Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 19:58

A l’issue du quinzième congrès de la Fédération Nationale des Associations des Usagers des Transports, qui s’est déroulé à Besançon, les 28 et 29 octobre dernier, la FNAUT a attribué ses traditionnels « prix » Ticket vert et Ticket rouge. Anciennement appelé « prix orange et citron », ils ont pour vocation de récompenser ou de blâmer les élus, les administrations ou les services pour les politiques qu’ils conduisent dans le domaine des transports publics.

 
 

Ces prix sont avant tout pédagogiques et illustrent quelles actions, pour la FNAUT, doivent être encouragées, réalisées ou condamnées dans le cadre des politiques de transports respectueuses de l’environnement (développement durable), satisfaisantes pour les usagers et responsables de l’argent public.

 
 

Une nouvelle fois, les Pays de la Loire s’illustrent de manière négative à travers ces prix. Après François FILLON, qui avait reçu le prix citron en 1998, c’est le Maire de Mayenne, Claude LEBLANC qui reçoit un Ticket rouge.

 

Claude Leblanc, maire divers gauche de Mayenne (53) et président du pays de Haute Mayenne, pour sa politique pro-routière incohérente et ruineuse. Alors qu’une déviation ouest des N 12 et 162, très fréquentées, hors du centre-ville était possible sur un itinéraire commun, il a imposé un tracé Est, selon l’option la plus coûteuse comportant un viaduc et plusieurs échangeurs, ne concernant que la seule N 162, et nécessitant un retranchement de la voie ferrée Laval-Mayenne. Il réclame maintenant une déviation Ouest de la N 12 comportant un autre viaduc, qu’il jugeait auparavant « fantasmagorique », soit un surcoût d’au moins 20 millions d’eus par rapport au projet initial plus efficace de rocade unique. Il refuse de développer les transports collectifs : « il est hors de question de faire du bus municipal un transport pour les scolaires et les salariés, c’est hors de portée de nos moyens financiers ; ce n’est pas le transport collectif qui va soulager les routes, et remettre le train sur les rails entre Laval et Mayenne serait trop coûteux, il ne faut pas rêver. Je préfère que les mayennais qui traversent la ville se plaignent des problèmes de transport et de stationnement parce que Mayenne est une ville qui vit, plutôt que d’avoir l’impression de traverser un désert ».

 

  Un pont qui ne demande qu'à voir passer des trains , (Pont Route  sur D 9 Ligne Laval - Mayenne)

Pour l’ensemble de ses prises de positions, le Maire de Mayenne est en cela très caractéristique d’un certain nombre de maires de petites et moyennes villes qui négligent les transports publics et misent sur l’automobile comme seule réponse à la mobilité des populations. D’autres exemples en France y compris dans le sud Mayenne pourraient être cités pour illustrer cette situation.

 

Deux autres Tickets rouges ont été attribués à Philippe Madrelle, sénateur et président PS du conseil général de la Gironde et à Charles-Eric Lemaignen, président UMP de la communauté d’agglomération d’Orléans.

Comme quoi la FNAUT ne fait pas de distingo "politique" : le transport public, ce n'est pas de gauche ou de droite : c'est une évidence, là où les flux de voyageurs sont concentrés, pour lutter contre le réchauffement climatique...

 

Pour les autres Prix attribués voir communiqué de la FNAUT Nationale  (rubrique "actualité récente" sur notre site web national)

 

Partager cet article
Repost0
17 août 2006 4 17 /08 /août /2006 00:06
La FNAUT Mayenne a édité une plaquette pour la promotion de la liaison ferrée Mayenne Laval, dont la section Mayenne - La Chapelle Anthenaise est actuellement déferrée. (la plateforme est intacte).

Pour télécharger le document dans une version lisible, merci de cliquer sur les deux images. Chaque fichier fait autour de 300 Ko :



Partager cet article
Repost0
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 09:30

Pour La FNAUT Mayenne, la région "déraille" une nouvelle fois sur le dossier de la réouverture de la ligne de chemin de fer LAVAL MAYENNE

Les dernières décisions de la commission permanente du Conseil Régional sont une nouvelle fois incohérentes et totalement décallées des attentes des habitants du nord Mayenne en matière de transport.

 

En effet le 6 juin dernier la Région a voté une aide au Conseil Général de 245 819 euros pour le financement de l'aménagement d'une "voie verte" (un itinéraire équestre) sur l'ancienne voie de chemin de fer Laval / Mayenne.

Une décision régionale qui retarde un peu plus le retour du
train à MAYENNE. (automoteur X TER 73500) 

Cette décision est totalement incohérente pour la FNAUT car c'est cette même commission permanente du Conseil Régional qui avait voté à l'hunanimité contre la fermeture de la ligne de chemin de fer le 3 octobre 2005 !

Le conseil général de son côté, qui n'a pas de compétences ferroviaires, avait voté le 7 octobre, malgré un opposition de 9 conseillers généraux, pour la fermeture de la ligne et enteriner ainsi le projet d'un nouvel itinéraire de randonnée doublant le chemin de halage au bord de la Mayenne.
La FNAUT
s'interroge sur la méthode.

En effet la décision de la Région de financer cet aménagement revient :

  • - d'une part à dénoncer le vote régional et
  • - d'autre part à jeter aux orties l'une des propositions électorales de la gauche unie aux dernières élections cantonales et régionales.

Politiquement c'est une stratégie déroutante. Le futur candidat PS aux prochaines élections législatives dans le Nord Mayenne pourra-t-il sérieusement défendre la réouverture alors que sa majorité retarde le projet (qu'il défendait lui même aux dernières élections) ?
Cette méthode revient également une fois de plus à décribiliser le projet de réouverture et l'ensemble des défenseurs (associatifs, citoyens et politiques...) en confortant la position du  Conseil Général de la Mayenne.

La FNAUT regrette que la somme débloquée et qui correspond au montant d'une étude socio économique demandée régulièrement par les associations ne lui soit pas affectée mais dépensée pour créer un aménagement flou et redondant de l'itinéraire existant par le Chemin de Halage. Pourtant il était admis des décideurs et des élus comme étant un préalable à la poursuite du projet de réaliser cette étude.

La FNAUT dénonce avec force cet état de fait d'autant que le message de la Région devient confus et va être mal perçu par le ministère et RFF, qui peuvent mettre fin au moratoire sur "la fermeture". Ce "moratoire" avait été obtenu par les associations en décembre dernier, à la suite du rendez-vous au Ministère des Transports. En effet comment croire la Région de son intérêt pour la ligne si elle contribue à la changer en chemin de randonnée, qui souvent met un terme  définitif à l'usage ferroviaire.    

Est-ce définitivement une voie de garage
pour le projet de réouverture de LAVAL / MAYENNE ?

La FNAUT constate également que le volet routier bénéficie encore des largesses de la Région (financement à 50 % d'une Etude sur la RN 12 (89 000 euros), aide de 781 772 euros pour le contournement par la Route Départementale 20 de CHEMAZE ...).

FNAUT  MAYENNE

Fabrice Eymon.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2006 3 12 /04 /avril /2006 19:13
 La FNAUT Pays de la Loire et l'association Tracés organisent une randonnée découverte autour du viaduc ferroviaire sur l'Aron à Mayenne le dimanche 21 mai 2006. 
Un viaduc ferroviaire de notre région, où les trains ne passent plus : Mayenne
 Les départs auront lieu en continu de 14 à 16h au rond-point d'Etape Auto (situé à 200m d'Hyper U) et la randonnée comprendra des animations (quizzs, etc).

Pour des renseignements complémentaires, contacter l'association Tracés sur mobilite53@wanadoo.fr ou directement depuis notre site Internet www.mobilite53.com
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2005 6 24 /12 /décembre /2005 12:55

Le mercredi 21 décembre, une délégation de la FNAUT et de l’association TRACES a été reçue au Ministère des Transports par le Directeur de cabinet de Dominique Perben, Ministre des Transports en présence du Député du Nord Mayenne, Y. Favennec.

 
 Cette rencontre, proposée par le député, avait pour objet de montrer tout l’intérêt de cette ligne pour le Nord Mayenne et de demander l’arrêt des procédures administratives de fermeture actuellement engagées. Pour les associations 3 raisons majeures justifient de conserver la ligne Laval / Mayenne :
- Cette liaison est indispensable pour le Nord du département afin de rapprocher les Mayennais de leur Région
- Elle est techniquement réalisable à un coût tout à fait raisonnable compte tenu des ouvrages d'art déjà existants et à la lueur des réouvertures de lignes engagées ailleurs.
- Elle est un facteur de développement durable qui n’est plus à démontrer avec la crise des énergies, l’effet de serre, le réchauffement du climat…
 
 

Un TER en gare de Laval

Cet entretien courtois a permis d’attirer l’attention du Ministère sur ce projet et surtout d'insister sur le large consensus naissant à propos de cette réouverture : Député, Conseillers Régionaux, Conseillers Généraux concernés, ville de Mayenne , associations d'usagers… et la population.

La délégation FNAUT- TRACES au Ministère, autour du Ministre et du Député.

 
 Les associations ont aussi mis en évidence le caractère irréversible d’une fermeture, celle-ci s'avérant complètement décalée par rapport aux réalités et attentes locales. A l’heure où le bilan de la concertation concernant la fermeture n’est pas encore connu, les associations, avec le député ont plaidé pour un arrêt de cette procédure. Le message a semble-t-il été reçu puisque le Directeur de cabinet a préconisé en fin d’entretien une pause dans la procédure. Un délai raisonnable de 2 ans pourrait, par exemple, permettre à la Région, véritable Autorité Organisatrice de Transport Ferroviaire, de se positionner et de lancer des études de faisabilité.
 

Une rencontre avec RFF, début 2006 devrait permettre d'officialiser ce répit, actant ainsi la proposition du Ministère. En cette fin d’année 2005, la FNAUT et TRACES espèrent vivement que leurs vœux de voir circuler des trains entre Laval et Mayenne ne soient pas saborder par une décision administrative anachronique. Au contraire, elles souhaitent voire en 2006 un début de concrétisation politique de ce projet par le lancement des études, préalable indispensable à toute remise en service.

Pour le bureau de l’association Tracés, Pour la FNAUT : Christian Roger. Fabrice Eymon.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2005 3 12 /10 /octobre /2005 00:00
FERMETURE DE L´EX LIGNE SNCF LAVAL / MAYENNE :
MAUVAIS AIGUILLAGE POUR LE CONSEIL GENERAL !

A un moment ou tout le monde s'interroge tant du point de vue environnemental qu'économique sur nos modes de déplacement, la FNAUT et l´Association Tracés regrettent que le Conseil Général se soit prononcé pour la fermeture de la ligne Laval / Mayenne. Cette décision apparaît tout à fait anachronique et précipitée. Pourtant, elle peut-être lourde de conséquence pour le devenir du Nord Mayenne si RFF persiste dans son projet de fermeture en ne prenant pas en compte l'avis de la région qui s'est, elle, prononcée contre cette fermeture. Ce serait pourtant un gros paradoxe, puisque c'est la seule Autorité Organisatrice de Transport ferroviaire !

La région oubliée !

 

L'affirmation selon laquelle le rachat de cette ligne par le Conseil Général ne constitue pas un obstacle au retour du train est erronée. En effet, de mémoire ferroviaire, aucune ligne fermée n´a jamais été réouverte.

De plus, nous émettons, beaucoup de doutes sur la pertinence du "projet" encore très flou de future voie verte sensée justifier cet achat : son attractivité future apparaît bien faible au regard des atouts touristiques et paysagers incontestables que présente le chemin de halage. Quel intérêt alors de doubler cet itinéraire piétonnier Laval-Mayenne ? D'ailleurs lors de la session du 7 octobre il n´a été question que du chemin de halage pour le développement du tourisme et de la randonnée avec la mise en place d´un schéma durable autour de la rivière la Mayenne .

Décision précipitée pour un projet flou ! 

Alors pourquoi acheter aussi précipitamment les terrains de l´emprise, dès le 23 septembre, avant même que la décision de fermeture ne soit prononcée ? La FNAUT réaffirme l'illégalité de cet acte malgré les allégations de RFF. Elle peut d´autant mieux l´affirmer que rétroactivement le Déclassement (décision administrative de vente) n´a aucune base juridique actuellement (ce que vient de confirmer le Tribunal Administratif de Limoges dans un arrêt tout récent et pour un dossier similaire). Cet arrêt fera jurisprudence. Le déclassement de Laval / Mayenne sera annulé.

Forcing pour contourner la jurisprudence...

Les deux associations se félicitent de la position éclairée de plusieurs élus notamment du Nord Mayenne qui en défendant la pertinence du projet de réouverture de cette ligne, montrent leur volonté de voir renforcer l'attractivité et le développement de leur territoire. Elles souhaitent faire avancer ce projet avec tous les élus concernés et prendront certainement l´initiative d´une table ronde réunissant tous les élus toutes tendances confondus pour lancer la réouverture Laval / Mayenne sur de bons rails ....

Pour le bureau de l´association Tracés - Christian Roger.    

Pour la FNAUT - Fabrice Eymon.

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2005 3 05 /10 /octobre /2005 00:00

Lundi 3 octobre, la FNAUT Mayenne organisait une conférence débat sur les perspectives de renouveau du rail en Mayenne, au Lycée Lavoisier de Mayenne.

La FNAUT et l'association TRACES ont pu exposer leur projet de réouverture de la ligne SNCF Laval Mayenne.

L'axre est en partie en service, car De Laval à la bifurcation de La Chapelle Anthenaise, les TER emprunteraient la ligne Laval Le Mans, à double voie.

Seul le tronçon reliant cette bifurcation à Mayenne serait à réactiver.

Si les réticences de certains élus sont fortes, le soutien de la population va grandissant. Il en va de l'avenir de ces territoires périphériques de la région des Pays de la Loire, qu'il est difficile d'atteindre par transport public et desquels l'accès aux services des grandes agglomération régionales est problématique pour qui ne possède pas de voiture.

Ce n'est pas une rocade de plus qui sauvera Mayenne de la désertification...

seule l'amélioration significative de l'offre de transports publics pourra changer la donne, en commançant d'ailleurs par l'amélioration de l'offre "car" dans l'attente de la relance ferroviaire de l'axe.


Partager cet article
Repost0
18 septembre 2005 7 18 /09 /septembre /2005 00:00

Yannick  FAVENNEC député  UMP du Nord Mayenne a été solicité pour déposer ne question écrite à l'intension du ministre Des transports concernant la ligne Laval / Mayenne, tronçon  Sud de la ligne Caen / Flers  que Réseau Ferré de France souhaite retirer du réseau ferré nationale.

La FNAUT a entrepris des actions en contencieux administratif  (T.A de Nantes et Conseil d'Etat).

Voici un nouvel élèment de défense de La ligne.

12ème législature

 

UMP 12 Pays-de-Loire

 

Question N° : 71187 

de M. Favennec Yannick ( Union pour un Mouvement Populaire - Mayenne )

QE

Ministère interrogé :

transports, équipement, tourisme et mer

Ministère attributaire :

transports, équipement, tourisme et me

 

Question publiée au JO le : 26/07/2005 page : 7338

 

 

Rubrique : 

transports ferroviaires 

Tête d'analyse 

ligne Laval Mayenne 

Analyse :

perspectives

Texte de la QUESTION :

 

 

 

 

M. Yannick Favennec attire l'attention de M. le ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer sur l'avenir de la ligne de chemin de fer Laval-Mayenne (La Chapelle-Anthenaise - Ambrières), section sud de la ligne Laval - Flers - Caen . Cette ligne qui est la seule à desservir le Nord-Mayenne ainsi qu'une partie du département de l'Orne pourrait être utilisée par 120 000 usagers et les incidences en terme de développement économique, d'emploi et de tourisme sont considérables. La section La Chapelle-Anthenaise - Ambrières avait été fermée par décision de Réseau ferré de France le 29 avril 1999 et retranchée du réseau par décret du 22 mars 2000. Toutefois, la situation juridique de cette ligne a changé puisque Réseau ferré de France a retiré, par une décision du 18 novembre 2004, sa décision de fermeture. L'article 49 du décret du 5 mai 1997 ne permet le retranchement de lignes que si celles-ci ont été préalablement fermées. Le retrait étant rétroactif, le retranchement manque désormais de base juridique et est devenu illégal. Compte tenu de l'importance de cette ligne pour le désenclavement du Nord-Mayenne, il lui demande de bien vouloir lui confirmer son intention d'abroger le décret du 22 mars 2000. 

Texte de a REPONSE :

 

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2005 7 04 /09 /septembre /2005 00:00
A l'occasion de la 12 ème semaine européenne des transports publics qui se déroule du 16 au 22 septembre sur le thème "Au travail autrement" dans le but de promouvoir des déplacements domicile / travail et domicile / études ou école plus respectueux de l'environnement, l'association Tracés et l'antenne mayennaise de la FNAUT Pays de la Loire ont le plaisir de vous convier à une

 conférence-débat
Lundi 19 septembre à 20h
au lycée Lavoisier (rue du Pommier)
de Mayenne

sur le thème
:

Transports publics : mobilité, desserte du territoire et environnement
Besoins, enjeux et perspectives pour la Haute-Mayenne.

La soirée sera animée par :
- Jean-Claude OESINGER : Président de la FNAUT Centre et vice-président de la FNAUT, il a pris part au processus de réouverture de la ligne SNCF Tours / Chinon et est spécialiste des questions d’intermodalité (différents modes de transports).
- Marc LE ROCHAIS : Ancien chargé de mission Transports à France Nature Environnement. Président du Réseau Vert de Basse-Normandie, il a pris part aux études de potentiel en vue de la réouverture de la ligne SNCF Caen / Flers.
- P. A. M. : Étudiant stagiaire dans une société de transports publics urbains, il a étudié le réseau de bus de Mayenne.

La conférence sera ensuite suivie d’un débat avec la salle et les élus présents.

Fabrice Eymon  - FNAUT Mayenne

 
Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques