Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 08:30

nv logo fnaut

 

Paris, le 27 août 2012

 

Baisser les taxes sur les carburants automobiles ?

Une mesure coûteuse, un effet marginal, un message antipédagogique

 

 

 

Confronté au mécontentement des automobilistes, le gouvernement envisage une baisse «modeste et provisoire» des taxes sur les carburants : une telle mesure serait incohérente, inutile et dangereuse.

 

+ Il est incohérent de chercher hier à réduire la consommation de pétrole en renforçant le dispositif du bonus-malus puis, aujourd’hui, de vouloir la pérenniser en la faisant subventionner par l’Etat.

 

+ Au moment où on augmente les impôts, il y a mieux à faire pour protéger les automobilistes que de gaspiller l’argent public par une mesure symbolique dont les effets, sauf à ruiner l’Etat déjà peu fortuné, ne pourraient être que dérisoires et provisoires.

 

+ Il est dangereux de nier ainsi que la hausse du prix du pétrole est un phénomène à la fois conjoncturel et structurel, et d’endormir le consommateur, au lieu de le responsabiliser, en validant un « droit acquis » au carburant bon marché, comme le fait le ministre de l’Economie et des Finances quand il déclare : « il n'est pas question que les prix des carburants continuent d'augmenter ».

 

La FNAUT attend du gouvernement des mesures plus efficaces

 

Un effort d’information du public sur le prix des carburants en Europe et leur évolution en France :

 

+ Le prix des carburants automobiles en France est un peu inférieur à la moyenne européenne : 1,42 € / litre de gazole le 13 août dernier contre 1,52 € dans l’Europe des 27. Le litre de gazole coûtait alors 1,54 € en Allemagne, 1,71 € en Italie et 1,77 € en Grande-Bretagne.

 

+ Suivant une étude de l’économiste Jean-Marie Beauvais réalisée pour la FNAUT et l’ADEME, contrairement aux idées reçues, le prix moyen réel d’un trajet de 100 km en voiture (chiffré en nombre de minutes de travail nécessaire pour payer le carburant) a été divisé par 2,5 depuis 1970, soit une baisse de 60% : le salaire minimum a augmenté 3 fois plus vite que le prix des carburants en monnaie courante ; depuis 2000, la fiscalité des carburants a fortement baissé (de 78% du prix de vente à 55% pour l’essence, et de 70% à 47% pour le gazole).

 

Des incitations à réduire immédiatement la consommation de carburant


+ Le lancement d’une grande campagne d’information sur l’éco-conduite, sur le modèle des campagnes de sécurité routière (2h de formation suffisent pour réduire la consommation de 10%) ;

 

+ Un abaissement des vitesses maximales autorisées à 120 km/h sur les autoroutes (comme en Belgique, Espagne, Finlande, Grèce, Irlande, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse et sur de nombreuses sections en Allemagne), 100 km/h sur les voies express et 80 km/h sur les routes ordinaires.

 

Des mesures de fond permettant de réduire progressivement la dépendance automobile


+ Favoriser l’intermodalité pour réduire la longueur des parcours automobiles.

 

+ Faire connaître la prime transport, instaurée sur l’ensemble du territoire en 2009 mais dont l’existence est encore peu connue des salariés.


+ Préparer un vaste plan, créateur d’emplois pérennes, de développement des transports collectifs entre banlieues des grandes villes et dans les zones périurbaines et rurales, où vivent de nombreux automobilistes à faible pouvoir d’achat captifs de leur véhicule.

 

+ Encourager le télétravail et la densification de l’habitat autour des transports collectifs.


 

Contact presse : Jean Sivardière, président de la FNAUT, tél. 04 76 75 23 31

 

 

La FNAUT participera, cet après-midi, à la rencontre entre le ministre de l’Economie et des Finances et les Associations de Consommateurs

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

TER Mayenne - Laval 28/08/2012 23:01


Il y a pourant des solutions toutes simples (mais à moyen terme) : imposer une surface maximale de jardin par rapport à la surface habitable de toute constrction neuve de manière à densifier et
donc à réduire le recours à la voiture (dans le passé, les communes mettaient une surface minimale, ceci est interdit depuis le Grenelle).

michou 28/08/2012 09:02


La grande crainte de nos dirigeants c'est que les français se mettent à utiliser les transports en commun, qu'ils seraient obligés de les développer. Or chacun sait que dans un premier temps, il
faut investir. En ce qui concerne une éventuelle politique des transports, il faudrait qu'ils soient volontaires pour d'abord en élaborer une, ensuite la mettre en oeuvre. Dans la dernière
campagne présidentielle on a vainement cherché une allusion à ce sujet. Bref continuons la politique de l'autruche semble être leur maître-mot et continuons à favoriser le mode routier !

Fnaut Pays de la Loire 28/08/2012 23:28



Trés bonne remarque sur les élections : ont cherche en vain les mesures concernant les transports...


Et également sur "une éventuelle politique des transports", il faudrait plus de volontarisme ...


Vous devriez adhérer à la FNAUT M. Michou...



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques