Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 06:45

18 JUIN 2017

En introduction  :

 

Vous avez été nombreux à nous contacter du fait de problèmes de fonctionnement du TER et encore plus du fait de désaccords avec les nouveaux horaires annoncés, liés à la mise en place du cadencement, début juillet.

 

Nous rencontrons habituellement la Région tous les semestres, ce qui ne donne pas lieu à des prises de décision spectaculaires, mais permet au moins de faire remonter les inquiétudes, des demandes, et d’être mieux informé.

 

Grâce à vos interventions directes, à la transmission de vos messages à la Région, grâce aussi à Ouest France, qui a fait paraître un long entretien de notre président régional (pièce jointe), la Région nous a reçu dans l’urgence, vendredi 16 juin. Deux « correspondants » (non adhérents à la Fnaut, mais voisins de Nantes) ont pu se joindre à nous.

 

Vous lirez le compte rendu de la réunion. Une réunion a été demandée pour cet automne, qui permettra de tirer les premières leçons de la mise en place du cadencement. La Région compte tirer un bilan d’étape après 6 mois, correspondant au 2ème semestre 2017.

 

Notre position est la suivante :

 

Le cadencement engagé est plus une rationalisation des horaires qu’un vrai cadencement qui exige une grande régularité et une bonne fréquence. Or celle-ci est généralement faible, les moyens manquent, les irrégularités restent nombreuses, tout comme les trous horaires de desserte. Dans les conditions actuelles, un changement d’horaire important ou un train, une correspondance loupée entraînent du stress et perturbent les conditions de vie.

 

Cette réorganisation a été basée d’abord sur les horaires TGV. Or les voyageurs en correspondance sont très minoritaires dans le TER par rapport aux usagers de proximité et du quotidien, d’où les problèmes rencontrés et les nombreuses manifestations de rejet de ces horaires.

 

Si l’on doit admettre étant donné la rigidité du système ferroviaire (disponibilité des sillons, des places à quai, contraintes de rotation du matériel, structures pyramidales, etc…), qu’il va être difficile de modifier à court terme substantiellement les horaires, des aménagements immédiats sont possibles : ajouts de cars, arrêts nouveaux, horaires modifiés sur des voies peu encombrées, etc… Nous allons transmettre à la Région les cas que vous avez soumis, ce qui ne doit pas vous empêcher d’insister de votre côté. Plus la pression est forte, émanant de nombreuses personnes regroupées, plus il sera possible de faire évoluer les choses

 

 

A terme, la Région doit être ambitieuse pour aboutir à un vrai cadencement avec une fréquence au moins horaire, et à la demie heure en heure de pointe sur les grands axes et étoiles ferroviaires des grandes villes, comme cela a déjà été fait sur Nantes Nort sur Erdre (ligne de Châteaubriant) et Nantes - Clisson, que cela se fasse en TER ou en tram-train. C’est à cette condition que le ferroviaire pourra être une alternative à la voiture, aux embouteillages et pollutions induites, tout en sauvegardant le budget des ménages.

 

Pour cela, la pression doit rester forte. La pression au niveau Région doit être complétée par vos relances, et de préférence la constitution de collectifs ou d’associations locales, ligne par ligne, qui peuvent agréger les demandes et les relayer auprès des élus et média locaux. Vous pouvez également adhérer à la FNAUT Pays de la Loire. Nous avons besoins de relais pour avoir l’information la plus précise et nous pouvons mettre en relation les uns et les autres pour une plus grande efficacité et engager des actions communes.

 

 

F. Eymon, président            D. Romann, secrétaire             J.B Lugadet, trésorier

 

 

 

Bref Compte Rendu de l’entrevue avec la Région

16 juin 2016Durée 2h

 

Région : Roch Brancour, Vice Président en charge du ferroviaire, (qui est longuement intervenu) assisté de M. Legris, (Directeur Transport et Mobilité) + Mme Colombo (TM), M. Gareau (Attaché)

Fnaut : F. Eymon, président, D. Romann, secrétaire, J.B Lugadet, trésorier, Gérard Gautier, ancien président Fnaut PL, et deux usagers qui s’étaient manifestés du fait des nouveaux horaires, Patrick Pithon sur l’axe Nantes la Roche sur Yon, Cyril Fleury, représentant de salariés utilisant l’axe Nantes St Nazaire (travail à STX, MAN, Airbus).

 

Du fait du temps disponible, il a fallu se concentrer sur les thèmes généraux, que l’on s’est efforcé d’illustrer à partir des informations reçues.

 

Qualité du service

La Région attend beaucoup de la nouvelle convention en négociation avec la SNCF, qui devrait être opérationnelle avant la fin de l’année.

  • Niveau d’exigence relevé, grâce à l’amélioration des compétences à la Région et à plus d’information obtenues, difficilement, de la SNCF (coûts, organisation, etc…)

  • Amélioration du plan de transport, grâce à une meilleure productivité (obtenue partiellement par le cadencement). Mise en place d’un terminus technique à Ancenis.

  • Amélioration de la qualité, par un renforcement des pénalités (sans exclure les conditions climatiques habituelles – cf problème des patinages dus aux feuilles l’automne), la réintégration des trains supprimés dans la qualité de service (mise en place d’un indice de « conformité »), qualité des relations avec les usagers…

 

Des échanges ont eu lieu sur différents sujets à la demande des représentants Fnaut et usagers:

 

Cadencement

Le cadencement, efficace dans les réseaux les plus dynamiques en Europe, sera mis en œuvre en même temps que les mises en services des LGV Sud Ouest et Ouest, qui permettra aussi avec la virgule de Sablé, de nouvelles liaisons Rennes, Laval, Sablé, Angers, Nantes.

La nouvelle équipe régionale a signé dès son arrivée, sans pouvoir analyser tous les sillons. Le cadencement avait été proposé par la SNCF en 2013 et aurait fait l’objet de 9 réunions en 2015, en présence des collectivités locales et des associations. Les territoires qui se sont mobilisés auraient obtenu des modifications. La Fnaut a souvenir d’avoir assisté à une réunion au Mans.

Pour la Fnaut, il s’agissait plus de réunions de présentation que de concertation (pas de fourniture de documents préalables, pas de documents écrits à amender). La Région Bretagne avait mis en place par contre un système de concertation performant en direction des voyageurs. Mais il est vrai que la Fnaut, par insuffisance de militants actifs, ne peut être présente partout. D’où notre appel à des correspondants de ligne, à des collectifs/associations locales.

Des échanges ont eu lieu sur :

  • L’information nouveaux horaires, actuellement mal référencée. La Région regarde, mais signale que les nouveaux horaires devraient bientôt arriver en gare. Des horaires auraient encore été modifiés récemment, ce qui expliquerait une publication tardive, très dommageable du fait de l’ampleur des changements.

  • L’information sur les Comités de ligne. Les abonnés qui laissent leurs coordonnés téléphoniques à la SNCF ne sont pas informés. La Région devrait en parler à la SNCF. (Rappel Fnaut : CL 9 pour Sud Vendée à Fontenay le Comte le 14 sept., CL 8 pour Angers le Mans Nogent le Rotrou à Etriché (49) le 9 nov., CL 6 pour Nantes la Roche, les Sables Bressuire à Olonne sur Mer le 21 déc – Voir site de la Région).

  • L’accès au TGV pour les abonnés régionaux. Il est actuellement possible dans quelques cas limités. La Région aurait la volonté d’étendre l’accès, mais doit négocier avec la SNCF la compensation. La Fnaut redemande un accès général et fait valoir que ceci permettrait d’accroître l’offre et le nombre de clients potentiels, car l’offre régionale est bien souvent insuffisante. Elle remet à la Région la présentation de l’abonnement combiné UZUEL + TGV breton (avec 2 tarifs adultes et jeunes), très simple (accès à tous les TGV au-delà de Rennes), moyennant un abonnement complémentaire.

  • Les modifications d’horaire : La Région va examiner toutes les demandes, mais il est probable que rien ne bougera même à la rentrée du 28 août. Grâce à une forte mobilisation pour le maintien d’un train, des angevins ont obtenu la mise en place d’un car direct Angers Cholet (en essai sur 6 mois), en plus du service train futur mais sans pour autant avoir le retour du collectif concerné par la situation. La Fnaut transmet à la Région l’ensemble des requêtes reçues.

  • Interloire. Les nouveaux matériels (automoteurs) arriveront dans un an. De plancher plus bas, des places seront libérées en été pour les vélos. La Fnaut attire l’attention sur la nécessité d’élargir considérablement (au moins à partir de mai) ce dispositif.

 

fnaut Pays de la Loire : Association Régionale des Usagers des Transports

Siège social : Maison des Associations 1 rue d’Auvours 44000 NANTES

Site internet : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/

entretien paru dans O. F. du 14 06 2017 du président régional de la FNAUT

Partager cet article

Repost 0

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques