Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 07:50

logo2 

Présentation de l'étude régionale sur la reprise d'activité voyageurs Nantes Paimboeuf

 

 le 3 juillet 2013

 

Le 2 juillet en mairie de Sainte Pazanne le Collectif, le SCOT, la députée du Pays de Retz ont eu droit à la communication de l'étude régionale sur la reprise d'activité voyageurs Nantes Paimboeuf. La conclusion livrée par le Vice-Président chargé de la commission régionale transports est catégorique : "la remise en service ne peut être envisagée que dans un délai de 2Oà 30ans! et il ajoute " nous ne savons pas quelle sera la situation à cette époque ! Nous nous opposerons à tout vente et retranchement de lignes ferroviaires sur le territoire des Pays de la Loire, il faut préserver l’avenir.

 

Dans le prochain colloque régional organiser par le CER SNCF des Pays de la Loire, le 4octobre prochain, il faudra vérifier si ce discours est celui du Vice-Président ou celui de la majorité du conseil régional.

 

L'étude régionale

 

Un jugement complet et précis doit s'appuyer sur la totalité des documents nous attendons d’avoir reçu le document.

 

Première partie l'évolution démographique

 

C'était pour Bontemps la raison primordiale. L'étude se limite aux communes riveraines (Paimboeuf, St Viaud, St Père en Retz, Chauvé, Chéméré, Arthon en Retz, St Hilaire de Chaléons et Ste Pazanne) cette dernière étant touché par l’augmentation de l’offre qui découlerait de la réouverture. En excluant les communes rabattantes largement aussi peuplées cette étude nous parait partielle. Nous arrivons ainsi en 2020 à une population évaluée à 36.000 individus. Les gares de la Sicaudais Frossay et la Feuillardais Vue ne prennent pas en compte les communes qu’elles desservent ! L'étude porte sur six communes pour le Collectif et le SCOT c'est douze !

 

Deuxième et troisième parties les coûts sociaux et économiques

 

Une cascade d'infos et de chiffres difficiles à enregistrer et à analyser sur le champ. Le nombre de voyageurs retenu : 365 soit 1% de la population considérée. Des recherches sur Challans et Saintes Pazanne devraient nous informer sur le % de la population utilisant le train. Apparemment ces données ne concernent que les départs de la ligne Paimboeuf Saint Hilaire.

 

Le temps de parcours moyen Paimboeuf Nantes 1h14’ ou 53' suivant le nombre d’arrêts desservis, comparable à celui des années 30 ! En 2011 dans un tract aux usagers le Collectif CGT des cheminots du Pays de Retz avait transposé l'exemple de Nantes Clisson aux liaisons Nantes Saint Gilles et Nantes Pornic et arrivait à une réduction de 40% du temps actuel !

 

Les coûts les variations sont stupéfiantes l'évaluation pour les P.N. vont de 1 à 10, la remise en état de 58MM€ à 124MM€.

 

Le bilan de production de CO2 est largement supérieur à celui d'un transport en commun routier ! ils ont pris comme référence le X 73500 d'Alstom qui a plus de 14 ans d'âge alors que pour le mode routier il a été pris le dernier autocar au norme 2012 !

 

P1040735.jpg

Le X TER 73500 qui ne figure plus au catalogue d'Alstom

 

Les réactions

 

Le maire de Paimboeuf : le report de réalisation c'est un coup dur pour la commune un risque d'évasion de population et des menaces sur les établissements scolaires, lycée professionnel et C.E.S. Il regrette la non prise en compte du fret.

 

Le Président du SCOT C'est une déception ! Il regrette la non prise en considération de la nécessité de désenclaver le Pays de Retz et conteste le temps donné pour une liaison en voiture Pays de Retz Nantes ; les bouchons ont été éliminés.

 

La députée du Pays de Retz : Elle admet les échéances, pense que certains des participants ont un attachement fort au chemin de fer, sous-entendu pas objectif, préconise d'organiser l'entretien de la voie par des travaux de débroussaillage confiés à un chantier d'insertion (trente ans de momification de cette voie inutilisée est-ce sérieux ? sans parler d'un coût évitable)

 

La maire de Corsept : Développer les services départementaux routiers. Ajoute l'expérience montre que l'on peut, par l'action, faire bouger les choses.

 

Le Collectif :

 

Daniel sur le maintien de l'appareil de voie d'accès à Paimboeuf Réponse de Bontemps "Pas question, la priorité c'est le renouvellement mais si RFF le prend en charge pas d'inconvénient

 

Jean conteste le temps de parcours, la comparaison énergie et pollution rail route.

 

Paul rappelle les critiques du collectif sur la première étude qualifiée de sommaire par Bontemps. Insiste sur la prise en considération des propositions syndicales et donne l'exemple de la réforme de la SNCF de 1997 et son traitement aujourd'hui. Estime nécessaire de se dégager de l'emprise financière.


P1060386

La gare de Ste Pazanne

 

Premières réflexions

 

Le report sans garantie tient pour nulles et non avenues toutes les prises de positions qui réclament des mesures urgentes de remise en service de cet embranchement. Elles sont nombreuses Citons le Conseil Général 44 unanime depuis 2004, la quasi-totalité des municipalités du Pays de Retz , le SCOT, le soutien au Collectif du Président de la République, du Premier Ministre, des Ministres des Transports, de l'Écologie.

 

Cette décision est en contradictions avec les engagements de la majorité régionale qui réaffirme sa volonté de réactiver les lignes oubliées..

 

Le renouvellement des lignes Sainte Pazanne Pornic Sainte Pazanne Saint Gilles

 

Le Vice-Président Bontemps a curieusement confirmé et justifié le discours du Collectif dès le début de ce projet : à ce jour le financement n'est pas assuré. Si la discussion sur le Contrat État Région n’est signé que fin 2014 cela reporterait les travaux d’au moins un an !!! mais plus grave ils nous a demandé de nous battre pour obtenir ce finance plutôt que se battre sur la réouverture , comme si les 2 combats étaient contradictoires.

 

Sur les 109MM€ une seule participation assurée celle de RFF 26,3MM€, la Région et les départements 44 et 85 un engagement circonstancié de 58MM€ ( dépend des dotations 2014 de l'État et d'une augmentation des charges de ces collectivités notamment sociales) reste la participation de l'État . Madame la Députée du Pays de Retz, qui devait interpeler le Ministre n'a pas, à ce jour, répondu à notre demande d'informations, nous apprenons par la presse aujourd'hui que le Ministre des Transports donnerait une réponse à l'automne!

 

Les conclusions

 

Elles seront tirées collectivement mercredi 10 juillet prochain où la présence de chacune et chacun est vivement souhaité, à défaut ne pas hésiter à une contribution par Mail.

 

Déjà nous devons apprécier correctement le rôle et la place du Collectif dans ce dossier. Le Collectif a été et reste le moteur de la défense et de la modernisation du service public ferroviaire du Pays de Retz. Si sa représentativité et sa pertinence son combattues elles sont incontestées, dans cette situation nouvelle son autorité est intacte voire renforcée.

 

L’obstacle à lever c'est à la fois l'opposition de la région et les effets d'une mauvaise politique des transports à un moment où des menaces sans précédent pèsent sur l'avenir de l'entreprise nationalisée. Notre combat est véritablement symbolique.

 

Nous n'avons pas le choix nous devons informer, sensibiliser, rassembler, mobiliser promouvoir des actions les plus massives possibles. Les députés du Pays de Retz (PS) du Nord Vendée (UMP) interpellés mis en face de leurs responsabilités et porteurs des revendications citoyennes de leurs mandants. Il y a urgence. Les échéances électorales sont des moments favorables à l'expression populaire. Nous allons renouveler nos demandes de rencontre avec les différents partis de la Gauche à ce jour sans réponse.

 

Le rassemblement ce sont les Cheminots actifs retraités, les usagers, les élus, le SCOT, la FNAUT (souvenons-nous des interventions musclées et judicieuses de Jacques Michau Président régional de cette association)

 

Ne sous estimons ni les enjeux ni nos atouts.

 

Nous possédons un riche arsenal d'arguments majeurs.

 

La question : allons disposer de suffisamment de femmes et d'hommes pour les utiliser ?

 

A chacun sa réponse.

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT Loire Atlantique
commenter cet article

commentaires

michou 16/10/2013 00:49


Dire que les cheminots sont opposés aux réouvertures de lignes est tout simplement mensonger. Ceux que vous citez sont certainement des cadres et ils tiennent à leur place.

Jacques 09/07/2013 13:47


Sans vouloir en rajouter, je voudrais rappler que la région de Pornic et du pays de Retz, appartenant au département de "Loire Inférieure" en ces temps là, a toujours délaissé ses relations avec
la ville de La Roche-sur-Yon dont on sait maintenant l'importance économique en Sud Loire.


La ligne de Commequiers à La Roche-sur-Yon a été abandonnée à cause de son manque de trafic, et déferrée en grande partie! Pourtant, avec les mêmes problématiques que pour le ligne
Cholet-Partenay, il y a peu d'endroits où il ne faudrait détruire qu'un bâtiment ou deux pour retrouver la totalité de la plateforme ferroviaire et réouvrir la ligne.


Ne faut-il pas ajouter cette possibilité en option ?

Fnaut Pays de la Loire 11/07/2013 00:25



Les lignes mises en avant sont les lignes qui ne sont pas retranchées où dont l'infra existe encore...



Jacques 09/07/2013 12:30


Evidemment, dans mes discours prochains, je soutiendrai la FNAUT pour le réouvberture de Nantes-Paimboeuf, ligne faisant partie de "l'étoile" de Ste Pazanne..


Combattons pour ne pas attendre 2030/2050.

Jacques 09/07/2013 12:28


Pardonnez moi de faire encore un commentaire critique sur les avis en provenance de RFF et de la SNCF. J'ai suffisamment d'amis dans ces entreprises pour me le permettre.


Je vous conseille à FNAUT de parcourir le blogue "cheminots.net". Les avis sont extremement opposés à la réouverture des lignes que nous défendons. Il y a une vraie culture d'opposition. Tout
résultat positif des sociétés privées y est combattu avec des arguments curieux.


Les cheminots ne croient pas à la rénovation des lignes et au regain d'intérêt des usagers des transports pour le rail. C'est là le problème.


Tout rapport officiel doit prendre en compte les avis de chacun, ce qui est normal et de bonne pratique démocratique. Sauf que les avis des "plus professionnels" sont négatifs !

Fnaut Pays de la Loire 11/07/2013 00:22



Et oui ...Après tout c'est bien la sncf qui a sabordé les correspondances pour faire chuter les fréquentations dans les années 60 70 et plus tard... Elle qui instruisait les dossiers de
retranchement, fossoyant son propre réseau...


 



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques