Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 07:30

 

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Première partie de l'article ici 

 

 

 

Options pour relier l’Ouest à la LGV SEA (2)

 

 

Le lancement de la réalisation de la LGV Sud Europe Atlantique (Tours Bordeaux) réveille les villes et les régions de l’Ouest qui se rendent compte qu’elles seront mal reliées à la future LGV vers la péninsule ibérique (+ Toulouse, le piémont pyrénéen et la Méditerranée occidentale)

 

 

2) Nantes Bordeaux par St Pierre des Corps/Tours

 

Dans cette solution, il est possible qu’il y ait quelques trains directs Nantes Bordeaux (avec arrêts dans toutes les gares importantes du parcours), mais il est plus probable que la majorité des liaisons nécessitera un changement à St Pierre/Tours.


Il faudra accepter de payer un prix très supérieur au trajet actuel (du fait du kilométrage de 520 km au lieu de 376 km actuellement et du fait du péage d’accès à la LGV).

 

P1020570.jpg

Gare de St Pierre des Corps

 

Le passage envisagé de 140 à 200 km/h entre Angers et Tours apporterait un gain de temps limité, mais bénéficierait à d’autres liaisons : quelques TGV, Nantes Orléans, Nantes Tours Bourges Lyon.

Le coût est estimé à 500 millions (75 PN à traiter).

 

Pour Nantes Bordeaux, le détour par Tours/St Pierre nécessiterait au moins 3h et n’apporterait pas de gain significatif par rapport à la ligne actuelle améliorée, d’autant que la correspondance est vécue comme un allongement significatif du temps de transport et rebute le voyageur.

 

P1020576.jpg

Gare de Tours

 

La solution ne va pas dans le sens du développement durable : augmentation forte du kilométrage, faible report modal depuis l’avion ou la voiture, et n’améliore pas la desserte de territoires mal desservis (côte Atlantique ou Vendée - Nord Poitou).

 

 

A suivre (3 et Fin)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DJAMENT A. 13/01/2011 20:15



"Le passage envisagé de 140 à 200 km/h entre Angers et Tours apporterait un gain de temps limité, mais bénéficierait à
d’autres liaisons : quelques TGV, Nantes Orléans, Nantes Tours Bourges Lyon.


Le coût est estimé à 500 millions
(75 PN à traiter)."


 


Sur une liaison de moins de 100 km comme Angers/Tours, un gain de temps de quelques minutes n'est absolument pas
négligeable (regarder d'ailleurs les travaux qui sont menés sur Rennes/Quimper et Rennes/Brest, mais là c'est pour des TGV vers Paris donc RFF et la SNCF l'ont mis en pratique). Passer de 140 à
200 km/h (on pourrait peut-être même envisager les 220 km/h pour les TGV ?) représente une augmentation de près de 50% de la vitesse, c'est très significatif quoique moins spectaculaire d'une LGV
(c'est par des aménagements plus ou moins ponctuels de ce type que la liaison Paris/Clermont est passée sous les 3h). Cela me semble une revendication importante, avec bien sûr l'accroissement
des liaisons Nantes/Tours (y compris de liaisons poursuivant vers Orléans ou Lyon via Bourges).


 


Quant à la pertinence douteuse d'une liaison Nantes/Bordeaux par Tours, mille fois d'accord (il suffit de regarder une
carte de France pour voir que c'est absurde !). Néanmoins, une telle liaison, très limitée (un AR par jour par ex.) pourrait avoir de l'intérêt à condition :


1) qu'on travaille prioritairement sur le "vrai" axe Nantes/Bordeaux et que les trains via Tours ne servent que de
manière marginale à des trajets de bout en bout ;


2) que ces trajets soient conçus avant tout pour combler des trous sur les liaisons intermédiaires (par ex.
Nantes/Angers/Tours), prévus avec des correspondances judicieuses, et soient accessibles sans réservation obligatoire, aux tarifs et conditions TER, pour cet usage de cabotage. 


Cela permettrait de relier directement Angers et Saumur à Bordeaux (et aux gardes intermédiaires), liaisons pour
lesquelles le passage par Tours n'est pas sot. 


 


Mais évidemment, ne demandons surtout pas cela avant d'avoir des garanties très solides pour des travaux lourds sur
Nantes/La Rochelle/Bordeaux (avec accroissement significatif du nombre de trains), sinon cela se retournerait contre nous...



Fnaut Pays de la Loire 13/01/2011 23:17


Que dire de plus... Il faut offrir la variété et proposer des tarifs attractifs sur ce type de liaison pour reconquérir les usagers.... Mais il faut tout d'abord s'occuper de Nantes : Bordeaux.. Et
dire que s'il n'y avait pas de projet d'aéroport nouveau à ND des Landes, la Région pourrait financer en partie le renouvellement de la voie sur cet axe...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques