Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mai 2006 4 11 /05 /mai /2006 22:07
Communiqué d'Angers Loire Métropole :
 
Une enquête publique concernant le tramway et ayant pour objet d’informer le public sur les principales caractéristiques du projet et de recueillir tous les avis, aura lieu du 15 mai au 30 juin 2006.

Cette enquête intervient avant le lancement des travaux et sera suivie d’un arrêté de déclaration d’utilité publique. Au terme de la période fixée, le Président de la commission adressera ses conclusions au Préfet.

Près de la Maine, le tramway va enjamber l'autoroute, ce qui suscite de nombreuses
réticences que les élus minorent.
Il s’agit d’un moment important de la vie démocratique, permettant à chacun de venir s’informer, de s’exprimer officiellement sur le projet et de faire des suggestions. L’enquête publique est ouverte par Monsieur le Préfet de Maine-et-Loire et menée par une commission composée d’enquêteurs indépendants, nommés par le Tribunal Administratif.


Pour consulter les dates des permanences des commissaires, 
cliquez ici

Vous pouvez dès maintenant télécharger le dépliant consacré à l’enquête publique dans la rubrique «documents téléchargeables ». Cliquez ici pour accéder à la rubrique téléchargement
Partager cet article
Repost0
10 mai 2006 3 10 /05 /mai /2006 21:08
A l'heure où la région des Pays de la Loire cherche à renforcer son parc d'automotrices ZTER, aptes à 200 km/h, alors qu'elle a commandé des rames électriques pour les futures liaisons sous caténaire de Nantes aux Sables d'Olonne et le renforcement des services TER périurbains, un type de matériel n'a pas encore été évoqué en termle d'intention de commandes : le BGC.

Un matériel bimode : diesel et électrique

Le BGC est actuellement en service dans quelques régions (Bourgogne, Midi Pyrénées), et commandés par dizaines par des régions qui ont compris tout l'intérêt de ce type d'engins : sur les lignes électrifiées, il circule en captant le courant électrique délivré par les caténaires (les fils tendus en l'air au dessus des voies ...). Et quand la "ficelle" n'est pas présente, le moteur diesel démarre et le passager n'a pas à changer de rame pour terminer son parcours.

Un AGC en gare de Folligny, sur l'axe Caen Rennes ; les BGC ont le même look, avec un pantographe
ou deux pour capter le courant électrique sur les lignes électrifiées


Vers des services Cholet / Angers / Saumur ?

Les BGC permettraient de créer des relations directes pour relier Angers à Saumur via Angers : plus de correspondances en gare d'Angers qui, du coup, retrouverait un peu de capacités aux heures de pointe, avec la suppression du ballet de garage / dégarage des rames qui assurent actuellement des Cholet Angers et des Angers Saumur.

D'autres axes pourraient bénéficier des ces matériels : Cholet / Nantes, Les Sables d'Olonne Tours via Bressuire (d'intéressants services TER pour l'été...), Tours / Rennes, ...
Partager cet article
Repost0
8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 21:54
C'est le magazine Rail Passion de Mai 2006 qui le révèle : la Région des Pays de la Loire aime bien les Z TER, mais en manque cruellement pour renforcer (allonger) les train surchargés.

Deux solutions sont à l'étude : soit déclencher une nouvelle commande (mais comme il faut en commander 20 pour qu'Alstom relance la production, notre région cherche d'autres régions intéressées).

Une Z TER en gare de Coueron, en 2006

Autre piste envisagée, si cette piste ne fonctionne pas  : racheter "d'occasion" des Z TER à des régions qui préféreraient d'autres matériels pour leurs propres besoins.
Partager cet article
Repost0
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 23:58
Vous appréciez la FNAUT Pays de la Loire ?

Vous avez envie de soutenir nos actions pour le quotidien des usagers ?

Comme nous, vous pensez que le transport public a de l'avenir mais qu'il faut ... motiver nos décideurs ?

Alors rejoignez-nous !

La cotisation 2006 est fixée à 14,5 euros. Donnez quelques heures de votre précieux temps pour nous aider dans nos travaux, en toute convivialité ! (il nous arrive de consommer des spécialités liquides de notre région avec modération...).

Pour adhérer ou simplement nous rencontrer pour connaître les personnes qui font la FNAUT Pays de la Loire au quotidien, contactez-nous en cliquant sur ce lien

FNAUT infos, la revue de notre fédération nationale.
Partager cet article
Repost0
2 mai 2006 2 02 /05 /mai /2006 20:31
Alors qu'en Pays de la Loire, le nombre de places de vélo est limité dans les TER et inexistant dans les TGV, le nombre d'usagers qui ont besoin d'emporter leur petite reine pour faire le trajet final de la gare à leur travail ou leur lieu d'études ne cesse d'augmenter.

L'engouement est tel que la Région des Pays de la Loire recherche des solutions.

La FNAUT Pays de la Loire en propose une, grâce à ...


Merci au site web Wagons Vélos en SarreLorLuxR-P  pour ce cliché instructif pris dans les Chemins de fer Luxembourgeois


Vous avez bien vu ! Un wagon TER entièrement consacré au transport des vélos !

Cher amis élus nationaux et régionaux de tous bords, aurez-vous un jour le courage de reprendreen France ce qui fonctionne ailleurs en Europe,  sans vous retrancher derrière d'interminables études qui conclueront qu'en France, ce n'est pas comme ailleurs ?
Partager cet article
Repost0
28 avril 2006 5 28 /04 /avril /2006 22:04
En Belgique, il y a déjà quelques années que l'adaptation du code de la route aux situations urbaines est en débat.  Des idées, on est passé à l'acte depuis le premier janvier 2006. Si vous vous rendez dans une ville belge, ce n'est plus seulement le code de la route qui s'applique, mais aussi le code de la rue.

Un principe simple : priorité au moins protégé.

Ce code de la rue introduit une notion essentielle : la priorité est donnée au moins protégé. Le piéton a priorité sur le vélo, lequel a priorité sur la voiture, laquelle a priorité sur le poids lourd. (reste à savoir comment on classe un bus, habituellement prioritaire).

Grâce au code de la rue, il devient plus facile de circuler à vélo en ville.

Le sens interdit, c'est pour la voiture, pas le vélo !

Parmi les autres points forts du code de la rue, le vélo peut circuler à contre-sens dans toute rue à sens unique pour les voiture. L'exception devient la règle et vice-versa. Quelques rues (on dit bien quelques !) peuvent demeurer interdites au vélo dans les deux sens, s'il y a vraiment un danger avéré (on a bioen dit avéré!). Ce changement remet les vélos sur la chaussée, dans les rues où les cyclistes s'étaient habitués à circuler à contre-sens ... sur les trottoirs. D'où une meilleurre cohabitation avec les piétons.


Elus de tous bords commencent à se mobiliser : reste à passer aux actes !

Depuis plusieurs années, associations de piétons et de vélo "urbain" réclament une telle adaptation pour la France. Dominique Perben, Ministre des Transport, vient enfin de donner écho à cette notion qui va donner obliger les usagers de la chaussée urbain à plus de respect mutuel.  La mairie de Paris pousse aussi dans ce sens, même si elle se heurte au .. préfet !

En Pays de la Loire, l'idée est encore loin d'être passée dans les esprits. Quelques contre-sens cyclables apparaissent ici ou là, mais cela tient encore de l'homéopathie.


Partager cet article
Repost0
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 22:12
Comment faire évoluer l'offre de transport pour les voyageurs en Pays de la Loire, que ce soit par transports publics, par route, à pied, ... dès 2007 et durant les quinze années à venir ?

C'est à cet ensemble de questions que doit répondre le Plan de Déplacement Régional des Voyageurs, nouveau "chantier" lancé par la Région des Pays de la Loire.

Un AGC (Autorail Grand Confort), commandé par centaines par les
régions françaises (vu ici à Rennes). La Région des Pays de
la Loire vient d'en commander à son tour.


Dessertes, fréquences, confort, ... Tout sera passé au crible et "remis à plat". Les associations seront consultées. La FNAUT est bien entendu prête à participer à ce travail de réflexion, pour peu que cela débouche sur des réalisations concrètes et non sur ... de nouvelles études !
Partager cet article
Repost0
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 14:59
A grand renfort de reportages (on a presque envie d'écrire "publi reportages")
"Presse Océan" et "Ouest France" ont annoncé cette semaine l'ouverture de la ligne 4 (en français "Busway") le 7 novembre.

 Les militants de FNAUT Pays de la Loire se réjouissent de cette annonce
même si le concept de bus à haute qualité de service vient plutôt d'un tiers-
monde où les états ne sont guère généreux pour le transport public qu'il n'est
destiné à servir de modèle dans les autres nations européennes comme l'annoncent des journalistes un peu trop enthousiastes à notre goût. Reconnaissons avec loyauté que le service annoncé sera meilleur pour les habitants du Sud Loire que celui qui existait jusqu'en 2004

Ils seront bien sûr présents à la fête inaugurale si bien sûr Nantes Métropole les invite. Porteurs toutefois d'une double amertume.

Celle d'avoir vu quasiment abandonnés les usagers actuels des lignes 26,27,28 et 29 soumis aux embouteillages, sans priorité aux carrefours, devant faire les pires des détours...;

Celle de constater que rien n'est fait à six mois de l'échéance pour expliquer au public des données aussi concrètes que les nouveaux tracés de ligne, les futurs horaires, les nouvelles règles d'accès (abandon de la montée par l'avant dans les autobus de la ligne!).

Malgré le réchauffement de l'atmosphère (contre lequel lutte au demeurant cet article!) la sympathique girafe anti-embouteillage va quitter les bords de la Loire pour retourner dans sa savane. Si elle n'a pas convaincu tous les automobilistes, elle aura un peu égayé l'île Beaulieu et la route de Clisson. FNAUT Pays de la Loire suggère qu'on la remplace par un rhinocéros plus efficace contre les 4X4. Mais est ce encore le sujet?

 

         Jean Bernard LUGADET 44230 St Sébastien sur Loire(Secrétaire FNAUT Pays de la Loire)
Partager cet article
Repost0
22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 21:49
La naïveté de Jean Bernard LUGADET, secrétaire de Fnaut Pays de la Loire est bien connue des adhérents de l’association. Depuis qu’il s’est installé à St Sébastien sur Loire il y a trois ans, il vante à ses connaissances et à ses concitoyens les mérites du service périurbain Nantes-Vertou qui l’amène en cinq minutes au centre de l’agglomération.

Plus militant depuis un an, il s’agite pour dénoncer les perturbations des travaux de la ligne 4 sur la vie des usagers de la TAN, selon lui plus injustement piégés par les ralentissements que les automobilistes ou les commerçants si prompts à crier leur misère dans les quotidiens et les magazines. Tout ça sans trop de hargne, comme s’il était seulement responsable des budgets réunis de la SNCF et de Nantes Métropole. Le 17 avril à 20h17, notre quidam a pu vérifier qu’il avait du chemin à faire avant de voir ses espérances "fnautesques" réalisées et qu’il était temps de s’endurcir un peu dans sa vie revendicative.
Débarquant en gare de Nantes à 19h40 après avoir arpenté, sac au dos, les chemins creux de Bretagne, il découvrit avec ravissement sur le télépancartage que le tram train (appellation populaire quelque peu futuriste de notre autorail X 73 500) l’attendait à l’heure dite ci-dessus et au quai habituel (sans pente pour les vélos soit dit en passant).

Un vrai tram - train, ça existe déjà en France, à Sarreguemines. L'OVNI en question circule même le dimanche, les jours féries vers Saarbrücken, ville ... allemande !

Peu désireux d’affronter les services de la Tan un soir de fête (un tram toutes les 20 minutes, un bus n°26 aléatoire et un bus n°29 détourné les jours de fête à Pirmil), il s’en fut, quai 7, peu curieux d’un lieu inhabituellement vide, tant ce service est désormais un must ferroviaire. D’autant plus qu’un haut-parleur suave confirma plusieurs fois ses espérances et son admiration de la SNCF si dénigrée dans son entourage

Quand le système informatique veut, mais pas la SNCF...

Train de banlieue un soir de fête. Comme au temps de Nogent. Comme au temps du vin blanc. Ou heure trouble comme dans un film noir…
Il déchanta bien vite. Repoussé sans guère de ménagement du train arrivant au bon quai à 8h10 au cri « Ce train ne va pas à Vertou ». Ne trouvant guère de consolation auprès du personnel affecté au train sur l’autre voie, totalement ignorant de la situation. Découvrant avec effarement l’effacement de l’affichage du train fantôme. Recevant après deux intermédiaires à l’accueil la confirmation de son hallucination (le train ayant été affiché par erreur probablement comme un lundi non férié) et invité un peu rudement à s’adresser à un bureau d’Amiens. Ce qu’il fera non sans s’être aussi adressé à la direction régionale ne serait ce que pour poser la question de l’existence du train le ……5 juin. Ce qu’il fera non sans rappeler le cri du cœur lors de notre réunion du 11 mars à Couëron : il y a aussi des usagers potentiels pour la SNCF les Dimanche et jours de fête sur les petites distances.

La pénitence de Pâques : abonné tu marcheras !
Solution certes un peu masochiste (il a tout de même auto et chauffeur à la maison), qui lui permis toutefois de vérifier au passage quelques unes de ses convictions. La bonne coordination TAN SNCF avec par exemple à « Duchesse Anne » un passage du bus 26 les Dimanches à 8h17 : on vous le jure . La prise en compte des demandes de la Fnaut en faveur des piétons et des cyclistes . Essayez de trouver des passages zébrés provisoires du côté de Beaulieu . Quant au côté sud du pont Clémenceau, trouvez la piste réservée….. Mais cessons de radoter : le paradis du « busway » approche.
La prochaine fois notre randonneur veillera à apporter dans son sac de nomade le guide TAN avec tous ses jours coloré et plusieurs fiches horaires TER voire quelques extraits du site Deutsche Bahn. Cela lui apprendra à croire à l’affichage électronique. Pour se consoler, il déclare à qui veut l’entendre qu’il est probablement arrivé chez lui à pied plus vite qu’en utilisant le bus de nuit . Mais on sait que la douleur égare et on lui conseillera plutôt de jouer le 20 et le 17 dans un jeu de hasard et en lui rappelant qu'abonné, il ne saurait évaluer son préjudice financier.
Partager cet article
Repost0
21 avril 2006 5 21 /04 /avril /2006 20:54
Après une pause liée à des changements de responsables au sein de la SNCF, les réunions semestrielles entre la SNCF et les associations agréées de consommateurs vont reprendre fin mai 2006.

Lors de cette réunion, nous serons informés des principales modifications d'horaires envisagées pour 2007, et un point d'actualité sera fait.

La FNAUT Pays de la Loire fera remonter les questions de ses adhérents et sympathisants.

Encore plus de trains en Pays de la Loire ? C'est le moment de faire remonter vos idées ! Ici, un TER Angers Tours
quitte la gare de La Ménitré, en avril 2006.

Si vous avez des idées, des remarques sur les services, n'hésitez pas à nous les faire connaître avant le 20 mai 2006.

Pour cela, merci d'utiliser soit le "commentaire", soit de cliquer ici pour obtenir notre formulaire de contact en ligne.
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques