Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2018 2 26 /06 /juin /2018 06:35

 

L'Association Citoyenne Châteaubriant-Rennes en Train soutient le Rassemblement des 4 organisations syndicales qui aura lieu

 

Mercredi 27 Juin à partir de 11h30 à la Gare de Châteaubriant.

 

Dans le cadre du pacte de mobilité de la Bretagne, le retour d'une ligne modernisée de Rennes à Nantes par Châteaubriant serait une initiative intéressante pour le développement de nos territoires.

 

Nous vous attendons pour assister au rétablissement symbolique de la ligne entre Rennes et Nantes via Châteaubriant.

Partager cet article

Repost0
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 01:56

Train Caen-Alençon-Le Mans-Tours :

priorité à la rénovation !

 

Le jeudi 1er mars 2018, Sophie Bringuy, co-présidente du Groupe Écologiste et Citoyen, et Lucie Etonno, membre de la commission transports du Conseil régional des Pays de la Loire, étaient mobilisées avec les usagers-ères, élu-e-s et cheminots pour l’appel à la sauvegarde de la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours. Sur cette ligne stratégique pour la Région, les écologistes demandent depuis des années une modernisation indispensable.

« La mobilisation unanime pour le maintien de la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours hier soir résulte d’un constat partagé : c’est un axe majeur en Sarthe », analyse Sophie Bringuy. « Son état de détérioration actuel est préoccupant. Le risque à moyen terme, c’est que la circulation devienne trop dangereuse. Nous devons obtenir des garanties pour un calendrier de travaux à même de permettre le maintien de la ligne. »

 

Pour rappel, la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours relie le Nord et le Sud de la Sarthe. Elle connecte aussi ce département à la Normandie et au Centre-Val-de-Loire. Beaucoup de personnes prennent ce train chaque jour pour étudier ou travailler. Par ailleurs, c’est aussi une ligne qui relie les campagnes sarthoises à deux gares TGV : Le Mans et Saint-Pierre-des-Corps (via Tours). Elle contribue donc pleinement au désenclavement rural.

 

« Cette ligne représente un enjeu régional et inter-régional au même titre que la ligne Nantes-Bordeaux pour laquelle nous sommes également fortement mobilisés. Nous demandons que cette ligne soit hissée au rang des priorités des négociations avec la SNCF et l’Etat. Elle doit clairement figurer dans le contrat d’avenir que la présidente de Région, Christelle Morançais, veut conclure avec le Gouvernement. Nous l’avons déjà exprimé à plusieurs reprises, sans réponse claire en retour », complète Lucie Etonno.

 

La prise de conscience des enjeux climatiques est de plus en plus forte. Le Groupe Écologiste et Citoyen rappelle que le transport ferroviaire est un mode de déplacement écologique qui contribue à limiter nos émissions de gaz à effet de serre. Dans ce contexte, notre réseau ferré est un patrimoine précieux dans lequel il est nécessaire d’investir avec volontarisme. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui comme le montre par exemple le retard de mise en service de la halte ferroviaire « Le Mans Hôpital » initialement programmé pour 2017.

Partager cet article

Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 06:42

Collectif pour le maintien de la ligne Caen Tours

 

Pour sauver la ligne Caen - Le Mans -Tours : Un petit clic vaut mieux qu'un grand choc !

 

 

Enquête en ligne

 

C'est un départ sur les chapeaux de roue mais avec 200 réponses en moins de 24 heures, l'Enquête en ligne sur internet proposée par le Collectif pour le maintien de la ligne de train Caen-Tours est un véritable succès.

 

Cette enquête s'adresse à tous les utilisateurs de la ligne. Après l'appel du collectif qui avait recueillis 650 signatures, cette nouvelle étape marque une nouvelle fois la volonté des usagers à sauver cette ligne.

 

Enquête dans les trains

 

Début avril le collectif ira dans les gares et les trains pour recueillir le maximum de témoignages et d'avis.

 

Cette enquête permettra une étude plus fine des usages de la ligne qui au premier abord ne sert pas uniquement à se déplacer pour des raisons professionnelles et pour étude.

 

 

Adresse mail : maintienlignecaentours@gmail.com

Tel : 06 45 47 52 45

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 08:07


Madame,Monsieur,


Dans le cadre de la séance de questions orales du mardi 6 mars je suis intervenu sur un sujet prégnant pour notre territoire, à savoir, les projets d'infrastructures ferroviaires en Charente-Maritime.

Vous en souhaitant bonne réception et restant à votre écoute.

Bien Cordialement,

Daniel LAURENT
Sénateur de la Charente-Maritime


 

  Projets d'infrastructures ferroviaires en Charente-Maritime

 

M. le président. La parole est à M. Daniel Laurent, auteur de la question n° 0236, adressée à Mme la ministre auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports.

 

M. Daniel Laurent. Madame la ministre, je souhaite me faire l'écho des élus, des acteurs économiques et des usagers concernant la desserte ferroviaire de la Saintonge, du Pays royannais et du Cognaçais, enjeu majeur tant pour l'attractivité du territoire que pour son développement économique et touristique. J'associe bien évidemment à ma question ma collègue Corinne Imbert.

 

Dans ces territoires, nombre de nos concitoyens n'ont aucune solution de remplacement à la voiture et doivent en plus faire face à une augmentation de la fiscalité sur le diesel. Le retard pris dans la modernisation de la signalisation entre Angoulême, Saintes et Royan et dans le lancement des études d'électrification pénalise la desserte de l'ensemble du département de la Charente-Maritime.

 

Le rapport Duron ne faisait pas du projet d'électrification Angoulême-Royan une priorité, alors que celui-ci avait été intégré au contrat de plan lorsque vous étiez préfète de la région Poitou-Charentes. Je crois, madame la ministre, que vous vous êtes engagée auprès du président du conseil départemental de la Charente-Maritime, Dominique Bussereau, à ne pas suivre le rapport sur ce point.

 

De la même manière, le Gouvernement ne devrait pas suivre les recommandations du rapport Spinetta sur le devenir du transport ferroviaire de proximité, façon fort habile, ma foi, de désamorcer la colère des usagers et des élus dans nos territoires.

 

Concernant l'un des problèmes majeurs qu'est l'axe Saintes-Bordeaux, la région Nouvelle-Aquitaine serait prête à cofinancer rapidement avec SNCF Réseaux le lancement des études, pour des travaux à réaliser en 2020. Or il semble que l'État freine aujourd'hui l'avancée du projet, ce qui me semble paradoxal au regard de toutes les annonces que vous avez faites, madame la ministre. Pouvez-vous m'apporter des réponses précises sur ce point ? Qui va financer les projets ? Les régions seules ? Ce n'est pas tenable, sans un accompagnement important de l'État.

 

Madame la ministre, vous avez annoncé un programme de 36 milliards d'euros pour la modernisation du réseau sur dix ans. Il y a fort à craindre que les collectivités territoriales ne soient pas en mesure de suivre, au regard de l'ampleur des investissements à réaliser.

 

Madame la ministre, le ferroviaire fait partie intégrante des modes de « transports multimodaux » et contribue à conforter l'attractivité, l'aménagement du territoire et la cohésion sociale. Vers quelles mobilités souhaitez-vous engager nos territoires ?

 

 

M. le président. La parole est à Mme la ministre auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports.

 

Mme Élisabeth Borne, ministre auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports. Monsieur le sénateur Daniel Laurent, la Saintonge, le Pays royannais et le Cognaçais sont en particulier desservis par les axes ferroviaires Angoulême-Saintes-Royan et Niort-Saintes-Bordeaux, dont certaines sections, je dois le dire, ne sont pas en bon état. Cela conduit à des limitations de vitesse sur plusieurs tronçons, par exemple entre Niort et Saintes. Je sais ce que cela représente pour les voyageurs en termes de baisse de qualité de service. Je sais aussi l'importance de ces lignes pour la vitalité des territoires traversés.

 

De fait, de nombreuses lignes de la région Nouvelle-Aquitaine se retrouvent dans une situation difficile, qui nécessitera une mobilisation financière, naturellement conjointe de l'État et de la région, au cours des dix prochaines années, pour éviter des ralentissements, voire des fermetures.

 

C'est tout l'enjeu de la remise à niveau de notre réseau ferroviaire, après des décennies de sous-investissement, qui ont contribué à sacrifier le réseau existant, celui de tous les jours. Ce sont ainsi 36 milliards d'euros qui seront investis dans les dix prochaines années.

 

S'agissant des travaux de modernisation de la signalisation entre Saintes et Angoulême, je partage votre préoccupation, monsieur le sénateur, et celle du président du conseil départemental de Charente-Maritime. J'ai personnellement saisi le président de SNCF Réseaux au sujet du report des travaux à 2021 et des mesures qu'il comptait prendre pour en limiter les effets négatifs, que ce soit en termes de délais, de coûts ou de services rendus à l'usager.

 

Pour ce qui concerne l'électrification de l'axe Angoulême-Saintes-Royan, les réflexions conduites par le Conseil d'orientation des infrastructures n'engagent pas le Gouvernement et sont complétées par une série de consultations que je conduis actuellement en vue d'élaborer le volet programmation et financement des infrastructures du projet de loi d'orientation des mobilités. Je veux que, dans ce cadre, nous définissions les investissements les plus pertinents pour améliorer le plus rapidement possible la desserte du Cognaçais, de la Saintonge et du Pays royannais.

 

Enfin, concernant la ligne Niort-Saintes-Bordeaux qui accuse aussi un retard d'entretien et de régénération important, la pérennisation de la section Niort-Saintes est évaluée à plus de 50 millions d'euros. La rénovation de la section Saintes-Bordeaux exige également d'investir plus de 100 millions d'euros dans les dix ans. Le travail est donc en cours pour définir une vision globale des investissements nécessaires. Je le répète, monsieur le sénateur, vous pouvez compter sur la mobilisation de l'État.

 

Un travail d'ensemble a actuellement lieu sous l'égide du préfet de région en lien avec le conseil régional – je m'en suis entretenue avec le président de la région Nouvelle-Aquitaine, la semaine dernière –, afin d'élaborer une vision globale et partagée de la priorisation des actions à entreprendre sur l'ensemble des lignes ferroviaires au sein de la région Nouvelle-Aquitaine au cours des prochaines années.

 

 

M. le président. La parole est à M. Daniel Laurent.

 

M. Daniel Laurent. Madame la ministre, je vous remercie de votre réponse.

 

L'électrification de l'axe Royan-Angoulême est un sujet important sur lequel nous sommes tous informés. J'ai surtout insisté sur l'axe Niort-Bordeaux, en particulier la partie Saintes-Bordeaux. Vous le savez, la ville de Saintes, avec toutes ses entreprises, est au centre du territoire de la Charente-Maritime, qui est un territoire rural. La mobilité y est donc indispensable. Or c'est entre Saintes et Bordeaux que le ralentissement est le plus fort.

 

Il est donc urgent d'engager ces travaux. Comme je l'ai affirmé tout à l'heure, madame la ministre, la région Poitou-Charentes – je le sais depuis hier – est prête à s'engager financièrement sur cet axe-là, qui constitue la partie de travaux importante à réaliser. Je souhaite que le Gouvernement cautionne cet engagement de la région et s'implique pour que ces travaux puissent se réaliser en 2020. C'est important pour ces territoires ruraux.

 

Partager cet article

Repost0
23 mars 2018 5 23 /03 /mars /2018 07:00

 

La ligne Châteaubriant-Rennes menacée !

 

Avant les ralentissements et la coupure de la ligne entre Retiers et Châteaubriant en Aout 2017 le service ferroviaire était fréquenté par 550 000 personnes.

Alors que cette coupure était prévue jusqu'en fin août 2018, les récentes annonces indiquent que la ligne ne sera pas réouverte à cette date: Une menace de transfert sur route serait bien envisagée car il semble que les autocars donnent toute satisfaction malgré un temps de trajet de 1h45 pour effectuer les 60 km.

Hors il faut 1H30 pour aller de Rennes à Paris en TGV par la ligne nouvelle... C'est là que le bas blesse... Les transports du quotidien sont encore les parents pauvres du ferroviaire....

 

Pour faire le point sur le dossier, une réunion est organisée par l'ACCRET :

le mercredi 4 avril à 19heures

à la salle du Foyer Restaurant,

Esplanade des Terrasses

à Châteaubriant.

 

 

Une application concrète du rapport SPINETTA ?

 

Partager cet article

Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 15:35

 Il faut sauver la ligne Alençon-Le Mans

X 72500 circulant sur la ligne....

Février 2018

La ligne Alençon-Le Mans est en danger pour les élus locaux...

 

"Notre ligne est en danger"

 

Les élu(e)s du nord Sarthe s'organisent face aux menaces qui planent sur "les petites lignes". Le maire de La Guierche, M. Eric Bourge organise une réunion publique le 1er mars pour sauver la ligne TER Alençon-Le Mans. Il souhaite notamment un plan de rénovation des voies, la création de l’arrêt à l’hôpital du Mans.

 

Même si le discours du Premier Ministre a été rassurant, à l'égard des "petites lignes", afin d'éviter la fronde des élus locaux, sa décision de ne pas reprendre la préconisation du rapport Spinetta qui visait à les supprimer à calmer les craintes, dans l'immédiat.

 

Le Premier ministre s’éloigne ainsi de la seule approche comptable et malthusienne du réseau ferré.

 

Mais confier l’avenir de ces lignes de transports du quotidien, ces lignes TER  aux Régions, sans leurs apporter des moyens financiers nouveaux, n’est pas une solution pérenne. Et c'est peut être repousser de quelques années le sort de ces lignes car sans aucune garantie de moyens, leur survie n'est pas assurée. Il faudra que les Contrats de Plan Etat-Régions soient revus en priorité.

 

Car Alençon - Le Mans comme d'autres n'a pas connu de travaux depuis 1976, cette ligne souffre d’un manque d’entretien. Et ce désintéressement se traduit concrètement par la baisse de la vitesse commerciale suite à de graves problèmes d'infrastructures !

 

L’appel du 1er mars

 

Face à cette situation, le Maire de la Guierche  lance un appel. Il s’adresse aux associations d’usagers, élu(e)s, acteurs économiques, artisans, commerçants, associations...

 

Cet appel dit du 1er mars 2018 portera sur trois points : appel à la rénovation de la ligne TER ; appel à la création de l’arrêt hôpital-Université et appel à innover dans le choix des futures matériels TER.

 

Cet appel collectif sera officiellement lancé à la salle polyvalente de La Guierche le jeudi 1er mars de 19 h 30 à 20 h 30.

 

La FNAUT y sera !

 

Voir l'article sur ce blog

voir aussi ici

Partager cet article

Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 18:00

 

 

Depuis la sortie du rapport SPINETTA, présenté la semaine passée, les réactions ne se font pas attendre concernant les conclusions de ce rapport qui remet en cause l'existence de nombreuses lignes.

 

Ainsi dans l'Orne et le Nord Sarthe, un collectif d'usagers se mobilise. Créée depuis quelques jours à l'initiative de quelques usagers de la ligne Caen (Calvados)/Tours (Indre-et-Loire), ces usagers se sont donnés rendez-vous, en fin de journée, Dimanche 25 février 2018, en gare d'Alençon (Orne) pour faire signer une pétition contre la suppression de cette ligne.

 

https://maintienlignecaentours.wordpress.com/lancement-du-collectif/

L'objectif est de communiquer sur leur action et de récolter de nouvelles signatures sur la pétition qui en compte déjà 150.

 

C'est la première action de terrain pour le tout jeune collectif qui milite pour le maintien de la ligne Caen (Calvados)/Tours (Indre-et-Loire) dont la viabilité est remise en cause dans le rapport remis au 1er Ministre.

 

Une mobilisation qui vise à élargir le cercle des seuls usagers vers le s milieux économiques et politiques afin de porter le dossier au niveau national.

 

voir : https://www.ouest-france.fr/normandie/alencon-61000/alencon-le-collectif-de-defense-des-axes-ferroviaires-en-gare-dimanche-5586897

 

 

 

Partager cet article

Repost0
22 février 2018 4 22 /02 /février /2018 07:00

“ Maintenir la ligne ferroviaire Bressuire-La Roche-sur-Yon ”

 

La section Poitou-Charentes de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) a réagi, par la voix de son représentant, Norbert Béalu, dans un communiqué au rapport Spinetta sur la SNCF publié récemment concernant l’avenir de plusieurs lignes ferroviaires en France.
« Le rapport Spinetta envisagerait de supprimer la liaison ferroviaire Bressuire-La Roche-sur-Yon. Ce serait non seulement irresponsable mais irait à l’encontre de la revitalisation ferroviaire du nord Deux-Sèvres. Que feront alors les utilisateurs réguliers de cette ligne (étudiants, employés en Vendée…) ? Veut-on affaiblir la liaison Bressuire-Tours et ses correspondances ? Va-t-on supprimer le  Train des plages  dont on connaît le succès populaire ?
Pour avoir défendu cette ligne à la Région Poitou-Charentes de 1992 à 1998, pour avoir soutenu l’initiative de la nouvelle majorité régionale et l’action du député Jean Grellier, pour avoir défendu le  Train des plages , je ne peux que m’opposer à cette tentative fondée sur une vision purement comptable et qui va à l’encontre d’un service public de transport adapté et plus écologique. Après l’annonce de la fermeture du transport fret entre Parthenay et Niort, la FNAUT ne pourra que s’opposer à ce démantèlement alors qu’il faut au contraire favoriser les liaisons ferroviaires pour la mobilité des citoyens et pour le transport des marchandises. »

Extrait de La nouvelle République du 20/02/2018

 

D'autres articles faisant réference au ferrovirire

Bressuire veut aussi maintenir la ligne Saumur-Tours

La Fnaut reste vigilante et attachée au TER

" Il faut en profiter pour promouvoir l'usage du train sur la ligne du nord Deux-Sèvres "

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2017 3 25 /10 /octobre /2017 07:10

C’est mon dernier train, ma dernière virée… à Bordeaux

Demain dans le journal, il y aura mon portrait…

 

 

La manifestation marquant l'arrivée du « dernier train » tractée par une BB 67400 sur l’axe Nantes-Bordeaux se déroulera  en gare de Bordeaux. Il s'agira du train 3833.

 

BB67400 en tête d'un IC Nantes -Bordeaux en 2005...


Une proposition commune de l'ABAC-AFAC Aquitaine est reprise par la SNCF

 

Le dernier Corail arrive à Bordeaux le 31 octobre !

 

La SNCF a décidé de marquer à Bordeaux, l'arrivée du dernier train Nantes-Bordeaux tracté par une BB 67400 en organisant une petite manifestation. Ce sera aussi le clap de fin des circulations des Corails sur cette ligne.

Ce dernier train sera le 3833 du 31 octobre avec un départ de Nantes à 12h25 et une arrivée à Bordeaux à 17h14.

La locomotive sera décorée spécialement : "Mon dernier train"? Les amateurs de photos et les ferrovipathes sont donc invités à se déchainer sur son passage.
 

Adieu Corail on t'aimait bien...

 

C'est qu'à partir du 1er novembre, le nouveau matériel Coradia-IC va assurer tous les Inter Cités. Les usagers vont être sollicité pour donner leur avis en tant que voyageurs. 

 

Des avis qui devront être recueilli en ce qui concerne le bruit (en particulier dans les compartiments proches des moteurs diesels fixés sur les toitures), le confort des sièges, la place pour les bagages, le pratique des toilettes et la tenue de voie (Est-on plus bousculé que dans les Corails en courbe? et entend-t-on plus les bruits de voies?).

 

Partager cet article

Repost0
10 octobre 2017 2 10 /10 /octobre /2017 00:50

 

La SNCF peu touchée par la gréve

Le mouvement social national du mardi 10 octobre 2017 aura peu d'impacts sur les circulations TER

Le retour des grèves

Le trafic est annoncé normal sur la région Pays de La Loire à l'exception de faibles perturbations, le mardi 10 octobre 2017, sur les lignes 06 Nantes-Cholet et 20 Cholet-Angers.

 

Partager cet article

Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques