Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 10:08
Le déménagement de la voie ferrée a commencé depuis plus d'une semaine... dans l'indifférence générale. La FNAUT a réagi par un communiqué de presse.

Du point de vue des politiques  : c'est le calme plat...  A l'exception d'Europe Ecologie qui en Mayenne a évoqué la situation de la ligne... Les élus locaux n'ont rien dit ... "Qui ne dit rien consent" comme dit le proverbe !

Le Maire de Château-Gontier lui se console avec son projet de plateforme bimodale Rail / Route soutenue par le groupe BREGER en connexion avec le dernier tronçon de la voie ferrée restant : Château-Gontier / Sablé...


P1060182La prudence en matière d'environnement : c'est le principe de précaution
et en effet il eu fallu plutôt faire un moratoire sur le projet de rocade sud..
.

Non contente d'avoir encore l'avantage dans les décisions d'infrastructures, le ministère des "routes" peut afficher sans scrupules "dépose de rails" sur ses pancartes... Bel exploit a vrai dire mais peu glorieux...

Nous ne sommes plus à un paradoxe près... Alors que le sommet de Copenague n'a pas été une réussite : "casser" du ferroviaire c'est dans la logique des choses ...

w Ch G 25012010 rail convoisur pelteuse357Une voie ferrée utile pour transporter ses propres rails...

Et paradoxe alors que le discours ambiant indique que cette voie n'a plus d'utilité pour le transport de marchandises, les rails coupés sont transportées sur des lories, poussés par des engins rails/routes et évacué par la voie ferrée ... La voie charie et véhicule sa propre mort...

w Ch G 25012010 sur viaduc n162358Sur le pont de la Rocade, en dessous passe la N162

Autre image symbolique ... Allégorie du temps moderne ? La victoire de la route sur le rail ?
La tête du convois atteint Château-Gontier... C'est la continuité de la Rocade qui sacrifie la voie ferrée...

w Ch G 25012010 pousseur pelteuse356Le voyage touche à sa fin...

Arrivée auprès de la zone de déchargement / chargement des voies ferrées... pourt transbordement sur une remorque routière.

w Ch G 25012010 Rail et PELETEUSE354Préparation du transbordement...

Il est vrai qu'à Château-Gontier, il est question de construire une plateforme rail / route. On en prend bien le chemin. C'est du transfert modal à la mode du sud Mayenne...  en quelques sortes...   
P1060167Des rails aux kilo... grammes... Il y a peu c'était encore aux kilomètres.....  

A suivre ...

Les photos du chantiers (sauf la 1ère et la dernière) sont de Gérard DUFRAISSE @

Partager cet article

Repost0
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 11:15

Alors que les pelteuses font disparaître la dernière voie ferrée dans le sud mayenne ... petit rappel historique et technique sur la ligne Sablé / Château-Gontier / Segré  / Châteaubriant / St Nazaire (Montoir-De-Bretagne) (Nomenclature SNCF N°460)

 

  w Ch G 25012010 Rail et PELETEUSE354

 

Historique et Généralités sur la ligne :

 

1/ Une ligne de chemin de fer ouverte par la Compagnie Ouest puis Etat et un axe concurrent de l’axe ligérien exploitée à l’époque par le P.O (Paris / Orléans)

 

 

La ligne Sablé / Château-Gontier / Segré / Châteaubriant / St Nazaire (Montoir-de-Bretagne) [188 km] constitue une radiale. Dès l’origine il s’agit d’une ligne d’intérêt Générale, placé entièrement sous la dépendance de la compagnie Ouest puis du réseau de l’Etat à partir de 1909, lorsque l’Etat rachète la compagnie privée le 13 juillet 1908.

 

Une radiale d'intêret régionale ...


Cet axe régional met en communication directe la campagne mancelle à la côte atlantique sans passer par le val de Loire et à l’origine sans passer par Nantes. Elle est réalisée entre autre pour faciliter le trafic de transit, pour développer l’économie du Sud Mayenne, du Nord Anjou, du Segréen et du Castelbriantais.

 

Cette longue ligne (188 km) relie Sablé (point d’origine de la ligne au PK 258,9) entre Le Mans et Angers, à Château-Gontier, Segré puis Nantes d’une part, et Châteaubriant puis St Nazaire d’autres part.


P1020630.jpgLa gare de Sablé à l'origine de la ligne...

 

2/ L’itinéraire Sablé / Châteaubriant

 

Tout commence en 1868...

C’est la convention du 4 juillet 1868 (l’équivalent d’une DUP) qui concède la ligne entre Sablé et Châteaubriant. La Ligne est ensuite ouverte progressivement en fonction de l’avancé des travaux.


Son ouverture s’échelonne sur 3 étapes :

+ La section de ligne entre Sablé / Château-Gontier est ouverte le 25 décembre 1876

+ La section de ligne entre Château-Gontier / Segré est ouverte le 1er octobre 1877

+ La section de ligne entre Segré / Châteaubriant est ouverte en décembre 1877.


On peut considérer que la ligne est achevée dans sa totalité le 23 décembre 1877 pour ce qui est du parcours de 96 km séparant Sablé de Châteaubriant.

 
gare-chateau-gontier-cote-voies-10-2004102.jpg
La gare de Château-Gontier...

 

Châteaubriant est aussi le cœur d’une étoile Ferroviaire puisque plusieurs lignes partent de cette ville et desservent les gares ou directions suivantes :

+ Rennes / Vitré

+ Redon

+ Ploermel

+ Laval (par Pouancé)

+ Segré / Angers

+  Sablé / Le Mans

+  Nantes et St Nazaire

 

3/ L’itinéraire Châteaubriant / Montoir-de-Bretagne

 

+  La section de ligne entre Châteaubriant / Saint Vincent des Landes est terminée en avril 1881 (transversale de Redon).


emprise-vf--ligne-besne-a-louisfert-20-06-2003-.jpg

L'emprise de la voie entre Châteaubriant et Montoir


+  La section de ligne entre Saint Vincent des Landes / St Nazaire via Besné-Pont-Château et Montoir-de-Bretagne est achevée en mai 1885.


La ligne atteint Montoir-de-Bretagne le 18 mai 1885.

 

coupure--vf-par-n171-_-tgv-nantes-pornic-20-06-03-2-.jpg

La coupre de la voie à Montoir... au fond on aperçoit un TGV qui passe

 

Segré / Nantes : Segré est atteint le 1 octobre 1877.


 

4/ L'intérêt de cet axe...

 

Cet axe régional est un axe concurrentiel pour la Compagnie de l’Ouest de l’axe ligérien du P.O.


Cette ligne est construite avant le lancement du plan Freycinet (17 juillet 1879) qui a vu la mise en place d‘un deuxième réseau ferré dans le but de desservir toutes les sous préfectures. La France se couvre d’un nouveau réseau maillé avec la mise en place de 150 lignes nouvelles. Le réseau structurant est déjà à l’époque construit.

 P1060166Une emprise de double voie y compris sur les ouvrages d'art (viaduc du Pendu)


Cette ligne est rapidement mise en double voie, limitée dans un premier temps au tronc Commun Gennes / Longuefuye / Segré (Laval / Angers), puis dès le 22 juin 1913, l’aménagement est étendue à toute la ligne. (NB : 28/06/1900 double voie entre Rennes et Brest). Cette mise à double voie démontre l’importance de cette ligne pour le réseau de l’Etat.


En effet elle constitue un axe concurrent de l’axe ligérien tenu par la Compagnie du PO. Par cet itinéraire la distance est plus courte pour se rendre de Paris à Nantes via Segré. Ainsi la capitale régionale est à 397 km de Paris contre 431 par l’itinéraire P.O.

 

5/ Un interêt mal mesuré : le Déclin

 

+ A partir des années 40, la ligne perd sa double voie. Vers 1952 / 1953, le tronçon entre Segré et Château-Gontier, est mis à voie unique. Le Schéma de ligne de 1958 ne comporte plus qu’une voie.


+ La section Châteaubriant / St Nazaire est fermée depuis le 19 mars 1952.


+ La ligne de Sablé à Châteaubriant perd son trafic voyageurs le 3 mars 1969.


gare-segre-13-03-2002-105.jpg

La gare de Segré abandonnée... oui abandonnée  


+ La fermeture du service marchandise : 25/01/1988 mais maintien d’une navette tri-hebdomadaire

 entre Sablé / Château-Gontier : en activité ponctuellement...


+ entre Château-Gontier / Segré : arrêt du trafic : 25 septembre 1994

 


 

A suivre...


 

 

Partager cet article

Repost0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 08:00

logo-fnaut-pdl195.jpg

 

Communiqué de presse  

 

La voie ferrée Château-Gontier / Segré sérieusement menacée

 

 

La FNAUT n’a pas dit son dernier mot

La FNAUT Pays de la Loire a saisi le Tribunal Administratif de Nantes dès l’annonce des décisions de Réseau Ferré de France pour contester :

+ d’une part la fermeture prononcée par RFF

+ et d’autre part le déclassement de la voie ferrée Château-Gontier / Segré.


Actuellement les résultats de ces contentieux administratifs ne sont pas connus puisque les juges du Tribunal Administratif ne se sont pas prononcés.


  doc-fnaut-008.gif

 

Pourtant sans attendre ces recours et alors que de nombreuses juridictions dont le Conseil d’Etat donnent raison aux actions de la FNAUT, et viennent annuler les décisions de fermeture prononcées par RFF, la ligne est actuellement déferrée dans sa totalité.


Depuis le 18 janvier environ, la voie est livrée à une entreprise de démolition localisée dans la Sarthe qui après avoir commencé par l’emprise du côté de la commune de st Fort progresse vers la gare de Château-Gontier. Rails et traverses sont découpés. Et l’acier est envoyé vers la Chine semble-t-il ?


P1060165

 Solesmes : n'est-ce pas la commune dont l'un des élus s'appelle ... François FILLON? Un acharnement pour cette ligne qui avait été victime des déclarations assasssines de l'ancien Président de Région dans les années 2000.  


Bientôt il ne restera plus que la section de ligne entre Sablé et Château-Gontier, pour témoigner dans le sud Mayenne qu’il existait une ligne qui permettait de relier Sablé à Montoir de Bretagne via Châteaubriant.

 

Cette ligne (comme beaucoup d’autres) n’a pas bénéficié d’investissement en temps et en heure. Elle n’a connu aucune amélioration même si la ligne a été ouverte au trafic marchandise jusque vers les années 1990. A l’heure où le renchérissement du pétrole n’est plus une hypothèse quelle sera la situation des pays enclavés et soumis au diktat de la route et de l’éloignement géographique ?

 

w Ch G 25012010 tracteur355L'entreprise CLMTP en action...

 

La Rocade sud : un projet local climaticide qui supprime la seule alternative possible à la route…

La FNAUT ne peut donc que s’élever encore une fois contre la méthode du fait accompli et de s’étonner qu’il ne soit pas possible d’attendre que le T.A. s’exprime sur le fond concernant les recours pour la fermeture et le déclassement de cette ligne.

 

La FNAUT s’élève également contre les décisions qui sont préjudiciables et contraires aux intérêts des habitants du sud mayenne. Elle dénonce le sacrifice de la voie ferrée pour satisfaire la réalisation d’une rocade routière archaïque dans le contexte actuel, obsolète techniquement, nuisible pour la qualité de vie des habitants d’Azé.

Le devoir de précaution s’impose.

En effet en 2003, une voie ferrée, en Mayenne connaissait le même sort : Laval / Mayenne. Cette ligne fait partie maintenant des lignes que la Région réouvrira en priorité. A l’époque seule la FNAUT annonçait le potentiel de la voie ferrée. C’est la même chose actuellement à Château-Gontier sept ans plus tard !

 

rocade-sud.jpg

La Rocade Sud (le tracès retenu E1) s'écarte un peu de la voie ferrée, conservée en partie en voie verte et les aménagements connexes se traduisent par la disparition du talus ferroviaire (E3)...


Depuis le début, la FNAUT n’a cessé de réclamer que l’emprise de la voie soit préservée pour permettre le retour possible du rail entre Château-Gontier et Segré et au delà vers Nantes et Rennes. C’est maintenant à l’Etat, au Conseil Général et à la Communauté de Commune de Château-Gontier d’assumer des décisions contraires au Grenelle de l’Environnement… Les responsables de ces collectivités seront donc collectivement responsables devant les générations futures pour n’avoir pas pris les décisions qui s’imposaient en temps et en heure…


 

pour La FNAUT, le 26/01/2010


Fabrice EYMON

 

 

 

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 13:00
La FNAUT a le regret de vous faire part d'un crime de lèse-ferroviaire dans le sud mayenne. Les coupables sont actifs et trés connus... Les auteurs de ce terrible méfait ont bénéficié de nombreuses complicités... sur lesquel les nous reviendrons...

Tout commence par une promenade à partir du viaduc du Pendu long, d'une quarantaine de mètres qui enjambe la Mayenne sur la commune d'Azé à coté de Château-Gontier. La voie ferrée qui la franchit est la ligne 460 000 de Sablé à Montoir-de-Bretagne.
P1060166.JPGle viaduc du Pendu

Sur le viaduc du Pendu  PK 291 486, les rails ont été posés en 1945,  après la destruction d'une partie du viaduc par fait de guerre... il s'agit de rails vignoles de type EV 45,520 (45kg au mètre linéaire). Les traverses metalliques sont bien visibles. Elles ont souffert de la remontée des eaux, du non entretien des fossés et des effets de la végétation... Elles ont rouillé ... Mais pour un matériel posé vers 1911... elles ont bien résisté tout de même...
Le travellage est d'environ 1454 traverses au kilomètre ce qui correspond à l'équipement d'une voie ferrée de ce type.

P1060164.JPGUne belle emprise d'une ancienne double voie

Mais quelque chose avait changé tout de même. La végétation qui s'était appropriée la voie était dégagée, coupée, sciée...
Cette coupe rase permet de voir l'emprise de la voie dans sa totalité. La ligne est située sur un talus à cet endroit et on peut mesurer quel est l'intérêt de préserver une emprise ferroviaire. D'autant que cette ligne était une double voie et qu'elle était redevenue une voie unique dans les années 1950 / 54 d'après nos informations, idéal pour faire des rectifications de rayons de courbures.

Intrigué il fallait poursuivre...

P1060174.JPGUn viaduc moderne qui enjambe la Nationale vue en direction de Segré

Le viaduc sur la Nationale 162 au PK  290 728, réalisé en 1967 entre les communes d'Azé et de Château-Gontier; au premier plan se trouve le passage à niveau... C'est la masse au loin qui a attiré notre attention...


P1060172.JPGPassage à niveau au PK 290 703

Situé juste à côté du viaduc le PN assurait la sécurité entre les communes d'Azé et de Château-Gontier. A partir de ce point, les traverses en bois apparaissent... Et...
P1060169.JPG!!!

... une vision d'horreur ! Au moins 150 mètres ont été découpés...

P1060167.JPGAlors que sur certaines lignes en Pays de la Loire et ailleurs  ont fait rouler des trains sur du double champignon, ici on massacre une voie équipée de rails vignoles ...  

Des tas de rails et traverses... entreposés avant de partir  par camions  à destination de la Chine sans doute...
A noter l'armement de la voie qui était presque équipée de traverses métalliques sur tout l'itinéraire entre Sablé origine de la ligne et Montoir de Bretagne sa destination.
Les traces blanches indiquent les marques d'arpentage pour le tronçonnage de la voie... Tous les 12 mètres environ. A l'origine il s'agit de tronçonsde rails de 22 mètres.

P1060168.JPG
Massacre à la tronçonneuse... ? Non découpés au chalumeau par tronçon de 12 mètres

Mais vous pouvez constaté que la voie est constituée de rails de type vignole soit du modèle  EA 42, 130 soit  du EV 45,520...
L'entreprise ne prend pas le temps de dévisser les éclisses...


P1060177.JPG
C'est plus loin que l'on découvre le "panneau"... Les travaux de la Rocade Sud on commencé...


P1060182.JPGVive le ferroutage à la mode mayennaise avec les compliments de la DIRO, de l'ETAT... et du...

Tout pour la route... Et pour favoriser le transit des camions sur l'axe Château-Gontier / Châteaubriant ... On construit la rocade Sud (voir).


P1060179.JPG ...Ministère de l'Environnement! ... L'auteur a signé son acte ...

Il y a un temps de cela c'était le Ministère de l'Equipement qui procédait à de tels actes. Maintenant  c'est avec l'aval du Ministère de l'Ecologie !

Vous avez dit Grenelle de l'Environnement ?

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 17:30

Château-Gontier / Segré ... menacée !

"Pour la Fnaut, un train peut en cacher un autre La Fnaut et l'association Tracés sont mobilisées depuis 10 ans pour le retour du train entre Laval et Mayenne. Elles gardent espoir de voir cette ligne un jour remise en service. En revanche, elles sont plus inquiètes sur le sort de l'ancienne ligne Segré - Château-Gontier dont les rails sont en train d'être arrachés"... (écoutez).


12h FBM 20 1 01

C'est l'acharnement contre cette ligne victime de la logique routière et de la négligence politique... Là encore on peut mesurer combien est grand le fossé entre le discours et les actes ...

defchgpn11-11a.jpgDe futures images sur Château-Gontier ... Segré ? Sans doute ...

Fabrice EYMON


Partager cet article

Repost0
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 08:17


Nouvelle audience au Tribunal Administratif de Nantes

 

La FNAUT Pays de la Loire vient de recevoir un avis d'audience du T.A. de Nantes.

 

Une nouvelle audience publique est fixée au vendredi 18 décembre à 11h30 et concerne la vente de la section de ligne de Château-Gontier (53) à St Sauveur-de-Flée (49).

 

Cette section est un des tronçons de la ligne Sablé / Château-Gontier / Segré / Châteaubriant, et il a été déferré dans l’illégalité puisque la ligne n’était plus fermée lors de sa dépose.

 

 

 

L’intégrité de la voie est menacée à Château-Gontier par le projet de Rocade Sud, projet local « climaticide ».

 

 

Une partie de ce tronçon est transformée en voie pédestre, voie verte de St Fort à Chemazé / limite du département du Maine et Loire.

 

RFF et le département de la Mayenne, acheteur et principal artisan du démantèlement de la voie ferrée, tentent par ce biais de légaliser une situation complètement illégale et d'enteriner la technique du fait accompli.

La séance est ouverte au public mais pour cause de grippe A ... Il est déconseillé d'y aller...

Même si la cause est juste, la FNAUT ne part pas gagnante...

Partager cet article

Repost0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 08:00

Non la création de la rocade sud ne rendra pas service à la population....

Alors que la semaine de la sécurité routière et de la mobilité se termine, la décision par le Conseil Communautaire de Château-Gontier de signer une convention pour la dépose des rails de la voie ferrée Sablé / Château Gontier / Segré / Châteaubriant sonne  comme une décision archaïque.

Destruction de la voie ferrée au delà de Chemazé (voir ICI)

A  un mois du sommet de Copenhague, où seront décidées les mesures pour réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre, cette décision est plus que contestable, dépassée et obsolète.

Les élus ont tort du point de vue écologique : cette décision c’est substitué par une route le seul axe possible de transport ferroviaire du sud Mayenne.

Les avantages intrinsèques du mode ferroviaire (consommation d’espace moindre, nuisances plus faibles, meilleure sécurité…) et la crise de l’énergie, les menaces climatiques qui se profilent ne peuvent que confirmer le mode ferroviaire comme le plus écologique des transports terrestres motorisés.

A l’heure où l’on célèbre les 20 ans de l’arrivée du TGV dans l’Ouest, le recul est suffisant pour mesurer combien son impact et l’impact du chemin de fer est important en terme d’aménagement du territoire.

Photomontage : X 73 500 en gare de Château Gontier


Les élus ont tort du point de vue économique 
La voie ferrée Sablé / Château Gontier / Segré / Châteaubriant : C’est la garantie d’un accès vers Paris et Angers via Sablé  la seule gare TGV du Haut Anjou Segréen.

C’est la garantie d’une ouverture vers Nantes quand la ligne de Châteaubriant et le tram train seront mises en service en 2012.

C’est déjà la garantie d’une ouverture vers Rennes, via la gare de Châteaubriant et la ligne TER.

Quel territoire peut dans les Pays de la Loire se prévaloir d’une ouverture sur autant de pôles économiques  via un seul axe de transport collectif écologique et durable par excellence.

Les élus ont tort du point de vue social.

Quel élu peut-il négliger ce qui apparaîtrait  pourtant à un néophyte comme un avantage déterminant dans le maintien des emplois (une voie ferrée n’est pas délocalisable !), du maintien et du retour des jeunes sur ce même territoire, de la qualité de vie, d’un atout pour attirer des entreprises de l’Ouest ?

Desserte FRET des Etablissements Maisonneuves quand la desserte était encore assurée par le train


C’est oublier aussi un peu vite que les contentieux ne sont toujours pas levés car même si RFF et l’ETAT se sont  acharnés sur ce dossier, la FNAUT a toujours clamé que c’est une monstrueuse erreur de supprimer cette voie ferrée et qu’elle a réussi à faire casser les décrets de retranchement par le Conseil d’Etat.

Une fois la continuité ferroviaire démantelée la FNAUT est pessimiste sur la viabilité de la réouverture du tronçon restant entre Sablé / Château-Gontier  surtout avec l’annonce du dernier plan fret et ce malgré les études de RFF.

Communique de presse de la FNAUT Pays de la Loire

F. EYMON

 

 

Partager cet article

Repost0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 08:18

Le slogan « Elargissez vos horizons » peut-il s’appliquer dans le Sud Mayenne ?

 

Alors que l’enquête publique sur la Rocade Sud se termine, il n’est pas inutile de rappeler les enjeux qui gravitent autour de la non réalisation du contournement de Château-Gontier à la place de la voie ferrée.

 

L’importance de la voie ferrée :

La ligne ferroviaire de Sablé-sur-Sarthe à Montoir-de-Bretagne constitue un itinéraire ferroviaire reliant initialement directement Paris-(Le Mans-Sablé) au port de Montoir de Bretagne puis St Nazaire en desservant Château-Gontier, Segré, Pouancé, Châteaubriant.


 

Seule une partie de l’emprise située entre Châteaubriant et Pontchateau a physiquement disparu. L’emprise ferroviaire reste physiquement ou juridiquement préservée de (Paris) Sablé à Châteaubriant suite aux 2 abrogations des décrets de Retranchement.

 

La réouverture de la ligne de Châteaubriant à Nantes étant programmée (fin des travaux 2013), il sera aisé de rejoindre Nantes et Savenay et la côte Atlantique. Il est déjà possible de rejoindre Rennes et la Bretagne Nord (St Malo…) à partir de Châteaubriant.

 

Autrement dit, cette ligne offre toujours la possibilité d’offrir un itinéraire ferroviaire « bis » en Pays de la Loire, entre Le Mans et Nantes, tout en desservant trois sous-préfectures (Château-Gontier, Segré et Châteaubriant).

Or la partie de l’itinéraire principal, située entre Angers et Nantes souffre de problèmes de saturation au point qu’est actuellement étudiée par R.F.F. la possibilité de construire des bouts de 3è voie, laquelle se heurte à d’importants obstacles techniques, environnementaux (La Loire est classée patrimoine mondial et la ligne sert de digue, contenant le fleuve sur une partie de son itinéraire ligérien. Quand sera–t’il en période de crue ?) et financiers  (travaux de génies civils coûteux et plus cher que le coût de réouverture).

A chaque extrémité de la ligne, est prévue la réouverture de sections ferroviaires : entre Châteaubriant et Nantes d’une part, entre Sablé et Château-Gontier d’autre part (au moins relance du trafic fret).

 La voie ferrée entre Sablé et Château-Gontier aux Agets St Brice 

La Rocade Sud  par son implication uniquement locale remet en cause la logique régionale d’aménagement du territoire et les perspectives de développement du territoire  à moyen et long terme. Le sud Mayenne peut-il se passer de la seule voie ferrée qui traverse son territoire  avec les aléas énergétiques que nous connaissons (hausse du pétrole, épuisement des ressources à long terme et crise écologique majeure).

 

La Rocade Sud est située dans la partie centrale de l’axe et sa coupure physique (symbolisée par la récupération par la route du seul pont ferroviaire) viendrait rendre impossible toute reconquête de l’axe ferroviaire dans son intégralité.

 

La balle dans le camp des élus.

La disparition physique de cette voie ferrée incombera aux seules élus de Château-Gontier, incapable de se projeter au delà des limites de leur territoire, à la Région incapable d’imposer ses vues surtout dans un domaine de sa compétence (le ferroviaire). Le problème est à Château-Gontier.

Avant d’entériner et de décider d’un nouvel aménagement routier, il serait plutôt judicieux que les élu(e)s locaux se prononcent sur une question de fond qui n’a à ce jour jamais été abordé mais toujours esquivé, à savoir :

Le Sud Mayenne peut-il décider, aujourd’hui de se couper irrémédiablement du réseau ferroviaire ? De se couper de Nantes, d’Angers, de Paris et de toutes les villes connectées par le rail en l’occurrence ?

 

Si les élu(e)s doivent faire un choix c’est d’abord celui ci, surtout dans une perspective à long terme. Avant même de se prononcer sur une variante routière de la rocade Sud, il serait plus profitable pour les populations (sans exclusivité) que le débat porte sur les conséquences à court, moyen et long terme de la non-possibilité de maintenir un lien ferré et des incidences en terme de développement.


 Circulation d'un train de FRET à destination des Etablissements Maisonneuve
 

 Aujourd’hui les Etablissements Maisonneuve se maintiennent sur Château-Gontier parce que la ligne dessert cette ville et que c’est un atout. 

 

Concernant la Rocade Sud il est assez surprenant qu’en 2009 on puisse proposer un aménagement routier en zone urbanisée qui est ou sera :

o         toujours plus gourmand en financement (le coût de la Rocade a été multiplié par 3)

o         toujours plus consommateur d’espace

o         toujours plus exclusif (au dépend de la voie de chemin de fer) et réducteur de l’offre de transport à la seule voiture.

o         toujours plus gênant pour les riverains en terme de nuisances.

Et cela sans jamais avoir pensé et réfléchi les déplacements dans la communauté de communes en dehors du schéma traditionnel de la voiture. D’autant que force est de constater que cette rocade Sud ne contribuera pas à réduire le trafic routier, bien au contraire. Les infrastructures nouvelles dopent les trafics qui se cumulent mais ne les suppriment pas. 


Le viaduc du Pendu : un enjeu majeur pour le retour du train
 

Une rocade et un nouveau pont ailleurs

Préserver l’avenir et les générations futures, serait la solution la plus sage. Actuellement  le sud Mayenne et le nord de l’Anjou ne sont pas des territoires attractifs. Les jeunes désertent le territoire et n’y reviennent pas. La route au contraire du rail, loin d’aménager le territoire contribue à le désertifier…

 

La solution est un barreau nord, ailleurs mais par au dépend du rail…

Partager cet article

Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 08:00
Route ou Chemin de Fer...

L'Enquête Publique sur la Rocade Sud  est  relancée... Vous allez pouvoir vous exprimer sur " inutilité de ce projet" qui détruit la dernière possibilité de rejoindre Sablé à Nantes via Châteaubriant et de servir d'itinéraire annexe à la ligne suivant la loire. (voir
 A quelques variantes prés même si la voie ferrée est réutilisée en voie verte et partiellement "sauvée", le pont ferroviaire est réutilisé par la route et des talus sont arrasés...


Grenelle de l'environnement  vous avez dit Grenelle ...


L'Association ROCAD a réalisé des cartes postales (voir ci dessous) pour dire son opposition... Elles sont disponibles dans les mairies d'Azé, de St Fort et de Château Gontier. La FNAUT peut vous l'envoyer par Courriel...



Pour en savoir plus cliquer sur les deux liens suivants et découvrez les différents articles concernant le dossier dans les pages FNAUT Mayenne : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-6331454.html
ou  : http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-1716195.html




Partager cet article

Repost0
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 08:00

Les défenseurs de la trés controversée Rocade Sud ne sont pas à leur premier coup d'essai pour défendre un projet plus que contestable. 

Le projet de Rocade Sud  est repris en rouge (version E1) sur cette carte et utilise la voie ferrée.

Après  les diverses tentatives pour empêcher le retour du train ou pour que l'alternative ferroviaire ne soit pas prise en considération dans le cadre des débats (voir à cette occasion les différents épisodes sur ce Blog (http://www.fnaut-paysdelaloire.org/article-6331454.html), la dernière trouvaille des défenseurs de ce projet archaïque et a-écologique, est, malgré eux, l'édition d'un plan par une socièté de communication Angevine, spécialisée dans la cartographie.

Seule réalisation concrète de la Rocade: le giratoire du Parc St Fiacre  à 1 010 000 € l'unité !

Une carte routière papier pour un projet virtuel 
La carte fait figurer cette route qui n'existe que sur le papier. Tout y est : les 2,4 km de routes express, les 2 ronds points et même le pont sur la Mayenne !

                                         Le viaduc du Pendu : le viaduc routier de la Rocade

Sauf que la route n'est pas construite car elle devrait se faire sur une emprise ferroviaire et que la FNAUT jusque là veille au grain. Le Pont qui enjambe la Mayenne est encore un pont ferroviaire... 

                                               Sauf que le viaduc du Pendu est encore un viaduc ferroviaire ...
 
Les défenseurs du projet routier escomptent sur la décision récente du Conseil d'Administration de RFF, le 24 janvier dernier, (http://www.rff.fr/pages/connaitre/bo_acte.asp?lg=fr&numacte=690&type=1) qui vient de relancer la fermeture en catimini puisque aucune publicité n'a été faite. Mais là est une autre histoire...
 

 

 

Partager cet article

Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques