Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 08:03

Station Greneraie : un pôle d’échange qui a régressé !

 

La station « Greneraie » est une des plus importantes du service de transport public de Nantes-Métropole au sud de la Loire (air connu).

 

Si nous avons souligné dans un récent billet ses avantages l’ANDE et la FNAUT doivent aussi mettre le doigt sur les problèmes apparus dans l’utilisation de cet espace très important dans la vie des usagers de la SEMITAN.

 

L’accès aux heures de pointe est parfois cauchemardesque le bénéfice des couloirs-bus étant rogné par les temps d’attente sur les carrefours phagocytés par la marée des automobilistes qui ne prennent pas les autobus !

 

Et aussi par les autobus des lignes 98,36 etc.. obligés de tourner sur ces ronds points parce que les cheminements qui leurs sont affectés n’ont pas été bien conçus.

 

 image003-copie-2.jpg

 N’y avait-il pas d’autre solution que de lui faire prendre ce rond-point ?

 

Une priorité absolue au autobus voire des aménagements coupe rond-points comme sur le «bus-way» mériteraient d’être étudiés dès la présente minute (et non dans l’attente de la réalisation promise ici d’un «chronobus»).

 

D’autre part dans les excellents systèmes d’information installés autour du busway et si vantés (y compris par la FNAUT) la ligne 39 reste toujours ignorée dans les temps de correspondance des tableaux d’information du «busway» alors que l’on y voit de belles photos, à la sortie du «busway».

 

On vous indique les correspondances vers « Pirmil » (fréquentes et peu courues) au lieu de celles vers Vertou et Saint Sébastien plus utiles aux centaines de voyageurs pressés (ci-dessous).

 

Où les systèmes d’information modernes sont validés par les usagers ou ils ne servent qu’à créer d’inutiles plus-values coûteuses pour la collectivité.


image005.jpg

A quoi bon Pirmil je vais à Vertou !

(photo ancienne mais situation régulièrement vérifiée)

 

Et last but not least nous avons noté en décembre la fermeture de la boutique TAN locale, certes peu fréquentée mais qui permettait une présence humaine non négligeable dans ces lieux et qu’il faut à tout prix recréer sinon de la convivialité du moins pour éviter les dégradations, le sentiment de « foule solitaire » etc….

 

image007.jpg

La porte est close...



Avis aux bonnes idées y compris commerciales.

 

Jean Bernard LUGADET

(ANDE et FNAUT Pays de la Loire)

 

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 10:07

 

Station Greneraie : un pôle d’échanges qui a progressé...

 

 

La station « Greneraie » est une des plus importantes du service de transport public de Nantes-Métropole au sud de la Loire.

 

Aménagée en 2006 à l’occasion de la réalisation du « busway » elle sert de lieu d’échange entre la ligne 4 (bus à haute qualité de service) et des lignes d’autobus desservant Vertou, Saint Sébastien… dont certaines sont destinées à devenir des « chronobus ».

 

La station située près d’un important carrefour routier est doté d’un parc-auto réservé aux usagers de la SEMITAN.

 

En 2006 la FNAUT et l’ANDE avait dénoncé le caractère minéral et quelque peu glauque des lieux.

 

  image002-copie-1.jpg

Une correspondance assez bien organisée surtout pour les PMR

  

Depuis lors des progrès sensibles ont été réalisés notamment au niveau de l’information des usagers sur les correspondances.

 

Dans les « busway » des affichages électroniques annoncent les temps d’attente des bus en correspondance.

 

_0873.jpg

la ligne 4

 


Enfin un système astucieux permet aux conducteurs des autobus vers Vertou et Saint Sébastien d’attendre les usagers d’un « busway » qui vient d’arriver quelques mètres plus haut.

 

C’est comme cela que nous aimons la coordination à la FNAUT : au plus près du besoin des usagers.

 

 

  Jean Bernard LUGADET

 

Prochain épisode : « Station Greneraie : un pôle d’échange qui a régressé » !

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 00:00

 

Alors que les pelteuses font disparaître la dernière voie ferrée dans le sud mayenne (voir) ... suite et fin du rappel historique et technique sur la ligne Sablé / Château-Gontier / Segré  / Châteaubriant / St Nazaire (Montoir-De-Bretagne) (Nomenclature SNCF N°460)

 

 w Ch G 25012010 pousseur pelteuse356

  Mort d'une voie ferrée...

Les caractéristiques techniques

 

1/ La voie


La voie est/ était constituée de 3 types de rail : 

+ Rail EA 42 130

+ Rail EV 45 520

+ Rail U 36


L'essentiel de la ligne se compose de Rail EA et EV... Il s’agit de rails courts de 16,50 m à 22 m (voir).

P1060167

Des rails au Kilo....gramme et non au Kilomètre ...

 


Les années de pose se situent au début du siècle 1910 et 1945 suite au réparation pour faits de guerre. La date est plus récente concernant les rails de type U 36 puisque l’on note l’année 1967. Ponctuellement quelques travaux ont été fait relevant la date de pose...


Le travelage est constant : 1454 traverses par km.

Les traverses sont métalliques, tout au long de la ligne (hormis quelques passages avec des traverses bois). Le mauvais entretien des fossés a été trés néfaste aux traverses.   

 


2/ L’armement


L’armement est ancien. Il s’agit également d’un armement lourd pour cette ligne qui servait à l’acheminement de trains de minerais.


Actuellement le tronçon Sablé/Château-Gontier est encore ouvert au trafic marchandise. Même si le trafic est rare... Principalement le trafic provenait ou était à destination des établissements Maisonneuve (produit à base d’Acier) et du Parc des Alcools à Longuefuye qui a fermé recemment mais il n’est pas rare que des trains de matériaux arrivent en gare de Château-Gontier.

 

100-3328.JPG

Train de Fret à Château-Gontier (PHOTO Olivier Tanniou)

 


L’origine / destination principale est le Port de Nantes St Nazaire.

Dans les années 1960 le trafic marchandise et notamment les mines de fer s’élevait à 525 000 tonnes depuis la gare de Noyant-La-Gravoyère.

 

Un projet de plateforme rail / route est envisagé à Château-Gontier en partenariat avec le transporteur routier Bréger....

 

3/ Profil en ligne


La ligne est construite depuis 1876 pour les premiers tronçons (voir).


L’itinéraire est à double voie dès le 22 juin 1913. La construction a débuté à l’origine par une voie unique sur la base d’une plate-forme qui pouvait accueillir une double voie. C’est seulement après la Seconde guerre mondiale que la ligne perd cette seconde voie.


L’axe est concurrentiel de l’axe ligérien (Angers / Nantes) géré par le P.O.

+ Origine de la ligne : au départ de Sablé où elle quitte la voie double de l’Axe Paris / Nantes.


+ Le profil évolue en dent de scie avec des rampes de 10 pour 1000 ou de 12 pour 1000 maximum (12 m pour 1000 mètres).


+ Ce profil est parfaitement adapté à du matériel de traction thermique moderne (X 73500).


+ L’emprise de l’ex double voie permet d’aménager et de rectifier les courbes pour augmenter les vitesses. Le "ripage" permet d’améliorer les vitesses avec des rayons de courbure de la ligne.



chateau-ter1.jpg73 500 devant la gare de Château-Gontier (photomontage)

 

4/ Le tracé


On dénombre 87 courbes au total allant de 400m à 6000m de rayon dont 9 courbes ayant moins de 600 mètres.

 

Partager cet article
Repost0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 10:08
Le déménagement de la voie ferrée a commencé depuis plus d'une semaine... dans l'indifférence générale. La FNAUT a réagi par un communiqué de presse.

Du point de vue des politiques  : c'est le calme plat...  A l'exception d'Europe Ecologie qui en Mayenne a évoqué la situation de la ligne... Les élus locaux n'ont rien dit ... "Qui ne dit rien consent" comme dit le proverbe !

Le Maire de Château-Gontier lui se console avec son projet de plateforme bimodale Rail / Route soutenue par le groupe BREGER en connexion avec le dernier tronçon de la voie ferrée restant : Château-Gontier / Sablé...


P1060182La prudence en matière d'environnement : c'est le principe de précaution
et en effet il eu fallu plutôt faire un moratoire sur le projet de rocade sud..
.

Non contente d'avoir encore l'avantage dans les décisions d'infrastructures, le ministère des "routes" peut afficher sans scrupules "dépose de rails" sur ses pancartes... Bel exploit a vrai dire mais peu glorieux...

Nous ne sommes plus à un paradoxe près... Alors que le sommet de Copenague n'a pas été une réussite : "casser" du ferroviaire c'est dans la logique des choses ...

w Ch G 25012010 rail convoisur pelteuse357Une voie ferrée utile pour transporter ses propres rails...

Et paradoxe alors que le discours ambiant indique que cette voie n'a plus d'utilité pour le transport de marchandises, les rails coupés sont transportées sur des lories, poussés par des engins rails/routes et évacué par la voie ferrée ... La voie charie et véhicule sa propre mort...

w Ch G 25012010 sur viaduc n162358Sur le pont de la Rocade, en dessous passe la N162

Autre image symbolique ... Allégorie du temps moderne ? La victoire de la route sur le rail ?
La tête du convois atteint Château-Gontier... C'est la continuité de la Rocade qui sacrifie la voie ferrée...

w Ch G 25012010 pousseur pelteuse356Le voyage touche à sa fin...

Arrivée auprès de la zone de déchargement / chargement des voies ferrées... pourt transbordement sur une remorque routière.

w Ch G 25012010 Rail et PELETEUSE354Préparation du transbordement...

Il est vrai qu'à Château-Gontier, il est question de construire une plateforme rail / route. On en prend bien le chemin. C'est du transfert modal à la mode du sud Mayenne...  en quelques sortes...   
P1060167Des rails aux kilo... grammes... Il y a peu c'était encore aux kilomètres.....  

A suivre ...

Les photos du chantiers (sauf la 1ère et la dernière) sont de Gérard DUFRAISSE @
Partager cet article
Repost0
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 08:03

LOGO-FNAUT192.jpg

 

 

La fnaut Pays de la Loire tient son Assemblée Générale Ordinaire


le samedi 06 février de 10h30 à 13h 


à Sainte Pazanne (Salle Tournemire, près de la Mairie)

 

 

A l'occasion de cette Assemblée, elle invite le plus grand nombre de ses adhérents à venir y assister. 

 

P1040063.JPG  Ste Pazanne, arrivée d'un X 73500 en gare...


Pour l'accessibilité voici les horaires des TER dont aucun ne convient pour arriver à l'heure sauf si vous décidez de partir la veille au soir...

Nantes-Orléans Ve, 05.02.10 dép. 20:26 / Ste-Pazanne : arr. 20:55 / temps de parcours : 29 minutes

Nantes-Orléans Sa, 06.02.10 dép. 10:12 / Ste-Pazanne : arr. 10:43 / temps de parcours : 31minutes

Nantes-Orléans Sa, 06.02.10 dép. 11:40 / Ste-Pazanne : arr. 12:13 / temps de parcours : 33 minutes


Aussi la FNAUT met en place du covoiturage à partir de Nantes :


Départ à 9h30 pour Ste Pazanne
 
Gare Sud de Nantes : au pied de la Maison des Compagnons du tour de France
  
Prière de prévenir sur votre intention de venir par ce moyen (nom et si possible numéro de portable)
 
Télèphone : 06 20 54 10 57
 
Du covoiturage est mise en place à partir de Laval  également :

Départ à 7h30 pour Ste Pazanne

40 avenue Chanzy à Laval (appel au 02 43 53 15 54 )



L'Assemblée Générale a lieu dans la salle Tournemire tout près de la mairie, elle même toute proche de l'église où il y a un parking.
 
Ceux qui se perdront peuvent d'ores et déjà noter le nom du responsable : Jean Bernard LUGADET.

Un affichage indiquera la manifestation...
 

 
 P1040082.JPG
Le même, à l'arrêt en gare...
Partager cet article
Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 11:15

Alors que les pelteuses font disparaître la dernière voie ferrée dans le sud mayenne ... petit rappel historique et technique sur la ligne Sablé / Château-Gontier / Segré  / Châteaubriant / St Nazaire (Montoir-De-Bretagne) (Nomenclature SNCF N°460)

 

  w Ch G 25012010 Rail et PELETEUSE354

 

Historique et Généralités sur la ligne :

 

1/ Une ligne de chemin de fer ouverte par la Compagnie Ouest puis Etat et un axe concurrent de l’axe ligérien exploitée à l’époque par le P.O (Paris / Orléans)

 

 

La ligne Sablé / Château-Gontier / Segré / Châteaubriant / St Nazaire (Montoir-de-Bretagne) [188 km] constitue une radiale. Dès l’origine il s’agit d’une ligne d’intérêt Générale, placé entièrement sous la dépendance de la compagnie Ouest puis du réseau de l’Etat à partir de 1909, lorsque l’Etat rachète la compagnie privée le 13 juillet 1908.

 

Une radiale d'intêret régionale ...


Cet axe régional met en communication directe la campagne mancelle à la côte atlantique sans passer par le val de Loire et à l’origine sans passer par Nantes. Elle est réalisée entre autre pour faciliter le trafic de transit, pour développer l’économie du Sud Mayenne, du Nord Anjou, du Segréen et du Castelbriantais.

 

Cette longue ligne (188 km) relie Sablé (point d’origine de la ligne au PK 258,9) entre Le Mans et Angers, à Château-Gontier, Segré puis Nantes d’une part, et Châteaubriant puis St Nazaire d’autres part.


P1020630.jpgLa gare de Sablé à l'origine de la ligne...

 

2/ L’itinéraire Sablé / Châteaubriant

 

Tout commence en 1868...

C’est la convention du 4 juillet 1868 (l’équivalent d’une DUP) qui concède la ligne entre Sablé et Châteaubriant. La Ligne est ensuite ouverte progressivement en fonction de l’avancé des travaux.


Son ouverture s’échelonne sur 3 étapes :

+ La section de ligne entre Sablé / Château-Gontier est ouverte le 25 décembre 1876

+ La section de ligne entre Château-Gontier / Segré est ouverte le 1er octobre 1877

+ La section de ligne entre Segré / Châteaubriant est ouverte en décembre 1877.


On peut considérer que la ligne est achevée dans sa totalité le 23 décembre 1877 pour ce qui est du parcours de 96 km séparant Sablé de Châteaubriant.

 
gare-chateau-gontier-cote-voies-10-2004102.jpg
La gare de Château-Gontier...

 

Châteaubriant est aussi le cœur d’une étoile Ferroviaire puisque plusieurs lignes partent de cette ville et desservent les gares ou directions suivantes :

+ Rennes / Vitré

+ Redon

+ Ploermel

+ Laval (par Pouancé)

+ Segré / Angers

+  Sablé / Le Mans

+  Nantes et St Nazaire

 

3/ L’itinéraire Châteaubriant / Montoir-de-Bretagne

 

+  La section de ligne entre Châteaubriant / Saint Vincent des Landes est terminée en avril 1881 (transversale de Redon).


emprise-vf--ligne-besne-a-louisfert-20-06-2003-.jpg

L'emprise de la voie entre Châteaubriant et Montoir


+  La section de ligne entre Saint Vincent des Landes / St Nazaire via Besné-Pont-Château et Montoir-de-Bretagne est achevée en mai 1885.


La ligne atteint Montoir-de-Bretagne le 18 mai 1885.

 

coupure--vf-par-n171-_-tgv-nantes-pornic-20-06-03-2-.jpg

La coupre de la voie à Montoir... au fond on aperçoit un TGV qui passe

 

Segré / Nantes : Segré est atteint le 1 octobre 1877.


 

4/ L'intérêt de cet axe...

 

Cet axe régional est un axe concurrentiel pour la Compagnie de l’Ouest de l’axe ligérien du P.O.


Cette ligne est construite avant le lancement du plan Freycinet (17 juillet 1879) qui a vu la mise en place d‘un deuxième réseau ferré dans le but de desservir toutes les sous préfectures. La France se couvre d’un nouveau réseau maillé avec la mise en place de 150 lignes nouvelles. Le réseau structurant est déjà à l’époque construit.

 P1060166Une emprise de double voie y compris sur les ouvrages d'art (viaduc du Pendu)


Cette ligne est rapidement mise en double voie, limitée dans un premier temps au tronc Commun Gennes / Longuefuye / Segré (Laval / Angers), puis dès le 22 juin 1913, l’aménagement est étendue à toute la ligne. (NB : 28/06/1900 double voie entre Rennes et Brest). Cette mise à double voie démontre l’importance de cette ligne pour le réseau de l’Etat.


En effet elle constitue un axe concurrent de l’axe ligérien tenu par la Compagnie du PO. Par cet itinéraire la distance est plus courte pour se rendre de Paris à Nantes via Segré. Ainsi la capitale régionale est à 397 km de Paris contre 431 par l’itinéraire P.O.

 

5/ Un interêt mal mesuré : le Déclin

 

+ A partir des années 40, la ligne perd sa double voie. Vers 1952 / 1953, le tronçon entre Segré et Château-Gontier, est mis à voie unique. Le Schéma de ligne de 1958 ne comporte plus qu’une voie.


+ La section Châteaubriant / St Nazaire est fermée depuis le 19 mars 1952.


+ La ligne de Sablé à Châteaubriant perd son trafic voyageurs le 3 mars 1969.


gare-segre-13-03-2002-105.jpg

La gare de Segré abandonnée... oui abandonnée  


+ La fermeture du service marchandise : 25/01/1988 mais maintien d’une navette tri-hebdomadaire

 entre Sablé / Château-Gontier : en activité ponctuellement...


+ entre Château-Gontier / Segré : arrêt du trafic : 25 septembre 1994

 


 

A suivre...


 

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 09:00
logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Alors que :


+  se développent les débats sur les transports dans notre région,


+  se mettent en place les travaux pour la réalisation de la ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes,


+ le développement des services TER est confronté à leurs liaisons d’une région à l’autre et au futur cadencement


+  la FNAUT a développé ses projets pour un réseau ferroviaire inter cités,



Nous pensons que le moment est venu de vous présenter nos propositions pour :


 

de meilleurs services ferroviaires pour l’arc atlantique

 




image003-copie-1.jpg© MERIODEAU


C'est le thème de l'Invitation à Savenay
 

Et c’est pour cela que nous vous invitons à une : 


 

 

REUNION-DEBAT

 

le samedi 13 fevrier 2010

 

de 10h à 12h00 (accueil à partir de 9h30)

à SAVENAY (Loire Atlantique)


Complexe Polyvalent

3 rue des Mésanges (près du parc Soubretière)

 

 

Nous comptons sur votre présence !

 

Le Président

Jacques MICHAUX

 


Venez nombreux  !




Partager cet article
Repost0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 10:15

La FNAUT répond aux associations anti-TGV qui dénoncent «un désastre écologique, socio-économique et humain»


Le 23 janvier dernier, diverses associations françaises, espagnoles et italiennes de défense de l’environnement, rassemblées pour une manifestation entre Hendaye et Irun contre le projet de ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Espagne, ont exprimé leur opposition à la construction de nouvelles LGV et de lignes à grande capacité dédiées au fret dans un document intitulé la « charte de Hendaye ». Selon elles, les LGV sont “un désastre écologique, socio-économique et humain pour les zones traversées“.


La FNAUT, qui ne peut être suspectée d’être une fanatique du TGV (elle s’est, dès sa création en 1978, préoccupée de l’avenir du réseau ferré classique) souhaite, à cette occasion, rappeler quelques faits difficilement contestables.


P1010718--2-.JPG

TGV Duplex arrivant en gare de Laval

 


1 - Une extension du réseau des LGV est encore nécessaire pour absorber le trafic aérien, soulager les riverains de Roissy et Orly, et éviter la construction toujours menaçante d’un 3ème aéroport parisien. A partir de l’étude de deux experts, Gérard Mathieu et Jacques Pavaux, réalisée en 2003 à la demande de la FNAUT (FNAUT-Infos n°120), on peut estimer que la moitié seulement du report possible de trafic aérien sur le TGV a été obtenue à ce jour.


2 - En Aquitaine, Languedoc-Roussillon et PACA en particulier, où les lignes littorales ne sont doublées par aucun itinéraire bis, le réseau existant n’a pas la capacité nécessaire à un développement vigoureux du TER et à un transfert massif de fret routier sur le rail.

 

2005-voie-ferree-nantes-vers-bordeaux-1v.jpg

Le réseau classique ne bénéficiera pas de l'abandon des financements pour le TGV (ligne Nantes / Bordeaux)

 

3 - Les crédits consacrés aux LGV ne se reporteraient pas, en cas d’abandon des projets de LGV, sur le réseau ferré classique, mais plus vraisemblablement sur les projets routiers et autoroutiers concurrents.


4 - Ce qui menace le plus les écosystèmes et la biodiversité n’est pas la construction de 2 000 km de LGV nouvelles, mais la dérive climatique que le report de trafic routier et aérien sur le rail permet précisément de limiter.

Les associations anti-TGV doivent préciser dans quelles régions le « désastre écologique, socio-économique et humain » qu’elle dénoncent a pu être observé, et pourquoi le succès commercial du TGV-Est, un investissement « inutile », est supérieur aux prévisions.

 

2006--a28-berce-v1.jpg

Autoroute A28

 


Ces associations, qui font le jeu des lobbies routiers et aériens et dont les proclamations écologistes masquent mal la défense (au demeurant légitime) d’intérêts particuliers, réclament que “le pouvoir de décision soit rendu aux populations directement concernées“. Donner le pouvoir aux seuls riverains ? Ce discours populiste nie la notion d’intérêt général et préconise une véritable régression démocratique.



Jean Sivardière, président

Jean Lenoir, vice-président

Jean-François Troin, vice-président

 

Contact presse (voir)


Partager cet article
Repost0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 08:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Communiqué de presse  

 

La voie ferrée Château-Gontier / Segré sérieusement menacée

 

 

La FNAUT n’a pas dit son dernier mot

La FNAUT Pays de la Loire a saisi le Tribunal Administratif de Nantes dès l’annonce des décisions de Réseau Ferré de France pour contester :

+ d’une part la fermeture prononcée par RFF

+ et d’autre part le déclassement de la voie ferrée Château-Gontier / Segré.


Actuellement les résultats de ces contentieux administratifs ne sont pas connus puisque les juges du Tribunal Administratif ne se sont pas prononcés.


  doc-fnaut-008.gif

 

Pourtant sans attendre ces recours et alors que de nombreuses juridictions dont le Conseil d’Etat donnent raison aux actions de la FNAUT, et viennent annuler les décisions de fermeture prononcées par RFF, la ligne est actuellement déferrée dans sa totalité.


Depuis le 18 janvier environ, la voie est livrée à une entreprise de démolition localisée dans la Sarthe qui après avoir commencé par l’emprise du côté de la commune de st Fort progresse vers la gare de Château-Gontier. Rails et traverses sont découpés. Et l’acier est envoyé vers la Chine semble-t-il ?


P1060165

 Solesmes : n'est-ce pas la commune dont l'un des élus s'appelle ... François FILLON? Un acharnement pour cette ligne qui avait été victime des déclarations assasssines de l'ancien Président de Région dans les années 2000.  


Bientôt il ne restera plus que la section de ligne entre Sablé et Château-Gontier, pour témoigner dans le sud Mayenne qu’il existait une ligne qui permettait de relier Sablé à Montoir de Bretagne via Châteaubriant.

 

Cette ligne (comme beaucoup d’autres) n’a pas bénéficié d’investissement en temps et en heure. Elle n’a connu aucune amélioration même si la ligne a été ouverte au trafic marchandise jusque vers les années 1990. A l’heure où le renchérissement du pétrole n’est plus une hypothèse quelle sera la situation des pays enclavés et soumis au diktat de la route et de l’éloignement géographique ?

 

w Ch G 25012010 tracteur355L'entreprise CLMTP en action...

 

La Rocade sud : un projet local climaticide qui supprime la seule alternative possible à la route…

La FNAUT ne peut donc que s’élever encore une fois contre la méthode du fait accompli et de s’étonner qu’il ne soit pas possible d’attendre que le T.A. s’exprime sur le fond concernant les recours pour la fermeture et le déclassement de cette ligne.

 

La FNAUT s’élève également contre les décisions qui sont préjudiciables et contraires aux intérêts des habitants du sud mayenne. Elle dénonce le sacrifice de la voie ferrée pour satisfaire la réalisation d’une rocade routière archaïque dans le contexte actuel, obsolète techniquement, nuisible pour la qualité de vie des habitants d’Azé.

Le devoir de précaution s’impose.

En effet en 2003, une voie ferrée, en Mayenne connaissait le même sort : Laval / Mayenne. Cette ligne fait partie maintenant des lignes que la Région réouvrira en priorité. A l’époque seule la FNAUT annonçait le potentiel de la voie ferrée. C’est la même chose actuellement à Château-Gontier sept ans plus tard !

 

rocade-sud.jpg

La Rocade Sud (le tracès retenu E1) s'écarte un peu de la voie ferrée, conservée en partie en voie verte et les aménagements connexes se traduisent par la disparition du talus ferroviaire (E3)...


Depuis le début, la FNAUT n’a cessé de réclamer que l’emprise de la voie soit préservée pour permettre le retour possible du rail entre Château-Gontier et Segré et au delà vers Nantes et Rennes. C’est maintenant à l’Etat, au Conseil Général et à la Communauté de Commune de Château-Gontier d’assumer des décisions contraires au Grenelle de l’Environnement… Les responsables de ces collectivités seront donc collectivement responsables devant les générations futures pour n’avoir pas pris les décisions qui s’imposaient en temps et en heure…


 

pour La FNAUT, le 26/01/2010


Fabrice EYMON

 

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2010 3 27 /01 /janvier /2010 10:00
Voyager forme la jeunesse dit le vieil adage... La FNAUT dans ses multiples pérégrinations a découvert un (futur) nouveau "Check Point Charly" ... pas loin de chez nous.

Un lieu qui devrait sans aucun doute marquer durablement les frontières territoriales entre le "Duché de Bretagne" et la "Baronnie de Loire Inférieur" .

Un  passage qui devrait faire pâlir d'envie les nostalgiques du l'exmur de Berlin car enfin voilà un bel exemple de déviationnisme technocratique...

 

image009-copie-1.jpgSource : Plaquette de la Région pour Enquête publique : Gare de Châteaubriant

Tiré d'un document officiel voilà le "Check Point Charly" de Châteaubriant ... A droite c'est la Bretagne et à gauche c'est la Région Pays de la Loire ...

D'un côté le traditionnel TER  (diesel) et de l'autre le Tram Train (électrique).. ce qui implique le changement de train, une correspondance... de billet peut être ? De contrôleur certainement...

La FNAUT qui ne manque jamais d'apporter sa contribution surtout quand il s'agit d'améliorer les conditions de transport des usagers soumet une proposition pour améliorer leur confort . Elle propose que la douane soit située dans le bâtiment de la Gare qui peut également héberger un poste de police car tout le monde sait que les "check point" sont propices aux contrôles d'identité...

Pour les reconduites à la frontières et pour aller dans le sens de cette remarquable innovation qui va dans le sens de la simplification des transports collectifs, il y aura même des possibilités de prendre l'avion car le Hérault de Nantes a prévu un champ d'aviation à Notre Dame des Landes...  On arrête pas le progrès !   

La FNAUT  tient tout de même à présenter un document (ci dessous) d'une époque pas si lointaine où la frontière était ouverte... Où les trains circulaient librement ....

 

 

Il n'est jamais trop tard pour changer ce qui n'est pas fait .... La FNAUT et vous l'avez bien compris dénonce cet aménagement abérrant ... (voir)

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques