Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 14:00
logo-fnaut-pdl195.jpg

Comme la FNAUT s'y était engagée, nous publions les réponses qui nous sont parvenues.

Premier liste a nous répondre, la liste  Tous Ensemble La Gauche Vraiment nous a adressé ses réponses le mercredi 24 février... Et pour inciter les autres à le faire, nous publions leurs réponses en exclusivité...   

Nous attendons avec impatience les réponses des autres listes...bien entendu...
 

 CANDIDATS TETES DE  LISTE  : Région des Pays de la Loire

 

 

 

titulaire

 

Réponse et date

 



 

Christophe BECHU

UMP / Alliance Centriste


 

Jacques AUXIETTE


PS MRC PC 


 

Marc GICQUEL

Tous ensemble la gauche vraiment

Front de  Gauche  NPA


Le 24 fevrier 2010

 

 

Eddy LE BELLER


LO

 

 

Jean-Philippe MAGNEN

Europe Ecologie

 

 

Jacky FLIPPOT

Bretagne - Régionaliste

 

 

Brigitte NEVEUX


FN

 

 

Patricia GALLERNEAU

MODEM

 


 


 

 


 NB:  Les réponses aux questionnaires seront fluotées et en italique (voir le tableau ci-dessus).

 

logo-phpbb.gif

QUESTIONNAIRE AUX CANDIDATS AUX ELECTIONS REGIONALES


Services TER


Le TER ne capte que 10% du trafic pendulaire sur les axes desservis par le rail. Que proposez-vous pour augmenter cette part de marché ?


 

Les raisons de la faible pénétration de l'usage des trains ou autocars régionaux sont multiples :

- une faible densité du Réseau ferré sur les Pays de la Loire.

- le manque de cadencement des TER.

- l'absence de diamétralisation

- la concurrence tarifaires et des offres de transport entre les TER et les cars départementaux.

- La non application par les employeurs du décret permettant le financement à 50% de l’abonnement salarié.

Nous proposons de renforcer le nombre de dessertes pour permettre dans un premier temps de mettre en place le cadencement.

Nous proposons la négociation d'un nouveau plan de déplacement Régional incluant les tarifs et les cars départementaux afin de mettre en place une vraie complémentarité et développer le rabattement vers les trains régionaux.



Pensez-vous que la contribution de votre région au fonctionnement du TER doit augmenter ? Comment ?

 

 

La Région participe aux infrastructures ferroviaires (Cholet La Poissonnière, électrification de Nantes Les Sables d'Olonne, modernisation Nantes Pornic et Croix de Vie, Nantes Châteaubriant) se substituant à l'Etat qui se désengage et n'assume pas ses responsabilités.

Nous pensons que pour mettre en place nos propositions, il faudra de fait augmenter notre contribution financière.


Suivant le palmarès TER dressé fin 2009 par Ville Rail et Transport, la Région consacre moins de 59 € par habitant au TER, ce qui est loin des régions les plus performantes (Bourgogne, Picardie, haute Normandie) qui y consacrent le double. Les fonds alloués aux infrastructures (en 2008, il est vrai, sans doute avant les financements pour l’électrification Nantes la Roche) étaient particulièrement limité.

 

Laval est le seul chef lieu de département de la Région très mal relié à Nantes en transport collectif. Quelles solutions proposez-vous pour améliorer la situation ?


-Sur le sujet particulier de Nantes Laval, ces 2 villes sont très mal reliées par les TER, nous devons pouvoir créer des circulations de cars permettant de faire l'aller et retour dans la journée entre ces 2 villes. A moyen terme la mise en place de la "virgule de Sablé" devrait permettre de créer une desserte ferroviaire Laval-Angers pouvant être prolongée vers - ou en correspondance avec - Nantes.

 

-Nous devons aussi permettre aux porteurs de cartes tarifaires des Pays de la Loire, passant par Rennes de ne pas être pénalisés au niveau des tarifs suivant certaines périodes de la semaine. A l'ouverture de la ligne Nantes Châteaubriant, un renforcement de la desserte entre Laval et Châteaubriant doit être faite pour mettre les cars en correspondance avec les trains.


 

Quels sont vos projets pour les relations TER entre notre région et les régions limitrophes, pour développer des lignes mal exploitées actuellement ? :


Avec Poitou-Charentes pour :

1) Saumur Thouars Bressuire la Roche sur Yon les Sables d’Olonne. La région fait déjà des efforts importants pour assurer des dessertes Bressuire Saumur, qui mériteraient d’être prolongées vers la Roche pour augmenter le trafic et mailler le réseau

2) Nantes la Rochelle : la desserte régionale actuelle est de fait limitée à la Roche sur Yon, avec une prolongation par car peu attractive vers Luçon ; une desserte Nantes la Rochelle serait autrement plus attractive (avec correspondance à Luçon pour Fontenay et Niort)

3) Nantes Poitiers Limoges : à noter que sur Poitiers Limoges il est prévu, maintenant que la ligne a été améliorée, de passer de 5 à 7 AR par jour, alors que Nantes Poitiers reste à un AR jour par car peu pratique pour les nantais.


Avec la Région Centre, pour développer des liaisons Tours les Sables d’Olonne via Saumur la Roche sur Yon


Avec la région Bretagne,

1) pour renforcer le service prévu Nantes Brest dû à l’action de la Région Bretagne

2) pour créer une vraie desserte Nantes Châteaubriant Rennes, alors que le projet actuel prévoit une desserte lente et tronçonnée avec un transfert obligatoire à Châteaubriant

3) pour ouvrir une liaison ferrée directe presqu’île guérandaise Saint Nazaire Rennes par Montoir Pontchateau


 

Nous considérons que la Loi SRU a permis que les décisions sur les TER se prennent au plus près des usagers. Toutefois cette régionalisation  a pu faire que chaque Région travaille indépendamment des autres : il suffit de voir la mauvaise qualité de l'offre de transport sur l'axe Caen Le Mans Tours, chaque région n'en faisant pas une priorité : ce sont les usagers qui en font les frais.


Pour la Bretagne, nous considérons que desservir Châteaubriant avec un Tram Train est une erreur : si la pertinence de ce type de matériel n'est pas contestable jusqu'à Nort sur Erdre, il est inadapté au-delà et ne permet pas de faire des relations directes Nantes Rennes via Châteaubriant. Nous proposons de modifier cette situation.

Pour les autres relations:

L'électrification entre Quimper et Brest n'étant pas réalisée, seules les trains diésel peuvent assurer ce type de desserte.

 

Pour la desserte de St Malo nous pensons qu'une demande existe et que nous devons améliorer au moins les correspondances.

Nous devons aussi permettre d'aller vers la Normandie en passant par Rennes y compris tôt le matin et ce tous les jours de la semaine.

Nous devons aussi avoir des trains plus tard le soir entre Nantes et Rennes afin de pouvoir passer la soirée dans l'une des 2 villes.


Pour le Poitou Charente, cette Région a peu de relations avec les Pays de Loire et cela se traduit par  des dessertes médiocres tant avec la Rochelle qu'avec Niort et Poitiers, nous pensons que l'augmentation de l'offre doit faire partie des axes de travail pour les 2 Régions.


Pour la Région centre même si l'InterLoire a été un des premiers exemples de coopération interrégionale, ses dessertes sont trop peu fréquentes. En témoigne le nombre de liaisons quotidiennes entre Angers et Tours qui est beaucoup trop faible pour 2 villes de cette importance, si proches géographiquement.


 

Plus généralement, comment envisagez-vous de raccorder la région à la Ligne à Grande Vitesse Tours Bordeaux, qui donnera accès à la péninsule ibérique et à la Méditerranée occidentale via Toulouse ?


 

Même si une LGV se crée entre Tours et Bordeaux, les habitants de la Loire Atlantique et de la Vendée ne se sentent pas particulièrement concernés. Ils demandent une modernisation de l'axe Nantes La Rochelle, Saintes Bordeaux afin de diminuer le temps de parcours et de renforcer la desserte des trains corail pour avoir un train toutes les 2 heures. Mais ces travaux sont du ressort de l'Etat, de RFF et de la SNCF.

 

Avez-vous des projets de création de services périurbains nouveaux?

 

 

Les prémices d'un service périurbain se font jour dans les Pays de la Loire. Toutes les étoiles ferroviaires autour des Villes de Nantes, Angers et Le Mans doivent voir cette offre proposée dans les années à venir afin de permettre aux habitants d'avoir des offres de transport en commun concurrentielles à la voiture.

Toutefois nous devons aussi être très prudents afin de na pas favoriser l'étalement urbain par la renforcement des capacités de transport. Cela passe par une collaboration étroite entre les diverses autorités organisatrice. (Région, Départements, Agglomérations) notamment pour aller vers une billettique unique.

 


Le TER à grande vitesse doit-il être mis en place dans notre région ?

 

Nous ne voyons pas dans un proche avenir l'utilité de ce type d'offre ferroviaire, nous préférons avoir une offre plus large pour tous les usagers plutôt que de mobiliser des fonds importants seulement pour une minorité.

 

 

 

Modalités d’exploitation


Notre région doit-elle favoriser l¹émergence d¹opérateurs fret de proximité ?

 

 

Nous ne sommes pas pour une libéralisation des chemins de fer, l'exploitation de trains est complexe et nous considérons que si des capitaux sont disponibles, cela doit être pour développer le fer et non pour rémunérer des actionnaires. Nous devons par contre être exigeants avec l'entreprise d'Etat qu'est la SNCF.



Etes-vous favorable à une expérimentation de la libéralisation du TER ?


En particulier sur les lignes à trafic moyen hors grands itinéraires (par exemple Nantes Pornic, Saumur la Roche sur Yon, ou les lignes à rouvrir).

 

L'ouverture à la concurrence du fret ferroviaire ou du trafic voyageurs, ouvrirait la porte au dumping social que nous dénonçons. Celui-ci existe déjà fortement sur la route avec les conséquences sociales et écologiques qui en découlent. Nous ne devons pas le transposer dans le domaine ferroviaire.

 


Investissements


Etes-vous favorable à un engagement financier de votre région dans les investissements ferroviaires sur les lignes régionales en service ou consacrés à des réouvertures de lignes ?


Quelles priorités donnerez-vous à la réouverture de lignes étudiée par la région : Fontenay le Comte-Niort, Laval-Mayenne, Le Mans-La Flèche?

 

Quelles solutions proposez-vous pour que soit assurée la pérennité des emprises ferroviaires alors que se sont multipliées ces dernières années les tentatives de déferrement, déclassement, aliénation des voies ferrées ? (voir)

 

Quelle doit être la politique de la Région envers l’Etat, responsable de la politique nationale des transports et actionnaire de RFF et de la SNCF pour lui faire renforcer dans notre région les dessertes inter cités Nantes-Bordeaux, Nantes-Vierzon-Lyon, Tours-Le Mans-Caen, Nantes-Poitiers, Brest-Quimper-Nantes et au-delà ?

 

Ce n'est pas à la Région de se substituer à l'Etat. Les usagers sont aussi des contribuables. Si la Région investit dans les infrastructures (dont ce n'est pas la compétence) cela se fera au détriment de l'augmentation de l'offre ou alors la Région augmentera d'une manière importante les impôts.

 

Les réouvertures de lignes ferroviaires sont une partie importante de notre programme.

Tout d'abord nous devons obliger l'Etat à revoir sa copie sur sa politique de blocage vis-à-vis des passages à niveau. Aucune loi ne permet à l'Etat aujourd'hui d'en faire un préalable. Nous devons interdire tout retranchement et donc tout déferrement existant. Nous devons aussi prendre les mesures administratives et informer les riverains des lignes ferroviaires que la situation actuelle est réversible : lorsqu'une plate forme ferroviaire existe, même sans rail, elle peut être remise en service. C'est dans cette esprit là que nous irons auprès de la population par exemple sur Pontchâteau Montoir ou Nantes Blain.


 

Quel est votre programme de rénovation des gares ?


Y compris pour résoudre les difficultés d’accessibilité depuis les voiries locales.

 

 

La Région a défini un programme de modernisation des gares pour les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduites, en application de la loi, pour 2015. L'Etat s'il a décidé une échéance n'a pas, une nouvelle fois, prévu le financement avec les conséquences sur le budget de la Région.

Nous pensons que nous devons pas en rester là : nous devons aussi faire en sorte que ces gares aient du personnel à statut pouvant répondre au différents besoins des usagers. Nous devons aussi rendre les PANG (point d'arrêt non géré) accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Enfin les gares doivent aussi devenir des pôles multimodaux afin de permettre une meilleure complémentarité en créant notamment de grands abris à vélos sécurisés.

 

 

Quelle est votre position sur le financement des infrastructures routières par le Conseil régional ? Quelle est votre position sur le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes ?

 

 

Nous sommes pour l'abandon du projet d'aéroport de Notre Dame des Landes. Nous demandons la réouverture du débat public, une étude indépendante sur le réaménagement de Nantes Atlantique incluant la mise en service de sa desserte ferroviaire.

Nous ne considérons pas qu'une ligne tgv entre Nantes et Rennes soit une priorité. Nous nous opposons à ce que la Région participe aux financements des infrastructures routières.

 


La Région doit elle participer au financement de cet aéroport et/ou des infrastructures d’accès, ou réserver ses financements aux infrastructures ferroviaires, en particulier à celles qui favoriseraient un report modal de l’avion sur les TGV (barreau Sud en Région parisienne, gain en vitesse sur Nantes Bordeaux, accès à la LGV Tours Bordeaux, doublement LGV de Nantes Angers, qui serait proche de la saturation et très difficile à doubler en site existant, développement progressif d’une liaison directe et rapide vers Lyon) ?

 

 

La modernisation, de bout en bout, de la ligne classique Nantes Lyon permettrait un gain de temps considérable, se rapprochant ainsi des temps de parcours des tgv mais aurait un atout supplémentaire d'aménagement du territoire pour desservir des villes avec correspondances comme Limoges, Clermont Ferrand et St Étienne.

 

 



Coordination


Quelle sera votre politique en matière de coordination des services régionaux et départementaux (coordination des horaires et correspondances, coordination tarifaire, politique de maillage coordonné du territoire) ?


Pour la coordination voir les remarques plus haut.

 

Quelle sera votre politique face à l’accroissement des usages de la bicyclette?

 

Pour les usagers à Bicyclette, il faut distingues deux situations :

- Pour le trafic pendulaire, le train ne peut pas devenir un transport de vélos : il faut donc offrir aux usagers la possibilité de stationner les vélos aux deux extrémités de leur trajet en train voire d'en louer à prix modique ou avec un abonnement.

Pour les vacanciers et voyageurs occasionnels, chaque train doit offrir un compartiment spécifique pour mettre leurs vélos.

 

 

Comment voyez-vous l’évolution du service « Destineo »?


 

L’évolution de DESTINEO doit passer par sa généralisation : la Région incitera toutes les Autorités organisatrices à adhérer à ce programme. Elle reprendra la maîtrise du système en liaison avec son propre système d'information géographique : il n'est en effet pas acceptable, qu'à cause de l'externalisation de la réalisation de Destineo, la Région n'ait pas la maîtrise des lieux qui y sont référencés.

 

 


Tarifs et information


Sur quels tarifs pensez vous qu’il est prioritaire d’agir ?

 

Etes-vous favorable à la réciprocité des tarifs régionaux sur les lignes interrégionales (Centre-Pays de la Loire, Bretagne.) ?

 

Que pensez vous de la « balkanisation » de l’information horaire ( fiches horaires différentes, services TGV présents ou non) ?

 

Quelle-doit être la politique en matière de points de vente impulsée par la région ?

 

 

Sur les tarifs : Instauration de la gratuité des transports pour les jeunes en formation, les chômeurs et les précaires. Il s’agit d’un premier pas vers la gratuité des transports.

Nous sommes pour la réciprocité des tarifs avec les régions limitrophes.

Nous devons travailler avec l’ensemble des régions à une harmonisation des  tarifications TER, dans le sens de l’équité pour l’usager.

Un programme  de co-élaboration doit s’engager entre les régions au lieu de développer des compétitions.

L’information sur les tgv n'est pas du ressort de la région même si nous déplorons son manque de clarté sur les tgv de pointe par exemple.

 

Chaque gare doit être ouverte, Nous sommes pour la ré-humanisation des gares régionales (information, billettique, la sécurité ferroviaire).

 

 


Commentaire éventuel :

 

 

Le transport Public Régional, doit se développer et s'améliorer pour répondre aux besoins, aux attentes et aux préoccupations des usagers en matière d’offre, d’équité territoriale (dessertes et tarifications), et de développement durable.

Même si l’offre s’est développée et le matériel modernisé, le développement reste inégal sur le territoire régional. Le schéma régional des transports axe ses priorités sur la carte économique. Nous le réorienterons en faveur de l'aménagement et du besoin de désenclavement des territoires. 

Il existe trop de disparité sur la région Pays de la Loire.

Le transport public ferroviaire doit pouvoir répondre à l’ensemble des besoins de transport aussi bien fret et voyageurs.

Nous sommes contre toute ouverture à la concurrence pour les trafics voyageurs et fret.

 

 

 

 

icone-tousensemble

 


     
       
       
       
       
       
       
       
       
Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 11:20
logo-fnaut-pdl195.jpg
Il n'y a pas de programme transport de Lutte Ouvrière pour les régionales
en Pays de la loire.... En tout cas nous n'en avons pas trouvé sur les sites internet de ce parti.  

Peut être aurait -on retrouvé certaines idées de la FNAUT ?

La FNAUT rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques.

Cela dit cette absence de programme transport régional est incohérente ce que la FNAUT rappellera...


 

La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique...

Avec cet article se termine la serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales... On mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat pour certaines et d'autres moins.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire a donc mis en ligne les  programmes  transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.

 

Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE

 

logo lutte
Désolé nous n'avons pas trouvé de propositions régionales sur les sites de Lutte Ouvrière... Il n'y a pas de contributions pour le moment...









Partager cet article
Repost0
26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 11:15
logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Il n'y a pas de programme transport du Front National pour les régionales. En tout cas nous n'en avons pas trouvé sur les sites internet de ce parti. Il y a un programme transport national mais rien pour les Pays de la loire...

 

La FNAUT rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques.

Cela dit cette absence de programme transport régional est incohérente ce que la FNAUT rappellera...


 

La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique...

Avec cet article se termine la serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales... On mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat pour certaines et d'autres moins.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire a donc mis en ligne les  programmes  transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.

 

Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE

 


affiche-elections-regionales-petite

Désolé nous n'avons pas trouvé de propositions régionales sur les sites officiels du Front National ... Il n'y a pas de contributions pour le moment...





Partager cet article
Repost0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 09:30

logo-fnaut-pdl195.jpg

Ceci n'est pas un texte rédigé par les militants de la FNAUT .

La FNAUT rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques .

Ce programme sera donc analysé par la FNAUT et les oublis ou les incohérences seront signalés ...


 

La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique...

Cet article continue la serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales... On mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire met en ligne les  programmes  transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.

 

Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE

 

Le texte ci-dessous provient du site internet de la liste. Il s'agit d'un montage car aucun document officiel ne nous est parvenu à ce jour.

 

Bandeau-blog-ntfb

 

 

...

 

5) Le développement du transport ferroviaire et maritime


Ferroviaire.
Par ses compétences, la Région Bretagne doit continuer à soutenir le transport ferroviaire avec l’amélioration du réseau intrabreton, notamment TER, et la création de pôles multimodaux pour les gares bretonnes. Nous pensons que l'investissement régional de 650 M€ pour la Ligne Grande Vitesse entre Rennes et Paris est du ressort de l'Etat et non pas de la Région, aux ressources financières limitées. Nous soutiendrons le projet de TGV Transline Rennes/Nantes/Poitiers pour rejoindre Lyon sans passer par Paris.


Maritime.
La compétence portuaire doit conduire la Région à se doter d’une politique ambitieuse de développement des activités portuaires, notamment la mise en place d’autoroutes de la mer pour redonner à la Bretagne sa dimension maritime et internationale. Par exemple, confirmer les liaisons entre Montoir-de-Bretagne et Vigo et Gijon en Espagne. (Autoroute de la mer: liaison maritime pour les marchandises, les passagers mais aussi les camions.)

Routier. La Région Bretagne, avec les départements bretons, doit peser sur l'Etat pour l'achèvement du réseau routier, en particulier la N 164 pour l'axe centre-breton et améliorer les
routes transversales.

Aérien. Renforcer l’attractivité des aéroports bretons existants.

 

  ...

 

1 L'ÉCONOMIE ET L'EMPLOI

 

- la reconquête de la mer (pêche, aquaculture, cabotage, autoroutes de la mer*),

- le développement des transports ferroviaires et maritimes,

- l'amélioration du transport routier,

- le maintien d'un coût supportable du transport à l'exportation hors de la Bretagne,

* Autoroute de la mer: liaison maritime pour les marchandises, les passagers, mais aussi les camions.

 

2 LES SOLIDARITÉS

 

Pour le transport

- favoriser les transports en commun et en faciliter l’accès à tous,

- mutualiser les transports interentreprises d'un même secteur pour les salariés, notamment en milieu rural,

- mettre en place un tarif préférentiel dans les transports en commun pour les étudiants, les apprentis et les jeunes en formation professionnelle, en développant le modèle allemand du "Semesterticket" où les frais d'inscription des établissements de formation professionnelle financent l'accès aux transports en commun.

 

4 LA MER ET LA PECHE


Pour les ports

- mettre en place des autoroutes de la mer qui permettent aussi de transporter sur mer des camions. Par exemple, la liaison entre Montoir-de-Bretagne et Gijon et Vigo en Espagne, La Bretagne c'est 39 millions de tonnes de marchandises tous ports confondus, dont 30 millions de tonnes rien que pour Nantes/Saint-Nazaire. Actuellement, l’acheminement du fret par la route génère de la perte de temps et de la pollution. Le transport maritime, c’est 90% des échanges mondiaux et 3% des émissions de CO².

 

6 L’ENERGIE


- une politique des transports incitative vers les transports collectifs,

... 


Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 14:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

Ceci n'est pas un texte rédigé par les militants de la FNAUT  mais on peut y  lire certaines propositions qui ne sont pas étrangères à la FNAUT ou qui ont été développés par elle... 

La FNAUT rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques mais elle souhaite que les élus se rappellent l'origine de la source de leur inspiration ...

Cela dit il y a aussi des oublis ou des incohérences que la FNAUT rappellera ...


 

La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique...

Cet article continue la serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales... On mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire met en ligne les  programmes  transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.

 

Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE

 

Ce Texte est extrait du site du MODEM


logo-modem-carre-blanc

 

4ème OBJECTIF : Renforcer le réseau de transports régional et créer un pass unifié de transports


Il s’agit de mettre en place une billetterie commune à toute la Région incluant tous les transports en commun, TER, cars départementaux, transports intercommunaux, minibus, et permettant des tarifs dégressifs adaptés aux besoins et distances de chacun et garantissant la péréquation par la mutualisation des moyens; et également de poursuivre la rénovation des gares et leur transformation en pôle multimodal (gare routière, espace covoiturage, parkings);


Organiser un réseau multimodal de proximité adapté sur tout le territoire


Libérer l’axe Nantes-Le Mans et ouvrir un axe Nord-Sud pour désenclaver les territoires éloignés des métropoles et des grands axes rapides en favorisant une utilisation prioritaire du rail face à la route dans un souci d’accès multimodal Eau - Air - Rail - Route complémentaire et non pas concurrent.


Pour rendre attractive l’offre TER et des transports en commun en général :


+ Création d’un pass transport incluant tous les transports en commun (TER, cars départementaux, transports intercommunaux) avec des tarifs dégressifs s’adaptant aux besoins de chacun;

+ Mise en place d’une billetterie commune (billettique centralisée) pour tous ces transports;


+ Rénovation des gares et transformation en pôle multimodal (gare routière, espace covoiturage, parkings silo auto et vélo protégés…);


Une nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) structurante :


La mise à l’étude d’une telle infrastructure entre Le Mans et Nantes passant par Angers et Cholet permet :


+ de désenclaver le nord Vendée;


+ de libérer l’axe actuel Nantes-Angers-Le Mans des trajets uniquement destinés à relier les métropoles à Paris;


+ d’ouvrir les voies pour des liaisons TER-GV rapides et performantes trans-métropole;


+ à la Loire-Atlantique, au Maine-et-Loire et à la Vendée d’être raccordés au futur réseau européen à grande vitesse qui est mis à l’étude suite au Grenelle de l’environnement.


Sécurisation des voies existantes (par exemple, pour la Loire-Atlantique) :


Le tunnel de Chantenay à Nantes doit être sécurisé (900 000 t d’hydrocarbures y transitent chaque année)


+ La voie qui traverse la raffinerie de Donges va être supprimée. Au lieu d’un tracé qui la longerait (ce qui n’est guère plus sécurisant), nous proposons de créer une gare à Donges sur un tracé nord pour un investissement équivalent.


+ Il faut raccourcir les délais pour se rendre à Rennes en utilisant un matériel approprié sur l’axe Rennes-Châteaubriant-Nantes (gain de 30 km. par rapport à l’axe Rennes-Redon-Nantes) et en évitant le tunnel de Chantenay.


 

5ème OBJECTIF : Faire l’économie de la création d’une plate-forme aéroportuaire à Notre Dame des Landes et aménager les structures existantes


Cet équipement n’est pas justifié, Nantes Atlantique n’étant pas saturé. Nous faisons le choix du développement des transports collectifs quotidiens, de la maîtrise de l’étalement urbain et du maintien des 1600 hectares de terres agricoles.

Une concession si longue pour un coût présenté de façon peu crédible engage la Région à combler pendant 55 ans le déficit d’exploitation de l’aéroport au risque de ne pouvoir engager d’autres investissements structurants nécessaires à tous les Ligériens !

 

La plate-forme actuelle :


+ peut être sécurisée (Balises et/ou réorientation de la piste actuelle);


+ peut être desservie à peu de frais par un TER grâce aux voies ferrées existantes qui longent les installations actuelles ainsi que le tramway en prolongeant la ligne 3 dont le terminus est à moins de deux kilomètres.


+ peut être mise en réseau avec les autres aéroports régionaux dont celui d’Angers-Marcé ;


+ la piste unique comme à Genève ou Londres-Gatwick est compatible avec une forte augmentation de la fréquentation, augmentation dont nous doutons, non seulement du fait de l’augmentation inévitable du prix du carburant, mais aussi du report sur le rail que permettront les 4 500 km. de voies ferrées rapides mises à l’étude par le Grenelle de l’environnement

 

...

 

A vos commentaires

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 09:30
logo-fnaut-pdl195.jpg

Ceci n'est pas un texte rédigé par les militants de la FNAUT  mais on peut y  lire certaines propositions qui ne sont pas étrangères à la FNAUT ou qui ont été développés par elle... 

La FNAUT rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques mais elle souhaite que les élus se rappellent l'origine de la source de leur inspiration ...

Cela dit il y a aussi des oublis  et  la FNAUT aura l'occasion de les évoquer ...



La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique ...

Suite de la serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales... on mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire met en ligne les  programmes  transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.


Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE


Ce texte est un extrait du programme de la liste de Jacques AUXIETTE , président sortant daté du 15 fevrier 2010.


 

logo-gauche-en-action

 

Les 57 mesures du programme de la Gauche en Action


...


7. Soutenir de nouvelles liaisons ferroviaires


Nous soutiendrons la réalisation d’une liaison rapide entre Nantes et Rennes, de futures liaisons Nord-Sud intégrant le franchissement de la Loire (en valorisant notamment les infrastructures ferroviaires dont la ligne Sainte-Pazanne – Paimboeuf), et également de la « virgule » de Sablé, et du « barreau sud » en Ile de France. Toutes ces opérations relèvent de la responsabilité de l’État dont la Région sera, avec les autres collectivités et acteurs publics, le partenaire.


8. Accompagner le projet de grand port Nantes-Saint Nazaire


Grâce à l’accompagnement par la Région du projet de grand port sur Nantes et Saint Nazaire et sa contribution aux investissements, cette grande infrastructure renforcera le rayonnement des Pays de la Loire et son développement économique.

...


Une Région du bien vivre pour tous


21. Offrir à tous un accès aux transports collectifs régionaux


Agir pour un meilleur accès de tous aux transports collectifs, cela se décline en plusieurs points :


1. Augmenter de 30% en quatre ans les dessertes TER, notamment périurbaines : avec plus de trains et plus d’arrêts, cette première étape vise à préparer l’objectif d’une augmentation de l’offre de transports régionaux de 80 % d’ici à 2020 (fixé dans le Plan de Déplacements Régional de Voyageurs).


2. Plafonner à 1€ le coût du trajet domicile travail pour les salariés dans le cadre des abonnements cofinancés par l’employeur. Cette mesure s’appliquera progressivement dans toutes les entreprises en accompagnant les plans de déplacements négociés par les partenaires sociaux.


3. Mettre en place une simplification des tarifs régionaux, avec un accès élargi à des abonnements tout public favorisant les utilisateurs réguliers des transports collectifs, et développer les titres intermodaux, c’est-à-dire qui permettent d’avoir accès avec un seul billet à plusieurs modes de transport.


4. Utiliser les étoiles ferroviaires autour des agglomérations pour développer les dessertes périurbaines. Proposer des réouvertures de gares et de lignes ferroviaires en poursuivant les études en cours sur Laval – Mayenne, Fontenay-le-Comte – Niort, Le Mans – La Flèche. Contribuer, sous la responsabilité de l’Etat, à la modernisation de la ligne Caen – Alençon – Le Mans – Tours.


5. Négocier un partenariat renouvelé avec la SNCF, qui permette de renforcer la qualité du service rendu aux usagers, et exclue l’ouverture à la concurrence.


22. Favoriser les autoroutes de la Mer en appuyant les projets du port Nantes Saint Nazaire


Le Port Nantes-Saint Nazaire doit devenir la plateforme logistique de l’Ouest, en liaison avec les nouvelles autoroutes de la mer. Ces projets permettent de favoriser les modes de transports de marchandise respectueux de l’environnement en développant le fret ferroviaire, maritime et fluvial.

C’est également dans cette optique que nous voulons financer les travaux de recherche pour construire la gabarre du XXIème siècle, navire porte conteneurs à font plat adapté au trafic fluvial et capable de redonner à la Loire un rôle dans le transport de marchandises sur sa partie navigable.

 

...

 



Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 16:00
logo-fnaut-pdl195.jpg
Suite de notre serie dans l'attente des réponses des élus à notre questionnaire ...
Ceci n'est pas un texte rédigé par les militants de la FNAUT  mais on peut y  lire certaines propositions qui ne sont pas étrangères à la FNAUT ou qui ont été développés par elle... 

 

La FNAUT rappelle également son indépendance vis à vis des partis politiques mais elle aime bien aussi que les  élus se rappellent l'origine des idées ...

Cela dit il y a aussi des oublis  et la FNAUT fera l'analyse des différentes propositions ...


La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique...

Cet article débute une serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales... On mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire met en ligne les  programmes  transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.

 

Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE

 

Le texte ci-dessous est extrait d'une plaquette, en effet  nous n'avons pas reçu de document pour le moment à la différence des 2 premières listes qui nous avaient adressé, soit leur programme soit un courrier... Nous avons donc réalisé un montage...


bandoba-sansfase

... 

 

+ abandon du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, inutile et dévoreur de terres et d’argent public. Mise en oeuvre d’alternatives pour réduire les nuisances actuelles ;

 

+ refus du financement de la Ligne à Grande Vitesse Le Mans-Rennes qui relève de la seule responsabilité de l’État et qui, en mêlant argent public et argent privé, est une privatisation inacceptable.

 

+ Avec l’argent économisé, création de nouvelles liaisons TER et interrégionales, instauration de la gratuité des transports collectifs pour les jeunes en formation, les chômeurs, les précaires et leurs ayants droit. Il s’agit d’un premier pas vers la gratuité des transports publics ;

 

Les déplacements : le droit à la mobilité sur tout le territoire

 

Étalement urbain, trafic routier, gaz à effet de serre, éloignement habitat-travail et inégalités sociales. Les

déplacements ont besoin d’une politique. Sans se substituer à l’État, le Conseil Régional sera à l’origine d’un Plan Régional des Transports.

 

Donner la priorité aux transports collectifs :

+ créer des lignes TER (Laval-Mayenne, Angers-Laval via Sablé, Montoir-Pontchâteau...) ;


+ maintenir et améliorer les liaisons interrégionales :

Nantes-Bordeaux, Nantes-Rennes via Châteaubriant, Caen-Le Mans-Tours, Nantes Lyon par Tours et Vierzon, etc…


+ faire le choix de la SNCF comme opérateur et refuser les directives concurrence de l’Union Européenne.

 

+ Mettre en oeuvre la gratuité des TER pour les jeunes en formation, les chômeurs et les précaires, premier pas vers son extension à toute la population.

 

+ Abandonner le projet Notre Dame des Landes, imposer un moratoire sur les grands équipements et refuser les Partenariats Publics Privés pour les financer.

 

+ Encourager le fret maritime et ferroviaire, créer des plateformes multimodales et logistiques aux nœuds ferroviaires (Le Mans...).

 

...


Partager cet article
Repost0
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 11:00
logo-fnaut-pdl195.jpg
Le document qui suit est un courrier que nous adressé le 12 février 2010, la tête de liste  Europe Ecologie Jean Philippe MAGNEN  à réception de notre questionnaire. 

Ceci n'est pas un texte rédigé par les militants de la FNAUT ni la réponse à nos questionnaires, ni le programme d'E.E. donc  mais on peut y  lire certaines propositions qui ne sont pas étrangères à la FNAUT ou qui ont été développés par elle... 

La FNAUT rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques ...

Nous aurons donc un oeil critique ...

 


 

La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique...

La serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales continue ... On mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire met en ligne les  programmes transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.

 

Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE

 

arton80 

 

Monsieur,


Nous avons parcouru avec attention votre courrier en faveur d'une politique régionale favorisant un transport public plus juste, plus économe et plus écologique.


La conversion écologique de nos modes de transports est au cœur du projet d'Europe Ecologie pour la région. Le report modal du « tout routier » aux transports écologiques est notre première priorité ; c'est une urgence à la fois sociale et environnementale.


Nous pensons que cette transformation doit notamment reposer sur :

+  La revitalisation (massive) du fret multimodal;

+  L'amélioration de la fréquence et de la qualité de service des TER dans notre région;

+  La réouverture d'anciennes lignes et de gares désaffectées , et par conséquent la suppression des déserts ferroviaires en Pays de la Loire;

+  La création d'un maillage TER, Bus, Vélo, Covoiturage/Autopartage sur l'ensemble de notre région;

+  La création de nouveaux outils pour mettre en synergie les différentes AOT et favoriser l'intermodalité (ex : création de syndicats mixtes, avoir comme objectif le ticket unique et une tarification attractive).


Plus généralement, la complémentarité Vélo / Voiture / Train et Bus nous semble primordiale.


Cette complémentarité permettra :

+  de donner aux habitant(e)s des Pays de la Loire - n'habitant pas à proximité des gares - la possibilité d'accéder plus facilement à celles-ci;

 

+  de renforcer le lien social et la convivialité entre les habitants;

+  de réduire l'empreinte énergétique globale de notre région;

+ ... tout en favorisant le pouvoir d'achats des lîgérien(ne)s dont la part de budget consacrée à l'automobile dépasse encore en moyenne 12% des revenus mensuels (mettre en place des transports écologiques efficaces et fiables sur tous les territoires urbains comme ruraux, c'est leur donner la possibilité de supprimer le coût de la deuxième voiture).


Pour cette raison, notre engagement - majeur - pour ces élections régionales est le suivant : la mise en place d'un cadencement généralisé offrant aux ligériens la possibilité de bénéficier d' un train toutes les heures et/ou demi heures dans chaque gare, sur des amplitudes horaires la plus large possible. En faisant cette révolution des TER et de l'intermodalité, nous donnerons aux habitant(e}s une alternative efficace et environnementale au «tout voiture».


Cette nouvelle politique de la mobilité, doit s'accompagner d'une nouvelle politique d'aménagement du territoire. Nous voulons favoriser la mobilité choisie et non subie en luttant contre l'allongement des distances domicile/travail-étude. Notre vision d'aménagement du territoire poursuit deux objectifs : déconcentrer nos métropoles et créer des bassins de vie d'équilibre (ex : localiser les nouvelles activités économiques dans les villes moyennes ou pôles urbains intermédiaires, interconnectés à des modes de transports alternatifs).


Nous traitons actuellement l'ensemble des questions techniques détaillées dans votre dernier courrier et vous ferons parvenir notre réponse sur chacun de ces points dans le courant de la semaine prochaine.


Dans cette attente, nous restons naturellement à votre disposition pour engager un dialogue constructîf et pérenne pour l'avenir de notre région.


Ecologiquement vôtre,


Jean Philippe Magnen,

 

 



Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 14:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

 


Ceci n'est pas un texte rédigé par les militants de la FNAUT  mais on peut y  lire certaines propositions qui ne sont pas étrangères à la FNAUT ou qui ont été développés par elle...  au point que notre secrétaire régional a même évoqué qu'il y avait peut être "un espion" de l'UMP dans nos rangs ! Boutade évidemment. La FNAUT rappelle son indépendance vis à vis des partis politiques ...

Cela dit il y a aussi des oublis  "monstrueux " et des incohérences que la FNAUT évoquera...


 

La FNAUT  Pays de la Loire dans le débat politique...

Cet article débute une serie sur la présentation des programmes politiques sur les transports pour les régionales... On mesure combien la problématique transport a pris d'importance dans le débat.

La campagne électorale a commancé et pour alimenter le débat, le site de la FNAUT Pays de la Loire met en ligne les  programmes  transports des différentes partis qui nous ont été transmis avant de recevoir leurs réponses au questionnaire régional... (Voir) et départemental.

 

Le texte de la FNAUT est droit,  celui du partis politique en italique et fluoté

Rappel : CE TEXTE N'ENGAGE ABSOLUMENT PAS LA FNAUT PAYS DE LA LOIRE


 

 

logo ump21


"1) Un bilan en demi-teinte depuis 2004


A partir de 2004, la nouvelle majorité est arrivée sans programme. Elle s’est alors employée, avec l’aide de consultants spécialisés, à définir deux outils :

- Le SRIT (schéma directeur des transports ferroviaires) qui regarde l’infrastructure

- Le SRDT (schéma régional des transports) qui regarde l’offre ferroviaire.


Le mode d’élaboration de ces outils a voulu s’inspirer des principes de démocratie participative et les schémas n'ont été adoptés qu’en septembre 2007 : 3 ans de débats, de couts directs et indirects exorbitants pour aboutir à des documents tellement consensuels et généraux qu’il est difficile d’en tirer quelques lignes directrices (sauf un montant de près de 10 milliard d’€, lorsque même des projets majeurs de 100 Millions d’€ (Electrification Nantes/Les Sables d’Olonne) ou Nantes- Châteaubriant (200 Millions d’€), ont toute peine à trouver leur financement.


Le bilan fin 2009 de la majorité est singulièrement faible : aucun projet novateur effectif n’existe du fait de son action.

Ce qui aurait dû être livré en 2009, le projet de tram-train Nantes-Châteaubriant, ne le sera vraisemblablement pas avant fin 2012, et même peut-être seulement à partir de 2013, tant le pilotage du projet par la Région Pays de La Loire a été insuffisant.

La Région n’a pas réussi à imposer aux acteurs ferroviaires ou institutionnels le rythme qui aurait été indispensable pour livrer le projet ; la recherche d’ajustements entre La Région et Nantes Métropole a causé des retards conséquents.


Pour éviter le risque de faire figurer cet échec de tram-train à son bilan, la Région a décidé d’un second projet de tram-train qui aurait du être livré avant les élections régionales, celui du tram-train entre Nantes et Clisson. Plus d’une dizaine de millions d’euros engagés pour des raisons de communication politique : l’amélioration de la desserte sera de 5 A/R par jour, soit un cout d’investissement de 2 millions d’€ par A/R… Encore un exemple flagrant de la vacuité de la politique régionale.


Bien sur des résultats satisfaisants existent cependant et heureusement. La progression du volume de voyageurs a été significative : elle est liée à la montée du prix du carburant, à la croissance des embouteillages, à la livraison de matériels roulants de nouvelle génération, plus capacitaires et plus confortables.

Il convient cependant de dire que toutes les livraisons de matériels roulants correspondent à des propositions de la SNCF avant 2004 (sauf une seule, celle de TER à deux niveaux).


Le mandat qui s’achève laisse donc un goût amer : tant d’occasions manquées, de temps perdu, d’argent gaspillé.

Au moins aurait-on pu s’attendre à ce que la Région cherche à appliquer la loi relative à l’accessibilité aux services publics par les personnes handicapées. Là encore, un placebo médiatique, encore, a servi à masquer la réalité des faits. Seule la SNCF a investi de son propre chef pour améliorer une dizaine de gares ou proposer des services pour les personnes handicapées. La Région a produit un schéma, qui renvoie à plus tard la protection des personnes qui en ont le plus besoin.


Sur ce plan comme sur d’autres, celui des gares en particulier, autre sujet singulièrement vide de réalisation, la Région a peu produit, laissant souvent des techniciens consternés par le contraste entre l’agitation politique et la réalité.


2) Engager les chantiers ferroviaires qui puissent répondre aux besoins effectifs des usagers de notre région

La Région achèvera le projet de Tram-Train Nantes-Châteaubriant, en l’améliorant pour permettre une desserte au ¼ d'heure en pointe depuis La Chapelle / Erdre (impossible dans le projet actuel puisque le barreau vers ND des Landes ne se fera pas, ou pas avant de longues années).


Une desserte en tram-train de l’Ile de Nantes depuis Clisson et La Chapelle-sur-Erdre.


Un grand Projet de « parkings » autour des 20 premières gares TER de la Région permettant un accès gratuit pour les abonnés afin d’offrir aux personnes plus loin des gares TER un accès au TER.


Maximiser le potentiel de croissance offert par le projet national de cadencement du réseau, en s’assurant du rapport coûts / qualité de production et volumes transportés (le calendrier effectif dépendant de la politique nationale de RFF).


Transformer la culture des Comités de Lignes, grâce à internet, en communautés d’acteurs co-créateurs des services de transport.


3) Agir pour faire en sorte que le train régional devienne un véritable levier de liberté et de croissance pour tous, à commencer par les personnes les plus fragiles.


■ La Région proposera l'été sur certains trains une tarification sociale pour permettre aux personnes qui ne partent pas en vacances un accès aux plages, depuis toute la Région.


■ "Plages à la carte", pour favoriser l'accès aux plages via la TER

L’été les routes qui vont vers les plages sont extrêmement fréquentées pour ne pas dire saturées.Il existe à partir de NANTES un réseau ferroviaire qui dessert la plupart des plages de la côte atlantique :

SAINT NAZAIRE - PORNICHET - LA BAULE - LE CROISIC PORNIC LES SABLES d’OLONNE


La Région proposera une offre tarifaire séduisante pour favoriser l'accès aux plages via le TER.

"Plages à la carte" permettra également aux habitants des autres départements de rejoindre NANTES avec les mêmes avantages, à partir d’ANGERS, LAVAL ou le MANS.

Cette proposition permettra d’offrir une alternative à la voiture (économie d’énergie, émission CO2) et de développer le tourisme populaire vers nos côtes.


■ Une politique d’accessibilité au cœur du projet de TER (personnes handicapées, personnes âgées…), par les investissements et des services.


■ Une couverture des évènements sportifs de la Région par les trains régionaux.


■ Une offre de découverte gratuite du TER pour les élèves en fin de cycle secondaire (BAC, CAP…).


■ Un engagement dans la formation professionnelle pour permettre de préparer des jeunes aux métiers du TER.


■ Nous proposerons à tous nos partenaires le PASS transport régional permettant, avec un seul titre de transport pour tout le territoire régional, dans des conditions économiques avantageuses ; d’utiliser les transports en commun des villes : bus, tramway, tram-train, navettes, mais aussi lignes de car départementales et régionales, TER et de stationner gratuitement dans les parkings relais. Nous chercherons à étendre ce dispositif aux régions voisines afin de faciliter les déplacements aux zones limitrophes.

Le PASS transport régional se doublera d’une incitation financière au covoiturage (PASS Covoiturage).


4) Anticiper les besoins en engageant la Région vers les projets de demain


■ Accompagner le projet de TGV Bretagne/Pays de La Loire en aidant Laval à se doter d’une nouvelle gare et inscrire des réserves foncières permettant de préparer la possibilité de la virgule de Sablé (en demandant à ce que les acquisitions foncières et les études archéologiques soient d’emblée réalisées, ce qui peut supposer de prévoir une DUP particulière).


■ Réaliser en concertation avec RFF un plan régional des gares TER, permettant sur 15 ans, d’assurer leur modernisation.


■ Engager la Région dans le projet de nouvelle gare de Nantes et de nouveaux points d’arrêts dans la Métropole nantaise conformément au rapport de Fabienne Keller.


■ Engager la Région dans un programme d’électrification entre La Possonnière et Cholet pour permettre aux trains TER électriques et au TGV d’arriver à Cholet.


■ Electrifier la ligne Nantes – Saint –Gilles-Croix-de-Vie, pour que le TGV desserve Challans et Saint-Gilles-Croix-de-Vie.


■ Conforter l’idée de la création d’une virgule Blottereau/Vendée, qui permette un évitement de la gare de Nantes et ramène le parcours du TGV Les Sables d’Olonne / Paris sous les 3 H.


■ Développer l’étoile ferroviaire d’Angers, en utilisant la technologie Tram-Train.


■ Engager la Région dans un programme de rénovation de la ligne entre Clisson et Cholet.


■ Engager la Région dans un programme de réouverture de la ligne entre La Flèche et Le Mans.


■ Engager la Région dans un programme de modernisation de la relation Angers / Saumur, pour permettre une relation Nantes/Bordeaux via St Pierre des Corps (lorsque le projet de prolongation de la ligne à grande vitesse entre Tours et Bordeaux sera réalisé) afin de permettre une liaison Nantes/Bordeaux en moins de 3 H.

 

Programme de la Liste UMP pour les régionales de mars 2010

 

22 Février 2010

 

 

 

A  vos commentaires, en attendant les réponses des partis à nos questionnaires...


 

Partager cet article
Repost0
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 10:30

logo-phpbb.gif

Communiqué de Presse

 


La FNAUT demande que la concurrence entre opérateurs ferroviaires sur les lignes internationales soit encadrée par l’Etat.

 

La prochaine disparition du monopole d’exploitation de la SNCF sur les grandes lignes internationales va se faire sur le modèle aérien : plusieurs opérateurs ferroviaires pourront coexister sur un même itinéraire.

 

Un bénéfice ... et des nouveaux usagers pour le rail...

Les voyageurs pourront en tirer un bénéfice si les nouveaux opérateurs (Trenitalia, Veolia, …) proposent une offre différente de celle de la SNCF (relations nouvelles de jour et de nuit, dessertes directes, accès sans réservation obligatoire, fréquences élevées, aménagement intérieur du matériel roulant, restauration et autres services à bord, transport des bagages et des vélos, structure et niveau de la tarification, information) et attirent ainsi au rail une clientèle nouvelle.

 

P1030414
Trains à grande vitesse Italien bientôt sur le réseau Français  (Rome, Eté 2008) ETR 450 et ETR 500  de la socièté TRENITALIA

 

Concurrence = Risques

Cependant la concurrence sur le modèle aérien présente aussi des risques : complexité de l’information sur les horaires et les prix, dispersion des guichets dans les gares, correspondances, difficultés d’échanges des billets. Les voyageurs ferroviaires réclament de la clarté et de la simplicité.

 

L’Etat doit assurer un contrôle

Dans ces conditions, la FNAUT demande que l’Etat élabore un cahier des charges qui s’impose à tous les exploitants en matière de validité des tarifs sociaux, de qualité minimale des services, de respect des droits des voyageurs (respect des horaires, dédommagements en cas de retards importants, traitement des litiges).


 

2002-angers-duplex-v1.jpgLa SNCF sera-t-elle sur le même pied d'égalité que les nouveaux transporteurs...?

 

Tous sur le même pied d'égalité...

Afin de limiter le risque d’écrémage des relations les plus rentables par les nouveaux opérateurs, la FNAUT demande que, par analogie avec le système aérien (fonds de péréquation du transport aérien intérieur), tous les opérateurs soient placés sur pied d’égalité et contribuent au financement des relations d’aménagement du territoire comme le fait actuellement la SNCF.

 

En 2017 une ouverture plus large à la concurrence...

La concurrence entre opérateurs pourra être introduite à partir de 2017 sur les grandes lignes intérieures. La FNAUT estime que, dans ce cas, le modèle aérien n’est pas adapté : le modèle des franchises en vigueur en Grande Bretagne (allotissement du réseau) est plus à même de garantir les intérêts des voyageurs.

 

 

Communiqué de Presse de la FNAUT Nationale

15/02/2010

Jean Sivardière, président
Jean-François Troin, vice-président
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques