Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 08:00

200px-A8

 

Promesse non-tenue du directeur des Intercités, pas de train direct pour début 2015

 

 

A mesdames et messiers les usagers et sympathisants de la ligne de train directe Bordeaux-Limoges-Lyon...

 

La SNCF a mis à, jour ses nouveaux sillons et horaires pour les premiers mois de 2015, et la ligne directe que nous défendons n'est pas revenue !


Monsieur le directeur des Intercités nous aurait-il donc fait une fausse joie lors de son dernier passage à Limoges ?
Il faut tant et plus mettre la pression sur nos élus pour que les choses changent !

 

Faites signer la pétition autour de vous. Nous devons arriver à 10 000 signatures et plus pour revenir en force dans les médias régionaux et nationaux ! Je compte sur vous.


http://www.change.org/p/urgence-r%C3%A9ouverture-de-la-ligne-de-train-transversale-bordeaux-limoges-lyon

 

https://d22r54gnmuhwmk.cloudfront.net/photos/5/os/uk/QTOSukiIyrmUECx-556x313-noPad.jpg

 

Urgence ! Réouverture de la ligne de train transversale Bordeaux-Limoges-Lyon

Pétition soutenue par :

 

- Association Logistique TRansport Ouest (ALTRO)

- Association pour le développement des transports en commun, voies cyclables et piétonnes de la région grenobloise (ADTC Grenoble)

- Collectif POLLT

- COmité de DÉfense et de Développement du RAIL de la région montluçonnaise (CODERAIL)

- Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT)

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 07:00

 

http://www.agirpourlenvironnement.org/sites/default/files/imagecache/illustration_une_580_300/images/unes/C40.gif

Transport de marchandises : Un train de retard ?!

La campagne Transport de marchandises : Un train de retard ?!, éditée à 80 000 exemplaires, a été initiée par 5 partenaires afin de faire pression sur le premier ministre, le secrétaire d'Etat aux transports et sur le président de la SNCF, afin d'obtenir :

  • l'inscription dans la loi de transition énergétique d'un objectif de réduction de 50% en 2030 du trafic poids lourds en zone de montagne,
  • de revenir sur la décision de généraliser la circulation des 44 tonnes,
  • de mettre un oeuvre une écotaxe poids lourds
  • et d'adopter un moratoire sur la fermeture des gares, triages et lignes fret.

 

Cette campagne a débuté le 1er juillet 2014 et devrait se clore le 31 décembre 2014.

 

Pourquoi cette campagne ?

Participez à cette campagne : http://www.agirpourlenvironnement.org/campagne/fret-ferroviaire

 

En savoir plus :

  • Avis sénatorial sur la loi de finances pour 2014 Transports routiers par Ronan Dantec
  • Rapport d’information n°1937 « Pour une politique durable du transport de marchandise : l’éco-redevance poids lourds » par Jean-Paul Chanteguet
  • Pollutaxe maintenant : http://www.pollutaxe.org/
  • Le vrai/faux de l’éco-redevance : http://www.fne.asso.fr/fr/nos-dossiers/transports--mobilite-durable/eco-redevance/vraifaux.html
  • Vu du Fret n°4 – 20 propositions pour enrayer le déclin - http://fr.calameo.com/read/0017987325b415b7b9314

 

LogoAPE1.jpg

 

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2014 6 20 /09 /septembre /2014 23:59

A l'occasion du sommet des Nations unies réunissant les chefs d’États sur le changement climatique, des millions de citoyens se mobilisent partout dans le monde.

 

En France, cette mobilisation sera encore plus déterminante pour rappeler à notre gouvernement son rôle-clé pour le succès de la Conférence Climat qui aura lieu à Paris en 2015.


AFFICH-marche-pour-le-climat.png

A Paris, la marche pour le climat est le 21 septembre...

 

A l’intention de tous les responsables locaux, nationaux et internationaux:

 

Les scientifiques nous préviennent que le changement climatique pourrait s’accélérer au point de devenir incontrôlable, menaçant notre survie et tout ce que nous aimons. Nous vous demandons de maintenir la hausse des températures en dessous du seuil dangereux des 2°C, en réduisant progressivement à zéro la pollution liée aux émissions de dioxyde de carbone.

 

Pour parvenir à ce résultat, vous devez de toute urgence conclure des accords locaux, nationaux et internationaux réalistes afin de faire basculer nos sociétés vers des énergies 100% propres d’ici à 2050. Cette transition doit s'effectuer de manière équitable en venant en aide aux personnes les plus vulnérables. Notre monde mérite d’être sauvé et c’est maintenant qu’il faut agir. Pour tout changer, nous avons besoin de tout le monde. Rejoignez-nous!

 

Le rendez-vous est fixé le dimanche 21 septembre, à 14h Place de la République

carte marche pour le climat2014 Partout en France ...ça marche...

Apportez vos tambours et habits verts, et rejoignez la lutte mondiale contre le changement climatique ! De nombreuses activités seront organisées en marge de la Marche pour le Climat, consultez le programme en septembre sur ce site.

 

Organisations ayant rejoint la marche à Paris :


Action Contre la Faim, Agir pour l’environnement, Alofa Tuvalu, Amazon Watch, Art of Change 21, AVAAZ, Bloom, Blue Energy, CARE France, CCFD – Terre Solidaire, Centre d’information sur l’environnement et d’action pour la Santé, CFDT, Chrétiens unis pour la Terre, Climates, Comité 21, Coordination Sud, Ecolo Info, Fédération Protestante de France, Fondation France Libertés, Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement, GERES, Greencross France, Greenpeace France, Greenraid, Groupe URD, Iddri, Jeûne pour le Climat, Koom, La Ruche, Les engraineurs, Mouvement Colibris, Mouvement de la Paix, Mouvement Générations Cobayes, Oxfam France, Pax Christi France, Planète Amazone, Plateforme Océans et Climat, Pari Roller, REFEDD, Réseau Action Climat, Secours Catholique – Caritas France, Sherpa, Singa, Sum of Us, Surfrider Foundation Europe, Vélorution Paris Ile-de-France, Vignerons Franciliens Réunis, WWF France, Youth Diplomacy, 2° Investing Initiative, 350, 4D.


bandeau

 

Avec le soutien de :

Europe Écologie Les Verts, Jeunes écologistes, Mouvement des Jeunes Socialistes, Nouvelle Donne, Parti de Gauche
Merci à : Solar Sound System, Pellicam, Puerto Cacao, Soul Shake

 

climateflag.jpg

Pour en savoir plus :

 

https://secure.avaaz.org/fr/event/climate/Marche_Pour_le_Climat_167?cl=5851744247&v=45954 

https://webmail1e.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=115840&check=&SORTBY=1 

http://eelv.fr/2014/09/12/mobilisons-nous-pour-le-climat/

http://earthhour.fr/?utm_source=email&utm_medium=email&utm_campaign=Communication

http://peoplesclimate.org/paris/

Les populations les plus pauvres sont les premières victimes du changement climatique et souvent les plus durement touchées. Sécheresses, inondations et autres phénomènes climatiques extrêmes ont notamment des effets dévastateurs sur la faim dans le monde. Il est temps de changer le cours des choses !

Dans deux semaines, les chefs d’Etats, et notamment François Hollande, se réuniront à l’occasion d’un sommet extraordinaire organisé par le Secrétaire Général des Nations unies, M. Ban Ki Moon, pour donner un nouvel élan à la lutte contre les changements climatiques et annoncer des mesures ambitieuses.

Fini de jouer, exigeons de l’action !

A deux jours de ce Sommet, dimanche 21 septembre, des milliers de citoyens et de citoyennes du monde entier se mobiliseront pour exiger des chefs d’Etats des engagements concrets et ambitieux pour lutter contre le changement climatique.

En France, cette mobilisation est d’autant plus importante que nous accueillerons en 2015  la Conférence internationale sur le Climat (COP 21). Pourtant,pour l’instant, aucun engagement concret n’a été pris de la part du Président de la République ou du gouvernement pour :

  • Aider à financer l’adaptation des pays en développement aux conséquences du changement climatique en contribuant à hauteur d’un milliard au Fonds Vert pour le Climat ;
  • Mettre un terme aux subventions directes et indirectes aux projets énergétiques polluants ;
  • Réaliser 40% d'économies d'énergie d’ici à 2030.

Ce sera donc l’occasion de rappeler à nos dirigeants le rôle-clé de la France dans les négociations climatiques et surtout les engager à donner l’exemple !

Si vous aussi vous souhaitez prendre part à ce rassemblement citoyen sans précédent, rejoignez la grande Marche pour le climat ! Pour participer à nos côtés lors de ce rassemblement citoyen, rendez-vous à Paris dimanche 21 septembre place de la République à 14h.

Partagez avec vos proches, famille et ami-e-s et venez nombreux à Paris ou près de chez vous pour faire entendre votre voix !

Jusqu’à la COP 21 en 2015, les Etats auront de nombreuses opportunités de faire avancer les négociations climatiques. L’enjeu est de taille, c’est pourquoi Oxfam France se mobilisera pendant plus d’un an pour que la France prenne ses responsabilités et qu’un accord mondial à la hauteur des attentes soit obtenu sur le climat. Pour ne rien rater de ce combat de longue haleine et ajouter vos forces aux nôtres, inscrivez-vous ci-dessous. Vous recevrez ainsi nos informations et nos appels à action sur le changement climatique

- See more at: http://www.oxfamfrance.org/agir/tous-ensemble-pour-justice-climatique#sthash.9qsELPLy.dpuf
Partager cet article
Repost0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 08:45
Cette liaison entre Bordeaux et Lyon via Limoges a été fermée en décembre 2012 pour cause de travaux d'amélioration sur la ligne.
Mais une fois ces travaux terminés elle n'a pas été remise en service car elle n'est hélas plus d'actualité d'après le président de la SNCF Guillaume Pépy. Cette pétition a pour objectif d'obtenir la réouverture de cet axe structurant essentiel à plus d'un titre...

 signez la pétition  

Urgence ! Réouverture de la ligne de train transversale Bordeaux-Limoges-Lyon
http://d22r54gnmuhwmk.cloudfront.net/photos/5/os/uk/QTOSukiIyrmUECx-556x313-noPad.jpg

Pétition soutenue par :

  • Association Logistique TRansport Ouest (ALTRO)
  • Association pour le développement des transports en commun, voies cyclables et piétonnes de la région grenobloise (ADTC Grenoble)
  • Collectif POLLT
  • COmité de DÉfense et de Développement du RAIL de la région montluçonnaise (CODERAIL)
  • Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT)

 

Je suis un utilisateur régulier de la ligne directe Limoges-Lyon, bien pratique pour voyager entre les régions Aquitaine, Limousin, Auvergne, Rhône-Alpes et même PACA avec la correspondance TGV à Lyon Part-Dieu. Mais depuis sa fermeture en décembre 2012, c'est devenu cher et compliqué de traverser la France.


Le direct mettait 4h50 entre Limoges et Lyon pour 50 Euros maximum. Maintenant il faut compter près de 6h et un changement de gare à Paris pour 130 Euros, le changement à Vierzon n'étant même pas proposé.


Les familles avec enfants, les jeunes, les étudiants, les personnes âgées doivent-ils tous devenir des adeptes du covoiturage?


Cette ligne transversale est-ouest est vitale pour desservir par le train un grand nombre de territoires français mal reliés par ailleurs.


Elle a été fermée en décembre 2012 pour cause de travaux d'amélioration sur la ligne. Une fois ces travaux terminés nous exigeons la remise en service de cet axe structurant - qui n'est hélas plus d'actualité d'après le président de la SNCF Guillaume Pépy (voir Radio SNCF).


Ce train évite de passer par Paris, et permet donc de réduire considérablement le prix du billet. C'est à la fois une ligne territoriale mais aussi sociale, très empruntée par les jeunes, les personnes âgées et les familles.


Le premier ministre a dit vouloir réinvestir dans les lignes classiques. Nous le prenons donc au mot ! Réouvrez la ligne intercités interrégionale Bordeaux-Limoges-Lyon dès la fin des travaux !

 

voir le site de la pétition

 

Gare-de-limoges-la-nuit-88.jpg

Gare de Limoges

 

 

http://www.massifcentralferroviaire.com/Actualites.php

Partager cet article
Repost0
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 11:00

 

n138122470568_2871.jpg

 

Bonjour,

Les associations Vivre Bien en Aunis et Coordination pour la défense du Marais Poitevin ont lancé une pétition en ligne pour demander l'annulation du projet d'autoroute A831 :

http://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/annulation-projet-autoroute-a831/12590

Nous vous remercions par avance de bien vouloir contribuer à son succès en relayant l'information.


Bien cordialement,
Yves le Quellec

 

 

 

NB : Vous pouvez faire circuler cette pétition associative de Vivre Bien en Aunis, la coordination pour la défense du marais poitevin, FNE PdlL, Poitou Charente Nature) à tous vos contacts en leur demandant de mettre sur leurs réseaux.

 


Une page facebook pour ceux qui sont connectés existe  : " Vivre Bien En Aunis"

 https://www.facebook.com/profile.php?id=100008166138793

  

 

   

A le suite de cette pétition, les Associations pensent demander un rendez-vous à Ségolène Royal. Suite à la déclaration de la Ministre qui indiquait qu'elle ne signerait pas pour l'autoroute A831,  les élus habituels ont adressé une lettre à Manuel Valls et celui ci a confirmé qu'il n'y aurait pas d'’argent de l'’État, des études environnementales seront demandés en plus, ainsi qu'une meilleure information du public et enfin le chiffrage du contournement court de Marans sera présenté.

 


vba 831

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 09:00

 

La Fondation pour la Nature et l'Homme  et le Réseau Action Climat dont la FNAUT fait partie lancent une campagne "Stop à la pollution de l'air". Vous pouvez vous joindre à cette action en signant la pétition et en relayant cette information dans vos réseaux...

 

 

 

7a2de8c312f57f5d5557fecrac.gif

 

 

 

La pollution de l’air tue chaque année dans le monde 7 millions de personnes.

En France, chaque nouveau pic de pollution rappelle l’urgence d’agir contre ce fléau c’est pourquoi avec ma Fondation, j’ai lancé il y a quelques jours la pétition « stop à la pollution de l’air » pour en finir avec ce scandale sanitaire.

Les solutions existent : signez maintenant la pétition !

 

Je sais que je peux compter sur votre soutien. 

Merci d'avance pour ce geste décisif !


Nicolas Hulot,
Président

 

 

 

3 mesures simples à prendre dès aujourd’hui

A l’attention de Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie et Marisol Touraine, ministre de la Santé.

Chaque année, des milliers de personnes meurent prématurément des maladies causées ou aggravées par le diesel. Tous les jours des enfants suffoquent, souffrent d’asthme et d’allergies causées ou aggravées par le diesel. C’est un scandale sanitaire insuffisamment pris en compte. Pire, chaque année, 7 milliards d’avantages fiscaux sont accordés aux utilisateurs de diesel. 7 milliards c’est le chiffre du déficit de l’Assurance Maladie en 2013. Ces maladies du diesel ont un coût pour la société. Ce que l’on économise à la pompe on le paie doublement : en santé et en impôts.

En réduisant l’utilisation du diesel, nous assainissons l’air et en même temps nous faisons de la médecine préventive. Il est urgent d’agir.

Moi, automobiliste, usager des transports en commun, piéton ou cycliste, je veux pouvoir respirer à pleins poumons sans m’empoisonner.

J’appelle le gouvernement à :
  • débloquer l’argent nécessaire pour que les collectivités locales développent les transports en commun, le covoiturage de proximité et les mobilités douces.
  • mettre en place une prime à la conversion des vieux diesels d’au moins 1 500 euros pour les revenus modestes.
  • supprimer progressivement, à partir de 2015, l’avantage fiscal sur le diesel qui coûte 7 milliards d’euros à l’Etat chaque année.

Vous aussi vous pouvez changer la donne et arrêter ce scandale sanitaire. Signez et faites signez cette pétition. Dès que nous aurons réunis plus de 15 000 signatures, Nicolas Hulot les remettra à Ségolène Royal et Marisol Touraine.

 

Image 11-2
Partager cet article
Repost0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 09:00

  LogoAPE1.jpg

Transport de marchandises : Un train de retard ?!

La campagne Transport de marchandises : Un train de retard ?!, éditée à 80 000 exemplaires, a été initiée par 5 partenaires afin de faire pression sur le premier ministre, le secrétaire d'Etat aux transports et sur le président de la SNCF, afin d'obtenir l'inscription dans la loi de transition énergétique d'un objectif de réduction de 50% en 2030 du trafic poids lourds en zone de montagne, de revenir sur la décision de généraliser la circulation des 44 tonnes, de mettre un oeuvre une écotaxe poids lourds et d'adopter un moratoire sur la fermeture des gares, triages et lignes fret.

 

Cette campagne a débuté le 1er juillet 2014 et devrait se clore le 31 décembre 2014.

 

http://www.agirpourlenvironnement.org/sites/default/files/imagecache/illustration_campagne_200_240/images/actualites/C40.gif

Pourquoi cette campagne ?

Chaque année, 800 000 camions utilisent le réseau routier hexagonal. Entre 1990 et 2010, les émissions de gaz à effet de serre des poids lourds ont augmenté d’un tiers. Pire, 99,45% des camions sont des véhicules diésel, carburant classé « cancérigène certain » par l’Organisation Mondiale de la Santé. L’âge moyen du parc est progressivement passé de 5 ans en 2007 à 6,7 ans en 2013. Trente pour cent des camions français sont des véhicules « respectant » les normes Euro 2 et 3 datant de 2001 alors que tous les véhicules neufs achetés par les transporteurs doivent être conformes à la norme Euro6 depuis le 31 décembre 2013 ! Enfin, 13% des tués sur les routes françaises le sont à la suite d’un accident occasionné par un camion.


Alors que tout devrait conduire les responsables politiques à œuvrer en faveur du transport de marchandises par le rail, rien ou presque n’est fait. Plus de 88% des marchandises transportées le sont par la route.

De 14% en 2009, la part du fret ferroviaire ne représente aujourd’hui qu’à peine 9,5% des marchandises transportées. Cette part devait pourtant être, selon une loi adoptée en 2009, de 17,5% en 2012 et 25% d’ici 2022.  

 

Si l’on se réfère aux objectifs du Grenelle de l’environnement, « le trafic de marchandises devait être assuré, à terme, dans sa totalité par les modes alternatifs à la route », un « terme » qui semble s’éloigner à mesure qu’on s’en rapproche ! Paradoxalement, plus l’Etat français se fixe des objectifs ambitieux, moins il semble se donner les moyens de les atteindre !


En reportant une nouvelle fois l’écotaxe « poids lourds », mais aussi en généralisant la circulation des camions d’un poids de 44 tonnes ou en fermant de nombreuses gares, triages et lignes réservées au fret ferroviaire, la politique menée en matière de transport de marchandises est très loin d’être en adéquation avec les grands objectifs adoptés par la représentation nationale.


Au lieu de s’appuyer sur une fiscalité écologique permettant de relocaliser l’économie et réduire la part du transport de marchandises par voie routière, certains lobbies ont su se mobiliser pour préserver les intérêts bien compris d’une économie hors-sol qui ne doit sa puissance qu’à sa capacité à entretenir un dumping social, fiscal et écologique.

 

De fait, en suspendant la mise en œuvre de l’écotaxe, le gouvernement s’est privé de recettes permettant d’organiser la transition écologique tout en envoyant enfin un signal prix en augmentant les tarifs des transports sur route et ainsi faire payer au transport routier les vrais coûts qu’il entraîne.

 

ecotaxefeuillederoute

Les demandes

La France accueillera en 2015 la conférence onusienne sur le dérèglement climatique. Parce que le transport de fret par camion dépend à 98% du pétrole, il est urgent de promouvoir le transport de fret par rail, péniche et cabotage maritime.

 

D’ici au 31 décembre 2014, signez et diffusez massivement cette plaquette afin de demander au Premier Ministre, au Secrétaire d’Etat aux transports et au président de la SNCF de :

  • Inscrire dans la loi de transition énergétique un objectif de réduction de 50% en 2030 du trafic poids lourds en zone de montagne ;
  • Limiter la vitesse des poids lourds à l’approche des aires urbaines
  • Interdire la circulation des camions Euro1, 2&3 en cas de pics de pollution ;
  • Créer un fond de modernisation de la flotte de poids lourds via un bonus-malus à l’achat de camions plus efficaces ;
  • Rebaptiser l’écotaxe « éco-redevance kilométrique poids lourd » ;
  • Mettre en œuvre rapidement l'écotaxe en créant une progressivité en fonction du nombre de kilomètres parcourus et du poids total en charge du camion ;
  • Consacrer 80% au moins du budget de l’AFITF aux modes de transport non routiers ;
  • Revenir sur la décision de généraliser la circulation des 44 tonnes ;
  • Adopter un moratoire sur la fermeture des gares, triages et lignes fret ;
  • Adopter un plan national « Fret Ferroviaire Grande Vitesse » ;
  • Assurer un maillage fret de proximité via un soutien actif aux « wagons isolés

 

http://www.agirpourlenvironnement.org/campagne/fret-ferroviaire/pourquoi/817

 

P1060042.jpg

Tant que le transfert modal de la route vers le rail  ne se traduira que par des mots,

sans réelle volonté politique, le ferroutage ne sera qu'illusion... 

Partager cet article
Repost0
1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 16:15

 

Nous relayons ici  une pétition lancée sur "mesopinion.com"

 

Ce n'est pas parce que la mission qu'exerce les contrôleurs n'est pas toujours exécutée convenablement par une partie de la profession qu'il faut demander leur suppression. En effet le service peut et doit être amélioré. C'est à l'entreprise de transport de veiller à faire assurer ce service qui est attendu par les usagers (présence humaine, sécurité..) mais également par l'entreprise (lutte contre la fraude)...

 

Reze-Pont-Rousseau 0882

La question de la généralisation de l’EAS : Equipement Agent Seul, sera un jour où l'autre abordé en Région Pays de la Loire

 

 

À l'attention : du Directeur de Région Auvergne Nivernais SNCF

 

Sur la région Auvergne/Bourgogne-Ouest, la SNCF fait circuler des trains sans accompagnant. La SNCF souhaite généraliser cette pratique où seul le conducteur sera présent à bord des trains (mise en place de l’EAS : Equipement Agent Seul).

Pourtant, les Agents du Service Commercial Trains (contrôleurs) sont les garants du contrat de transport qui vous lie à La SNCF, car ils ont :

 

+ Un rôle de sécurité des circulations ferroviaires, en s’assurant des conditions réglementaires de circulation des trains.

+ Un rôle de sûreté, notamment dans l’application du plan Vigipirate.

+ Un rôle d’assistance car lui seul est détenteur du matériel de premiers secours.

+ Un rôle de médiation et de renseignement.

+ Un rôle commercial en assurant l’équité à bord du train.

 

Dans l’exercice de leur métier, les agents de conduite ne peuvent pas assurer ces missions.

 

Pas de contrôleur = Pas d’interlocuteur = insécurité démultipliée


C’est pourquoi nous comptons sur votre soutien afin de faire entendre raison à la direction SNCF.

Vous et vos enfants avez le droit de voyager en toute sécurité.

 

Refusez de voyager sans agent d'accompagnement SNCF !

 

Dites "non aux trains sans controleur"!


Cordialement

 

Signez la pétition

 

 

 

DESSIN-FNAUT098.jpg

Partager cet article
Repost0
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 09:00
Accessibilité : la liberté d'aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus !

 

http://p8tre.emv3.com/IL/0/2/1/1101050021/2129171151.jpg

Après bientôt 40 ans d'attente et deux lois inappliquées en matière d'accessibilité - une loi datant du 30 juin 1975 et une du 11 février 2005 -, les pouvoirs publics veulent nous imposer d'attendre jusqu'à 10 ans de plus.

Une attente inconcevable ! Quand pourrons-nous enfin être libres de nous déplacer comme tout citoyen de la République ?

 

Signez la pétition

Signez -ici

Nous comptons sur vous pour signer mais aussi relayer la pétition à vos contacts sur Facebook, Twitter ou par mail !

 

Soutenir l'APF

 

 

 

Pour construire une société ouverte à tous, soutenez l'action de l'APF dans votre département.

Si vous souhaitez soutenir l'action de l'APF dans votre département et vous mobiliser à ses côtés, vous pouvez aussi entrer en contact avec elle. Vous pouvez aussi leur écrire directement à l'adresse : dd.xx(numéro de département)@apf.asso.fr (ex : dd.40@apf.asso.fr pour la délégation des Landes).

Partager cet article
Repost0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 08:34

Le texte ci-contre provient du site suivant : http://www.l-olivier.org/petit-train-jaune/

Une importante littérature  internet aborde la problématique et il est donc conseillé de la consulter...

 

trainjaunelolivier

 

Personne ne contestera que le Train Jaune est l’un des symboles les plus forts du Pays Catalan. Pourtant,

 

«aujourd’hui le Train jaune est surtout menacé de disparition. Il est totalement obsolète, qu’il s’agisse de la voie ou du matériel roulant ».

 

Nous devons cette déclaration à Christian Bourquin, Président du Conseil Régional (Indépendant du 21 février 2013) dont une partie des compétences est de veiller, justement, au devenir du Train Jaune. Cette menace ne peut donc être prise qu’au sérieux.

 

Il n’est pas nécessaire de chercher bien loin les raisons d’une telle situation : le Train Jaune n’a jamais réellement mobilisé la volonté des élus à mettre au point puis à financer un projet de développement durable de la ligne autour de sa fonction touristique, notamment. Les différents élus, se succédant au gré des alternances, se sont contentés de «rapiécer» de ci, de là, sans réelle volonté de développement ou de préservation d’un des plus beaux joyaux du Pays Catalan.

 

 

Le Train Jaune est né d’une grande ambition : il se meurt d’une absence totale d’ambition !

Revenons à son origine : la construction du Train Jaune est lancée à l’initiative d’Emmanuel Brousse (le ministre, mort pauvre) et de Jules Dax. La construction du premier et plus long des tronçons (de Villefranche à Mont-Louis) ne prendra que 7 ans. Au total, soit jusqu’à Latour de Carol, le Train Jaune aura finalement mobilisé un budget qui équivaudrait, aujourd’hui, à 99,8 Millions d’euros pour 62,6 kilomètres.


A titre de comparaison, la construction de la nouvelle rocade nord de Perpignan a mobilisé plus de 64 Millions d’euros pour 2,8 kilomètres seulement, soit un coût, rapporté au kilomètre, 14 fois supérieur à celui du Train Jaune !

 

La nouvelle rocade nord a coûté 14 fois plus cher au Km.

 

«Ecodurables» avant l’heure, les « pères » du Train Jaune ont promu l’alimentation électrique à une époque où le charbon et le diesel régnaient en maître dans les transports ferroviaires. C’est ainsi qu’ont été construites plusieurs centrales électriques tout au long de la voie qui produisent de l’énergie « propre », à base d’énergie renouvelable : l’eau de la Têt et celle provenant du barrage des Bouillouses. Sa capacité de production de 200 000 000 Kw/h n’est utilisée qu’à 1% par le Train Jaune ; le reste est réinjecté dans le réseau d’EDF pour alimenter les communes environnantes.

 

Le Train Jaune est le symbole d’un Pays Catalan ambitieux, qui ne reculait devant aucune difficulté et qui rayonnait sur l’ensemble de l’économie du territoire. Aujourd’hui, c’est bien de son abandon pur et simple dont il est question.


Selon le président du conseil régional, sa remise en état imposerait un investissement supérieur à 200 Millions d’euros : ces chiffres ne sont justifiés par aucune étude. Ils ne semblent être diffusés que dans le but de décourager les citoyens-contribuables de consentir à un tel effort financier. Il existe pourtant des solutions intermédiaires que les spécialistes de la ligne (ses cheminots, en premier lieu) ont clairement identifiées comme l’entretien régulier des voies et des matériels roulants.  


En premier lieu, l’investissement nécessaire serait plutôt de l’ordre de 30 Millions d’euros pour le remplacement de 18 Kilomètres de rails et 4500 traverses, soit 1/3 de la ligne.

 

 

 

carte en provenance du site suivant

 

Plutôt 30 que 200 M€ !


A l’image du projet originel, aucun projet ne peut se concevoir sans l’affirmation d’une ambition solide pour le Train Jaune et de son territoire naturel (Haut Conflent, Cerdagne, Capcir). C’est ce manque d’ambition que nous déplorons aujourd’hui et pour lequel nous demandons une mobilisation générale.


Depuis 2010, le conseil régional nous annonce la réalisation d’un schéma directeur pour le Train Jaune qui n’a toujours pas vu le jour. Pendant ce temps, des opérations fort couteuses comme « le TER à 1 € » ont littéralement siphonné les finances de la région qui n’a plus les moyens d’entretenir le Train Jaune et, encore moins, de lui préparer un avenir plus radieux.

 

Ce que nous proposons :

 

+ Que le Conseil Régional vote un budget exceptionnel d’entretien et de préservation du Train Jaune afin d’éviter sa disparition,


+ En parallèle, que soient rendues publiques les conclusions du schéma directeur du Train Jaune lancé en 2010,


+ Qu’une concertation publique soit lancée, en relation avec les forces vives du Pays Catalan, pour travailler à un projet ambitieux et fédérateur autour du Train Jaune, de son environnement naturel et patrimonial mais aussi de ses capacités à représenter l’épine dorsale d’un projet touristique à très forte valeur ajoutée pour le Pays Catalan

 

 

Partager cet article
Repost0

N'hésitez pas à réagir à notre vision de l'univers régional des transports en Pays de la Loire et un peu au-delà parfois !

Vous Cherchez ?

La FNAUT sur scoop.it

Capture-d-e-cran-2013-04-20-a--14.15.39.png

En Ligne Hier...

Nos Rubriques