Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 10:02

C'est pour un sondage ...

Selon une information de la Vie du Rail, RFF a commandité  en janvier 2010 un sondage à l'IFOP pour connaître l'avis des habitants des départements concernés par le projet de LGV Poitiers / Limoges (voir). Ce sondage n'a été communiqué que le 1er avril dernier. L'objet de cette enquête était de connaître l'état de la communication sur le projet... et ainsi élaborer la communication nécessaire autour de ce projet controversé (voir).


Un résultat favorable ...à la LGV 

Il en ressort que le projet de LGV recueille un avis très favorable ou plutôt favorable à 80 % des sondés. Les réponses de l'échantillon représentatif de 1006 personnes répartis sur les 8 départements semblent confortés la construction d'une LGV.  


Un paradoxe de taille ... alors que le projet est peu connu ...des sondés !

Sauf qu'il apparaît à la lecture des résultats que 71 % des sondés précisent que l'utilité de cette ligne est faible pour leur déplacement personnel !

Un paradoxe de taille qui est renforcé par la lecture d'autres réponses. En effet 71% des sondés ne connaissent pas les gains de temps. Ils sont 79% a ne pas connaître les tracés, 91% ne connaissent pas le calendrier du projet et 92% des gens interrogés ne connaissent pas son coût.


Ces résultats n'entament pas les études préliminaires qui se poursuivent, en même temps que la concertation.

 

 

image001 

La FNAUT Pays de la Loire s'est déjà prononcée sur le projet (voir) . Préférant de loin l'aménagement de l'axe  Nantes / Limoges (voir).

Voici un commentaire que l'on peut lire sur le site FNAUT Poitou Charentes et qui résume assez bien l'intérêt de cet axe  ...

"Au crédit de cette ligne (il s'agit de Cholet / Poitiers), je dirais qu’elle se situe dans la continuité du Poitiers-Limoges, ce qui permettrait de réaliser Limoges-Nantes en 3h30 environ sans rupture de charge et sans qu’aucun autre itinéraire ne puisse valablement la concurrencer. Avec un TER Poitiers-Nantes en 2h dix fois par jour, l’offre serait beaucoup plus attractive qu’un car en 3h15 une à deux fois par jour!! D’autre part, le passage par Parthenay, Bressuire et Cholet permettrait des correspondances avec la Vendée et l’Anjou grâce à des lignes qui, je l’espère, ouvriront à nouveau (Niort-Saumur) ou dont l’offre sera renforcée (Tours-Les Sables et Cholet-Angers)..."

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT interrégional
commenter cet article

commentaires

PAM 23/04/2010 17:24



Après la modernisation de la WCML, Virgin offrait des tickets de trains gratuits aux clients sur présentation d'un billet d'avion sur une même O/D. C'est ce qui s'appelle du marketing aggressif
et efficace.


Alors leur réactivité et l'opportunité de séduire de nouveaux clients dans le cas des événements récents n'a rien de surprenant.



Fnaut Pays de la Loire 24/04/2010 17:44


En effet, la SNCF n'a pas "saisi la balle au bon": C'est ce qui s'appelle rater une belle occasion...


Jacques 22/04/2010 17:23



Voici pour compléter mes commentaires précédents, la traduction en français d'une communication émanant de Alstom Transport UK. Il y a un Monde entre l'attitude de Virgin, Arriva, et Alstom, et
celle des exploitants français.


"Tous les vols étant annulés au Royaume
Uni, les services ferroviaires de la « West Coast Main Line » (grande artère ouest de l’Angletterre entre Londres et l’Ecosse) ont été encore plus sollicités de d’habitude. La compagnie
Virgin par exemple a mis à disposition l’équivalent de 4750 sièges cette semaine (c’est à dire l’équivalent de 6 Airbus 380).


Reconnaissant que leurs clients avaient
besoin d’une assistance rapide pour répondre à la demande accrue de passagers, les équipes Alstom Transport (qui fait contractuellement pour Virgin la maintenance ses trains) a supprimé tous ses
jours de repos pour fournir plus de trains à Virgin et à Arriva au Pays de Galles. « On travaille très étroitement avec nos clients, et nous comprenons le besoin de les aider dans de telles
circonstances exceptionnelles. » déclare, Paul Robinson, un responsable de la division maintenance d’Alstom Transport.


Dans des conditions normales
d‘exploitation, Alstom met à disposition de Virgin 47 trains chaque jour sur un parc total de 52. Les 5 trains complémentaires sont ordinairement envoyés aux ateliers de maintenance pour
différentes tâches telles que des modifications pour en améliorer la fiabilité, entretien des organes de roulement (bogies), etc… De même pour Arriva, Alstom met à disposition 24 rames régionales
sur un total de 27.


Alstom a pu porter à 48 le nombre des
trains pour Virgin et à 25 rames pour Arriva en modifiant de manière pragmatique le planning de maintenance. Certaines tâches non essentielles pour la sécurité étant reportées pour rendre
disponible un train de plus pour chacun de ses clients"



Fnaut Pays de la Loire 23/04/2010 09:52



La SNCF aussi mis en place des trains supplémentaires..



Jacques 22/04/2010 08:14



Mon commentaire était effectivement très orienté contre la grève SNCF. Pas contre la grève en général dont j'en reconnais le droit, mais à la manière dont les syndicats comme SudRail se servent
de ce droit.


C'était aussi l'occasion de marquer mon désaccord avec la politique des transports et la main mise maladive de la SNCF sur le transport ferroviaire français. Quand on pense que RFF devrait déjà
être une société indépendante et neutre dans l'affectation des sillons mais que son personnel est encore pour se majorité de statut SNCF !!!



Jacques 19/04/2010 21:32



Mon commentaire précédent était un peu général. Mais effectivement si des segments de ligne comme celle de Poitiers à Nantes ou Limoges étaient reliés au réseau TGV de manière correcte, la
désserte des aéroports seraient facilités en période de crise comme celle que nous vivons... Sous réserve qu'on veuille bien faire rouler des trains!



Fnaut Pays de la Loire 20/04/2010 10:10



J'ai pris votre commentaire plus comme un commentaire sur les grèves . Mais il va de soi que si le réseau est maillé, plus facile sont les déplacements...



Jacques 19/04/2010 21:29



Aujourd'hui on mesure l'écart entre la réalité et les besoins.


Un système "intégré" de transport doit tenir compte dans sa conception des impondérables. Les évênements naturels extraordinaires sont des exemples d'impondérables à considérer.


Je n'accuse personne, mais alors que les aéroports ferment suivant le principe de précaution suite à l'éruption de ce volcan islandais, une grève se poursuit à la SNCF. Les passagers ont du mal à
revenir sur le territoire français, lorsqui'ils y arrivent ce n'est pas nécessairement à l'aéroport souhaité qu'ils débarquent. Où sont les autres modes de transport?


Les véhicules de location sont introuvables car prises d'assaut. Les trains régionaux ne sont assurés grâce aux syndicats durs, qu'à 35% (environ et suivant les régions). Quand aux TGV, ils ne
désservent pas en nombre suffisants les bons aéroports.


Le Président Pepy a pourtant annoncé des mises en service exceptionnelles. Mais où sont les équipages de conduite? Eurostar est opérationnel enfin correctement!


On se prend à s'impatienter et de réver de voir des TGV Air-France ou Trenitalia ou Veolia ou de n'importe quel autre opérateur privé autre qu'historique prendre les sillons abandonnés.


Pour conclusion, un petit rappel. Après le tremblementd de terre de San francisco en 1989 qui a vu le Bay Bridge endommagé et le trafic routier trans-baie interrompu, le BART (métro de San
Francisco) a repris son service 1 heure seulement après le séisme, et pris pendant 6 mois 30% d'augmentation de fréquentation. Suite à la réparation du pont, il est resté 10% en moyenne de
fréquentation de plus qu'avant (phénomène dit d'hystérésis). Les habitants de la baie découvrant les vertus du transport collectif.


C'était le moment de saisir l'occasion.



Fnaut Pays de la Loire 20/04/2010 10:08


Et oui, je déplore cette situation. Les syndicats grévistes auraient été salué pat tous s'ils avaient repris le travail en faisant une "pause " dans leur combat. Mais ils ne l'ont pas fait ce qui
démontre qu'ils sont déconnectés par rapport à la situation. Comment ne pas voir l'opportunité de reprendre du trafic à la fois en voyageurs et en marchandises par ricochet avec cette situation de
crise "volcanique".La sncf a un bilan catastrophique avec une branche fret en plein marasme. J'ai pris un billet mardi dernier pour un trajet TER entre Nantes et Le Mans pour 3 enfants/ adolescents
16, 12 et 8 ans le jeudi à 17h34. Au guichet personne ne m'a indiqué que ce train pouvait ne pas être assuré.Et l'on m'a donc vendu un billet sans difficulté. Il a fallu que je me pointe en gare de
Nantes (j'étais en déplacement) pour constater que le train n'était pas assuré. Au final je les ai conduit au Mans en voiture alors que je devais retourner sur Laval. Il n'y avait pas de trains
avant 19H00 ... Je déplore l'absence d'alarme de la part de la SNCF au guichet alors que j'avais pensé personnellement à une probable absence de circulation du train pour cause de grève mais ma
prudence a été endormi par l'absence de réserve du vendeur et la vente du billet...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques