Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 15:18
L'Enclavement de la Mayenne est-il  routier ou ferroviaire ?

La dernière visite du Président de la Région des Pays de la Loire en Mayenne, le 23 mai dernier a été accompagnée de nouvelles déclarations dans la presse. Ces  interventions ont fait réagir  le Président de l'Association  Tracès , M. Christian ROGER qui analyse dans Le texte ci-dessous, la question du désenclavement de la MAYENNE le seul département des Pays de la Loire qui n'est pas connecté par le mode ferroviaire à sa capitale régionale.


"Jacques Auxiette a justifié lors de sa visite en Mayenne la participation de la Région au financement des routes en ces termes : « il y a effectivement ce handicap des liaisons routières » … « parce que en ce qui concerne le ferroviaire le TGV permet de désenclaver de façon positive La Mayenne ».


Si l’on poursuit cette comparaison, on dira que le département dispose de l’autoroute A81 Paris-Rennes exactement parallèle à cette ligne TGV. Sur ce plan là, il y donc parfaite égalité. Par contre l’équilibre est complètement rompu sur les liaisons avec Angers et surtout Nantes. Les liaisons ferroviaires directes entre La Mayenne et ces deux agglomérations sont complètement absentes. Les temps d’accès pour les usagers mayennais sont donc considérables.


Même avec le TGV passant par LAVAL, la MAYENNE reste toujours éloignée de NANTES .
La "virgule de SABLE" préconisée par la FNAUT permettrait une réelle amélioration.


Certes les routes peuvent être améliorées, sécurisées, et certaines agglomérations contournées. Cependant, quels que soient les efforts faits, Mayenne restera toujours à 2 H par la route de Nantes ! Le gain marginal pour l’automobiliste de quelques minutes apparaît donc bien dérisoire au regard des centaines de millions d’€uros qu’il faudrait investir pour réaliser une 4 voies complète entre Mayenne - Laval - Angers et ... Nantes ?


 

Deferrement illégal de la portion de voie entre Château Gontier et le Maine et Loire à l'automne 2005.

Alors que les Collectivités  territoriales dépensent des Millions d'Euros dans les infrastructures routières elles réagissent mollement quand elles n'encouragent pas la destruction des dernières emprises ferroviaires à un moment ou l'augmentation du prix du pétrole nécessiterait des mesures conservatoires.


 

Ces sommes dépensées dans les routes sont donc autant d’investissements en moins pour les transports collectifs. Or, rappelons que la Région est la seule compétente en matière de transports ferroviaires.

Elle a ainsi donné un coup d’accélérateur au développement du rail dans les autres départements avec les réouvertures de Châteaubriant-Nantes, Fontenay-Niort, … Pour la Mayenne, ces déclarations récentes font craindre un certain renoncement, à sa mission première, en matière de transport, dans notre département. Rappelons, par exemple, que Mayenne est la seule sous-préfecture des Pays de Loire avec Mamers non desservie par les TER (train ou autocar).


Automoteur  Z2  en gare de LAVAL sur l'axe LE MANS / RENNES

En MAYENNE, c'est le seul axe parcouru par les TER , la MAYENNE est bien
 le département de la Région qui bénéficie le moins des retombées de la
Régionalisation des Transports Ferroviaires.


 

« Le président Arthuis a raison de dire que la Mayenne n'est pas tellement concernée par les TER... » avait déjà déclaré M. Auxiette (19-20 de France 3 le 24 mars). Sous prétexte que ce territoire est trop excentré, déjà mal doté, trop éloigné, … la Région va-t-elle se satisfaire de cette fracture territoriale et renoncer à la diminuer. Pourquoi notre territoire se trouverait-il ainsi exclu de la dynamique régionale en matière de transport collectif ? Dans un contexte de développement durable, c’est faire peser une hypothèque lourde sur son développement futur que de tout miser sur la route.


Pourtant M. Auxiette a, dans ses engagements électoraux, la virgule de Sablé, (Laval – Nantes en 1 h 30 par le TGV) dont le coût apparaît assez dérisoire au regard du service attendu, une étude de réouverture de La ligne Mayenne – Laval, permettant un réel désenclavement du Nord – Mayenne notamment pour les 25 % d’habitants qui n’ont pas accès à la voiture : jeunes, personnes âgées, personnes à mobilité réduite.


les villes de la Région de plus en plus proches, les temps de parcours fondent … des temps de parcours attractifs permettent à chacun de travailler loin de son domicile” ! Faisons le vœu que ces déclarations qui figurent régulièrement dans la revue du Conseil Régional à propos des TER, puissent aussi concerner, un jour, les Mayennais ? Pour cela, le Conseil Régional doit choisir une autre voie que celle du tout-routier pour la Mayenne."


Christian ROGER - Association Tracès

Titre et illustrations FNAUT MAYENNE



Déclaration complète d’Auxiette sur France bleue le 23 mai 2006 :

"Un gros dossier qui n’est pas, pour l’instant, intégré dans le contrat de projet, c’est toute la démarche concernant le désenclavement routier de La Mayenne. Parce que pour ce qui concerne le ferroviaire la ligne GV, le TGV, ça permet, quand même, de désenclaver de façon positive la Mayenne en matière ferroviaire. Mais il y a effectivement ce handicap des liaisons routières. Donc, j’ai confirmé au Président du Conseil Général et à mes interlocuteurs que la Région souhaitait accompagner le département, l’état et les territoires pour faire en sorte que le désenclavement de La Mayenne soit pris en compte dans la période qui vient.


L’état pour l’instant ne prend pas en compte les routes dans son prochain contrat. Mais dès cette année, nous avons décidé d’apporter un financement supplémentaire aux routes départementales et de prévoir, avec l’état, une participation de la Région, éventuellement sur la N.162, qui relie Mayenne en passant par Laval jusqu’à Angers. Ca paraît une priorité, à la fois, de l’ensemble des acteurs et que la Région accompagnera."

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anonyme 20/06/2006 00:12

Vous savez mon cher dans quel état est la démocratie?
Des articles de OF ont parlé reprenaient les arguements des 2 parties (CG53 et FNAUT).
Mais les gens "ferment leurs gueules" et votent pour qui ont leur dit de voter.

Fnaut Pays de la Loire 21/06/2006 09:20

Votre avis n'engage que vous même... Et serait plus percutant s'il n'était pas "anonyme".La démocratie est dans l'état où on veut bien la mettre. A la FNAUT Pays de la Loire,  nous essayons, avec nos modestes moyens, de participer à la vie démocratique de ce pays dans lequel on râle beaucoup, quand des milliards d'êtres humains aimeraient bien "vivre notre vie", et pas qu'un jour pour la télé...

Jacques Durand 19/06/2006 09:37

Qui est responsable légal du déferrement illégal des voies sur Chateau-Gontier et le Maine-et-Loire?
Ne faut-il pas en parler dans les médias?

michou 19/06/2006 08:19

Les liaisons régionales peuvent aussi être réalisées par trains régionaux, sinon ce seront des trains directs qui sont d'aménagement national que l'on mettra en circulation. Ceci dit, le financement des infrastructures reste un sujet où la langue de bois est la règle. Les financements nationaux, régionaux, départementaux, communaux etc..., convergent vers les routes. Après cela, personne ne demande pourquoi nous payons tous nos impôts et pourquoi notre pays est en déficit. Ce ne sont pas les citoyens de la base qui sont responsables de la dette sociale.  

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques