Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 08:07

 et ce sont les usagers qui vont en faire les frais ...


 La FNAUT s’inquiète de la hausse

des tarifs ferroviaires envisagée par l’Etat


A l'origine de l'info une fuite...


Selon une information divulguée par le Journal du Dimanche du 23 mars dernier , l’Etat pourrait accepter, afin de financer le programme d’investissements de Réseau Ferré de France, une hausse de 80% d’ici 2015 des péages versés par la SNCF à RFF pour l’utilisation des lignes à grande vitesse. Le péage représentant 30% du coût du billet, il en résulterait une hausse d’environ 25% des tarifs du TGV.

Tgv Duplex arrivant en gare de Laval et provenant de Rennes



Cette perspective n’est pas acceptable par les voyageurs ferroviaires.


+ La tarification du TGV est déjà considérée comme excessive par une part importante de la clientèle non professionnelle, en particulier par les voyageurs ne pouvant profiter des tarifs promotionnels et par les familles.
+ S’ajoutant au versement d’un dividende à son actionnaire unique l’Etat, une hausse aussi importante des péages priverait la SNCF de l’essentiel de ses capacités d’investissement (modernisation des gares et du matériel roulant) et de renforcement de ses activités de service public et d’aménagement du territoire (Transilien, TER, Corail Intercités).

L’évolution envisagée par l’Etat relève d’une regrettable absence de vision intermodale, surtout après le Grenelle de l’environnement.

 
+ La hausse des tarifs du TGV provoquerait un report de trafic sur l’avion et la voiture, au détriment des économies d’énergie et d’émissions de CO2.
+ Elle n’aurait de sens que si les modes concurrents du train payaient eux aussi la totalité des infrastructures qu'ils utilisent, ainsi que leurs coûts écologiques, largement supérieurs à ceux du train.

  Tout le réseau n'est pas entretenu comme il devrait  (photo de l'infra quelque part sur la ligne Le Mans / Tours)

 

Les usagers ne doivent pas payer à la fois pour l'exploitation du réseau et pour l'entretien de l'infrastructure ! 


Dès lors que les voyageurs financent les coûts d’entretien et d’exploitation du réseau, le financement des infrastructures ferroviaires (extension du réseau TGV, régénération et modernisation du réseau classique) doit être assuré par l’Etat (qui n’a jamais apuré la dette de RFF malgré les promesses faites en 1997) et les collectivités territoriales, et par le produit des écotaxes sur le trafic aérien intérieur et les péages autoroutiers.


  Communiqué de  Presse de la FNAUT Nationale
 Jean Sivardière, président de la FNAUT

Partager cet article

Repost 0

commentaires

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques