Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 08:00

site internet APRF la F la S

 

L'annonce par la Région de la non réouverture de la ligne La Suze / La Flèche a succité des réactions du Collectif  Fléchois. Si sur les aspects techniques le Collectif est critique, il l'est aussi sur le choix qui est fait d'une politique globale des transports à l’échelle régionale et même nationale.

Un constat qui va bien au delà de la simple remarque en rapport avec la décision de la Région. Il porte plus généralement sur les fondements de la politique des transports de la Région.

 

 

Une politique qui a toujours un train de retard

 

La politique actuelle d’aménagement du territoire ne fait qu’amplifier les difficultés : les moyens sont mis sur les axes les plus importants pour lutter contre la saturation dans les zones urbaines et périurbaines. Cela a pour conséquence une attractivité encore plus grande des grandes villes et une désertification des campagnes puisque l'accessibilité est améliorée, pour un temps. Les axes qui se trouvent ainsi renforcés sont très rapidement et de nouveaux saturés. Les conséquences sont désastreuses en terme d'aménagement du territoire.

 

Investir dans les zones "rurales" pour éviter la désertification


Il faudrait tout au contraire, essayer de développer les zones rurales, en y maintenant la population, les activités et les services publics tout en bénéficiant de relations de qualité avec les centres en utilisant des moyens de déplacement écologique. Cette recherche de l’équilibre doit permettre ainsi de limiter la saturation des axes et la métropolisation de l’espace et éviter aux campagnes d'être toujours plus désertées...

 

Résistez à la métropolisation de l’espace

 

Enfin  autre argument : quelles sont les priorités entre la LGV, un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes et les réouvertures des lignes ferroviaires interurbaines ? Dans le contexte actuel, il est clair que le choix ne se situe pas en rapport avec les besoins locaux des populations mais répond aux seules aspirations des lobbies de la croissance et des grandes infrastructures...


La commission 21 vient pourtant de donner un éclairage nouveau, en écartant des projets qui étaient jugés utiles par leurs promoteurs mais pas forcément par la population...    

Repost 0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:00

Visiblement la décision d'EELV, de prendre position pour la réouverture de la ligne La Suze - la Flèche contre l'avis de la Région n'a pas été appréciée par le Président de la Commission Infrastructures, Transports et Déplacements. Gilles Bontemps, lors de la présentation du tome transports, jeudi 27 juin dans l'après midi, a attaqué les élus écologistes pour leur soutien à la réouverture de la ligne ferroviaire.

 

images eelv

Réponse de Michel Perrier à Gilles Bontemps, Président de la commission Transport

Intervention de Michel Perrier

 

"Monsieur le Président, chers collègues

 

Je ne pensais pas intervenir dans ce débat, mais après les propos de Gilles Bontemps (Président de la commission Infrastructures, Transports et Déplacements) contre les positions des élus écologistes, il est indispensable d’y répondre.

 

Tout d’abord, chacun connaît maintenant les préconisations de la commission Mobilité 21 chargée de réviser les Schéma national des Infrastructures de Transports (SNIT), Philippe Duron vient de remettre son rapport au Ministre Cuvelier. Contrairement à certains ici, les conseillers régionaux EELV des Pays de la Loire se félicitent des conclusions du rapport. Elles sont inscrites dans une vision responsable de l’offre de transports sur le plan budgétaire, social et environnemental. Une approche de l’aménagement du territoire et de la mobilité durable en phase avec la transition écologique et énergétique.

 

Une bonne nouvelle déjà : l’A831, projet de nouvelle autoroute, contestée de longue date par les écologistes et bien d’autres, se trouve de fait repoussée aux calendes grecques. Nous nous en félicitons.

 

Le projet d’aéroport de Notre dame des Landes n’a pas été pris en compte dans l’évaluation. Mais, la commission Duron met un sérieux coup d’arrêt au projet en ne priorisant pas sa desserte ferroviaire. En effet, la commission a repoussé à long terme une éventuelle ligne Nantes/Rennes par Notre Dame des Landes, estimant que l’ensemble des lignes nouvelles Bretagne-Pays de la Loire, je cite : « se traduit par un coût pour la collectivité sans commune mesure avec les gains attendus ». Inutile de préciser que pour les élus régionaux EELV, ce jugement vaut aussi pour l’aéroport.

 

Les écologistes saluent la commission Mobilité 21 lorsqu’elle précise que, même déclaré d’utilité publique, un projet peut être réexaminé si le contexte change, et quand elle préconise, fortement, l’optimisation des équipements existants plutôt que la construction d’infrastructures nouvelles, aux coûts et à l’empreinte écologique supérieure.

2013 03 16 La Flèche 010

Michel Perrier et plusieurs élu(e)s écologistes étaient venus préter main forte aux membres

du Collectif pour débrousailler un tronçon de la voie ferrée

 

Venant au dossier de la réouverture dea ligne ferroviaire La Flèche/La Suze. Il n’y a aucune surprise que les écologistes expriment leur désaccord avec la position négative prise par la région. Effectivement, l’étude sommaire qui motive cette décision est discutable. La comparaison en termes de temps s’appuie sur un tram-train qui serait plus long qu’un car, alors qu’un train classique permet de faire le trajet en 35 mn, soit un gain de temps appréciable. De même les chiffres du potentiel d’usagers semblent être basés sur le nombre d’utilisateurs du car et non sur le potentiel réel futur. Il est donc logique, plutôt que des invectives de tribunes, de reprendre sereinement la discussion sur ce sujet.

 

D’autant que si les propositions de la commission Duron sont reprises par le gouvernement, les écologistes encourageraient un redéploiement des budgets vers des projets d’aménagements pour l’ensemble du territoire ligérien et non seulement pour les métropoles notamment nantaise.

 

Merci"

Michel PERRIER

EELV

 

 

Sur la Commission 21 : ce qu'en pense la FNAUT

Sur la décision de non réouverture de la voie ferrée : les premières réactions du Collectif Flèchois

Repost 0
28 juin 2013 5 28 /06 /juin /2013 07:00

images eelv

Communiqué de Presse                                                                                                                                      26/06/2013

 

 

Non réouverture de la ligne La Flèche-La Suze :

Quid du service public des transports pour tous ?

 

 

Les élu-e-s EELV du Conseil régional des Pays de la Loire est en désaccord avec la décision de ne pas réouvrir la ligne de train La Flèche - La Suze.

 

Une décision politique qui risque de conforter l’enclavement et éloigne les habitants d’un service public des transports, pourtant facteur d’intégration sociale et professionnelle.

 

Pour les élu-e-s écologistes Marie-Laure Motreuil et Michel Perrier, membres de la Commission Transport «L’étude qui motive cette décision est discutable. La comparaison en termes de temps s’appuie sur un tram-train alors qu’un TER permet de faire le trajet en 35mn, soit un gain de temps de 10 à 15mn par rapport à un autocar». Sophie Bringuy, élue écologiste sarthoise, poursuit : «L’argument démographique… n’en est pas un ! Le potentiel de voyageurs est comparable à d’autres lignes du territoire comme Nantes Cholet par exemple.»


inaugurationmayennemov2005.jpg

Inauguration fictive de la ligne Laval / Mayenne par EELV en présence d'élus socialistes. Ce projet

contribuerait également a réduire la fracture actuelle entre le centre et les territoires périphériques

 

Pour les écologistes, ce choix intervient à contretemps de la remise du rapport de la Commission 21 chargée d’étudier le Schéma National des Infrastructures de Transport.

 

En effet, les conclusions pourraient remettre en cause des projets d’infrastructures, comme l’A831 ou la ligne Rennes Nantes, par exemple. Si tel était le cas, les écologistes encourageraient un redéploiement des budgets vers des projets d’aménagements pour l’ensemble du territoire ligérien.

 

Ces projets, desquels on ne peut exclure la ligne La Flèche-La Suze à moyens termes, permettraient de réduire la fracture actuelle entre le développement de l’hyper-métropolisation et le déclin des territoires périphériques.


Repost 0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 07:15

Mais ne désarme pas ...

logo2

 

Suite aux conclusions négatives de l’étude sur la réouverture de la ligne La Flèche La Suze et aux déclarations du Président de la Commission Transport le Collectif Fléchois a décidé de réagir.

 

Quelques observations contestables !

 

Les justifications données sont que le nombre de voyageurs / jour potentiel est trop faible par rapport à d’autres projets situés dans des  zones plus urbanisées et que le coût de remise en état de la ligne est prohibitif. (80 millions pour un tram-train et 140 millions pour un train classique).

 

Pour le Collectif :


+ cette étude minimise le nombre de voyageurs/jour potentiel, elle ne prend pas en compte les habitants des communes situées à plus de 5 km de la ligne et elle s’apppuie sur la fréquentation actuelle par bus alors que, comme le demontre le petit sondage réalisé par le Collectif, le train a une attractivité très supérieur au bus.


+ Les coûts pour la reconstruction de la ligne sont surévalués. L’étude prend comme point de départ l’ancienne gare alors que le Collectif  propose de démarrer la ligne de la route des Mollans derrière le Carrefour Market ce qui évite la remise en état de 3 à 4 km de ligne ainsi que de 3 passages à niveau et deux ouvrages d'art  (2 ponts qui sont à reprendre).


P1020396L'ancienne gare de la Flèche


Les coûts sont établis à partir du seul choix de l’électrification de la ligne, ce qui ne semble ni indispensable ni judicieux car il existe du matériel bimode tout à fait adapté à ce type de circulation (électrification sur Le Mans / La Suze et traction thermique jusqu'à La Flèche). Elle a un inconvénient majeur car le choix "tout électrique" augmente fortement le prix du km de ligne.

 

+ La seule prise en compte du rapport coûts/ nombre de voyageurs potentiel condamne de façon inexorable les territoires ruraux. Ces critères pénalisent ces territoires car ils ne peuvent pas «rivaliser» avec des territoires plus densément peuplés !

 

 

Pour prendre connaissance dans la presse: voir

L’interwiev de G Bontemps est écoutable sur www.lafrap.fr  à la rubrique frap info

Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:30

images

 

Communiqué de presse étoile ferroviaire du Mans

25/06/2013


Gilles Bontemps, Vice-Président de la Région Pays de la Loire, président de la Commission « Infrastructures, transports et déplacements », a présenté mardi matin aux élus sarthois, l’étude de définition et de faisabilité de mise en œuvre de dessertes périurbaines sur l’étoile ferroviaire du Mans. Il a également abordé l’analyse socio-économique menée sur l’opportunité d’un service ferroviaire sur la ligne La Flèche-La Suze (Le Mans).

 

"L’analyse socio-économique menée sur l’opportunité d’un service ferroviaire sur la ligne La Flèche-La Suze (Le Mans) a également été abordée avec les élus sarthois. Les flux de déplacements insuffisants du secteur La Flèche-La Suze vers le Mans ne constituent pas aujourd’hui un volume de déplacements permettant de justifier les investissements très lourds dans les infrastructures (entre 82 et 142 M€ selon le mode ferroviaire retenu). De plus cela conduirait dans tous les cas à un temps de trajet estimé aujourd’hui à 55 minutes en moyenne, supérieur à celui de la ligne d’autocar régionale, reliant La Flèche au centre-ville du Mans (45 à 50 min).


P1100634

La solution Tram Train est encore mise en avant ...

 

Aujourd’hui, la ligne autocar Le Mans/La Flèche/Saumur propose 12 allers-retours par jour. A l’horizon 2015, la ligne autocar passera à 15 allers-retours quotidiens, c’est-à-dire 1 autocar toutes les 30 min, un niveau d’offre qui ne pourrait pas être atteint par le train. La réouverture de la ligne ferroviaire La Flèche-La Suze n’est à court terme pas envisageable. La Région entend néanmoins préserver les conditions de sa réouverture éventuelle si le contexte socio-économique évoluait à moyen-long terme."

 

Pour le président de la commission infrastructures, transports et déplacements au conseil régional des Pays de la Loire, les conclusions de l'étude ne sont pas favorables. Elles précisent entre autre que  « Les flux de déplacement insuffisants du secteur La Flèche-La Suze vers Le Mans ne constituent pas aujourd’hui un volume de déplacements permettant de justifier les investissements très lourds dans les infrastructures, à savoir entre 82 et 142 millions d’euros selon le mode ferroviaire -train ou tram-train - retenu », ne permettent pas d'envisager la réouverture de la ligne ferroviaire La Flèche-La Suze.

 

Quand on veut noyer son chien ... on dit qu'il a la rage... Quand la Région veut torplller le projet de réouverture d'une voie ferrée en Pays de la Loire, elle évoque les passages à niveau, le Tram Train et son coût pour la collectivité ...

Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 07:00

 mardi 25 juin 2013

 

Gilles Bontemps est attendu ce jour à La Flèche.

 

Le vice-président du conseil régional, en charge des transports et déplacements, doit, dans un premier temps évoquer avec les élus sarthois l'avenir des dessertes ferroviaires dans le département et en particulier autour de l'étoile du Mans.  A cette occasion les conclusions d'une étude de faisabilité et de mise en oeuvre de ces dessertes seront présentées.


Et c'est dans ce cadre, qu' une analyse socio-économique a également été menée sur l'opportunité de la réouverture de la ligne La Flèche - Le Mans, via La Suze. Puisque le périurbain manceau va jusqu'à la Suze et par extension la Flèche...


Haute résolution

Le périurbain manceau va jusqu'à la Suze et par extension la Flèche...(photo Luc Chanteloup)

 

L'élu rencontrera la presse en milieu de journée et c'est seulement après qu'une délégation du Collectif sera reçue pour avoir une restitution sans doute très réduite du sujet qui le motive ....

 

La réouverture, le collectif fléchois de défense des services publics, la demande depuis plus deux ans. Vendredi dernier, ses membres ont inauguré symboliquement un panneau figurant l'emplacement future de la gare ferroviaire...

 

Mais la réouverture de cette ligne... c'est politique avant tout...

Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 07:30

 

 

Le Collectif fléchois de défense des services publics se bat pour la réouverture de la ligne ferroviaire La Flèche-Le Mans via La Suze.


2013 03 16 La Flèche 010

Le 16 mars dernier, ses membres et des élus ont symboliquement débroussaillé une portion de la voie

(au premier plan Michel Perrier, Conseiller Régional EELV)

 

Le 16 mars dernier, ses membres et des élus ont symboliquement débroussaillé une portion de cette ancienne voie ferrée, route des Mollans (après Carrefour Market), à la Flèche.

 

 

2013 03 16 La Flèche 006

Le 16 mars dernier, des affichettes accompagnaient l'action... et indiquaient l'emplacement de la future gare

 

Pour réaffirmer la nécessité de rouvrir cette ligne, le Collectif organise le vendredi 21 juin 2013, à 18 h, la pose d'un panneau "emplacement future gare ferroviaire".

 

Cette action anticipe la venue le Mardi 25 juin de Gilles Bontemps, vice-président de la région et président de la commission "Infrastructures, transports et déplacements" qui présentera aux élus "l'étude d'une analyse socio-économique sur l'opportunité d'un service ferroviaire sur la ligne La Flèche-Le Mans".

 

Le Collectif entend par la démontrer toute sa détermination dans ce dossier et montrer à la région qu'elle doit aussi entendre les attentes des citoyens... pour rompre avec la petite musique trop souvent entendue "y'a pas de sous" ou "c'est trop cher"...

 

Pour contacter le Collectif :

collectifflechoisdedefensedesservicespublics@laposte.net

 

Pour revoir l'action du 16 mars dernier :

 

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-La-Fleche.-Debroussaillage-symbolique-de-l-ancienne-voie-SNCF_40771-2173951-pere-pdl_filDMA.Htm

Repost 0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 07:34

Le courrier du Président de la SNCF concernant le devenir de la gare de la Flèche ne pouvait rester sans réponse...

 

P1020411.JPG

 

affiche-coll-la-fleche.gif

Repost 0
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 07:30
nv logo fnaut
Les TIS ne répondent plus ...

Depuis quelque temps il est impossible d'utiliser le service Destineo avec le réseau TIS …

Cela nuit vraiment à la performance de l'outil, à l'intermodalité et à l'incitation à l'usage de transports en commun et in fine au report modal …

Typiquement, pour un trajet au départ d'Allonnes (72) vers La Flèche voici le résultat obtenu. A aucun Destinéo ne propose un trajet en TIS 6 !

Uniquement le bus 16 vers le Mans Gare, puis train vers Angers et enfin Anjoubus vers La flèche ! D'ailleurs il y aussi un bug côté TER car Destinéo ne propose pas la solution de prendre le car TER à la gare du Mans …


Même chose avec un trajet La Flèche - Sablé … Pourtant on a la ligne TIS 3 qui souffre de sa faible fréquentation qui pourrait être proposée …

2006_tis_le_mans.jpg
Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 07:30

 

La FNAUT publie le fac-similé de la réponse de Guillaume PEPY au Député Maire de la Flèche qui le questionnait à propos de la fermeture du guichet SNCF de la gare routière. La réponse arrivée le 2 mai est emprunt d'un réalisme technocratique.

En effet le 28 juin prochain le guichet devrait fermer. Mais "bonne gens" rassurez-vous la SNCF sera toujours présente il y aura le distributeur de billet automatique TER et TGV  et l'Agence du voyage du coin qui assurera les prestations SNCF (avec au passage une taxe en plus pour le consommateur) !

 

Vos réactions sont les bien-venues ... 

 

 

 

b logo-sncf

34 rue du Commandant Mouchotte - 75699 PARIS CEDEX 14
TÉ1. : +33 (0)1 53 25 60 00 - FAX: +33 (0)1 53 25 6l 08

 

 

 

Monsieur Guy-Michel CHAUVEAU
Député de la Sarthe
Maire de La Flèche
16, boulevard d'Alger
72205 LA FLECHE

 

 

Paris, le   29 AVR. 2013

 

Cher

Monsieur le Député,


Dans votre lettre du 21 mars dernier, vous avez de nouveau appelé mon attention sur l'avenir du guichet SNCF en gare de La Flèche.
 

 

Comme je vous l'avais indiqué dans ma lettre du 31 octobre 2012, qui confirmait l'échange que vous aviez eu avec Monsieur Christophe Martin, directeur TGV pour les Pays de la Loire, SNCF va procéder à la fermeture au public du guichet de Ia gare de La Flèche. Nous constatons en effet depuis plusieurs années une évolution continue des pratiques d'achat de nos clients qui se tournent de plus en plus vers d'autres modes de distribution, accessibles à distance et sans limitation d'horaire. Cette évolution n'ayant pas lieu de s'inverser, la question du caractère très fortement déficitaire de ce guichet s'est imposée.


Concernant l'activité commerciale de ce point de vente et les chiffres utilisés poui évaluer son seuil de rentabilité, je vous confirme que nous avons bien pris en compte la totalité des ventes réalisées ces dernières années à La Flèche. Les données incluent les billets achetés sur place, ayant pour origine ou pour destination une autre gare que celle de La Flèche.
 

 

Cette fermeture aura lieu le 28 juin prochain, une date convenue avec Monsieur Didier Laveau, votre directeur général des services.


SNCF est ainsi amenée à adapter en conséquence la géographie physique de ses points de vente en conjuguant le besoin de proximité, la préservation des équilibres économiques et le meilleur usage de l'argent public dont nous sommes dépositaires.


Pour autant je partage votre volonté de maintenir, au bénéfice de l'ensemble des populations de nos territoires, un service d'information et de distribution fenoviaire de proximité, même si celui-ci doit être repensé, renouvelé, adapté à nos contraintes communes.


Aussi, SNCF reste pésente dans votre ville en maintenant un distributeur automatique de billets pour TER et TGV. De même, une agence de voyage agréée, située en centre ville, délivre l'ensemble de nos prestations. De plus, en les commandant via internet ou par la ligne directe 3635, les voyageurs peuvent bénéficier de l'envoi gratuit des billets à leur domicile.


Je vous prie de croire, Monsieur le Député, à l'assurance de ma haute considération.
 

                                                          A vous    

 

 

          Guillaume PEPY

Guillaume PEPY

Président de SNCF

 

 

 

 

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER FRANÇAIS - R.C.S. PARIS B 5S2 049 447

Repost 0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques