Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 08:00

nv logo fnaut

Laval, le 6 novembre 2012

 

 

Communiqué de Presse


 

La FNAUT réagit aux futures propositions de dessertes ferroviaires de Laval en 2013 : entre inquiétude et agacement.

 

 

La nouvelle desserte 2013 de Laval, présentée par la SNCF, en préfecture le 22 octobre dernier se concrétise par la suppression d'un train le dimanche soir et par un changement significatif d'horaire le vendredi soir en partance de Laval.


Alors que la LGV Ouest et la « virgule de Sablé » sont en construction, annonçant pour 2017 un renforcement de l’attractivité du territoire mayennais par de nouvelles possibilités de dessertes ferroviaires, la SNCF préfère supprimer des arrêts en Mayenne. Cette décision unilatérale est injustifiée.

 

La SNCF ne respecte pas ses engagements passés et notamment la « convention de garantie de desserte » qu’elle a signé le 30 janvier 2007, avec l’Etat, les 2 Conseils Régionaux et RFF qui prévoit « le maintien du nombre d’arrêts et la qualité de la desserte existante au service 2006, lors de la mise en service de la LGV » en profitant de la durée de la construction de la nouvelle infrastructure pour réduire l’offre train.


La FNAUT demande que le Comité de Suivi de cette convention, assurée par le Préfet de la Sarthe, se réunisse pour aborder la question de la desserte actuelle et prenne en compte la complexité de la situation annoncée par la SNCF.

L’Association Régionale se base sur l’objectif de ce Comité qui selon les propos de M. Pascal LELARGE, Préfet de la Sarthe le 27/08/2012 à Juigné sur Sarthe, est d’assurer le respect de la convention et surtout « de débattre des améliorations susceptibles d’être apportées en fonction de l’évolution des trafics et d’examiner les modalités de mise en œuvre d’un meilleur service ». Comment pourrait-il être question d’un meilleur service si le service de base est dégradé en amont des discussions ?


P1010711.JPG

 

Pour que Laval reste attractive il faut qu’elle garde sa desserte ferroviaire !

 

Les usagers rappellent la SNCF à ses obligations d’autant qu’elle a déjà annoncé de nombreux retards, des fermetures de lignes, pour l’année 2013 suite aux travaux sur les infrastructures qui vont pénaliser les usagers sans compensations financières pour service dégradé.

 

En effet, pendant toute l'année 2013, une succession de chantiers aux impacts et aux durées différents vont se dérouler entraînant suivant les cas : des décalages d’horaires de trains, des rallongements de temps de parcours, des modifications de correspondance, des suppressions temporaires, des substitutions routières et parfois plusieurs horaires au cours de l’année, pour un même train.

 

Sur la ligne Le Mans - Laval – Rennes, les travaux de raccordement du réseau à la future LGV, sont d’ors et déjà annoncés avec comme effet des allongements ponctuels des temps de parcours de 3 à 5 minutes et des fermetures de ligne pendant 24h à 36h lors d’opérations « coup de poing ».

 

La FNAUT ne conteste pas l’utilité de ses travaux qui vont contribuer à améliorer le fonctionnement du réseau mais les consommateurs précisent que les efforts doivent être partagés. Si les usagers doivent «encaisser» «sans broncher» une exploitation capricieuse des trains, il est hors de question que la SNCF réduise l’offre ferroviaire sur Laval et les autres villes couvertes par la convention… C’est du donnant donnant ! C’est à l’exploitant ferroviaire de trouver les solutions de remplacement dans les situations où elles pénalisent ses clients. (La SNCF a su trouver un arrêt à Laval à 8h39 du TGV Paris Brest de 7h03 dans le cadre des relations TGV Paris -Laval -Rennes)

 

Si la SNCF veut réduire l’offre ce n’est pas le cas des collectivités qui montrent l’exemple. La Région des Pays de la Loire vient d’annoncer la création à compter du 9/12/12, du lundi au vendredi hors été d’un aller-retour Laval – Le Mans le matin [Laval (8h45) – Le Mans (9h46) et Le Mans (9h39) – Laval (10h35)] ce qui comblent des trous de desserte de presque 5 heures !


P1090919

 

Enfin la FNAUT juge sévèrement la méthode du fait accompli qui consiste pour la SNCF a présenter des nouveaux horaires sans en informer les principaux intéressés à savoirs les usagers et leurs associations représentatives.

Il est scandaleux que l’opérateur historique n’ait pas retenu les leçons de 2012 et des changements horaires lors du non cadencement des circulations en Pays de la Loire qui s’était traduit par des mouvements de protestations.

 

A contrario, l’annonce par la Région de la mise en place à partir de l'année 2014 d’une concertation des élus, des associations, des usagers du monde économique et scolaire pour organiser la mise en place du cadencement à l'horizon 2016 prend la méthode SNCF à contre-pied et prouve que le dialogue est possible.

 

Pour appuyer sa démarche la FNAUT lance une pétition pour réclamer avec les signataires, usagers du train :

  • le maintien de la desserte de Laval en l’état et notamment le dimanche, jour où les circulations TER se font rares.
  • réaffirmer la nécessité que la desserte de Laval soit optimale et que les « trous de desserte » dans la grille horaire soient comblés.
  • la mise en place d’un dialogue véritable avec la SNCF.

Enfin l’association appelle les pouvoirs publics, l’Etat comme principal actionnaire de la SNCF et les collectivités territoriales principales autorités organisatrices de transport a s’impliquer davantage pour garantir la desserte des territoires.

 

Pour la FNAUT

Fabrice EYMON

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Mayenne
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques