Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 08:40
Dans le cadre du Grenelle, la FNAUT Pays de la Loire  a rédigé une contribution qui sera remise en Préfecture, comme synthèse des propositions.  


Contribution de la Fnaut Pays de la Loire
 
 
La Fnaut Pays de la Loire appuie les propositions proposées au plan national : réduction de vitesse sur autoroute, développement du fret ferroviaire, réduction des émissions de CO² des véhicules et surtout une éco-redevance touchant tous les modes et affectée au développement des modes de transport collectifs très peu polluants (au profit de l’AFITF et des Régions et Agglomérations), élaboration d’un code de la Rue.
 
Elle déplore que la majorité des habitants concernés ne puisse pas participer à ce Grenelle régional du fait du choix de la ville qui connaît les plus grandes difficultés d’accès en transport en commun depuis le reste de la Région.
1 / Orientations générales
 
La Fnaut Pays de la Loire demande une réorientation fondamentale des fonds d’intervention des collectivités
Au profit des modes de transport peu polluants, transport ferroviaire, autres transports collectifs de surface, vélos. Les subventions doivent être réservées aux modes peu polluants, aux opérations immobilières exemplaires pour les transports.
  B0000017.JPGAGC en gare du Mans : le mode ferroviaire est le mode de transport terrestre mécanisé le moins agressif

Les objectifs des collectivités (fréquemment du type : tout point du territoire à moins de X km d’une voie rapide) doivent être remplacés par des objectifs de mobilité par TC accessibles à tous, par exemple :
En agglomération, une desserte toutes les 20 minutes à moins de 500 m, en petite ville, une fréquence de desserte horaire à moins d’un km, avec une approche vélo possible et des moyens spécifiques pour les personnes handicapées. 90% de la population doit pouvoir bénéficier de transport collectif performant.
 
Il est nécessaire qu’une coordination des investissements d’infrastructure existe au niveau de la Région
Pour éviter que le découpage par mode et territoire soit source de gaspillage (infrastructures ou tarifications concurrentes). L’exploitation des réseaux de bus départementaux doit être mieux coordonnée (suppression des effets de frontière, coordination des tarifications et des horaires, cadencement, etc.)
 
Le Schéma Régional et tout projet d’infrastructure doivent comporter une évaluation environnementale  
(dont bilan CO² en situation actuelle, et évolution attendue – situation par département et par agglomération – impact de chaque infrastructure proposée). Les objectifs environnementaux doivent être compatibles au niveau régional avec la division par 4 préconisée pour les émissions.
 
2006--a28-berce-v1.jpgA 28  tout projet d’infrastructure doivent comporter une évaluation environnementale  


Les PDU (Plans de Déplacement Urbains) sont à généraliser dans les agglomérations,
En se fixant des objectifs cohérents avec ceux de diminution des émissions de polluants et de diminution du bruit. Ils doivent donc promouvoir une réaffectation de l’espace public, une réorientation des crédits en développant les zones piétonnes, les zones à circulation contrainte, les axes TCSP, les voies cyclables, etc, en influant sur les choix urbains (densification, création de pôles, d’axes lourds, etc.)


2 /Actions concrètes et immédiates
 
Les emprises ferroviaires doivent être préservées et des lignes réouvertes,
·          Comme 1) Cholet Bressuire Parthenay, partie de Nantes Poitiers Limoges 2) St Nazaire Châteaubriant Segré Château-Gontier Sablé qui permettrait des dessertes St Nazaire Rennes et Sablé Nantes en desservant le Nord Anjou et en facilitant l’évacuation du fret de St Nazaire, alors que Nantes Angers sature. 3) Laval Mayenne. 4) Nantes la Roche sur Yon Fontenay Le Comte Niort. 5) (Le Mans) La Suze La Flèche. 
·        RFF s’étant montré pressé de se défaire de son patrimoine, celui-ci ne doit-il pas être transféré à la Région ? 
 

2005-ferriere-de-flee-deferrement-v.jpg

Tronçon de la voie Château-Gontier en cours de démontage
 

Les investissements envisagés pour le maillage en 2 x 2 voies (hors investissements ayant pour objet de limiter des nuisances, améliorer la sécurité) et pour Notre Dame des Landes sont à réaffecter au désenclavement régional par le rail,
·          en particulier sur les axes qui peuvent concurrencer des lignes aériennes existantes ou ayant existées,
·           pour gagner une heure depuis Nantes ou la Roche sur Yon vers Bordeaux et Toulouse ou l’Espagne,
·           depuis Nantes vers Brest (pour raccourcir aussi de 4h à 3h la durée du trajet),
·          depuis Nantes, Angers et le Mans vers Lille, la Lorraine et l’Alsace (réalisation du barreau Sud en Région Parisienne),
·          pour faire de Nantes Angers Lyon par le Berry un axe plus performant,
·          Pour réouvrir Nantes Clisson Cholet Poitiers Limoges (3h 30 sans LGV Poitiers Limoges, 2h 30 avec).
 
Le développement des transports en site propre dans les agglomérations doit être aidé. Politique des transports et politique d’urbanisation sont à lier :
·         Une politique plus volontariste de densification, de lutte contre l’étalement urbain est nécessaire 
·          On doit éclairer les ménages sur les coûts et les enjeux de localisation, favoriser des types d’habitat intermédiaire, et le maintien et l’implantation de services et commerces de proximité, évitant le recours systématique à la voiture.
·       Tout lancement de zone urbanisée ou d’activité doit bénéficier d’une desserte suffisamment étoffée en transport en commun, avec des infrastructures et points d’accueil pour cycle.
 

pk-296-908-pont-route-n-6-les-touches.jpg

Laval / Mayenne
 
L’intermodalité est à poursuivre,
·          Avec des pôles bien équipés (dont gardiennage et location de vélo, informations, correspondances, tarification intégrée, etc.) donnant la priorité aux modes doux et aux TC.
·          Avec toujours la possibilité, même restreinte et en complément de parkings vélos en gare, de transporter des vélos dans les Transports en Commun moyenne ou longue distance
·          Les ménages qui souhaitent diminuer l’usage de la voiture ou s’en passer ou qui ne peuvent pas en acquérir une doivent trouver des solutions que les collectivités doivent aider à mettre en place : covoiturage, auto partage, location de vélos, etc
 
L’auto partage et le covoiturage doivent être encouragés sans pénaliser pour autant les transports publics.  
 
L’accès aux loisirs sans voiture doit être favorisé,
·          Axes piétons et cyclables (réseau dans les agglomérations et maillage régional en s’appuyant sur Loire à vélo et les berges de voies navigables),
·          Maintien d’une offre TC de qualité en week end, politique promotionnelle.
 
Développement du vélo, au delà du seul vélo loisir,
·         Affectation de 10% des budgets routiers aux aménagements cyclables et prise en compte systématiquement d’aménagements cyclables dans les aménagements de voirie
·       Appui au marquage des vélos, pour lutter contre le vol de certains types de vélo
·        Programmes d’action pour le stationnement vélo dans les équipements, les lieux de travail, l’habitat, y compris l’habitat collectif ancien
 

2005-angers-velocite-v.jpg

  VéloCité à Angers
Pousser les alternatives au fret routier,
·          Pas de grande zone d’activité, de base logistique, sans plusieurs modes de desserte
·       Favoriser le développement d’une offre de transport combiné, en commençant par la Basse Loire 
·          Pousser à la création d’OFP (Opérateur Ferroviaire de Proximité), comme dan la Région Centre, éventuellement avec les Régions voisines, pour suppléer au désengagement de la SNCF sur les voies locales, de façon à garder et développer sur le rail des trafics de céréales, agrégats, liquides divers, etc, et à aider au financement de l’entretien des lignes.
·          S’intéresser au potentiel des voies d’eau, comme nous y invite le SRIT (Estuaire et Loire amont, alentours des grandes villes, etc) pour les déchets, les agrégats, les céréales, les conteneurs, etc
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

david 19/07/2010 20:49



Désolé pour la réponse tardive !


J'ai lu cette info sur le forum Franco Rail trains: http://franco-rail-trains.fr/forum/  mais pas réussi à retrouver le topic.



Fnaut Pays de la Loire 27/07/2010 00:37



Merci beaucoup



david 02/07/2010 20:24



 


J'ai lu cette info sur une forum hier:


 


" Projet de réouverture La Suze - La Flèche


de Tram-Train » 27 Juin 2010, 18:06


Projet de réouverture au service voyageurs de la ligne :
(Le Mans) La Suze-sur-Sarthe - Malicorne-sur-Sarthe - La Flèche

Au cours d'une réception donnée au Prytanée national militaire de La Flèche, à l'occasion de
la Henriade du samedi 5 juin 2010, le maire de La Flèche nous a confirmer, à moi et à mes
collègues (délégation du Conseil Régional) qu'il y a un projet de réouverture de l'ancienne ligne :
(Le Mans) La Suze-sur-Sarthe - Malicorne-sur-Sarthe - La Flèche

Une nouvelle gare terminus serait construite à La Flèche
au niveau de la zone d'activités commerciales d'ici 2020

C'est aussi le voeu de Jacques Auxiette, l'actuel Président de notre Conseil Régional  "


 


Donc concernant cette ligne, ça sera une affaire à suivre...



Fnaut Pays de la Loire 07/07/2010 18:24


Merci de la précision . Sur quel forum était ce ?


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques