Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 08:00

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

 

 

Communiqué de presse du 28 décembre 2011

 

 

Tarifs SNCF : la FNAUT réclame une offre de trains à bas prix

 

La hausse des tarifs que vient d'annoncer la SNCF s'explique par le rattrapage de l'inflation 2011, évaluée à 1,7%, et par la hausse du taux réduit de TVA de 5,5% à 7%.

 

Les tarifs de la SNCF doivent par ailleurs supporter la hausse des péages exigés par RFF pour lui permettre de rénover et de moderniser le réseau classique après plus de 20 ans d'abandon.

 

La FNAUT déplore la décision du gouvernement relative à la TVA : les transports publics - urbains, routiers et ferroviaires - font en effet partie des services de première nécessité, et leur usage devrait être encouragé selon les objectifs du Grenelle de l'environnement.

 

P1010718--2-.JPG

 

 

La FNAUT rappelle que les tarifs du TGV et des trains Téoz et Lunea sont considérés comme excessifs par les familles et par les voyageurs obligés d'organiser leurs déplacements en dernière minute et d'acquitter alors le prix fort.

 

Cependant le TGV, s’il est très performant, est une technique intrinsèquement coûteuse en infrastructures et en matériel roulant.

 

C'est la raison pour laquelle la FNAUT demande que la SNCF maintienne, parallèlement aux lignes à grande vitesse, un minimum de services ferroviaires Intercités, plus lents mais aux tarifs plus accessibles - et renonce à mettre en place des services d'autocars qui ne répondent pas aux besoins de confort des voyageurs et ne relèvent pas de la mission de la SNCF.


P1020580.jpg

 

Quant aux trains de jour Téoz, la SNCF devrait renoncer à la réservation obligatoire coûteuse, l'expérience montrant que, quand ils ont le choix, les voyageurs préfèrent utiliser des trains facilement accessibles.


 

Contacts presse

Jean Sivardière, président de la FNAUT, 04 76 75 23 31

Jean Lenoir, vice-président, 01 48 73 84 81

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DJAMENT A. 31/12/2011 09:05


Mille fois d'accord pour le maintien, le rétablissement et le développement de lignes Intercités, mais attention toutefois à éviter les effets pervers d'une offre ferroviaire longue distance à
deux vitesses : ces trains Intercités sont indispensables sur la plupart des lignes desservies par le TGV car celui-ci ne s'arrête pas dans des villes moyennes où il est pertinent qu'une desserte
"grande ligne" existe (ou pire à cause des gares en plein champ, aberrations qu'il conviendrait de supprimer purement et simplement, même si cela peut demander des travaux assez compliqués), mais
si c'est pour créer la concurrence au sein du rail même en asséchant une partie du trafic TGV devenu beaucoup trop une grande partie des usagers, c'est néfaste (de même que le car à bas prix
entre Paris et Nantes, par exemple, qui existe maintenant, est un scandale pour tout défenseur conséquent des transports publics). Par exemple, entre Paris et Nantes, il est évident qu'un train
Intercités devrait s'arrêter systématiquement au Mans et à Angers, mais aussi à Chartres, et surtout avoir des horaires complémentaires des dessertes actuelles Le Mans/Angers/Nantes ; une liaison
Chartres/Le Mans rapide (sans arrêt) serait indispensable pour redonner à cette ville la place qu'elle a perdue avec la mise en place de la LGV ; il serait aussi intéressant d'avoir un arrêt à
Versailles pour permettre aux habitants de la banlieue sud d'avoir des relations vers l'ouest sans passer par Paris (ou aux habitants de l'ouest d'aller visiter ce haut lieu touristique en
évitant la gare Montparnasse).


  Un autre point que ce sujet mériterait de préciser : les trains de nuit, indispensables pour la desserte fine sur longue distance, y compris là où le TGV va. Depuis Nantes, outre les
lignes qui ont été supprimées récemment, et en parallèle des TGV directs (très pratiques) vers Strasbourg, un train de nuit vers cette ville desservant Nancy ville (et quelques villes entre Nancy
et Strasbourg) serait très utile : il ne concurrencerait pas vraiment le TGV (lequel, même avec des améliorations comme la deuxième phase de la LGV est, ne permettra jamais d'arriver tôt le matin
à Strasbourg, et est très peu commode pour aller à Nancy en raison de la gare en plein champ) mais offrirait un service complémentaire à la fois sur longue distance et pour desserte fine. On
pourrait évidemment multiplier les exemples du même genre. 

Fnaut Pays de la Loire 01/01/2012 02:35


Et oui c'est la SNCF des années 70 / 80 quand elle proposait ces offres de transport... Mais peut elle remettre en place cette qualité de desserte ? J'en doute...


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques