Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 07:25

 

ande-1.jpgfnaut logo pdl

 

 

 

De l’augmentation des titres de transport en période estivale et de sa mauvaise pédagogie

 

 

A part une campagne timide sur « pour le prix de dix vous en aurez onze » (sous-entendu tickets) rien ne laisse prévoir dans les véhicules et les abribus du transport public nantais les augmentations de tarifs au 1er juillet. Or il est sûr que le passage du titre acheté au conducteur et offrant une heure de bus, de tram (et pourquoi pas de navibus) passant de 1,50€ à 2 € va faire jaser dans la métropole et l’on peut penser déjà aux sous-entendus électoraux, aux discours généreux sur le transport gratuit sans oublier les explications des « techniciens ».


Mon association a toujours défendu le juste prix du transport public pour qu’il reste attractif pour les usagers, qu’il soit aussi répercuté sur les entreprises qui profitent de la mobilité de leurs salariés et de leurs clients et pour qu’il soit subventionné dans le cadre des nécessaires politiques publiques contre les gaz à effet de serre et contre l’étalement urbain. L’ANDE réclame un dialogue serein sans cesse repoussé sur les tarifs sociaux et accepte tout débat avec Nantes Métropole sur l’évolution des abonnements.


Mais ici je pense parler sans démagogie en disant que le coup est trop rude. Moi-même abonné je peste chaque fois qu’un acheteur de tickets à l’unité freine la rapidité de mon autobus. Mais sans être un grand sociologue ou un expert en physionomie je vois bien qui sont les usagers qui n’ont pas pris leurs précautions à l’avance : jeunes sans e-ticket, personnes indubitablement pauvres, occasionnels peu informés sur les mérites et les défauts du réseau Semitan.

ticket tanLa pédagogie prétendue de la mesure (plus de 33% d’augmentation) ne serait efficace que si elle s’accompagnait symboliquement et concrètement de mesures facilitant le changement de comportement : réseau de vente de titres plus dense (alors que l’on a fermé sans réflexion les « espaces » Gréneraie, Beauséjour), distributeurs sur les quais des stations d’autobus les plus fréquentées ou dans les véhicules comme dans de plus en plus de réseaux en Europe, campagne qu’on ose écrire publicitaire pour montrer les bonnes pratiques, passage à l’heure et demie de validité (qui ne devrait pas trop causer de pertes à l’exploitant)


Comme en 2012 à la même période cette augmentation (et celle plus mesurée et moins discutable des abonnements) se déroule au moment où les services d’été se contractent, où les travaux de finition des lignes « chronobus » programmées peuvent exacerber les clients fidèles (les usagers de la ligne 58 auront bien mérité par exemple la C5) et où les plaintes des clients peuvent passer par les profits et pertes d’un été bien mérité.


En septembre à l’occasion de la Semaine de la Mobilité (marquée pour sûr par de belles inaugurations) l’ANDE peu rancunière se mobilisera avec le Collectif transport de Nantes pour montrer qu’à Nantes (où il n’est plus désormais bon marché) le transport public reste encore la meilleure garantie d’une ville solidaire, moins polluée et plus verte puisque c’est pour six mois encore encore notre label nantais !

 

A bientôt….

 

 

J B LUGADET


ANDE : Association Nantaise Déplacements Environnement

Association régionale des usagers des transports : FNAUT Pays de la Loire

 

 

Au sujet de cette augmentation que la FNAUT avait prévu : voir




Partager cet article

Repost0

commentaires

M-Rick 24/06/2013 12:15


Aucune campagne d'information ou publicitaire, l'usagers pri au dépourvu …


à Paris et à Lyon il y a eu de grandes campagne d'information pendant suffisemment longtemps pour prévenir les clients.

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques