Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 09:00

image002-copie-2

 

Emissions de C02 des voitures : Les petits secrets des constructeurs pour déjouer les tests

 

 

Montreuil, le 15 mars 2013 - La consommation énergétique réelle des voitures vendues en Europe s’éloigne des consommations de carburant annoncées par les constructeurs. En moyenne, les émissions de CO2 constatées sur les routes sont supérieures de 23% aux émissions annoncées par les constructeurs, confirme un nouveau rapport de la fédération Transport and Environment.

 

Contrairement aux dires de l’industrie automobile, ces écarts ne résultent pas des modes de conduite des automobilistes mais s’expliquent en majorité par les manipulations des constructeurs sur les paramètres du véhicule et les conditions du test.

Les constructeurs trompent les consommateurs et les décideurs

Des indicateurs fiables sont indispensables pour légitimer les affichages environnementaux, restaurer la confiance des consommateurs à leur égard et fonder les politiques règlementaires et fiscales (ex : bonus-malus) sur des bases solides. Cerise sur le gâteau, ce sont ces mêmes constructeurs qui payent les laboratoires officiels pour homologuer leurs véhicules !

Mais les constructeurs recourent à pas loin de 20 tours de passe-passe différents pour minorer la consommation d’énergie nécessaire lors du test. En diminuant le poids des véhicules, en retirant les rétroviseurs, en réduisant la résistance à l’avancement, en utilisant des lubrifiants ultra performants, et en augmentant la température, les constructeurs exploitent les lacunes des procédures de test en laboratoire et sur les pistes d’essai. Résultat, les automobilistes qui achètent des véhicules plus efficaces n’en ont pas pour leur argent (1).

Comment empêcher les manipulations des constructeurs ?

Des mesures s’imposent pour réduire ces écarts et redonner au système de test les moyens d’atteindre les objectifs visés. Dans l’immédiat, les lacunes des procédures de test doivent être comblées et les véhicules neufs re-testés. Ensuite, un nouveau cycle de conduite plus représentatif des modes de conduite réels doit remplacer l’actuel cycle NEDC d’ici à 2016 et l’indépendance des autorités chargée de la mise en conformité des véhicule doit être surveillée.

Lorelei Limousin, chargée des questions transports au Réseau Action Climat fait le lien avec les négociations en cours à Bruxelles, où le Parlement Européen et les Etats membres dont la France sont en train de fixer un objectif moyen de 95g CO2/km pour les véhicules vendus en 2020 (soit 3,7 l/100km) :
« À peine est-il adopté que cet objectif est déjà mis à mal par les constructeurs automobiles qui se démènent pour déjouer les tests et détricoter la législation en y introduisant des super-crédits. Grâce à ces bonifications, les constructeurs peuvent compter doubles chacune de leurs ventes de véhicules électrifiés, au détriment de l’environnement et du portefeuille des automobilistes.(2)
L’Union européenne et les autorités françaises doivent renforcer les réglementations de façon à ce que l’objectif 95g CO2/km représente bien 95g CO2/km sur les routes et pas seulement sur le papier ! », ajoute Lorelei Limousin.

 

(1)Les automobilistes perdent en moyenne 2000€ d’économies sur la durée de vie du véhicule par rapport aux promesses des étiquettes

 

(2) l’objectif de 95g CO2/km est une limite moyenne répartie entre tous les constructeurs selon le poids de leur véhicule (un critère loin d’être neutre et qui n’encourage pas à l’allègement des véhicules par ailleurs). les super crédits pèsent doubles ou triples dans le calcul de la moyenne, ce qui réduit les efforts nécessaires par ailleurs. Les ventes fictives de véhicules électriques ont donc pour conséquence de relever significativement l’objectif de 95g au dessus de la barre des 100gCO2/km et au delà.
Lire le rapport Mind the Gap !

 

http://www.rac-f.org/Emissions-de-C02-des-voitures-Les

Partager cet article
Repost0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 07:00

 

logo_air_pl.png

 

Maine et Loire et Loire-Atlantique ont été touchés par une forte pollution de l'air : l'origine seraient des poussières fines qui ont contribué a dégrader la qualité de l'air ...

 

Au cas ou vous ne sauriez pas ...

 

Plusieurs départements français, dont la Loire-Atlantique et le Maine et Loire connaissent (ou ont connu, comme la Mayenne, une forte pollution de l'air). L'épisode semble terminé (voir


P1080535

Un laboratoire mobile à Laval

 

Dans ce cas la, le ministère du Développement durable demande aux habitants :

 

+ de ne pas utiliser les cheminées à bois (sauf en cas de chauffage principal),

 

+ de limiter l'usage des véhicules automobiles, notamment les véhicules diesel non équipés de filtres à particules (antérieurs à 2011),

 

+ de réduire les vitesses sur les voies rapides et autoroutes,

 

+ de respecter l'interdiction de brûlage de déchets verts.

 

Cet épisode de pollution est notamment dû à une plus grande utilisation du chauffage, dont les émissions s'ajoutent à une pollution de fond.

 

La mauvaise qualité de l'air peut provoquer des symptômes à plus ou moins long terme comme des allergies ou de l'asthme.

 

 

Pour en savoir plus sur la qualité de l'air dans les villes 

http://www.notre-planete.info/environnement/pollution_air/qualite_air_europe.php

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 08:05

La délégation de l'Association "Les droits du piéton" nous a transmis ce courrier que nous publions in extenso... 

 

http://pietons.org/sitewp/wp-content/uploads/2012/12/logo.png

 Nantes le 16 décembre 2012

AUTESSERRE André

36 rue de Gévaudan

44230 Saint-Sébastien-sur-Loire

Mobile : 06 86 97 41 00

Courriel : doman@clubinternet.fr

 

à     Madame ou Monsieur le Chef

des Services de la Voirie

    de Nantes Métropole.

 

 

Madame ou Monsieur,

 

En tant que vice-président de l’Association Nationale des Droits du Piéton, Représentant pour la Loire Atlantique www.pietons.org/m1_region.htlm et Président de l’Association Crématiste de Nantes et Région (A.C.N.R.) je me permets de vous signaler deux endroits où le cheminement piétonnier est extrêmement dangereux.

 

Premier :

Le trottoir, côté pair du boulevard des Martyrs Nantais de la Résistance entre le boulevard Gustave Roch et la place Mangin, est impraticable du fait du stationnement anarchique des voitures en épi. Cela est d’autant plus scandaleux que ce trottoir est un accès pour les personnes handicapées au magasin Equipe Sant et au tram..

 

Il me paraît anormal et dangereux que les personnes en fauteuil roulant, entre autres, soient obligées d’emprunter la piste cyclable pour tenter de rejoindre cet établissement. Cela leur est d’ailleurs générale-ment impossible car ni d’un côté ni de l’autre le passage ne leur est permis. Il semble curieux que les trottoirs aient été sécurisés en deçà et ne le soient plus après ?

 

Deuxième :

L’Association Crématiste de Nantes et Région, que j’ai l’honneur de présider, a son siège dans la maison des associations, 21 allée Baco. Vous êtes en ce moment, avec succès, en train de redonner vie à cette allée ; seulement voilà, il est pratiquement impossible pour des personnes à mobilité réduite ou aveugles d’y parvenir. La petite place qui se trouve à l’angle de l’allée Baco et de l’allée de la Maison Rouge (rue Crusy), sert de parking sauvage. Le trottoir gauche de l’allée de la Maison Rouge est constamment obstrué par des véhicules qui y stationnent, interdisant l’accès à la Maison des Associations. Le passage de la police municipale pourtant fréquent n’y change rien. Pourriez vous envisager d’implanter tant sur la place que sur ces trottoirs des potelets afin de permettre aux plus fragiles de circuler normalement.

Ne doutant pas d’une suite rapide et positive à ces dysfonctionnements in-quiétants, je reste à votre disposition et vous prie d’agréer, Madame ou Mon-sieur, mes salutations distinguées.

 

 

André AUTESSERRE


Respect zons stationnement

Stationnement génant sur les bandes cyclabes et sur les trottoirs

 

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 11:00
fnaut logo pdl
vendredi 25 janvier 2013

 

 

 

 

 

Alors qu'un nouvel épisode neigeux est annoncé, la FNAUT réagit sur la réactivité de la SEMITAN face à la neige...

 


Le Plan Bus ... enneigé !

 

Au moment où la SEMITAN vient une nouvelle fois d'augmenter les tarifs en ne manquant pas de rappeler aux usagers « Vous ne payez qu'un tiers de votre trajet ! » (mais on se garde bien de préciser qu'un automobiliste n'en paye qu'un cinquième !) et au moment où Nantes Métropole et la SEMITAN nous souhaitent une bonne année, voilà que tous les bus ont été paralysés par 2 centimètres de neige le vendredi 18 janvier dès le démarrage du service.


Des centaines d'usagers grelottant sous les abri-bus se sont retrouvés sans moyen pour rejoindre leur travail !

Nantes Métropole n’avait pas non plus, anticipé le déneigement alors que la neige avait commencé à tomber dès 4h00 du matin. La météo l'avait déjà annoncé quant à elle depuis 3 jours !

 

La Bérézina des services aux usagers

 

Et pour accentuer la désorganisation même le site internet de la SEMITAN était complètement hors service jusqu’à 9h00 du matin. Le "service Allo Tan" répondait aux abonnés absents et l'application mobile était hors service également !


Capture d-e-cran 2013-01-18 a- 07.40.39

Le site internet de la SEMITAN était complètement hors service


Aucune information ne filtrait via les réseaux sociaux hormis ceux indépendants de la SEMITAN …


Et pour couronner le tout, alors que la journée avait été fortement perturbée par 2 centimètres d'une neige qui avaient largement fondu en milieu de matinée, la SEMITAN n’avait rien trouvé de mieux que de fermer plus tôt ses agences, pour cause de neige, 15h00 pour Pirmil et 17h00 pour Commerce alors même que c’était le moment où les usagers des transports avaient le plus besoin d’informations !


 

Et que les réseaux sociaux prenaient le relais...


Cette neige n’avait pourtant pas empêché ni les voitures ni les camions de livraison de circuler presque normalement...


1358492117mg1405.jpeg

A nantes ...

 

Le service public de transport en rade à Nantes ...

 

On ne peut que s'étonner que le service public de transport soit ainsi à la merci de quelques centimètres de neige largement prévisibles, vu les annonces de Météo France. Pourquoi aucun traitement préventif des axes de transport ? Pourquoi aucun équipement neige sur les bus ? Pourquoi laisser les usagers patauger dans la neige sans assistance ni information au moment des départs au travail ?

 

Partout les bus roulaient sauf à Nantes ...

 

100107104631162_15_001_apx_470_.jpg
Au Mans les bus circulaient sous la neige dès le matin...

120206062027382501.jpeg
De même qu'à Angers ...
Enfin, pourquoi aucun service alors que les autres villes de l’ouest avec plus de neige qu’à Nantes, telles que Angers, Laval, Le Mans, Rennes ou Caen, avec un service, certes perturbé, ont quand même assuré le service public dans la mesure du possible, des villes avec autant de neige qu’à Nantes, comme La Roche sur Yon, Saint-Nazaire, Lorient ont elles assuré un service normal.

120205172317889_44_000_apx_470_.jpg
Au Mans, les Trams assuraient le service....

 

Les plus démunis sont les plus touchés...

 

Comme d’habitude, ce sont encore une fois les plus démunis, les plus dépendants, non véhiculés qui n'ont pu se rendre au travail ce matin, et qui ont été les plus touchés comme d'habitude …


Ils ont perdu une demi-journée de travail voire même une journée et personne ne leur remboursera le manque à gagner et pourtant ce sont bien ces personnes qui ont les salaires les plus faibles …

 

Les voitures, elles, roulaient normalement...  R.A.S. donc....

 

 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 10:00

La FNAUT Nationale vient de nous adresser ce Communiqué de Presse suite à l'annonce par la SNCF de developper l'offre routière iDBUS sur Paris - Lyon...

 

6h30 pour faire la distance Lyon - Paris !

Le retour de la diligence serait annoncé très prochainement ...

La SNCF serait -elle à court d'idée ? 

Et si elle proposait tout simplement  le Train ... classique !

 

 

nv logo fnaut

Communiqué de Presse

 

 

Paris, le 24 janvier 2013

 

 

iDBUS Paris-Lyon : la FNAUT craint un effet pervers sur l’offre ferroviaire à bas coût

 

 

La SNCF vient d’annoncer l’ouverture d’une ligne iDBUS sur la liaison Paris-Lyon. La FNAUT s’interroge sur l’orientation prise par l’opérateur ferroviaire.


Depuis la création d’iDBUS, la FNAUT a exprimé ses craintes que la SNCF cherche trop facilement à remplacer par des iDBUS certains services ferroviaires Intercités, voire à réduire ses offres à bas prix sur le TGV, car les marchés concernés ne sont pas les mêmes.


La FNAUT attend de la SNCF qu’elle consacre le même effort d’innovation et de recherche de qualité de service aux trains Intercités qu’à iDBUS et qu’elle mette en place au plus vite une offre alternative à bas coût :

 

+ un minimum de services ferroviaires Intercités, parallèlement aux lignes àgrande vitesse, aux tarifs plus accessibles que le TGV ;


+ une offre TGV low cost étendue à l'ensemble des lignes à grande vitesse ;

 

Sur les itinéraires où il est disponible, le train classique peut et doit être valorisé par des initiatives techniques (matériel moderne, aisément accessible), organisationnelles (trains à tranches multiples, personnel polyvalent) et commerciales (fréquences, services à bord, tarification simple et attractive).

 

 

 Jean Sivardière, président:

 Jean Lenoir, vice-président 

 

P1020580.jpg

Voiture Corail en gare de Tours

Partager cet article
Repost0
16 janvier 2013 3 16 /01 /janvier /2013 08:00

 

http://www.operarc.com/public_doc/arc_region_pdl/b2/images/5893894766.jpg

 

 

Les Etats régionaux de l'énergie  : c'est à Lassay

 

Après le pass-transport présenté aux étudiants du Nord-Mayenne comme un gros avantage pour eux, voici une autre curiosité de la Région qui, organisant ses 3èmes assises en Mayenne, propose d'utiliser sur son prospectus Destinéo pour se rendre en transports en commun à Lassay !!!

 

Le Nord Mayenne : Terra Incognita !

 

Y -aura-t-il du monde au débat sur les énergies le 17/01/2013 à Lassay-les-Châteaux ? Car faudrait-il que Lassay soit identifié sur Destinéo.fr !

Une bonne démonstration du fossé qui existe encore une fois entre les objectifs et les résultats des politiques régionales...

A moins que cela ne soit qu'une politique d'affichage, de marketing ? ...

 

energieinvitation energie1

 

"Nous n'avons pas trouvé d'itinéraire de transport en commun pour votre recherche... Nous vous invitons à consulter les offres de covoiturage de nos partenaires ...."

 

energie5 nord mayenne

Le Nord Mayenne : toujours aussi "Terra incognita"

 

Partager cet article
Repost0
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 08:00

  logofnaut2012

 

 

Non ce n'est pas une lubie de la FNAUT, mais bien un constat que les associations d'usagers des transports de la Fédération font aux quatre coins de l'hexagone et même au delà.

 

Le plus connu est le projet d'aéroport à Notre Dame des Landes, qui est une parfaite caricature des projets inutiles mais à la Réunion c'est le projet de nouvelle route du Littoral qui menace la réalisation du plan départemental des transports. Que dire également des rocades en tout genre comme par exemple le projet de "Rocade Nord" à Château Gontier en Mayenne qui à l'échelle de cette collectivité est une parfaite illustration que "l'effet papillon" existe bel et bien et que les financements pour les "transports publics" seront pénalisés et privés de ressources alors qu'ils ont déjà un retard à combler. En effet le Maire de cette ville trouve la mise en place d'un réseau de transport collectif trop coûteux ... On croit rêver !


Des projets inutiles et coûteux, voir tout simplement mégalos, lancés et soutenus par des élus peu regardant sur les financements, vont mettre à mal, s'ils se font dans les années à venir, des réalisations nécessaires et essentielles pour le déplacement des usagers au quotidien (voir). Car ces projets décalés avec la demande réelle, d'infrastructures routières et aériennes pour l'essentiel, sont de véritables aspirateurs des finances locales et régionales.

 

ndl presse ocean 

Ces projets même si seules les élus les ont qualifié "d'utilité publique" absorberont des financements astronomiques, sur une période où chaque citoyen est pourtant appelé à faire des économies et à consommer moins d'énergie, moins de ressources... pour le bien être de la planète...

L'argent sera bel et bien prélevé chez le contribuable, même si le privé apporte le financement  au cours d'une première étape, partenariat public privée oblige. Les ressources en effet ne sont pas exponentielles, les budgets sont contraints et comme il n'y a qu'une source où l'argent peut être prélevé.

 

Car ces élus adeptes de la "production d'infrastructures à tout va pour le bien de la croissance" n'ont pas pris la mesure de la situation qui n'est pas "dépenser plus" mais "dépenser mieux et plus efficacement "! Les élus de cette tendance ont beaucoup de faciliter pour dépenser surtout lorsqu'il s'agit de projets routiers... C'est d'autant plus facile que c'est l'argent des autres...

 

Il y a "belle lurette" que ce ne sont plus les infrastructures qui font la croissance. La Chine par exemple a eu des taux de croissance à 2 chiffres avant de construire ses infrastructures qu'elle réalise maintenant (LGV, Autoroutes...  ) alors que son taux de croissance, autour de 7,5% marque le pas...

Il y a des mythes qui ont la vie dure comme celui du désenclavement par les transports également...

 

2013 Année du changement... C'est à voir... maintenant ?  

 

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 10:00

La FNAUT s'est déjà prononcée concernant la décision par l'Europe de décerner ce titre à la capitale Nantaise (voir).

 

Quoiqu'il en soit un Premier Ministre médaillé du mérite (voir), une capitale contestée dans l'attribution d'un titre, il n'y a pas qu'à l'UMP où le parfum  d'usurpation flotte...

 

 

ff1c9136f1bbd3da777e8163a00c27cb

 

 

Voici ci joint une action à répercuter. Il s'agit d'une pétition de protestation... Nantes a été déclarée Capitale Verte de l'Europe ! Vive le greenwashing !

c313.gif

Nantes : prise en flagrant délit de greenwashing

 

Si vous voulez marquer votre désapprobation, venez signer la Pétition Non Nantes ne peut pas être capitale verte de l'Europe : c'est ici

 


 

N.B. : Le greenwashing, ou "blanchiment écologique", est le mot utilisé communément lorsqu'un message de communication abuse ou utilise à mauvais escient l'argument écologique.

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 08:00

 

logo2

 

 

Qui veut la "peau" des intercités ?

 

L’État semble vouloir faire des économies sur les dessertes Intercités. Première victime : le Lyon – Bordeaux, supprimé à partir du 9 décembre 2012 !

 

L' Intercités Lyon – Bordeaux en surcis jusqu'au 8 décembre !


Le train Intercités Lyon – Bordeaux fait partie des trains d’équilibre du territoire.

Il dessert Roanne (38300 habitants), Gannat (6100 habitants), Commentry (6900 habitants), Montluçon (40300 habitants), Guéret (14900 habitants), Saint-Sulpice-Laurière (900 habitants), Limoges (141600 habitants), Thiviers (3300 habitants), Périgueux (30600 habitants), Mussidan (2900 habitants), Coutras (8100 habitants) et Libourne (24500 habitants).

 

Jusqu’au 8 décembre 2012, la desserte est assurée grâce à des rames X72500 (autorails thermiques Alstom pouvant circuler jusqu’à 160km/h) louées aux Régions Limousin (en version bicaisses de 150 places) et Rhône-Alpes (en version tricaissses de 228 places) aux horaires suivants :

 

4480/1 (quotidien) : Bordeaux 10h44 – Libourne 11h04/05 – Coutras 11h14/15 – Mussidan 11h34/35 – Périgueux 11h55/12h01 – Thiviers 12h33/34 – Limoges 13h21/28 – Saint-Sulpice-Laurière 13h45/53 – Guéret 14h25/27 – Montluçon 15h20/22 – Commentry 15h32/33 – Gannat 16h18/24 – Roanne 17h12/14 – Part-Dieu 18h20/23 – Perrache 18h31.


4580/1 (sauf les dimanches et fêtes) : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – Saint-Sulpice-Laurière 17h18/27 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/13 – Mussidan 19h33/34 – Coutras 19h52/53 – Libourne 20h04/05 – Bordeaux 20h24.


4584/5 (les dimanches et fêtes) : Perrache 12h29 – Part-Dieu 12h37/40 – Roanne 13h44/46 – Gannat 14h38/45 – Commentry 15h28/30 – Montluçon 15h41/44 – Guéret 16h37/39 – Saint-Sulpice-Laurière 17h18/27 – Limoges 17h49/18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/24 – Mussidan 19h43/44 – Coutras 20h03/10 – Libourne 20h22/23 – Bordeaux 20h49.

 

image001.png

L'annonce n'est pas encore faite; l'intercité est toujours affiché...

 

Décision sans appel de la part de l'Etat  : c'est maintenant !

 

À partir du 9 décembre 2012, il n’y aura plus aucun train direct entre Roanne et Libourne. Pour effectuer le trajet Lyon – Bordeaux en train direct, il ne restera plus qu’un aller-retour quotidien assuré en TGV.

 

Malgré la convention entre l’État et SNCF qui devait pérenniser les dessertes ferroviaires d’équilibre du territoire, l’État a pris une mesure radicale pour le service 2013. L’Intercités Lyon – Bordeaux va disparaître ! L’État maintient un aller-retour quotidien Intercités uniquement entre Limoges et Bordeaux aux horaires suivants :

 

4480 (du lundi au vendredi, sauf fêtes) : Bordeaux 9h23 – Libourne – Coutras – Mussidan – Périgueux 10h44/50 – Thiviers 11h23 – Limoges 12h08.


4482 (le week-end et fêtes) : Bordeaux 9h28 – Libourne – Coutras – Mussidan – Périgueux 10h44/50 – Thiviers 11h20 – Limoges 12h08.


4581 (quotidien) : Limoges 18h03 – Thiviers 18h43/46 – Périgueux 19h08/19 – Mussidan – Coutras – Libourne – Bordeaux 20h47.

 

Selon nos informations, les Régions Limousin, Auvergne et Rhône-Alpes n’ont aucunement l’intention de mettre en place une desserte de substitution face au désengagement de l’État.

 

En conséquence à compter du 9 décembre 2012, il n’y aura plus aucun train direct entre Lyon et Limoges, entre Roanne et Gannat ainsi qu’entre Gannat et Guéret ! Il n’est même pas dit que les 3 Régions impactées demandent l’application de la loi de la SRU.

 

P1020676.jpg

Ce sont des 72 500 qui assuraient la desserte entre Bordeaux et Lyon ... mais plus longtemps...

(72 500 en gare de Château du loir)

 

Cette décision de l’État évite tout débat sur le matériel roulant utilisé pour les dessertes Intercités, sur l’ouverture à la concurrence des dessertes d’équilibre du territoire ou sur le choix entre l’autocar ou le train.

 

Les voyageurs souhaitant traverser le Massif Central d’Est en Ouest n’auront pas d’autre choix possible que la voiture. Or, la fin de la desserte ferroviaire directe Lyon – Limoges – Bordeaux devrait coïncider avec l’achèvement de l’A89 …

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 00:00
Les transports en commun le 1er mai : un jour sans   !

Il s'agissait de relayer une action qui a été lancée au niveau nationale. L'action nationale prévoyait de ne contacter que les 15 agglomérations de 350 000 habitants et plus.

En Pays de la Loire, la FNAUT a contacté les agglomérations de Nantes, Angers et  Le Mans.

L'opération devra être renouvelé  l'année prochaine, la communication cette année tombant pendant la période électorale risque de ne pas avoir beaucoup d'effet.

La lettre a été rédigée au niveau nationale puis réadaptée ensuite pour chaque région.

 

 

 

fnaut logo pdl

                                                                                                                                 

 

                                                                                  AOTU de Nantes, d'Angers, de Le Mans

 

 

Objet : Transports Urbains - Services du 1er Mai                                                         

 

                       

  Monsieur le Président,


 

Une enquête menée par la FNAUT il y a 18 mois a montré que quasiment aucun service urbain ou départemental ne fonctionne le 1er Mai en province, alors que la RATP ou la SNCF assurent ce jour là en Région Parisienne un service de jour férié, et que les TER fonctionnent également partout en France..

 

Il en résulte que, d'une part l'usager arrivant en train dans une ville de province ne dispose d'aucun transport pour terminer son trajet, et d'autre part les habitants de ces agglomérations n'ont aucun moyen de transport ce jour là. C'est en quelque sorte la journée de la voiture obligatoire, et d'une manière autrement plus radicale que la « semaine de la mobilité » organisée pour promouvoir les transports collectifs en septembre.

 

A l'heure où le développement et l'intermodalité des transports collectifs sont avec raison mis en avant comme solution d'avenir face au « tout automobile », et que les agglomérations se sont fort étendues depuis un siècle, il est assez peu compréhensible qu'aucun de ces services ne fonctionne le 1er Mai, alors que des besoins de déplacements sont nombreux aussi bien pour les loisirs que pour le travail (hôpitaux, …).

 

Nous vous demandons d'examiner la possibilité d'y remédier et d'assurer un service de jour férié ce jour là.  

 

Bien évidemment il ne s'agit pas de renier la symbolique du 1er Mai, mais simplement d'assurer un service de jour férié comme le font la SNCF ou la RATP (dont le personnel est certainement tout autant attaché au 1er Mai).

 

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de nos sentiments distingués.

 

 

Le Président

FNAUT Pays de la Loire



P1080566

                       

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques