Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 08:10
logo-fnaut-pdl195.jpgDeuxième partie des réponses aux questions, déjà publiées dans : "Régionales 2010 : De nouvelles réponses au questionnaire régional de la FNAUT " ( 2 )
 
Comme la FNAUT s'y était engagée, nous publions les réponses des questions 9 à 17 qui nous sont parvenues le 7 mars.

A noter que les derniers de la classe sont les 2 listes UMP et PS-PC-RG d'une part qui comme a leurs habitudes n'ont que faire de la démocratie participative et des questionnements de la socièté civile et d'autre part les 2 listes "idéologiques " que sont le FN et LO qui ne répondent jamais à nos questionnaires.

Leurs programmes pourtant necessiteraient de sérieuses précisions car la démagogie n'y est pas absente et pour celles des grosses formations politiques, il faut noter que ce sont celles qui ont le plus de moyens.... Cherchez l'erreur...

A noter tout de même que les réponses des autres listes (3 sur 4) montrent que le sujet à été travaillé et il n'est pas sur que les réponses des 2 listes UMP et PS-PC-RG auraient été aussi précises...

Nous attendons quand même avec impatience les réponses des 4 dernières listes...bien entendu...

 

 CANDIDATS TETES DE  LISTE  : Région des Pays de la Loire

 

 

 

titulaire

 

Réponse et date

 



 

Christophe BECHU

UMP / Alliance Centriste


 

Jacques AUXIETTE


PS MRC PC 


 

Marc GICQUEL

Tous ensemble la gauche vraiment

Front de  Gauche  NPA


Le 24 fevrier 2010

 

 

Eddy LE BELLER


LO

 

 

Jean-Philippe MAGNEN

Europe Ecologie

  Le 2 mars 2010

 

Jacky FLIPPOT

Bretagne - Régionaliste

Le 21 fevrier 2010
(incomplète)

 

Brigitte NEVEUX


FN

 

 

Patricia GALLERNEAU

MODEM

 

Le 5 mars 2010

 


 

 


 NB:  Les réponses aux questionnaires seront fluotées et en italique (voir le tableau ci-dessus).

 

logo-phpbb.gif

QUESTIONNAIRE AUX CANDIDATS AUX ELECTIONS REGIONALES

 

suite ...

 

 

9/ Quelle doit être la politique de la Région envers l’Etat, responsable de la politique nationale des transports et actionnaire de RFF et de la SNCF pour lui faire renforcer dans notre région les dessertes inter cités Nantes-Bordeaux, Nantes-Vierzon-Lyon, Tours-Le Mans-Caen, Nantes-Poitiers, Brest-Quimper-Nantes et au-delà ?

 

Ce n'est pas à la Région de se substituer à l'Etat. Les usagers sont aussi des contribuables. Si la Région investit dans les infrastructures (dont ce n'est pas la compétence) cela se fera au détriment de l'augmentation de l'offre ou alors la Région augmentera d'une manière importante les impôts.

 

Dans les nouveaux contrats de projets Etat Région, les priorités théoriques demandaient la régénération des lignes ferroviaires.

Pourquoi la majorité sortante n’a pas saisi cette nouvelle orientation ?

Elle a malheureusement préféré poursuivre de vieux projets qui sont aujourd’hui dépassés : Aéroport, Donges Est (aujourd’hui abandonné), nouvelles routes et autoroutes. Quant à l’Etat, les choix sont les mêmes. Il privilégie les vieux projets (Aéroport, 4 voies…) et les lignes à grande vitesse, laissant le réseau ferroviaire classique poursuivre son déclin (comme l’a démontré l’audit technique Rivier de 2005)

Nous souhaitons donc inscrire le renforcement des lignes de dessertes inter cités comme une priorité du prochain contrat de projet Etat Région. Nous devons également faire en sorte que la modernisation de ces axes permette d’offrir des temps de parcours concurrentiel, par rapport à la voiture.

De manière plus générale, notre priorité en matière d’infrastructure ferroviaire est la modernisation de l’existant.

 

Malgré un budget très faible comparé à celui d'un département ou même d'une agglomération comme Nantes-Métropole, la Région des Pays de la Loire, 5ème de France en terme de population

et de PIB, peut mettre en avant ses investissements dans les projets d'état et les bloquer si nécessaires pour faire pression.

Elle doit surtout être force de proposition car le développement d'un réseau ferré moderne et efficace est demandé par de grandes sociétés françaises et étrangères pour venir s'implanter dans notre région. L'activité économique apportée est source de revenu pour l'état comme pour la Région.


Nous parlons de développement équilibré, harmonieux de notre territoire – pas seulement des métropoles-ceci suppose bien une adaptation des infrastructures locales, dont les gares. 

 

 

10/ Quel est votre programme de rénovation des gares ?


Y compris pour résoudre les difficultés d’accessibilité depuis les voiries locales.

 

La Région a défini un programme de modernisation des gares pour les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduites, en application de la loi, pour 2015. L'Etat s'il a décidé une échéance n'a pas, une nouvelle fois, prévu le financement avec les conséquences sur le budget de la Région.

Nous pensons que nous devons pas en rester là : nous devons aussi faire en sorte que ces gares aient du personnel à statut pouvant répondre au différents besoins des usagers. Nous devons aussi rendre les PANG (point d'arrêt non géré) accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Enfin les gares doivent aussi devenir des pôles multimodaux afin de permettre une meilleure complémentarité en créant notamment de grands abris à vélos sécurisés.

 

Nous voulons rouvrir d’anciennes gares et améliorer l’accueil des gares actuelles, pour remailler et faciliter l’accessibilité du train sur l’ensemble des territoires. Dans les contrats territoriaux uniques, nous en faisons une priorité : un plan climat y sera intégré. Nous voulons développer les cheminements doux et les bus de rabattement vers les gares. Toutes les gares (petites comme grandes) doivent offrir des dessertes intermodales (les plateformes d’échanges modales doivent être généralisées).


Le vélo reste également le grand oublié des aménagements actuels alors qu’il est le complément parfait avec la desserte train. Nous voulons donc une démultiplication de l’offre vélo (parking sécurisé vélo, service location vélo, places plus nombreuses pour le vélo dans les TER).

 

Nous pensons que la région doit être le « facilitateur » de l’inter modalité et contribuer à la synergie des différentes AOT. Nous pensons qu’il faut suivre l’exemple de la région Nord pas de calais, qui vient de créer un syndicat mixte de l’inter modalité à l’échelle régionale.

 

Nous ne l'avons pas étudié directement, mais via la mise ne place du "Pass Transport" ou de la création et modernisation de lignes.

Il est nécessaire de cesser les réalisations coûteuses et grandioses, et surtout ne pas réitérer les erreurs faites encore récemment. Les utilisateurs attendent un service efficace, et donc des trains en nombre et à l'heure, et non de belles grosses gares neuves.

Des réalisations doivent être faites pour adapter des parcs à vélo ou à co-voiturage sécurisés.

 

Oui, mais priorité à la réalisation de plateforme d'échange multimodale avec les transports en communs routiers.

 

11/ Quelle est votre position sur le financement des infrastructures routières par le Conseil régional ? Quelle est votre position sur le projet d’aéroport à Notre Dame des Landes ?

 

Nous sommes pour l'abandon du projet d'aéroport de Notre Dame des Landes. Nous demandons la réouverture du débat public, une étude indépendante sur le réaménagement de Nantes Atlantique incluant la mise en service de sa desserte ferroviaire.

Nous ne considérons pas qu'une ligne tgv entre Nantes et Rennes soit une priorité. Nous nous opposons à ce que la Région participe aux financements des infrastructures routières.

 

Europe Ecologie s’est engagé fermement sur le principe suivant : aucun financement régional vers les projets d’aéroport, de nouvelles routes et de lignes à grande vitesse. En matière d’infrastructures ferroviaires, notre priorité est la modernisation de l’existant et la réouverture des lignes non exploitées. Le financement des lignes à grande vitesse est du ressort de l’Etat et de RFF. Le barreau sud de Massy Valenton et la LGV Tours/Bordeaux sont également prioritaires et nous y sommes favorables. Quant à la saturation proche pour la ligne Nantes Angers, nous sommes en accord avec la Fnaut Mayenne et le CESR pour privilégier la solution de la réouverture de la ligne Châteaubriant/Segré/Château Gontier/Sablé car elle permettrait :

- de supprimer le désert ferroviaire de ces territoires et de les raccorder au réseau existant (en permettant des nouvelles désertes de proximité et de dynamiser les bassins de vie de ces territoires)

- d’avoir une ligne bis pour le fret (notamment un nouveau « débouché » pour le port de St Nazaire)


La région devrait également faire une nouvelle offre de TER à double niveau pour cette ligne très empruntée.

D’une façon plus générale, un autre axe politique est peu utilisé pour combattre « la fuite en avance » qui est l’expansion des déplacements. Pour une meilleure qualité de vie et répondre aux défis environnementaux, nous devons mettre en place une nouvelle politique d’aménagement du territoire.


Le constat que nous pouvons tous faire aujourd’hui est le suivant :

- les activités économiques se concentrent vers les grandes métropoles (une métropolisation des territoires qui se poursuit)

- Les villes moyennes et des territoires ruraux sont en dépression économique

- Les zones résidentielles sont de plus en plus éloignées des centre villes (augmentant ainsi la durée des trajets domicile-travail, tout en durcissant les conditions de vie des ménages les plus modestes)

Par ses différentes missions, la région peut développer une nouvelle politique d’aménagement du territoire visant à dynamiser les villes moyennes et leurs bassins de vie, et à réduire les déplacements vers les métropoles ou grandes villes.

 

Nous ne somme pas pour un investissement important dans la création de réseaux routiers nouveaux ou de participations dans des contournements de zones urbanisées.


Nous mettrons à l'étude la réouverture de la ligne Nantes-Sainte Pazanne-Paimboeuf et l'étude d'un nouveau franchissement Rail/Route de la Loire aux alentours de Paimboeuf.


Autant nous sommes contre un nouveau franchissement dans le cadre du projet de grand périphérique nantais pour l'aéroport de Notre Dame des Landes, autant, même avec une baisse du trafic routier, un nouveau franchissement routier nous paraît nécessaire.


Il faut envisager dès maintenant un engorgement de l'étoile ferroviaire de Nantes. Il y a déjà un problème de sécurité avec le passage important d'hydrocarbures par le tunnel de Chantenay, et il faut apporter le fret sud Loire vers le port. Allié à la nécessité d'un service TER sud Vendée vers nord Loire Atlantique sans passer par Nantes à terme.


Il est donc pertinent de mettre à l'étude un franchissement rail/route passant sous la Loire. En effet l'association rail/route rend l'investissement plus abordable à tous les points de vue, le tunnel routier servant de tunnel d'accès service et secours au tunnel ferré.

 

Nous avons développé se point plus haut et dans notre programme.

Nous ne sommes pas pour. Les associations de riverains l'argumentent bien mieux que nous.

Il n’est pas pertinent dans un projet déplacement cohérent. C'est pourquoi nous avons étudié, à partir du travail d'un consultant transport, une utilisation plus pertinente et efficace des deniers de la Région et de l'état vers des infrastructures ferrées modernes maillantes bénéfiques à tous les territoires ligériens.


Le projet de Notre Dame des Landes n'est bénéfique qu'à Nantes et sa soif de croissance et de concentration au détriment des zones rurales et est la chronique de la mort annoncée de l'aéroport de Rennes.

 

Nous sommes opposés au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes , pour l’organisation harmonisée des transports aériens en utilisant l’existant ; et le développement des communications ferroviaires de liaison.(comme vous le préconisez vous-même).

 

La Région doit elle participer au financement de cet aéroport et/ou des infrastructures d’accès, ou réserver ses financements aux infrastructures ferroviaires, en particulier à celles qui favoriseraient un report modal de l’avion sur les TGV (barreau Sud en Région parisienne, gain en vitesse sur Nantes Bordeaux, accès à la LGV Tours Bordeaux, doublement LGV de Nantes Angers, qui serait proche de la saturation et très difficile à doubler en site existant, développement progressif d’une liaison directe et rapide vers Lyon) ?

 

La modernisation, de bout en bout, de la ligne classique Nantes Lyon permettrait un gain de temps considérable, se rapprochant ainsi des temps de parcours des tgv mais aurait un atout supplémentaire d'aménagement du territoire pour desservir des villes avec correspondances comme Limoges, Clermont Ferrand et St Étienne.

 

Le barreau sud en région parisienne est nécessaire ne serait-ce que pour l'Ile de France elle même. Il sera bénéfique très rapidement pour la Région. Il est normale qu'elle y participe dans une certaine mesure, mais doit obtenir une Ligne Grande Vitesse Sud Loire avant la mise en oeuvre du barreau "centre" vers Lyon.

Cette ligne favorisera effectivement un report modal vers l'avion sur les aéroports parisiens permettant des vols long-courriers avec des avions plus gros, moins bruyants, moins énergivores

et plus écologiques, limitant encore plus l'éventuelle saturation annoncée de Nantes Atlantique.


Les Lignes à Grande Vitesse sont des décisions d'état. Les régions ont tout a y gagner en terme de développement et d'emploi. Elles doivent donc participer financièrement au développement de ces infrastructures. Mais elles doivent pour cela obtenir plus d'autonomie financière lors de la réforme des collectivités locales.

 

Coordination

 

12/ Quelle sera votre politique en matière de coordination des services régionaux et départementaux (coordination des horaires et correspondances, coordination tarifaire, politique de maillage coordonné du territoire) ?


Pour la coordination voir les remarques plus haut.

 

Nous proposons la création d’une Agence Régionale de la Mobilité. Cette Agence, regroupera l’ensemble des partenaires du transport collectif et devra permettre une coordination efficace des services régionaux, départementaux mais aussi urbains tant au niveau des correspondances, des liens entre les cars et les TER, la définition de politique de mobilité sur tout le territoire régional en évitant de laisser des territoires vierges de tout transport collectif.

 

C’est un point très important pour nous, voir notre proposition de mise en place de billetterie (billettique) commune et centralisée et de "Pass Transport".

 

Dans le cadre d’une région forte , la coordination sera de notre responsabilité.

 

13/ Quelle sera votre politique face à l’accroissement des usages de la bicyclette?

 

Pour les usagers à Bicyclette, il faut distingues deux situations :

- Pour le trafic pendulaire, le train ne peut pas devenir un transport de vélos : il faut donc offrir aux usagers la possibilité de stationner les vélos aux deux extrémités de leur trajet en train voire d'en louer à prix modique ou avec un abonnement.

Pour les vacanciers et voyageurs occasionnels, chaque train doit offrir un compartiment spécifique pour mettre leurs vélos.


La complémentarité Train-Vélo est une alternative crédible à la voiture. Les cyclistes ont toute leur place dans la chaine du transport. La mise à disposition de vélo dans les gares régionales doit permettre de développer la pratique du vélo et sa complémentarité avec le train. Nous proposons donc la création de parkings sécurisés dans les gares afin de sécuriser le stationnement des vélos et renforcer la multimodalité. 


Participation à la réalisation de parc à vélo sécurisé, et de matériel permettant le transport aisé et sécurisé rail et route. La remise en service de certaines voies abandonnées peut aussi permettre la création de pistes cyclables.


Favoriser l’usage de la bicyclette est dans l’ordre du développement que nous voulons pour la Bretagne.


 14/ Comment voyez-vous l’évolution du service « Destineo »?

 

L’évolution de DESTINEO doit passer par sa généralisation : la Région incitera toutes les Autorités organisatrices à adhérer à ce programme. Elle reprendra la maîtrise du système en liaison avec son propre système d'information géographique : il n'est en effet pas acceptable, qu'à cause de l'externalisation de la réalisation de Destineo, la Région n'ait pas la maîtrise des lieux qui y sont référencés.

 


Le principe du service Destineo est intéressant mais sa mise en oeuvre n’est pas satisfaisante. Il doit être visible dans les lieux publics. Ce service doit être mis à la disposition des voyageurs dans les gares ferroviaires et routières par la mise à disposition de borne intéractive, par exemple. Il doit également permettre d’optimiser les correspondances entre TER, TGV, cars région et départemental. 

 

Voir notre proposition de mise en place de billetterie (billettique) commune et centralisée et de "Pass Transport".

 

 

 Tarifs et information

 

15/ Sur quels tarifs pensez vous qu’il est prioritaire d’agir ?


Sur les billets plein tarifs : les abonnements et la tarification sociale permettent des prix très attractifs. En revanche pour l’achat de billets ponctuels, les prix restent élevés.

Nous proposons donc une réduction jusqu’à 50 % pour le billet plein tarif, des cartes de fidélité pour 2,3 4 personnes à des prix faibles permettant également l’abandon de la voiture.

 

Nous déplorons les propositions démagogiques des listes PS et UMP, mais sommes persuadés que des ajustements sont à faire, certains tarifs restant vraisemblablement décourageants pour un usager hésitant… Un effort devra d’ailleurs être fait pour que la politique de tarification TGV (compliquée et finalement souvent coûteuse pour l’usager) ne soit pas étendue, voir revue.

 

Les tarifs : globalement : harmonisation en allant vers le moindre coût des transports en commun et même gratuité, particulièrement pour les étudiants, et évidemment les personnes à faibles ressources .


16/ Etes-vous favorable à la réciprocité des tarifs régionaux sur les lignes interrégionales (Centre-Pays de la Loire, Bretagne.) ?

 

Oui. Cette réciprocité est impérative pour favoriser les échanges entre les régions. Cette réciprocité doit également s’appliquer partout en France.

 

Oui, c'est nécessaire pour un développement des liaisons inter-région et donc un meilleur attrait et taux de remplissage.

 


17/ Que pensez vous de la « balkanisation » de l’information horaire ( fiches horaires différentes, services TGV présents ou non) ?

Quelle-doit être la politique en matière de points de vente impulsée par la région ?

 

Sur les tarifs : Instauration de la gratuité des transports pour les jeunes en formation, les chômeurs et les précaires. Il s’agit d’un premier pas vers la gratuité des transports.

Nous sommes pour la réciprocité des tarifs avec les régions limitrophes.

Nous devons travailler avec l’ensemble des régions à une harmonisation des  tarifications TER, dans le sens de l’équité pour l’usager.

Un programme  de co-élaboration doit s’engager entre les régions au lieu de développer des compétitions.

L’information sur les tgv n'est pas du ressort de la région même si nous déplorons son manque de clarté sur les tgv de pointe par exemple.

 

Chaque gare doit être ouverte, Nous sommes pour la ré-humanisation des gares régionales (information, billettique, la sécurité ferroviaire).

 

Oui, l’information est segmentée ; Nous proposons essentiellement deux pistes :

- revoir le système Destinéo

- créer des espaces mobilités dans les grandes gares où toute l’information serait centralisée. Il nous semble que le contact humain est indispensable dans la diffusion de l’information (ces espaces seraient en quelques sortes des « guichets » uniques sur l’intermodalité des modes de transport, à l’image des espaces info sur les énergies renouvelables). Ces espaces mobilités seraient indépendants des différents opérateurs transports, pour apporter une meilleure information objective et plus inter modale. Les outils d’information (comme les

fiches horaires) doivent être plus lisibles et pratiques.


La présence humaine pour l’information et la vente de billet est essentielle (notamment dans les petites gares).


Nous sommes donc favorables au développement de points multi services dans les gares (pour l’activité «information» et « vente de billet », mais aussi des services de proximité comme la presse, l’activité bistrot, les paniers Amap, etc.…). La présence humaine est également indispensable pour les problèmes de sécurité.


Notre proposition billetterie commune a été justement construite pour apporter une solution moderne au problème.

Idem (2ème question)

 

 


Commentaire éventuel :

 

Le transport Public Régional, doit se développer et s'améliorer pour répondre aux besoins, aux attentes et aux préoccupations des usagers en matière d’offre, d’équité territoriale (dessertes et tarifications), et de développement durable.

 

Même si l’offre s’est développée et le matériel modernisé, le développement reste inégal sur le territoire régional. Le schéma régional des transports axe ses priorités sur la carte économique. Nous le réorienterons en faveur de l'aménagement et du besoin de désenclavement des territoires. 

Il existe trop de disparité sur la région Pays de la Loire.

Le transport public ferroviaire doit pouvoir répondre à l’ensemble des besoins de transport aussi bien fret et voyageurs.

Nous sommes contre toute ouverture à la concurrence pour les trafics voyageurs et fret.

 


Fin des réponses


icone-tousensemble
arton80













logo-modem-carre-blanc

Bandeau-blog-ntfb





 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans Régionales 2010
commenter cet article

commentaires

DJAMENT A. 10/03/2010 08:14


À propos de la liste UMP, le matériel électoral qui nous est parvenu est éloquent sur son programme en matière de transports, puisqu'elle évoque le "désenclavement routier de la région" (!?!)...
C'est la seule profession de foi à revendiquer ouvertement une telle ineptie (du moins sur la base du matériel électoral envoyé aux électeurs - je ne suis pas allé éplucher les programmes détaillés
sur la toile).
L'illustration actuelle en sud-Mayenne, avec l'appui du PS, est tout à fait éloquente.


Fnaut Pays de la Loire 10/03/2010 08:45


A noter qu'en fonction du journal, du lieu (de la force du vent ou de l'age du capitaine peut être ? ) on a des programmes à géographie variable...


FNAUT PAYS DE LA LOIRE 10/03/2010 01:29


La liste de J. Auxiette  vient de donner sa réponse pour le 9 mars...


Fnaut Pays de la Loire 10/03/2010 01:32


Il ne reste plus qu'une liste d'importance... Celle de C. bechu !!!


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques