Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 09:00

2) De la mise en place d'un réseau à la disparition des Tramways (21/06/1897 au 12/11/1947)
[deuxième partie]
   

plan-r--seau-tram-coe--1897141.jpgle réseau de 1897 à 1905

L'extension de la ville entre les deux guerres entraîne de nouveaux flux de population.
Ce mouvement de croissance urbaine se combine bientôt avec le début de la concurrence des transports routiers. Il apparaît bien vite que la convention initiale déjà modifiée en 1915, n'est plus adaptée aux nouvelles situations...
 
La nouvelle convention signées en décembre 1933 garantit à la C.O.E. (Compagnie Ouest Electrique) le monopole du trafic de voyageurs à l'intérieur du périmètre des transports urbains de la ville...
 
L'extension du réseau passe par une meilleure desserte entre le centre ville et les quartiers périphériques qui ont été trop longtemps isolés...
C'est chose faite dès 1934, année ou l'on assiste à l'ouverture de 3 nouvelles lignes desservies par autobus.
 
    - République - Saint-Georges du Plain
    - République - Batignolles
    - Gare Etat - Gare triage (Maroc)
 
  photo-tram-place-de-la-rep-1930126.jpg
 La place de la République dans les années 1930. Les fiacres ont disparu et l'automobile à fait son apparition. 
Les tramways n'ont pas changé. Le général Chanzy n'a pas encore déménagé vers la place de la Mission.
 
  
La nouvelle convention entend moderniser le réseau et en 1936 il est décidé le remplacement des Tramways sur la ligne III.
Dès cette époque il est envisagé l'usage des trolleybus et de nombreux essais de gazogène sont effectués pour ali­menter les autobus.
 
Si la solution "trolleybus" n'est pas retenue pour des raisons économiques (les investissements ne sont pas suffisants) l'usage d'autobus à gazogène avant guerre permettra au réseau du Mans d'être relativement épargné des conséquences des restrictions en essence pendant l'occupation...
 

Autobus A.D.H. transformé par la suite en voiture échelle pour le montage des lignes aériennes. Mis en service dès 1936, ils fonctionnèrent avec des ga­zogènes à charbon de bois. Les autobus Renault A.D.H. étaient des variantes de A.D.J.

La période de la guerre et la recherche constante d'économies d'énergies durant l'occupation va inciter les responsables de la C.O.E. à envisager de nouveau la solution trolleybus.
 

plan-r--seau--COE--1905-19387142.jpg

                                                                                                              Le réseau COE (1905 1938)

Mais la pénurie aura tout de même des influences néfastes sur le service qui sera réduit.
Dès 1941 des restrictions sur la consommation d'électricité empêchèrent les tramways de rouler le dimanche par exemple. Ils seront remplacés par des autobus même si pour ceux-ci les stocks de charbon, de combustibles s'épuisent ra­pidement faute d'un approvisionnement conséquent.
 
La guerre aura donné aux tramways quelques années de survie car ils circuleront jusqu'au 12 novembre  1947, date à laquelle ils seront définitivement réformés.
A cette date s'arrête l'exploitation des tramways au Mans, il y a 60 ans... jusqu'à son retour commercial en ce mois de novembre 2007.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans histoire des transports du Mans
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques