Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 15:00

nv logo fnaut

 

 

Suite à la récente déclaration commune de la FNAUT et de l'UTP face à la gratuité des transports, voici quelques points qui montrent pourquoi la part modale des transports est faible et quels seraient les autres choix à envisager plutôt que de passer à la gratuité des transports pour inciter à un report modal.

 

En effet, ce choix est souvent lié à une mauvaise perception du fonctionnement de la ville.

 

 

La gratuité des transports, un effet en trompe l'œil


Récemment, des élus de la liste PS d'Avignon ont proposé de rendre les bus gratuits car la part modale des transports n'est que de 7%.


Premièrement, du point de vue de l'organisation territoriale, le réseau de transport ne dessert pas les communes situées au sud d'Avignon. Les bus ne vont même pas jusqu'à Châteaurenard située à seulement 7,5 km (9 km par la route) pour 15 000 habitants …

Plus Rognonas ce sont 20 000 habitants au total non desservis par les transports en commun, voire même presque 30 000 habitants avec les communes de Noves et Barbentane ! Il est nécessaire d'aller chercher les habitants chez eux pour qu'ils utilisent les transports.

 

Lorsqu'ils atteignent la rocade sud d'Avignon, ils sont à moins de 2 km du centre-ville, les habitants ne risquent donc pas d'utiliser les transports en commun et ils ont plus vite fait d'utiliser l'un des nombreux parkings gratuits du centre-ville.

 

Analyse du réseau de transport  


Ensuite, lorsqu'il s'agit d'observer le réseau de transport, plusieurs éléments apparaissent : non seulement le réseau avignonais n'est pas des plus lisibles, mais la fréquence des lignes armatures, à part pour la ligne 1, ne sont pas extraordinaires (15 à 20 mn pour des lignes pourtant appelées Fréquence + …) et pas de service de soirée hormis le vendredi soir …

En dehors du réseau armature, c'est minimum 20 mn pour les meilleures lignes ! Pour des villes de taille comparable comme Le Mans, c'est la fréquence qu'il y a sur les lignes de niveau 3 alors qu'ici ce sont des lignes de niveau 2.

Au Mans, les fréquences à 20/30 mn se retrouvent sur des lignes de niveau 4 pour desservir des communes de 2000 à 4000 habitants en première couronne. Pour des lignes de niveau supérieur 2 à 3, la fréquence passe à 15/20 mn, puis 10/12 mn ou même 12/15 mn pour les lignes secondaires du centre.

 

  P1060734.JPG

Bus articulé au Mans boulevard François Mitterrand avant l'arrivée de la 2ème ligne de Tram

 

La place de l'automobile...


Enfin quelle est la place de l'automobile ? La circulation automobile dans cette ville n'est pas pire qu'une autre. Cela fait moins de pollution s’il n'y a peu ou pas de bouchons.

 

Mais il existe néanmoins un levier possible sans agir directement sur la circulation automobile afin d'encourager le report modal : le stationnement.

 

Un déplacement se fera plus facilement en voiture qu'en transport en commun, surtout lorsqu'il est possible de la garer facilement et à des tarifs facilitateurs. Or, le stationnement dans la vieille ville n'est pas limité ou relativement bon marché.

 

Avignon dispose d'immenses parkings entièrement gratuits...


Limiter l'accès des automobiles au centre historique suppose la mise en place de tarifs très élevés ou d’en interdire l'accès aux usagers non riverains. Ce qui permet de conserver la gratuité pour les habitants de la vieille ville ou tout du moins de leur offrir des tarifs peu élevés.


Mais comme Avignon dispose d'immenses parkings entièrement gratuits qui ceinturent la centre historique, soit plus de 4000 places gratuites en plein cœur de la ville. Ces parkings sont en plus connectés par une navette gratuite pour les plus éloignés, alors après tout, pourquoi s'embêter à utiliser le bus?

 

Et dans le Nord ... à Dunkerque...

 

Dans une autre ville, Dunkerque, la liste Dunkerque en mouvement fait la même proposition de passer à la gratuité des transports.


Or, il est intéressant de constater qu'à Dunkerque il est possible de faire une analyse quasi-similaire à celle d'Avignon avec à peu près les mêmes ingrédients !

 

Un réseau qui n'est pas du tout lisible avec des circuits compliqués et mal identifiés, et même une tarification incompréhensible puisque pour l'usage du tramway à la frontière belge il en coûtera seulement 1 € pour le trajet en bus à Dunkerque compris, alors qu'un trajet simple en bus à Dunkerque coûte normalement 1,40 € !

 

Stationnement  bon marché


Il en va de même pour le stationnement qui est très bon marché. En centre-ville, la ville dispose de 1100 places de stationnement en parking dont 500 gratuites, c'est à dire près de la moitié !

 

Pour le reste, la zone verte est à 1€ de l'heure et ne concerne que quelques rues autour du centre-ville, la zone orange en hyper centre n'est qu'à 1,20 € de l'heure, enfin les parkings sont à 0,80 € de l'heure. De plus, il n'existe aucune modulation tarifaire et en dehors de ces emplacements, le stationnement est gratuit.

Enfin, le parking gratuit du port est connecté au centre-ville par une navette qui est gratuite également.

 

Beaucoup d'ingrédients qui se retrouvent à Avignon et qui effectivement ne favoriseront pas l'usage des transports en commun.

 

 A suivre...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans FNAUT en France
commenter cet article

commentaires

SP 28/02/2014 04:07


Je ne comprends pas cette opposition à la gratuité, surtout venant d'une association censé défendre les usagers.


Quand la TVA augmente sur les TC, c'est mal, quand un opérateur annonce une hausse des tarifs (parfois pour simplement rattraper l'inflation de plusieurs années de gel), c'est mal. Et il faudrait
même une baisse. Et un jungle de tarif compliqués différenciés selon les publics.


Mais houlà, allez jusqu'à la gratuité, surtout pas !!?!!


A Antibes, ville où l'utilisation des transports en commun est très pauvre... il y a des exceptions : les navettes gratuites entre les parkings extérieurs ou quartiers délaissés et le centre
ville. Et la liaison 100 express entre Antibes et la technopole de Sophia elle aussi gratuite.


La gratuité pourrait facilement être généralisé, vu que les recettes des TC, c'est 2 à 3 millions d'euros sur un budget communautaire de centaines de millions d'euros (et même comparé au seul
cout de fonctionnement des TC, c'est un pouième).


Mais quand le maire doit juger s'il serait opportun d'augmenter le Versement Transport (Antibes n'étant pas au plafond, plafond qui en outre va augmenter avec un BHNS à venir (ça fait 30 ans
qu'il doit venir, et pourtant, il y a pas la gratuité, donc on accusera pas la gratuité de l'empêcher de venir (et la ligne 100 est gratuite en quelque sorte pour s'excuser d'un tel retard)), le
maire répond "mais pourquoi l'augmenterait-on ? on ne saurait pas quoi réaliser comme projet avec cet argent supplémentaire !"


Bref, venir expliquer que c'est aux usagers de payer, pour que les TC s'améliorent, c'est du pipeau.

Fnaut Pays de la Loire 01/03/2014 02:16



Parce que se déplacer représente un coût pour la collectivité, pour l'usager ... et pour la planète... Dans beaucoup de lycée, les livres sont prétés par les établissements (Achat de la Région ).
Sont-ils plus respectés pour autant alors qu'ils sont payés par les contribuables? Sont-ils plus utilisés ? Cela contribue-t-il à réduire les inégalités ? A ces 3 questions je réponds non car la
gratuité n'est pas une solution. Quel intêret pour la société de ne pas faire payer le bus aux cadres par exemple ? Aucune, cela ne contribue pas à réduire la différence entre les extrèmes si ce
n'est faire une politique égalitariste mais qui va à l'encontre de la justice sociale... Je préfére un tarif très très bas basé sur les taux d'imposition  (caf...) que la gratuité ...



N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques