Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 08:01

ande-1.jpgfnaut logo pdl

 

 

 

 

 

 

 

Nantes : Gare SNCF nord, pitié pour l’arrêt de la ligne 12 !

 

Selon le magazine municipal « Nantes Passion » (n°224 mai 2012) la gare de Nantes sera à l’horizon 2018 «réaménagée à l’horizon 2018 pour créer un grand pôle d’échanges entre tous les modes de transport, ouvert sur la ville».


Les militants de l’ANDE, de la FNAUT Pays de la Loire et du Collectif transport de Nantes aimeraient bien être consultés sur ce dossier géré directement avec Gares et Connexion où la région Pays de la Loire a fini par se faire inviter.


Les installations actuelles datant de 1968 , rafraîchies en 1998 pour cause de coupe du monde ne sont plus à la hauteur du développement des trafics TGV et TER.


Notamment sur le plan des échanges avec les autres moyens de transport. Les automobilistes continuent d’encombrer le parvis nord en gênant les taxis, l’accès au tramway (mal conçu dès 1985). Seule consolation les cyclistes sont mieux traités avec la mise en service de parcs assez bien dimensionnés des deux côtés des voies.


Ligne-12-arret-gare.jpg

Photo du 12 à l’arrêt le 30/04 après avoir invité des automobilistes à dégager


Dans l’imbroglio des jours de grands départs le plus mal traité reste l’autobus de la ligne 12 dont l’arrêt pourtant bien matérialisé est systématiquement occupé par des voitures en arrêt minute. A charge pour le conducteur de tinter en attendant que ces messieurs dames veuillent céder leur place. A charge pour les passagers d’attendre une ou deux minutes supplémentaires. Après tout ils n’avaient qu’à utiliser le tram 1, souvent bondé à ces heures là.


N’attendez pas dans ces lieux fréquentés des représentants de la loi même s’il ya un bureau de police tout proche. Quant aux vigiles appointés par la SNCF ils ne sauraient quitter l’enceinte de la gare pour admonester des…clients.


Encore un beau sujet pour les conversations entre le Collectif Transport et les autorités de Nantes Métropole.

 

 

POLADP_1542414_2_apx_470__w_presseocean_.jpg

 esquisse de la future gare (Document Presse Océan)

 


Partager cet article
Repost0
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 10:05

... d'éviter le bar du TGV  5236 qui assure la liaison régulière Lille Europe - Rennes  (17h52 / 21h58)...

 

3204245

 

Même si vous entendez des annonces alléchantes "Au bar TGV, découvrez un large choix de produits pour tous les goûts et tous les budgets..." ou encore "Le bar TGV vous propose un large choix de produits (sandwiches, salades, boissons chaudes et fraîches...) de qualité traiteur (plats chauds cuisinés), alliant plaisir et équilibre (plat vapeur, produits bio, café gourmand...)" Ne vous laissez pas tenter ... du moins ...

 

Tant que le micro-onde ne sera pas réparé (et cela fait un mois que ça dure !), parole de pilier de comptoir de bar TGV, évitez de commander autre chose que des boissons chaudes et des Paninis !  

 

Enfin si vous rêviez d'une collation plus élaborée ... il faudra patienter ... L’italien Cremonini assure la restauration à bord des TGV hexagonaux  jusqu’en 2012. Peut être que d'ici là ... 

 

Serait-ce  une histoire pour vous faire regretter le bon vieux sandwich SNCF ?

 

P1100438Un TGV passe à Laval à destination de Rennes (février 2012)

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 09:32

Métro Bus Pub vient de priver Stéphane Guillon de sa campagne d'affichage dans le métro qui faisait la promotion de son prochain spectacle...

 

623bb15e-4840-11e1-8e99-b355b07a9ed5

 

La RATP vient de considérer que l'affiche annonçant le dernier spectacle de l'humoriste était provocante et très politique et a décidé de l'interdire dans les couloirs et les stations du métro...

 

Rien de bien méchant ...

 

Sur cette affiche Stéphane Guillon, l'humoriste salue le public avec au-dessus l'inscription: «En mai 2012 Stéphane Guillon s'en va aussi…». Le spectacle est joué à l'Olympia du 1er au 6 mai.

 

La RATP : politiquement correcte ?

 

Métro Bus Pub considère que cette affiche véhicule une accroche à caractère politique et porte ainsi, atteinte à la convention de la société.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2012 4 19 /01 /janvier /2012 08:00

 

La SNCF n'est pas au top, nous les usagers on le savait avant même que l'agence de notation Standard and Poor's fasse perdre son "plus" à la SNCF mardi dernier...

 

S&P dégrade la note de la SNCF

 

L'agence de notation Standard and Poor's (S&P) vient de dégrader la note de 12 entreprises, d'organisations publiques ou parapubliques françaises (EDF, RTE, Cades, Unedic...). Ainsi la note de l'entreprise ferroviaire  a été passé respectivement de AA+ à AA et ce dans la foulée de la perte du triple A de la France la semaine dernière.

Au passage Aéroports de Paris (ADP) est épinglé et sa note A+ a été placée sous perspective négative ce qui signifie qu'elle pourra être abaissée dans un délai d'un à deux ans. Cette même remarque s'applique également à la note de la SNCF !  

 

200px-A8

Haro sur le public !

 

S&P indique qu'elle détaillera ultérieurement les raisons de ses décisions entreprise par entreprise. De nombreuses entreprises françaises mais également étrangères de la zone euro se trouvant dans le giron public et liées à la sphère gouvermentale sont touchées. A noter qu'en Allemagne, la Deutsche Bahn a été visée également...

 

L'agence de notation Standard and Poor's (S&P) pourra peut être nous expliquer si elle a pris en compte les doléances des usagers dans cet appréciation comptable... Où s'il s'agit de rassurer les milieux financiers pour "dépecer" ou privatiser ultérieurement la SNCF ?

 

La SNCF serait-elle rentable ? "On m'aurait trompé ! "

 

Cette perspective expliquerait peut être pourquoi avec tant de zele la SNCF s'emploie à vider ses gares de son personnel pour le remplacer par des automates (La Flèche), quand elle ne ferme pas ses gares purement et simplement comme Château-Gontier  (voir) ...

Tout dernièrement c'est la gare de Sillé le Guillaume qui était dans le collimateur ...

 

touche pas à ma gare

 

Et  RFF et la SNCF sur le même bateau  ?

 

Une chose est sûr S&P a estimé également la note de RFF. Réseau Ferré de France qui a pourtant hérité de la dette de la SNCF n'a été dégradé que d'un cran et a perdu son triple A (voir)... Réseau Ferré de France (RFF), le gestionnaire public des voies de chemins de fer français se retrouve donc avec AA+ et dans une perspective négative...

 

Encore un nouveau tour de vis en perspective ?


Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 08:18

LOGO-FNAUT192.jpg

 

Le droit de réponse de la FNAUT

 

Selon le numéro de Marianne daté du 30-12-2011, la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) serait "le bras armé de la direction de la SNCF".

 

S'agissant d'une association de consommateurs, agréée par l'Etat en raison de ses activités de défense des consommateurs et usagers et de sa stricte indépendance vis-à-vis des producteurs de biens et de services, cette accusation ­ qui plus est, soulignée en encadré - est grave.

 

Mais sur quels faits précis repose-t-elle ? Il ne suffit pas de reprendre les propos de quelques animateurs de comités qui, au lieu dedénigrer la FNAUT, feraient mieux de s'en prendre aux vrais responsables de la situation difficile que connaissent aujourd'hui les voyageurs.

 

Depuis plus de 30 ans, la FNAUT, avec sa centaine d¹associations implantées sur l¹ensemble du territoire, n'a cessé d'intervenir avec fermeté auprès de la SNCF et de l'Etat pour que les voyageurs soient traités correctement, et son indépendance est reconnue de tous ses interlocuteurs.

 

Elle méritait mieux que le qualificatif de "vieillotte" et une accusation, infondée et peu respectueuse de ses militants, de collusion avec la SNCF.

 

Il est d¹ailleurs facile de se faire une opinion sur les objectifs et les activités de la FNAUT en consultant son site internet www.fnaut.asso.fr qui donne notamment accès à son bulletin FNAUT Infos.

 

Jean Sivardière

Président de la FNAUT

 


 

Pour compléter les propos de M. Sivardière, il suffit pour avoir une idée des actions de la FNAUT de consulter les différents sites de la communauté FNAUT, usagers consommateurs et les nombreux sites des associations FNAUT ou adhérantes...  

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 08:00

 

L'information est essentielle dans un pays démocratique, la liberté de la presse l'est tout autant. Encore faut-il que l'information transmise par certains journaux soit exacte, argumentée et non édulcorée. Quelquefois ce sont même des ragots qu'une certaine presse colporte sans aucune vérification pour faire de l'audimat...

 

Marianne : l'hebdo qui veut faire bouger la France y compris en racontant des bobards!

 

La FNAUT est attaquée à plusieurs reprises dans le dernier journal Marianne et bien évidemment sans qu'un représentant de la fédération puisse s'exprimer... Pour les associations et les adhérents un tel procédé est condamnable et inacceptable surtout de la part d'un journal qui revendique "une lecture différente de la politique, de l'économie, de la culture... et de notre société en général. Loin des diktats de la pensée unique et des clivages gauche-droite traditionnels, Marianne donne chaque semaine la priorité à l'analyse de l'actualité et aux débats d'idées ".

 

 

30729.jpg

"...Une sorte de mouvement social éclaté, en réseaux, déborde l'historique et vieillotte Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut), qui fut longtemps le bras armé de la direction de la SNCF..."

 

Diviser pour mieux régner

 

Ce qui l'est encore moins c'est que ces ragots et les accusations sont colportées par un collectif regroupant des associations d'usagers qui ont dans ce numéro abondamment la parole. Pas étonnant , leur porte parole est lui même journaliste ce qui est plus facile quand on a des entrées dans la profession.

 

La FNAUT Pays de la Loire avait déjà dû monter au créneau au sujet de la "virgule de Sablé", sans que nous puissions avoir un droit de réponse sur le sujet.

 

 

logo FNAUT

 

 

Nous nous sommes exprimés concernant le cadencement et les aménagements des horaires et la FNAUT, a évité toute surenchère protestataire face aux difficultés prévisibles ce qui n'a pas été le cas du Collectif qui à travers les médias a essayé de dresser un inventaire apocalyptique des changements d'horaires.

 

Il est vrai que la FNAUT n'a pas la même approche d'une part parce que la Fédération Nationale n'est pas qu'une association d'usagers c'est aussi une association agréée de consommateurs, qu'elle est d'autre part une association de défense de l'environnement et s'adresse à tous les usagers des transports publics et des modes doux ... Qu'elle n'est pas focalisée sur une seule ligne ou un seul combat ce qui la distingue des associations de défense et l'éloigne des associations de type nimby ...

 

 

En l'absence de consultation, la FNAUT n'a pas fait de surenchère médiatique

 

La FNAUT a relayé les constats de dysfonctionnement que provoquait le basculement de l’horaire ferroviaire 2011 à l’horaire 2012 aux collectivités concernées. 

Le nouvel horaire semble convenir à une majorité des 4 millions d’usagers quotidiens du train : c'est un constat et il est bien réel...

 

La FNAUT a constaté l'absence de consultation par les collectivités, les élus, les administrations et les sociétés publiques (SNCF et RFF) au sujet des changements d'horaires et elle a milité pour que les associations puissent être associée avant les changements d'horaires mais à aucun moment cela n'a été fait...

 

Avant d'accabler les associations et leurs bénévoles il serait plutôt judicieux de s'interroger sur la place que les dirigeants et les gouvernants réservent à la société civile dans la prise de décision... C'est peut être à ce niveau que se trouve le rôle de la presse.... si elle veut faire un réel travail d'investigation...

 

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 14:00

 logo FNAUT

 

Les trains sont de retour à BRESSUIRE d'après le journal Marianne !

 

Toujours à la pointe de l'information le journal Marianne qui se veut "l'hebdo qui veut faire bouger la France" consacre une enquête sur le ferroviaire et au détours des pages voilà ce que l'on peut lire dans ses colonnes ...


...« C'est peut-être ce que devra faire le lycée Saint-Joseph de Bressuire, dans les Deux-Sèvres. Les trains pour Poitiers, Nantes et Saumur, qui quittaient la gare respectivement à 16 h 10, 19 h 10 et 17 h 07, démarrent tous les trois à 15 h 55 ! Soit l'heure à laquelle finissent les cours »...

 

Il faut le reconnaitre là où la FNAUT n'arrive pas à décider les élus de réouvrir des lignes ou de remettre des trains, Marianne arrive à le faire d'un coup de crayon magique  ... ça doit être cela le modernisme...

 

image002

La seule ligne de train qui demeure à Bressuire c'est  la Roche sur Yon / Saumur, et un seul TER circule de bout en bout ! 

 

La FNAUT veut bien inviter le journaliste qui a écrit l'article à faire un tour du coté de Bressuire pour faire une véritable immersion sur le terrain ce qui lui éviterait de faire un article à sensation ... C'est une proposition et un conseil de la part d'une association "historique et vieillotte"  mais surtout pragmatique !

 

Peut être que le journaliste aurait été plus avisé à se renseigner sur le site http://fnaut-bressuire.over-blog.com/ et à prendre contact avec des représentants de la FNAUT localement...

 

30729

Une réference pour l'information ! Surtout pour inventer des trains là où ils n'existent plus ! 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 08:00

 

LOGO-FNAUT192.jpg

 

 

Alors que le Mans lance l'enquête publique pour sa deuxième ligne de tramway ferré lundi 26 septembre 2011.

Caen faisait savoir qu'elle renonçait au TVR et envisageait de reconvertir sa seule ligne de TCSP en mode tramway ferroviaire... (voir)


P1020246.JPG

Sur les grands boulevards (CAEN) 

 

Cette décision est un véritable désaveux de la politique transport de la ville de Caen. Un véritable camouflet pour les partisans des modes dit "alternatifs" au bon vieux tram qui ont encouragé certaines collectivités à soutenir un choix prétendument  économique... et qui s'avère hélas ruineux en terme de finances publiques et d'image de marque des TC... (voir N°98 de FNAUT iNFOS - octobre 2001 Les universitaires sur pneus : ignorance et désinformation  )
  

Petit retour sur les fausses bonnes idées en matière de transports collectifs...

 

Le « tramway sur pneus », une invention inutile


On devait assister à une révolution : la qualité de service du tramway pour deux fois moins cher, les villes moyennes pourraient enfin s’offrir une technique plus performante que le bus.

 

Le résultat est un fiasco cinglant à Nancy et Caen avec le TVR bricolé par Bombardier, véhicule hybride mal conçu, aussi coûteux que le tramway “sur rails“, de capacité trop limitée, souvent en panne, incapable de fonctionner en tram-train.

 

P1020238.JPG

De loin, le TVR c'est comme un tramway "classique" (CAEN)

 

A Clermont-Ferrand, c’est le matériel Translohr, mieux conçu, qui a été retenu.

 

Mais aujourd’hui, le Syndicat Mixte des Transports Clermontois fait appel à la RATP « parce que les incidents, pannes, déraillements se multiplient sur la ligne », explique son vice-président.

 

 

P1020268.JPG

C'est de près et à l'intérieur que l'on ressent la différence (CAEN)

 

Et malgré ces difficultés, c’est le Translohr qui a été choisi avec un entêtement incompréhensible par la RATP pour équiper les lignes franciliennes Chatillon-Vélizy-Villacoublay et Saint-Denis - Sarcelles.

 

En définitive, le «tramway sur pneus» est une invention (qui date en fait du début du 20ème siècle) sans véritable intérêt, qui aura surtout servi à retarder l’adoption des solutions fiables : tramway, trolleybus ou BHNS suivant l’importance du trafic potentiel.


 

P1080249.JPGP1080282.JPG

 

A Nancy aussi c'est un TVR qui se fait passer pour un tram classique, tout en gardant le filaire du trolleybus. Le fameux galet du TVR  qui déraille et le rail unique de guidage... (NANCY)


 

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 08:21

 

200px-A8

Le train est en danger !

 

Un nouveau Pau - Canfranc dans le sud - ouest ?

 

Le lundi 27 juin dernier, un train de fret a déraillé dans les Landes (non loin de la gare de Mont de Marsan sur la ligne de Tarbes).

 

Cette ligne fermée aux voyageurs depuis des décennies est ce que l'on appelle une "VUTR"; elle accueille quasi exclusivement des trains de fret (céréales) des nombreux silos dans le secteur. Le trafic parfois lourd y est ainsi

très irrégulier en fonction des campagnes.

 

Les déraillements : le quotidien des trains...

Certaines portions sont en fort mauvais état ce qui implique de temps à autre des déraillements de wagons.

 

Lundi 27 dernier il faisait très chaud sur la région (40°) et le train "remontait" sur le chef lieu des Landes chargé. Peu avant la gare le train a déraillé dans une zone difficile d'accès : plusieurs wagons se retournant emportant tout sur leur passage : les rails, les traverses, labourant également la plateforme.

 

C'est la faute au privée !

Ce train "privé" était tiré par "VFLI" (groupe SNCF).

 

Le train de secours fut envoyé de Bordeaux... puis fut prié de faire demi-tour !

 

Depuis cette date la situation est au point mort ! Car la remise en état doit être financée et qui doit payer !  Logiquement RFF.

 

Et la facture s'annonce trés conséquente !

 

Le génie militaire à la rescousse !

Il faut en effet aménager un chemin d'accès dans une zone boisée et donc abattre des arbres pour réaliser une piste d'accès afin d'aménager une plateforme. Ensuite faire venir une grue et réaliser un coupon de voie pour poser les wagons (ou ce qu'il en reste) et ainsi pouvoir les vider. Après il faut découper sur place les plus déformés afin d'évacuer le grain et les wagons "prisonniers" . Pour finir il faut tout remettre en état et en particulier les terrains des propriétaires.


Quid du devenir de la ligne ?

 

Pau-Canfranc après des décennies s'apprête a ré-ouvrir, la ligne Mont de Marsan-Tarbes va t-elle fermer ? Les mauvais génies s'acharnent sur le ferroviaire du Sud-Ouest...

 

Car en ce début du mois de juillet un autre déraillement fret (de trémies de sable) s'est produit entre Bellegarde et Divonne et a occasionné des dégâts sur la voie...

 

La routine... on vous dit !

 

Infos et texte de base

Guy d'ARIPPE

 

silo-ligne-chateaubriant-segre.jpgLe réseau vieillit comme ici sur l'ancienne ligne de Sablé à châteaubriant

Partager cet article
Repost0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 08:00

Tout le monde le sait  : Fret SNCF va très mal et il est de notoriété publique que par ailleurs le groupe SNCF est le premier transporteur routier...

 

La FNAUT mène l'enquête et peut officiellement verser une pièce au dossier FRET et éclairer quelque peu les lanternes de nos contemporains ... Après RFF surpris en flagrant délit de déni ferroviaire (voir).

 

Voilà pourquoi le FRET va si mal.... Voyez plutôt...

 

FH000010

 

Question le contraire de “ferroutage” n'est-ce pas  : "transport routier" tout simplement ? Les vaches vont pouvoir revoir passer les trains... sur la route !

Merci à la SNCF de nous faire préférer  tout sauf le train ...

 

FH000012

Transfert de la  BB 460078...par route à Hendaye

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques