Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 08:00

Les 8 , 9 et 10 juillet à La Pâquelais, 44 360 Vigneux-de-Bretagne  !

 

Notre Dame des Landes, un choix énergétique, un choix de société : Résistance au projet de nouvel aéroport !

 

Affiche-Ete-2011_Gris.jpg

 

 

Alors que le modèle énergétique devient une question politique centrale, que s’impose la nécessaire sortie du nucléaire, que les énergies fossiles voient leur exploitation s’orienter vers des extractions moins conventionnelles et encore plus destructrices tels que les gaz ou huiles de schiste, le développement du transport aérien grand consommateur d’énergie, apparaît comme une aberration.


Le combat précurseur contre le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, près de Nantes (44), mené depuis plus de quarante ans par les populations concernées et soutenu par de nombreuses associations, syndicats, partis, élus, citoyens de Nantes et d’ailleurs, illustre l’urgente nécessité de mesurer toute décision de « développement » à l’aune de cette nouvelle donne énergétique.

 

Fresque 2006 06 25 07

Un projet de nouvel aéroport est aujourd’hui en contradiction totale avec une politique d’économie d’énergie et avec les conclusions du Grenelle de l'environnement. Alors que les porteurs eux-mêmes reconnaissent qu'il est un 'pari sur l'avenir', nous ne pouvons que considérer que c’est un projet du siècle passé : dévoreur de terres agricoles indispensables pour assurer la souveraineté alimentaire, destructeur de modes de vie, de solidarités, de pratiques culturelles et sociales.


Ce projet apparaît de plus en plus décalé par rapport à des réalités de moins en moins contestables : stagnation du trafic aérien à Nantes, nécessité de réduire les émissions de gaz à effets de serre, raréfaction inéluctable des ressources pétrolières, coût pharaonique (en constante augmentation) à la charge collectivités publiques déjà exsangues quand tant de besoins sociaux sont insatisfaits.


Il existe déjà un aéroport international sur Nantes bien loin de la saturation, et répondant aux meilleurs critères de sécurité. Cet aéroport est déjà doté des infrastructures nécessaires : périphérique auto-routier, voie ferrée, tramway proche. La sécurité et le confort des populations de Nantes doivent être améliorés par des solutions techniques alternatives, jamais prises en compte jusqu’à ce jour.


Image 11-2

Alors que les collectivités locales, et Vinci, concessionnaire pour 55 ans récemment désigné pour la construction et l'exploitation future, font tout pour faire avancer le projet à marche forcée, la résistance se poursuit sur le terrain, les recours s'organisent, la mobilisation grandit au niveau national.


L’appel au rassemblement national de résistance au projet d’aéroport les 8, 9 et 10 juillet 2011 à Notre Dame des Landes (44)est lancé . Il est possible de le rejoindre. La poursuite des signatures se fera par mail à l'adresse:

soutien_lutte_ndl_07_2011@orange.fr


 

Contacts Nantes : Dominique Fresneau : 06.71.00.73.69, Karine Plantier : 06.26.96.17.67
Contact Paris : Gilles Monsillon : 06.73.68.86.33
Sites de référence : http://acipa.free.fr et http://ete-2011-resistance-ndl.blogspot.com


!cid 731094BD4F904E1C8ECCF6E410E235D5@JeanBernard

Partager cet article

Repost 0
Published by Fnaut Pays de la Loire - dans N. D. Des Landes
commenter cet article

commentaires

SP 12/05/2011 16:02



quel rapport entre l'opposition a l'aeroport NDDL et la sortie du nucleaire ?


Au contraire, s'opposer a cet aeroport necessite, outre la reduction necessaire des deplacements longue distance, de penser une alternative a ces deplacements.... qui ne peut etre que
ferroviaire, et de preference grande vitesse, si on ne veut pas propulser les usagers dans leur voiture et construire encore des autoroutes.


Or cela necessitera un besoin en electricite plus important, que seul le nucleaire peut couvrir.



Fnaut Pays de la Loire 13/05/2011 13:26


Le Nucléaire n'est qu'un moyen de production. L'électricité est un type d'énergie dont l'usage pour la traction ferroviaire est antérieure à l'arrivée du nucléaire. Certains pays européens ont des
trains électriques mais pas de centrales.On peut donc produire de l'électricité sans avoir recours au nucléaire. La principale consommation d'élèctricité vient du secteur résidentiel tertiaire
(chauffage électrique !!)très loin devant le secteur des transports (Consommation finale d'électricité par secteur en 2007 en TWh : Sidérurgie 12, Industrie (hors sidérurgie)123,
Résidentiel-Tertiaire 284, Agriculture 3, Transports urbains et ferroviaires 12, total 434 pour mémoire en 1973 les chiffres étaient respectivement de 12, 72,59,1, 12 pour un total de 151 TWH
(chiffre article wikipédia).Et il ne s'agit là que de l'électricité car il faut rajouter les consommations finales des produits pétroliers. La France est donc paradoxalement tributaire des
importations de pétrole et dans le même temps le 1er pays producteur de nucléaire ce qui démontre bien que cette énergie n'a pas apporté de réponse à la question de l'indépendance énergétique de la
France. L'Italie qui n'a pas de nucléaire, importe moins de pétrole que la France par exemple...Et si l'on parle de transport, le nucléaire n'a pas favorisé le développement des transports
collectifs; Jusqu'à une date récente , la SNCF par une de ses filiales dont elle a dû se séparer (par décision de l'Etat), était un des 1ere producteurs d'énergie hydraulique (grâce au barrage
qu'elle avait hérité de la compagnie du midi !) L'hydraulique, l'éolien et le photovoltaïque produisent 68 TWh contre 440 pour le Thermique nucléaire en production brute d'électricité sur un total
de 570 twh. Les besoins en électricité pour les transports ont augmenté mais ils peuvent être couvert par les autres sources d'énergie renouvelable ... encore faut-il qu'elles puissent se
développer comme l'éolien par exemple... Maintenant la Fnaut milite contre ce projet d'aéroport vieux de 40 ans à l'époque où la France a fait paradoxalement le choix du nucléaire et comme nous le
signalons dans nos analyses cet aéroport va favoriser encore et toujours le développement routier et la consommation de pétrole et de ses dérivés (kérosen)à un moment ou il faudrait réorienter la
consommation d'énergie... La FNAUT participe à un collectif qui travaille sur un texte commun recevant l'aval des associations membres et cette phrase plutôt d'actualité n'a pas choqué les
rédacteurs de la FNAUT associé. Le dossier de presse très détaillé est sur le site de l'ACIPA. J'espère avoir répondu à votre interrogation. cordialement le webmaster


N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques