Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 08:00

site internet APRF la F la S

 

L'annonce par la Région de la non réouverture de la ligne La Suze / La Flèche a succité des réactions du Collectif  Fléchois. Si sur les aspects techniques le Collectif est critique, il l'est aussi sur le choix qui est fait d'une politique globale des transports à l’échelle régionale et même nationale.

Un constat qui va bien au delà de la simple remarque en rapport avec la décision de la Région. Il porte plus généralement sur les fondements de la politique des transports de la Région.

 

 

Une politique qui a toujours un train de retard

 

La politique actuelle d’aménagement du territoire ne fait qu’amplifier les difficultés : les moyens sont mis sur les axes les plus importants pour lutter contre la saturation dans les zones urbaines et périurbaines. Cela a pour conséquence une attractivité encore plus grande des grandes villes et une désertification des campagnes puisque l'accessibilité est améliorée, pour un temps. Les axes qui se trouvent ainsi renforcés sont très rapidement et de nouveaux saturés. Les conséquences sont désastreuses en terme d'aménagement du territoire.

 

Investir dans les zones "rurales" pour éviter la désertification


Il faudrait tout au contraire, essayer de développer les zones rurales, en y maintenant la population, les activités et les services publics tout en bénéficiant de relations de qualité avec les centres en utilisant des moyens de déplacement écologique. Cette recherche de l’équilibre doit permettre ainsi de limiter la saturation des axes et la métropolisation de l’espace et éviter aux campagnes d'être toujours plus désertées...

 

Résistez à la métropolisation de l’espace

 

Enfin  autre argument : quelles sont les priorités entre la LGV, un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes et les réouvertures des lignes ferroviaires interurbaines ? Dans le contexte actuel, il est clair que le choix ne se situe pas en rapport avec les besoins locaux des populations mais répond aux seules aspirations des lobbies de la croissance et des grandes infrastructures...


La commission 21 vient pourtant de donner un éclairage nouveau, en écartant des projets qui étaient jugés utiles par leurs promoteurs mais pas forcément par la population...    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fnaut 20/09/2014 10:33


On peut aussi consulter la carte de RFF :


http://www.rff.fr/IMG/pdf/RFF-Haute-Normandie_sr.pdf

TER Mayenne - Laval 19/09/2014 16:12


Il serait sans doute plus intelligent de rouvrir la section Rolleville - Fécamp de la ligne Le Havre - Rolleville - Fécamp plutôt que de dépenser de l'argent pour la ligne Bréauté - Fécamp.


Mais en France, on aime maintenir des lignes qui ne servent à rien (ex: Felletin - Busseau-sur-Creuse) et fermer ou ne pas rouvrir des lignes utiles (ex: Nantes - Poitiers)

Fnaut Pays de la Loire 20/09/2014 10:28



Mais cette ligne n'est pas exploitée et quelle est son statut ? Sur Bréauté - Fécamp il y a des usagers et ce sont eux qui se sont mobilisés pour que la ligne soit sauvée... Sans leur action elle
serait fermée  ... une de plus. A RFF (sncf Infra ) de faire son job !


Pour penser réouvrir des lignes il faut une projection à moyen et long terme de la politique des transports avec des ressources perennes ... ce n'est pas vers cela que l'on tend...


 


 


http://ferrocarta.net/france/normandie_fr.html



michou 19/09/2014 15:53


Une bonne information révélée par le magazine de Sofinco sur les transports: en zone rurale 95 % des habitants utilisent leur automobile pour aller au travail contre 42 % en ville, au plan
national 5 % des gens prennent le train, l'utilisation du Ter baisse de 2 points en raison notamment du covoiturage.


Bref les transports en commun ont du souci à se faire.

michou 16/09/2014 18:07


Nantes-Angers est saturé mais pas Angers-Le Mans.


Si on applique votre solution, il n'est plus nécessaire de desservir Angers par TGV !... Faisons uniquement des Paris-Nantes, des Lyon-Nantes, des Lille-Nantes directs.

Fnaut Pays de la Loire 17/09/2014 23:32



Angers Le Mans n'est pas saturé mais cette portion est tributaire des circulations sur l'autre partie de l'axe. Un train rapide ne peut pas être derrière un omnibus...et si les circulations ne
s'écoulent pas suffisamment rapidement cela réduira le débit sur l'autre axe...



michou 14/09/2014 23:03


Eh bien vous m'en bouchez un coin ! Lorsqu'on voit plusieurs TER partir d'une gare à quelques minutes d'intervalle, et qu'ensuite les élus régionaux nous disent qu'ils ne peuvent pas créer de
nouveaux trains ni créer de nouveau arrêts car c'est trop cher on croit quand même rêver.


C'est du service public et de l'argent public qu'il s'agit et nous les citoyens sommes en droit de donner notre avis sur leur utilisation !


La pensée unique ça suffit !

Fnaut Pays de la Loire 16/09/2014 18:21



Mais il s'agit de "mécanique de flux"... puisque l'axe Nantes Angers n'a pas de capacité de réserve en matière de circulation. Pas assez de cantonnement pour des flux ayant des vitesses
différentes et pas moyen de "doubler " en ligne et comme il n'y a pas d'axes alternatifs pour écouler des circulations non voyageurs (axe Sablé- Château Gontier-Segré -Châteaubriant coupé et
Angers -Cholet -Clisson - Nantes peu performant )



michou 14/09/2014 09:35


De même que la politique ter de la région PDL ignore les villes rurales au profit de dessertes interurbaines rapides.


De même que l'on nous prend pour des demeurés lorsqu'on demande en comité de ligne soit des arrêts supplémentaires, soit des trains supplémentaires.


Une chose est sûre: en PDL il n'y a que la Loire Atlantique qui compte, pour les autres départements circulez, y'a rien à voir !

Fnaut Pays de la Loire 14/09/2014 10:26



Sauf que vous êtes sur un axe saturé, sans possibilité d'accroître les  flux...Si les trains s'arrêtent vous bloquez la circulation de l'axe... le fret, les ter, les intercités, les tgv
venant de Paris ou de Tours...



Jacques 05/07/2013 21:40


Toute la modelisation devrait se baser sur l'équilibrage des cités et non sur l'amélioration sélective de leur accessibilité. Une ville effectivement plus accessible va croître plus vite qu'unbe
autre.


C'est l'un des défauts majeurs de notre société. Il faut travailler sur les villes, pour les villes et dans les villes. Les grands élus viennent de ces villes et pensent à leur électorat en
premier.


La désertification des campagne n'est pas due à la volonté des campagnards d'aller vivre en ville, mais par leur souhait d'accéder à plus de biens, plus de loisirs, plus d'emploi,...etc. A la fin
du compte ils regrettent leur campagne délaissée en critiquant les pouvoirs de ne pas avoir créer dans leur village les ressources qu'il leur fallait.


Il est facile de critiquer un système que l'on a voulu "inconsciemment peut-être", mais voulu quand même.


La priorité ne peut être donnée à la réouverture de la ligne La Suze-La Fleche, puisqu'elle ne préoccupe qu'une minorité de la campagne Mancelle.

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques