Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2006 3 08 /02 /février /2006 00:00

Les usagers de la gare d'Angers qui sortent de la gare par le quai 2 (desservant les voies B et C), sont à la peine depuis début janvier, s'ils souhaitent savoir s'il faut courir pour attraper le prochain bus ou pas...

En effet, l'écran vidéo de la COTRA (les bus angevins) est désespérément hors service depuis début janvier 2006.

Seuls les fiches scotchées par la SNCF évoluent en égrainant les dates de remise en service prévues. En ce 8 février, ledit papier datait du 30 janvier et promettait une remise en service pour le ...30 janvier.


Reste à trouver le bug. Ce qui ne semble pas être simple.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Maine et Loire
commenter cet article

commentaires

P.A.M. 12/02/2006 15:46

La question des TCU dans les zones péri-urbaines pose le problème même de l'amménagement de ces zones. En effet, avec des densités particulièrement basses, il semble difficile d'y faire fonctionnner des TCU efficaces hors des heuires de pointe et encore. "La densité urbaine, sujet tabou mais enjeu décisif". C'est le titre d'un colloque organisé par la FNAUT il y a queqlues années. J'adhère totalmeent à ce titre. En efet, contrairement à ce que l'on peut nous raconter, une densité urbaine de 500h/km² peut être largement atteinte avec des immeubles de 4 ou 5 étages et de la maison de ville si on évite le gaspillage de terrains. La révision su SDRIF (en gros le SCOT de la région parisienne) avit rapellé cs quelques chiffres criant de vérité : la densité est de 350h/km² en banlieue où les immeubles font 15 étages mais l'emprises au sol construite est de seulement 5% alors que dans le Paris haussmannien la densité est de 500h/km² malgré le fait que les immebles ne font que 5 étages et les appartements sont bcp plus grands car l'emprise au sol construite y est de 75%. Conclusion de ce 1er paragraphe : arêtons le pavillonnaire et nous résoudrons des pb écologiques (densité nécessaire pour dévlopper les TCU), éviterons les révoltes des ghettos (densité justifiant la création de certains services) et ferons des économies.
Je suis entièrement d'accord avec le fait que l'intermodalité concerne aussi les zones rurales. En effet, ce sont là que ls gens prennent le TER puis un bus urbain tous ls jours pour se rendre au travail. C'est pourquoi vous me semblez contraictoire quand vous affirmez "l'intermodalité  entre trains intercités et bus urbains".
Le problème des zones rurales me semble plus être un pb de mnque de TC que de mauvaises coordinations entre les différents TC.
Pour l'intrmodalité en ville non nécessaire, prenons l'exemple de la CU de Marseille. La CU est en charge des TCU et gère 3 réseaux dont le principal, la RTM à Marseille et 2 communes environnantes. Entre les différents réseaux urbains du teritore de la CU, il y a les Transmétrople. Ensuite, il y a évidemment les cars du CG Cartreize et enin les TER. Conclusion : je peux utiliser un réseau de TCU puis TER/Cartreize/transmétropole et enfin le réseau RTM pour me ballader sur le teritoire de la CU, soit 5 réseaux diféent. C'est du délire. Le pb est-il l'intermodalité ou le regroupement de compétences ? Je pense pour ma part que découper le région en grandes zones et n'avoir qu'un abonnement unique comme à Paris serait une bonne solution. Mais pour cela il faudrait bousculer un peu nos institutions et malheuresement c n'est demain la veille que les Fédéralistes seront au pouvoir. Alors en attendant, contentons d'un peu d'intermodalité, c'est toujours mieux que rien.
Autre pb d'intermodalié méconnu. On peut aheter des abonnements TER+TCU. Mais quand une entreprises veur prendre en charge une partie de l'abonnement, elle ne peut le faie que pour des abonnements TCU et non des abonnements intermodaux TER+TCU.

michou 12/02/2006 10:40

La SNCF a déjà créé une Activité "Gares" qui concerne les 45 plus grandes gares de France. La gestion de ces gares est prévue être gérée de manière autonome sur le plan financier. A l'intérieur de ces gares, sont prévues des sortes de galeries marchandes dont les commerçants seront locataires. les ressources seront affectées, entre autres, au nettoyage des rames, des quais, des toilettes.
A force de réclamer la privatisation, on la met en place sans même que le public s'en rende compte. La SNCF est découpée en différentes Activités qui se facturent entre elles leurs prestations.
La privatisation, dites-vous? Mais on y est déjà !
La SNCF entreprise publique, financée entièrement par le contribuable français, théoriquement investie d'une mission globale de service public, c'est ce qu'on appelle l'effet réseau.
Cette entreprise-là est en train d'être dépecée, découpée en morceaux qui devront être tous rentables les uns par rapport, ce ne sera donc plus une entreprise intégrée, c'est - à -dire une chaîne d'activités complémentaires, mais une simple société spécialisée uniquement dans la traction des trains.
Quant à l'intermodalité, pour qui est-elle nécessaire ? Pour les habitants des grandes villes uniquement ? Que nenni ! Lisez la dernière étude de l'INSEE et vous verrez que les gens qui en ont besoin sont les habitants des zones rurales. Ces zones qui s'allongent sans cesse (motif: le prix des terrains), s'urbanisent à la vitesse grand V et ont besoin de TC (autres que routiers bien entendu)plus denses.  
Prenons le cas d'Angers: toutes les routes qui convergent vers elle sont saturées, et pas seulement aux heures de pointe. Il y a une demande et elle n'est pas satisfaite car l'augmentation de la population se fait dans une périphérie à géométrie exponentielle.
Alors l'intermodalité  entre trains intercités et bus urbains, non merci!Les grandes métropoles doivent être desservies par des trains nationaux. La desserte fine du territoire doit être assurée au niveau local. Ce n'est pas une activité rentable et le subventionnement est obligatoire pour que chacun s'y retrouve. Le progrès peut néanmoins y trouver son compte.
Continuez à demander la privatisation, il n'y aura que la fin de triste. Mais rappelez-vous quand même "qu'un tiens vaut mieux que deux tu l'auras".   
 
 
 
 

F guimier 11/02/2006 16:53

Je ne regrette pas, personnellement , de ne pas avoir vécu à d'autres époques, sans écrans d'ordinateurs... Même si mon époque est souvent difficile à vivre.Un couple qui travaille doit jongler à longueur de journée avec des horaires de boulot, d'école, de crèche, de bus, de trains, .... Les écrans qui présentent les horaires sur les quais sont bien pratiques, comme ces blogs, lequels n'exitaitent pas il y a 5 ans ;-))

P.A.M. 11/02/2006 13:12

Certes ce n'est pas un pb majeur, mais c'est le genre de détails qui fait la diférence entre les réseaux de transport. Sans doute pour ce genre de détails qu'un exploitant suisse remporte quelques marchés dans l'est de la France : correspondances bus/TER de plus indiquées sur les fiches horaires, site Internet même pour un réseau dans une ville de 12 000h,...
Quant à la privatisation, il faut reconnaitre que dans la gestion des TCU les dernières régies (à l'exception notable de la RATP) se distinguent par une qualité de services exceptionnelement bas.
La gestion des gares doit-elle rester à la SNCF ? Je pense que non sinon, on nous parlera d'intermodalité quand on mettra une gare autobus à côté d'une gare car TER elle-même à côté d'une gare car CG tout cela à côté de la gare SNCF. Confier la gestion des gares à une nouvelle entité publique permettrait surement d'avoir tous les tspts réunis au sein d'une même gare et non mis côte à côte.

Fnaut Pays de la Loire 11/02/2006 16:41

Merci, Pierre A. M. pour vos réponses toujours  constructives et  fort bien documentées.Effectivement, la gestion publique des gares multimodales, sortie du giron SNCF, est une question posée. Ce serait à qui de reprendre cela en charge :  un nouvel organisme (un de plus !) ou un GIP (groupement d'intérêt public) associant agglos, région, SNCF, RFF, Département, voire privés (possible dans le cadre d'un GIP en minorité); "Privé" fait référence à une association des commerçants locataires de la gare, gestionnaires de parkings (pas toujours publics), sociétés d'autocar, ...

michou 11/02/2006 08:23

Il fut une époque où il n'y avait pas d'écrans à tous les coins de rue et personne ne se plaignait !
Si c'est le seul écran en panne, il faudrait savoir qui en est le propriétaire et qui est chargé de la maintenance, la COTRA ou la SNCF.
Quant à dire que si telle ou telle chose devrait être privatisée, cela irait mieux, cela resterait à voir (à services et équipements égaux). 
Ah démagogie, quand tu nous tiens !

f guimier 10/02/2006 23:11

Ce n'est pas grave, mais c'est chiant !Demandez aux abonnés TER qui prennent le bus. Certains disent que "si tout ça était privatisé, ça marcherait mieux ! "Non donc, ce n'est pas grave. Mais cela nuit à l'image de la COTRA et de la SNCF, incapables de traiter un problème informatique mineur, puisque les autres écrans en gare (hall principal) fonctionnent.

michou 10/02/2006 08:58

Petite erreur. Je recommence.
Il faudrait savoir qui est le responsable de cette terrible panne, et le sanctionner très sévèrement, car dans une ville aussi moderne qu'Angers, cela est inadmissible.
Trèfle de plaisanterie, vous l'aurez compris. Est-ce si grave ? N'y a-t-il pas de sujet plus grave à traiter en ce bas monde ? 

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques