Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 10:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Dernière partie de nos articles sur le Bilan de la mandature du Conseil Régional.... Nos attentes !

 


Ce que la FNAUT Pays de la Loire attend du futur Conseil Régional.

 

 

L’abandon des investissements en faveur de la route hors de sa compétence et de l’aérien (Notre Dame des Landes).


Une intervention vigoureuse face à l’Etat sur les liaisons inter-cités qui sont désormais « le » problème à régler.


La défense du patrimoine ferroviaire comme support de réouverture et non son aliénation au profit de « voies vertes » prétextes.

100-0222.jpg

Arrachage des voies entre St Fort et la limite du département du Maine et Loire

Un engagement sur les réouvertures de lignes et des services performants : « virgule de Sablé » et TER à grande vitesse, réouvertures présentées ci-dessus, plus de liaison directes Nantes-Rennes, suppression solennelle et anticipée de « Check point Châteaubriant »


La valorisation des étoiles ferroviaires de Nantes, Angers, Le Mans, Cholet


Une augmentation plus effective des fréquences au travers la mise en place concertée du cadencement (en retard en Pays de la Loire).

  P1020411.JPG

La gare routière de la Flèche

 

Une vrai politique de liaisons multimodales avec les réseaux départementaux et urbains . Avec une réflexion sur une agence régionale de la mobilité.


La réactivation des instances de concertation et une prise en compte des usagers dans le cadre de ses instances : Conseil régional des Transports, Comité des partenaires du rail, Comités de ligne…

 

Jean  Bernard  LUGADET

 

 

De quoi occuper toute une mandature...


Voilà le programme de la FNAUT Pays de la Loire dans les grandes lignes. Vous vôtez pour nous alors c'est ici !

 

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 08:00

logo-phpbb.gif


Nouveau volet et 3 ème article faisant un essai du Bilan de la mandature du Conseil Régional des Pays de la Loire sur la période 2004 -2006. Il va de soi que ce bilan n'est pas exhaustif... 

 

Vous pouvez grâce à vos commentaires completer si vous le souhaitez ce bilan...

 

3 / Matériels

 

La région est une de celle qui a le mieux renouvelé son matériel. Les vieux autorails X 4630 ont été « amortis ».

Les TER à deux niveaux résolvent la plupart du temps les problèmes de capacité sur Le Mans-Angers-Nantes , Nantes-Saint Nazaire et le Mans Nogent le Rotrou.

 

2006-08-19-st-gilles-croix-de-vie-ter-1w.jpg

Même rénové les X 4630 sont amortis depuis longtemps

 

Les autres matériels (ZTER, AGC diésel) sont performants et appréciés pour leur confort. La commande de tram Train pour Nantes Clisson, en attendant ceux de Nantes Châteaubriant est un choix qui n'est pas forcément partagé par tous les militants de la FNAUT Pays de la Loire!

 

P1040293.jpg

TER 2N NG / Z 24500 à deux ou trois caisses en gare d'Angers

 

Les rames

Il y a encore selon certains d’entre nous trop de traction diesel sous caténaire et on regrette qu’il n’y ait pas encore d’option sur les matériels bi-modes, « hybrides » pour parler en langage automobile ou génétique !


Des militants regrettent même que les logos rutilants soient à l’intitulé du « Conseil régional » alors qu’ils sont ailleurs simplement sous celui de la « Région » (Bretagne par exemple) : cette appellation n’est pas sémantiquement neutre …

 

P1040735.jpg

X 73500 avec la nouvelle livrée régionale


Les autocars régionaux sont plus confortables, mieux accessibles au PMR et aux cyclistes.

 

4/ Ratios économiques et sociétaux

Aux efforts du Conseil régional (200 millions d’€ soit 60€ par habitant ) ont correspondu surtout entre 2004 et 2008 une hausse remarquable de la fréquentation, des recettes, et de la régularité (difficile à écrire quelques jours après les grèves !).


Le coût pour la collectivité apparaît raisonnable par rapport à d’autres régions : taux de couverture par l’usager (32%), coût du kilomètre-train (0,22€).


Jean Bernard LUGADET

 

A suivre...

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 08:00
logo-phpbb.gif

Les élections Régionales arrivent au mois de mars et si vous souhaitez approfondir certaines de nos analyses il suffit de rechercher dans les thématiques de ce Blog... qui n'en manque pas.



2 / Infrastructures et services :


Le bilan est sommes toutes modeste si l’on excepte les travaux programmés avant 2004 et réalisés dans la mandature : réouverture de Nantes-Pornic à l’année et amélioration de la voie jusqu’à Ste Pazanne (voir), électrification de Nantes - Les Sables et suppression avant sa réalisation du « TGV mogettes » électoraliste, tram-train vers Nort sur Erdre et Châteaubriant, 2 nouveaux quais dédiés aux TER en gare de Nantes, atelier (« technicentre » pardon) de Nantes-Blotterau…


On peut estimer que la Région ne s’est pas assez investi dans l’élaboration des PEM en laissant les collectivités locales piloter les dossiers.


P1060010.jpg

On peut estimer que la Région ne s’est pas assez investi

dans l’élaboration des PEM : l'exemple de Laval est une première illustration


Elle semble frileuse en matière de renouvellement d’infrastructure (RVB) pourtant seule politique cohérente quand elle fait rouler son matériel neuf sur des voies hors d’âge.

 

Nous sommes par contre déçus du peu d’avancée des dossiers que nous défendons dans le schéma régional de la FNAUT et attendons à leur sujet plus de volontarisme : Fontenay-Niort, Laval-Mayenne, La Suze-La Flèche, Sablé-Château-Gontier-Segré-Châteaubriant, Montoir-Pontchâteau sans oublier Cholet-Poitiers.

 

 

pn-n-2-lieu-dit-la-brosse-sur-voirie-communale-pk293-992.jpg

Emprise de la voie ferrée Laval / Mayenne en cours de dépose des rails...

 


La politique régionale de conservation des emprises ferroviaires est à revoir.


Peut-être que le bilan des améliorations des gares (signalétique, guichets, abords, stationnement) est plus modeste que dans d’autres régions plus volontaires sur ce chapitre?


A suivre ...

Jean Bernard LUGADET


Partager cet article
Repost0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 08:00

Nous commençons ici plusieurs articles faisant un essai du Bilan de la mandature du Conseil Régional des Pays de la Loire sur la période 2004 -2006. Période "productive" quand il s'agit d'une nouvelle majorité qui dans la période immédiate de son élection s'installe "dans les meubles". Elle prend connaissance des dossiers, étudie, arbitre et décide ensuite sa nouvelle politique ...


Les élections Régionales arrivent au mois de mars et nous aurons l'occasion d'interpeller les listes avec un questionnaire régionale et des versions départementales.



1/ Action politique :


On ne peut que reconnaître un certain volontarisme de la majorité Auxiette surtout à travers l’action de Gilles Bontemps qui a amplifié les mesures ayant démarré sous la responsabilité de Michel Hunault souvent contre sa propre majorité, développé et suivi une action inscrite dans le contrat Etat-Région 2006-2013 et la Convention SNCF-Région 2008 -2014.

 

DSCN3868.jpg

Signature de la nouvelle Convention TER 2008 / 2014

 


Nous n’avons pas perçu de dissonnances graves au sein de l’actuelle majorité sur cette politique mais nous regrettons un manque de concertation en amont avec les associations sur les projets et un fonctionnement des comités de ligne (certes mis en place et menés régulièrement) qui ne nous a pas donné satisfaction.


Nous avons apprécié la résistance au cours de l’été 2005 à la tentative de suppression des lignes « Corail » mais nous restons déçus des suites de ce « coup de gueule » qui ne s’est pas répercuté dans le quotidien des usagers bien au contraire : régression de certaines dessertes et des trains de nuit., substitution par des liaisons TER qui ne sont que palliatives.

 

2006_08_la_roche_sur_yon_corail_w.jpg

Corail à la Roche-sur-Yon avant l'électrification...

 

Sur ce sujet la FNAUT s’est mobilisé à travers son « schéma des liaisons intercités » : Brest-Nantes, Nantes-Bordeaux, Nantes-Vierzon-Lyon, Nantes-Cholet-Poitiers-Limoges, Caen-Le Mans-Tours pour notre région.


Deux volets nous semblent aussi intéressants : la politique tarifaire ( billets jeunes, billets week-ends de plus en plus élargis, extension de « Métrocéane » mais à petite vitesse !) et le système « Destinéo » (que quelques militants de la FNAUT critiquent toutefois). Je crois qu’on peut dire que sur ces deux volets la région tient la tête.


Il faut reconnaître que l’expertise ferroviaire des élus, des techniciens a progressé et que désormais la SNCF ne fait plus tout à fait la loi.


Par contre il n’y a eu aucune rencontre avec les élus de la commission transport (aucune entrevue, absence de MMs Auxiette ou d’Antonini au congrès national de la FNAUT au Mans ).


P1030896.jpgUne absence des présidents de la Région Pays de la Loire et de la Commission Transport au Congrés de la FNAUT au Mans alors que Dominique Bussereau, le "ministre" des Transports était là...


La FNAUT a été tenu à l’écart malgré ses demandes des comités de suivi de la virgule de Sablé et la ligne Laval / Mayenne, deux dossiers issues de la réflexion de la FNAUT. Pourtant l’action de la FNAUT a été déterminante notamment dans le cadre de la (future) réouverture de la voie ferrée Laval / Mayenne en faisant annuler le Décret de retranchement.


A suivre ...

Jean  Bernard LUGADET

 

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques