Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2008 1 24 /03 /mars /2008 11:00

...l 'Etat se sert en premier...

Un dividende versé à l’Etat par la SNCF :
la FNAUT fait part de son incompréhension et de son inquiétude

 

Selon le ministère de l’Economie et des Finances, cité par le Journal du Dimanche du 16 mars 2008, la SNCF va verser à l’Etat un dividende (qui pourrait se monter à 150 millions d’euros) au titre de son exercice 2007, au cours duquel le groupe SNCF a dégagé un bénéfice de 930 millions d’euros.

Cette information suscite l’incompréhension, car la SNCF n’est pas une entreprise industrielle ordinaire tenue de rémunérer son actionnaire.



L'état du réseau necessite déjà des moyens financiers supplémentaires pour régénérer les voies ferrées hors d'âge  (train de travaux en gare d'Angers)

Elle suscite l’inquiétude car, manifestement, l’Etat sous-estime l’ampleur de l’effort financier qui est nécessaire pour mieux répondre aux exigences de service public, d’aménagement du territoire et de sauvegarde de l’environnement exprimées par les voyageurs et les régions.


Le Chef de l’Etat vient, dans une lettre de mission datée du 27 février, de fixer au nouveau président de la SNCF des objectifs sociaux et écologiques ambitieux, en remarquant qu’ils exigeaient « la mobilisation de moyens financiers supplémentaires de l’entreprise ».


Parmi ces objectifs, figure celui de « faire des déplacements ferroviaires quotidiens un nouveau modèle de service public ». Sa réalisation suppose que la SNCF puisse moderniser ses gares et son matériel roulant, étoffer et fiabiliser ses dessertes de proximité (Transilien, TER, Corail Intercités), en Ile de France comme en province.


Dans ces conditions, on comprend mal que l’Etat, pour alimenter son budget général, cherche à priver la SNCF de moyens dont, sauf à s’endetter dangereusement, elle a un besoin impératif pour atteindre des objectifs qu’il a lui-même fixés.


Cette décision augure mal de sa volonté de mettre en œuvre les préconisations du Grenelle de l’environnement, qui supposent un effort sans précédent pour développer les performances et l’attractivité du rail.

 

Paris, le 18 mars 2008

 

Jean Sivardière, président de la FNAUT

Communiqué de Presse de la FNAUT Nationale

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

Jacques 14/04/2008 22:11

De tout façon ce n'est plus à la SNCF de décider de réinvestir en infratstructure. C'est à RFF avec l'argent de l'Etat.C'est bien pour cela que les 150 MEuros qui arrivent dans les caisses de Bercy pourraient être réinvestis.

Fnaut Pays de la Loire 15/04/2008 00:01


Guillaume PEPY a bien l'intention d'investir dans l'infrastructure.


Jacques 04/04/2008 11:08

"Il devrait être reversé à l'infrastructure ferroviaire" dit Zouzou. C'est bien ce que je disait espérer dans mon commentaire plus haut.Quant aux commentaire de Michou, ils sont parfaitement justifiés. Mais c'est justement là qu'il faut réagir. Soit le bénéfice d'une société d'Etat n'est pas une notion défendable, soit il vaut mieux ne pas en parler! Je note personnellement qu'il s'agit de 150 MEuros qui devraient être réinvestis TOTALEMENT vers RFF et l'amélioration du réseau.

Fnaut Pays de la Loire 05/04/2008 00:31


Oui mais c'est Bercy qui décide et comme les caisses sont vides...
Les bénéfices devraient être réinvestis dans l'infrastructure et c'est là que l'on constate que la SNCF n'a pas toutes les libertés. C'est l'Etat qui décide même si cela va à l'encontre de
sa stratégie.


Michou 30/03/2008 09:32

Zouzou raconte des "bêtises", ce n'est pas beau de travestir la réalité des faits lorsqu'on n'y connaît rien§

Zouzou 28/03/2008 19:35

Ce bénéfice de la SNCF  est totalement artificiel  ; il n'existe que parce que la SNCF reçoit beaucoup d'argent des collectivités locales et qu'elle paie l'usage de l'infrastructure de RFF moins cher qu'elle ne facture au même RFF la seule gestion courante de ces voies ...Il devrait être reversé à l'infrastructure ferroviaire, la manière la plus simple étant d'augmenter les péages...

Michou 27/03/2008 08:58

"Il est assez normal qu'une société faisant des bénéfices  verse des dividendes à ses actionnaires". Dans l'absolu si l'on peut admettre ce raisonnement, il faudrait d'abord, d'une part que cette société ne soit pas publique, et d'autre part que l'actionnaire en question (dans le cas présent l'Etat), ne la conduise pas à la faillite par sa politique de transports. On peut même ajouter que ce serait une bonne chose si dans le même temps l'actionnaire avait rempli par le passé correctement son rôle en ne faisant pas supporter à ladite société un déficit dont il est le premier responsable. Il semble que dans ce domaine on est loin du compte ! 

Jacques 25/03/2008 13:46

Il est assez normal qu'une société faisant des benefices verse un dividente à ses actionnaires.Il est à espérer que l'Etat reversera à RFF la somme en question pour la remise en état du réseau.

Fnaut Pays de la Loire 26/03/2008 23:26


Une partie seulement retournera aux transports collectifs, le reste ira à l'Etat


Michou 25/03/2008 10:12

L'Etat va pénaliser la SNCF de deux manières: d'une part en prélevant une partie de se "bénéfices", d'autre part en augmentant les péages de RFF de 80% (uniquement pour la SNCF). D'ailleurs il faut rapprocher de cela l'affirmation faite dans LVDR que RFF allait baisser ses tarifs de 50% pour les nouveaux opérateurs privés. Le sabotage de l'entreprise publique continue. M.SIVARDIERE continuez votre combat!

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques