Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 09:00

badge

 

suite de la 1ere partie

 

Le collectif des élus qui doutent (fortement) de la pertinence du projet d’aéroport a commandé une étude indépendante à un consultant extérieur spécialisé. Voici ce qui ressort de cette étude.

  

Besoin d'un nouvel aéroport ?

La proposition d'un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes a été émise parce que l'aéroport de Nantes Atlantique serait proche de sa capacité maximale.

 

Ce rapport a analysé les preuves données sur la capacité maximale de Nantes Atlantique et conclut qu'il peut se passer encore beaucoup de temps avant que celle-ci soit atteinte. Deux raisons à cela :


1. Les projections de croissance de la demande des passagers sont optimistes


+ Les projections actuelles du prix du pétrole sont considérablement plus élevées que celles existant à la date de la publication des projections de passagers. En conséquence, les prix sont plus élevés et la demande de transport aérien sera plus faible.

 

+ Les projections de passagers ne prennent pas en compte le fait que l'aviation sera incluse dans le marché européen des émissions de CO2 (ETS). Il en découlera que les prix seront plus élevés et la demande de transport aérien plus faible.


 + Deux des scénarios sur lesquels ces projections sont fondées, comportent des hypothèses plutôt optimistes de croissance économique. Une hypothèse moins optimiste induirait une demande de transport aérien plus faible.


P1010998.jpg

 + Tous les scénarios sur lesquels les projections sont fondées supposent que les coûts de l'aviation vont continuer à décroître dans les prochaines décennies. C'est probablement basé sur leur diminution dans le passé, due à la libéralisation du trafic aérien en Europe et à l'arrivée des compagnies low cost. L'expérience aux Etats-Unis montre cependant que la libéralisation et l'émergence des compagnies low cost produisent une baisse des coûts qui semble se tasser avec le temps.

 

+ Le rail à grande vitesse est un substitut au transport aérien. L'amélioration du réseau LGV (par exemple sur Nantes-Roissy et Nantes Orly avec le barreau sud) peut accroître la demande en transport ferroviaire aux dépens du transport aérien.


+ Le marché de l'aviation en Europe peut arriver à maturité et devenir saturé dans les prochaines décennies, ce qui signifie que la demande croîtra moins vite que la progression des revenus.


2. La capacité de la piste n'est pas contrainte par le nombre de passagers mais par le nombre de mouvements.


+ Une analyse des données de trafic des aéroports européens montre que le nombre de passagers par vol à Nantes Atlantique est plutôt faible pour un aéroport de cette taille. Cela suggère qu'une croissance de la demande peut être satisfaite au moins en partie par l'augmentation du nombre moyen de passagers par avion, par exemple en utilisant des avions plus gros.

 

A partir du moment où cela ne ferait pas augmenter le nombre de mouvements, les limites de l'aéroport actuel seraient atteintes dans un futur (beaucoup) plus éloigné.


Justification économique pour un aéroport à Notre Dame des Landes


La proposition d'un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes a été justifiée sur des bases économiques avec une analyse globale Coûts/Bénéfices (pièce F, EP). Cette analyse montre que le bénéfice principal pour la création du nouvel aéroport est celui apporté aux passagers, qui à son tour, consiste essentiellement en des gains de temps de trajet. Un second bénéfice majeur est le fait que l'urbanisation du sud de Nantes progresserait, même si les bénéfices sont difficiles à quantifier. Les autres bénéfices, dont la réduction du bruit, sont de bien moindre ampleur.


Les bénéfices en termes de sécurité externe (le risque d'accident d'un avion qui cause des victimes et des dommages en dehors du périmètre de l'aéroport) sont pratiquement négligeables en termes économiques, même si l'argument émotionnel est fort.


Les gains en temps de trajets diffèrent en fonction de la projection du nombre de passagers utilisant le nouvel aéroport. Comme démontré ci-dessus, le rapport conclut que les projections utilisées dans l'analyse globale Coûts/Bénéfices existante, sont trop optimistes. En termes monétaires, les économies de temps de trajet sont le produit du temps économisé (en heures) par la valeur de ce temps (en Euros). Nous avons découvert que la valeur donnée au temps est bien plus élevée que celle qui est recommandée en France.


Dans la justification économique pour un aéroport à Notre Dame des Landes, publiée en 2006, 3 scénarios sont présentés ; l'un d'eux présente un résultat négatif entre les coûts et les bénéfices (les coûts excèdent les bénéfices, en dehors de l'effet sur l'urbanisation), les deux autres présentent un résultat positif.

 

Dans un seul scénario, le taux de rentabilité interne du nouvel aéroport est suffisant pour compenser le risque du projet, tandis que dans les deux autres, il est trop bas.


A suivre...

 

nantes-atlantique.gif La complémentarité rail + avion ne demande qu'à être aménagé à Nantes Atlantique

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques