Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2007 6 17 /11 /novembre /2007 10:00
  
Suite de notre parcours historique à la découverte de l'évolution des transports collectifs au Mans.
 
Les origines de 1865 à 1975 (suite)
 
2) De la mise en place d'un réseau à la disparition des Tramways (21/06/1897 au 12/11/1947) [première partie]
 
La volonté politique...
Dès 1890, la volonté municipale s'était prononcé pour l'adoption d'un projet de réseau de tramways à traction mécanique.
Mais il faudra attendre le 23 juin 1895 pour que soit signé le traité de rétrocession qui engage la ville du Mans à concéder à M. Ennemond Faye l'autorisation administrative de l'Etat, nécessaire à la réalisation d'un réseau de tramways électriques.
 
La convention n'est signée que le 31 octobre 1896. Entre temps le Maire du MANS Anselme Rubillard partisan inconditionnel du tramway tient tête à toutes les oppositions.

Création de la C.O.E. 
La durée de la concession est fixée à 60 ans et un droit de préférence de 10 ans est assuré à M. Faye qui dans les 6 mois doit se constituer en société anonyme. Ce sera la "Société Anonyme de la Compagnie de l'Ouest Electrique" dont le siège social est à Lyon.
 
Par décret du 9 décembre 1896, le réseau de tramways du Mans est concédé à M. Faye administrateur de la compagnie. La convention et le cahier des charges sont approuvés. La déclaration d'utilité publique est décidée.

Il y a  60 ans le premier tramway...  
Il faudra attendre le 21 juin 1897 pour que les premiers tramways circulent sur la ligne Gare - Maillet et les mises en services s'échelonneront dès lors jusqu'au 15 août, date à laquelle le terminus de Pontlieue sera atteint...
 

photo-tram-avenue-jean-jaures124.jpg

L'ex PN 107 remplacé par un viaduc métallique, dans les années 1890, avec ses piles surmontées par les blasons de la ville du Mans dont l'un préservé, figure dans la salle des pas perdus de la gare nord. 
Pontlieue est derrière nous, à gauche le boulevard Emile Zola ignoré par le tramway de l'époque, qui file tout droit vers la rue Nationale qu'il remontait jusqu'à la place de la République pour se diriger vers l'Hôpital (ligne 3). La gare  était desservis par la rue A. Thiers et en terminus.
Tout à droite, le long du trottoir se trouve la voie des tramways départementaux (ligne Le Mans / Le Grand Lucé)

Un réseau composé de 3 lignes...
Le cahier des charges définissait 3 lignes :
                              
   - la ligne I      Gare - Maillet
   - la ligne II     Place de la Croix d'Or - Léon Bollée
   - la ligne III    Hôpital - Pontlieue
 
Dès l'origine les lignes suivent des axes majeurs de circulation et pour deux d'entre elles le même tracé sera conservé. Il s'agit de la ligne I et de la ligne III qui se distinguent par leur trafic...
 
Des modifications du réseau ont lieu. Comme la ligne Bollée - Croix d'Or périclite celle-ci est scindée en deux :
 
  - le premier tronçon desservira la Gare
  - et le second le cimetière.
 

photo-tram-av-thiers122.jpg

 Le tramway du début du siècle dans l'axe de l'avenue du général Leclerc (à l'époque elle s'appelait Thiers)
Place Thiers un tramway pour les Maillets (ligne I) arrive de la Gare et va croiser la ligne III (Pontlieue).
 
En 1906 il existe 4 lignes de tramways
 
La guerre de 1914 favorise l'emploi du personnel féminin et empêche la réalisation de nouveaux projets. Certains tronçons sont même définitivement supprimés et cela même si on assiste à un accroissement du trafic (jusqu'à 8 millions de voyageurs en 1918, soit presque plus du double de l'année 1911). Parallèlement on assiste à une augmentation des coûts.
Le 23 Février 1915, la convention initiale est modifiée en vue d'aménagement du réseau. La concession est reportée jusqu'en 1972.
 
Dès l'origine, l'écartement de la voie du réseau des Tramways électriques du Mans était métrique.

Une voie qui a fait durer le tramway ... 
Jusqu'en 1908, les rails du type Marsillon (17 kg par mètre) équipaient les lignes. A cette date, ayant constaté leur trop grande légèreté, il fut décidé que l'infrastructure serait refaite avec du matériel plus lourd : des rails du type Broca furent choisis (43 kg par mètres).                                                                       
Le renouvellement précoce de la voie - les opérations étant achevées en 1913 - à sans doute contribué à prolonger l'existence des Tramways.
 
Il semble en effet que ce ne soit pas la dégradation de l'état de la voie qui ait motivé leur suppression.
 
A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans histoire des transports du Mans
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques