Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 07:30

fnaut logo pdl

 

 

Voici l'article qui a mis le feu au poudre et suscité l"ire" de la Région. Cet article est publié dans la revue FNAUT INFOS n° 221 de janvier - février 2014 sur la thématique les lignes TER faiblement fréquentées, les 5.000 kilomètres dont la question de la fermeture est régulièrement évoquée... 

 

La Région réagit au quart de tour ...

 

La FNAUT "apparemment en mal de sensationnel" rien de moins,"a décidé de faire sa rentrée sur la base de fausses informations" dixit le communiqué de Presse Régional... qui, excusé du peu, renchérit par la voix de Gilles Bontemps, Président de la Commission Transport «Agiter des chiffons rouges et crier au loup en colportant des informations erronées est un comportement tout à fait irresponsable de la part de la FNAUT ». Nous voilà couvert pour l'hiver... cool !

 

Une tempête dans un verre d'eau

Il n'y a pourtant rien de faux dans ce que la FNAUT avance. Si la Région, cet été a mis en place avec la Région Poitou-Charentes, entre le 7 juillet et le 25 août dernier, le " train des plages" entre Saumur et les Sables-d'Olonne, cette initiative a été saluée par les FNAUT régionales depuis son annonce, un an avant sa mise en service...


La FNAUT soutient cette ligne depuis longtemps et si nous tirons la sonnette d'alarme c'est parce que le danger est réel... Et ce n'est pas le Vice Président en charge des transports qui nous fera changer d'avis ... même s'il peut jurer que cette ligne n'est pas menacée... ce qui est vrai à l'heure qu'il est. Pour autant, il ne dirige pas non plus la SNCF ... Depuis que la FNAUT existe elle a vu aussi pas mal d'élus "manger leur chapeau"...

 

Les élections régionales futures ne porteront pas forcement les mêmes décideurs à la tête de la Région et l'avenir est loin d'être radieux pour le ferroviaire surtout que des engagements politiques régionaux n'ont pas toujours été respectés (le devenir de certaines lignes fermées notamment) et que les déboires perturbent les projets régionaux actuels...

 

Si la ligne a connu un regain d'activité cet été, on le doit aux concours des crédits européens ... Bel exemple d'action régionale pardon j'allais dire d'opportunisme régional. En effet, la Région n'est pas si regardante quand il s'agit de dépenser les crédits régionaux pour Notre Dame des Landes par exemple... alors que l'argent public est rare... et que se projet est parfaitement inutile et climaticide... Que des solutions existent...

 

Au concours de l'irresponsabilité et du sensationnel je pense que la FNAUT n'a pas sa place sur le podium... on ne peut pas en dire autant d'une partie de la classe politique...

 

Fabrice EYMON

 

 

images-hors-pl 0738

  Intermodalité route -rail en gare de Thouars

 

Extrait de  FNAUT iNFOS n°221

 

Des relations interrégionales menacées...

 

Beaucoup de lignes ferroviaires ont des trafics limités parce que les régions privilégient leur pré carré, c’est-à-dire les liaisons entre leurs grandes villes et les petites villes situées à la frontière régionale, en négligeant la demande qui est importante entre villes principales ou noeuds de communication situés dans deux régions adjacentes.


Ainsi on trouve beaucoup de liaisons TER entre Nantes et la-Roche-sur-Yon, et très peu de liaisons entre Nantes et la Rochelle, ce qui amène certains à préconiser la mise à une voie de la section la-Roche-sur-Yon - la Rochelle.

 

La ligne Saumur-la-Roche-sur-Yon n’a pas connu de hausse de trafic depuis la régionalisation...


Il existe donc, pour de nombreuses lignes, des gains possibles de trafic, sans surcoûts importants grâce à une meilleure productivité du matériel et du personnel, simplement par une meilleure concertation entre régions.

La ligne Saumur- la-Roche-sur-Yon est un autre exemple significatif. C’est la seule ligne TER qui n’ait connu aucune hausse notable de trafic depuis la régionalisation.

 

...à cause d'une exploitation très réduite en fréquence...


Elle a le tort de chevaucher deux régions, en zone rurale, avec une exploitation très réduite en fréquence et en tronçons desservis, et limitée essentiellement aux deux extrémités : Chantonnay - la-Roche sur-Yon à l’ouest pour les Pays de la Loire (3 AR/jour, dont l’un est un peu plus long car il part tôt le matin - vers 5h 30 ! - du dépôt de Thouars en desservant Thouars, Bressuire,... jusqu’à la Roche sur Yon et revient le soir), et Bressuire-Saumur à l’Est, à l’initiative de la région Poitou-Charentes.

 

images-hors-pl 0750La gare de Thouars

 

Seul un car journalier assure l’ensemble du trajet, mais il ne permet pas de faire un AR dans la journée et n’a pas fait la preuve de son attractivité.

 

Une évolution récente de l'offre ferroviaire régionale grâce ... aux crédits européens


Comme le demandaient depuis longtemps les FNAUT régionales, une offre d’été Saumur - la-Roche-sur-Yon – les Sables-d’Olonne a été mise en place les fins de semaine, sur un crédit européen, permettant d’aller passer un jour au bord de la mer. Elle a rencontré un tel succès (170 voyageurs par train) qu’il a fallu doubler l’automoteur X 73 500.


Une modification de l’exploitation du train (liaison allongée entre villes et pôles de correspondance, abandon d’arrêts ruraux, horaires adaptés à une demande bien identifiée, offre conjointe de deux régions, tarification et promotion adaptées) a permis cet essai réussi, à transformer.


Une offre interrégionale permanente, démarrant dans l’idéal à Tours permettrait de répondre aux besoins et de redonner vie à cette ligne menacée par l’offre éclatée actuelle.

 

Dominique Romann

 

 

N. B ./ Intertitres (caractère droit) et illustrations ne viennent pas de l'article d'origine

image001

 

Pour en savoir plus : voir l'article sur ce BLOG du 22 juin 2012 : "Une étude pour redynamiser..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article

commentaires

michou 24/01/2014 09:53


"Les Régions privilégient les liaisons entre grandes villes". Mais est-ce bien nouveau? Est-ce d'ailleurs le rôle des Régions de subventionner des liaisons Intervilles qui sont censées être des
liaisons d'Aménagement du territoire. Sur Angers-Le Mans sur 25 AR TER, 12 liaisons rapides. Est-ce cela le TER ? Bien sûr c'est la faute du TGV ! Ben voyons !Les villes moyennes sont sacrifiées
depuis longtemps. Depuis plusieurs années j'écris régulièrement à la Région pour demander une amélioration de la desserte de ma ville, hélas sans succès (gauche ou droite, même combat).

Fnaut Pays de la Loire 24/01/2014 22:18



Tout seul vous ne pouvez pas modifier les choses... car vous vous heurtez à des logiques de pouvoirs et de décideurs... Et vous êtes sur l'artère principale de la Région des Pays de la loire...
Coupez cette voie un instant et vous constatez que plus rien ne passe entre Nantes et Orléans...et plus aucun itinéraire alternatif ...



Jacques 08/01/2014 11:49


"Les politiques mangent parfois leur chapeau !". Très belle expression que je ne connaissais pas.


Très bonne réaction en tous cas de votre part.

Fnaut Pays de la Loire 08/01/2014 19:48



 Oui, merci ...


 



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques