Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:17


Nouvelle audience au Tribunal Administratif de Nantes

 

La FNAUT Pays de la Loire vient de recevoir un avis d'audience du T.A. de Nantes.

 

Une nouvelle audience publique est fixée au vendredi 18 décembre à 11h30 et concerne la vente de la section de ligne de Château-Gontier (53) à St Sauveur-de-Flée (49).

 

Cette section est un des tronçons de la ligne Sablé / Château-Gontier / Segré / Châteaubriant, et il a été déferré dans l’illégalité puisque la ligne n’était plus fermée lors de sa dépose.

 

 

 

L’intégrité de la voie est menacée à Château-Gontier par le projet de Rocade Sud, projet local « climaticide ».

 

 

Une partie de ce tronçon est transformée en voie pédestre, voie verte de St Fort à Chemazé / limite du département du Maine et Loire.

 

RFF et le département de la Mayenne, acheteur et principal artisan du démantèlement de la voie ferrée, tentent par ce biais de légaliser une situation complètement illégale et d'enteriner la technique du fait accompli.

La séance est ouverte au public mais pour cause de grippe A ... Il est déconseillé d'y aller...

Même si la cause est juste, la FNAUT ne part pas gagnante...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DJAMENT A. 27/12/2009 13:25


"Et dans les transports publics, le choix existe et cela a des répercutions sur les usagers..." : sans revenir en détail sur la question de l'ouverture à la concurrence, que j'ai abordée dans mes
commentaires sur le sujet récent ouvert à ce propos, je me permets de rappeler que le résultat réel de la "libre" (mais ultra-faussée en faveur du transport routier individuel) concurrence en
matière de transports est la disparition et la marginalisation de tout transport collectif sur une portion effrayante de notre territoire. Les TC ne peuvent être réellement développés de façon
adéquate que s'ils fonctionnent comme un service public. Et ceci est incompatible avec l'ouverture à la concurrence.


Fnaut Pays de la Loire 01/01/2010 14:41


Mais la concurrence se fait également dans le cadre des délégations de service public (DSP). La SNCF avec Kéolis et la RATP y participent et elles sont préparées à cela. Si le transport individuel
a pris autant d'ampleur et que la voiture s'est développé autant s'est à cause de la politique de l'Etat qui a fait des choix et cela dès la fin de la guerre (voir à ce propos le livre "Des omnibus
au TER" qui le met en lumière...). La concurrence est un phénomen récent la désorganisation du réseau ferré remonte déjà à une trentaine d'années. Cela fait 40 ans que l'on privilégie les camions
sur les routes, les voitures en centre ville et les avions pour les longs déplacements... Concernant les TC une société privée peut assurer une mission de service public dans le cadre d'un contrat
mais c'est du ressort de la collectivité Autorité organisatrice : elle peut gérer elle même ses transports dans le cadre d'une régie. Privée ou public si le service est mal assuré, si le dialogue
social se fait mal, il est normal de choisir le meilleur pour que le contrat qui lie le transporteur aux usagers et aux politiques soit réalisé dans les termes prévus... La FNAUT défend l'intérêt
des usagers... Et la SNCF en déçoit beaucoup (la SNCF dans sa globalité) actuellement ...


PAM 20/12/2009 14:26


Quel est le résultat de l'audience?


Fnaut Pays de la Loire 21/12/2009 09:21


Je n'ai pas les éléments pour le moment...mais je suis pessimiste. Je mettrais en ligne le résultat...


palussiere 18/12/2009 21:04


C'est là toute la démonstration de la grande différence entre les discours et les actes. Copenhague nous le prouve. L'argent est roi. Et nous sommes prêt à compromettre notre futur aussi bien dans
les transports (le lobby pétrolier et routier contre un principe de sauvegarde élémentaire), l'énergie (le lobby de l'électricité et de l'atome avec la construction de nouvel EPR, l'acceptation
d'une débauche de gaspillage dans l'éclairage public), les écosystèmes (lobby agro-alimentaire prêt à défricher la forêt primaire et sa biodiversité, à détruire les cultures locales).
Avec cette attitude, que pèse une infrastructure ferroviaire désuète et abandonnée sur l'hôtel de la rentabilité économico-financière ? sans prise en compte d'un bilan encironnemental complet
prenant en compte toutes les composantes sociales, économiques, écologiques et humaines. Quasi rien.
Le combat pour une autre approche se situe maintenant sur le plan politique et uniquement celui-là.
Il ne faut plus hésiter à contredire les décisions iniques de ces Messieurs (il y a peu de dames) comme ce M. Artuis, avec leurs beaux airs. Pour notre avenir, si l'on peut admettre qu'ils ne
sont pas totalement coupables -ils sont issus d'une époque espèrons révolue-, ils sont au moins complices dans leur fonction du réchauffement climatique et de la destruiction de notre planète.


Fnaut Pays de la Loire 19/12/2009 00:14


Mais vous savez "faire de la politique" : c'est s'occuper des affaires de la cité... et nous en faisons malgré nous à l'association . En effet, c'est au niveau politique que cela se joue...lors des
prochaines élections régionales...


trédan 18/12/2009 11:04


Bizare de se présenter comme des amoureux du transport public, et d'appeler l'ouverture à la concurence sur le TER. En quoi c'est mieux? Si on regarde la téléphonie mobile,celalaisse perplexe!


Fnaut Pays de la Loire 19/12/2009 00:04


Et dans les transports publics, le choix existe et cela a des répercutions sur les usagers... Et là encore cela permet a des entreprises publiques de prendre des marchés (exemple la RATP à la Roche
Sur Yon, ou la SNCF avec kéolis (SNCF participation)!


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques