Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 07:30

Il y a un an la sénatrice Corinne Bouchoux (EELV) questionnait le Ministre chargé des transports sur des décisions de fermeture d’anciennes voies ferrées localisées en Maine et Loire.

 

Un an plus tard le Ministre répond avec un argumentaire très idéalisé...qui ne prend pas en compte les réalités du terrain puisque l'emprise de la gare de Segré est livrée à des promoteurs immobiliers pour la transformer en pôle santé... Le souci est que les situations se multiplient comme par exemple la gare de Mayenne ou plus anciennement : la gare de Fougères... La réversibilité semble être du domaine de l'utopie... avec la complicité de l'Etat...


Autre curiosité la réponse est-elle légale car RFF est évoquée à plusieurs reprises mais quid avec la Réforme Ferroviaire... votée juste avant ?


images eelv

 

 

Fermeture des voies ferrées dans la région Pays de la Loire

 

 

Question adressée à M. le ministre délégué auprès du ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche

 

Publié le 11 juillet 2013 

 

 

Mme Corinne Bouchoux attire l’attention de M. le ministre délégué auprès du ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur les fermetures de voies ferrées.

 

Les actes administratifs de Réseau ferré de France sont publiés au bulletin officiel de l’établissement public. Dans le numéro 72 d’avril 2013, il est constaté de nouvelles décisions de fermeture d’anciennes voies ferrées.

 

Les Pays de la Loire sont concernés par deux ensembles sur les cinq groupes de fermetures, et en particulier dans le Maine-et-Loire. Plusieurs raccordements sont visés et l’ancienne ligne de Sablé-sur-Sarthe à Montoir-de-Bretagne se voit amputée du plus long kilométrage de voies fermées soit 41 kilomètres. La fermeture d’une voie conduit à son déclassement, à la sortie du réseau ferré national et au final à la vente de la plate-forme. Il s’agit d’une disparition annoncée de la voie ferrée. Ces nouvelles décisions contribuent ainsi à morceler le réseau ferré, grignotant les itinéraires qui sont le plus souvent alternatifs aux lignes principales.

 

Alors que notre pays affiche des objectifs ambitieux en termes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre afin de lutter contre la crise climatique, que le Parlement vient de voter une éco taxe poids lourd, que les collectivités locales élaborent des plans énergie-climats, schémas de cohérence territoriale et autres schémas rappelant la nécessité de développer les transports en commun et mettent en place des politiques de réouverture de lignes (Nantes–Pornic dans les années 2000, gare bimodale de fret en 2013 sur l’axe Château-Gontier–Sablé, Nantes-Chateaubriant en 2015) qui répondent aux attentes des voyageurs et transporteurs de marchandises, cette décision, qui revient à se priver d’infrastructures existantes permettant de répondre à l’ensemble de ces objectifs, est incohérente.

 

Alors qu’il faudrait densifier le réseau ferroviaire pour éviter la concentration des flux sur les axes restants, il est plus que nécessaire de préserver les voies pour permettre aux générations futures le choix de solutions alternatives à un coût financier acceptable.


Les emprises ferroviaires, tant en milieu urbain qu’en milieu interurbain, sont des atouts économiques, sociaux et écologiques.

 

Elle lui demande si des mesures sont envisagées afin de conserver l’ensemble des lignes existantes et de développer les procédures de concertation préalables à la fermeture de lignes.

 

 

 

logo

 

 

Réponse de M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche 

 

Publiée le 24/07/2014

 

La possibilité de fermeture d’une ancienne ligne permet à Réseau ferré de France (RFF) de valoriser des emprises foncières qui ne sont plus utilisées depuis longtemps, parfois plus de 50 ans, qui représentent un coût pour cet établissement public (débroussaillage, entretien minimum, sécurisation) et pour lesquelles il existe un projet d’aménagement à court terme sans aucun projet de réactivation ferroviaire à court, moyen ou long terme.


La procédure de fermeture permet de consulter, après étude approfondie des perspectives d’utilisation ferroviaire, le Conseil régional concerné, ou le cas échéant le syndicat des transports d’Île-de-France ainsi que les ministères concernés par les besoins de défense. À l’issue de cette procédure, après remise d’un dossier et du résultat des consultations, RFF demande au ministre chargé des transports l’autorisation de fermer la ligne avant de proposer cette fermeture à l’ordre du jour du conseil d’administration de RFF, chargé de prendre la décision.


La fermeture d’une ligne a pour effet immédiat sa sortie du réseau ferré national, ce qui ne signifie pourtant pas nécessairement l’abandon d’une exploitation ferroviaire ni sa sortie du domaine public. Ainsi, la quasi-totalité des fermetures de lignes concernent des projets d’utilisation ferroviaire particulière en dehors du champ d’activité de RFF (trains touristiques, base de travaux ferroviaires, extension d’installations terminales embranchées) ou d’aménagement des emprises par les collectivités locales (voies vertes, pistes cyclables, création de logements, aménagements urbains).


L’aménagement en voies vertes ou pistes cyclables n’obère pas la réversibilité de l’utilisation des emprises, le linéaire étant le plus souvent conservé, dans le patrimoine de RFF, avec gestion par la collectivité sous le régime d’une convention d’occupation temporaire.


C’est le cas notamment pour la section Segré – Châteaubriant (41,64 kilomètres) de la ligne Sablé-sur-Sarthe à Montoir-de-Bretagne, pour laquelle l’activité industrielle n’a pas permis le maintien d’un service fret régulier entre Sablé et Châteaubriant depuis 1988, le trafic voyageur s’étant, quant à lui, arrêté en 1968.

 

Aucune perspective ferroviaire à moyen terme n’est aujourd’hui crédible, le coût de l’investissement nécessaire pour une éventuelle reprise du service voyageur est estimé à 96 millions d’euros pour la section Segré-Châteaubriant et de 112 à 220 millions d’euros pour l’ensemble de la ligne.


RFF a toutefois souhaité conserver le foncier dans son patrimoine et procéder à sa mise à disposition aux collectivités locales sous le régime d’une convention d’occupation de longue durée afin de permettre la réversibilité de l’opération et préserver ainsi l’avenir.


Les cas de cession de foncier ferroviaire n’autorisant pas une telle réversibilité sont plus rares mais existent. Ils permettent le plus souvent d’atteindre des objectifs d’aménagement immédiatement utiles à la collectivité (création de logements, mise en place de transports en commun en site propre, aménagements urbains, projets industriels créateurs d’emplois) pour autant que l’instruction du dossier permette de conclure à l’absence d’utilisation prévisible des voies ou qu’une solution alternative soit préservée pour autoriser, le moment venu, une réactivation du service de transport de voyageurs ou de marchandises.


Le secrétaire d’État en charge des transports, de la mer et de la pêche est ainsi particulièrement vigilant à maintenir les emprises ferroviaires qui pourraient s’avérer nécessaires à une réactivation d’un service de transport sans pour autant interdire à RFF de valoriser ce patrimoine lorsqu’il n’a plus d’avenir ferroviaire.

 

P1100092P1100109

 

 

 

Site internet :


Questions écrites au Gouvernement


Repost 0
24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 07:29

 

fnaut logo pdl

 

Réaction du 18 février 2014

 

En réponse au propos de M. le Maire de Château Gontier dans le H A du 14 février 2014



A l'évidence M. le Maire de Château Gontier a la mémoire qui ne dépasse pas la durée de son mandat électoral ou qui est sélective …

 

Claironner que la FNAUT n'a pas défendu le fret ferroviaire c'est oublier que l'engagement de l'association des usagers des transports des Pays de la Loire pour le ferroviaire remonte à2001 dans le Haut Anjou, année des premiers contentieux que la FNAUT a déposé contre les retranchements ferroviaires et en particulier contre celui de la ligne Château Gontier - Segré - Châteaubriant .


2006-sable-chateaubriant-nantes-tract-p2-v1.jpg

Plaquette mise à jour en 2006, la réouverture de Nantes  - Châteaubriant  était déjà programmée en 2009 ...

 

L'argumentaire « qui n'a jamais varié » de l'association a toujours été le retour du trafic mixte sur cette ligne (Fret et TER) pour pérenniser la desserte ferroviaire. Argumentaire qu'elle a défendu auprès de RFF et des collectivités et dans les E U P . Elle a d'ailleurs souvent utiliser l'exemple des établissements Maisonneuves et de son approvisionnement par le fret ferroviaire. 

  2006-sable-chateaubriant-nantes-tract-p1-v1.jpg

    Techniquement ce serait ...une voie ferrée ouverte au trafic mixte voyageurs et marchandises... (extrait...)

 

Elle a même été avec 2 autres associations (RE gare et l'Association des modélistes ferroviaires de la Mayenne) à l'origine d'une initiative pour relancer des circulations touristiques entre Sablé et Château Gontier ...toujours dans l'optique de préserver le capital ferroviaire.

 

La FNAUT s'est mobilisée également lors de la disparition du guichet de la gare de Château Gontier , craignant que le départ de l'opérateur historique ne marque la fin du ferroviaire à Château Gontier.


touche pas à ma gare

  Touche pas à ma gare ...

 

Maintenant il faut l'avouer, la FNAUT n'est pas dans les secrets d’alcôve de RFF, des collectivités et des industriels. Et à part nos déclarations et nos communiqués, l'association n'a pas pu témoigner d'autres soutient … Nous en sommes bien désolé mais M. Le Maire ne peut pas nous reprocher de ne pas avoir défendu « son projet » de fret ferroviaire, pour la bonne et simple raison qu'il aurait fallu en être informé. CQFD

 

Autre élément de notre préoccupation pour préserver le capital ferroviaire, lors de la réunion concernant la création d'un cheminement « modes doux » à la gare, nous avons marqué notre très grande réserve concernant la mise en place d'un grillage sur le quai car il allait empêcher toute utilisation d'exploitation ferroviaire des lieux (fret, touristiques …). C'est pourtant ce qui a été entériné malgré notre avis et ce en présence de M. Henry.


imm002-3a.jpg

Les transports publics sont quasiment absents du paysage urbain à Château Gontier .  "Pégase" où es tu ?

 

Concernant maintenant les transports collectifs, visiblement ce dossier a du mal à progresser puisque le 1er appel public à candidature pour un marché de transport de voyageurs a été infructueux et qu'il a été lancé le 24 décembre dernier un nouveau... M le Maire peut lancer tous les schémas territoriaux de mobilité du monde qu'il veut si son appel d'offre n'a pas de réponse, le schéma restera bancal...

 

Quant à la rocade nord, si l'objectif est d'améliorer les relations avec Nantes, la FNAUT rappelle seulement que la voie ferrée Château Gontier - Segré - Châteaubriant  avait pour desserte finale Nantes. Pour s'en convaincre il suffit d'attendre le 28 février 2014 puisque le Tram Train sera inauguré entre Nantes et Châteaubriant … La FNAUT mettait déjà en avant le retour du train sur cet axe.il y a plus de 10 ans..

 

Concernant la Rocade Nord il est assez surprenant qu’en 2014, on puisse proposer un aménagement routier qui est ou sera :

 

+ toujours plus gourmand en financement,

 

+ toujours plus consommateur d’espace,

 

+ toujours plus exclusif (au dépend de la voie de chemin de fer) et réducteur de l’offre de transport à la seule voiture.

 

+ toujours plus gênant pour les riverains en terme de nuisances.


Et cela sans jamais avoir organisé les déplacements dans la communauté de communes en dehors du schéma traditionnel de la voiture. D’autant que force est de constater que cette rocade Nord ne contribuera pas à réduire le trafic routier, bien au contraire. Les infrastructures nouvelles dopent les trafics qui se cumulent mais ne les suppriment pas. 

 

Pour la FNAUT

Fabrice EYMON

Repost 0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 07:30
C'est ce qu'annonce le Haut Anjou (hebdomadaire du sud-Mayenne et du Nord Maine et Loire) en page actualité dans l'édition du 27 décembre 2013...
P1100128.JPGP1100125.JPG

En début de parcours, le viaduc qui traverse l'Oudon, demandera quelques soins... (photos Fnaut)

 

http://www.hautanjou.com//img/logo.gif

 

11 km entre Segré et Chemazé : Un avenir pour l'emprise ferroviaire : l'ancienne voie ferrée va verdir

Relier Segré et Château-Gontier en empruntant un chemin de randonnée. Ce sera bientôt possible. La communauté de communes du canton de Segré veut réaliser le tronçon manquant...

Sur l'ancienne voie ferrée Château-Gontier - Segré, 11 kilomètres de voie verte devraient être aménagés à partir du deuxième semestre 2014. Les élus de la communauté de communes du canton de Segré ont approuvé le projet présenté par le président Gilles Grimaud, le 19 décembre.

 Extrait du Haut Anjou

 

 

 

Longtemps la FNAUT s'est opposée au retranchement des emprises ferroviaires de la voie ferrée [Sablé]--Château-Gontier--Segré--Châteaubriant réalisées en 2001. Elle a même obtenu du Conseil d'Etat l'annulation des deux décrets de retranchement qui retiraient, sans enquête publique plus de 60 kilomètres de voies ferrées du linéaire du réseau ferré national et qui en même temps supprimaient un axe alternatif à l'itinéraire ligérien entre Sablé et Nantes.  

 

Malgré les victoires et des décisions favorables des tribunaux administratifs, face à l'inertie des élus, voir leur complicité en choisissant de développer les infrastructures routières au dépend du ferroviaire, la FNAUT n'a pas réussi à convaincre.

 

Le coup de grâce est venu de RFF qui à sa guise, a fait modifier la loi en sa faveur rendant les contentieux incertains ... Il ne suffisait plus pour le gestionnaire du réseau que d'instruire des "fermetures" presque "à la chaine", dès que les décisions administratives lui étaient contraires...  

 

Sur Château Gontier la FNAUT a pu constater cet acharnement puisque trois fermetures se sont ainsi enchainées... pour obtenir que la route emprunte le viaduc du Pendu...

 

Pour la suite il semble que la voie ferrée sera préservée en parallèle de l'itinéraire cyclo-pédestre... Le projet reviendrait à 800 000 voir  900 000 € et sera financé à plus de 60% par la Région des Pays de La Loire et le Conseil Général du Maine et Loire. 

 

A noter tout de même que le Conseil de Developpement de l’Anjou Bleu a travaillé sur la mobilité et a réalisé un rapport qui met en évidence que le pays souffre d'un manque de  transport collectif performant, signalant que les lignes d'autocars ne sont pas aussi attractives qu'il faudrait... C'est en quelques lignes le résumé d'un échange qui a été tenu lors des assises de la ruralité à Pouancé ... Allez comprendre qui voudra...mais les élus cherchent quelque chose de mieux que l'autocar comme transport collectif... 

 

Pour en savoir plus sur la voie ferrée Sablé--Château-Gontier--Segré--Châteaubriant c'est ici.  

 

mes-photos0004.jpgP1060166

Sur le viaduc du Pendu avant la route... 

Repost 0
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 08:30

A château Gontier, l'inauguration de la Rocade Sud très contestée se fera officiellement le vendredi 12 juillet mais tous les commentaires n'iront pas dans le même sens ... La "voix" ne sera pas unique sur le dossier tant nombreuses ont été les prises de position...opposées.  Les associations vont donner de la voix ... C'est le cas de l'association ROCAD... 

 

 

P1090990

 

 

Association ROCAD Azé, le 5 juillet 2013

 

 

Comme vous le savez peut-être, l'inauguration de la rocade est prévue officiellement Vendredi 12 juillet à partir de 14h30.

 

Des personnalités locales, du département et de la région seront présentes.

 

Les protections anti-bruits ne nous donnent pas satisfaction. Elles ont été réalisées à minima. Les choix techniques ne sont pas les plus judicieux (par exemple, le joint de dilatation du viaduc est de type à hyatus, type de joint dont l'inconfort est le plus important pour les usagers et les riverains (''clac-clac'' entendu lors du passage d'une voiture). Même éloignés, des habitants entendent clairement le passage des véhicules.

 

Sans notre présence, il ne sera fait que des éloges sur cette rocade et la presse s'en fera l'écho ; la rocade sera donc présentée comme un projet utile, indispensable, ne présentant que des avantages.

 

Par notre présence, nous pourrons rappeler, et la presse s'en fera aussi l'écho:

 

+ que les protections anti-bruits ne nous satisfont pas

 

+ que l'enquête d'utilité publique a suscité de nombreux débats

 

+ que de nombreux avis étaient divergents sur cette réalisation

 

Un article est paru dans le Haut-Anjou pour rappeler des conditions déplorables de chantier (travaux continuels l'été, cylindre-vibreur dès 7h du matin, sableuse à 21h du soir, absence d'entretien des espaces verts........etc) 

 


Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 07:30

P1110874combiwest

La grêve des trains profite aux entreprises privées...

En raison de la grève à la SNCF, la gare de triage du Mans est fermée. Ce qui a, comme conséquence pour le convoi de fret completen provenance de Lyon et à destination de Château-Gontier, qui devait faire escale au Mans poursuit son périple directement vers sa gare terminus pour y être déchargé.

 

Le Mans inaccessible aux trains de fret !

 

Déchargement et chargement  s'organisent sur la plate-forme fret sans difficultés pour qu' ensuite le train puisse repartir vers lyon dans la soirée... Alors que l'opérateur public voit son activité perturbé, les tractionnaires privés poursuivent leur lente ascension... Un début de reconquête du fret routier ... au détriment de la SNCF ?

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 12:15

  fnaut logo pdl

 

 

Une base logistique rail - route sur l’espace gare à Château Gontier :

une réalisation qui va dans le bon sens…

 

 

L'ouverture de la base logistique rail - route sur l’espace gare à Château Gontier est le résultat de la volonté des collectivités publiques (Communauté du Pays de Château-Gontier, Région des Pays de la Loire) et de l'opérateur RFF de s’engager dans la création d’une base multimodale embranchée sur le site de la gare.

 

La décision avait été accueillie favorablement par la FNAUT Pays de la Loire, son ouverture l'est tout autant.

 

Mais cette réouverture d'une partie de la ligne (Sablé - Châteaubriant) ne doit pas faire oublier tout de même que le transport collectif de voyageurs dans le secteur a de nets progrès à faire après les décisions passées qui lui ont été bien souvent défavorables au grand regret de la FNAUT :

 

+ La destruction de la voie ferrée pour faire la place à la Rocade Sud

 

+ La disparition de l’espace vente à la « gare » SNCF et la fermeture de la gare SNCF…

 

+ L’absence de réseau de transport collectif à Château Gontier

 

+ Les aménagements de la voie verte sur le site de la gare qui se font au détriment d'une possible réouverture commerciale...

 

touche pas à ma gare

 

Si le ferroutage est une bonne chose, ainsi que le développement du fret ferroviaire dans son ensemble, la FNAUT préfère une exploitation mixte dans le cadre d'une réouverture au trafic des voies ferrées ré-ouvertes.

 

La combinaison  des flux de marchandises et de voyageurs permet une optimisation des voies ferrées. Dans le cas de Château Gontier, les décisions politiques antérieures handicapent toute reprise commerciale voyageur.

  P1100321.JPG

 

Pour le Fret, la solution OFP (Opérateur Ferroviaire de Proximité) qui est une solution préconisée par la FNAUT, a été retenu. C'est une bonne chose dans la mesure ou la SNCF ne peut pas proposer une offre comparable par désintérêt stratégique ou pour des raisons de coûts d'exploitation.

 

Combiwest a été choisi pour cette mission. Cet exploitant intervient déjà en Pays de la Loire. Cela marque également une évolution « politique » sur la question de la part de la Région.

 

Cette opération bénéficiait jusqu'à récemment du seul concours financiers des collectivités. Il est heureux que les transporteurs participent financièrement à la réalisation maintenant . 

 

 

100-3322.JPG

Quand la gare était en activité et que la SNCF assurait les trains de marchandises...

Repost 0
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 09:00

 

Il y a des arrivées de train qui sont célébres comme celle de la Ciotat ... Le retour du train à Château-Gontier même si  ce n'est pas sur le tronçon où on l'attendait signe quand même un renouveau...

 

logo-ouest-france

 

Le quotidien régional s'y intéresse au point de demander l'avis des gens sous la forme d'un forum ... 

Arrivée du train à Château-Gontier : Réagissez !

 

P1100330

A château- Gontier : il y a deux gares...

 

Lundi 8 avril, le train fait son grand retour en gare de Château-Gontier après plus de 40 ans d'absence. Vous souhaitez donner votre avis sur l’arrivée et l’ouverture de la nouvelle gare de fret ?... A suivre dans le journal.

 

Déjà le journal a consacré plusieurs pages sous forme d'articles ou de reportageà ce dossier....

 

Attention au départ !

 

100-3322.JPG100-3328.JPG

C'était il y a queques années...

Repost 0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 09:30

Mais comme la fin du monde, les prévisions ne sont pas exactes, la Rocade Sud ne sera en service qu'en 2013...

 

Prévue à l'origine en 2008, cette rocade urbaine n'a pas cessé  de prendre du retard (tout récemment Il est apparu des malfaçons dans la réalisations des enrobés) alors que ses coûts s'envolent ....Et puis le chiffrage ne prenait pas en compte tous les coûts...

 

Pire elle est déjà obsolète à tel point qu'une nouvelle rocade routière est dèjà en chantier (concertation) et adoptée par les élu(e)s. Localisée au nord... cette route va pomper les finances ds collectivités avec un coût annoncé de 35 millions d'euros... une paille ! Et elle cristalise déjà une opposition...

 

 

  Le tracé DUP 2005 signifie « déclaré d’utilité publique ». Le tracé modifié se trouve en dessous du premier. P1080308

 

 

 

 

Le coût de la rocade serait plus prôche des

17 millions d'Euros... que du coût annoncé...

P1090794

La rocade sud en construction

 

Démontage de la voie en janvier 2010 : il ne reste plus beaucoup de temps avant les travaux de ferraillages de la voie...

 

w Ch G 25012010 Rail et PELETEUSE354

P1060254.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rocade-sud.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pourtant cette Rocade aura quand même un parfun de fin du monde avec la destruction de la voie ferrée et l'utilisation du viaduc du Pendu pour réaliser un franchissement routier... (voir Le trait d'union en PdL : Sablé/Château-Gontier... ).

 

Et comme les mauvaises nouvelles ne vont pas seules, le maire de Château-Gontier a annoncé avoir enteriné la Rocade Nord et clos le dossier d'un réseau de bus à l'échelle de l'agglomération... Précisant qu'il y les modes doux... et les rocades pour traiter la question des transports...  Le débât est clos ?

 

La FNAUT n'a pas dit son dernier mot ...

Repost 0
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 09:00

 

Le projet de contournement nord de Château-Gontier fait l’objet d’une réunion publique, ouverte à tous, le mardi 7 février 2012, à 20 h 30, à la salle des fêtes (promenades de la Résistance).

 

Depuis décembre 2010, c'est la troisième réunion publique organisée. Il y sera présenté l'état d’avancement des différentes études.

 

Le contournement nord est un projet Initié par le Conseil Général de la Mayenne et est cofinancé par le département, la région des Pays de la Loire et les collectivités locales.

 

L'objectif est d'aménager un axe régional entre Nantes, Laval et l’est mayennais, via la RD20 et la RN162

 P1090990

Pour la Rocade Sud , la Région accompagne à hauteur de 37% le projet,  

pour le contournement nord il est annoncé 40% toujours pour la route...

 

C'est extraordinaire quand même... Voilà un projet routier qui est lancé et quasiment financé car la clé de répartition est déjà connue entre les différents prestataires (Région, département et CC de Château Gontier) et ce alors que la Rocade Sud n'est pas encore terminée.

 

Ce qui renforce ce que beaucoup de personne avançait au sujet de cette infrastructure à savoir que la Rocade Sud était avant même d'être construite :

 

+ obsolète (parce qu'elle supprimait la seule voie ferrée allant sur Nantes),

 

+ coûteuse  (le devis n'a fait qu'augmenter de 5 millions on est passé à 13 voir 17 millions)

 

+ et surtout inefficace car il faut une autre infrastructure routière  (le barreau nord) à Château Gontier pour traiter de la problématique du contournement routier...

 

En tout cas la disparition de la voie ferrée est survenue l'année du Grenelle de l'Environnement... et le paradoxe depuis lors on ne peut pas dire que l'on ne construit plus de routes.


imm002-3a.jpg

A Château Gontier, les autocars du département assurent  un peu le rôle des transports urbains absents

 

Il ne s'agit plus d'investissement mais d'une dépense luxueuse alors qu'il n'existe toujours pas de réseau de transport collectif à Château Gontier qui serait vraiment un service rendu utile à la population...

 

Pour parodier une publicité on pourrait dire que les élus et la socièté civile "ne partage pas les mêmes valeurs..." What else ?


Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 08:00

des histoires de correspondances mal assurées...

 

Nous avons reçu ce courrier d'une usagère de la ligne 18 des autocars du département de la Mayenne ... Cette ligne d'autocar assure sur route une partie de l'itinéraire de la ligne ferroviaire Sablé / Château-Gontier / Segré / Châteaubriant (voir).


Le transfert sur route s'est produit dans les années 1969 / 1970 et l'itinéraire s'est limité à la ville de Segré...

Actuellement Segré est une ville complétement enclavée en matière de transports collectifs.


Château Gontier s'en sort beaucoup mieux même si elle a perdu en décembre 2010 sa gare. Dorénavant c'est une agence de tourisme qui assure la vente des billets SNCF.


A noter qu'aucune mention, actuellement, ne précise à la gare de Château-Gontier qu'il est possible d'acheter des billets dans cette agence... Ce qui est déplorable ! La FNAUT avait dénoncé la fermeture de la gare qui était encore la 2ème gare du département en terme de vente de billet même si elle ne voyait plus passer de train.


En février 2007, la FNAUT Pays de la Loire avait organisé une rencontre débat à Sablé sur le thème "Sablé : carrefour ferroviaire ", qui a permis de mettre en évidence son importance comme gare du Haut Anjou...

 

Visiblement il y a du chemin à parcourir... Peut être lorsque le PEM de Sablé sera construit, y aura t-il une amélioration ?

 

 

 

Je me permets de vous contacter pour vous tenir au courant du dernier* disfonctionnement dans les transports/voyageurs sur la ligne 18, en espérant apporter de l'eau au moulin dans votre combat pour garder la ligne de chemin de fer Sablé / Château-Gontier / Chateaubriant.


gare-chateau-gontier-cote-cour101.jpg

Château-Gontier : une belle gare ... fermée


Il n'est plus possible d'acheter un billet Paris / Chateau-Gontier.


Donc à l'arrivée à Sablé, pour la SNCF, nous sommes des voyageurs arrivés à destination.


En période scolaire, le car de ramassage scolaire attend le TGV de 20h (20h11 dorénavant) ! Hélas, vendredi 27/01, le TGV de 18h55 est parti avec un retard d'un quart d'heure (arrivée à sablé à 20h29).


Et la navette est partie à 20h20, à son heure habituelle !


Personne ne se parle (SNCF-conducteur du car) et le voyageur en fait les frais et se retrouve comme un idiot sur le quai "accueillant" de la gare de Sablé, désert et noir à 21h et loin de tout !

 

P1020637.jpg

A sablé sur Sarthe, ce n'est pas les arrêts et les "totems"  des transports interurbains qui manquent ... ce sont les autocars !


J'avais pourtant fait part de mes craintes au contrôleur du train à qui j'avais demandé s'il voulait bien avertir le chef de gare de Sablé.


Résultats 70€ de taxi.


Merci de ce que vous faites pour empêcher la casse des petites lignes de chemin de fer et nous assurer un confort de voyage.

 

* le précédent problème : Un petit Pégase commandé pour un vendredi soir pendant les vacances d'été 2011 qui n'est jamais venu. Encore un taxi à 70€ !

 


Repost 0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques