Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2018 2 19 /06 /juin /2018 00:30

A l'heure où la grève SNCF perdure, que les nouvelles mobilités se mettent en place, que la Région pilote les transports ferroviaires et routiers, que le choix du tramway démontre tous les jours sa pertinence Europe Écologie Les Verts Sarthe organise une rencontre "Le Mans Demain" sur la thématique de la mobilité.

C'est une des réunions de la série des rencontres intitulées "Le Mans Demain" que EELV Sarthe organise. Après une première rencontre en mai dernier sur l'alimentation et l'agriculture périurbaine, c'est au tour des mobilités d'être au coeur du débat.

 

Le Mans demain : Débat sur les mobilités

 

Cette rencontre aura lieu :

 

le vendredi 22 juin à 20h30 à la maison de quartier Pierre Perret

(Rue Averroes, 72100 Le Mans – arrêt de tram Cadran-Epine)

 

Le débat concernera  l'avenir de la mobilité sur le territoire de Le Mans Métropole et au-delà. Quelles mobilités pour la métropole ? Quels sont les nouveaux usages en train d’émerger ? Comment les collectivités peuvent-elles accompagner ces évolutions ?

L'objectif de ce rendez-vous sera de réunir, avec convivialité, les actrices, les acteurs des mobilités et d'échanger sur les perspectives à venir sur le territoire.

A cette occasion, n deux spécialistes des enjeux de mobilités sont invités :

  •  Ludovic BU est reconnu en France comme l'un des meilleurs experts des questions de mobilités alternatives, d'innovation en matière de services à la mobilité et de business models, ainsi qu'en conduite du changement. Depuis 1995, il a lancé et organisé divers services de conseil en mobilité, d'accompagnement à la mobilité de personnes en insertion, d'offres spécifiques autour de nouvelles pratiques (Wimoov, Cityzen Car, etc). Il a également fondé et co-dirigé l'une des entreprises qui a participé à définir ce qui est devenu, dix ans plus tard, un « Plan mobilité » ou « Plan de Déplacements Entreprise » (Auxilia Conseil).
  •  Sébastien MARREC est chercheur en aménagement de l'espace et en urbanisme à Rennes 2, spécialisé dans l'étude des modes actifs. Après un travail de fin d'études sur l'évolution de la politique en faveur du vélo dans différentes métropoles, il débute actuellement une thèse sur le vélo et les espaces publics pour la Ville de Paris. Depuis 2015, il collabore par ailleurs aux activités de Vélogik, une PME spécialisée dans la gestion et l'exploitation de services de vélos. Il est aussi administrateur et référent de la commission aménagements de l'association des cyclistes rennais, Rayons d'Action.
 

Partager cet article

Repost0
9 mai 2018 3 09 /05 /mai /2018 12:00

 

                                                                                                    Ecommoy, le 2 mai 2018

Communiqué de presse 

 

La sécurisation du passage piéton de la gare d’Ecommoy :

une priorité pour la FNAUT

 

Le 22 février, une jeune étudiante est décédée en gare d’Ecommoy après avoir été percutée par un train sans arrêt, alors qu’elle venait de quitter le TER venant du Mans et traversait les voies sur le passage piéton prévu à cet effet.  Cet accident a d’autant plus choqué la population d’Ecommoy qu’il ne s’agissait pas du premier. En décembre 2011, un lycéen rentrant de Château-du-Loir avait été tué de manière très similaire dans cette gare.

 

Depuis ce deuxième accident mortel, plusieurs usagers ont témoigné de la dangerosité de ce passage piéton, après avoir failli être percutés eux-aussi par des trains sans arrêt et alors qu’ils quittaient le TER arrivé à Ecommoy. Si rien n’est fait, il est donc très probable que d’autres victimes seront malheureusement à déplorer.

 

Consciente de l’extrême dangerosité du passage piéton de la gare d’Ecommoy, la FNAUT Pays-de-la-Loire a souhaité engager une réflexion sur les aménagements pouvant être réalisés dans cette gare, afin d’assurer la sécurité de ses usagers. Le résultat de ces réflexions est articulé autour de trois propositions :

 

Le déplacement du passage piéton et des panneaux de signalisation indiquant le point d’arrêt des trains en gare (tête de train), afin que les usagers n’aient plus à traverser les voies derrière les trains, c’est-à-dire sans visibilité sur un éventuel train arrivant en sens inverse (cause première des deux accidents précédents).

 

Le renforcement du signal interdisant la traversée des voies lors du passage d’un train, avec notamment un signal sonore, pour mieux avertir les usagers du passage d’un train en sens inverse.

 

L’aménagement des deux quais à l’identique : distributeurs de billets, composteurs et abris, afin d’éviter toute traversée inutile des voies.

 

Ces propositions ont été transmises aux responsables régionaux de la SNCF à la Direction Territoriale Bretagne Pays-de-la-Loire SNCF Réseau, la Direction de l’Agence Gare & Connexions Centre Ouest, la Direction Régionale des Pays-de-la-Loire SNCF Mobilités et la Direction de l’Etablissement Service Voyageurs TER Pays-de-la-Loire.

 

Elles ont aussi été transmises aux élus concernés : le Maire d’Ecommoy, la Présidente de la communauté de communes Orée de Bercé-Belinois, le Président du Pays-du-Mans, le Président de la commission Transports du Conseil Régional des Pays-de-la-Loire et la Présidente du Conseil Régional des Pays-de-la-Loire.

 

La FNAUT Pays-de-la-Loire se tient à votre disposition pour toute explication supplémentaire concernant ces propositions.

Pour la FNAUT Pays-de-la-Loire,

Pascal Gaulin. 06.70.16.45.35,

pascalgaulin@yahoo.com

 

Collectif TER 25 Le Mans – Tours, https://www.facebook.com/TERLeMansTours/

FNAUT Pays-de-la-Loire, association régionale des usagers des transports,

Maison des Associations, 1 rue d’Auvours, 44000 Nantes 

http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

Partager cet article

Repost0
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 01:56

Train Caen-Alençon-Le Mans-Tours :

priorité à la rénovation !

 

Le jeudi 1er mars 2018, Sophie Bringuy, co-présidente du Groupe Écologiste et Citoyen, et Lucie Etonno, membre de la commission transports du Conseil régional des Pays de la Loire, étaient mobilisées avec les usagers-ères, élu-e-s et cheminots pour l’appel à la sauvegarde de la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours. Sur cette ligne stratégique pour la Région, les écologistes demandent depuis des années une modernisation indispensable.

« La mobilisation unanime pour le maintien de la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours hier soir résulte d’un constat partagé : c’est un axe majeur en Sarthe », analyse Sophie Bringuy. « Son état de détérioration actuel est préoccupant. Le risque à moyen terme, c’est que la circulation devienne trop dangereuse. Nous devons obtenir des garanties pour un calendrier de travaux à même de permettre le maintien de la ligne. »

 

Pour rappel, la ligne Caen-Alençon-Le Mans-Tours relie le Nord et le Sud de la Sarthe. Elle connecte aussi ce département à la Normandie et au Centre-Val-de-Loire. Beaucoup de personnes prennent ce train chaque jour pour étudier ou travailler. Par ailleurs, c’est aussi une ligne qui relie les campagnes sarthoises à deux gares TGV : Le Mans et Saint-Pierre-des-Corps (via Tours). Elle contribue donc pleinement au désenclavement rural.

 

« Cette ligne représente un enjeu régional et inter-régional au même titre que la ligne Nantes-Bordeaux pour laquelle nous sommes également fortement mobilisés. Nous demandons que cette ligne soit hissée au rang des priorités des négociations avec la SNCF et l’Etat. Elle doit clairement figurer dans le contrat d’avenir que la présidente de Région, Christelle Morançais, veut conclure avec le Gouvernement. Nous l’avons déjà exprimé à plusieurs reprises, sans réponse claire en retour », complète Lucie Etonno.

 

La prise de conscience des enjeux climatiques est de plus en plus forte. Le Groupe Écologiste et Citoyen rappelle que le transport ferroviaire est un mode de déplacement écologique qui contribue à limiter nos émissions de gaz à effet de serre. Dans ce contexte, notre réseau ferré est un patrimoine précieux dans lequel il est nécessaire d’investir avec volontarisme. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui comme le montre par exemple le retard de mise en service de la halte ferroviaire « Le Mans Hôpital » initialement programmé pour 2017.

Partager cet article

Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 15:35

 Il faut sauver la ligne Alençon-Le Mans

X 72500 circulant sur la ligne....

Février 2018

La ligne Alençon-Le Mans est en danger pour les élus locaux...

 

"Notre ligne est en danger"

 

Les élu(e)s du nord Sarthe s'organisent face aux menaces qui planent sur "les petites lignes". Le maire de La Guierche, M. Eric Bourge organise une réunion publique le 1er mars pour sauver la ligne TER Alençon-Le Mans. Il souhaite notamment un plan de rénovation des voies, la création de l’arrêt à l’hôpital du Mans.

 

Même si le discours du Premier Ministre a été rassurant, à l'égard des "petites lignes", afin d'éviter la fronde des élus locaux, sa décision de ne pas reprendre la préconisation du rapport Spinetta qui visait à les supprimer à calmer les craintes, dans l'immédiat.

 

Le Premier ministre s’éloigne ainsi de la seule approche comptable et malthusienne du réseau ferré.

 

Mais confier l’avenir de ces lignes de transports du quotidien, ces lignes TER  aux Régions, sans leurs apporter des moyens financiers nouveaux, n’est pas une solution pérenne. Et c'est peut être repousser de quelques années le sort de ces lignes car sans aucune garantie de moyens, leur survie n'est pas assurée. Il faudra que les Contrats de Plan Etat-Régions soient revus en priorité.

 

Car Alençon - Le Mans comme d'autres n'a pas connu de travaux depuis 1976, cette ligne souffre d’un manque d’entretien. Et ce désintéressement se traduit concrètement par la baisse de la vitesse commerciale suite à de graves problèmes d'infrastructures !

 

L’appel du 1er mars

 

Face à cette situation, le Maire de la Guierche  lance un appel. Il s’adresse aux associations d’usagers, élu(e)s, acteurs économiques, artisans, commerçants, associations...

 

Cet appel dit du 1er mars 2018 portera sur trois points : appel à la rénovation de la ligne TER ; appel à la création de l’arrêt hôpital-Université et appel à innover dans le choix des futures matériels TER.

 

Cet appel collectif sera officiellement lancé à la salle polyvalente de La Guierche le jeudi 1er mars de 19 h 30 à 20 h 30.

 

La FNAUT y sera !

 

Voir l'article sur ce blog

voir aussi ici

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 16:30

 

Une action symbolique organisée par  le collectif " Touche pas à ma gare" samedi 6 /01 à 9 h 30 !

 

Le collectif « Touche pas à ma gare » de La Ferté-Bernard organise un petit-déjeuner ouvert à tous les usagers du bassin fertois. L’objectif reste de défendre ce service public.

 

Le Collectif a obtenu en 2017 de nouveaux horaires (13 h- 20 h), la mise en place de portes automatiques du hall d’accueil dès 5 h 50 jusqu’à 20 h à partir du 08 janvier et aussi la réouverture de la gare deux Samedis par mois (le 1er et le dernier) de 9 h à 14 h.

 

Objectif : Une réouverture du guichet de la gare pérenne

 

L’idée est d’inciter les habitants du secteur à utiliser les services proposés. "L’ouverture notamment du samedi est soumise à la réalisation d’un certain chiffre. Il est donc important voire essentiel que tous s’impliquent et fréquentent le guichet."

 

Les guichets de La Ferté-Bernard restent toujours menacés. La SNCF ferme les gares et les guichets disparaissent ainsi que les services associés au grand dam des usagers et des populations qui restent attachés aux services publics.

 

Partager cet article

Repost0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 06:30

 

Le Tram du Mans a 10 ans : mais qui se souvient de l’action du Collectif Transport de l’Agglomération Mancelle en sa faveur ?

 

Alors que  l’anniversaire des 10 ans du tram du Mans se profile le 17 novembre, la FNAUT rappelle qu’elle n'a jamais douté de la pertinence du choix du  tramway. Choix  partagé au sein du CTAM (Le Collectif  Transport de l'Agglomération Mancelle)  composé à l’époque principalement de la CGT Transport, de la CFDT Transport, de la Confédération Syndicale des Familles et de la FNAUT Pays de la Loire.

Il y a 20 ans, ce choix technologique était loin d'être acquis par les collectivités lorsque le Collectif s'est constitué. Le Collectif Transports s’était fixé comme objectif : un autre partage de la voirie, le développement des transports collectifs. Il est vrai que le pneu avait le vent en poupe et les tramways sur pneu et autres TVR(Tramway sur Voie Réservée)  reléguaient, bien souvent, dans le discours des techniciens les "trams" au bas du tableau des solutions pour le transport des voyageurs dans les agglomérations.  

Dans un premier temps, il fallut tout d'abord convaincre les élu(e)s. Il est vrai que les modes "intermédiaires" entre le bus et le tramway signalaient leurs faiblesses et leurs limites. On évoquait déjà les déboires du TVR à Caen. Face à un mode de transport éprouvé comme le Tramway dont la technologie est reconnue depuis le début du siècle, les véhicules guidés sur pneu n'avaient pas assez de recul.  

Le Mans est quand même passé à côté d’une catastrophe car Caen* avait choisi de Bus guidé sur pneu, le TVR de Bombardier et Le Mans lui emboitait le pas. Le Collectif a fait du lobbying « constructif » à partir de 1997. Il fut à l'initiative de la première inauguration symbolique du futur TRAM du Mans, en posant les premiers rails devant la Mairie le 19 décembre 1997, à côté du tunnel Wilbur-Wright.(http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-13914356.html).

Des courriers argumentés pour les él(e)us, des cartes postales pétitions pour la population et un contexte favorable au tramway sur rail firent la différence en sa faveur (pollution, embouteillage, stagnation du nombre de voyageurs transportés dans les bus…). Le tramway ferré sera conforté définitivement  dans le choix des élu(e)s après leur déplacement sur deux sites exploités avec un transport guidé sur pneu et un tramway où la qualité ferroviaire fut unanimement reconnue.

La FNAUT rappelle au nom du Collectif que maintenant que le tramway est apprécié en termes d’aménagement urbain et de mobilité il est nécessaire d'aller plus loin. Les enjeux sont :

  • Le périurbain et le développement des TER sur l'étoile ferroviaire mancelle à 5 branches (un RER à l'échelle de l'Agglomération ?) avec comme signale fort la création d’une halte ferroviaire au niveau de l’hôpital du Mans ;

  • L’intermodalité, le maillage des réseaux (ferroviaire, autocars TIS et autobus) et la création d’un pass mobilité connecté prenant en compte tous les modes de transports alternatifs à la voiture particulière, du mode doux au mode motorisé ;

  • La prise en compte des externalités et des coûts réels des transports pour les modes motorisés (pollution, nuisance, consommation d’espace et d’énergie, GES, effet sur la santé, dépréciation des biens immobiliers du fait des externalités…) dans le cadre de la prise des décisions politiques ;

  • La prise en compte de la problématique du transport des marchandises dans l’agglomération du Mans.

A l’occasion des assises de la mobilité, il faut que les solutions pour des transports publiques écologiques, solidaires et durables se mettent enfin «  en marche ».

 

Pour la FNAUT /

Fabrice EYMON / 07 68 11 62 48

 

*Caen abandonne le TVR, après l’avoir exploité pendant 16 ans jusqu'en 2017 et a adopté  un projet ferré. Voir aussi cet article

 

Carte postale pétition réalisée en 1999 pour la "journée sans voiture" et distribuée aux habitants pour interpeller le maire du Mans, Robert JARRY et le Président de la CUM, Jean Claude BOULARD, l'actuel maire de la cité Mancelle, pour adopter un moyen de transport écologique, solidaire et accessible à tous illustre l'action du collectif.

Site de la FNAUT  / http://www.fnaut-paysdelaloire.org/tag/collectif%20transport%20du%20mans%20%28ctam%29/ 

Ou la rubrique Collectif Transport de l'Agglomération Mancelle

C'était le 19 décembre 1997,  article paru dans la presse…

 

FNAUT  Pays de la Loire / Association régionale des usagers des transports 

Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES     http://www.fnaut-paysdelaloire.org

Président :  Fabrice Eymon – Laval -  07 68 11 62 48  fabrice.eymon@fnaut-paysdelaloire.org

Secrétaire : Dominique Romann – Saint Herblain - 02 40 38 01 06           dominique.romann@wanadoo.fr

Trésorier :   Jean Bernard Lugadet – Saint Sebastien -    06 20 54 10 57    lugadet-stemler@orange.fr   

 

Partager cet article

Repost0
24 avril 2017 1 24 /04 /avril /2017 23:38

https://img.over-blog-kiwi.com/1/43/53/93/20170414/ob_34ecdf_fnautpll-image.jpg

 

 

Compte rendu comité de lignes du 3 avril 2017 à Montbizot

Ligne Alençon le Mans Château du loir et Le Mans La Flèche  Saumur

 

Accueil par le maire de Montbizot commune de 1800 habitants, elle fait partie de la communauté des rives de Sarthe avec des haltes à Neuville, la Guierche, Teillé, Montbizot.

Ouverture par le conseiller régional : Roch Brancour (Vice-Président Ferroviaire de la commission Transports, mobilité, infrastructures). Il annonce l’ouverture le 30 mars 2017 du simulateur horaire en ligne «www.nouveauxhorairester.paysdelaloire.fr », il l’annonce comme un comparateur écologique.

Tarifs événementiels : Groupes jeunes  de moins de 20 ans 1 accompagnateur pour 8 jeunes forfait de 150€.

SNCF Réseau :

Travaux envisagés sur le Mans Château du Loir, régénération de nuit traverse et rail  à partir de mai 2017.

Entre Alençon et le Mans, ralentissement à 60km/H V1 suite problème traverses béton bi bloc corrodées, le dernier renouvellement a eu lieu en 1975, il est envisagé un ralentissement sur 40 kilomètres à 100 km/h au lieu de 140 km/h à partir de 2018.

Exposé par la SNCF de la desserte vers Paris 16 trains et 15 en retour desservant le Mans.

Il existe des problèmes avec les SMS des abonnes et il souhaiterait que la migration se fassent vers  twitter TER Pays de la Loire.

 

La séance des questions est ouverte par la FNAUT Pays de la Loire concernant la ligne d’Alençon avec la suppression sur le premier train du matin  vers Alençon des arrêts aux  petites haltes, en particulier La Hutte Coulombiers (Nord Sarthe), pour une arrivée encore plus tardive à Alençon après 8 heures du matin (Lycéens et Travailleurs sont concernés). Réponse région, il existe moins de 10 voyageurs qui montent dans ce train. Suivi d’une question sur le dernier train au départ du Mans vers Château du Loir dont on supprime les arrêts aux haltes périurbaines, acquis du dernier service et dont le départ est avancé à 19 h 51, rupture de correspondances en venant de Nantes en TER.

Ces questions sont reprises par différents usagers de La hutte et élus d’Arnage qui appuient notre demande, réponse identique de la région moins de 10 voyageurs utilisent ces arrêts.

Un certain nombre d’horaire de trains  créé sur la ligne d’Alençon,  ne permettent pas d’arriver aux lycées à l’heure en utilisant ensuite la Setram : demande de réflexion sur les horaires des établissements scolaires (lycées de la région).

Les lignes de car TIS et TER et train TER sont à mixer (billettique).

Les deux futures haltes de Moncé et de l’hôpital au Mans, les dossiers sont reportées suite à nouvelles études lié à SNCF Réseau.

 

La FNAUT Pays de la Loire pose la question de la convention TER et de sa promesse faite à Champagné le 28/04/2016 de nous tenir informés des négociations concernant la NOUVELLE CONVENTION SNCF-REGION.

Réponse région : Il s'en souvenait, il dit qu'il était un peu tôt mais qu'il trouve qu'une rencontre  sur ce sujet, avec la FNAUT et avec d'autres associations de consommateurs (demande associative) avant l'Eté serait une bonne chose. De nouveaux critères sur la ponctualité et la prise en compte des retards seront inscrits dans les indicateurs, y compris la suppression des trains.

 

La FNAUT Pays de la Loire signale les correspondances désastreuses  à Saint Pierre des Corps  pour les trajets depuis le Mans , vers Poitiers , Bordeaux, Hendaye : très souvent , « on » nous fait passer par Paris ! La réponse de la SNCF fut lénifiante.

 

Les élus de la Flèche sont mécontents de la ligne 26 exploité par la région, au dernier service, l’information des maires a eu lieu après la mise en service sans concertation avec l’exploitant, desserte du premier car du samedi matin vers est supprimé. Une navette est crée  entre la gare PEM et le zoo à la Flèche et une information par tableaux lumineux est installé.

Les emprises délaissées de la SNCF des gares de la Guierche, la Hutte sont trop chères à la vente pour les communes, comment la région peut aider. La gare de Vivoin Beaumont est en ruine, la traversée des voies est dangereuse : problème de sécurité dans le sens Alençon Le Mans avec une mauvaise implantation des abris en fonction de l’arrêt du train.

 

L’association de la ligne Alençon Le Mans a lancé une expérience Nova'ter dans un super U, vente de billets en zone rurale à Saint Jammes, l’expérience se poursuit malgré quelques difficultés.

Sur la desserte Intercités, la convention avec l’état continue jusqu’en 2020, à cette date la région Normandie sera responsable de ces dessertes : pas de concertation.

 

 

Le comité de ligne se clôture vers 20 h 40, de nombreuses questions n'ont pas pu être posées par l'assistance.

 Jean François HOGU et Daniel TURBAN

Partager cet article

Repost0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 02:34

Les "bonnes nouvelles" sont toujours annoncées pendant les comités de ligne...

Lundi soir, l'annonce que les TER, roulant sur la ligne Le Mans - Alençon, devaient baisser leur vitesse commerciale sur deux points du trajet, à cause de la corrosion "avancée" de la structure de la voie, est tombée au cours du Comité de ligne de Montbizot.

En cause : le mauvais état de l'infrastructure et en particulier des entretoises des traverses bibloc en bétons qui sont attaquées par la corrosion. L'équipement de la ligne est composé de traverses en béton formées de deux blocs de béton, les blochets, sur lesquels reposent les rails, reliés par une entretoise métallique nécessaire pour maintenir le même écartement

L'usure est importante au point que des ralentissements préventifs pourraient concerner 40 km de voie et être mis en place à partir de la mi-décembre. SNCF Réseau, prend très au sérieux la situation et a mis la ligne en observation car crainte de risques de déraillement du fait que les traverses s'écartent.

 

Retour à la vitesse des trains de grand papa...

La voie est examinée actuellement pour déterminer si d'autres éléments de la structure sont dégradés ce qui va permettre de mesurer l'étendue du kilométrage concerné afin d'adapter la vitesse a mettre en place en décembre 2017 pour le service 2018. Les trains pourraient rouler à 100 km/h au lieu de 140 km/h. Un exploit !

La ligne de chemin de fer est pourtant une de plus ancienne de la Sarthe car l'ouverture de la ligne le Mans - Alençon remonte au

 

Les trains du quotidien pénalisés une fois de plus.

Par manque d'investissements depuis les trente dernières années, de nombreuses lignes régionales sont fragilisées. Et les trains y roulent bien souvent moins vite que dans les années 80. Conséquence directe, le trajet vers l'Orne sera donc plus long de 5 à 8 minutes.

 

Diagnostic à l'étude mais les travaux eux ne sont pas prévus

Il faut dans un premier temps, que la phase diagnostic soit terminée  car elle déterminera la nature des travaux à réaliser. Ensuite un montant sera calculé par SNCF Réseau. Il ne restera plus qu’à chercher le financement.

Cette ligne n’a jamais bénéficié, malgré les demandes des associations et des syndicats, des élus, du budget nécessaire pour la mettre à niveau. Même le vice-président LR du conseil régional des Pays de Loire, M. Roch Brancour en convient au point de déclarer : « il est temps aujourd'hui qu'on remette davantage d'investissements sur les lignes régionales ». Ce qui n’empêche pas l’actuelle majorité du Conseil Régional de financer à hauteur de 115 millions les routes qui ne sont pas de la compétence régionale…

Avant que les travaux ne commencent, la ligne se sera encore un peu plus dégradée… entrainant de nouveau un allongement du temps de parcours au risque de perdre des usagers un peu plus…. A cela il faut rajouter les horaires du futur cadencement !

 

Ce qui est déplorable c’est que l’annonce est faite sans que SNCF Réseau ne donne de délais pour résoudre ce problème.

Cette ligne en aura vue de toutes les couleurs depuis ces dernières années, puisqu'elle a connu :

  • la suppression de trains par manque de matériel car cette ligne (Caen- Tours) à cheval sur 3 régions servait de variable d'ajustement pour le matériel lorsqu'il en manquait sur d'autres lignes des 2 régions périphériques.
  • l'absence de l'électrification puisque l'Etat n'a jamais entrepris les travaux (pourtant c'est un maillon indispensable de l'itinéraire de contournement du grand  Paris)
  • la menace de la disparition des TET puisqu'elle fait partie des 3 lignes menacées. Elle est pilotée depuis peu par la Région Normandie.
  • l'attaque des blaireaux qui destabilisaient la voie...

et maintenant se sont les ralentissements imposés par l'état de l'infrastructure...

Il y a quelques années un directeur régional Sncf de Normandie s'était prononcé favorablement à la circulation d'autocars sur l'autoroute... Encore un petit effort pour la SNCF et elle y parviendra !

 

Partager cet article

Repost0
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 05:26

Une réunion publique est organisée par la CGT Cheminot le mardi 28 mars 2017 de 19h à 21h au Cinéma le Royal, avenue Félix Géneslay au Mans.

Cette réunion s'inscrit alors que la SNCF et la Région des Pays de la Loire négocie la  nouvelle convention TER.

La CGT promeut la défense d’un service public ambitieux et … assuré par la SNCF. Alors que la Région se propose d'expérimenter l'ouverture à la concurrence... En étant d'ors et déjà sur les rails de l'expérimentation, la Région lance la polémique et l'ensemble des intervenants entre sur un terrain miné ... Aucune informations ne filtrent des discussions...

La FNAUT est invitée à cette réunion publique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 06:52

Sarthe Nature Environnement et la FNAUT Pays de la Loire vous invitent :


Discussion autour de l’étoile ferroviaire Mancelle


Sarthe Nature Environnement est une fédération départementale d’associations de protection de l’environnement qui articule son programme associatif autour d’une thématique annuelle, à raison  d’une action par mois. En 2015, les actions menée sont concerné, «le transport dans tous ses états».
Pour lutter contre la pollution générée par les transports et particulièrement par l'utilisation de la voiture individuelle, le concept d'éco-mobilité se répand. Préférer le train pour des déplacements, à l’intérieur et hors du département, et l’utiliser en zone péri-urbaine quand une desserte ferroviaire existe fait partie intégrante de ces objectifs.
Quel serait l’intérêt de continuer à se déplacer et rejoindre le Mans en voiture?

 

L’Etoile ferroviaire Mancelle, héritage du passé récent est un atout pour le territoire. Elle présente un grand intérêt pour les communes péri-urbaines dont une part de la population nécessite un déplacement jusqu’au Mans.
La création de nouvelles dessertes et de nouvelles haltes le long des axes existants est déjà engagée.
A quoi sert-il de renforcer des haltes si le modèle de développement des communes concernées n’est pas adapté?
Ces objectifs interviennent directement dans les plans d’urbanismes des communes concernées afin de densifier leur urbanisation autour des haltes et non sur des parties trop éloignées.
Ces questions de modernisation du réseau ferroviaire en Sarthe ont fait l’objet d’une étude régionale qui n’a jamais été présentée dans son intégralité à la population.Pour y remédier,une table ronde sera mise en place.

 

La discussion est ouverte à toutes et à tous et se veut citoyenne,
que vous soyez simple usager ou acteur de terrain, venez nombreux !

 

Cette soirée est organisée le Mercredi 16 décembre à 18h,
 au cinéma le Royal
,

409 Avenue Félix Geneslay, 72100 Le Mans.


La soirée s’articulera de la manière suivante :

  • Introduction avec une présentation de l’étoile ferroviaire Mancelle
  • État des lieux du réseau actuel
  • Exposition des problématiques liées au transport ferroviaire
  • Les conséquences pour l’urbanisme des communes concernées
  • Quelles perspectives pour le développement du réseau ferroviaire en Sarthe ?

Partager cet article

Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques