Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 07:30

  logofnaut2012

  Janvier 2014

 

  Pour un développement durable du service de transport public, non à la gratuité totale

 

Voir la partie 1 et la partie 2 

 

Bien que la pratique de la gratuité totale des réseaux de transport urbain soit très marginale (environ 2 % de la population desservie), elle alimente de nombreux discours et bénéficie d’un retentissement important auprès du public...

 

 

4. La gratuité totale singularise les transports par rapport aux autres  services publics


La question de la gratuité de l’eau, de l’électricité, du gaz, des services postaux, des cantines scolaires… ne fait jamais débat. Pour ces services, des dispositifs d’aide aux personnes en difficulté sont prévus. Or ces services sont tout aussi essentiels que les transports publics. Il n’existe donc aucune raison objective de singulariser ces derniers.

 

De la même manière, les transports publics devraient bénéficier du taux de TVA réduit compte tenu de l’importance qu’ils revêtent pour les populations et la qualité de vie en ville.

 

L’UTP et la FNAUT considèrent que les transports publics constituent un bien de première nécessité, et, qu’à ce titre, tout doit être mis en oeuvre pour en assurer la pérennité et notamment l’application d’un taux de TVA réduit.


P1060467

TER en gare de Savenay

 

5. La gratuité totale n’est pas la meilleure forme d’équité sociale


L’ensemble des réseaux de transport public, à l’instar des autres services publics, proposent des tarifications spécifiques pour les populations fragiles et les font évoluer pour mieux correspondre aux nouvelles précarités sociales.
Ainsi, la mise en oeuvre de la tarification solidaire, basée sur les ressources du foyer et non plus sur le seul statut ou âge de la personne, garantit des tarifs adaptés à la capacité contributive des voyageurs.
De ce fait, les transports publics répondent au droit au transport pour tous et garantissent à tous l’accès durable à la mobilité.

 

L’UTP et la FNAUT considèrent que la gratuité des transports publics doit être réservée aux catégories de voyageurs les plus défavorisées dans le cadre de dispositifs de tarification ciblés.


P1020173 Autobus de la ville d'Angers

 

6. La gratuité totale n’est pas favorable au développement durable


Aucune étude n’a, à ce jour, démontré que la gratuité totale du transport urbain encourageait un report modal massif et durable de la voiture particulière vers les transports publics, contrairement à l’investissement dans l’amélioration de la performance du réseau. En revanche, elle peut favoriser le report modal de la marche vers les transports urbains.
Par ailleurs, la gratuité totale instille l’idée que la mobilité n’a pas de coût. Elle peut favoriser l’étalement urbain et encourager les localisations résidentielles ou d’activités de plus en plus éloignées des villes-centres.

 

L’UTP et la FNAUT considèrent que la gratuité des transports publics ne peut se justifier par des considérations environnementales.

 

 

7. La gratuité totale peut altérer la perception de la valeur du service


« Ce qui est gratuit n’a pas de valeur » : la perte de repères que constitue l’absence de tarif pour un service qui a pourtant un coût de production élevé, car à forte intensité de main d’oeuvre, en altère la perception.
Une dégradation dans la prise en considération des personnels et des matériels risque donc d’être constatée dans certains réseaux de transport public gratuits.

 

L’UTP et la FNAUT s’inquiètent des conséquences d’une image dévalorisée des transports publics véhiculée par leur gratuité totale.

 

A suivre

UTP - Claude Faucher, délégué général de l’UTP
cfaucher@utp.fr
FNAUT - Jean Sivardière, président de la FNAUT
sivardiere@wanadoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

SP 28/02/2014 04:12


"Une dégradation dans la prise en considération des personnels et des matériels risque donc d’être constatée dans certains
réseaux de transport public gratuits."


C'est faux, le contraire a été constaté à Aubagne. La gratuité instaure un nouveau type de relation beaucoup plus cordial entre les usagers et les personnels, basé justement sur l'absence
d'échange marchand

SP 28/02/2014 03:58


Oser dire que "Aucune étude n’a, à ce jour, démontré que la gratuité totale du transport urbain encourageait un report
modal massif et durable de la voiture particulière vers les transports publics", il faut le faire.


A Aubagne, la fréquentation a explosé et les études ont montré que 67% des nouveaux usagers auraient pris leur voiture si le transport en commun n'avait pas été gratuit. Et pour les autres, ce
sont des usagers qui en profitent pour se rendre plus souvent dans le centre d'Aubagne au lieu de rester enclavé dans leur quartier. Le droit à la mobilité, surtout quand elle est propre ça
mérite d'être défendu non ?


Et c'est économique : à Aubagne, la subvention par passager transporté est plus faible qu'avant la mise en place de la gratuité. Ce qui signifie que le bilan socio économique est largement
positif ! (avec des possibilités de se déplacer plus importantes, les entreprises contribuent certes un petit peu plus, mais les usagers y gagnent le cout de l'abonnement ou des carnets de ticket
de bus et surtout du non usage de la voiture)


Enfin, ça ne remet pas en cause le développement du réseau. Au contraire, sans cela, Aubagne n'aurait pu envisager d'avoir un tramway... qui sera lui aussi gratuit pour les usagers !


En PACA, de nombreuses rouvertures de lignes ferroviaires sont condamnés, soit disant que le trafic serait trop faible. Mais il s'agit du trafic dans les conditions de fréquence et temps de
parcours ferroviaire.... et de tarification TER ! Nul doute que le résultat changerait avec la gratuité. Je crois savoir qu'en pays de la Loire, il y a aussi des lignes à rouvrir : essayez la
gratuité, et vous verrez, vous l'adopterez !

Fnaut Pays de la Loire 01/03/2014 02:03


Nous reviendrons plus en détail sur vos arguments ... voir en particulier l'article
http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-la-gratuite-des-transports-un-effet-en-trompe-l-oeil-suite-122379984.html qui évoque Aubagne... Le transport ne peut pas être gratuit ... ce qui n'empêche
pas l'existence de tarifs sociaux très très modique...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques