Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 08:00

fnaut logo pdlande-1.jpg

 

 

 

 

 

 

Le Chronobus est un succès incontestable, mais il faut aller plus loin !

 

 

Trois mois après leur mise en service, le bilan des lignes Chronobus est indubitablement positif. La fréquentation est en hausse sur toutes les lignes. Mais il convient de regarder de plus près.


D’abord, on peut aisément supposer que ces hausses de fréquentation sont le résultat de la hausse de l’offre sur ces lignes. En effet, il s’agit souvent du principal apport des 4 Chronobus par rapport aux dessertes qui existaient précédemment. Les nouveaux aménagement n’ont certes par dégradé la qualité du service, au contraire, mais leur apport est souvent marginal, et n’empêche pas certaines lignes de connaître des problèmes d’irrégularité.

 

Faisons dès lors une petite analyse ligne par ligne


Le C1 a vu sa fréquentation augmenter de 25%. Cette excellente performance s’explique par les excellentes performances de cette ligne. La régularité de cette ligne est plutôt bonne, et la hausse de fréquentation est particulièrement marquée dans le quartier de la Butte Sainte-Anne, là où la hausse de l’offre est la plus forte au demeurant.


Le C2 a vu sa fréquentation augmenter de 16%. La hausse de l’offre produit son effet, et aussi le nouveau terminus au Cardo, plus avenant que celui au Bout des Landes. Mais l’irrégularité reste chronique, en particulier à cause de la circulation rue Paul Bellamy. Qui plus est, l’arrivée de bus articulés, rendus indispensables par la hausse de la fréquentation, a ralenti certaines courses, car ils ont plus de mal à s’insérer dans les rond-points, en l’absence d’une véritable priorité.


Le C3 a vu sa fréquentation augmenter de 18%. De tous les Chronobus, c’est celui qui bénéficie du plus de nouvelles voies réservées. Mais cette hausse est cependant trop proche de celle des C1 et C2 pour en tirer une véritable conclusion.


Le C4, lui est un vrai succès, puisque sa fréquentation a augmenté de 25%. Mais elle dessert aussi un secteur où on part d’assez loin en terme d’usage des transports en commun.

 

Cela est un bon présage pour l’arrivée de trois lignes Chronobus supplémentaires à partir de la rentrée prochaine. Cependant, certaines choses méritent encore d’être améliorées.

 

On peut en particulier regretter que la montée obligatoire par l’avant continue à être en vigueur sur les lignes Chronobus. Un mode d’exploitation aussi archaïque sur un concept qui se veut aussi innovant, c’est un peu comme si on utilisait encore la navigation aux astres sur un Airbus A380 ou la radio au Morse sur le CMA-CGM Marco Polo.

Si elle présente l’avantage de faire baisser la fraude, elle comporte de nombreux inconvénients, particulièrement marqués sur des lignes où la fréquentation est élevée :


+ elle allonge le temps d’arrêt en station, et fait donc perdre du temps et de l’argent,


+ elle complique la circulation dans le bus, puisque des gens qui montent dans un bus rempli doivent souvent se faufiler entre les gens déjà installés pour gagner l’arrière du bus,


+ elle oblige parfois les gens à courir pour rejoindre la porte avant du bus, alors qu’ils pourraient simplement monter par la porte arrière,


+ elle oblige dans certains cas à conserver des arrêts très proche les uns des autres pour éviter des temps d’arrêts en station trop longs,


 

Aussi, imaginez seulement un instant que sur le tramway, qui est la référence qualité dont le Chronobus prétend se rapprocher, on continue à monter par l’avant !


Quant à l’avantage de la baisse de la fraude, il est relatif lorsque le bus est assailli par un flot de voyageur, ou dans bien d’autres situations où un conducteur seul ne suffit pas à faire respecter la détention d’un titre de transport en règle. Aussi, en pénalisant la productivité du réseau, la montée par l’avant coûte de l’argent, argent qui pourrait autrement financer des équipes de contrôle supplémentaires.


Un autre élément qui peut économiser du temps d’arrêt en station est l’installation de distributeurs de tickets aux principaux arrêt, comme il en existe à l’arrêt Saint-Nicolas. En effet, ils permettent d’éviter que les usagers n’achètent leur ticket au chauffeur. Une telle installation avait été promise, mais ces machines se font pour l’instant attendre, et ce, d’autant plus que le prix de ce ticket acheté au chauffeur doit passer à 2€.


On peut également regretter que les voies réservées ne soient pas plus à l’honneur. Celles mises en service en octobre dernier apportent certes une vraie plus-value, en particulier sur le Cours de 50 Otages, même si dans ce dernier cas, le respect par les automobilistes laisse encore à désirer.

 

En effet, certaines lignes continuent à souffrir d’irrégularités chroniques, en particulier le C2, et quand la circulation est très dense, arrive un moment où seules des voies réservées peuvent permettre d’accélérer la vitesse commerciale du bus. Aussi, le traitement de certains carrefours, tel le rond-point de Rennes ou Pirmil, pour assurer la priorité du bus, permettrait de gagner de précieuses minutes.

 

Ainsi, les Chronobus sont une bonne chose. Mais leur fonctionnement doit absolument être amélioré, et leur réalisation poursuivie, en particulier pour les futures C8 (actuel 25), C9 (actuels 29/39) et C10 (actuel 70) dont l’échéance de réalisation est pour l’instant beaucoup trop floue.

 

 

2006_coueron_bus_91.jpg

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 08:00

 

Nantes capitale verte ande-1.jpg

 

Nantes : l’ANDE vous mène en train, en tram et même en bateau

 

 

Dans le cadre de l’opération « Nantes, capitale verte » un projet de l’Association Nantaise Déplacements Environnement a été retenu par la communauté urbaine. Il s’agit de la :

 

« Balade intermodale de l’ANDE »


 

P10701182006_navibus_v1.jpg2006-08-22-vertou-73500-1w.jpg

 

 

L’ANDE propose pour tout groupe (à partir de 4 personnes) en faisant la demande (quelques jours à l’avance) d’organiser sur un circuit défini à l’avance un déplacement utilisant toutes les ressources du transport public collectif.

 

Et le tout au seul prix d’un titre de transport (7,50€ pour 4 personnes) puisque de St Aignan à Mauves, de La Chapelle sur Erdre à Vertou on peut se balader en train, tramway, autobus et bateau de la TAN, de la SNCF et du réseau LILA.

 

P1080676P1100225_0872.jpg

 

 

Cette opération vise à promouvoir un transport public plus respectueux de l’environnement, plus juste socialement et dépendant moins de ressources énergétiques lointaines et coûteuses.

 

Même si, Europe oblige, la balade est prévue en plusieurs langues pour des hôtes non francophones nous souhaiterions aussi la présenter à des groupes de la région souhaitant coopérer avec l’ANDE : associations d’insertion ou d’aide, structures s’adressant à des publics spécifiques, centres socio culturels, groupes de citoyens, adhérents de la FNAUT et des associations amies.

 

Pour tout renseignement complémentaire s’adresser à lugadet-stemler@orange.fr

 

 


Partager cet article
Repost0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 09:00

 

fnaut logo pdl

 

En faisant un clin d'oeil à la dernière campagne publicitaire de la SEMITAN, la FNAUT Pays de la Loire, a avec plusieurs visuels mis en évidence les manquements du réseau actuel dans différents domaines (Billetique, accessibilité, intermodalité...).

 

A découvrir ... sans modérations...

 

FNAUT 1FNAUT 4

 

 

Et bientôt en diaporama sur le site ...

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 08:00

 

Alors venez souffler les bougies avec elle ... et bonne anniversaire l'ANDE !!!

 

invitation 40 ans ANDE

Et on prend rendez-vous pour le 50 ème !!!

Partager cet article
Repost0
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 10:05

logofnaut2012ande-1.jpg

 

 

Bientôt la saga de la traversée de la Loire à Nantes par le Collectif Transport, à lire et à voir sur le Blog ...

 

 

vie-associative-1501-2.jpeg

Partager cet article
Repost0
30 mars 2012 5 30 /03 /mars /2012 08:00

ande-1.jpgfnaut logo pdlbalade-velo-association-nantaise-velocampus

 

Collectif Transport de Nantes - FNAUT Pays de la Loire 

 

 

Passage de la Loire : le Collectif transport préfère le train

 


1) Une certaine confusion


Nantes Métropole se propose de lancer une enquête d’utilité publique sur un franchissement de la Loire (à priori routier) entre Trentemoult et Chantenay.


En Conseil de développement et dans les médias fleurissent sur ce sujet des propositions variées : téléphérique, pont transbordeur, pont-levant...


Pendant ce temps alors qu’avance l’urbanisation de l’Ile de Nantes les voies ferrées qui y sont implantées sont menacées (annonce de Mr SMETS en mars 2011).


Malgré les demandes du Collectif Transport il n’y a guère d’avancée sur le débat et on n’entend guère les acteurs intéressés (Conseil régional, département, communauté urbaine, maires, RFF, SNCF) par la nécessaire coordination des transports dans ce secteur.


P1070933 Le site de Nantes Etat

 

2) Nos propositions


Le Collectif Transport de Nantes (ANDE, CFDT-Transport, CLCV, Clémentine, CSF, FNAUT, VeloCampus) demande :


le maintien des voies ferrées indispensables au trafic fret sur l’Ile de Nantes ;


+ le lancement d’une réflexion sérieuse sur leur utilisation pour les services voyageurs dans le cadre de l’optimisation de l’étoile ferroviaire ;


+ l’étude d’une traversée ferroviaire de la Loire entre l’Ile de Nantes et Chantenay permettant de multiplier les dessertes, de déssaturer la gare centrale et de mieux desservir un secteur où l’on veut implanter des services à rayonnement régional.

 

 

3) Notre invitation


Le Collectif Transport de Nantes procédera le lundi 2 avril à 11h à la pose de la première travée de rail entre l’Ile de Nantes et Chantenay. Vous y êtes cordialement invités. Et on pourra même dire que c’est dans le cadre de la Semaine du développement durable !

 

Rendez vous quai des Antilles entre le 6° et le 7° anneau de Buren (à partir des Machines)

 

 

Renseignements : Marc LEFEBVRE (06 61 62 38 50) ou Jean Bernard LUGADET (06 20 54 10 57)

 

 

pont-nantes-JeanBernard.jpg

Partager cet article
Repost0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 08:00

ande-1.jpgPlace-au-v-lo.jpglogofnaut2012

 

 

Pirmil, Gréneraie : des progrès dans la coordination transport public-modes doux à Nantes

 

 

Le mardi 17 janvier des responsables de Nantes Métropole et de la Semitan inauguraient aux pôles d’échange de Pirmil (lignes 2 et 3 : tramway) et Gréneraie (ligne 4 : busway) des installations pour faciliter la vie des cyclistes usagers du transport public : abris individuels pour bicyclettes, garages à vélos.

 

 

inauguration-pirmil.jpg

Ce type d’équipement mérite qu’on le fête et qu’on en parle

 

 

Les représentants de Place au Vélo, de l’Association nantaise déplacements environnement (la voix de la FNAUT à Nantes) et du « Collectif transport » ont soutenu par leur présence cette manifestation.

 

Tout ce qui va dans le sens de la coordination organisationnelle, technique et tarifaire des modes de transport respectueux de l’environnement va dans le sens des propositions de la FNAUT.

 

Et nos militants continueront à réclamer des pôles multimodaux toujours mieux accessibles (pour les piétons, les handicapés, les personnes âgées), faciles à utiliser (rapprochement et identification des quais, signalisation passive et active sans faille) et surs (plus grâce à la présence humaine qu’à la video-surveillance).

 

 

inauguration-pirmil2.jpg

Un équipement accessible avec ou sans carte

 

 

Un petit bémol dans notre satisfaction qui nous fait douter parfois du sens des priorités. Pour accéder au nouveau local à vélo sécurisé de Gréneraie il faut se procurer une carte spécifique à l’espace commercial de la Semitan alors qu’une simple carte de transport* vous délivre du parc-auto !

 

Nantes Métropole nous promet bientôt une carte multimodale (« Liber Tan ») qui vaincra ces désagréments. Que n’y a –t- on pensé à temps ?

 

*ou même un simple ticket-bus


 

inauguration--jb-l.jpg

Avec sa carte TAN notre secrétaire ne peut pas mettre son vélo dans cet abri sécurisé mais il peut sortir son automobile sans autre formalité (peut être ne pas excessivement personnaliser)

 

 

En tout cas avec « Place au Vélo » réclamons le développement de ces équipements et parlons en aux cyclistes et aux usagers de la TAN.

 

Pour les Associations

J.B. Lugadet

Partager cet article
Repost0
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 12:15

ande-1.jpglogo-phpbb.gif

 

 

Communiqué de Presse commun

de l'ANDE et du Collectif Transport de Nantes 

 Nantes, le 27 janvier 2012

 

 

La polémique sur les problèmes de circulation est toujours vive à Nantes

 


Le Collectif transport regroupant plusieurs associations qui s’intéressent de près aux problèmes de déplacements n’est pas insensible aux différents arguments avancés par les uns et les autres dans les colonnes de la presse locale.


Le plus fréquent étant l’impossibilité du choix du mode de déplacement devant lequel se retrouvent bon nombres d’habitants qui doivent s’exiler de plus en plus loin pour pouvoir, se loger à un prix abordable, ou accéder au pavillon de leur rêve. Face à un étalement urbain non maîtrisé au cours des dernières décennies, ces «néorurbains» sont condamnés à des déplacements de plus en plus difficiles et couteux.


2006_coueron_bus_91.jpg

Le schéma de cohérence territorial arrive bien tard. Ses effets mettront plusieurs années à se concrétiser. Il devra se traduire par la réalisation d’équipements de transports structurants comme l’optimisation de l’étoile ferroviaire (densification urbaine autour des gares, cadencement, inter modalité), ou l’émergence des «pluri centralités» (équilibre logement-loisirs-activité). Les collectivités doivent poursuivre leurs investissements dans ce sens.

 

Un réseau de Transports en commun de l’agglomération Nantaise trop radial


Le réseau de Transports en commun de l’agglomération Nantaise ; train, tram et bus a, de plus, la particularité de privilégier le rabattement vers le centre au détriment de dessertes de banlieue à banlieue, ce qui rend problématique les déplacements en transports en commun au-delà du périphérique. Là encore des investissements sont nécessaires.


Dès lors comment gérer les déplacements matins et soirs à Nantes? Il est à craindre que ceux qui voudront (devront ?) continuer à prendre leur voiture aient quelques soucis à se faire. Toutes les grandes villes européennes tendent à limiter le trafic automobile en leur centre. Nantes n’échappe pas à la règle, pour répondre aux objectifs de réduction d’émission de gaz à effet de serre et pour améliorer la performance des transports en commun empruntés chaque jour par des centaines de milliers d’habitants.


P1040464.jpg

Il convient de rappeler que chaque tramway en heure de pointe (un toutes les 3 minutes) c’est chaque fois 250 automobilistes potentiels en moins dans la circulation. Dans chaque busway c’est 100 à 120 automobilistes en moins (un toutes les 3 minutes), 80 dans un bus normal (plus de 300 bus en circulation), sans oublier les trains qui débarquent des milliers de piétons en plein centre ville.

 

Une utilisation raisonnée de l’automobile en ville


Pour le Collectif transport il faut permettre une utilisation raisonnée de l’automobile en ville pour tous les usages indispensables : du médecin au plombier en passant par les livraisons organisées ou les interventions d’urgence. Pour le reste les élus doivent faire des choix courageux comme a su le faire, en son temps, Alain Chénard avec la réintroduction du tramway.


Redonner de la place au bus pour éviter un réseau à deux vitesses, rendre attractif et développer les transports en commun par une plus grande amplitude horaire, améliorer la desserte, les fréquences et la garantie des temps de parcours sera sans doute la meilleure réponse devant les déplacements de plus en plus longs et aléatoires en voitures.


Respect zons stationnement

C’est, entre autres, le challenge des futurs Chronobus. Cela passe par une nouvelle limitation du trafic automobile en heure de pointe. Cela passe par la limitation du stationnement sur les axes concernés, malgré les réticences de commerçants qui n’imaginent pas (encore ?) leurs clients se déplacer autrement qu’en voiture, ou celles de certains riverains qui défendent leur pré carré.

Heureusement les mentalités évoluent. Certains découvrent le covoiturage ou laissent leur voiture dans les parkings relais, certains reviennent habiter dans une ville qui se densifie sans forcement perdre en qualité. Certains découvrent les nombreux avantages du vélo. On se met même à réaliser des quartiers pensés pour les piétons.


Saluons les femmes et les hommes politiques qui ont le courage de dire que la voiture n’est jamais qu’un objet utile et parfois nécessaire mais en aucune façon LA solution dans la ville, et encourageons ceux qui partagent cet avis à le faire savoir au cours des prochaines enquêtes d’utilité publique sur les lignes Chronobus.

 

 

Marc LEFEBVRE                   p/o  Jean Bernard LUGADET

                                                                    Collectif Transport                           ANDE               

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 08:00

logo FNAUTande-1.jpg

 

 

 

 ... sur la mobilite des seniors.

 

La FNAUT passe à table...

 

Régulièrement en collaboration avec la FNAUT Pays de la Loire, l’ANDE (Association nantaise déplacements environnement) organise un dîner-débat sur invitation autour d'un problème de mobilité général ou spécifique à l’agglomération nantaise.

 

Cette année nous avons retenu le thème du transport et du déplacement des personnes âgées qui devrait être décliné dans d’autres lieux de la région (Saumur, Saint Sébastien sur Loire).


P1050107.jpg

 

Nous nous appuierons pour notre présentation essentiellement sur le rapport de Sandrine GARNIER présenté au GART en 2009 : « Besoins de déplacement liés au vieillissement » et sur le n°194 de «Fnaut Infos» de mai 2011 reflétant les positions de la Fédération Nationale des Usagers des Transports et qui sera distribué.

 

Si vous souhaitez être des nôtres le:

 

Jeudi 13 octobre à partir de 19h

Restaurant associatif « Interlude »

106 bvd des Belges à Nantes

 

Il vous suffit de vous inscrire obligatoirement par courrier électronique auprès de lugadet-stemler@orange.fr qui vous adressera une confirmation.

Attention les places proposées sont contingentées et réservées aux premiers inscrits. Invitation signifie, bien entendu, que les frais du repas seront pris en charge par l’ANDE.

 

Le menu est un peu chauvin mais devrait plaire à tout le monde : coquille St Jacques sauce nantaise, sandre au beurre blanc, salade au Curé nantais, gâteau nantais

 

En comptant sur la présence de quelques lecteurs du blog de la FNAUT Pays de la Loire intéressés par les transports, les problèmes du troisième âge, la gastronomie ou les trois à la fois.


Le Président de l’ANDE

J B LUGADET

 

Bon appetit !


Partager cet article
Repost0
30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 08:00

ande-1.jpg

 

Un livre rare !

 

C’est entendu à la FNAUT on est des ringards qui restent attachés aux formes archaïques de la mobilité et aux services qui s’y rattachent. Ainsi souvent dans « FNAUT Infos » on a droit à la rubrique « C’était mieux au temps du Chaix » « Halte à la disparition des horaires papier » « Donnez nous des fiches horaires faciles à lire » « Remettez les affiches arrivée-départ dans les gares comme dans les pays arriérés :Suisse, Allemagne, Pologne » etc…

 

Il s’agit cette fois de parler du Guide horaires (avec s) de la TAN qui à Nantes était jusqu’en septembre 2010 disponible (contre 3 euros) dans les points de vente agréés, dans les espaces mobilité que l’on sait désormais réduit à deux (Commerce,Pirmil).

 

  NV-GUIDE-TAN-image.JPG

le Guide complet des horaires TAN : une commercialisation tirée par les cheveux

 

A la recherche du guide horaire de la TAN...

 

Le bouquin existe encore : voir ci-dessous ! Mieux conçu que dans les éditions précédentes car les horaires sont discriminés par lignes et non selon la division FNAUT incompatible jours roses-jours jaunes-jours verts-jours bleus (on ne vous donne pas les codes).

 

Mais le livre est rare et ne peut à la grande surprise de ses fans il ne peut s’acquérir qu’au siège social de la SEMITAN (toujours contre trois euros).

Pas même à l’espace mobilité de la place Commerce selon nos espions. Dépêchez vous de vous le procurer : au train où vont les choses il devrait finir dans une vente chez Christie’s ou à l’Espace Drouot.

 

2005-nantes-tram-tan-v.jpg

Trève de plaisanterie on peut s’interroger ici sur le modèle économique de cette édition, penser que l’on a probablement affaire à un dernier soubresaut et que le guide 2012-2013 est sérieusement menacé.

 

En regrettant toutefois de voir disparaître ce service qui permettait d’organiser à l’avance des voyages «complexes » plus vite que sur son ordinateur.

 

Bien entendu la FNAUT suit les évolutions de l’information horaire sur les nouveaux supports (internet, portables) et communiquera de plus en plus sur ses observations et propositions en la matière. Elle n’en continuera pas moins de dire que l’on enterre un peu trop tôt Gutenberg…

 

 

J B LUGADET (Association nantaise déplacements environnement)

 

 

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

Archives

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques