Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 07:16

 

L'ANDE et La FNAUT Pays de la Loire ont appelé à participer à la manifestation sur l'accessibilité qui s'est déroulée le lundi 24 novembre à Nantes. Cette manifestation était organisée par le Collectif pour une France accessible et avait lieu devant la cité des congrès où se tenait une conférence régionale sur le problème.

 

La manifestation était assez tonique même si évidemment la conférence était là pour faire temporiser les acteurs dans le cadre de la mise en veilleuse de l'application de la loi de 2005.


De nombreuses associations s'étaient jointes à cette manifestation afin de faire connaître leur mécontentement  et de montrer leur détermination face à l'Etat...

 

 

20141124-Accessibilite-pour-tous.jpg

   La manifestation du 24 novembre à Nantes a mobilisé de nombreux militants associatifs.

 

 

 

ande-1.jpg

 

 

COMMUNIQUE

 

Novembre 2014

 

 

A l’Association Nantaise Déplacements Environnement aux côtés de la FNAUT nous voulons que le transport public et la cité soient accessibles à tous.

 

Un transport public accessible aux riches parce que quand les riches fréquentent le tram et les autobus ils veulent plus de confort et de meilleurs services.

 

Un transport public accessible aux pauvres parce qu’ils voyagent plus tôt et plus tard et obligent les transporteurs à élargir les plages horaires.

 

Un transport accessible aux personnes à mobilité réduite parce que l’accessibilité profite à ceux qui vieillissent mais aussi aux poussettes d’enfants et aux caddies.


20141124_163136.jpg 

Un transport public accessible aux malvoyants parce que l’information parlée doit se généraliser au profit notamment des distraits et tant pis si parfois elle est mal réglée.

 

Un transport accessible aux sourds parce qu’une bonne information visuelle facilite l’information de tous

 

Un transport public adaptés aux handicapés psychiques car il faut absolument unifier, simplifier, colorer l’information.

 

À côté de cela les pouvoirs publics doivent aussi absolument lutter contre les incivilités et habitudes qui pénalisent les handicapés : trottoirs indument occupés par les autos, mobilier urbain gênant les cheminements

 

Le recul sur l’application de la loi de 2005 plus que tout autre acte politique (et le secteur de la mobilité en accumule) fait douter de la capacité de l’action publique à faire avancer notre société vers plus de solidarité mais aussi plus de confort pour tous. D’autres gisements d’économie et de bonne gestion sont possibles dans le secteur du transport. Pas celui-là !

 

J B LUGADET

 

 

20141124-Non-a-la-politique-d-inaccessibilite.jpg

 

 

ASSOCIATION NANTAISE DEPLACEMENTS ENVIRONNEMENT

 

1,rue d’Auvours 44000 NANTES

 

http://fubicy.org/nantes-ande/


contact téléphonique : 06 20 54 10 57

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
commenter cet article
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 08:00

ande-1.jpg

octobre 2014

 

Autobus place Graslin : une polémique d’un autre siècle

 

 

Premier constat : no bus, no business


Sans système transport public performant le centre-ville de Nantes perdrait une grande partie de ses chalands qui ont compris que les tramways, le busway et les chronobus permettent un accès rapide du centre-ville en les déchargeant notamment du temps de recherche de parking.

 

Deuxième constat : touche pas à grand-mère


Si l’ANDE demande l’accentuation du renforcement du réseau structurant (optimisation de l’étoile ferroviaire, liaison entre les lignes de tram, chronobus de ceinture) elle reste attentive aux lignes de « cabotage » qui comme la 11 Tertre-Perray via Graslin assure une fonction fine de quartiers denses et enclavés au profit d’usagers parfois fragiles et/ou âgés. Critiquer ces dessertes c’est mettre en cause la fonction sociale du transport public, la nécessité d’apprendre à vivre ensemble, la mixité sociale et générationnelle au profit de seuls intérêts mercantiles.

 

 Troisième constat : une mémoire urbaine en défaut

 

Si des conflits d’usage peuvent se développer place Graslin force est de constater que son aménagement livré en septembre 2013 a incontestablement favorisé la fonction commerciale (extension des terrasses, mise en scène urbaine attirant les visiteurs).Les pétitionnaires oublient certainement l’état précédent qui en faisait une zone assez répulsive : stationnement débridé, embouteillages, fuite des piétons vers les rues calmes voisines.

 

 Quatrième constat : toujours mesurer les pollutions liées à la mobilité par unité transporté et se méfier des généralités


Nous ne nions pas que les 120 bus qui passent place Graslin (les jours « roses » les plus chargés) émettent leur charge de gaz à effet de serre mais que dire des centaines d’automobilistes souvent seuls qui continuent de passer sur la voie routière toute proche préservée sous la pression du lobby routier. Le nuage noirci qui règne par temps anti cyclonique (celui où les terrasses de café sont pleines) au-dessus de Nantes n’est du qu’en infime partie aux moteurs de la Semitan qui a su renouveler sa flotte de moins en moins diésélisée.

 

Quant aux conducteurs dénoncés pour leur incivisme dans « Presse Océan » du 21 octobre les usagers des autobus connaissent la patience et le flegme face aux pratiques des autres usagers de la voierie d’une très grande majorité d’entre eux (ce qui n’excuse pas ceux qui trop pressés les bousculent sans pitié souvent parce que les embouteillages les retardent où la voierie moins sophistiquée que dans la place en cause !).

 

La place Graslin : permanence des transports collectifs... pour longtemps nous l'espérons.

http://www.odile-halbert.com/Paroisse/Loireat/Nantes-Place.htm  et Press Océan (référence photo)

 

 

Cinquième constat : du pire (haro sur le transport public) peut surgir le meilleur (renforçons leur rôle et celui de la bicyclette)


Cette polémique artificiellement développée à propos d’un aménagement certes coûteux et pouvant être amélioré montre que la construction de la ville où chaque mode de transport doit avoir sa juste place n’est pas un long fleuve tranquille. Elle a le mérite de renvoyer les décideurs à réfléchir sur les conséquences d’une trop grande marchandisation de la cité au détriment d’autres fonctions potentiellement porteuses, d’une trop grande minéralisation des rues et des places certes faciles à entretenir mais aussi très vite encombrées.


L’ANDE profite aussi de ce mauvais procès pour souhaiter aussi que le débat sur le recours à l’électrification et à l’hybridation pour les autobus avance à Nantes comme ailleurs au nom avant tout de la santé publique et de la souveraineté économique (même si nous pensons que dans chaque fil de tramway il y a encore trop d’électricité nucléaire).Et ricane un peu de ceux qui très en avance ont peur des véhicules électriques décrétés silencieux alors qu’ils tolèrent le bruit des autos et des deux-roues motorisées dont on m’a dit aussi qu’elles empruntaient le passage réservé en cause !


Last but not least nous aurions tant aimé que ces commerçants soit disant en colère soutiennent plutôt la revendication de nos amis de « Place au Vélo » qui ont remarqué que pour des raisons soit disant esthétiques les appuis-vélos ont été bannis de la place Graslin, mesure ahurissante qui témoigne d’un jugement très relatif sur le beau (une table et quatre chaises ?) et le laid , sur ce que l’on veut valoriser (un candélabre) ou écarter. Et nous vous ferons la grâce des coûts.

 

J B LUGADET (Association nantaise déplacements environnement)

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
commenter cet article
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 06:30

La manifestation est passée mais la réflexion est commune à l'occasion de nombreuses manifestations ou bien souvent les transports collectifs doivent s'adapter ce qui veut dire souvent cessation voir arrêt des services des TC ... alors que ce n'est pas le cas systématique pour les véhicules légers ...

 

 

ande-1.jpg

 

ASSOCIATION NANTAISE

DEPLACEMENTS ENVIRONNEMENT

 

 

Communiqué du 10 octobre 2014

 

 

 

Une idée pour 2015 : les foulées du périphérique.

 

 

L’ANDE félicite les sportifs qui participeront ce dimanche aux « Foulées du tram ». Cet évènement témoigne de l’importance dans les représentations de notre ville de cet équipement dont nous allons fêter le trentenaire anniversaire de la résurrection en 1985

 

Il a toutefois l’inconvénient de perturber les services de transport public un jour où ils sont déjà peu développés et où ce sont surtout les usagers sans autre solution qui doivent rester chez eux (et manquer comme spectateurs!), attendre et/ou marcher jusqu’à retrouver leur autobus ou leur tramway…

 

Avec la FNAUT Pays de la Loire l’ANDE a souvent souligné le trouble entraîné par les interruptions de service pour des raisons de manifestations publiques ou protestataires sans parler du jour sans bus et tram du 1° mai. Il ne s’agit pas bien entendu de gâcher la fête ou la manifestation mais de montrer que les usagers du service public sont les premiers pénalisés par ces évènements.

 

Pour l’édition 2015 des « foulées » l’ANDE suggère aux organisateurs et à la puissance publique de réfléchir à la pertinence d’autres lieux et à des démarches plus écologiques. La fermeture durant plusieurs week-end du pont de Cheviré n’a pas été la catastrophe annoncé. Bienvenue donc aux « foulées du périph » qui trouveraient sur ce parcours à la fois des nouveautés d’itinéraire, des pentes « scenic » et sélectives comme sur les tracés des marathons de New York et de Lisbonne et peut-être un renouveau.

 

lisbonne-pont-v-de-gama.pngnew-york-marathon-verrazano-pont-aerien.jpg

pont Verazzano : New York                                                 pont Vasco de Gama :Lisbonne

 

 

Pour les manifestations nous cherchons encore une solution satisfaisante pour tous.

 

 


Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 07:31

ande-1.jpg

 

 

Une lecture d’été qui ne vous fera pas aimer les anticyclones

 

(et les pots d’échappement)

 

 

Le rapport annuel « Qualité de l’air en 2013 » diffusé par l’association Air Pays de la Loire est parvenu au siège de la FNAUT Pays de la Loire et de l’ANDE.

 

Il peut y être consulté ainsi, bien sûr et de manière plus aisée sur le site dédié

 

http://www.airpl.org/publications/actualites/rapport_annuel_2013

 

rapport annuel 2013 small

 

 

Je recommande vivement cette lecture à tous ceux qui pensent qu’en matière d’action publique les critères de santé publique, de défense de l’environnement et de la qualité de vie doivent l’emporter sur des choix liés à la courte vue ou pire au poids des groupes de pression économique.

 

Notre région, exposée aux vents de l’Atlantique, est réputée une des moins pires de France en matière de pollution atmosphérique et on vous dira que les indices de mesure ont été durcis par « Bruxelles ». Mais peut-on dire que tout va bien alors que :

  • les mesures de particules fines (surtout dues aux émissions des moteurs Diesel) ne font pas apparaître de progrès significatifs dans les villes de la région depuis 2009 (hors peut-être La Roche sur Yon où les précédentes autorités municipales avaient su prendre des mesures favorables au transport public),
    • des milliers de personnes sont ciblées comme exposées à des dépassements préjudiciables en matière de dioxyde d’azote au Mans, à Nantes ou à Saint Nazaire…
    • désormais des villes moyennes (Cholet, Laval) voire des secteurs suburbains sont  concernés notamment aux approches des boulevards de contournementet autres « pénétrantes routières »

    Il ne faut pas se voiler la face même s’il est important de continuer à surveiller les sites industriels (comme la raffinerie de Donges) et les systèmes de chauffage domestiques. Au bout du compte c’est bien l’accroissement de la circulation automobile et du camionnage qui sont interpellés implicitement par le rapport en question.

     

    Pot d'échappement

     

    Il est alors important que les autorités responsables (celles de l’État, de la région et des collectivités locales) se mobilisent et rendent moins lisses, plus volontaires voire contraignants leurs plans de protection de l’atmosphère en les coordonnant avec leurs plans de déplacement et d’urbanisme.

     

    Le rapport annuel « Qualité de l’air en 2013 »en Pays de la Loire : une saine lecture...

     

    Il apparait donc nécessaire que les politiques de densification urbaine, à priori pertinentes, s’appuient sur des axes performants de transport collectif et de mesures coordonnées en faveur des mobilités alternatives.


    Rudolf Diesel

     

    Les décisions à courte vue (accroissement de l’offre de parking, retour à la gratuité du stationnement, mise en cause des couloirs-bus) de certaines municipalités trop à l’écoute d’automobilistes individualistes doivent céder la place à une réflexion réelle sur le bien commun.

     

    La pénalisation des citoyens ayant choisi le transport public (train, tramway, autobus) ou les modes doux (bicyclette, marche) par des mesures inappropriées (hausse des tarifs en période de déflation et de baisse du coût des carburants, recul de la tarification sociale, laxisme face au stationnement gênant...) doit faire place à une réelle priorité au transport public.

     

    Pollution

     

    Je persiste à réclamer, aux côtés de la FNAUT Pays de la Loire et des associations défendant une mobilité responsable et écologique :

    • une politique régionale volontaire en faveur d’un transport ferroviaire performant pour les liaisons interurbaines et l’optimisation des étoiles ferroviaires (Nantes, Le Mans, Angers, Saint Nazaire, Cholet…)
    • un renforcement des réseaux urbains à développer sur l’ensemble des bassins de vie en privilégiant pour chacun d’eux une autorité organisatrice unique,
    • un effort drastique de sensibilisation des citoyens aux avantages des mobilités responsables avec des objectifs de « transferts modaux » beaucoup plus incisifs que ceux mis en avant actuellement

     Et la qualité de l’air s’améliorera.

     

    J B LUGADET

     

    (Association Nantaise Déplacements Environnement)

     

     

     

    P1080535

    Des villes moyennes dorénavant (Cholet, Laval) voire des secteurs suburbains sont classés à risque

    (mesure de la qualité de l'air à Laval)

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
    commenter cet article
    22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 10:00

    ande-1.jpg

     

    ASSOCIATION NANTAISE DEPLACEMENTS ENVIRONNEMENT

     

     

    Travaux sur les lignes 2 et 3 du tram de Nantes :

    Vivement la reprise du service normal !

     

     

     

    Les lignes de tramway même si elles « fatiguent » moins vite que les couloirs bus nécessitent des travaux d’entretien et l’ANDE ne saurait reprocher à Nantes Métropole de faire assurer en ce moment la maintenance de la ligne 2 et 3.

    travaux.jpg

     

    La saison estivale est bien entendue la plus propice à cette activité complexe quand la demande de transport notamment des scolaires a diminué.

     

    Mais nous sommes à l’ANDE obligés de constater que comme chaque année tout n’est pas fait par les responsables pour atténuer les mauvaises conditions de transport faites aux usagers qui ont besoin du transport public en août comme en janvier. Et qui entre Rezé cette fois ci et le centre de Nantes rencontre d’indéniables tracas :

    • parce qu’en juillet la demande de mobilité reste forte,
    •  parce que les moyens de substitution même si ils ont été renforcés (sur la pression des dits usagers) reste insuffisants surtout aux heures de pointe, un autobus même articulé restant de moindre capacité qu’un tramway Alsthom ou Bombardier,
    • parce que surtout ils n’ont aucune priorité dans une voierie occupée par les automobilistes (et même sur occupée à cause de travaux routiers cette fois rue Louis Blanc),
    •  parce que la ligne 4 qui pourrait servir de solution de repli aux usagers de Saint Sébastien, Basse Goulaine et Vertou est elle-même à bout de souffle ( « busway » complets dès les terminus, stations en travaux, véhicules souffrant mécaniquement)
    • parce que les stations provisoires improvisées sont mal adaptées et que l’on a peu tenu compte des usages des poussettes, des fauteuils roulants (entrant en principe assez facilement dans les tramways)
    •  parce que l’on aurait pu espérer compte tenu des remarques déjà faite l’an dernier par le collectif transport en matière de meilleure information, de personnel d’accompagnement.

      Affiche-bus-relai.jpg

     

    Cette situation nécessite une réaction des responsables à qui l’ANDE propose de réfléchir en urgence :

    •  à l’affectation au transport public de la Chaussée de la Madeleine où les temps d’attente sont parfois indignes,
    •  à un renforcement de l’offre de « bus relai » et de son adaptation au trafic constaté,
    •  à une meilleure politique d’accompagnement de cette crise certes provisoire mais qui se répète trop souvent en été,
    • à l’abandon des augmentations de tarif en juillet au moment où le service rendu apparait le pire aux usagers.

    Bus-relai-2014-07-15-Pirmil.jpg

     

    Cette situation a paradoxalement le mérite de démontrer :

    • la supériorité du mode tramway réintroduit à Nantes il y a bientôt 40 ans (le retrouver à « Hôtel-Dieu » après 20 minutes de « galère » entassé dans un autobus est un vrai bonheur !)
    • l’intérêt de disposer de réseaux de tramways « anastomosés » (comme à Strasbourg, Montpellier et Bordeaux où existent plus de branches communes et de boucles qu’à Nantes) où des lignes peuvent le cas échéant relayer celles en travaux,
    • la faiblesse dans l’utilisation de « l’étoile ferroviaire nantaise » (la liaison Bouaye-Pont Rousseau- gare de Nantes aurait pu offrir ici une alternative surtout si elle avait des arrêts à Mangin et à Beaulieu comme nous le demandons depuis bientôt 20 ans avec la FNAUT Pays de la Loire)
    • l’importance de la concertation en amont avec les représentants des usagers.

    J. B. LUGADET

     

     

    Reze-Pont-Rousseau 0882

    la liaison Bouaye-Pont Rousseau- gare de Nantes aurait pu offrir une alternative

     

     

     

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
    commenter cet article
    1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 07:45

    Tram Mekarski2006-08-22-vertou-73500-1w.jpgLigne 12 arrêt gareP1100225P1100634

     

     

    Les usagers du transport public ont droit à la sûreté


    Le Collectif Transport s’ implique depuis plusieurs années pour l’organisation dans le bassin de vie de Nantes d’une mobilité responsable, respectueuse de l’environnement et garante de la mixité sociale.


    Ses militants tiennent à manifester leur inquiétude devant la montée des atteintes à la sûreté sur le réseau de la Semitan : agression de conducteurs et de contrôleurs, dégradation de véhicules, incivilités diverses sans oublier le saccage  le 22 février des locaux de la place du Commerce.


    Ces faits inquiètent les usagers, les détournent du service public et sont exploités par des groupes politiques habituellement peu intéressés par la promotion du transport collectif.


    Le Collectif transport veut en premier lieu exprimer sa solidarité avec le personnel de la Semitan confronté trop souvent à ces problèmes.


    Une réaction collective s’impose qui devrait concerner les élus et techniciens de Nantes-Métropole, les cadres et les travailleurs de la Semitan, les représentants des usagers et des quartiers concernés, les acteurs de la sûreté publique.


    Le Collectif transport de Nantes est prêt à s’impliquer, à sa juste place, dans les efforts de tous pour l’amélioration dans l’efficacité et la convivialité du transport public pour une ville plus facile à vivre, plus accessible, plus solidaire et par là moins polluée.

     

    juin 2014

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
    commenter cet article
    20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 11:00

    ande-1.jpg

    Le 20 mars 2014

     

     

     

     

    Point « immobilité » : un mois déjà

     

    Un mois déjà que le « point mobilité » de la Tan, place du Commerce à Nantes est fermé.

     

    Certes vandalisé par les « casseurs » de la manifestation du 22 février dévoyant le juste combat contre le projet d’aéroport inutile auquel s’est toujours associé la FNAUT .La FNAUT et ses associations ont suffisamment dénoncé ces actes contre les services publics et leurs usagers pour avoir le droit de s’étonner qu’au bout d’un mois rien n’ait été fait pour assurer un service minimum à ceux qui ont besoin de titres de transport, de renouveler leur abonnement, de renseignements.

     

    photo 2

    Le soir du 22 février...

     

    A côté les boutiques du secteur marchand (qui prospère ici parce qu’affluent les usagers des tramways et des bus) ont été remises en service quasiment aussitôt.

     

    Une affiche renvoyant aux kiosques proches ou au serveur internet de la Semitan ne saurait être une réponse satisfaisante au problème même si nous savons que cette inadmissible casse a un coût sur un budget que l’on préfèrerait réservé à l’amélioration des services.

    Espace-TAN-ferme.jpg Depuis ...

     

    Ou alors se prépare à Commerce ce qui a déjà réussi à Beauséjour, Gréneraie, Doulon (pour la SNCF) l’abandon des services de proximité en faveur des usagers. Et cela nous n’en voulons pas car des pôles d’échange sans présence humaine cela entraîne la déshumanisation, le sentiment d’insécurité.

     

    J B LUGADET (ANDE)

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
    commenter cet article
    14 février 2014 5 14 /02 /février /2014 07:30

    ande-1.jpg 

     

     Campagne sur les bons comportements à la Semitan : l’ANDE approuve...

     

    La communication de la Semitan, exploitant du réseau tramway et autobus de Nantes a parfois fait l’objet de remarques critiques de la part des militants de la FNAUT et de l’ANDE (association nantaise déplacements environnement) surtout quand le ressenti des conditions de transport n’était pas en phase avec l’autosatisfaction du message proposé.

     

    Pour une fois nous ne bouderons pas notre plaisir d’autant plus que nous avons souvent attiré l’attention des responsables de la compagnie et de Nantes Métropole sur l’importance de rappeler à certains usagers distraits ou parfois malveillants l’importance du vivre ensemble alors que certaines relations (ligne 1, « busway ») commencent à connaître des densités de fréquentation réellement « métropolitaines ».

     

    _0873.jpg 

    Semitan civic's way of life ?

     

    La campagne en cours depuis janvier invite en effet les usagers à laisser sortir du tram avant d’y entrer en force, à occuper l’ensemble des véhicules en s’avançant dans les couloirs, à ne pas mettre les pieds sur les sièges, à ne pas raconter au téléphone sa vie qui n’intéresse guère son voisin de voyage…


    On n’a pas été comme le suggéraient certains à inviter à céder sa place à moins valide que soi mais dans l’ensemble les messages volontairement sobres (mais en langage plutôt drôle) sont sur la bonne...voie.

     

    20140210_162723-civisme-.jpg


    Le transport public doit rester un lieu de mixité sociale et culturelle, un lieu d’apprentissage de la citoyenneté. C’est une de ses supériorités sur le véhicule individuel. Le rappeler à ses usagers va dans le bon sens.

     

    Mais évidemment cela doit aussi inciter à le réclamer plus performant, plus en phase avec l’urbanisme plus accessible socialement. Mais ceci est une autre histoire que nous ne manquerons pas de rappeler. 

     

                                                                J B LUGADET (ANDE)

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
    commenter cet article
    12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 07:30

    ande-1.jpg

     

    Des gares avenantes s.v.p !

     

    On sait que le facteur « image » est très important dans le rapport des citoyens au transport public.


    Alors que dans l’ensemble le transport régional progresse (meilleures dessertes, fréquences améliorées, tarifs plus attractifs) non sans soubresauts et reculs (matériels et équipements en panne ou archaïques) on peut souvent regretter que ici comme ailleurs  « l’enfer est dans les détails ».

     

    Reze-Pont-Rousseau 0878

    Une petite gare bien rénovée...


    Notamment en matière de propreté et de présentation des gares. J’ai attiré le 7 février l’attention de son personnel sur l’aspect peu engageant de l’entrée de la gare de Pont Rousseau à Rezé : papiers gras sur le trottoir, poubelles près de la porte, deux roues visiblement abandonnés et « cannibalisés ».

     

    On m’a répondu fort justement que si l’entretien des quais dépendait de l’exploitant les abords restaient du ressort de la collectivité locale (commune de Rezé ? communauté urbaine ?)

     

    Le lundi 10 février la situation n’ayant guère évolué je me suis fendu de la photo suivante 

     

    Pont-Rousseau-2014-02-10.jpg

       Ce scooter sera-t’ il là la semaine prochaine ?

     

    Le scooter sera-t’ il là la semaine prochaine ?

     

    En espérant émouvoir les responsables et rendre un petit service aux usagers qui ont droit à un transport de qualité même dans des détails qui peuvent apparaître insignifiants aux nombreux responsables.

     


    J B LUGADET (ANDE)

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
    commenter cet article
    21 août 2013 3 21 /08 /août /2013 08:00

      ande-1.jpg

     

    Le point de vue de l'ANDE à l'occasion des mises en service le 26 août de "Libertan"

    et des nouvelles lignes de Chronobus

     

     

    A l’occasion du lancement commercial des lignes « chronobus » C5, C6, C7 et des débuts de la mise en service du système de tarification « Libertan » Nantes Métropole et la Semitan ne manqueront pas de communiquer sur l’excellence de leurs choix et la bonne tenue du transport public dans l’agglomération.

     

    C’est de bonne guerre et l’ANDE soutient avec ses amis de la FNAUT et du Collectif Transport la volonté créer au-delà de l’hyper-centre un réseau d’autobus performant. Nous pensons même que ce sont les remarques du Collectif Transport exprimées notamment en 2009 qui ont obligé à accélérer la mise en service d’une traversée est-ouest performante de l’Ile de Nantes jusque-là empêtrée dans le trafic automobile. De même les représentants des usagers ont toujours réclamé une extension horaire des services tenant compte des nouveaux modes de vie et de déplacement.


    Respect zons stationnement"Privilégier les modes doux"... à Nantes il reste encore du chemin à parcourir....

     

    L’association restera toutefois vigilante sur la qualité des services offerts n’ayant pas été convaincue pour les trois lignes précédentes quant au traitement des priorités aux carrefours nécessaires pour des autobus aux horaires tendus…(cf Pirmil, secteur Hôtel de Ville-cathédrale) Si elle apprécie la différenciation des services (et de la numérotation) sur la ligne de tram numéro 1 elle espère qu’il ne s’agit que d’une étape vers la réalisation d’un véritable réseau aux missions différenciées comme à Strasbourg, Montpellier…

     

    Alors que va débuter une campagne électorale où certainement les questions de mobilité vont titiller l’imagination des candidats nous profitons de la « rentrée » pour rappeler nos analyses et nos propositions :

     

    + nécessité de privilégier les modes doux et le transport collectif face aux enjeux de la croissance urbaine, aux impératifs écologiques et de santé publique,

     

    + importance d’une bonne liaison entre les autorités organisatrices (conseil régional, conseil départemental, communauté urbaine) pour accélérer l’optimisation de l’étoile ferroviaire nantaise (avec notamment une traversée ferroviaire de la Loire alors que selon nous un pont routier Trentemoult-Chantenay ne ferait qu’aggraver à terme la congestion automobile)

     

    + opportunité offerte par l’aide de l’Etat aux transports en site propre pour relancer les investissements d’avenir sur un réseau « structurant » inachevé (liaison T1-T2 au nord , « tramway des boulevards », fin du terminus provisoire du « busway »)

     

    + amélioration des services d’information aux voyageurs particulièrement mis à mal cet été sur certaines lignes.

    reponse tan à fnaut 12 2012 n

     

    Notre association ne manquera pas de se manifester sur ces dossiers et sur celui à la fois social et technique de la tarification. Nous souhaitons que ce dernier point fasse l’objet d’un débat à la fois intense et serein. Notre association se méfie de la démagogie (« tout irait mieux avec le transport gratuit ») et souhaite que le transport public soit celui du brassage social.

    Mais nous continuons d’écrire que le passage à 2 euros du ticket acheté au conducteur n’a pas été mené avec la pédagogie et les moyens nécessaires (extension du réseau de vente, distributeurs dans les stations d’autobus les plus fréquentées)

     

    Avec les militants du Collectif Transport et de la FNAUT Pays de la Loire nous restons à la disposition de la presse pour toute précision complémentaire et rappelons que l’ANDE est prête à organiser pour tout groupe qui le souhaite son « voyage multimodal à Nantes ».

     

     

    Le Président : J B LUGADET

    ASSOCIATION NANTAISE DÉPLACEMENTS ENVIRONNEMENT
     

    Repost 0
    Published by Fnaut Pays de la Loire - dans ANDE et Collectif Transport de Nantes
    commenter cet article

    N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

    Vous Cherchez ?

    La FNAUT sur scoop.it

    Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

    En Ligne Hier...

    Nos Rubriques