à Nantes à 9h11 au lieu de 8h41. Je me rends à l'accueil de la gare pour savoir si l'INTERLOIRE, annoncé à l'heure, passera ou non devant le TGV et arrivera à l'heure prévue à Nantes (9h10). Et du coup, si la correspondance sera maintenue à Nantes. Stupeur à l'écoute de la réponse de l'agent d'accueil : la correspondance ne sera pas assurée et le train suivant est à …12h23 au départ de Nantes (c'est ce que dit l'ordinateur de l'accueil à Angers…)


J'insiste. Angers rappelle Nantes. Qui maintient que le TER 58873 n'attendra pas, mais que le train suivant n'est pas à 12h23 mais à 10h19.


à noter : les agents de la gare d'Angers n'ont pas sur leur machine l'horaire du Corail 3832 Quimper Bordeaux. La SNCF invente le corail fantôme, donc forcément vide et déficitaire.


 

Départ pour Nantes avec l'INTERLOIRE. Qui arrive bien à 9h10. Et attente d'une heure pour monter dans le Corail, à l'heure, et plutôt rempli pour un train fantôme…


 

Le retour du soir s'effectuera sans problème, le Corail 3854, bien fréquenté malgré l'impossibilité de réserver des places sur INTERNET, rattrapant à Nantes son retard de 5 minutes au départ de La Roche.


Le bilan

Les quelques photos qui émaillent cet article donnent une idée de l'âge avancé de certaines voitures Corail… Le client préférerait des toilettes neuves plutôt qu'un beau logo "Corail" faisant office de cache misère…

 

Quant à la promotion des trains corail sur Nantes Bordeaux, la SNCF peut revoir sa copie !

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Nantes Bordeaux A.P.N.B.
commenter cet article
28 septembre 2005 3 28 /09 /septembre /2005 00:00

Après Sablé sur Sarthe, C'est au tour de La Roche sur Yon d'être victime des taggueurs, comme le témoigne cette photo prise le 28 septembre 2005.

Le souterrain, pourtant récemment repeint, a servi d'aire de délires picturaux sans aucun caractère esthétisant.

Il est urgent d'agir, car après les ponts, les bâtiments désaffectés, et autres supports visibles en pleine ligne, une fois les installations de gares touchées, ce seront les trains qui subiront les assauts à grande échelle des accros de la bombe de peinture.


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Vendée (AUT 85)
commenter cet article

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques