Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2005 3 12 /10 /octobre /2005 00:00
FERMETURE DE L´EX LIGNE SNCF LAVAL / MAYENNE :
MAUVAIS AIGUILLAGE POUR LE CONSEIL GENERAL !

A un moment ou tout le monde s'interroge tant du point de vue environnemental qu'économique sur nos modes de déplacement, la FNAUT et l´Association Tracés regrettent que le Conseil Général se soit prononcé pour la fermeture de la ligne Laval / Mayenne. Cette décision apparaît tout à fait anachronique et précipitée. Pourtant, elle peut-être lourde de conséquence pour le devenir du Nord Mayenne si RFF persiste dans son projet de fermeture en ne prenant pas en compte l'avis de la région qui s'est, elle, prononcée contre cette fermeture. Ce serait pourtant un gros paradoxe, puisque c'est la seule Autorité Organisatrice de Transport ferroviaire !

La région oubliée !

 

L'affirmation selon laquelle le rachat de cette ligne par le Conseil Général ne constitue pas un obstacle au retour du train est erronée. En effet, de mémoire ferroviaire, aucune ligne fermée n´a jamais été réouverte.

De plus, nous émettons, beaucoup de doutes sur la pertinence du "projet" encore très flou de future voie verte sensée justifier cet achat : son attractivité future apparaît bien faible au regard des atouts touristiques et paysagers incontestables que présente le chemin de halage. Quel intérêt alors de doubler cet itinéraire piétonnier Laval-Mayenne ? D'ailleurs lors de la session du 7 octobre il n´a été question que du chemin de halage pour le développement du tourisme et de la randonnée avec la mise en place d´un schéma durable autour de la rivière la Mayenne .

Décision précipitée pour un projet flou ! 

Alors pourquoi acheter aussi précipitamment les terrains de l´emprise, dès le 23 septembre, avant même que la décision de fermeture ne soit prononcée ? La FNAUT réaffirme l'illégalité de cet acte malgré les allégations de RFF. Elle peut d´autant mieux l´affirmer que rétroactivement le Déclassement (décision administrative de vente) n´a aucune base juridique actuellement (ce que vient de confirmer le Tribunal Administratif de Limoges dans un arrêt tout récent et pour un dossier similaire). Cet arrêt fera jurisprudence. Le déclassement de Laval / Mayenne sera annulé.

Forcing pour contourner la jurisprudence...

Les deux associations se félicitent de la position éclairée de plusieurs élus notamment du Nord Mayenne qui en défendant la pertinence du projet de réouverture de cette ligne, montrent leur volonté de voir renforcer l'attractivité et le développement de leur territoire. Elles souhaitent faire avancer ce projet avec tous les élus concernés et prendront certainement l´initiative d´une table ronde réunissant tous les élus toutes tendances confondus pour lancer la réouverture Laval / Mayenne sur de bons rails ....

Pour le bureau de l´association Tracés - Christian Roger.    

Pour la FNAUT - Fabrice Eymon.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Laval - Mayenne : il faut le fer
commenter cet article

commentaires

F Guimier 28/11/2005 18:58

Il existe de nombreux axes non desservis par le rail, qui mériteraient un fort développement de l'offre car, sans empiéter sur le ferroviaire :
- toutes les dessertes du sud d'Angers (avec emprunt de la bande d'arret d'urgence du contournement Est d'Angers en cas de bouchon)
- Le Grand Lucé / Parigné l'Eveque / Le Mans (par RD 304 et non par l'itinéraire des tramway de la Sarthe, ...)
- Angers Châteaubriant en correspondance avec les trains dans cette ville, de / pour Rennes

Etc.

Pierre-Alain Menant 26/11/2005 23:56

Je crois cependant que le car peut avoir sa pertinence sur certains axes. La refonte du système départemental de car en Cotes d'Armor a permis de faire augmenter de 23% en 1 mois la fréquentation des non scolaires, qui représentent tout de même 5200 passagers par mois sur la ligne Paimpol-Saint-Brieuc. Les lignes "vides" sont maintenant remplacées par des lignes virtuelles (à la demande).
Il est clair que les horaires des cars doivent être étudié de façon qu'un car réponde à plusieurs demande à la fois : correspondances SNCF, trajet domicile - étude / travail, etc. En Mayenne, la plus importante ligne du réseau Pégase, à savoir la ligne 2A-17 Mayenne - Laval, ne dessert pas l'uiversité (alors qu'un simple petit détour serait nécesaire) et les étudiants qui seraient obligés de prendre le car (il n'y en a pas car ils sont obligés d'avoir une voiture évidemmment)ont le chois entre arriver en cours 10 minutes en retard ou 1h10 en avance...
Les doublons, il est vrai, posent probèle puisque l'on a des tarifs difféents sur certaines relations suivant qu'elle est assurée par la région ou le département (Laval - Ch.Gontier - Angers). De plus, l'usager qui fait Ch. Gontier - Laval avec un ar du CG53 ne sait pas forcément qu'il a aussi la possibilité de la faire avec le car de la région (et donc que l'offre est plus étoffée qu'elle ne lui parait).
Par ailleurs, le CG44 prévoit un tarif unique à 2 euros pour ses cars à la rentrée 2006. Mais un trajet Chateaubriant - Nantes à 2 euros risque de concurencer le train sur cet axe.

michel jouannet 26/11/2005 09:24

Monsieur, vous avez tout à fait raison.
Trop souvent les Départements subventionnent des lignes d'autocars dont tout le monde sait que d'une part, qu'elles ne séduisent personne sauf très rares exceptions, d'autre part qu'elles font quelquefois doublons avec des lignes TER SNCF.
Mais peut-être certains élus ont-ils des idées derrière la tête comme par exemple supprimer des trains TER sur certaines relations.
Il y a quelques années, une étude est parue dansun journal local de laquelle il ressortait que, sur un département voisin, le déficit d'exploitation des cars départementaux était de 75% et la journée "portes ouvertes" (gratuite) n'a jamais inversé la tendance.
Si les cars sont si peu utilisés, c'est que les utilisateurs potentiels ne souhaitent pas avoir les mêmes problèmes qu'avec leur automobile.
L'usage du car n'a jamais diminué la pollution, les embouteillages ou les accidents de la route.
Lorsqu'on sait que la majorité des élus départementaux ne savent parler que de rentabilité et d'intermodalité, c'est un peu fort de café!
L'intermodalité commande de mettre en correspondance les cars sur les trains dans des sites judicieusement choisis.
En France on en est loin et il ne semble pas que le changement soit pour demain!

Pierre-Alain Menant 12/11/2005 12:43

Vous dites "Le CG 53 utilise déjà cet argumentaire de proposer à la Région de reconstruire la ligne". Mais je crois que le CG53 ne veut pas de train du tout et donc ne veut pas que la Région reconstruise la ligne.
Personnelement, étant pour un système administratif plus décentralisé et moins pyramidal, je suis pour un transfert des compétences transport des départements vers les régions.

Fabrice 11/11/2005 22:06

TER marque déposée par la SNCF!!!!
Les départements organisent déjà les lignes de bus départementaux, bien souvent en correspondance dans les gares SNCF recevant des TER. On y trouve des fiches horaires communes.
Le CG 53 utilise déjà cet argumentaire de proposer à la Région de reconstruire la ligne: c'est une attaque politique contre J Auxiette sur le sujet ferroviaire.

Pierre-Alain Menant 09/11/2005 19:31

Même si le département peut thèoriquement gérr une ligne de chemin de er d'interêt local (loi relatives aux libetés locales de août 2004), cette situation n'est pas idéale du point de vue de l'intermodalité. Par exemple, le ligne entre Nice et Digne est gérée par Connex pour le compte du Syndicat Mixte Alps Méditerranée. Du coup, cette ligne est absente des plans TER (TER étant une marque dépose de la SNCF) et dispose d'une tarification spécifique.
Je ne pense pas que le CG53 se retourne vers la Région pour lui demander de payer la reconstruction de la ligne car malheuresement le CG53 n'a aucune envie de revoir le train sur cet axe (même si la Région paie).

Fabrice 08/11/2005 21:42

Vous verifierez que le département a toujours des compétences en matière de transport ferroviaire d'intéret local, en gros à l'echelle d'un département, avec quelques incursions sur des départements limitrophes. Le probléme du CG 53, c'est qu'il n'apparait AUCUNE volonté de consulter sur le sujet, ni de soumissionner pour une délégation de Service Public en matière ferroviaire Fret ou Voyageur. Et ils ont beau jeu de retourner la situation vers la Région, proposant ainsi qu'elle finance une nouvelle voie, en ayant eux même profité de la vente de l'ancienne.....

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques